Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 13 sur 13 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Maison (47 rue des Carmes)
    Maison (47 rue des Carmes) Orléans - 47 rue des Carmes - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Historique :
    La maison à boutique du numéro 47 occupe l'extrémité de l'emplacement du couvent des Carmes rasé à la Révolution, mais échappe à l'entreprise immobilière réalisée par l'architecte Benoît Lebrun. Elle
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    La maison à boutique avec enseigne fait l'angle de la rue des Carmes et de la rue des Charretiers , détruit à la Révolution. À l'origine haute de deux étages carrés, la maison, pour son corps de logis taille et à la forme du toit original. Le toit à pans brisés incurvé accueille une lucarne, preuve que le comble brisé très redressé est aménagé. L'ajout a conservé la structure globale de l'édifice avec chaîne persiennes en bois qui descendent jusqu'au balconnet de fer, c'est-à-dire sans obturer la totalité de la piétonne. La maison joue sur les camaïeux de blanc : blancheur de la pierre d'angle, des encadrements de fenêtre, du bandeau séparateur marquant la surélévation d'un côté, enduit cassé du reste de la façade de l'autre. La surélévation a permis d'agrémenter l'ensemble de touches colorées, en jouant sur un matériau complémentaire : rouge et jaune de la brique, rouge aussi des corbeaux. Le décor est aussi formel, entre l'agencement des briques créant des motifs simples et la série de trois boules grises qui viennent couronner
    Étages :
    étage de comble
    Illustration :
    Rue des Charretiers, vue sur la cour de la parcelle 144 qui donne sur la rue des Carmes, au 47
  • Maison à boutique (80-82 rue des Carmes)
    Maison à boutique (80-82 rue des Carmes) Orléans - 80 rue des Carmes - en ville - Cadastre : 2006 BD 300
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Historique :
    bâtiments de grand intérêt architectural de la ZPPAUP (dossier établi par le cabinet Blanc-Duché, septembre 2006). La maison de l'ancien numéro 82, datable du 18e siècle, a elle aussi été l'objet de remaniements postérieurs, notamment par la disparition de son trumeau en façade. La maison du numéro 80 peut être datée du 16e siècle, avec des remaniements postérieurs (façade 19e siècle, bâti donnant sur la courette intérieure 20e siècle). Elle a été signalée sur la carte des
    Observation :
    La façade a également été retouchée au début du 20e siècle (décor). L'ancien numéro 82, plus tardif que le 80, date du 18e siècle : sa façade a été refaite dans la 1ère moitié 19e siècle.
    Murs :
    pierre de taille pan de bois
    Description :
    La maison à boutique du numéro 80 - dite aussi Maison de l'Ange, car une tête de putto ailé boutique avec devanture - un établissement de pompes funèbres. L'entrée privative s'effectue par la ruelle desserte interne d'îlot - vers le jardin du numéro 78 mitoyen. Sur la rue chaque étage est séparé de battants et une barre d'appui en fonte ouvragée, à l'exception de la baie droite du second étage. Les est en cul-de-four, donc aveugle, et présente un fronton curviligne. La baie du second étage est postérieure du numéro 80 révèle un bâti en pan de bois, à l'instar de la tourelle qui a pu servir d'escalier à lui aussi Renaissance, avec encadrement de porte chanfreiné et moulure en doucine pour la baie. Un bar second corps de logis mentionné plus haut, montre une disposition caractéristique de la Renaissance avec , devenue privative, menait certainement à la rue d'Illiers. Elle s'inscrit dans le prolongement de la rue lors des opérations d'urbanisme liées au percement de nouvelles rues qu'entraîna la dernière accrue, et
  • Maison (57 rue des Carmes)
    Maison (57 rue des Carmes) Orléans - 57 rue des Carmes - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Historique :
    La façade a sûrement été surélevée au 19e siècle. Elle est une des rares dans la rue à n'avoir pas
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    jusqu'au sol côté rue de l'Ange. On retrouve la pierre de taille dans l'encadrement des ouvertures garnies Le numéro 57 est une maison à boutique avec enseigne - un bar-hôtel - qui fait l'angle de la rue des Carmes et de la rue de l'Ange, à deux étages carrés et deux travées. Le bâti est ancien, comme le gabarit de la construction permet de le déterminer. La pente du toit côté rue des Carmes indique sans d'angle du numéro 70 ou du numéro 98 par exemple. La course de la pente côté cour, plus accusée, témoigne vraisemblablement d'un état originel préservé. Le rez-de-chaussée reçoit la boutique avec devanture ; les angles sont décorés d'un appareillage superficiel de brique rouge en façade sur la rue des Carmes ; il rappelle le chaînage d'angle harpé en pierre de taille blanche au carrefour des deux rues, qui se prolonge niveau, la disposition de la maçonnerie du linteau, appareillé en soffites de façon plus régulière - la outre, les seuils de cet étage sont tardifs, puisque réalisés en ciment. Le reste de la façade, enduite
    Illustration :
    Vue cavalière . Carrefour rue de l'Ange. IVR24_20084500198NUCA Façade. Premier et deuxième étages. Encadrements de fenêtres, fenêtres et volets
  • Maison à boutique (70 rue des Carmes)
    Maison à boutique (70 rue des Carmes) Orléans - 70 rue des Carmes - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Historique :
    Le bâti a été remanié au cours du temps. La pente modifiée du toit sur rue, plus douce que l'autre versant, certainement original, suggère une surélévation d'un étage, peut-être au 18e siècle. La façade est une des rares dans la rue à n'avoir pas été touchée par l'opération d'alignement planifiée en 1813.
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    taille, de même que sur la façade sur cour, qui laisse apercevoir des modifications postérieures - telle de la rue des Carmes et de la rue des Grands Champs. L'édifice a subi des remaniements au cours du trumeau qui servait anciennement à délimiter la porte piétonne. L'angle a été refait : il est recouvert de aperçoit plus en profondeur dans la rue une porte de garage. La façade est entièrement appareillée en pierre de taille. L'étage noble est composé de trois baies avec chambranle mouluré sommé, en surface de caractéristique de la première Renaissance. Les baies sur rue y révèlent un traitement d'encadrement en pierre de La maison à boutique avec enseigne du numéro 70 occupe une parcelle étroite et profonde à l'angle carrés à trois travées régulières, avec un toit à longs pans recouvert d'ardoise. Le rez-de-chaussée est occupé intégralement par la boutique - on remarque à l'intérieur du commerce, à l'extrême droite, le pierre reconstituée, mais l'opération est indépendante du plan d'alignement qui a épargné la façade
    Illustration :
    Vue cavalière de la pharmacie des Carmes, carrefour de la rue des Grands Champs Pharmacie vue depuis la rue des Grands-Champs. IVR24_20084500187NUCA Deuxième étage : encadrement de fenêtre mouluré, fenêtre et appui de fenêtre décoré avec deux
  • Maison à boutique (73 rue des Carmes)
    Maison à boutique (73 rue des Carmes) Orléans - 73 rue des Carmes - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Historique :
    La façade a été remaniée au 19e siècle, mais c'est une des rares dans la rue à n'avoir pas été
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    inclinés accuse un décalage. La pierre de taille apparaît dans le soubassement, le chaînage d'angle harpé La maison à boutique du numéro 73 présente une façade régulièrement ordonnancée composée de deux de vente et réparation d'instruments de musique - avec entrée dissociée pour la boutique et la partie -bande en pierre de taille. Les fenêtres, protégées par une persienne en bois à deux battants, reçoivent ouvertures moins hautes. L'encadrement en pierre de taille n'est pas visible, volonté de démarquer dès étages carrés à deux travées. Le rez-de-chaussée est occupé par une boutique avec devanture - un atelier privative, à l'extrême gauche. La porte piétonne en bois avec imposte est sommée d'une plate-bande à claveaux qui révèle une modification : la porte devait être plus large à l'origine car le jeu des claveaux ainsi que pour les encadrements de fenêtres du premier étage carré mis en valeur par une hauteur plus
  • Maison à boutique (51 rue des Carmes)
    Maison à boutique (51 rue des Carmes) Orléans - 51 rue des Carmes - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Historique :
    La maison a peut-être été surélevée d'un étage carré au 19e siècle.
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    La maison du numéro 51 présente un visage typique de la rue commerçante de faubourg peu à peu constitutifs, car l'ensemble de la façade est en maçonnerie enduite. On remarque toutefois, au second niveau , la présence de chaînage d'angle régulier (voir à gauche) mais interrompu. Le rez-de-chaussée est occupant la totalité de cette parcelle très étroite. Le premier étage est percé d'une ouverture avec savoir si le matériau utilisé est de la pierre, du plâtre ou du bois. Un bandeau séparateur plat légèrement saillant, à la hauteur de celui de la maison mitoyenne (le numéro 49) fait la transition avec intégrée dans le centre ville : une maison à boutique à travée unique de deux étages carrés sans comble sous un toit à longs pans recouvert d'ardoise. Il est difficile de déterminer les matériaux dévolu à l'activité commerciale - une devanture qui désigne un établissement de restauration rapide sommée d'un linteau lissé avec un enduit plâtreux blanc qui empêche de déterminer s'il existe dessous un
  • Maison à boutique (67 rue des Carmes)
    Maison à boutique (67 rue des Carmes) Orléans - 67 rue des Carmes - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Historique :
    La façade a certainement été surélevée d'un étage au 19e siècle.
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    La maison à boutique avec enseigne du numéro 67 présente une façade régulière de deux étages carrés indique l'utilisation du pan de bois pour la façade, recouverte par ailleurs d'enduit maçonné. Au-dessus de la corniche moulurée la pente faible du toit à longs pans recouvert d'ardoise indique certainement une surélévation d'un étage carré de la façade. à deux travées percées d'ouvertures identiques. Le rez-de-chaussée est occupé par un commerce avec devanture - un bar. L'entrée privative s'effectue par une porte piétonne en bois avec imposte masquée par la devanture à l'extrême gauche. On entre dans la boutique par une large baie à arc surbaissé en brique. Les
  • Maison à boutique (77 rue des Carmes, détruite)
    Maison à boutique (77 rue des Carmes, détruite) Orléans - 77 rue des Carmes - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Historique :
    La façade a été remaniée au 19e siècle. C'est une des rares de la rue à n'avoir pas été touchée par
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    même type que celle de la façade sur la rue des Carmes, aux deux étages carrés, même si elles n'étaient siècle. La façade sur cour montrait un système d'ouverture identique que celui de la façade sur rue, à Cette maison à deux boutiques avec enseigne présentait un rez-de-chaussée partitionné en deux s'effectuant sur le côté rue Stanislas Julien par une porte bâtarde en bois, en plein cintre La façade sur la retrouvait aux angles du mur donnant sur la place Croix Morin et la rue Stanislas Julien. Les baies , encadrées d'un chaînage de pierre étaient sommées d'un linteau ; elles recevaient des fenêtres, chacune seuil en pierre. La corniche était moulurée en façade, et le toit à longs pans était recouvert d'ardoise une travée et un étage ; en revanche, on notait la présence d'une lucarne en façade interrompant siècle. Sur la seconde travée était plaqué un avant-corps adventice moderne percé d'une baie avec fenêtre.
    Illustration :
    Vue cavalière, carrefour rue de Limare. IVR24_20084500186NUCA
  • Maison à boutique (98 rue des Carmes)
    Maison à boutique (98 rue des Carmes) Orléans - 98 rue des Carmes - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Historique :
    La façade a été surélevée d'un étage carré au 19e siècle, ce dont témoigne la modification de la pente du toit sur la rue.
    Murs :
    pierre de taille pan de bois
    Description :
    extrémités de la façade présentent un chaînage d'angle harpé en pierre de taille ; le reste est masqué sous Le numéro 98 est une maison à boutique avec enseigne qui fait l'angle de la rue des Carmes et de la d'ardoise. Le bâti est ancien, comme le gabarit de la construction permet de le déterminer, et s'inscrit et du numéro 70 par exemple. La course de la pente côté cour, plus accusée, témoigne vraisemblablement d'un état originel préservé. Le rez-de-chaussée reçoit la boutique avec devanture - une épicerie . Une corniche moulurée en plâtre couronne l'ensemble. Le pignon donnant sur la rue est percé de sur rampe datant sans doute du 17e siècle. Le corps de logis sur la rue des Carmes est relié à un rue de Limare, à deux étages carrés et deux travées sous un toit à longs pans brisés recouvert dans une parcelle longue et étroite. La pente brisée du toit côté rue des Carmes indique une . L'entrée privative s'effectue rue de Limare, au numéro 2, par une porte piétonne en bois. Les deux
    Illustration :
    Flanc de la parcelle 196, côté rue de Limare. IVR24_20084500227NUCA Parcelle 196, escalier de la cour intérieure. IVR24_20084500228NUCA Vue générale prise depuis la rue de Limare (n°2). IVR24_20084500273NUCA Façade à pan de bois prise depuis la rue de Limare (n°2). IVR24_20084500274NUCA Vue cavalière, carrefour rue de Limare. IVR24_20084500226NUCA
  • Maison à boutique (84 rue des Carmes)
    Maison à boutique (84 rue des Carmes) Orléans - 84 rue des Carmes - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    La maison à boutique avec enseigne du numéro 84 présente une façade régulière de deux étages carrés en partie masquée par la devanture, le rez-de-chaussée est occupé par une boutique - un magasin de droite et séparée de la boutique par un trumeau chanfreiné en pierre. La façade édifiée en pierre est bandeau ainsi qu'un garde-corps en fer ouvragé de motifs ornementaux. La même disposition se retrouve au régulièrement organisée. Les trois baies de l'étage noble, sont sommées d'une plate-bande et reçoivent une porte
  • Maison à boutique (96 rue des Carmes)
    Maison à boutique (96 rue des Carmes) Orléans - 96 rue des Carmes - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Historique :
    La façade a été remaniée au 19e siècle. La devanture date des années 1930.
    Murs :
    pan de bois
    Description :
    bois avec imposte, également ornée. La façade est recouverte d'un faux appareillage de pierre de taille La maison à boutique du numéro 96 présente une façade de deux étages carrés à trois travées sous un de style Art Déco. L'accès privatif s'effectue par une porte piétonne décentrée sur la droite, en enduit, y compris pour le chaînage d'angle harpé. Construite en pan de bois, comme en témoigne la sablière sous la corniche moulurée en plâtre, elle est percée de six baies recevant des stores en PVC toit à longs pans recouvert d'ardoise. Le rez-de-chaussée est occupé par une boutique aujourd'hui désaffectée - un magasin de meubles - avec une devanture en bois sculpté mêlant motifs floraux et géométriques
  • Maison à boutique (78 rue des Carmes)
    Maison à boutique (78 rue des Carmes) Orléans - 78 rue des Carmes - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Historique :
    La façade a été remaniée dans la 1ère moitié du 20e siècle, comme en témoignent les encadrements et les seuils de fenêtres, pour réunir deux parcelles - les lots 61 et 62 du cadastre napoléonien , correspondant respectivement aux numéros fiscaux 84 et 82 (voir la maison du numéro 63). La maison a été touchée par l'opération d'alignement de 1813.
    Murs :
    pan de bois
    Description :
    séparées par un trumeau central en pierre de taille est occupé dans son intégralité par une boutique avec pans de bois, comme il apparaît clairement sur la façade sur cour. Cette maison à boutique présente une façade régulière de deux étages carrés à deux travées sous un toit à longs pans recouvert d'ardoise. Le rez-de-chaussée composé de deux ouvertures rectangulaires d'un encadrement peint en blanc imitant la pierre et reçoivent des portes-fenêtres protégées par des deuxième étage carré, de type B, plus basses, reprennent le même type d'encadrement qu'au niveau inférieur plâtre mouluré couronne l'ensemble. La façade, recouverte d'enduit maçonné, masque sans doute un bâti en
  • Maison (74 rue des Carmes)
    Maison (74 rue des Carmes) Orléans - 74 rue des Carmes - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Historique :
    La façade de cette maison date du 18e siècle.
    Description :
    Le numéro 74 est un des rares exemples de maison sans boutique dans la rue. Édifiée sur une -chaussée est partagé de façon inégale par un trumeau en pierre de taille de part et d'autre duquel on trouve deux portes privatives en bois avec imposte, celle de droite étant masquée. La porte la plus large sont chacun percés d'une baie identique avec encadrement de chaînage harpé en pierre de taille et seuil parcelle très étroite, la façade est composée d'une travée unique sur deux étages carrés avec comble aménagé éclairé par une lucarne sur un toit à pan brisé très redressé recouvert d'ardoise. Le rez-de . La plate-bande reçoit une clef passante et saillante. La fenêtre est protégée par une persienne en bois à deux battants. La corniche est en bois mouluré peint. La lucarne est sommée d'un arc segmentaire mouluré en pierre, à l'instar de l'encadrement à volutes.
    Étages :
    étage de comble
1