Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 20 sur 137 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Bourg : maison dite
    Bourg : maison dite "Le Mesnil" (18 rue Anatole-France) Vernou-sur-Brenne - 18 rue Anatole-France - en ville - Cadastre : 1817 F 261 2009 AM 73
    Historique :
    Le cadastre napoléonien de 1817 indique qu'une construction était située au bord de la rue. La
    Description :
    Maison construite en moellon enduit avec chaînes d'angles en pierre de taille. Le corps central est corniche des ailes est prolongée sur le corps central par un cordon. Une marquise protège la porte d'entrée situé sur le pignon sud.
    Titre courant :
    Bourg : maison dite "Le Mesnil" (18 rue Anatole-France)
    Appellations :
    le Mesnil
    Illustration :
    Anciennes dépendances aujourd'hui transformées en cantine scolaire, depuis le sud-ouest
  • Bourg : maison dite
    Bourg : maison dite "Le Prieuré" (7 rue Aristide-Briand) Vernou-sur-Brenne - 7 rue Aristide-Briand - en ville - Cadastre : 1817 F 220, 221, 222 2009 AC 84
    Historique :
    Cette maison est dite "le Prieuré", mais aucun document ne fait mention d'un prieuré à Vernou. Dans la seconde moitié du 18e siècle, le premier étage de la maison a accueilli une étude de notaire. La
    Titre courant :
    Bourg : maison dite "Le Prieuré" (7 rue Aristide-Briand)
    Appellations :
    le Prieuré
  • Bourg : maison dite
    Bourg : maison dite "Le Coin Souriant" (16 rue Martin Gardien) Château-Renault - 16 rue Martin Gardien - en ville - Cadastre : 2015 AN 152
    Description :
    comble est éclairé par une lucarne interrompant l'avant-toit. Les pignons découverts du toit et le
    Titre courant :
    Bourg : maison dite "Le Coin Souriant" (16 rue Martin Gardien)
    Appellations :
    le Coin Souriant
    Illustration :
    Vue d'ensemble, depuis le nord. IVR24_20153700937NUCA
  • Bourg : maison dite
    Bourg : maison dite "Le Navire" ou "La Navire" (8 rue Voltaire) Reugny - 8 rue Voltaire - en village - Cadastre : 1819 D3 1186 2009 G 1531
    Historique :
    Maison surnommée "le Navire" en raison de sa forme architecturale particulière ressemblant à l'étrave d'un bateau (ce nom est mentionné sur les cartes postales anciennes et sur une plaque posée sur le pignon sud). Cependant, le nom a été féminisé en "la" Navire dans la seconde moitié du 20e siècle, en le nord puis transformée en pièce du logis au 20e siècle. La cour est fermée vers le nord par le
    Référence documentaire :
    contrôles ouverts par le domaine engagé de Reugny contenant les enregistrement faits pendant l'année 1757.
    Représentations :
    pilastres ioniques, surmontée d'un fronton galbé accosté de roses dont le tympan est en forme de coquille
    Description :
    l'édifice dans l'angle nord-ouest. Sur le pignon sud, deux cordons superposés, en forme de doucine droite , également en pierre, marquent la séparation entre l'étage de soubassement et le rez-de-chaussée. Cependant fenêtre. Cette fenêtre et le blason ont peut-être remplacé une fenêtre à traverse antérieure. L'étage
    Titre courant :
    Bourg : maison dite "Le Navire" ou "La Navire" (8 rue Voltaire)
    Appellations :
    le Navire
    Illustration :
    Carte postale, début 20e siècle, vue depuis le sud-ouest. (Archives départementales d'Indre-et Vue d'ensemble, depuis le sud-ouest. IVR24_20163702557NUCA Vue d'ensemble, depuis le sud-est. IVR24_20163702556NUCA
  • Bourg : maison dite
    Bourg : maison dite "Le Pavillon du Clos" (19 rue du Clos) Vernou-sur-Brenne - 19 rue du Clos - en ville - Cadastre : 2009 AL 437
    Historique :
    Le pavillon fut construit vers 1630 pour Charles Bouesdron, secrétaire ordinaire du roi, au sud-est 18e siècle. Jean-Sully Mounet, dit Mounet-Sully, sociétaire de l'Académie française, en fut le
    Description :
    Le pavillon est construit selon un plan presque carré avec un léger décrochement au nord pour possèdent une balustre en bois. Le comble est éclairé grâce à une lucarne à fronton triangulaire située côté
    Titre courant :
    Bourg : maison dite "Le Pavillon du Clos" (19 rue du Clos)
    Appellations :
    le Pavillon du Clos
  • Bourg : maison (2 place de l’Église)
    Bourg : maison (2 place de l’Église) Neuillé-le-Lierre - 2 place de l'Église - en village - Cadastre : 1819 D1 198 2011 OD 1144
    Historique :
    Un bâtiment à pignon sur rue est présent sur le plan cadastral napoléonien de 1819. Une
    Observation :
    Exemple de maison présente sur le cadastre napoléonien totalement remaniée au début du 20e siècle.
    Référence documentaire :
    Cartes postales de Touraine : Neuillé-le-Lierre. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 10 Fi Neuillé-le-Lierre, plan cadastral dit cadastre napoléonien. 1819. (Archives départementales d'Indre
    Description :
    le gouttereau opposé, construit en moellon crépi couvert d'un toit à longs pans et croupes en ardoise
    Localisation :
    Neuillé-le-Lierre - 2 place de l'Église - en village - Cadastre : 1819 D1 198 2011 OD 1144
  • Bourg : maison (71 rue de la République)
    Bourg : maison (71 rue de la République) Château-Renault - 71 rue de la République - en ville - Cadastre : 1835 B 603 1835 B 604 1835 B 610 2015 AN 39
    Historique :
    Les édifices présents sur le plan cadastral napoléonien de 1835 (parcelles B 603, 610) sont
    Représentations :
    Le décor repose sur la bichromie brique et pierre.
    Description :
    une lucarne haute et quatre œils-de-bœuf. Un cordon marque la séparation entre le rez-de-chaussée et
  • Bourg : maison (10 rue Pierre-Fillet)
    Bourg : maison (10 rue Pierre-Fillet) Neuillé-le-Lierre - 10 rue Pierre-Fillet - en village - Cadastre : 1819 D1 238 2011 OD 390
    Historique :
    L'édifice mentionné sur le plan cadastral napoléonien est détruit en 1858 pour permettre la
    Référence documentaire :
    Neuillé-le-Lierre, plan cadastral dit cadastre napoléonien. 1819. (Archives départementales d'Indre
    Représentations :
    est sommée d'un fronton en accolade orné de feuilles de palmes. Le claveau central est surmonté d'une
    Description :
    l'entablement en pierre de taille sont ornés de décors sculptés. Le décor repose sur la symétrie.
    Localisation :
    Neuillé-le-Lierre - 10 rue Pierre-Fillet - en village - Cadastre : 1819 D1 238 2011 OD 390
    Illustration :
    Détail de la date portée sur le claveau central de l'entrée. IVR24_20123700594NUC2A
  • Bourg : maison dite
    Bourg : maison dite "Bellevue" (34 rue de la République) Neuillé-le-Lierre - 34 rue de la République - en village - Cadastre : 2011 OD 32
    Historique :
    Maison construite en 1870 pour un courtier en vin dont la profession est rappelée par le décor (grappe de raisin). D'après les initiales présentes (A et P) sur les cheminées et le portail, il pourrait
    Représentations :
    Initiales A et P sur les cheminées et sur le portail. Étoiles représentées sur les claveaux
    Description :
    entre le rez-de-chaussée surélevé et l'étage. Deux autres cordons plus minces en carreaux de ciment sont
    Localisation :
    Neuillé-le-Lierre - 34 rue de la République - en village - Cadastre : 2011 OD 32
    Illustration :
    Vue d'ensemble, depuis le sud-est. IVR24_20133700326NUC2A Vue d'ensemble, depuis le nord-est. IVR24_20133700327NUC2A
  • Bourg : maison (88 rue de la République)
    Bourg : maison (88 rue de la République) Château-Renault - 88 rue de la République - en ville - Cadastre : 1835 B 88 1835 B 90 2015 AD 439
    Historique :
    D'après le registre d'augmentations et diminutions, les deux maisons présentes sur les parcelles B , la trace d'une ancienne chaîne d'angle observable sur le pignon ouest semble indiquer un remploi
    Représentations :
    Le chambranle des baies du rez-de-chaussée est à crossettes.
  • Bourg : maison (4 rue de Versailles)
    Bourg : maison (4 rue de Versailles) Le Boulay - 4 rue de Versailles - en village - Cadastre : 2018 A 217
    Historique :
    Une maison construite vers 1900-1902 est agrandie et augmentée d'un étage en 1938. Le propriétaire
    Description :
    , cordons, corniche) couvert d'un toit terrasse, dont le garde-corps est en terre cuite. On accède à la
    Localisation :
    Le Boulay - 4 rue de Versailles - en village - Cadastre : 2018 A 217
    Illustration :
    Vue d'ensemble, depuis le nord-ouest. IVR24_20163702969NUCA Vue d'ensemble, depuis le sud-ouest. IVR24_20153700899NUCA
  • Bourg : maison (2 rue Nationale)
    Bourg : maison (2 rue Nationale) Neuillé-le-Lierre - 2 rue Nationale - en village - Cadastre : 1819 D1 144 2011 OD 257
    Historique :
    Une maison présente sur le plan cadastral napoléonien de 1819 est détruite pour faire place à une
    Référence documentaire :
    Neuillé-le-Lierre, plan cadastral dit cadastre napoléonien. 1819. (Archives départementales d'Indre
    Localisation :
    Neuillé-le-Lierre - 2 rue Nationale - en village - Cadastre : 1819 D1 144 2011 OD 257
  • Bourg : maison (16-18 rue de la République)
    Bourg : maison (16-18 rue de la République) Neuillé-le-Lierre - 16-18 rue de la République - en village - Cadastre : 1819 D1 225 2011 OD 375
    Historique :
    L'édifice est partiellement présent sur le plan cadastral napoléonien de 1819, ayant fait l'objet accueillait des commerces. Les éléments de décor (carreaux en ciment), ressemblant à ceux présents sur le
    Référence documentaire :
    Cartes postales de Touraine : Neuillé-le-Lierre. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 10 Fi Neuillé-le-Lierre, plan cadastral dit cadastre napoléonien. 1819. (Archives départementales d'Indre
    Localisation :
    Neuillé-le-Lierre - 16-18 rue de la République - en village - Cadastre : 1819 D1 225 2011 OD 375
  • Bourg : maison (1 place de la Mairie)
    Bourg : maison (1 place de la Mairie) Neuillé-le-Lierre - 1 place de la Mairie - en village - Cadastre : 1819 D1 142 2011 OD 268
    Historique :
    maison dite "Bel Air" et située dans le bourg, dont le loyer est payé par les habitants. En 1828, la municipalité décide d'acquérir et de restaurer une maison du bourg pour y installer le presbytère. Cette maison corniche a été ajoutée en 1838. En 1884, le presbytère accueille provisoirement l'école des filles. En 1907 l'année suivante. Le 8 novembre 1925, le conseil municipal décide de louer l'ancien presbytère pour accueillir le bureau de poste. L'édifice accueille aujourd'hui la poste et des salles communales.
    Référence documentaire :
    Neuillé-le-Lierre, plan cadastral dit cadastre napoléonien. 1819. (Archives départementales d'Indre Neuillé-le-Lierre, plans et élévations. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 166 1). Neuillé-le-Lierre, maison 1 place de la Mairie, plan. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 Neuillé-le-Lierre, Maison place de la Mairie, plan, profil de la corniche. 1828 et 1838. (Archives
    Localisation :
    Neuillé-le-Lierre - 1 place de la Mairie - en village - Cadastre : 1819 D1 142 2011 OD 268
  • Bourg : maison (24 rue des Écoles)
    Bourg : maison (24 rue des Écoles) Chançay - 24 rue des Écoles - en village - Cadastre : 2009 AD 431
    Historique :
    Aucun bâtiment n'est mentionné sur cette parcelle sur le plan cadastral de 1816. Une maison fait l'objet d'une augmentation en 1884 d'après le registre des augmentations et diminutions des matrices
    Représentations :
    La façade donnant sur la cour ainsi que le mur de croupe sur rue sont ornés d'un cordon marquant la séparation entre le rez-de-chaussée et l'étage, et d'un entablement en pierre de taille. L'encadrement des
    Description :
    C'est un exemple de maison adossée au coteau et à mur de croupe sur rue observable dans le bourg . L'entrée est percée dans la façade donnant sur une cour et non dans le mur de croupe sur rue. Son plan ardoise. L'étage de comble est éclairé par trois lucarnes hautes, couvertes d'un toit à deux pans. Le
    Illustration :
    Vue d'ensemble, depuis le sud-est. IVR24_20113700247NUC2A
  • Maison (52 place Michel Debré)
    Maison (52 place Michel Debré) Amboise - 52 place Michel-Debré - en ville
    Historique :
    passant le long du mur gouttereau nord-ouest et reliant par une galerie la première maison donnant sur la rue à la seconde située en arrière-cour. Par ailleurs, la galerie est encore lisible sur le plan ne permettent pas d'évaluer s'il en existait d'autres ou non. La façade, les charpentes et le plan
    Description :
    sont mitoyens des autres maisons, est montée en pierre de taille de tuffeau. Le pan-de-bois emploie des (12,70 cm). Le premier étage surplombe légèrement le rez-de-chaussée par un encorbellement conforme à premier étage, deux aisseliers ont été installés entre le poteau cornier et la sablière. Le niveau du sablière de plancher du niveau 3 et celles longeant les murs gouttereaux. Le hourdis visible par endroits importantes et il est possible que l'allège ait été abaissée, mais rien ne le prouve pour autant formellement vestiges de latrines qui descendaient sous le sol de la cave ainsi qu'un puits restent encore en place. La authenticité. Le rez-de-chaussée de la seconde maison dispose d'une porte de communication avec la cour est une création récente. Cette dernière est encore lisible dans le mur côté cour, par un linteau chanfreiné qui se trouve contre le mur pignon nord-ouest. Cette porte ouvrait ainsi au-dessus de la cave (environ 65 cm de rayon), mais les contremarches à cavet permettent de poser le pied même à côté du noyau
    Annexe :
    Précisions sur les charpentes du 52 place Michel Debré à Amboise Le comble de la petite maison arrière est intéressant. Le niveau du sol se trouve 1 m sous le niveau des sablières longeant les murs le chêne et la pente du toit atteint 56 degrés. Même parmi les bois les plus épais - les poteaux quartiers. La qualité générale est assez médiocre, le bois présentant beaucoup de noeuds et de flaches dans le mur pignon, un poinçon reliant le faîte à l'entrait. Un faux-entrait venait de part et d'autre du poinçon le lier aux arbalétriers. Longitudinalement, le faîtage était soutenu par de petits -entraits soutenaient les chevrons. Des tuiles plates couvraient le tout. Les analyses dendrochronologiques datent les structures primitives de 1504 environ. Le comble de la première maison donnant sur la rue décrit comme suit : les fermes montrent un poinçon reliant le faîtage à l'entrait et un faux-entrait longeant le mur pignon. Cette sablière est, au nord-ouest comme au sud-est, constituée de deux sections de
    Illustration :
    Vue d'un graffito réalisé sur le parement du bâtiment sur rue. IVR24_20073701025NUCA Vue d'un graffito réalisé sur le parement du bâtiment sur rue. IVR24_20073701026NUCA Vue du comble du 52 place Michel Debré : le bâtiment donnant sur la rue. IVR24_20073701030NUCA Vue de la charpente de comble du 52 place Michel Debré : le bâtiment donnant sur la rue Vue de la charpente de comble du 52 place Michel Debré : le bâtiment donnant sur la rue Vue de la charpente de comble du 52 place Michel Debré : le bâtiment donnant sur la rue pour le passage du conduit de cheminée. IVR24_20073701031NUCA Vue du pignon dont le hourdis n'a pas été achevé, du côté du 54 place Michel Debré
  • Bourg : maison (29 rue de la Mairie)
    Bourg : maison (29 rue de la Mairie) Chançay - 29 rue de la Mairie - en village - Cadastre : 1816 A2 1838 2009 AD 300, 302
    Historique :
    bâtiments mentionnés sur le cadastre napoléonien sous le nom d'Orfeuil. Ce fief et seigneurie fait partie
    Description :
    Le logis, à mur gouttereau sur rue, est construit en moellon enduit (rez-de-chaussée) et en pan de bois à grille hourdé de brique (premier étage). Le pan de bois, autrefois recouvert d'un enduit, est ardoise. Le premier étage était en partie constitué d'une galerie ouverte sur l'extérieur, aujourd'hui
    Annexe :
    : "le logis du maistre composé de trois chambres basses à cheminée, ce est du costé de la cour servant de cuisine, deux chambres hautes aussi à cheminée, une galerie audevant d'icelle sur le chemain, un cabinet sous le degré, greniers et combles dessus, couverts de thuille, un escalier de bois à vis pour le service desdites choses : plus au bout desdites chambres est un bâtiment pour le pressoir couvert de le siège de latrines proche lesdites écuries, et un toy à porcs deux cavereaux, tout proche, deux boulangerie proche le roch, dans laquelle il y a deux fours, et joignant icelle une chambre à cheminée sur la
    Illustration :
    Le portail, vue d'ensemble. IVR24_20113700389NUC2A
  • Bourg : maison dite
    Bourg : maison dite "Logis de Cosson" (8 bis sentier de Cosson) Vernou-sur-Brenne - 8bis sentier de Cosson - en ville - Cadastre : 1817 F 480 2009 AP 280
    Historique :
    Tours, vend Cosson à Jean Gault, maire de la ville de Tours. Le logis date de la fin du 16e ou du début petit restaurant était installé dans le logis qui sert aujourd'hui d'habitation.
    Description :
    longs pans en ardoise. Le rez-de-chaussée est semi-troglodytique. L'accès à la maison se fait par le
    Illustration :
    Vue d'ensemble, depuis le sud-est. IVR24_20103700469NUC2A
  • Bourg : maison (8 rue Lucien-Arnoult)
    Bourg : maison (8 rue Lucien-Arnoult) Vernou-sur-Brenne - 8 rue Lucien-Arnoult - en ville - Cadastre : 1817 F 198 2009 AN 153
    Historique :
    Maison construite après la démolition d'une maison plus ancienne en 1888. Le rez-de-chaussée est
    Représentations :
    . Les baies situées au premier étage sont surmontées de plates-bandes à clef passante et pendante. Le -chaussée) et à bossages continus en table (étage). Sur cet avant-corps, la séparation entre le rez-de -chaussée et le premier étage est marquée par un cartouche.
    Description :
    la séparation entre le rez-de-chaussée et le premier étage, et surmontée d'un entablement, dont la
  • Bourg : maison (9 rue Baffert)
    Bourg : maison (9 rue Baffert) Vernou-sur-Brenne - 9 rue Baffert - en ville - Cadastre : 1817 F 863 2009 AB 60
    Description :
    Le logis est construit en moellon enduit et couvert d'un toit à longs pans en tuile plate. Les dans le coteau.
    Illustration :
    Vue d'ensemble, depuis le sud ouest. IVR24_20103700496NUC2A
1 2 3 4 7 Suivant