Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 8 sur 8 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Maison Saint-Quentin (3 rue Saint-Hilaire)
    Maison Saint-Quentin (3 rue Saint-Hilaire) Nogent-le-Rotrou - 3 rue Saint-Hilaire - en ville
    Historique :
    La maison Saint-Quentin est attestée par les textes en 1190. Rotrou IV confirme alors la donation d’une maison située près du pont Saint-Hilaire à Payen de Saint-Quentin. Celle-ci est cédée à l’abbaye un fief urbain. La tradition locale reconnaît l’édifice situé au 3 rue Saint-Hilaire comme la maison néanmoins probable puisque la maison est située près du pont Saint-Hilaire. Les premiers marqueurs des Clairets en 1274. La maison est citée dans le cartulaire de l'abbaye en 1645, Elle constitue alors Saint-Quentin mentionnée dans ces textes anciens. Ces documents ne mentionnant toutefois pas précisément stylistiques observés (linteau en accolade, porte moulurée de baguettes, fenêtre croisée, fenêtre simple et escalier en vis, ont permis de dater la maison entre la seconde moitié du 15e siècle et la première moitié
    Escaliers :
    escalier demi-hors-oeuvre escalier en vis en maçonnerie
    Description :
    La maison est implantée sur une parcelle étroite entre la rue Saint-Hilaire, une cour et un jardin donnant sur l’Huisne. Ses deux bâtiments sont disposés selon un plan en L, le premier ayant son mur verticale est assurée par un escalier en vis. La cour, située en contrebas, est accessible par un escalier droit et par l'escalier en vis. Le soubassement n'est doté que d'un mètre sous plafond dans sa pièce est . Celle-ci possède une ouverture bouchée sur rue et une cheminée en partie détruite. L’escalier en vis est composée de trois travées ordonnancées prenant place sous une corniche en quart-de-rond et des rampants à premier (bâtiment 1) et au second niveau (bâtiment 2). Deux portes en bois sculptées d’un décor de plis de Saint-André.
    Localisation :
    Nogent-le-Rotrou - 3 rue Saint-Hilaire - en ville
    Titre courant :
    Maison Saint-Quentin (3 rue Saint-Hilaire)
    Plans :
    plan régulier en L
    Appellations :
    maison Saint-Quentin
    Annexe :
    Perche, d'une maison size à Nogent-le-Rotrou, au nouveau bourg près du Pont-Saint-Hilaire. Transcription Robert de Saint-Quentin de la donnation faite à Payen de Saint-Quentin, son père, par Rotrou comte du l’abbaye des clairets, d’une maison sise à Nogent, dite maison Saint-Quentin. Transcription et traduction
    Illustration :
    Bâtiment 1, vue intérieure, niveau 1, détail d'une fenêtre bouchée sur la rue Saint-Hilaire Tour d'escalier, niveau 2, fenêtre en accolade. IVR24_20172800014NUCA Tour d'escalier, vue intérieure, niveau 3, escalier en vis. IVR24_20162801600NUCA
  • Ensemble de trois maisons, actuellement magasin de commerce (128 rue Saint-Hilaire)
    Ensemble de trois maisons, actuellement magasin de commerce (128 rue Saint-Hilaire) Nogent-le-Rotrou - 128 rue Saint-Hilaire - en ville
    Description :
    Saint-Hilaire et Giroust. Les étages sont distribués depuis la rue Saint-Hilaire par un couloir latéral et un escalier tournant en bois et métal à noyau creux. L’ensemble des façades sont enduites. Elles 3). Les vestiges d’un pignon à rampants en pierre de taille sont visibles sur le mur est du bâtiment accès autonome (souvent bouché). Les caves sont construites en moellons de silex pour les murs, et pierre de taille en calcaire pour les voûtes en berceau. Le second niveau de cave du bâtiment 5 est doté
    Localisation :
    Nogent-le-Rotrou - 128 rue Saint-Hilaire - en ville
    Titre courant :
    Ensemble de trois maisons, actuellement magasin de commerce (128 rue Saint-Hilaire)
    Annexe :
    Godin lesne denys marchans et autres scituee audict nogent en ladicte paroisse de Saint hillaire tenue du moutton en ladicte rue et parroysse sainct hillaire composee de deux corps de logis sur rue au ruysseau descendant du moullin et estang de la chaussee des ruysseaux en la riviere dhuigne dun sainct michel cy apres declaree Fol 6 Item six deniers de cens au jour saint remy sur une maison et costé de rue des ruysseaux en ladicte parroisse sainct hillaire et au derriere desquelles maisons et et chaussee des ruysseaux coullant en la riviere dhuygue, et d’autre bout a une maison qui fut a
    Couvrements :
    voûte en berceau plein-cintre voûte en berceau segmentaire
  • Maison (123 rue Saint-Hilaire)
    Maison (123 rue Saint-Hilaire) Nogent-le-Rotrou - 123 rue Saint-Hilaire - en ville
    Historique :
    Les marqueurs stylistiques conservés (escalier, doubles linteaux, lucarne, toit, voûtes et arcs en desservie de cave en comble par un escalier dans-œuvre sur rue. L'existence d'une cave à cellules pose la plates-bandes observées en élévation témoignent d’une campagne de réfection datée du 17e siècle. Un aveu de 1648 mentionne la maison comme l’enseigne de l’image Saint-Hubert, elle fait alors partie d’un
    Escaliers :
    escalier dans-oeuvre escalier en vis avec jour
    Description :
    située à l’angle des rues Saint-Hilaire et Rémi Belleau. La boutique au rez-de-chaussée est accessible L’édifice est composé de deux bâtiments disposés selon un plan en L irrégulier sur une parcelle d’escalier dans-œuvre. Celle-ci dessert deux salles voûtées en plein-cintre et une cave à cellule par l’intermédiaire d’un escalier tournant (caves), ainsi que l’étage et le comble via un escalier en vis au noyau creux. Le bâtiment sur rue possède deux niveaux d’élévation prenant place sous une corniche en doucine larges plates-bandes en pierre de taille, au-dessus desquelles les vestiges de doubles linteaux sont surmontées d’arcs en plein-cintre (caves et rez-de-chaussée). Le bâtiment perpendiculaire à la rue est doté
    Localisation :
    Nogent-le-Rotrou - 123 rue Saint-Hilaire - en ville
    Titre courant :
    Maison (123 rue Saint-Hilaire)
    Plans :
    plan régulier en L
    Annexe :
    bourgneuf en ladicte parroisse de sainct hillaire de present appartenant a rené regnouard, mace travers appoticaire et autres ce concistant en unze corps de logis pendante sur lesdictes rues composez de plusieurs ayasances et comoditez le tout en un tenant et a l’une desquelles maisons qui est celle du coing joignant et icelle six vingtz deux piedz qui font en tout deux centz cinquante quatre pieds et d’autre part a la docteur en medecine. [...] "
    Couvrements :
    voûte en berceau plein-cintre
    Illustration :
    Vue intérieure, escalier en vis à noyau évidé. IVR24_20162801636NUCA
  • Maison, actuellement maison et restaurant (32 rue Saint-Hilaire)
    Maison, actuellement maison et restaurant (32 rue Saint-Hilaire) Nogent-le-Rotrou - 32 rue Saint-Hilaire - en ville
    Historique :
    Les marqueurs stylistiques observés sur la façade postérieure (porte en plein-cintre, portes et fenêtres sous linteau à chanfrein, et escalier en vis à cage rectangulaire) permettent de dater l’édifice installer une vitrine. Le cadastre ancien montre que la parcelle BI 37 a été réduite en largeur vers l’ouest . En 1811, la maison disposait d’une aile en retour sur cour, ce qui explique les portes bouchées
    Escaliers :
    escalier dans-oeuvre escalier en vis avec jour en maçonnerie
    Description :
    entre la rue Saint-Hilaire et un jardin donnant sur les viennes. Seuls les bâtiments se trouvant sur la L’édifice est implanté selon un plan en U sur deux parcelles (BI 20 et BI 37). Il se développe . La tour d’escalier distribue à la fois un niveau de cave voûté en berceau surbaissé, et l’étage du bâtiment sur rue, grâce à un escalier en vis. L’ouverture du niveau 1 (correspondant au rez-de-chaussée ouvertures sont composées d’arcs surbaissés dont les chambranles sont moulurés en bandeau au niveau 2. Sur cour, l’élévation comporte deux portes : l’une en plein-cintre sur la cave, l’autre vers l'escalier
    Localisation :
    Nogent-le-Rotrou - 32 rue Saint-Hilaire - en ville
    Titre courant :
    Maison, actuellement maison et restaurant (32 rue Saint-Hilaire)
    Plans :
    plan régulier en U
    Illustration :
    Aile en fond de cour, vue du sud. IVR24_20162801607NUCA Vue intérieure, escalier en vis. IVR24_20162801609NUCA
  • Maison (104 rue Saint-Hilaire)
    Maison (104 rue Saint-Hilaire) Nogent-le-Rotrou - 104 rue Saint-Hilaire - en ville - Cadastre : 1990 AR 42
    Historique :
    par rapport au couloir latéral. Le type de charpente utilisé, en usage entre 1300 et 1700 ne permet
    Escaliers :
    escalier demi-hors-oeuvre escalier en vis en maçonnerie escalier dans-oeuvre escalier droit en maçonnerie
    Description :
    prenant place sur la rue Saint-Hilaire. Le bâtiment 1 a son mur gouttereau sur rue. Il est accessible L’édifice est composé de cinq bâtiments disposés selon un plan en L sur une parcelle étroite le rez-de-chaussée des bâtiments 2, 3, et 4, qui composent une aile en retour sur cour, ainsi qu’une tour octogonale demi-hors-œuvre (5). Les bâtiments 1 et 2 sont distribués de cave en comble par l’escalier en vis situé dans la tour. Ils sont dotés de deux niveaux d’élévation. La cave du bâtiment 1 est néanmoins par des moulures en cavet et baguettes. Les bâtiments sont couronnés par des corniches en quart-de été agrandi sur cour de manière à abriter les deux espaces en avant du mur gouttereau.
    Localisation :
    Nogent-le-Rotrou - 104 rue Saint-Hilaire - en ville - Cadastre : 1990 AR 42
    Titre courant :
    Maison (104 rue Saint-Hilaire)
    Plans :
    plan régulier en L
    Illustration :
    Bâtiment 5, vue intérieure, rez-de-chaussée, détail de la porte de l'escalier en vis
  • Bourg : laboratoire et maison du médecin de l'abbaye, actuellement maison
    Bourg : laboratoire et maison du médecin de l'abbaye, actuellement maison Thiron-Gardais - Bourg - 16 rue de l'Étang - en village - Cadastre : 1814 B2 134 Ancienne commune de Saint-Hilaire-des-Noyers. 2013 AB 26
    Historique :
    , comme tendent à le montrer les ouvertures en arc segmentaire de la façade est. Construit dans la basse rendant l'édifice accessible depuis la levée de l'étang à l'est. La porte d'entrée, à l'encadrement en brique, a ainsi été transformée en fenêtre et l'accès à l'édifice déplacée sur le pignon nord. Lors de sa percements d'ouvertures, rabaissement d'un demi-niveau de l'avant-corps, remplacement des marches en pierre de l'escalier intérieur par des marches en béton.
    Référence documentaire :
    de Saint-Hilaire-des-Noyers (section B2).
    Escaliers :
    escalier dans-oeuvre escalier droit en maçonnerie
    Description :
    au nord). La cheminée et la voûte du four à pain sont toujours en place. Les pièces à vivre sont au rez-de-chaussée est accessible de plain-pied par une porte à l'encadrement en brique placée sur le pignon nord, via un petit escalier de cinq marches. Les murs sont en moellons de grès (roussard), de . Côté est, le dernier niveau d'élévation est en pan de bois. La corniche moulurée (façade ouest et sont en pierre de taille de calcaire, à l'exception de la partie basse des chaînes d'angle (en lien avec l'humidité du sol) et de quelques ouvertures en pierre de taille de grès roussard ou en brique (ouvertures). Le toit est à longs pans et à croupe couvert en tuile plate ancienne.
    Localisation :
    de Saint-Hilaire-des-Noyers. 2013 AB 26 Thiron-Gardais - Bourg - 16 rue de l'Étang - en village - Cadastre : 1814 B2 134 Ancienne commune
    Illustration :
    Vue générale depuis le nord-est (état en 2014). IVR24_20142800423NUC2A
  • L'habitat civil de Nogent-le-Rotrou (12e au 16e siècle)
    L'habitat civil de Nogent-le-Rotrou (12e au 16e siècle) Nogent-le-Rotrou
    Référence documentaire :
    p.109 ASKLUND, Jacques, BONTEMPS, Daniel. Beaugency, l’évolution d’une ville en Val de Loire. Lyon p.55-61 BERNARDI, Philippe. La construction en pierre. In : ESQUIEU (Y.), PESEZ (J.-M.) dir. Cent maisons médiévales en France (du XIIe au milieu du XVIe siècle). Un corpus et une esquisse. Paris DE SOUANCE, Hector Guillier. Saint-Denis de Nogent-le-Rotrou, 1031-1789. Vannes : Lafolye, 1895. p.197 DUBY, Georges (dir.), LE GOFF, Hervé, LE GOFF, Jacques, CHEDEVILLE, A. La Ville en France au GUERARD, Benjamin. Cartulaire de l'abbaye de Saint-Père de Chartres. Tome 1. Paris : Imprimerie de p.211 HOFFSUMMER, Patrick. Les charpentes du XIe au XIXe siècle : typologie et évolution en France du Nord et en Belgique. Paris : Monum, Editions du Patrimoine, 2002. municipal du château Saint-Jean], 2004. p.227 PAGAZANI, Xavier. La demeure noble en Haute-Normandie, 1450-1600. Quétigny : La Librairie
    Texte libre :
    d’escalier conservé est situé au 104 rue Saint-Hilaire (ci-contre), il s’agit d’un escalier en vis prenant retombants sur des culots sculptés, tandis qu’aux 4 rue Bourg- le-Comte et 3 rue Saint-Hilaire leurs linteaux Ce dossier consiste en une synthèse typologique regroupant les œuvres architecturales repérées place, tant du point de vue des pôles attracteurs de population que des matériaux mis en œuvre. L'étude relevant de la typologie de l’habitat civil en pierre et bâtis entre le 12e et le 14e siècle a été préservés. Aucun bâtiment en pan-de-bois n’a été observé. A partir du milieu du 12e siècle, Nogent accueille différents : la maison à pignon en retrait de la rue (12e–14e siècle) ; et la maison à gouttereau sur rue (12e–14e siècle). 1) Maison à pignon en retrait de la rue (du 12e au 14e siècle) Caractéristiques : Implantation en retrait par rapport à la rue ; mur pignon donne sur une cour antérieure ; implantation sur des moellons de silex liés au mortier. Les éléments porteurs sont réalisés en pierre de taille calcaire, de
    Illustration :
    Maison Saint-Etienne en pan de bois, détruite. IVR24_20172800715NUCA Maison, 104 rue Saint-Hilaire, faces nord et ouest. IVR24_20162801612NUCA Maison à pignon en retrait de la rue, 3 rue du Paty. IVR24_20162801297NUCA Maison à pignon en retrait de la rue, caves, 11 rue du Paty. IVR24_20162801397NUCA La maison à accès central (type 2a), porte d'escalier en vis, 4 rue Bourg-le-Comte L’hôtel à passage cocher (type 1 b), escalier en vis, 1 rue Giroust. IVR24_20162801238NUCA L’hôtel à passage cocher (type 1 b), échauguette, Hôtel du Bailli, 47 rue Saint-Laurent Maison à accès central (type 2a), pignon à rampants et crossettes sculptées, 2 rue Saint-Laurent Maison (type 2b), hôtel particulier, 47 rue Saint-Laurent. IVR24_20162801403NUCA
  • Hôtel du Soleil d'Or, actuellement garage de réparation automobile et maison (1 rue Giroust)
    Hôtel du Soleil d'Or, actuellement garage de réparation automobile et maison (1 rue Giroust) Nogent-le-Rotrou - 1 rue Giroust - en ville
    Historique :
    , aient séjourné sur place lors de son passage à Nogent en 1579. Toutefois, la mention dans l'aveu de 1648 travaux. En effet, un bail de 1578 le mentionne déjà. Un autre bail de 1648 mentionne Louis-Julien Dupin considérablement modifiées lors de la réalisation d'un alignement en 1953. Le corps de bâtiment ouest est amputé de
    Référence documentaire :
    Ruisseau, paroisse de Saint-Hilaire de Nogent. 1577-1578. p. 230 HOFFSUMMER, Patrick. Les charpentes du XIe au XIXe siècle : typologie et évolution en France du Nord et en Belgique. Paris : Monum, Editions du Patrimoine, 2002.
    Escaliers :
    escalier dans-oeuvre escalier en vis sans jour en maçonnerie
    Description :
    L'édifice est situé au nord du centre-ville de Nogent-le-Rotrou. Il adopte un plan en U. Des documents d'archives nous permettent de connaître son apparence avant l'alignement qu'il subit en 1953 toit en croupe et d’une haute souche de cheminée en brique. Une échauguette est visible dans son angle . En 2013, lors de la réalisation de la campagne photographique, le bâtiment est accessible par une un escalier dans-œuvre en vis, sans jour.
    Localisation :
    Nogent-le-Rotrou - 1 rue Giroust - en ville
    Annexe :
    des ruysseaux et autres en leurs enclaves y joignant qui sont la maison de la fleur de lis et ses
    Texte libre :
    Nogent en 1579. La cuirasse de ses gardes, ornée d’un soleil d’or, aurait alors donné à l’édifice , remet en cause le nom actuellement porté par l’hôtel. Cette hypothèse est confirmée par un cartouche maison de la Fleur de Lys. Au 17e siècle, la tenue est un fief urbain situé en bordure de la seigneurie de Margon, mais relevant de la baronnie de Nogent-le-Rotrou. En 1648, l’édifice est cité dans un bail fils présumé de Louis-Julien, est cité dans un procès en 1695, il exerce la fonction de maître des siècle. La façade sud est alors composée de trois niveaux d’élévation surmontés d’un toit en croupe et d’une haute souche de cheminée en brique. Une échauguette est visible dans son angle sud-ouest, tandis plan d’alignement déposé en 1934 représente le rez-de-chaussée du corps de bâtiment bordant la rue cinq moulins est dédié à une habitation dotée d’une courette. L’alignement est réalisé en 1953. Le l’escalier en vis abrité dans le bâtiment 3. Au rez-de-chaussée, l’accès de ce dernier est situé à
1