Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 10 sur 10 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • L'habitat à Amboise aux 15e et 16e siècles
    L'habitat à Amboise aux 15e et 16e siècles
    Texte libre :
    quai Charles Guinot). Les escaliers lorsqu'ils sont encore conservés peuvent se trouver dans-oeuvre (10 -11 quai Charles Guinot, 9-11 rue Victor Hugo) ou hors-oeuvre installés dans une tourelle (6 rue de la tranquillité (10-11 quai Charles Guinot). L'ensemble des constructions ayant conservé leur charpente d'origine (Hôtel 6 rue de la Concorde, Hôtel Morin 10-11 quai Charles Guinot, 9-11 rue Victor Hugo, hôtel
  • Forge : manoir dit manoir de Forge
    Forge : manoir dit manoir de Forge Neuillé-le-Lierre - Forge - en écart - Cadastre : 1819 E1 32b, 32c ZR 5
    Historique :
    nulles et non avenues en 1700 au profit de Marie-Claude Scarron, épouse d'Antoine Bergeron de La Goupillière. Charles de Bridieu, mari de Marie-Armande Bergeron de La Goupillière et curateur de Jacques -Antoine Bergeron de La Goupillière son beau-frère, assure la gestion du domaine à partir de 1720. Saisi
  • Manoir dit Le Clos Lucé (2 rue du Clos-Lucé)
    Manoir dit Le Clos Lucé (2 rue du Clos-Lucé) Amboise - 2 rue du Clos-Lucé - en ville
    Historique :
    relations du château et du Clos-Lucé furent toujours étroites, même avant le rachat du lieu par Charles VIII construire en ville l'hôtel Morin, actuellement situé au 10-11 quai Charles Guinot. Les archives privées du Clos-Lucé conserveraient l'acte de vente au roi Charles VIII, passé devant Maître Mazenot à Lyon, le 2 royal. Charles VIII aurait fait construire la chapelle entre les deux ailes du bâtiment. À la mort de Charles VIII, le Clos-Lucé revint à son cousin, le capitaine Louis de Luxembourg, comte de Saint-Pol l'intermédiaire du mariage d'Antoine d'Amboise avec mademoiselle de La Frillière. À la fin du XVIIIe siècle
    Annexe :
    Marguerite d'Autriche et du futur Charles VIII, on nettoya ce-même chemin liant le Clos-Lucé à la porte des
  • Champeaux : manoir dit de Champeaux
    Champeaux : manoir dit de Champeaux Margon - Champeaux - isolé - Cadastre : 1811 C2 211 1990 C2 318
    Historique :
    , plusieurs propriétaires se succèdent à la tête du domaine : Antoine Martin Chaumont en 1720, puis la famille
  • Verger : manoir (2 rue du Château-Gaillard)
    Verger : manoir (2 rue du Château-Gaillard) Chançay - Le Verger - 2 rue du Château-Gaillard - en écart - Cadastre : 1817 A3 2887 2009 AB 526
    Historique :
    1724, Charles Archambault le vend à Charles de La Martellière seigneur de Chançay, Vaux, Valmer, La
  • Châtellier : manoir
    Châtellier : manoir Frazé - (le) Châtellier - - en village - Cadastre : 2016 ZY 16 1813 H 126
    Historique :
    . En 1662, la seigneurie du Châtellier est réunie à celle de Frazé par Antoine de Gramont. En 1902
  • Manoir dit La maison Blanche (18 rue de l'Épinetterie)
    Manoir dit La maison Blanche (18 rue de l'Épinetterie) Amboise - 18 rue de l'Épinetterie - en ville
    Description :
    prendre pour modèle celles de la surélévation par François Ier du nouveau logis de Charles VIII sur les
  • Pouvray : manoir dit de Pouvray
    Pouvray : manoir dit de Pouvray Vernou-sur-Brenne - Pouvray - en écart - Cadastre : 1817 D2 1945 2009 D 1726
    Historique :
    Pouvray relevait de la baronnie de Vernou. En 1699, les héritiers de Charles de Coustely vendent
  • Hôtel, manoir dit Le Sauvage ou Le Sevrage (rue du Sevrage)
    Hôtel, manoir dit Le Sauvage ou Le Sevrage (rue du Sevrage) Amboise - rue du Sevrage - en ville
    Historique :
    Charles VIII (1483-1498). Le lieu est par ailleurs connu par les écrits de Louise de Savoie, mère de
  • Grand Champrond : manoir
    Grand Champrond : manoir Champrond-en-Perchet - le Le Grand Champrond - isolé - Cadastre : 1811 C 23 1987 C 163
    Historique :
    national. En 1825, Charles François Fontaine en acquiert la propriété. Les matrices cadastrales font état
1