Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 11 sur 11 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Tours, Lycée Paul-Louis Courier : monument aux morts de la Première Guerre mondiale
    Tours, Lycée Paul-Louis Courier : monument aux morts de la Première Guerre mondiale Tours - 2 place Grégoire-de-Tours - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Lycées région Centre-Val de Loire
    Historique :
    Le monument aux morts de la Première guerre mondiale, réalisé en 1920 par Georges Delpérier, a été réédifié au sein de l'établissement à un autre emplacement que l'initial.
    Représentations :
    vertu groupe de figures
    Statut :
    propriété de la région
    Description :
    Ce monument est constitué de deux éléments juxtaposés : le groupe sculpté de la femme et de l'enfant regardant la stèle portant les noms des morts de la guerre 1914-1918. La liaison est imparfaite , il manque un élément. L'ensemble qui mesure environ 2.7 mètre de hauteur est sculpté dans une pierre
    Localisation :
    Tours - 2 place Grégoire-de-Tours - en ville
    Titre courant :
    Tours, Lycée Paul-Louis Courier : monument aux morts de la Première Guerre mondiale
    États conservations :
    mauvaises conditions de conservation altération biologique de la matière
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    Plan non daté figurant le monument aux morts au nord de la cour. (Archives départementales de Vue de situation. IVR24_20163700144NUCA Vue de situation. IVR24_20163700143NUCA Revers de l'oeuvre. IVR24_20143703022NUC Vue de détail : la femme et l'enfant. IVR24_20163700138NUCA Vue de détail : la femme et l'enfant. IVR24_20163700139NUCA Vue de détail. IVR24_20163700140NUCA Vue de détail. IVR24_20163700141NUCA Vue de détail : signature. IVR24_20163700142NUCA
  • Bourg : monument aux morts (place de Verdun)
    Bourg : monument aux morts (place de Verdun) Reugny - place de Verdun - en village
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    En juillet 1920, le conseil municipal vote la somme de 6 000 francs, lance une souscription pour l'Hôtel de Ville. En octobre de la même année, le conseil municipal retient le projet proposé par le de la pyramide". Cependant le conseil municipal jugeant que "le coq qui couronne la pyramide est l'érection d'un monument aux morts pour la France et décide de retenir pour son emplacement la place de sculpteur Fontbonne pour un montant de 16 356 francs. Le 21 janvier 1921 le Préfet annonce à la municipalité que le projet a reçu un avis défavorable de la commission départementale chargée d'examiner les projets d'érection de monuments aux morts "en raison de l'aspect parfaitement inesthétique du couronnement
    Référence documentaire :
    Cartes postales de Touraine : Reugny. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 10 Fi 194). Reugny, monument aux morts. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, E dépôt 194 M4). Archives départementales d'Indre-et-Loire. E dépôt 194 M4. Monument aux Morts.
    Précision dénomination :
    monument aux morts de la guerre 1914-1918
    Représentations :
    croix de guerre . Les autres faces portent des palmes, des feuilles de chêne (symbole de force) et des lauriers (symbole de victoire). Le coq français, en pierre, perché sur un globe et écrasant un casque à pointe allemand
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Le monument est construit en pierre de Lavoux, en forme d'obélisque. Les quatre faces de la base portent les noms de seize batailles : Somme, Verdun, Marne, Champagne, Flandres, Aisne, Argonne, Alsace , Soissons, Reims, Arras, Péronne, Ourcq, Woeuvre, Artois, Yser. Les noms des morts des guerres de 1914-1918 et de 1939-1945 sont inscrits sur deux plaques de marbre. Le monument était à l'origine entouré de
    Localisation :
    Reugny - place de Verdun - en village
    Titre courant :
    Bourg : monument aux morts (place de Verdun)
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Projet Loyau (non retenu), 1920. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, E dépôt 194 M4 Projet Fontbonne (non retenu), 1920. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, E dépôt 194 M4 Projet Fontbonne (réalisé), 1920. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, E dépôt 194 M4 Carte postale, 1920. Vue d'ensemble. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, E dépôt 194 M4 Carte postale, début 20e siècle. Vue d'ensemble. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 10 Fi Carte postale, début 20e siècle. Vue d'ensemble. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 10 Fi Vue de la face sud. IVR24_20123700251NUC2A Vue de la face ouest. IVR24_20123700257NUC2A Vue de la face est. IVR24_20123700253NUC2A Détail de la face sud. IVR24_20123700264NUC1A
  • Bourg : monument aux morts (place de la Mairie)
    Bourg : monument aux morts (place de la Mairie) Brunelles - Bourg - place de la Mairie - en village - Cadastre : 1992 C1 423
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Historique :
    Par délibération du 22 janvier 1920, le conseil municipal décide d'apposer, dans le narthex de plaque, posée en 1921, est réalisée par le marbrier Pinot et encadrée d'une structure en bois de style néo-gothique par E. Debray, menuisier et ébéniste. Les artisans sont tous deux de Nogent-le-Rotrou
    Référence documentaire :
    Plan de la plaque commémorative du monument aux morts, 1920. (Archives départementales d'Eure-et Archives départementales d'Eure-et-Loir, 2 O 572. Monument aux morts : délibération, devis et plan
    Murs :
    parpaing de béton pierre de taille
    Description :
    Le monument aux morts se situe place de la Mairie. Il est placé sur un emmarchement à deux degrés en pierre de taille. Scellées dans deux murs en parpaing, les plaques sont en marbre gris et blanc et
    Localisation :
    Brunelles - Bourg - place de la Mairie - en village - Cadastre : 1992 C1 423
    Titre courant :
    Bourg : monument aux morts (place de la Mairie)
    Illustration :
    Plan de la plaque commémorative, 1921. (Archives départementales d'Eure-et-Loir, 2 O 572
  • Bourg : monument aux morts (rue du Général de Gaulle)
    Bourg : monument aux morts (rue du Général de Gaulle) Luzillé - rue du Général de Gaulle - en village
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Canton de Bléré
    Historique :
    En délibération du conseil municipal du 30 mai 1920 est abordée la question de l'érection d'un , professeur à l'école des Beaux-Arts de Tours. Le monument doit être dressé sur la place du mail et exécuté en monument aux morts dans le cimetière, alors situé au sud de la place du bourg. En 1922, la commande d'un monument à la mémoire des enfants de Luzillé morts pour la patrie est passée au sculpteur Médéric Bruno noms étant devenus illisibles à cause du salpêtre, la commune a fait entourer le socle de trois plaques de marbre. Médéric Bruno est également l'auteur du monument aux morts de Château-Renault.
    Référence documentaire :
    p. 175-178 DEROUET, James. Luzillé, village de Touraine. s.l. : s.d. [ouvrage édité à compte Keil, Laurianne, Simon, Christophe. Mémoire de pierres. Les monuments aux morts de la Grande Guerre de Recherches Historiques du Septentrion Université de Lille 3 BP 60149 59653 Villeneuve d'Ascq Cedex
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Monument en pierre comprenant un socle cubique, porté par deux degrés et supportant une statue de
    Localisation :
    Luzillé - rue du Général de Gaulle - en village
    Titre courant :
    Bourg : monument aux morts (rue du Général de Gaulle)
    Aires d'études :
    Canton de Bléré
  • Bourg : monument aux morts (place du Souvenir-Français)
    Bourg : monument aux morts (place du Souvenir-Français) Vernou-sur-Brenne - place du Souvenir-Français - en ville - Cadastre : 2009 AN 352
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    Le conseil municipal décide, en 1920, d'utiliser l'emplacement de l'ancien cimetière pour l'entreprise L. David de Tours, suite à un don effectué par un homme d'origine grec, M. Atanassiédès. Après plusieurs mois de protestation auprès du conseil municipal et du Préfet, Marcel Loyau obtient la remise en l'édification du monument aux morts pour la France et choisit Marcel Loyau, sculpteur à Tours, pour réaliser le monument. Le projet proposé par le sculpteur est approuvé le 14 février 1921, pour un montant de 23 000 francs avec la modification suivante : suppression du premier gradin de l'embase remplacé par un massif à gazon à arêtes de pierre ou de granit aux angles. Un projet de dallage est accepté par la municipalité en août 1922. En 1927, quatre bornes de pierres reliées par trois chaînes de fer sont installées par état originel du monument au nom de la propriété artistique.
    Référence documentaire :
    Plans et élévations, administration communale. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 270). Archives départementales d'Indre-et-Loire. 2 O 270. Administration communale.
    Précision dénomination :
    monument aux morts de la guerre 1914-1918
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Le monument se compose d'un obélisque placé au centre d'un dallage de pierres. Aux angles de ce des couronnes de mosaïques composées de lierre, chêne, laurier et palme symbolisant la Force, la bronze. Une plaque indiquant les noms des morts des guerres de 1914-1918, 1939-1945 et d'Indochine a été
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Projet de monument aux morts. Plan et élévation, Marcel Loyau, 1921. (Archives Départementales Projet de monument aux morts. Élévation (détail de la face représentant l'Infanterie), Marcel Loyau , 1921. (Archives Départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 270). IVR24_20103702215NUC2A Projet de monument aux morts. Élévation (détail de la face représentant l'Aviation), Marcel Loyau , 1921. (Archives Départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 270). IVR24_20103702216NUC2A Projet de monument aux morts. Élévation (détail de la face représentant le Génie), Marcel Loyau , 1921. (Archives Départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 270). IVR24_20103702217NUC2A Vue d'ensemble de la face est et de la face nord. IVR24_20103700434NUC2A Détail de la face représentant l'Infanterie. IVR24_20173700095NUCA Détail de la face représentant l'Aviation. IVR24_20173700097NUCA
  • Bourg : monument aux morts (cimetière, chemin du Vieux-Puits)
    Bourg : monument aux morts (cimetière, chemin du Vieux-Puits) La Gaudaine - Bourg Cimetière - chemin du Vieux-Puits - en village - Cadastre : 1987 A1 121
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Historique :
    L'érection du monument aux morts est décidé par le conseil municipal le 26 août 1920. L'emplacement montant de 1 070 francs. L'édicule est réalisé la même année, conformément au croquis du marbrier.
    Référence documentaire :
    Croquis du monument aux morts. (Archives départementales d'Eure-et-Loir, 2 O 627). Archives départementales d'Eure-et-Loir, 2 O 627. Cimetière et monument aux morts, devis. 1920.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Le monument aux morts se situe dans le cimetière qui entoure l'église paroissiale de La Gaudaine , face à l'entrée principale de l'église. Il se compose d'un emmarchement à degré unique, d'une base
    Précision localisation :
    Communauté de communes du Perche
    Illustration :
    Croquis du monument aux morts dressé par M. Massard, marbrier, en 1920. (Archives départementales
  • Bourg : monument aux morts
    Bourg : monument aux morts Neuillé-le-Lierre - en village - Cadastre : 2018 D 267
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    Le 1er mai 1921, le conseil municipal décide l'édification d'un monument dans le cimetière, et le marché de gré à gré est attribué à Daniel Cosnier pour 7 098 francs. Suite à la demande des habitants de la commune le monument est finalement construit sur la place de l'église, et inauguré le 2 juillet 1922. Le socle est supprimé et le monument restauré et déplacé à l'occasion de travaux de réaménagement
    Référence documentaire :
    Neuillé-le-Lierre, monument aux morts. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, E dépôt 166 M3). Archives départementales d'Indre-et-Loire. E dépôt 166 M3. Monument aux morts.
    Précision dénomination :
    monument aux morts de la guerre 1914-1918
    Représentations :
    croix de guerre Croix de guerre et palme gravée sur l'obélisque. Motifs végétaux s'inscrivant dans des figures
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    partie haute, en granite rose. Le socle sur lequel reposait l'ensemble jusqu'en 2018 était en ciment de forme octogonale partiellement cerné de chaînes. Des carreaux de céramique décoraient le socle.
    Auteur :
    [entrepreneur de maçonnerie] Cosnier
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Plan et élévation, 1921. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, E dépôt 166 M3 Vue d'ensemble (place de l'église, avant la restauration et le déplacement du monument en 2018
  • Bourg : monument aux morts (place du Général Leclerc)
    Bourg : monument aux morts (place du Général Leclerc) Auzouer-en-Touraine - place du Général Leclerc - en village
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    Le plan d'un monument commémoratif aux morts de la Grande Guerre est dressé dès le 4 septembre 1919 et approuvé par la Préfecture, le 2 avril 1920. Le 19 juin 1921, le conseil municipal décide que le monument sera édifié sur la place de la poste (et non pas dans le cimetière), et de lancer une souscription pour assurer une partie du financement. Les travaux de construction sont confiés à Paul Beaugrand (maçonnerie de l'entourage et des bordures) et Auguste Vallée, serrurier à Château-Renault (grille de clôture ). Les travaux sont achevés en 1922. Des plaques pour les morts de la Seconde Guerre mondiale et de la
    Référence documentaire :
    Monument aux morts. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, T 1494). Archives départementales d'Indre-et-Loire. T 1494.
    Représentations :
    pot à feu obus croix de guerre chêne Obélisque sommé d'un pot à feu. Croix de guerre en bronze et feuilles de chêne (face est). Obus aux
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    Monument aux morts en forme d'obélisque, construit en pierre de Lavoux, reposant sur une fondation de maçonnerie de moellons et chaux. Les plaques portant les noms des morts des différentes guerres sont en marbre. La croix de guerre est en bronze. Le monument est clôturé d'une grille en fer forgé.
    Auteur :
    [entrepreneur de maçonnerie] Vallée Auguste [entrepreneur de maçonnerie] Houssinot Louis
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Projet de monument aux morts du 4 septembre 1919. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, T
  • Bourg : monument aux morts
    Bourg : monument aux morts Trizay-Coutretot-Saint-Serge - Bourg - en village - Cadastre : 2019 B 67
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Historique :
    Le monument aux morts a été érigé en 1923 par M. Pinot-Fournier, entrepreneur de monuments funèbres , conformément au contrat de gré à gré passé avec Eugène Neveu, maire de la commune, le 10 septembre 1921, pour la somme de 3 038 francs. Le procès-verbal de réception définitive des travaux a lieu le 12 mars 1923 . Le devis précise les matériaux à mettre en œuvre : le granite de Bretagne pour la base et le socle , la pierre de Lorraine pour le socle et le fût. Initialement placé dans le cimetière, il a été déplacé en 2018 devant le clocher de l'église.
    Référence documentaire :
    Archives départementales d'Eure-et-Loir ; 2 O 3461. Monument aux morts et cimetière de Trizay. CALLAUD, Yves. Trizay-Coutretôt-Saint-Serge - 1835-2015 - Histoire de la commune. Juin 2015, 38 p.
    Représentations :
    drapeau croix de guerre couronne de laurier
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Description :
    stèle en pierre de taille calcaire (pierre de Lorraine). La stèle, couronnée d'un fronton surmonté d’une croix de guerre, porte les inscriptions des noms des soldats morts pour la France gravés sur une plaque de marbre ainsi que d’autres symboles sculptés sur une seconde plaque : drapeaux, couronne de laurier.
    Illustration :
    . (Archives municipales de Trizay-Coutretôt-Saint-Serge). IVR24_20192800181NUCA Vue de situation depuis le nord. IVR24_20192800182NUCA
  • Bourg : monument aux morts (cimetière)
    Bourg : monument aux morts (cimetière) Le Boulay - en village
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    Un projet de monument aux morts proposé en avril 1920 est adopté en mai de la même année. Vallée Gontard, entrepreneur, est chargé de sa réalisation dans le cimetière. Afin d'assurer son financement, le conseil municipal vote, en octobre 1920, 1 200 fr : 600 fr sur les fonds disponibles, et 600 fr par
    Référence documentaire :
    Monument aux morts. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, T 1494). Archives départementales d'Indre-et-Loire. 2 O 030 33. Monument aux morts. 1894-1920. Archives départementales d'Indre-et-Loire. T 1494.
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    Le monument aux morts, en pierre de Lavoux, est en forme d'obélisque, et repose sur un socle en pierre de Chauvigny.
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Projet de construction du monument aux morts, élévation (1920). (Archives départementales d'Indre
  • Bourg : monument aux morts (rue Pasteur)
    Bourg : monument aux morts (rue Pasteur) Villedômer - rue Pasteur - en village - Cadastre : 2012 D 409
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    Le conseil municipal passe contrat le 15 février 1920 avec les Marbreries Générales, rue Poussin à pour la commune de fournir à ses frais les aides et matériaux nécessaires à la pose, et le prix est l'inscription : "A la mémoire des enfants de Villedômer morts pour la France 1914-1918 1939-1945.
    Référence documentaire :
    Plans, élévations, documents divers. (Archives communales de Villedômer). Archives communales de Villedômer. Archives départementales d'Indre-et-Loire. 2 O 276. Affaires communales. 1889-1936.
    Représentations :
    Plaque de bronze représentant une feuille de palme accompagnée d'une couronne de feuilles de laurier et de chêne (face est). Plaque de bronze représentant une branche de laurier (face nord). Plaque de bronze représentant une branche de palme (face sud).
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Le monument aux morts est en pierre de taille, en forme d'obélisque et reposant sur un socle constitué de deux marches en pierre. Les noms sont gravés et dorés sur trois plaques de marbre, fixées au
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Élévation de la face antérieure. (Archives communales de Villedômer). IVR24_20133700355NUC2A Élévation d'une face latérale. (Archives communales de Villedômer). IVR24_20133700356NUC2A Détail de la plaque offerte par les prisonniers et déportés de 1939-1945. IVR24_20133700489NUC2A Détail de la plaque offerte à l'occasion du 20e anniversaire de l'armistice. IVR24_20133700488NUC2A
1