Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 20 sur 41 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Port dit port de la Noiraye
    Port dit port de la Noiraye Amboise - la Noiraye - en écart
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    Le port de la Noiraye est mentionné comme tel sur deux listes des ports de Loire datées de 1857 et unique) à la Noiraye qu'il a fait construire à ses frais. Il réclame une indemnité à l'administration car l'ouvrage qui lui sert à l'embarquement de ses vins est devenu inaccessible depuis la construction des banquettes le long de la Loire. Un plan de 1850 montre en effet l'ouvrage en question ; celui-ci a dû être abandonné par la suite. On y voit également l'ouvrage actuel, un peu plus en amont.
    Hydrographies :
    la Loire
    Description :
    Le port de la Noiraye est situé sur la rive gauche, en aval de la ville d'Amboise. Il comprend
    Typologies :
    port de pied de coteau : port aménagé côté val sur la pente du pied de coteau
    Localisation :
    Amboise - la Noiraye - en écart
    Titre courant :
    Port dit port de la Noiraye
    Illustration :
    Plan de réalignement de 1835, planche n° 15 : rive gauche la Noiraye. (archives municipales Extrait de la carte de la Loire dressée par l'ingénieur Coumes en 1848, complétée par l'ingénieur Plan du site de la Noiraye (rive gauche), plan annexé au rapport de l'ingénieur Cormier du 18 août Plan de la Loire, rive gauche, la Noiraye, réalisé suite à la pétition du sieur Deslandes, 11 mars
  • Port dit port de la Vinodière
    Port dit port de la Vinodière Cinq-Mars-la-Pile - le Port de la Vinedière - isolé
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    Mentionné sur le cadastre napoléonien de 1829 et sur une carte de la Loire du milieu du XIXe siècle , le port de la Vinodière ne semble pas avoir bénéficié d'ouvrage d'abordage maçonné.
    Hydrographies :
    la Loire
    Description :
    Le port de la Vinodière était situé sur la rive droite au lieudit actuel "le port de la Vinedière".
    Typologies :
    port de rive : port aménagé et appareillé directement sur la rive du fleuve. Il n'y a pas de levée
    Localisation :
    Cinq-Mars-la-Pile - le Port de la Vinedière - isolé
    Titre courant :
    Port dit port de la Vinodière
    Illustration :
    Extrait du cadastre napoléonien de 1829 : mention du port de la Vinodière. (archives Plan du bassin de la Loire dans le département d'Indre-et-Loire, milieu XIXe siècle. Détail sur le port de la Vinodière. (archives départementales d'Indre-et-Loire, S 4939). IVR24_20113702033NUCA
  • Port dit port refuge de la Choisille
    Port dit port refuge de la Choisille Saint-Cyr-sur-Loire - le Pont de la Motte - en agglomération
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    En 1819, l'ingénieur en chef Cormier estime que la gare de la Choisille pourrait contenir 80 à 85 entrée. Deux ans plus tard, les travaux ne sont pas encore réalisés et la gare ne peut accueillir que 20 repris en 1831. Il s'agit de perfectionner et d'élargir la gare pour la rendre susceptible d'accueillir 367 mètres de long (depuis le pont de la Motte jusqu'à vis à vis du moulin des Roches) pourrait être élargi à 17 mètres (au niveau de l'étiage) et prolongé en remontant la rivière pour atteindre une encore le passage d'un petit bateau pour la communication. Cette gare est alors considérée comme l'une des meilleures et des plus sûres qui se trouvent sur la Loire entre Orléans et Nantes car elle est défendue des glaces par la levée nord du fleuve. On ne sait pas si les travaux d'amélioration sont toujours question que d'une gare naturelle à la Choisille.
    Hydrographies :
    la Loire
    Observation :
    Non recensé par la Diren.
    Description :
    Le port refuge dit gare de la Choisille est situé sur la rive droite, à l'embouchure de la rivière du même nom. Au XVIIIe siècle, le pont qui enjambait la rivière s'appelait "Pont de la Motte" d'où le nom actuel du lieudit. Actuellement c'est le pont enjambant la Loire qui porte ce nom.
    Localisation :
    Saint-Cyr-sur-Loire - le Pont de la Motte - en agglomération
    Titre courant :
    Port dit port refuge de la Choisille
    Illustration :
    Plan de la gare à établir à l'embouchure de la Choisille dans la Loire, ingénieur Cormier, 15 Plan de l'embouchure de la Choisille et de la cale située un peu en amont, dressé par l'ingénieur Embouchure de la Choisille (actuellement sous le pont de la Motte). En arrière plan, le pont de L'embouchure de la Choisille (premier plan) et le pont de chemin de fer. Vue prise vers l'amont
  • Port dit port de la Bonde
    Port dit port de la Bonde Saint-Michel-sur-Loire - la Bonde - en écart
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    On trouve une première mention du port de la Bonde en 1843. Ce port remplace alors le port de Planchoury abandonné au début des années 1840. Les plantations d'osiers effectuées entre l'île Bertrand et la rive droite pour supprimer un bras de la Loire ont en effet condamné l'ancien site portuaire de Planchoury. En juin 1846, les habitants de Saint-Michel-sur-Loire signent une pétition contre la construction d'un barrage destiné à combler le bras secondaire nord afin de diriger les eaux vers la rive gauche (Bréhémont). Ce barrage doit condamner le seul port de la commune situé à la Bonde. La décision de supprimer ce bras est prise en octobre 1846 et le barrage figure effectivement sur la carte de Coumes de 1848. Le port de la Bonde perdure néanmoins durant la seconde moitié du XIXe siècle (sans doute n'est -il utilisé que périodiquement, au moment des hautes eaux). En 1846, les marchandises embarquées à la Bonde consistent en bois, chanvre, chènevis, vins, briques et blé. Le port de la Bonde se composait au
    Hydrographies :
    la Loire
    Description :
    Situé rive droite, le port de la Bonde se compose d'une cale d'abordage non identifiée et non
    Typologies :
    port de levée : port situé au pied du perré de la levée
    Localisation :
    Saint-Michel-sur-Loire - la Bonde - en écart
    Titre courant :
    Port dit port de la Bonde
    Illustration :
    Plan du port de la Bonde dressé par l'ingénieur ordinaire Cormier, 6 février 1843. (archives Plan du hameau de la Bonde dressé par l'ingénieur ordinaire Cormier, 29 avril 1850. (archives
  • Port dit port de la Chapelle
    Port dit port de la Chapelle La Chapelle-sur-Loire - le Bourg - en village
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    Deux ports étaient établis vis à vis du bourg de la Chapelle-sur-Loire, le port Genièvre (en amont de l'église) et le port de la Chapelle (en aval de l'église). La situation précise de ces deux ports est indiquée sur un plan daté de 1852. Le port de la Chapelle a été complètement reconstruit suite à la rupture de la levée du 4 juin 1856 qui a détruit les ouvrages existants ainsi que de nombreuses 0,10 m pm. En 1857, l'emplacement de la rupture de la levée est renforcé et étanchéifié au moyen d'une travaux et en 1860, les habitants de la commune demandent le rétablissement d'au moins une cale d'abordage vis à vis du centre bourg. Suite à ces réclamations, les ingénieurs proposent d'équiper la plateforme (ou glacis) de 1857 d'une rampe d'accès. Ils estiment qu'ainsi la plateforme deviendra un port très commode. Une cale abreuvoir simple complète l'ensemble à la fin du XIXe siècle (après 1867). Le port de la Chapelle-sur-Loire figure sur les listes des principaux ports de Loire de 1825, 1857 et 1862
    Hydrographies :
    la Loire
    Description :
    Situé rive droite, en aval de l'église, le port de la Chapelle se compose d'une cale en tablier à
    Typologies :
    port de levée : port situé au pied du perré de la levée
    Localisation :
    La Chapelle-sur-Loire - le Bourg - en village
    Titre courant :
    Port dit port de la Chapelle
    Illustration :
    Plan de localisation du port Genièvre et du port de la Chapelle, 16 août 1852. (archives
  • Port dit port refuge de la Cisse
    Port dit port refuge de la Cisse Vouvray - Bec de Cisse - en écart
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    Durant la seconde moitié du XVIIIe siècle, les ingénieurs proposent d'aménager l'entrée de la rivière de la Cisse (voir la carte de Trudaine) mais les travaux ne semblent pas être réalisés et nous n'avons aucune précision quant à l'utilisation de la rivière comme gare refuge pour cette période. En 1819, l'ingénieur en chef Cormier estime que l'embouchure de la Cisse est propre à servir de gare à environ 200 bateaux de Loire par temps de glace. La gare présente alors une grande profondeur mais il est nécessaire de dégager l'entrée obstruée par les sables. En outre, la proximité avec la route N 152 offre un est établi sur la rivière, un peu en amont du pont de la Cisse (route N 152). Ce barrage est destiné à protéger la vallée contre les inondations de la Loire. L'ingénieur Leroux projette de l'exhausser en 1897 . L'installation de cet ouvrage a limité l'espace disponible pour le stationnement des bateaux à la section située
    Hydrographies :
    la Loire
    Observation :
    Non recensé par la Diren-
    Référence documentaire :
    Encre et aquarelle sur papier, Echelle de 300 toises, détail de la 16e feuille (plan 5), 87 x 22 cm
    Description :
    Le port refuge de la Cisse était établi à l'embouchure de la rivière de la Cisse, sur la rive droite de la Loire. Il mesurait environ 20 mètres de large et les bateaux pouvaient se garer sur une
    Titre courant :
    Port dit port refuge de la Cisse
    Illustration :
    Plan du cours de la Loire entre le Bec de la Sisse (sic) et Rochecorbon, mention de l'embouchure de la Cisse, XVIIIe siècle. (archives départementales d'Indre-et-Loire, Plan II/3.1.15.1 Extrait de l'Atlas de Trudaine, entre 1745 et 1780 : embouchure de la Cisse. (archives nationales Plan du Bec de la Cisse, non daté (XVIIIe siècle), détail. (archives départementales d'Indre-et Croquis représentant l'embouchure de la Cisse, extrait du rapport de l'ingénieur en chef Cormier Projet d'exhausser le barrage de la Cisse, ingénieur ordinaire Leroux, 17 mars 1897. (direction La rivière de la Cisse, vue prise vers l'aval depuis le pont de la Cisse. Cet espace était utilisé
  • Port dit port de la Chapelle-aux-Naux
    Port dit port de la Chapelle-aux-Naux La Chapelle-aux-Naux - les Taboureaux - en écart
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    Le port est cité sur les listes des ports de Loire de 1857 et 1862 sous le nom de "port de la
    Hydrographies :
    la Loire
    Description :
    Situé rive gauche, le port de la Chapelle-aux-Naux comprend deux cales abreuvoirs simples, une cale
    Typologies :
    port de levée : port situé au pied du perré de la levée
    Localisation :
    La Chapelle-aux-Naux - les Taboureaux - en écart
    Titre courant :
    Port dit port de la Chapelle-aux-Naux
  • Port dit port de Saint-Cyr
    Port dit port de Saint-Cyr Tours - la Péraudière - en ville
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    le bac reliant Saint-Cyr et la Riche accostait vis à vis du bourg de Saint-Cyr en l'an 12 et en 1848 Saint-Martin et les religieux de la Clarté-Dieu (commune de Saint-Paterne Racan). On ne sait rien des construite en face de Saint-Cyr "pour la facilité du commerce" : l'ouvrage est dégradé et doit être réparé . Un passage sur la Loire est mentionné à Saint-Cyr depuis le début du XVIe siècle. Il appartenait (carte de Coumes). En 1789, suite à la chute de quatre arches du pont de Tours, un pont flottant a été épreuve et permettait de faire passer dix à douze voitures à la fois avec les chevaux. La traversée
    Hydrographies :
    la Loire
    Description :
    Le port de Saint-Cyr est établi sur la rive droite, vis à vis du bourg de Saint-Cyr. Une seule cale
    Typologies :
    port de levée : port situé au pied du perré de la levée
    Localisation :
    Tours - la Péraudière - en ville
    Illustration :
    La traversée de la Loire à Tours avec localisation des ports sur un fond de plan de 1880 Carte du tracé de la Loire de Briare à Nantes (étude relative à l'amélioration de la Loire), 1835 Extrait de la carte de Coumes (1848) complétée en 1858 par l'ingénieur Collin. Détail sur Saint-Cyr
  • Port dit port des Trois Volets
    Port dit port des Trois Volets La Chapelle-sur-Loire - les Trois Volets - en écart
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    La carte des levées de Tours à Langeais du milieu du XVIIIe siècle signale trois cales d'abordages reliant la Chapelle-sur-Loire à Huismes. Le port des Trois Volets est cité sur les listes de ports de Loire de 1857 et 1862. On observe en outre sur le cadastre napoléonien de 1831 la présence d'un second lieudit "Port des Trois Volets" situé sur la rive opposé de la Loire (commune de Huismes). Cette mention qu'en 1831, un territoire en bord de Loire de la rive gauche est distrait de la commune de la Chapelle
    Hydrographies :
    la Loire
    Observation :
    Numéro de l'ouvrage dans la base Diren : 37058-7.
    Description :
    Situé sur la rive droite, le port des Trois Volets comprenait aux XVIIIe et XIXe siècle au moins
    Typologies :
    port de levée : port situé au pied du perré de la levée
    Localisation :
    La Chapelle-sur-Loire - les Trois Volets - en écart
    Illustration :
    Plan de la Loire dans le département d'Indre-et-Loire (Service spécial de la Loire), rive droite Plan des rives de la Loire par l'ingénieur topographe Jarre, 1922. Détail. (direction Port des Trois Volets, vue d'ensemble vers l'amont. On aperçoit la Loire au fond à droite Port des Trois Volets, vue d'ensemble vers l'amont. On aperçoit la Loire au fond à droite
  • Port dit port d'Ablevois
    Port dit port d'Ablevois La Chapelle-sur-Loire - le Port d'Ablevois - en écart
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    alors décrit comme un port relativement important situé sur la voie reliant l'abbaye de Bourgueil et la carte des levées de Tours à Langeais du milieu du siècle, la carte de Cassini et, en 1747, un arrêt du tenir un bac sur la rivière de Loire au port d'Ablevois. Au cours du XIXe siècle, le port semble être les listes de ports de Loire de 1857 et 1862. La dénomination du port varie suivant les documents : Ablevoir (milieu XVIIIe siècle), l'Abreuvoir (1825), la Belle Voie (milieu XIXe siècle), l'Ablevois
    Hydrographies :
    la Loire
    Observation :
    Numéro des ouvrages dans la base Diren : 37058-9 et 37058-10.
    Description :
    Ablevois comprend une cale abreuvoir simple. On observe en outre sur ce port la présence de deux ruelles perpendiculaires à la Loire et débouchant directement sur le dessus de la levée. L'accès à cette dernière s'effectue au moyen d'une sorte de rampe disposée dans le prolongement de la ruelle. Côté fleuve, il n'y a à la navigation ni, comme le propose le recensement de la DIREN de 2006, désigner ces ouvrages de "cale ruelle". Tout au plus pourrait-on leurs attribuer la dénommination de "rampe ruelle". Ces deux
    Typologies :
    port de levée : port situé au pied du perré de la levée
    Localisation :
    La Chapelle-sur-Loire - le Port d'Ablevois - en écart
    Illustration :
    Extrait du cadastre napoléonien de La Chapelle-sur-Loire, 1831 : le Port d'Ablevois. (archives Extrait du cadastre napoléonien de La Chapelle-sur-Loire, 1831. (archives départementales d'Indre Plan de la Loire dans le département d'Indre-et-Loire (Service spécial d'Indre-et-Loire), milieu XIXe siècle : le port de la Belle Voie. (archives départementales du Loiret, 12 Fi 7-28 Plan de la Loire dans le département d'Indre-et-Loire (Service spécial d'Indre-et-Loire), milieu XIXe siècle : le port de la Belle Voie. (archives départementales du Loiret, 12 Fi 7-28 Port d'Ablevois, vue prise depuis la levée avec la Loire à droite. Une ruelle perpendiculaire à la Vue d'ensemble de la rampe établie dans le prolongement d'une ruelle perpendiculaire à la Loire Depuis la levée, vue d'ensemble de la rampe établie dans le prolongement d'une ruelle perpendiculaire à la Loire (ruelle aval). IVR24_20113702724NUCA
  • Port dit port de Mosnes
    Port dit port de Mosnes Mosnes - la Poterie - en écart
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    un plan de la Loire daté de 1812. La carte de Coumes (1848) et les deux cartes de la Loire du milieu
    Hydrographies :
    la Loire
    Observation :
    Numéro de l'ouvrage dans la base Diren : 37161-1 (perré de rive).
    Description :
    Etabli sur la rive gauche, le port de Mosnes comprenait deux cales abreuvoirs simples orientées vers l'aval reliées par des perrés au lieuditt "la Poterie". Aujourd'hui, seuls des vestiges de perrés
    Typologies :
    port de rive : port aménagé et appareillé directement sur la rive du fleuve. Il n'y a pas de levée
    Localisation :
    Mosnes - la Poterie - en écart
    Illustration :
    Plan de la Loire par l'ingénieur Cabaille, 2 mai 1812. Détail sur le port de Mosnes. (archives Carte de la Loire non datée (vers 1850). Détail. (archives départementales du Loir-et-Cher, 116 Fi Carte de la Loire, non datée (vers 1860) : détail du lieudit la Poterie à Mosnes. (archives
  • Port dit port du Gravier
    Port dit port du Gravier Cinq-Mars-la-Pile - le Gravier - en écart
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    Le port du Gravier est représenté sur un très beau document dessiné par M.de la Sauvagère en 1770 perrés renforcés par des lignes de pieux. La cale figure également sur le cadastre napoléonien de 1829 et sur la carte de Coumes de 1848. Le port lui-même est mentionné en 1804 sous le nom de port de la Pile port. Le site a été abandonné vers 1850 lorsqu'un barrage a été établi vis à vis du lieudit la Poste complètement ensablé (entre l'île César et la rive droite) et celui de 1865 situé entre l'île César et la rive
    Hydrographies :
    la Loire
    Référence documentaire :
    Dans : ' Recueil d'antiquités dans les gaules ', M. de la Sauvagère, 1770, planche XVI. Gravure
    Description :
    Le port du Gravier était situé sur la rive droite, non loin la pile de Cinq-Mars. La cale dont il
    Typologies :
    port de levée : port situé au pied du perré de la levée
    Localisation :
    Cinq-Mars-la-Pile - le Gravier - en écart
    Illustration :
    Le port du Gravier à Cinq-Mars-la-Pile. In : Recueil d'antiquités dans les gaules, M. de la
  • Port dit port du canal de jonction Cher Loire
    Port dit port du canal de jonction Cher Loire Tours - quai de la Loire - en ville
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    Le canal de jonction du Cher à la Loire (2,4 kilomètres) est creusé entre 1824 et 1828. Au moment de son ouverture à la navigation, le canal est équipé de deux écluses (une à chaque bout) et d'une gare d'eau située à son extrémité nord, tout près de la Loire. Pour passer du canal au fleuve (et inversement), les bateaux empruntaient une ouverture large de 5,20 m (c'est la largeur d'une écluse du canal ) pratiquée dans la levée sud de la Loire et surmontée d'un pont. En 1828, il n'y a pas d'aménagement particulier du côté de la Loire. Seule une ancienne petite cale abreuvoir simple orientée vers l'aval est de la rive de la Loire située en amont du canal est réservée pour l'amarrage des bateaux à du canal. Le passage entre la Loire et la gare d'eau est équipé d'encoches verticales destinées à recevoir des batardeaux, ce qui permettait d'isoler le canal de la Loire en cas de crues ou de réparations dans la gare. La gare d'eau du canal se présentait sous la forme d'un bassin de forme triangulaire
    Hydrographies :
    la Loire
    Observation :
    Ouvrage non recensé par la Diren. Ouvrage situé sur deux communes : Tours et Saint-Pierre-des
    Typologies :
    port d'entrée de canal : port aménagé à la jonction du fleuve et d'un canal. Le passage de l'un à
    Localisation :
    Tours - quai de la Loire - en ville
    Illustration :
    La traversée de la Loire à Tours avec localisation des ports sur un fond de plan de 1880 Extrait du plan de la levée de Montlouis avec mention des rampes, par Marie, 28 juillet 1787 . Emplacement de la future entrée du canal de jonction Cher Loire (1824-1828). (archives nationales, F 14 1202 Plan général de la ville de Tours dressé par Jacquemin Bellisle en 1818, détail sur l'emplacement où sera établie la gare du canal de jonction Cher Loire en 1824-1828. (archives départementales Projet d'un pont à établir sur la passe entre la Loire et la gare du canal de jonction, vers 1826 Projet d'un pont à établir sur la passe entre la Loire et la gare du canal de jonction, vers 1826 Extrait du cadastre napoléonien, entre 1835 et 1840, détail figurant la gare du canal de jonction Extrait du cadastre napoléonien, entre 1835 et 1840, détail figurant la gare du canal de jonction Plan de la Loire dans le département d'Indre-et-Loire (Service spécial de la Loire), années 1840
  • Port dit port du Haut Chantier
    Port dit port du Haut Chantier Limeray - le Haut Chantier - en écart
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    Au milieu du XVIIIe siècle, des travaux (consolidation de la levée, maçonneries de perrés) sont . En 1782, un document listant les ouvrages à faire sur la Loire cite une "rampe de Lamproye" et une ouvrages apparaissent durant les décennies suivantes puisque la carte de l'ingénieur Coumes (1848) et les deux cartes de la Loire du milieu du XIXe siècle mentionnent cinq cales à cet endroit : une au lieudit "la Lamproie", deux en face du "Haut Chantier", une à "la Pillaudière" et une à "la Rivière". La port a probablement pris de l'importance suite à l'ouverture de la ligne de chemin de fer Tours
    Hydrographies :
    la Loire
    Observation :
    Pas d'ouvrage repéré par la Diren sur la commune de Limeray.
    Description :
    Sur la rive droite, le port du Haut Chantier comprenait cinq cales abreuvoirs simples orientées vers l'aval qui permettaient de descendre directement de la levée au fleuve. Ces ouvrages sont
    Typologies :
    port de levée : port situé au pied du perré de la levée
    Illustration :
    Carte des levées de la Loire de Bois au bec de Cisse, non daté (milieu XVIIIe siècle). Détail sur Plan d'une partie de la levée de la Loire au-dessous de Veuves, non daté (XVIIIe siècle). Détail sur la rampe de la Lamproie à Limeray. Mention du relais de Poste du Haut Chantier. (archives Extrait de la carte de l'ingénieur Coumes (1848) complétée par l'ingénieur Collin en 1858 Plan de la Loire dans le département d'Indre-et-Loire (service spécial de la Loire), non daté Plan de la rive droite de la Loire en Indre-et-Loire, non daté (milieu XIXe siècle). Détail sur la cale de la Lamproie. (archives départementales du Loiret, 12 Fi 7-28). IVR24_20113701787NUCA Plan de la rive droite de la Loire en Indre-et-Loire, non daté (milieu XIXe siècle). Détail sur une Plan de la rive droite de la Loire en Indre-et-Loire, non daté (milieu XIXe siècle). Détail sur une Plan de la rive droite de la Loire en Indre-et-Loire, non daté (milieu XIXe siècle). Détail sur la
  • Port dit port Genièvre
    Port dit port Genièvre La Chapelle-sur-Loire - le Port Genièvre - en village
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    Deux ports étaient établis vis à vis du bourg de la Chapelle-sur-Loire, le port Genièvre (en amont de l'église) et le port de la Chapelle (en aval de l'église). La situation précise de ces deux ports inutile à la navigation par le préfet d'Indre-et-Loire. La location du terrain du port au profit de la peut louer une partie ou la totalité du port Genièvre pour le dépôt de matériaux (10 centimes par m² et la Chapelle se plaint des dépôts de matériaux qui encombrent l'emplacement du port. Selon lui sur sa carte de la Loire, en amont du port Genièvre, une cale où aborde un bac reliant la rive droite à l'île Hivert. Cette cale est également mentionnée sur la carte de la Loire du milieu du XIXe
    Hydrographies :
    la Loire
    Description :
    Situé sur la rive droite, en amont du bourg de la Chapelle-sur-Loire, le port Genièvre comprend une
    Typologies :
    port de levée : port situé au pied du perré de la levée
    Localisation :
    La Chapelle-sur-Loire - le Port Genièvre - en village
    Illustration :
    Plan d'alignement de la rive droite de la Loire en face de la Chapelle-sur-Loire, 1844, dressé par Projet d'achèvement de la banquette de halage en face du bourg de la Chapelle, ingénieur Cormier Plan de localisation du port Genièvre et du port de la Chapelle, 16 août 1852. (archives Plan du petit quai du bourg de la Chapelle-sur-Loire par l'ingénieur Cormier, 17 décembre 1855 Plan de la Loire dans le département d'Indre-et-Loire (Service spécial de la Loire), milieu XIXe Ruelle donnant sur la Loire. IVR24_20113702722NUCA
  • Port dit port de Négron
    Port dit port de Négron Nazelles-Négron - Négron - en écart
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    Un texte indiquant les ouvrages à réaliser sur la Loire en 1782 entre Amboise et Tours mentionne "Négron" et à la "Collinetterie". Entre ces deux cales figure une rampe descendant de la levée jusqu'à un banc de sable : il est possible que cette rampe constituait aussi à l'origine un abordage direct à la Loire. La dénomination "port de Négron" apparaît dans des listes de ports de Loire datées de 1857 et
    Hydrographies :
    la Loire
    Observation :
    Pas d'ouvrage repéré par la Diren sur la commune de Nazelles-Négron.
    Typologies :
    port de levée : port situé au pied du perré de la levée
    Illustration :
    Extrait de la carte de la Loire par l'ingénieur Coumes (1848) complétée par l'ingénieur Collin en Situation du lit de la Loire entre Amboise et Montlouis, plan par le conducteur Harmani, 1852 Plan de la rive droite de la Loire en Indre-et-Loire, non daté (milieu XIXe siècle). Détail sur le lieudit la Collinetterie avec mention d'une cale. (archives départementales du Loiret, 12 Fi 7-28 Plan de la rive droite de la Loire en Indre-et-Loire, non daté (milieu XIXe siècle). Détail sur le lieudit Négron avec mention d'une rampe descendant de la levée vers un banc de sable (côté fleuve Plan de la rive droite de la Loire en Indre-et-Loire, non daté (milieu XIXe siècle). Détail sur le
  • Port dit port de Lussault
    Port dit port de Lussault Lussault-sur-Loire - la Boire - en écart
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    également mention en 1864 de "la rampe du Petit Port de Lussault". Le port a bénéficié de deux ouvrages d'accès à l'eau au XIXe siècle : la cale actuelle et une autre cale située un peu plus en amont (mention la Loire durant le deuxième quart du XIXe siècle. Ces ouvrages ont en effet dirigé le chenal vers la
    Hydrographies :
    la Loire
    Description :
    Situé sur la rive gauche, le port de Lussault est équipé d'une cale abreuvoir simple.
    Typologies :
    port de boire : port situé sur un ancien bras de la Loire, connecté au fleuve mais à l'abri du
    Localisation :
    Lussault-sur-Loire - la Boire - en écart
    Illustration :
    Extrait de la carte de l'ingénieur Coumes (1848) complétée en 1858 par l'ingénieur Collin Carte de la Loire dans le département d'Indre-et-Loire (Service spécial de la Loire), non daté Situation du lit de la Loire entre Amboise et Montlouis, 1852. Détail sur Lussault avec mention
  • Port dit port Neuf
    Port dit port Neuf La Chapelle-sur-Loire - le Port Neuf - en écart
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Hydrographies :
    la Loire
    Description :
    Située sur la rive droite, le Port Neuf comprend une cale abreuvoir simple.
    Typologies :
    port de levée : port situé au pied du perré de la levée
    Localisation :
    La Chapelle-sur-Loire - le Port Neuf - en écart
    Illustration :
    Plan de la Loire dans le département d'Indre-et-Loire (Service spécial de la Loire), milieu XIXe Projet de remaniement de la cale d'abordage de la rue des Parfaits au Port Neuf, plan dressé par le
  • Port dit port d'Ussé
    Port dit port d'Ussé Rigny-Ussé - l' Ile Saint-Martin - en écart
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    château d'Ussé par une large bande de terrain appelée "grande avenue d'Ussé". Le 9 juillet 1825, la public de faire usage du port. Pour remédier à ces abus et favoriser le commerce, la municipalité arrête cale afin de permettre aux habitants de descendre sur la grève pour y extraire le sable nécessaire à mais que dans un avenir plus ou moins proche elle pourra rendre quelques services à la navigation. Ils sont d'avis de partager les dépenses entre l'Etat et la commune. Le conseil municipale vote le 12 novembre 1876 la somme de 500 F pour l'exécution d'une cale d'abordage au port d'Ussé considérant que cette
    Hydrographies :
    la Loire
    Observation :
    Non repéré dans la base Diren.
    Description :
    Situé sur la rive gauche, à l'extrémité de la route départementale n° 16 reliant le château d'Ussé
    Typologies :
    port de rive : port aménagé et appareillé directement sur la rive du fleuve. Il n'y a pas de levée
    Illustration :
    Plan de la Loire dans le département d'Indre-et-Loire (Service spécial de la Loire), milieu XIXe
  • Port dit port du Pontceau
    Port dit port du Pontceau Cinq-Mars-la-Pile - le Pontceau - en écart
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    proximité) et sur les listes des ports de Loire de 1857 et 1862. L'abordage du bac reliant Cinq-Mars-la -Pile et Berthenay figure au lieudit le Pontceau sur le cadastre de 1829 et sur la carte de Coumes de
    Hydrographies :
    la Loire
    Description :
    Le port du Pontceau est situé sur la rive droite de la Loire et comporte une cale abreuvoir simple.
    Typologies :
    port de rive : port aménagé et appareillé directement sur la rive du fleuve. Il n'y a pas de levée
    Localisation :
    Cinq-Mars-la-Pile - le Pontceau - en écart
    Illustration :
    Extrait de la carte de la Loire par l'ingénieur Coumes (1848) complétée en 1858 par l'ingénieur
1 2 3 Suivant