Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 4 sur 4 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Prieuré de chanoines réguliers de Saint Augustin, église Sainte-Anne
    Prieuré de chanoines réguliers de Saint Augustin, église Sainte-Anne La Riche - - Place Sainte-Anne - en ville - Cadastre : 1972 EL 7
    Historique :
    communes : le choeur à Tours, la nef à La Riche.
    Référence documentaire :
    p. 71, p. 112 VITRY (P.). Tours et les châteaux de Touraine. Paris, 1924. détail La fort ancienne et noble ville de Tours appelée Jardin de la France. Gravure sur cuivre de d'Indre-et-Loire et de l'ancienne province de Touraine. Tours : Rouillé-Ladevèze, 1878. p. 44 GIRAUDET (A.) Tours, ses monuments, son industrie, ses grands hommes ; guide de l'étranger dans cette ville et ses environs. Tours, 1845, p. 171-175 LEVEEL, Pierre. L'ancien prieuré Sainte-Anne près de Tours. Bulletin de la Société
    Précision localisation :
    oeuvre située en partie sur la commune Tours
  • Prieuré Saint-Cosme
    Prieuré Saint-Cosme La Riche - Saint-Cosme - isolé
    Référence documentaire :
    Remonter le temps : les prises de vues aériennes. Environs de Tours de 1919 à 2015. Géoportail [base de Plan des bastimens, parcs, cours et jardins de la Communauté de S. Côme près la ville de Tours . Dessiné en 1842 d'après un plan levé en 1757 et présenté à Ms de Rosset de Fleury, Archevêque de Tours p. 32 [Prieuré Saint-Cosme]. Extrait de "Parure de Tours, Vignes, jardins, perspectives". Laurence Carte du cours de la Loire depuis Coulanges jusqu'au Pont de Cé, vers 1755. Détail de Tours et de Carte de Tours et de ses environs. Document levé topographiquement à 6 lignes pour cent toises Riche près de Tours. Bulletin de la Société archéologique de Touraine, tome LVII, 2011, p. 83-103 diagnostic correspondant à la prescription n°06/0581 du 10 août 2006. Tours : Service archéologique du
    Précisions sur la protection :
    Site inscrit 31 07 1947 (arrêté). Protections MH : les restes de l'abside et du bâtiment dit - La porte monumentale : inscription par arrêté du 19 mars 1927 - Les anciens communs (cad. 181
    Illustration :
    Vue du Prieuré. Huile sur toile. XIXe siècle. (Musée des Beaux-Arts de Tours) IVR24_19943700799XA
  • Bourg : prieuré (rue du Prieuré)
    Bourg : prieuré (rue du Prieuré) Épeigné-les-Bois - 5 rue du Prieuré 4 rue de la Fontaine - en village - Cadastre : 1826 A 780, 782 2009 OA 30, 33 2442, 2460
    Historique :
    Les bâtiments situées au n°2 et 4 rue de la Fontaine ainsi qu'à l'angle de la rue du Prieuré charte de Barthélémy, archevêque de Tours, en 1188. Il dépendait de l’abbaye de Villeloin. Un acte de pouvaient être les bâtiments d'origine. Un bureau de poste actuellement désaffecté est accolé perpendiculairement au bâtiment principal. Sous les actuels bâtiments de la rue de la Fontaine, subsistent des caves
    Localisation :
    Épeigné-les-Bois - 5 rue du Prieuré 4 rue de la Fontaine - en village - Cadastre : 1826 A 780, 782
    Illustration :
    Extrait du plan cadastral ancien, 1826. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, Tours, 3 P
  • Grais : prieuré Saint-Jean-du-Grais
    Grais : prieuré Saint-Jean-du-Grais Azay-sur-Cher - Le Grais - isolé
    Historique :
    1127 il leur en cède les terres. Vers 1146, Joscelin, ermite du Petit-Grais, rejoint l’abbaye de chapitre de Saint-Martin de Tours, donne aux ermites la terre du Grais jouxtant celle du Petit-Grais : il connaissons. Les moines reconnaissent la tutelle de Saint-Martin et observent la règle bénédictine. L’abbaye -Augustin. Enrichi par les donations, le prieuré devient un fief possédant les droits de haute, moyenne et basse justice. En 1701, il est rattaché au Collège royal des Jésuites de Tours pour financer l’entretien d’une chaire de théologie, puis passe sous l’autorité des Oratoriens de Tours en 1779. Saisi comme bien portail. Les bâtiments anciens encore visibles sont : le clocher de l'église, la salle capitulaire avec le
    Référence documentaire :
    ; Tours. Paris : Société française d'archéologie, 1948, p. 206-212.
    Description :
    , et de deux baies au nord et au sud. A l’exception du clocher, tous les bâtiments sont construits en moellon calcaire. Les encadrements de presque toutes les baies sont en pierre de taille, mais quelques
    Illustration :
    , Tours). IVR24_20123700186NUCA
1