Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 9 sur 9 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Orléans : ensemble de huit reliefs provenant de la statue équestre de Jeanne d'Arc par Denis Foyatier
    Orléans : ensemble de huit reliefs provenant de la statue équestre de Jeanne d'Arc par Denis Foyatier Orléans - 1 rue Fernand Rabier - en ville
    Inscriptions & marques :
    Chaque relief porte, à droite, la signature du sculpteur et, à gauche, celle du fondeur. Les
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale La statuaire publique
    Historique :
    La commande de dix reliefs pour le socle du monument à Jeanne d'Arc, place du Martroi, est passée à Vital-Dubray par la municipalité d'Orléans seulement quatre ans après la réalisation de la statue de Chinon", "La Prise du Fort des Tourelles : délivrance de la ville d'Orléans". Les six autres sont moulages en résine. Les deux originaux placés à la partie supérieure : "La Prise du Fort des Tourelles : délivrance de la ville d'Orléans" et "Le Sacre de Charles VII à Reims" sont toujours en place sur le monument.
    Observation :
    Critères pour la protection au titre des Monuments historiques : -Monument iconique de la ville d'Orléans, commande ancienne et à l'histoire fort riche (liens avec trois fêtes johanniques pour les inaugurations, exception constante aux envois à la fonte sous l'Occupation...). -Monument complet, avec un cycle
    Représentations :
    ", "Entrevue de Jeanne d'Arc avec le dauphin à Chinon", "La Prise du Fort des Tourelles : délivrance de la
    Statut :
    propriété de la commune
    Titre courant :
    Orléans : ensemble de huit reliefs provenant de la statue équestre de Jeanne d'Arc par Denis
  • Pithiviers : ensemble de deux reliefs provenant du socle de la statue de Denis Poisson
    Pithiviers : ensemble de deux reliefs provenant du socle de la statue de Denis Poisson Pithiviers - - 17 rue de la Couronne - en ville
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale La statuaire publique
    Historique :
    sur les faces latérales du socle. Ils sont déposés au musée au moment de l'envoi à la fonte de la
    Statut :
    propriété de la commune
    Localisation :
    Pithiviers - - 17 rue de la Couronne - en ville
    Titre courant :
    Pithiviers : ensemble de deux reliefs provenant du socle de la statue de Denis Poisson
    Dimension :
    la 90.0 centimètre plinthe
  • Orléans : statue équestre de Jeanne d'Arc
    Orléans : statue équestre de Jeanne d'Arc Orléans - place du Martroi - en ville
    Inscriptions & marques :
    Marques de fondeur et date : (sur la plinthe nord de la statue) "FONDU PAR St DENIS PARIS 1853 " ; inscription concernant l'iconographie (face avant du socle) : "A JEANNE D'ARC/ LA VILLE D'ORLEANS/ AVEC LE CONCOURS/ DE LA FRANCE ENTIERE" "Messire m'a envoyée/ pour secourir la bonne ville/ d'Orléans / QUATRE CENT VINGT-SIXIEME ANNIVERSAIRE/ DE LA DELIVRANCE D'ORLEANS/ CETTE STATUE/ A ETE INAUGUREE/ EN PRESENCE DE M. ABBATUCCI MINISTRE DE LA JUSTICE/ ET BENIE PAR Mr. DUPANLOUP EVEQUE D'ORLEANS/ M. F. BOSELLI ETANT PREFET DU LOIRET/ M. GENTEUR MAIRE DE LA VILLE." "LE VIII MAI MDCCCLKI/ LES RELIEFS DU PIEDESTAL le donateur (côté sur du socle, sur la base) : "CETTE STATUE GRAVEMENT ENDOMMAGEE/ AU COURS DE LA DEUXIEME GUERRE MONDIALE/ A ETE RESTAUREE EN 1950/ GRACE A LA GENEROSITE/ DES HABITANTS DE LA NOUVELLE
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale La statuaire publique
    Historique :
    Le premier hommage à Jeanne d'Arc sur la petite place du Martroy apparaît assez vite anachronique et trop guerrier. La Ville émet dans les années 1840 le souhait de voir un grand monument équestre honorer la Pucelle, et les contacts noués avec le sculpteur Denis Foyatier lui font obtenir en 1846 la commande du monument dans son ensemble (statue, reliefs et socle) dont il achève les modèles en 1850. La souscription est lancée par la suite, mais ne permet pas de couvrir tous les frais. Après un certain retard pris pendant les évènements de 1848, la statue est finalement fondue par les fonderies de Saint-Denis en 1853 grâce au métal de neuf canons donné par le Ministère de la Guerre, et inaugurée sur un socle costumes. Il faut attendre la loterie exceptionnelle autorisée cette même année pour que les sommes reçues Foyatier et la Ville, le premier jugeant que la Ville n'a pas respecté les termes du contrat quant à son dédommagement pour les reliefs : ce procès (au terme duquel Foyatier est soldé de 30 000 francs) occupe toute la
    Observation :
    Critères pour la protection au titre des Monuments historiques : -Monument iconique de la ville d'Orléans, commande ancienne et à l'histoire fort riche (liens avec trois fêtes johanniques pour les inaugurations, exception constante aux envois à la fonte sous l'Occupation...). -Monument complet, avec un cycle
    Référence documentaire :
    Les bas-reliefs de la statue de Jeanne d'Arc. in L'Illustration : journal universel. Mai 1861, p contre la Ville d'Orléans. Archives départementales du Loiret. 10T ; 42. Orléans, monument à la Pucelle par Gois - projets an Archives municipales d'Orléans. Dossier documentaire sur la statue de Jeanne d'Arc. Réalisé par PINGEOT, Anne. Cent Ans de Jeanne d'Arc sculptées. Images de Jeanne d'Arc. Paris : Hôtel de la [Exposition. Paris, Hôtel de la Monnaie, juin-septembre 1979]. Images de Jeanne d’Arc : hommage pour le 550e anniversaire de la libération d’Orléans et du sacre. Paris : musée de la Monnaie, 1979.
    Représentations :
    tendant son épée, la tête levée vers le ciel et le regard tourné vers la cathédrale, la main gauche reposant sur la bride, à l'instant où elle rend hommage après le combat qui lui a donné la victoire. Le cheval est à l'arrêt, animé d'une certaine tension, la tête baissée et les jambes avant droit et arrière
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Le monument est placé au cœur de la ville, au centre de la place du Martroi, dont elle constitue le point de mire de toutes les rues qui y aboutissent. La statue équestre en bronze est placée sur le socle
    Dimension :
    h 440.0 centimètre Hauteur de la statue seule
    Annexe :
    Archives départementales du Loiret. 10T/42. Monuments commémoratifs. Extrait de la souscription s'agit de célébrer la France victorieuse, la France délivrée du joug étranger par Jeanne d'Arc Jeanne d'Arc. Art.2 – la ville d'Orléans souscrira pour vingt mille francs Art.6 – l'exécution de la de la garantie qu'il recevra de la ville, dès que la souscription aura atteint cent mille francs. Art .10 – Si dans l'année la souscription ne s'élève pas à 100 000, les fonds versés seront rendus aux dépenses accessoires du monument. Art.14 – Lorsque la souscription aura atteint le chiffre de 100 000 f, un 6000 Souscriptions particulières à Orléans 8000 Souscriptions de la commission de Paris 7000 Le département de la Seine 1000 le Conseil municipal de Dijon de l'Intérieur vient d'ajouter une attribution de 9000 il convient de joindre à cet actif la valeur des bronzes concédés par le ministère de la guerre dont le prix est de
    Illustration :
    Prospectus de la souscription nationale pour la statue de Jeanne d'Arc à élever sur la grande place Affiche de la loterie Jeanne d'Arc de 1855 destinée à couvrir les frais du monument. (Archives Plan du piédestal de la statue de Jeanne d'Arc sur la place du Martroi, échelle de 0.02 par mètre Dessin d'un projet de médaille avec le monument de la place du Martroi (avers) et quelques lignes page. "Principales pièces de la collection d'estampes exposées à Nancy"). IVR24_20144500224NUC4A Le monument vu dans l'axe de la rue Royale. IVR24_20124500285NUC4A La statue de Foyatier, vue depuis le sud. IVR24_20124500175NUC4A Détail de la marque de fonderie sur la plinthe nord : "FONDU PAR St DENIS PARIS 1853 Prise du fort des Tourelles, délivrance de la ville d'Orléans par Jeanne d'Arc (relief situé au sommet de la face sud du socle). IVR24_20124500174NUC4A
  • Montgivray : monument à André Boillot
    Montgivray : monument à André Boillot Montgivray - côte d'Ars - en ville
    Inscriptions & marques :
    BOILLOT A TROUVE ICI UNE / MORT GLORIEUSE. IL JOIGNIT / AU COURAGE ET A LA MAITRISE ; SPORTIVE LES PLUS . ; PILOTE DE GUERRE (symboles de la médaille militaire et de la croix de guerre) (5 CITATIONS) / TARGA
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale La statuaire publique
    Historique :
    qu'André Boillot (1891-1932), pilote et aviateur, avait quitté la route avec sa Peugeot le 5 juin 1932 pendant les essais de la course de la Côte d'Ars créée en 1927. Il décède des suites de ses blessures quelques jours après à l'hôpital de La Châtre.
    Observation :
    Critères pour la protection au titre des Monuments historiques : - Monument original par sa
    Référence documentaire :
    Musée d'Orsay (documentation sculptures). La Châtre.
    Canton :
    La Châtre
    Dimension :
    la 80.0 centimètre chacun des reliefs latéraux
    Illustration :
    Vue générale du monument au bord de la route de La Châtre. IVR24_20123600849NUC4A Détail des deux reliefs de gauche : la voiture de course et l'avion. IVR24_20123600851NUC4A Détail de la partie centrale, avec le portrait d'André Boillot et les inscriptions : ANDRE / BOILLOT / 1891-1932 ; la signature : J.J. MARTEL et la signature sur le retour : P. FERRE CONSTeur Détail des reliefs de droite : une scène de course avec un palmier, une scène de course avec la mer
  • Bourges : relief, Éternelle tourmente
    Bourges : relief, Éternelle tourmente Bourges - boulevard de la République - en ville
    Inscriptions & marques :
    V. Coulhon (signé en bas à droite) - ETERNELLE TOURMENTE (sous la scène).
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale La statuaire publique
    Historique :
    Le plâtre, exécuté par Vital-Coulhon, figure au Salon de la Société des artistes français en 1901 . La commande du bas-relief en pierre est passée en 1908 par le département du Cher ; un bloc en pierre
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    de la terrasse du jardin.
    Localisation :
    Bourges - boulevard de la République - en ville
    Emplacement dans l'édifice :
    Mur de la terrasse
    Dimension :
    la 246.0 centimètre
  • Bourges : fontaine
    Bourges : fontaine "George Sand", ville de Bourges Bourges - place George Sand - en ville
    Inscriptions & marques :
    Signature : "VILLATTE" (à la base de la colonne supportant la Justice).
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale La statuaire publique
    Historique :
    Fontaine édifiée en 1860 par Jean-Baptiste Villatte à la suite d'un don d'Edmé Coulon, menuisier
    Représentations :
    L'allégorie de la ville de Bourges est figurée couronnée et accompagnée de putti.
    Statut :
    propriété de la commune
    Dimension :
    la 200.0 centimètre base du socle
    Illustration :
    Vue générale de la fontaine sur la place George-Sand. IVR24_20121800889NUC4A Vue de trois quarts gauche de la statue et du socle portant reliefs et putti Vue de trois quarts arrière de la statue et du socle portant reliefs et putti Vue du profil droit du socle portant reliefs et putti et de la statue. IVR24_20121800892NUC4A
  • Chartres : monument à Louis Pasteur
    Chartres : monument à Louis Pasteur Chartres - place de la République - en ville
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale La statuaire publique
    Historique :
    scientifique sur l'agriculture et à l'expérience menée en 1881 dans la plaine de Beauce sur la vaccination contre le charbon du mouton, à laquelle Pasteur n'a cependant pas pris part directement. La souscription lancée par le comité à l'initiative du projet recueille 11 301 francs au 28 juin 1901, alors que la Dalou et enseignant d'anatomie à l'Académie de Médecine, est en effet chargé à la fois de la partie sculptée et de la partie architecturale, pour laquelle il s'adjoint à Chartres l'architecte Mouton. L'État 1902. Le monument est inauguré le 7 juin 1903 sur la place Saint-Michel à Chartres (décision du 12 mars 1902), avant d'être déplacé dans les années 1950 à son emplacement actuel, face à la Préfecture récupéré : 730 kilogrammes). Un comité Pasteur-Ballay est créé à la fin des années 1940 pour rendre leurs bronzes à ces deux monuments chartrains : une souscription est ouverte pour obtenir la somme de 2 500 000 les ateliers techniques de la Ville.
    Observation :
    Critères pour la protection au titre des Monuments historiques : - Forme tout à fait originale du non simplement le grand homme) et du contexte artistique (avec la fusion des socles et des statues
    Référence documentaire :
    p.159-169 SALOMON-BAYET, Claire. La Gloire de Pasteur. Romantisme, 1998, vol.28, n°100, p.159-169
    Représentations :
    La scène du relief représente une vaccination opérée sur un mouton tenu par un paysan, pratiquée par un vétérinaire accroupi et suivie par trois hommes debout ; à la gauche de ce groupe se tiennent deux hommes effectuant un prélèvement sur un mouton mort ; à la droite se tient un berger habillé d'un Beauce d'où émergent à gauche un village et à droite la cathédrale de Chartres. Le buste de Pasteur qui
    Statut :
    propriété de la commune
    Localisation :
    Chartres - place de la République - en ville
    Annexe :
    : "Pasteur Chartres 1903". Ces notes avaient peut-être pour but de répondre à la Circulaire aux préfets du 20 mai 1911, demandant complément du Tome IV de l'Inventaire général des richesses de la France portant sur les statues historiques de la France. "Histoire : Ce monument est destiné à commémorer la juillet 1881 à la ferme de Lambert, commune de Barjouville qui démontra le caractère contagieux de médecine disait en présence de la statue : « Le souvenir qu'elle doit fixer, l'évènement qu'elle relate, il Chartres, que fut remportée l'une des plus grandes victoires de la science moderne, une des plus grandes Pasteur fit une découverte dont la vérité, plus grande en quelque sorte que l'objet auquel elle s'applique moins chaque jour de plus en plus épargnée. » Un comité, sous la présidence de M. Clichy, conseiller général, réunit les fonds nécessaires à la réalisation du projet. L'emplacement du monument fut sciences, délégué de l'Institut et de la Société de Biologie, le Dr Proust, le Dr Roux, le Dr Chamberland
    Illustration :
    Vue générale sur la place de la République, face à la Préfecture. IVR24_20122800157NUC4A Vue latérale de la partie architecturale et du buste couronnant le monument. IVR24_20122800159NUC4A Détail de la signature à la base du relief : Paul Richer. IVR24_20122800160NUC4A Détail de la marque de fondeur à la base du relief : M. Hohwiller Paris. IVR24_20122800161NUC4A
  • Beaugency : relief, Rencontre de Jeanne d'Arc et du Connétable de Richemont
    Beaugency : relief, Rencontre de Jeanne d'Arc et du Connétable de Richemont Beaugency - rue de Chateaudun - en ville
    Inscriptions & marques :
    Signature (entre le relief et le soubassement) : M. MARRON ORLEANS/ GRILLON ENTREPR - date sur la / et le connétable de Richemont / à la levée du siège de Beaugency / le 16 juin 1429 - Inscription donnant l'identité des modèles (sous le relief) : A LA PORTE VENDOMOISE - JEHANNE DIEU SCAIT MON BON Inscription concernant le destinataire (face sud) : A la mémoire / de l'illustrissime / et révérendissime
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale La statuaire publique
    Historique :
    commémorer le 500e anniversaire de la rencontre de Jeanne d'Arc et du connétable de Richemont à Beaugency, le
    Représentations :
    Jeanne d'Arc rencontre le connétable de Richemont devant la Porte Vendômoise de la ville de
    Statut :
    propriété de la commune
    Dimension :
    la 180.0 centimètre soubassement
    Illustration :
    Détail de la base du relief avec signature et inscriptions. IVR24_20124500190NUC4A
  • Châteaudun : maquette de couronnement de fontaine
    Châteaudun : maquette de couronnement de fontaine Châteaudun - rue Toufaire - en ville
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale La statuaire publique
    Historique :
    Maquette en plâtre du couronnement de la fontaine monumentale exécutée vers 1860 par Henri Gaullier et inaugurée le 08 juillet 1860 sur la Grand'place (actuelle place du 18-Octobre) à Châteaudun.
    Statut :
    propriété de la commune
    Dimension :
    la 36.0 centimètre
1