Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 9 sur 9 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Orléans : statue équestre de Jeanne d'Arc
    Orléans : statue équestre de Jeanne d'Arc Orléans - place du Martroi - en ville
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le donateur sur socle indépendant gravé inscription concernant le donateur sur socle indépendant gravé " ; inscription concernant l'iconographie (face avant du socle) : "A JEANNE D'ARC/ LA VILLE D'ORLEANS/ AVEC LE " ; inscription concernant le donateur (arrière du socle) : "SOUS LE REGNE DE NAPOLEON III/ LE VIII MAI MDCCCLV ETANT PREFET DU LOIRET/ M. GENTEUR MAIRE DE LA VILLE." "LE VIII MAI MDCCCLKI/ LES RELIEFS DU PIEDESTAL / ONT ETE INAUGURES/ M. LE Cte DE COËTLOGON ETANT PREFET/ M. E. VIGNAT MAIRE." ; inscription concernant le donateur (côté sur du socle, sur la base) : "CETTE STATUE GRAVEMENT ENDOMMAGEE/ AU COURS DE LA
    Historique :
    Le premier hommage à Jeanne d'Arc sur la petite place du Martroy apparaît assez vite anachronique et trop guerrier. La Ville émet dans les années 1840 le souhait de voir un grand monument équestre honorer la Pucelle, et les contacts noués avec le sculpteur Denis Foyatier lui font obtenir en 1846 la en 1853 grâce au métal de neuf canons donné par le Ministère de la Guerre, et inaugurée sur un socle Foyatier et la Ville, le premier jugeant que la Ville n'a pas respecté les termes du contrat quant à son -Dubray, pour réaliser le cycle de dix reliefs. Ces reliefs fondus par Victor Thiébaut sont inaugurés en Jeanne d'Arc avec le Dauphin à Chinon, et Prise du Fort des Tourelles - Délivrance de la ville d'Orléans devant Paris, Jeanne prisonnière près de Compiègne, Jeanne en prison, Le Supplice de Jeanne d'Arc). Deux
    Référence documentaire :
    pour le 550e anniversaire de la libération d’Orléans et du sacre. Paris : musée de la Monnaie, 1979.
    Représentations :
    Jeanne d'Arc est représentée à cheval et en armure, rendant grâce après le combat, le bras droit tendant son épée, la tête levée vers le ciel et le regard tourné vers la cathédrale, la main gauche reposant sur la bride, à l'instant où elle rend hommage après le combat qui lui a donné la victoire. Le
    Description :
    Le monument est placé au cœur de la ville, au centre de la place du Martroi, dont elle constitue le point de mire de toutes les rues qui y aboutissent. La statue équestre en bronze est placée sur le socle
    Annexe :
    (vers 1845) : " (...) Le monument élevé à Orléans doit avoir le caractère triomphal des statues . L'exécution en sera confiée à M. Foyatier, le statuaire qui a fait le Spartacus. Son nom est une garantie dix mille seront alloués à M. Foyatier pour ses déboursés et honoraires, le surplus sera pour les dépenses accessoires du monument. Art.14 – Lorsque la souscription aura atteint le chiffre de 100 000 f, un 7000 Le département de la Seine 1000 le Conseil municipal de Dijon 200 Le département de [rien] 100 A reporter tard donner un nouvel élan ; mais toujours est-il qu'à cette somme déjà obtenue de 42300, le ministre des bronzes concédés par le ministère de la guerre dont le prix est de adressée à M. Le Maire d'Orléans en date du 5 mars 1850 propose de consacrer la somme disponible à dans des termes beaucoup plus onéreux que par le passé ; d'ailleurs elle compte bien l'exprimer. D'une
    Illustration :
    Dessin d'un projet de médaille avec le monument de la place du Martroi (avers) et quelques lignes Gravures du journal l'Illustration représentant les quatre reliefs de Vital-Dubray inaugurés le 7 Le monument vu dans l'axe de la rue Royale. IVR24_20124500285NUC4A Vue générale depuis le sud-est. IVR24_20124500284NUC4A Vue générale depuis le nord-est. IVR24_20124500282NUC4A Vue générale depuis le nord-ouest. IVR24_20124500283NUC4A La statue de Foyatier, vue depuis le sud. IVR24_20124500175NUC4A
  • Montgivray : monument à André Boillot
    Montgivray : monument à André Boillot Montgivray - côte d'Ars - en ville
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le destinataire sur l'oeuvre gravé Inscription concernant le destinataire et signature : (sous le médaillon) ANDRE / BOILLOT / 1891 -1932 et (sous le visage de Boillot et en bas du ressaut) - J.J. MARTEL ; (en retour) P. FERRE CONSTeur ; inscriptions concernant l'iconographie et le destinataire (sous chaque relief) : LE 5 JUIN LE CHAMPION / ANDRE
    Historique :
    Le monument est élevé par Jan et Joël Martel sous l'impulsion de l'Automobile Club de France en 1933 (inauguration le 18 juin en présence de MM. Pillivuyt et Peugeot). C'est à cet emplacement qu'André Boillot (1891-1932), pilote et aviateur, avait quitté la route avec sa Peugeot le 5 juin 1932
    Observation :
    (une architecture-sculpture Art déco célébrant le dynamisme par sa forme générale et ses reliefs à
    Représentations :
    Le médaillon central présente le visage d'André Boillot coiffé de son bonnet de pilote. Les quatre le pilote visible, longeant une falaise.
    Description :
    Le monument est composé d'une sorte de bastion en moellon recouvert d'un enduit ciment et de plaques portant des reliefs à l'avant, traversé d'une lame en béton à mouluration d'arêtes portant sur le
    Illustration :
    Détail de la partie centrale, avec le portrait d'André Boillot et les inscriptions : ANDRE / BOILLOT / 1891-1932 ; la signature : J.J. MARTEL et la signature sur le retour : P. FERRE CONSTeur
  • Chartres : monument à Louis Pasteur
    Chartres : monument à Louis Pasteur Chartres - place de la République - en ville
    Inscriptions & marques :
    . Hohwiller - fondeur Paris" ; inscription concernant l'iconographie (sur le cartouche sous le buste
    Historique :
    Le monument à Louis Pasteur de Chartres est un hommage aux effets bénéfiques des recherches du contre le charbon du mouton, à laquelle Pasteur n'a cependant pas pris part directement. La souscription lancée par le comité à l'initiative du projet recueille 11 301 francs au 28 juin 1901, alors que la dépense pour le projet de Paul Richer est évaluée à 18 550 francs. Ce dernier, sculpteur proche de Jules 1902. Le monument est inauguré le 7 juin 1903 sur la place Saint-Michel à Chartres (décision du 12 mars . L'enlèvement des bronzes sous l'Occupation touche le monument qui perd son grand relief (poids du bronze francs nécessaire, le fondeur Hohwiller est chargé des nouveaux bronzes, qui sont inaugurés le 8 octobre
    Observation :
    non simplement le grand homme) et du contexte artistique (avec la fusion des socles et des statues relief de Paul Richer, qui s'inscrit dans le corpus des monuments officiels créés par et autour de Jules
    Représentations :
    Beauce d'où émergent à gauche un village et à droite la cathédrale de Chartres. Le buste de Pasteur qui surmonte le monument est une représentation à l'antique du scientifique, identifié par sa coiffure moderne et le cartouche.
    Description :
    Le monument se compose d'une partie architecturée d'une monumentalité académique en pierre , encadrant un grand relief en bronze, couronné du buste en marbre de Louis Pasteur, légèrement penché vers le
    Annexe :
    découverte du microbe du charbon annoncée à l'Académie des sciences le 18 février 1881 et les expériences faites en Eure-et-Loir, sous les auspices du Conseil général et particulièrement l'expérience faite le 26 juillet 1881 à la ferme de Lambert, commune de Barjouville qui démontra le caractère contagieux de l'épidémie charbonneuse et l'efficacité de l'inoculation du virus. Le professeur Proust de l'académie de médecine disait en présence de la statue : « Le souvenir qu'elle doit fixer, l'évènement qu'elle relate, il définitivement fixé place Saint Michel le 12 mars 1902. L'inauguration eut lieu le dimanche 7 juin 1903, lors du comice agricole. Sur l'estrade on remarquait MM. Roujon, directeur des Beaux-Arts, représentant le sciences, délégué de l'Institut et de la Société de Biologie, le Dr Proust, le Dr Roux, le Dr Chamberland , représentant le Gouvernement. Le sculpteur du monument est le docteur Paul Richer de l'Académie de Médecine. La feuillage. Le sujet représenté sur le bronze a un caractère local. C'est la plaine de Beauce, au nord de
    Illustration :
    Le monument Pasteur place Saint-Michel, son premier emplacement. (L'Illustration, n° 4164, 23 Vue latérale de la partie architecturale et du buste couronnant le monument. IVR24_20122800159NUC4A
  • Beaugency : relief, Rencontre de Jeanne d'Arc et du Connétable de Richemont
    Beaugency : relief, Rencontre de Jeanne d'Arc et du Connétable de Richemont Beaugency - rue de Chateaudun - en ville
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le destinataire inscription concernant le donateur inscription concernant le titre Signature (entre le relief et le soubassement) : M. MARRON ORLEANS/ GRILLON ENTREPR - date sur la face latérale gauche : 1931 - signature : Luc Maliba. Inscription concernant le titre : Jeanne d'Arc / et le connétable de Richemont / à la levée du siège de Beaugency / le 16 juin 1429 - Inscription donnant l'identité des modèles (sous le relief) : A LA PORTE VENDOMOISE - JEHANNE DIEU SCAIT MON BON VOULOIR - AH ! VOUS VOILA BEAU CONNETABLE / SOYEZ LE BIEN VENU !/ IL N'Y AURA JAMAIS TROP DE BONS FRANCAIS Inscription concernant le destinataire (face sud) : A la mémoire / de l'illustrissime / et révérendissime -Jules de Lussigny / et de son épouse/ Marie-Thérèse Métreau/ 1931. Inscription concernant le
    Historique :
    Le monument, commandé au sculpteur Luc Maliba, exécuté par l'entrepreneur Grillon et édité par Marcel Marron, éditeur et fabricant de statues, est inauguré le 27 septembre 1931 à l'initiative et aux commémorer le 500e anniversaire de la rencontre de Jeanne d'Arc et du connétable de Richemont à Beaugency, le
    Représentations :
    Jeanne d'Arc rencontre le connétable de Richemont devant la Porte Vendômoise de la ville de
    Description :
    Le monument se compose d'un relief entouré d'un encadrement à fronton.
  • Orléans : ensemble de huit reliefs provenant de la statue équestre de Jeanne d'Arc par Denis Foyatier
    Orléans : ensemble de huit reliefs provenant de la statue équestre de Jeanne d'Arc par Denis Foyatier Orléans - 1 rue Fernand Rabier - en ville
    Historique :
    La commande de dix reliefs pour le socle du monument à Jeanne d'Arc, place du Martroi, est passée à Foyatier (1855), faute de moyens financiers. Quatre reliefs sont inaugurés le 8 mai 1860, il s'agit de "Les voix de Jeanne d'Arc", "Jeanne d'Arc quittant Vaucouleurs", "Entrevue de Jeanne d'Arc avec le dauphin à inaugurés le 8 mai 1861 : "L'Entrée de Jeanne d'arc dans Orléans", "Le Sacre de Charles VII à Reims sa prison" et "Le Supplice de Jeanne d'Arc". En 1988, les huit reliefs inférieurs sont mis en : délivrance de la ville d'Orléans" et "Le Sacre de Charles VII à Reims" sont toujours en place sur le monument.
    Représentations :
    ", "Entrevue de Jeanne d'Arc avec le dauphin à Chinon", "La Prise du Fort des Tourelles : délivrance de la d'Arc faite prisonnière devant Compiègne", "Jeanne d'Arc dans sa prison" et "Le Supplice de Jeanne d'Arc".
    Illustration :
    Vue d'ensemble du relief : Entrevue de Jeanne d'Arc avec le Dauphin à Chinon Vue d'ensemble du relief : le Supplice de Jeanne d'Arc. IVR24_20124500031NUC2 Détail du relief : le Supplice de Jeanne d'Arc (partie gauche). IVR24_20124500068NUC2A Détail du relief : le Supplice de Jeanne d'Arc (partie centrale, le bûcher). IVR24_20124500067NUC2A Détail du relief : le supplice de Jeanne d'Arc (partie droite). IVR24_20124500069NUC2A
  • Bourges : relief, Éternelle tourmente
    Bourges : relief, Éternelle tourmente Bourges - boulevard de la République - en ville
    Historique :
    Le plâtre, exécuté par Vital-Coulhon, figure au Salon de la Société des artistes français en 1901 . La commande du bas-relief en pierre est passée en 1908 par le département du Cher ; un bloc en pierre de Lens est attribué le 2 août 1910. Vital-Coulhon décède en 1917 avant l'achèvement du bas-relief qui est terminé par M. Pernot, statuaire, et mis en place dans le jardin des Prés-Fichaux pour son inauguration le 30 juin 1930.
    Description :
    Le relief en pierre est inscrit dans un encadrement à ressauts encastré dans le mur de soutènement
    Illustration :
    Vue d'ensemble avec le titre : "ETERNELLE TOURMENTE". IVR24_20121800925NUC4A
  • Bourges : fontaine
    Bourges : fontaine "George Sand", ville de Bourges Bourges - place George Sand - en ville
    Description :
    Le groupe est placé sur un dé au centre d'un bassin.
  • Châteaudun : maquette de couronnement de fontaine
    Châteaudun : maquette de couronnement de fontaine Châteaudun - rue Toufaire - en ville
    Historique :
    et inaugurée le 08 juillet 1860 sur la Grand'place (actuelle place du 18-Octobre) à Châteaudun.
  • Pithiviers : ensemble de deux reliefs provenant du socle de la statue de Denis Poisson
    Pithiviers : ensemble de deux reliefs provenant du socle de la statue de Denis Poisson Pithiviers - - 17 rue de la Couronne - en ville
    Historique :
    Poisson (1781-1840), mathématicien, géomètre et physicien, inauguré le 15 juin 1851. Ils étaient placés
1