Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 20 sur 30 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Orléans, Lycée Pothier : décor mural,
    Orléans, Lycée Pothier : décor mural, "La Joie" Orléans - 2 bis rue Marcel-Proust - en ville
    Historique :
    Le 31 mars 1960, Nicolas Untersteller est agréé par la Commission nationale des travaux de décoration des édifices publics pour la réalisation de trois œuvres. L'arrêté est signé le 9 mai 1960 et le prix de ce travail est fixé à 47 830 nouveaux francs. Ces œuvres sont commandées à l'occasion de la chargé d'exécuter un décor mural ayant pour titre "La Joie". Il est réalisé en 1961.
    Référence documentaire :
    Nicolas Untersteller). Commission nationale du 1% artistique, Ministère de la Culture. 1961-1970.
    Statut :
    propriété de la région
    Titre courant :
    Orléans, Lycée Pothier : décor mural, "La Joie"
    Dimension :
    la 4.37 mètre
    Dates :
    1961 porte la date
  • Orléans, Lycée Benjamin Franklin : fresque,
    Orléans, Lycée Benjamin Franklin : fresque, "La Famille" Orléans - 21 bis rue Eugène-Vignat - en ville
    Historique :
    Le 12 avril 1956, la Commission nationale des travaux de décoration des édifices publics agréa deux thèmes de l'enfance, l'écolier et l'homme bâtisseur de la cité. Parmi ces deux œuvres, la fresque réalisée en 1958, a pour thème "La Famille". Pour cette réalisation, un devis de 400 000 francs est établi.
    Référence documentaire :
    technique d'Orléans. Commission nationale du 1% artistique, Ministère de la Culture. 1951-1960.
    Statut :
    propriété de la région
    Description :
    La fresque est située dans l'ancien foyer de l'internat et mesure environ 15 m2. La technique de
    Titre courant :
    Orléans, Lycée Benjamin Franklin : fresque, "La Famille"
    Dates :
    1958 porte la date
  • Orléans, Lycée Pothier : deux décors muraux,
    Orléans, Lycée Pothier : deux décors muraux, "L'Accueil de la Jeunesse" (disparus) Orléans - 2 bis rue Marcel-Proust - en ville
    Historique :
    À l'occasion de la deuxième tranche des travaux réalisés par l'architecte André Gutton au début des années soixante, le peintre Nicolas Untersteller a été désigné le 17 juillet 1963 par la Commission "l'Accueil de la Jeunesse" pour la somme de 23 854 francs. Ces décors consistaient en deux panneaux en dalles de lave émaillées. Celui mesurant 16 m2 placé à l'extérieur sous le porche d'entrée au niveau de la
    Référence documentaire :
    . Commission nationale du 1% artistique, Ministère de la Culture. 1961-1970.
    Statut :
    propriété de la région
    Titre courant :
    Orléans, Lycée Pothier : deux décors muraux, "L'Accueil de la Jeunesse" (disparus)
    Illustration :
    Plan daté de 1969 exposant à gauche la situation des deux panneaux existants de Nicolas
  • Orléans, Lycée Pothier : deux décors muraux,
    Orléans, Lycée Pothier : deux décors muraux, "Les Sciences et les Arts" et "Les Sciences et la Vie" (un non visible) Orléans - 2 bis rue Marcel-Proust - en ville
    Historique :
    Le 31 mars 1960, Nicolas Untersteller est agréé par la Commission nationale des travaux de décoration des édifices publics pour la réalisation de trois œuvres. L'arrêté est signé le 9 mai 1960 et le prix de ce travail est fixé à 47 830 nouveaux francs. Ces œuvres sont commandées à l'occasion de la pour titre "Les sciences et les arts" et un second "Les sciences et la vie". L'un des deux décors est
    Référence documentaire :
    Nicolas Untersteller). Commission nationale du 1% artistique, Ministère de la Culture. 1961-1970.
    Statut :
    propriété de la région
    Description :
    Le décor mural toujours conservé, ("Les sciences et les arts" ou "Les sciences et la vie") est
    Titre courant :
    Orléans, Lycée Pothier : deux décors muraux, "Les Sciences et les Arts" et "Les Sciences et la Vie
    Illustration :
    Vue de détail : la manière du peintre. IVR24_20144500377NUCA
  • Romorantin-Lanthenay, Lycée Claude de France : décor mural,
    Romorantin-Lanthenay, Lycée Claude de France : décor mural, "Le Bal du Grand Meaulnes" Romorantin-Lanthenay - 9-11 avenue de Paris - en ville
    Inscriptions & marques :
    La signature a disparu, elle figurait sur la partie disparue de la composition : P. SABATIER / 67
    Historique :
    décor mural dans le cadre de la décoration du lycée au titre du 1% artistique et pour la somme de 36 500 francs. La candidature de l'artiste avait été acceptée le 9 décembre 1964 par la Commission nationale des figures masquées, extravagantes, grotesques, blafardes, sous les reflets de la lune, sous le bleu nuit du en partie conservée (un quart de la composition) depuis la récente construction du bâtiment C
    Référence documentaire :
    moderne mixte de Romorantin-Lanthenay. Commission nationale du 1% artistique, Ministère de la Culture
    Statut :
    propriété de la région
    Description :
    en grès céramique ou émaux sur plaques de terre cuite de la Maison Gilson.
    États conservations :
    Œuvre incomplète, un quart de sa surface initiale est conservé ; la partie conservée est ponctuellement recomposée ; altérations ponctuelles de la surface émaillée de la céramique.
    Dates :
    1967 porte la date
    Annexe :
    la base de l’œuvre : "Le Bal du Grand Meaulnes" Fragment d'une fresque (sic!) céramique Pierre à l’extension du lycée en 2007 : 13.14 x 5.70 m Un témoignage photographique représentant la
    Illustration :
    Dans la hall, sur le pignon où le revêtement a été déposé, est exposé au dessus de la porte une Quelques carreaux déposés lors de la rénovation ont été conservés dans l'établissement
  • Saint-Jean-de-Braye, Lycée Gaudier-Brzeska : décor mural,
    Saint-Jean-de-Braye, Lycée Gaudier-Brzeska : décor mural, "L'Espoir" Saint-Jean-de-Braye - 40 avenue Denis-Papin - en ville
    Historique :
    Le 11 juin 1965, la Commission nationale des travaux de décoration des édifices publics émet un avis favorable à la nomination de Léon Toublanc pour la réalisation de la décoration au titre du 1 la subvention est de 35 369 francs.
    Référence documentaire :
    Saint-Jean-de-Braye. Commission nationale du 1% artistique, Ministère de la Culture. 1961-1970.
    Statut :
    propriété de la région
    Description :
    teinté dans la masse (exécuté sur mortier frais), mesurant environ 3 mètres de large et 10 mètres de haut
    Dimension :
    la 3.0 mètre
    Dates :
    1965 porte la date
    Annexe :
    Explication technique de la réalisation de l'oeuvre par l'artiste (AN 19880466 art.48). En résumé cloisonnage du mortier teinté dans la masse. 3°) nouvelle coloration du mortier, mais en surface, pour donner plus d'éclat et de solidité. C'est l'opération la plus longue et la plus délicate, plusieurs applications étant nécessaires, ainsi que plusieurs lissages à la petite truelle souple, afin d'obtenir une résister à la lumière solaire. pris ici dans le sens de l'aspiration de l'homme à se dégager de la matière pour atteindre les régions où règne l'esprit. C'est en partant de ce thème et avec la prétention sans doute présomptueuse de vouloir l'exprimer dans sa signification la plus élevée, qu'ont été choisis des éléments figuratifs tentant de la rendre intelligible. Ceux-ci seront schématisés à l'extrême afin de ne pas gêner par une s'alliant mieux à l’architecture. Dans le bas de la composition, un homme est allongé dans une attitude
  • Nogent-le-Rotrou, Lycée Sully : mosaïque murale
    Nogent-le-Rotrou, Lycée Sully : mosaïque murale Nogent-le-Rotrou - rue des Viennes - en ville
    Historique :
    Le 20 juin 1984, le projet de l'artiste Noël Pasquier reçoit un avis favorable de la Commission mosaïque murale. La somme de 156,810 francs a été consacrée à la réalisation de cette mosaïque.
    Référence documentaire :
    de Nogent-le-Rotrou. Commission nationale du 1% artistique, Ministère de la Culture. 1981-1990.
    Statut :
    propriété de la région
    Dates :
    1985 porte la date
    Annexe :
    La notice descriptive du projet complet de décoration (1984). (AN 19910237/20). MNISTERE DE DESCRIPTIVE Objet : Dans le cadre du programme défini par Jean-Pierre MAUNOURY, Architecte, la recherche et l'étude de l'intervention plastique, par rapport à la composition architecturale, se sont développées en fonction des points suivants : -Harmonisation avec le paysage environnant. -Mise en évidence de la -pension ; les poteaux, points de repères visuels, soulignent la trame de la construction ; tous ces la liaison entre l'extérieur et l'intérieur ; les surfaces de couleur (rouge, orange, bleu lumière
    Illustration :
    Photo de la maquette du projet. (AD28 1101W101). IVR24_20152800018NUCA
  • Châteauroux, EPLEFPA de Châteauroux dit Naturapolis : décor mural
    Châteauroux, EPLEFPA de Châteauroux dit Naturapolis : décor mural Châteauroux - Touvent - isolé
    Historique :
    L’œuvre issue de la collaboration de Michel Dubosc et Dominique Foucher a été agréée par la réalisation commune (sculpture-banc) située à proximité dans la cour-jardin.
    Référence documentaire :
    Châteauroux. Commission nationale du 1% artistique, Ministère de la Culture. 1967
    Représentations :
    la nature représentation non figurative étoile
    Statut :
    propriété de la région
    États conservations :
    altération de l'épaisseur de la matière Mauvais état général des éléments de la mosaïque.
  • Bourges, Vélodrome de Bourges : décor mural,
    Bourges, Vélodrome de Bourges : décor mural, "Résistance à l'air" Bourges - avenue Maréchal-Juin - en ville
    Représentations :
    le corps et la vie matérielle représentation non figurative
    Statut :
    propriété de la région
  • Châteauroux, Lycée Pierre et Marie Curie : décor mural,
    Châteauroux, Lycée Pierre et Marie Curie : décor mural, "Les Quatre Muses" Châteauroux - 31 rue Pierre-et-Marie-Curie - en ville
    Historique :
    Anne-Marie Roux-Colas, sollicitée par l'architecte Jacques Barge, est agréée par la Commission muses en sa séance du 17 avril 1958. L'arrêté est signé le 29 mai 1958. La somme de 1 100 000 francs est
    Référence documentaire :
    de Châteauroux. Commission nationale du 1% artistique, Ministère de la Culture. 1961-1980.
    Statut :
    propriété de la région
    Dimension :
    la 3.3 mètre
  • Issoudun, Lycée Jean d'Alembert : décor mural
    Issoudun, Lycée Jean d'Alembert : décor mural Issoudun - 8 rue de la Limoise - en ville
    Historique :
    La Commission nationale des travaux de décoration des édifices publics émet un avis favorable au projet de la céramiste Françoise BIzette en séance du 7 novembre 1967, l'arrêté est signé le 22 décembre 1967. La somme de 25 000 francs est attribuée à l'artiste. Ce dernier décrit son projet comme suit : "L'ensemble de la décoration est réalisé en grès grand feu émaillé. Sur le mur d'entrée les éléments modelés à intégrées dans l'épaisseur du béton. Le plus petit mur présente les mêmes éléments placés en saillies sur la
    Référence documentaire :
    la Culture. 1961-1970.
    Statut :
    propriété de la région
    Localisation :
    Issoudun - 8 rue de la Limoise - en ville
    Dimension :
    la 1.55 mètre Épaisseur du mur = 30 cm. La plus grande pièce céramique : la = 38 cm, h = 19 cm.
  • Châteauroux, EPLEFPA de Châteauroux dit Naturapolis : décors muraux
    Châteauroux, EPLEFPA de Châteauroux dit Naturapolis : décors muraux Châteauroux - Touvent - isolé
    Inscriptions & marques :
    La composition dans la salle à manger des personnels porte en bas à droite la signature : VIVIEN
    Statut :
    propriété de la région
    Illustration :
    Vue de situation d'une oeuvre située dans la salle à manger des personnels. IVR24_20143600025NUCA Signature des artistes sur l'oeuvre située dans la salle à manger des personnels
  • Loches : Lycée Thérèse Planiol - site Delataille, décor mural
    Loches : Lycée Thérèse Planiol - site Delataille, décor mural Loches - place des Prébendes - en ville
    Historique :
    avis de la 1ère Section de la Commission nationale des travaux de décoration des édifices publics dans réalisée en 1978 pour la somme de 47 901 francs. L'artiste s'est attaché à créer une ambiance de place
    Référence documentaire :
    nationale du 1% artistique, Ministère de la Culture, 1971-1980.
    Statut :
    propriété de la région
    Description :
    animaux. À l'origine, la décoration couvrait l'espace complet : sol, murs et plafond. Le sol, réalisé en peints ou revêtu de mosaïque. Le plafond, répétant la forme hexagonale du sol, était peint en faux ciel
    Dimension :
    Surface de la cafétéria : murs = 50 m2 ; plafond et sol = 80 m2 chacun. Dimension des bornes : hauteur et diamètre = 0.5 mètre. Dimension de l'olivier : diamètre à la base = 1 m ; branches = 3,6 m.
    États conservations :
    altération de l'épaisseur de la matière à l'extérieur, la sculpture centrale en forme d'olivier a subi d'importantes dégradations dues aux conditions climatiques. De plus, le plafond ayant été abaissé, la partie haute du décor mural a disparue.
  • Bourges, Lycée Pierre-Émile Martin : décor mural,
    Bourges, Lycée Pierre-Émile Martin : décor mural, "Art et technique du fer" Bourges - 1 avenue de Gionne - en ville
    Historique :
    La Commission nationale des travaux de décoration des édifices publics donne son accord pour mural, sur le thème de l'art et la technique du fer, est effectué pour un coût total de 35 200 NF (30 272 NF au titre du 1% artistique et 4 928 NF versés par la commune).
    Référence documentaire :
    nationale du 1%. Ministère de la Culture, 1951-1960.
    Représentations :
    le corps et la vie matérielle représentation d'objet représentation humaine enclume soufflet
    Statut :
    propriété de la région
    Description :
    la technique du fer et représente des outils utilisés pour le travail du fer, les mains portant ses
    Illustration :
    Vue de détail : la clé. IVR24_20151800138NUCA Vue de détail : la main. IVR24_20151800139NUCA État de l'oeuvre : le béton se désagrège à la base du mur-paravent. IVR24_20141800345NUCA
  • Vendôme, Lycée Ronsard : ensemble décoratif
    Vendôme, Lycée Ronsard : ensemble décoratif Vendôme - Rue Joliot-Curie - en ville
    Historique :
    Lors de sa séance du 13 mai 1970, la Commission nationale des travaux de décoration des édifices un crédit de 53 200 francs est accordé au titre de la première tranche, le devis total s'élève à 89
    Référence documentaire :
    commercial de Vendôme. Commission nationale du 1% artistique, Ministère de la Culture. 1961-1970.
    Statut :
    propriété de la région
    Description :
    Cette œuvre, implantée dans la cour du lycée, consiste en un ensemble décoratif composé de trois
    Dimension :
    la composition : l=342 cm , h=238 cm, Pr=39 cm, à sa droite : l=450 cm, h=203 cm, Pr=32 cm, à sa
    États conservations :
    de la pergola métallique ajoutée à l’œuvre originelle.
    Illustration :
    Revêtement : dégradation ponctuelle de la mosaïque. IVR24_20154100116NUCA
  • Joué-lès-Tours, Lycée d'Arsonval : décor mural (disparu)
    Joué-lès-Tours, Lycée d'Arsonval : décor mural (disparu) Joué-lès-Tours - 6 place de la Marne - en ville
    Historique :
    La Commission nationale des travaux de décoration des édifices publics, lors de sa séance du 10 une nouvelle étude plus créative afin que le décor soit en harmonie avec la composition architecturale des bâtiments, notamment au niveau de la coloration. Le projet de l'artiste consistait en une résistante, fabriqué par la Société Murolax), et comportant un graphisme obtenu par la réserve en creux du trait au moment de la pose du matériau. Le projet devait animer cinq pignons des façades de trois largeur. Selon la volonté de la Commission, une nouvelle proposition est faite par l'artiste ; l'arrêté d'agrément est signé vers juin 1971 et le projet est réalisé la même année. La somme prévue pour cette constructions recouvrant les murs des anciens bâtiments lors de la restructuration et de l’extension du lycée au
    Référence documentaire :
    Joué-lès-Tours. commission nationale du 1% artistique, Ministère de la Culture. 1971-1980.
    Statut :
    propriété de la région
    Localisation :
    Joué-lès-Tours - 6 place de la Marne - en ville
  • Mainvilliers, EREA François Truffaut : revêtement de sol et mural :
    Mainvilliers, EREA François Truffaut : revêtement de sol et mural : "A chacun sa ligne" Mainvilliers - 42 rue du Château-d'Eau - en ville
    Statut :
    propriété de la région
    Description :
    Cette œuvre prend la forme de lignes colorées sur les sols et les murs de l'établissement, en
    Annexe :
    Texte de la première plaque signalétique de l'oeuvre "A chacun sa ligne" Œuvre d'Agathe de Bailliencourt Au titre du 1% artistique relatif à la restructuration partielle de l'EREA François TRUFFAUT à Mainvilliers (25). Le Président de la Région Centre François Bonneau, l'architecte Gaëtan Engasser, le partager avec vous, cette œuvre classée au patrimoine artistique de la région Centre. Septembre 2011 Logo de la Région Centre (en bas à droite) Texte de la seconde plaque signalétique de l'oeuvre "A chacun sa ligne" par l'artiste Agathe Bailliencourt EREA François TRUFFAUT à Mainvilliers (28) Commande artistique au titre du 1% de la maîtrise collectifs. Leurs énergies se concentrent essentiellement sous le préau devant la cantine et dans la cour, un et des rationalités très différentes : celles de l'architecture qui parlent de la fonction technique Truffaut, cette notion de liberté se retrouve à plusieurs niveaux. La palette de couleurs crée l'image d'un
    Illustration :
    La prolongation des bandes de couleur. IVR24_20152800082NUCA
  • Blois, Lycée des métiers de l'hôtellerie et du tourisme Val de Loire : décor mural (disparu)
    Blois, Lycée des métiers de l'hôtellerie et du tourisme Val de Loire : décor mural (disparu) Blois - 174 rue Albert-1er - en ville
    Historique :
    Le 16 mai 1979, la Commission nationale des travaux de décoration des édifices publics agréait le projet de Jean-Michel Laboute pour décorer la salle du restaurant d'application par un panneau décoratif mural a été détruit lors de la reconstruction du restaurant vers 2010.
    Référence documentaire :
    lycée hôtelier de Blois. Commission nationale du 1% artistique, Ministère de la Culture. 1981-1990. . Commission nationale du 1% artistique, Ministère de la Culture. 1971-1980.
    Statut :
    propriété de la région
    Illustration :
    Dessin de la composition, (Archives nationales). IVR24_20144100048NUCA Photographie de la salle de restauration dans les années 1980 : l'oeuvre de Jean-Michel Laboute à
  • Orléans, Lycée Benjamin Franklin : décor mural,
    Orléans, Lycée Benjamin Franklin : décor mural, "L'enfant accompagné par sa famille venant suivre l'enseignement de ses maîtres pour devenir un homme" (non visible) Orléans - 21 bis rue Eugène-Vignat - en ville
    Historique :
    Le 12 avril 1956, la Commission nationale des travaux de décoration des édifices publics valida sur les thèmes de l'enfance, l'écolier et l'homme bâtisseur de la cité. Parmi elles, le décor mural en
    Référence documentaire :
    technique d'Orléans. Commission nationale du 1% artistique, Ministère de la Culture. 1951-1960.
    Statut :
    propriété de la région
    Illustration :
    Emplacement supposé de l'oeuvre dissimulée derrière la cloison. IVR24_20144500008NUCA
  • Saint-Pierre-des-Corps, Lycée Martin Nadaud : revêtement mural (disparu)
    Saint-Pierre-des-Corps, Lycée Martin Nadaud : revêtement mural (disparu) Saint-Pierre-des-Corps - 67 rue Jeanne-Labourde - en ville
    Historique :
    En 1966, dans le cadre de la commande publique du 1% artistique, un projet de sculpture est confié à Robert Couturier. En définitive la Commission nationale des travaux de décoration des édifices Adline Abdellatif, pour le foyer des élèves. En 1972, le dossier est repris par la direction départementale de l'Équipement. Lors de la séance du 9 octobre 1974, la Commission nationale donne un accord de en spirale, soleils et étoiles. La décoration était réalisée à partir de dalles de terre cuite qui terre cuite étaient scellées à la colle-ciment. L’œuvre est détruite, la rénovation du restaurant
    Référence documentaire :
    Nadaud. Commission nationale du 1% artistique, Ministère de la Culture. 1971-1980.
    Statut :
    propriété de la région
    Illustration :
    La rénovation du restaurant scolaire entraîna la destruction de l'oeuvre réalisée en 1975