Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 4 sur 4 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Tours, Lycée Paul-Louis Courier : sculpture
    Tours, Lycée Paul-Louis Courier : sculpture Tours - 2 place Grégoire-de-Tours - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Lycées région Centre-Val de Loire
    Historique :
    À l'occasion des travaux d'extension de l'établissement réalisés par l'architecte Jacques des travaux de décoration des édifices publics en appel. Le 11 novembre 1976, le projet reçoit un avis défavorable de l'Inspection Académique : il est rejeté à l'unanimité par les membres du conseil d'administration de l'établissement regrettant que l'artiste n'ait pas étudié, sur place et avec les usagers , l'insertion de l’œuvre dans le cadre architectural. Toutefois, le projet reçoit le 4 octobre 1976 un avis favorable du Conseil municipal et le 20 octobre un avis très favorable la conseillère artistique régionale qui déclare l'emplacement et le voisinage de la cathédrale pertinent et positif, permettant "l'alliance du contemporain et du classique". Après examen, la Commission nationale des travaux de décoration observe que sur le plan plastique, l’œuvre ne manque pas de qualité mais que l'emplacement doit faire l'objet d'une concertation sur place entre l'architecte, l'artiste et les usagers de l'établissement. La
    Référence documentaire :
    Archives nationales,19880466 art. 122. Projet Moreau pour le lycée P. L. Courier de Tours . Commission nationale du 1% artistique, Ministère de la Culture. 1971-1980.
    Statut :
    propriété de la région
    Description :
    L’œuvre est implantée dans la cour centrale du lycée, au pied de la cathédrale, et fait face à représente un élément végétal s’apparentant à un bulbe de fleur. Elle mesure environ 1.4 mètre de hauteur et 3 mètre de circonférence. Le matériau utilisé est une pierre calcaire, probablement de la pierre de Chauvigny. De plus, la sculpture est recouverte d'un matériau blanc, possiblement une peinture, altérée
    Localisation :
    Tours - 2 place Grégoire-de-Tours - en ville
    Titre courant :
    Tours, Lycée Paul-Louis Courier : sculpture
    États conservations :
    altération biologique de la matière
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    Vue de situation. IVR24_20163700125NUCA Vue de situation. IVR24_20163700126NUCA Vue de situation. IVR24_20163700127NUCA
  • Tours, Lycée Gustave Eiffel : sculpture
    Tours, Lycée Gustave Eiffel : sculpture Tours - 1 rue Maréchal-Augereau - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Lycées région Centre-Val de Loire
    Historique :
    La Commission nationale des travaux de décoration des édifices publics donne son accord pour l’œuvre de l'artiste Karl-Jean Longuet le 26 janvier 1967. La sculpture est réalisée et installée en 1967 pour un coût total de 28 299 francs.
    Référence documentaire :
    Archives nationales, 19880466 art. 59. Projet Longuet pour le collège d'enseignement technique de Saint-Symphorien. Commission nationale du 1% artistique, Ministère de la Culture. 1961-1970.
    Statut :
    propriété de la région
    Description :
    L’œuvre est située sur une pelouse en face de l'élévation sud du bâtiment A (externat). La sculpture mesure environ 5 mètres de haut et est implantée sur un socle en béton de 45 centimètres. Elle est constituée de feuilles de cuivre découpées et assemblées afin de former des éléments géométriques d'environ une sculpture en forme de colonne ou totem métallique.
    Localisation :
    Tours - 1 rue Maréchal-Augereau - en ville
    Titre courant :
    Tours, Lycée Gustave Eiffel : sculpture
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    Vue de situation. IVR24_20153701039NUCA Vue de situation. IVR24_20153701041NUCA Vue de détail. IVR24_20153701044NUCA Vue de détail. IVR24_20153701045NUCA Vue de détail. IVR24_20153701046NUCA
  • Tours, Lycée Victor Laloux : sculpture,
    Tours, Lycée Victor Laloux : sculpture, "La Sève" Tours - 2 rue Marcel-Proust - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Lycées région Centre-Val de Loire
    Historique :
    La Commission nationale des travaux de décoration des édifices publics donne son approbation pour la maquette de l’œuvre le 22 mai 1969. La sculpture de Louis Dideron (sculpteur) et Émile Godard (fondeur) est réalisée en 1969. Le coût de cette réalisation s'élève à 155 010 Fr. À travers cette œuvre , l'artiste souhaite représenter une source de vie. Ici, les deux torses humains symbolisent la sève qui jaillit de l'écorce, autrement dit la vie.
    Référence documentaire :
    Archives nationales, 19880466/72. Projet de 1% artistique au lycée technique d’État Tours Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2148 W 413 : Tours, Lycée technique d’État de Grandmont . Commission nationale du 1% artistique, Ministère de la Culture. 1969
    Représentations :
    arbre effet de lumière représentation végétale groupe de figures sans pied homme femme arbre
    Statut :
    propriété de la région
    Description :
    (amphithéâtre), le bâtiment I (ateliers) et la "proue" du bâtiment A. Cette sculpture, d’environ 4 mètres de hauteur, représente une forme végétale : le tronc d'un arbre dont s'échappe en partie haute un couple de torses humains, l'un féminin, l'autre masculin. Cette sculpture donne une impression de légèreté car ses
    Localisation :
    Tours - 2 rue Marcel-Proust - en ville
    Titre courant :
    Tours, Lycée Victor Laloux : sculpture, "La Sève"
    Dimension :
    L’œuvre devait initialement mesurer 5 mètres de haut mais sa hauteur fut diminuée pour cause de
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    Vue de détail. IVR24_20163701037NUCA Vue de détail. IVR24_20163701039NUCA Vue de détail. IVR24_20163701040NUCA Vue de détail : signature : Godard. IVR24_20163701041NUCA Vue de détail : signature : Dideron. IVR24_20163701042NUCA
  • Montargis, Lycée En Forêt : ensemble sculpté,
    Montargis, Lycée En Forêt : ensemble sculpté, "Les énigmes" Montargis - avenue Louis Maurice Chautemps
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Lycées région Centre-Val de Loire
    Historique :
    Le 27 septembre 1968, lors du Conseil municipal de la ville de Montargis, le maire rappelle que les municipal le 27 septembre 1968, qui décide de prendre en charge les 4 000 francs de la dépense supplémentaire. Le Conseil municipal demande alors l'approbation de l'autorité supérieur et notamment la travaux de construction du lycée sont terminés et que la part de 1% artistique liée à la décoration doit être utilisée. Le Conseil municipal préfère alors grouper les subventions attribuées au 1% artistique lors de chaque étape des travaux pour réaliser une seule et unique décoration pour le lycée. Le montant de l'ensemble des subventions est alors de 85 153 francs. Pour réaliser cette décoration il a été fait appel au sculpteur Louis Leygue qui présente son projet comme "trois masses de pierre s'allongeant -ce que la vie ? Énigmes auxquelles les connaissances humaines tentent de répondre". Ce projet d'ensemble sculpté, ayant un coût de 89 000 francs et intitulé "Les énigmes", est approuvé par le Conseil
    Référence documentaire :
    Archives nationales, 19960366 art.12. Projet Leygue pour le lycée mixte en Forêt. Commission nationale du 1% artistique, Ministère de la Culture. 1971-1980. Archives départementales du Loiret, 286 W 65046. Lycée en Forêt, Montargis (versement préfecture
    Statut :
    propriété de la région
    Description :
    Cette œuvre est implantée en face de l'entrée principale du lycée, en bordure d'un espace boisé . Elle consiste en un ensemble sculpté concerté, composée de trois sculptures reliées sur la courbe d'un muret sinueux. Ces trois sculptures sont réalisées sur une âme en bois (noyau de la sculpture) sur laquelle est appliqué un enduit de ciment. L'emprise au sol de cet ensemble sculpté est de 10 mètre de long et 3 mètre de large. Les sculptures mesurent entre 1.5 mètre et 3.5 mètre de haut. Elles figurent des
    États conservations :
    altération biologique de la matière altération de l'épaisseur de la matière
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    Maquette de l'œuvre vers 1968, (Archives départementales). IVR24_20144500417NUCA Projet d'implantation, (Archives nationales). IVR24_20144500098NUCA Vue de situation. IVR24_20164500538NUCA Vue de détail. IVR24_20164500541NUCA Vue de détail : fissure. IVR24_20144500050NUCA
1