Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 2 sur 2 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Amboise : secteur urbain de la porte Saint-Denis et du faubourg Saint-Denis-hors-les-Murs
    Amboise : secteur urbain de la porte Saint-Denis et du faubourg Saint-Denis-hors-les-Murs Amboise
    Historique :
    Le faubourg Saint-Denis se situe au nord-ouest de la ville, entre la porte Saint-Denis, le faubourg Saint-François qui longe le bord de Loire, et le secteur des Marais qui commence plus à l'ouest. Il de vue topographique, le secteur dispose d'une colline qui le protège des crues. L'église Saint-Denis restreinte. La place Saint-Denis, qui reçoit le trafic de l'ancienne route d'Espagne et où se tiennent nombre y a été édifiée dès le XIIe siècle, remplaçant sans doute un édifice plus ancien dont on ne sait rien. - du point de vue religieux, Saint-Denis-hors-les-Murs est l'une des deux paroisses de la ville . - du point de vue économique, la route d'Espagne passe par la place Saint-Denis à la sortie de la ville est prévu de construire un boulevard devant la porte Saint-Denis, encore appelée porte Galaffre. Nous qui concerne la topographie, l'implantation de Saint-Denis a semble-t-il été dictée par l'existence des crues. Ainsi qu'on le rencontre souvent, la ville s'est développée autour de ce centre religieux
    Référence documentaire :
    Archives départementales d'Indre-et-Loire, E 344. Plans vers le faubourg Saint-Denis. n.s., n.d
    Description :
    départementales d'Indre-et-Loire présente le parcellaire du quartier contenu entre les rues Saint-Denis, des Trois explique le peu de vestiges médiévaux retrouvés. Sur le plan cadastral dit napoléonien, apparait un volets et des Moulines. Les noms des propriétaires sont mentionnés ; les fonctions le sont aussi. Sur le Carroir Saint-Denis se tient l'auberge de la Corne et ses écuries. Il s'agit certainement d'une hôtellerie médiévale. Aujourd'hui l'adresse, correspondant au 3 place Saint-Denis, est occupée par un cinéma. Sont parcelles sont installées en lanières assez serrées du côté du Carroir, de la rue Saint-Denis et de la rue
    Titre courant :
    Amboise : secteur urbain de la porte Saint-Denis et du faubourg Saint-Denis-hors-les-Murs
    Annexe :
    Le boulevard de la porte Galaffre (Saint-Denis) dans les comptabilités amboisiennes Le boulevard de tardive précise que le boulevard était attenant à la chaussée de la Grande rue Saint-Denis : - Archives Saint Aignan, Sauveur, Lussault et autres lieux, chaulx, sablons et autres matieres y ont coustés grants rue Nationale - et du ruisseau, la porte dite Galaffre ou Saint-Denis ouvrait l'enceinte sur le ». - Archives communales d'Amboise, CC 86, f°11 r° : « (...) Faire le pont dormant de la porte Saint Denis et de « (...) l'huys a l'entree de la tour de dessus le pont de la porte Saint Denis (...) » (Archives quatre toises et demye de pavé par lui faictes soubz le portal de la porte Saint Denis (...) » (Archives la porte Galaffre dans les comptabilités amboisiennes Dès le 2 novembre 1467, il est question d'édifier des boulevards à Amboise : - Archives communales d'Amboise, BB1, f°33 r° : « [...] Le roy lui a les entrées concernées par ces nouvelles défenses, la porte Saint Denis, qui est indifféremment
    Illustration :
    Ancien plan du quartier Saint-Denis : groupe de maisons situé entre la rue Nationale (nord), la rue Vue générale du faubourg Saint-Denis-hors-les-Murs, prenant place autour de l'église Saint-Denis
  • Amboise : secteur urbain de l'ancienne enceinte urbaine
    Amboise : secteur urbain de l'ancienne enceinte urbaine Amboise
    Historique :
    Dès le Haut Moyen Âge, la ville se développa dans une zone quasi-insubmersible, au pied du château ; la Masse servait alors de douves aux fortifications. Mais le tracé du bras appelé couramment par les historiens d'Amboise le « bras principal » soulève de sérieuses interrogations : bien que le rétrécissement que le ruisseau marque un premier angle droit après être passé sous le moulin de l'« Aumosne » pour couler ensuite parallèlement à la Loire, puis un second angle droit avant de se jeter dans le fleuve. Cet dispositions correspondent à celles d'un bras de dérivation et d'un bief ainsi aménagés pour contrôler le débit de l'eau. Le bras secondaire, qui servit par la suite de douves à la seconde enceinte, serait donc , le contrôle du débit du ruisseau et, d'autre part, l'assèchement de son lit majeur ; à la suite de siècle, l'évolution générale de l'armement, dont l'essor fut accéléré d'abord par le contexte de la transcrits pour la période allant de 1421 à 1525. Souvent les élus de la ville préférèrent le travail en
    Référence documentaire :
    Plan d'alignement de 1835, quartier Saint-Florentin du côté de la Loire. (Archives Communales de la GUICHANE, Raoul. Le savoir des constructeurs de moulins hydrauliques et l'équipement des cours
    Description :
    vantaux. Le guichet Errart était pourvu d'une herse. Trois autres portes -Tripière, Saint-Simon et Neuve garde-corps courait sur le haut des murs. On y accédait par des escaliers de pierre ou des échelles de Ponts de pierre, Tripière, Saint-Simon, du Petit Fort ou des Bons Hommes, Titery, du guichet Errart, des portes Galaffre ou Saint-Denis, Heurtault et la porte Neuve. Trois portes plus importantes - Galaffre réparties le long des remparst marquant les angles de l'enceinte : Boileau, Boulacre, Féalan, Cormeray et 1467, Louis XI (1461-1483) exigea la construction de quatre boulevards : sur le pont, devant la porte
    Annexe :
    Saint Aignan (...) ». Dès le mois d'octobre 1479 suivant, des vantaux de portes furent commandés à l'église Saint-Florentin. Dès le milieu du Moyen Âge, les bouchers, s'étant installés à proximité de ce Le boulevard de la porte Galaffre (Saint-Denis) dans les comptabilités amboisiennes Le boulevard de tardive précise que le boulevard était attenant à la chaussée de la Grande rue Saint-Denis : - Archives Saint Aignan, Sauveur, Lussault et autres lieux, chaulx, sablons et autres matieres y ont coustés grants Masse à sa hauteur était dormant, il semble que sa première utilité ait été de gagner le faubourg Saint rue Nationale - et du ruisseau, la porte dite Galaffre ou Saint-Denis ouvrait l'enceinte sur le ». - Archives communales d'Amboise, CC 86, f°11 r° : « (...) Faire le pont dormant de la porte Saint Denis et de « (...) l'huys a l'entree de la tour de dessus le pont de la porte Saint Denis (...) » (Archives quatre toises et demye de pavé par lui faictes soubz le portal de la porte Saint Denis (...) » (Archives
    Illustration :
    Vue générale du secteur de l'ancienne enceinte du côté de Saint-Denis et des Marais, depuis le Localisation de la première et de la seconde enceinte sur le plan cadastral de 1808-1810 Plan d'alignement de 1835, quartier Saint-Florentin du côté de la Loire. (Archives Communales de la Vue d'ensemble du secteur de l'ancienne enceinte depuis le comble de la tour de l'Horloge
1