Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 14 sur 14 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Hôtel : cave (20 rue de la Concorde)
    Hôtel : cave (20 rue de la Concorde) Amboise - 20 rue de la Concorde - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général (c) Université François-Rabelais de Tours
    Historique :
    Cet hôtel particulier peut être daté de la première moitié du XVIIe siècle par sa seule façade à bossages. Il est installé selon les mêmes dispositions que l'hôtel du 14 rue de la Concorde, avec une façade donnant sur la Loire, qui se trouve à l'aplomb du quai, et une façade sur jardin du côté du château. La cave révèle les dispositions antérieures à la réunion des parcelles pour bâtir l'hôtel . Aujourd'hui, l'hôtel abrite la bibliothèque municipale.
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    droit de huit marches, qui descend dans la première cave depuis la cour. De plan rectangulaire, elle est , d'environ 4 m de profondeur passe sous la cour de l'hôtel. Elle est grossièrement murée au fond et devait à l'origine aller jusqu'à la rue de la Concorde. Les deux caves côté Loire présentent un mur épais qui , disposées perpendiculairement à la Loire, et au sud-est à une quatrième cave voûtée en berceau. Les voûtes sont en brique tandis que les murs de soubassement sont en moellon de tuffeau. L'une d'entre elles
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé
    Localisation :
    Amboise - 20 rue de la Concorde - en ville
    Titre courant :
    Hôtel : cave (20 rue de la Concorde)
    Illustration :
    Vue ancienne de la façade sur cour, à bossages, depuis le promontoire du château Vue ancienne de la façade donnant sur la cour : détail du corps de logis est. IVR24_19903700192X Vue ancienne de la façade donnant sur la cour. IVR24_19903700193X Vue ancienne de la façade depuis le quai Charles Guinot. IVR24_19903700194X Vue générale du 20 rue de la Concorde depuis le promontoire du château : l'hôtel à bossages devancé Vue d'une des pièces de la cave voûtée. IVR24_20073701053NUCA Vue d'un couloir voûté en brique de la cave. IVR24_20073701052NUCA Vue d'une des pièces de la cave voûtée. IVR24_20073701051NUCA Vue des solives de plancher de la cave, au niveau de son accès principal depuis la cour Détail d'un corbeau mouluré soutenant une solive de plancher de la cave, au niveau de son accès
  • Maison : cave (34 rue de la Concorde)
    Maison : cave (34 rue de la Concorde) Amboise - 34 rue de la Concorde - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général (c) Université François-Rabelais de Tours
    Historique :
    À cette adresse, seule la cave voûtée en berceau segmentaire est susceptible de dater de la fin du
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    , pourrait être celle de la première maison de ville. Elles sont construites en pierre de taille de tuffeau perpendiculairement à la Loire et à la rue de la Concorde, ces pièces révèlent certainement l'ancien parcellaire et leur sol a conservé les traces du stockage de charbon. Chacune possède un soupirail donnant sur la rue de la Concorde. Le sous-sol est constitué de trois pièces voûtées en berceau segmentaire. Disposées . Ainsi trois parcelles ont dû être réunies ici. La première parcelle, jouxtant la rue Charles VIII
    Localisation :
    Amboise - 34 rue de la Concorde - en ville
    Titre courant :
    Maison : cave (34 rue de la Concorde)
    Illustration :
    Vue générale du 34 rue de la Concorde. IVR24_20093701012NUCA
  • Maison : cave (12 rue de la Concorde)
    Maison : cave (12 rue de la Concorde) Amboise - 12 rue de la Concorde - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général (c) Université François-Rabelais de Tours
    Historique :
    Dans cette maison datant de l'époque contemporaine, notre étude n'a porté que sur la cave, sans
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    La cave présente des dispositions comparables à celles déjà rencontrées dans nombre de caves de la rue de la Concorde, à savoir un espace de plan allongé édifiée en tuffeau et couvert d'une voûte en
    Localisation :
    Amboise - 12 rue de la Concorde - en ville
    Titre courant :
    Maison : cave (12 rue de la Concorde)
    Illustration :
    Vue générale du 12 rue de la Concorde : la façade en brique. IVR24_20093701009NUCA
  • Maison : cave (13 rue de la Concorde)
    Maison : cave (13 rue de la Concorde) Amboise - 13 rue de la Concorde - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général (c) Université François-Rabelais de Tours
    Historique :
    Cette maison date probablement du XIXe siècle et nous ne nous sommes attachés à étudier que la cave
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    La cave construite en pierre de taille de tuffeau est voûtée en berceau segmentaire. Quatre petits rue de la Concorde. Dans cette dernière, un couloir couvert permettait de relier la grève de Loire à la cave de stockage du 13 rue de la Concorde. Il est possible que ce couloir ait permis de rouler les murets sont installés au sol et ils pourraient correspondre à des emplacements de stockage de tonneaux . Le fond est aujourd'hui condamné mais il semble qu'à l'origine elle ait communiqué avec la cave du 14 tonneaux jusqu'à la cave.
    Localisation :
    Amboise - 13 rue de la Concorde - en ville
    Titre courant :
    Maison : cave (13 rue de la Concorde)
    Illustration :
    Vue générale du 13 rue de la Concorde situé au pied du château. IVR24_20073701075NUCA Vue des toits du 13 rue de la Concorde. IVR24_20073701074NUCA Vue de la cave voûtée. IVR24_20073701006NUCA Dans la cave, détail d'un rail ayant sans doute servi au stockage des tonneaux
  • Maison  : cave (17 rue de la Concorde)
    Maison : cave (17 rue de la Concorde) Amboise - 17 rue de la Concorde - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général (c) Université François-Rabelais de Tours
    Historique :
    au XIXe siècle et les aménagements intérieurs ne nous permettent plus d'étudier ni la structure constructive ni la distribution. Seule la cave qui date probablement du XIVe siècle intègre notre étude.
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    La cave présente une surface restreinte d'environ 30 m² (10 m x 3 m). À l'entrée, un puissant arc générale, nous avons remarqué que les caves amboisiennes, dont la datation XVe-XVIe siècles est assurée
    Localisation :
    Amboise - 17 rue de la Concorde - en ville
    Titre courant :
    Maison : cave (17 rue de la Concorde)
    Illustration :
    Vue générale du 17 rue de la Concorde, situé au premier plan, accessible depuis la porte rouge Vue générale de la cave voûtée d'un berceau surbaissé. IVR24_20073701048NUCA Vue de l'arc doubleau brisé de la cave voûtée. IVR24_20073701045NUCA Vue de la cave voûtée en berceau brisé. IVR24_20073700794NUCA Vue de la cave : une ancienne porte obstruée. IVR24_20073701046NUCA
  • Ensemble de deux maisons : cave (44-46 rue de la Concorde)
    Ensemble de deux maisons : cave (44-46 rue de la Concorde) Amboise - 44-46 rue de la Concorde - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général (c) Université François-Rabelais de Tours
    Historique :
    caves sont assez modifiées, en raison de l'installation des stocks du bar et du salon de coiffure à qui
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    berceau, en pierre de taille de tuffeau. Aujourd'hui la cave se compose deux vaisseaux murés, qui devaient Au 44, on accède à la cave par un escalier droit d'une dizaine de marches. La cave est voûtée en à l'origine se prolonger du côté de la rue de la Concorde et du côté de la Loire. Les structures présentant un aspect médiéval sont l'arc de décharge qui ouvre sur la descente de cave, qui doit bien dans la rue de la Concorde, il semble qu'elle date sans doute de l'époque médiévale. correspondre à l'accès d'origine, et une niche installée dans l'un des murs. Au 46, la cave du 44 se poursuit . Sans pouvoir proposer de datation précise pour cette cave, qui est proche de celles déjà rencontrées
    Localisation :
    Amboise - 44-46 rue de la Concorde - en ville
    Titre courant :
    Ensemble de deux maisons : cave (44-46 rue de la Concorde)
    Illustration :
    Vue générale des 44 (au premier plan) et 46 (au deuxième plan), rue de la Concorde Vue des 44 et 46 rue de la Concorde depuis l'ouest, à côté du n°42 situé à droite de la photographie, présentant une façade en pan-de-bois. IVR24_20083700555NUCA
  • Hôtel : cave (27 quai Charles Guinot ; 14 rue de la Concorde)
    Hôtel : cave (27 quai Charles Guinot ; 14 rue de la Concorde) Amboise - 14 rue de la Concorde - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général (c) Université François-Rabelais de Tours
    Historique :
    plusieurs caves antérieures aux remaniements successifs. Ces caves datent quant à elles de la fin du Moyen Les dispositions de l'édifice correspondent à une construction du XVIIIe siècle, bâtie sur
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    large accueille un hôtel construit à rive sur rue, côté Loire, et un jardin du côté de la rue de la qu'aucun élément ne nous permet de proposer une datation plus précise que la fin du Moyen Âge pour celles voûtées. L'épaisseur de leur mur (1,50 m à 1,70 m) du côté de la Loire est à présent mesurable grâce aux , un couloir établissait à l'origine la communication avec la cave de la maison du 13 rue de la Concorde. Il semble que ce couloir couvert permettait de relier la grève de Loire à la cave de stockage de emplacements de stockage de tonneaux qu'on aurait fait rouler de la grève jusqu'à cette cave. Les cinq caves communiquent aujourd'hui les unes avec les autres. La parcelle particulièrement
    Jardins :
    parterre de gazon
    Localisation :
    Amboise - 14 rue de la Concorde - en ville
    Titre courant :
    Hôtel : cave (27 quai Charles Guinot ; 14 rue de la Concorde)
    Illustration :
    Vue de la cave du 14 rue de la Concorde. IVR24_20073701216NUCA Vue d'un des couloirs de la cave du 14 rue de la Concorde. IVR24_20073701217NUCA
  • Maison : cave (24 rue de la Concorde ; 22 quai Charles Guinot)
    Maison : cave (24 rue de la Concorde ; 22 quai Charles Guinot) Amboise - 24 rue de la Concorde 22 quai Charles-Guinot - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général (c) Université François-Rabelais de Tours
    Historique :
    , datant probablement de la fin du Moyen Âge. Pour cette maison édifiée dans un style néo-gothique, notre étude ne s'est attachée qu'à la cave
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    La cave se trouve au niveau -1 du côté de la rue de la Concorde qui correspond au niveau du quai Charles Guinot, côté Loire. La cave ne présente aucun élément vraiment datant. Couverte d'un plafond, les soutenir l'une des poutres du plafond. Cette colonne monolithe a été taillée dans un calcaire coquillier quart-de-rond est séparé du fût par un petit tore.
    Localisation :
    Amboise - 24 rue de la Concorde 22 quai Charles-Guinot - en ville
    Titre courant :
    Maison : cave (24 rue de la Concorde ; 22 quai Charles Guinot)
    Illustration :
    Vue générale du 24 rue de la Concorde. IVR24_20093701011NUCA Vue du mur de la cave : le mur intérieur montre l'alignement du mur d'enceinte du Petit Fort, le Vue de la colonne remployée dans la cave. IVR24_20073700996NUCA longeant la Loire. IVR24_20073700997NUCA
  • Les caves de Nogent-le-Rotrou
    Les caves de Nogent-le-Rotrou Nogent-le-Rotrou
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Référence documentaire :
    monuments de la région Centre. Rapport final. BRGM/RP-52645-FR, 2004. URL : http://infoterre.brgm.fr CLABAUT, Jean-Denis. Les caves de Douai, la construction civile au Moyen-Âge. Villeneuve d'Ascq ALIX, Clément. L'habitat d'Orléans du 12e siècle au début du 15e siècle (état de la recherche archéologique de Picardie, n°spécial 29, 2013. 632p. CLABAUT, Jean-Denis. Les caves médiévales de Lille. Villeneuve-d'Ascq : Presses universitaires du méthodiques. Réd. Jean-Marie Pérouse de Montclos. Paris : Editions du patrimoine, Centre des monuments p. 87-90 SANDRON, Dany. Les Caves Médiévales. In HAMON, Étienne, WEISS, Valentine. La Demeure : étude des élévations et apports de l'observation des caves). Revue archéologique du Loiret et de l'axe DESHAYES, Gilles, LEPEUPLE, Bruno. Les caves à cellules latérales du château de Hacqueville (Eure
    Titre courant :
    Les caves de Nogent-le-Rotrou
    Texte libre :
    identifiées à Nogent-le-Rotrou et ses alentours. Ainsi les fronts de taille de la cave du 3 rue du Paty sont exemples étudiés. où les cellules mènent à des fronts de taille, ceux-ci sont creusés dans un calcaire taille layée oblique et de taille brettelée observées sur certains exemples. encore, plusieurs carbone. Or, la composition des pierres prélevées dans les fronts de taille au 3 rue du Paty montre composition des pierres taillées de la cave est similaire à la roche dans laquelle elle est creusée ce qui , matériaux tous deux mis en œuvre sous la forme de moellons. La faible profondeur des fronts de taille enregistrement minimal (fiche de repérage) et ont été documentées par la réalisation de photographies et de plans été regroupées en deux familles sur la base de critères liés à leur implantation, leur plan et leur de ces critères permet la mise en avant de leurs fonctions, de manière à pouvoir appréhender leur à cellules Les 17 caves à cellules identifiées sont implantées le long de la limite ouest du plateau
    Illustration :
    Nogent-le-Rotrou : carte de répartition des caves repérées et étudiées. IVR24_20172800761NUDA Nogent-le-Rotrou : carte de réparition des caves à cellules. IVR24_20172800762NUDA Nogent-le-Rotrou : carte de localisation des caves à cellules latérales. IVR24_20172800763NUDA Nogent-le-Rotrou, quartier Bourgneuf : carte de localisation des caves à cellules Nogent-le-Rotrou, quartier Bourg-le-Comte : carte de localisation des caves à cellules Nogent-le-Rotrou : carte de localisation des caves à vaisseau(x) simple(s). IVR24_20172800764NUDA Nogent-le-Rotrou : caves à vaisseau(x) simple(s), carte de répartition des sous-types Maison dite Cave des Templiers (3 rue du Paty), salle du rez-de-chaussée. (Musée-Château Saint-Jean Maison (123 rue Saint-Hilaire), escalier menant à la cave. IVR24_20162801645NUCA Hôtel, maison dite Écu de Bretagne (5 rue du Paty), aile en fond de cour, cave, vue de l'ouest
  • Maison : cave (7 montée de l'émir Abd-el-Kader)
    Maison : cave (7 montée de l'émir Abd-el-Kader) Amboise - 7 montée de l'émir Abd-el-Kader - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général (c) Université François-Rabelais de Tours
    Historique :
    La maison du 7 allée Abd-el-Kader date de l'époque Louis-Philippe. Néanmoins, sa position au pied de deux entrées : l'une au 7 allée Abd-el-Kader et l'autre au 21 rue de la Concorde. L'une comme l'autre sont situées aux abords immédiats de la forteresse primitive d'Amboise. Le jardin de la maison prend place au pied de la tour Garçonnet, dont le fruit apparaît dans le jardin. Ce jardin est venu recouvrir les douves du château. La maison a été construite après l'élévation de la rampe montant au château , soit vers 1840 environ. À cette adresse, seule la cave date de l'époque médiévale, sans doute du XIVe du château d'Amboise, ainsi que les vestiges que l'on peut observer dans la cave prouvent qu'il y a eu une construction bien antérieure à celle que nous pouvons voir aujourd'hui. La maison dispose
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    pans de mur sont également maçonnés en pierre de taille de tuffeau dressée à la laye. De 20 m de long témoignent les parties troglodytiques qui ont conservé des traces du front de taille. La situation au pied du rectangulaire, placée perpendiculairement et située sous le niveau de la place Michel Debré, la cave est voûtée d'un berceau en plein cintre. L'appareil en pierre de taille de tuffeau dressé au marteau taillant a conservé des traces de bretture. Le sol de la cave est en terre battue et le soupirail ouvrait à l'origine sur la place Michel Debré. La cave communiquerait avec celle de la chocolaterie située au 25 rue de la peut observer au 25 rue de la Concorde, d'une part, une voûte en plein cintre soutenue par des arcs siècle. Sur la longueur de la cave, à gauche du soupirail, s'ouvre dans le mur une galerie. Trois arcs brisés jouant le rôle de doubleaux viennent étayer la structure partiellement troglodytique. Certains l'allée Abd-el-Kader. Au niveau de l'inflexion, s'ouvre une niche maçonnée et condamnée. La galerie abrite
    Étages :
    2 étages de sous-sol
    Localisation :
    Amboise - 7 montée de l'émir Abd-el-Kader - en ville
    Titre courant :
    Maison : cave (7 montée de l'émir Abd-el-Kader)
    Illustration :
    ses deux cheminées blanches est dotée d'un jardin donnant sur la rue de la Concorde passant au second Vue de la cave voûtée en berceau brisé. IVR24_20073701002NUCA Vue d'une cavité accessible depuis la cave, probablement une ancienne carrière d'extraction de Vue de l'arc doubleau brisé renforçant la voûte de la cave. IVR24_20073701003NUCA Vue générale du 7 montée Abd el-Kader depuis le promontoire du château : la maison reconnaissable à Vue d'une cavité, probablement une ancienne carrière d'extraction de pierre, réutilisée comme cave Détail de l'arc doubleau brisé. IVR24_20073701000NUCA Vue du puits dans la cave. IVR24_20073701005NUCA
  • Maison : cave (12 quai Charles Guinot)
    Maison : cave (12 quai Charles Guinot) Amboise - 12 quai Charles-Guinot - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général (c) Université François-Rabelais de Tours
    Historique :
    L'actuel hôtel de Bellevue est construit sur plusieurs parcelles, de tailles inégales, dont certaines joignent la rue de la Concorde. Ce secteur a été particulièrement touché au XIXe siècle par les travaux de réalignement et aucun indice ne peut laisser imaginer une demeure de la fin du Moyen Âge à cette adresse. Cependant les caves, ainsi que celles des n°50-52 rue de la Concorde, qui dépendent en partie de l'hôtel, constituent les vestiges médiévaux les plus appréciables de cet ensemble.
    Référence documentaire :
    Amboise : Hôtel de Bellevue, lithographie, n.s., n.d. (Bibliothèque municipale de Tours : L. A . Amboise : Hôtel de Bellevue ; R. 1, Ic. 2216).
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    de la Concorde. Construites en pierre de taille de tuffeau, elles sont couvertes de voûtes en berceau incompatibles avec une datation de la fin du Moyen Âge. Les voûtes reposent sur des murs en moellons dont la conservation exceptionnel. Il est bordé d'un gros tore en pierre. À gauche de l'ouverture, la gâche monolithe , qui recevait le pêne, a été taillée dans l'encadrement en pierre. Ce type de placard se rencontre portes donnant sur le quai Charles Guinot ; les quatre autres disposent d'un soupirail donnant sur la rue surbaissé très communes qui sans constituer un élément de datation, ne peuvent pas, non plus, être facture diffère de celle de ces dernières. Il semble que les voûtes aient été remontées sur des soubassements plus anciens. Leurs aménagements sommaires se limitent à quelques étagères de bois ou de brique, à un puits et à de nombreuses niches. L'une de ces niches disposait d'un volet, disparu, mais dont les gonds sont restés en place. Enfin, un petit placard mural (40 cm x 50 cm) présente un état de
    Illustration :
    Vue ancienne de la façade sur Loire de l'hôtel du Lion d'or. IVR24_19843701493X Vue de la partie est de la façade des 12 et 13 quai Charles Guinot : à l'extrémité gauche, la porte Vue générale de la cave du 13 quai Charles Guinot. IVR24_20073700906NUCA Vue rapprochée de l'arc doubleau de la cave du 13 quai Charles Guinot. IVR24_20073700907NUCA
  • Maison : cave avec peinture monumentale (25 quai Charles Guinot)
    Maison : cave avec peinture monumentale (25 quai Charles Guinot) Amboise - 25 quai Charles-Guinot - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général (c) Université François-Rabelais de Tours
    Historique :
    Seul le niveau de caves du 25 quai Charles Guinot suscite notre intérêt. Il communique avec la cave du 18 rue de la Concorde. La maison actuelle située au 18 rue de la Concorde a été édifiée à la fin nombre de pièces d'une charpente plus ancienne, qui ont fait l'objet d'analyses dendrochronologiques. La élévation et qui date de la fin du Moyen Âge. Les bois de la charpente du XIIIe siècle, assemblés à Davy. Aujourd'hui la bâtisse assise sur les 18 rue de la Concorde et 25 quai Charles Guinot est divisée du XVe siècle ou au début du XVIe, en témoigne le type de charpente mis en oeuvre. L'extension du 25 quai Charles Guinot date quant à elle du XXe siècle. La charpente du 18 quai Charles Guinot emploie datation révélée par ces analyses dendrochronologiques a confirmé le remploi de bois abattus vers 1270 dévêtissement latéral, peuvent être mis en relation avec la datation des peintures murales situées dans le vaisseau voûté en berceau de l'actuelle cave du 25 quai Charles Guinot, datation proposée par Christian
    Représentations :
    Les peintures murales de la cave ont été identifiées par Christian Davy comme un combat de chevaliers datant du 2e tiers du XIIIe siècle, date correspondant avec celle des bois de charpentes - en
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    l'aimable analyse de Christian Davy. La scène représentée est un combat à cheval se déroulant face à une être identifiée. La scène est ceinte de divers motifs ornementaux, telles que des étoiles, ou des Cette description ne concerne que la cave étudiée et notamment ses peintures monumentales. La palette de couleurs employées se situe dans les tons ocres. Le style est assez peu naturaliste, en particulier pour la morphologie des chevaux dont les membres antérieurs sont curieusement ployés. Les formes graciles et élégantes correspondent à ce que l'on trouve dans la seconde moitié du XIIIe siècle d'après forme rouge sombre, que nous avons du mal à identifier ; ce pourrait être une figure de flammes comme un est utilisé). On constate un décalage chronologique entre l'équipement des deux couples de combattants , qui semblent représenter la supériorité des uns sur les autres. L'iconographie exacte n'a pu encore
    Illustration :
    Vue générale du 25 quai Charles Guinot : en-dessous de deux niveaux de pseudo-loggia, la porte de Vue de la voûte d'ogives de l'actuelle cave, qui devait être le rez-de-chaussée : la retombée sud Vue de la voûte d'ogives de l'actuelle cave, qui devait être le rez-de-chaussée, la retombée Sud Vue de la voûte d'ogives de l'actuelle cave, qui devait être le rez-de-chaussée : détail d'une clef Vue de la voûte d'ogives de l'actuelle cave, qui devait être le rez-de-chaussée : clef de voûtes et Vue de la voûte d'ogives de l'actuelle cave, qui devait être le rez-de-chaussée : retombée d'ogive Vue de la voûte d'ogives de l'actuelle cave, qui devait être le rez-de-chaussée : arc formeret du Vue de la voûte d'ogives de l'actuelle cave, qui devait être le rez-de-chaussée : arc formeret et Vue générale des peinture murales de la cave du 25 quai Charles Guinot. IVR24_20073701066NUCA garage ouvre sur la cave conservant les peintures murales. IVR24_20073700711NUCA
  • Maison : cave (3 rue François Ier)
    Maison : cave (3 rue François Ier) Amboise - 3 rue François-Ier - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général (c) Université François-Rabelais de Tours
    Historique :
    Dans cette maison, seules les caves sont susceptibles de dater de la fin du Moyen Âge. Notre étude
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    de taille de tuffeau et d'autres en brique. On accède aux caves par un escalier de bois. La première légèrement en contrebas de la première, elle présente un plan rectangulaire allongé et sa voûte est en perpendiculairement à la précédente et parallèlement à la première. Le niveau de son sol est également plus bas que celui de la seconde cave et doit se trouver environ 1 mètre plus bas que celui de la première pièce. À bien rendues. Mais l'humidité ambiante a beaucoup endommagé la pierre qui est couverte de salpêtre. Le petit côté de la première pièce ouvre à l'est sur une autre pièce plafonnée. Un soupirail donne sur la C'est un ensemble de six caves plafonnées ou voûtées en berceau ; certaines parties sont en pierre pièce est plafonnée. Sur trois de ses côtés prennent place d'autres caves. Celle du nord se trouve la jonction des caves 2 et 3, une petite voûte en brique apparaît. Elle arbore en son centre un angelot sculpté dans une pierre de tuffeau. Cette sculpture constitue notre principal indice de datation
    Illustration :
    Vue du voûtement de la cave en berceau. IVR24_20093700055NUCA Vue d'une sculpture dans la cave : un visage d'homme. IVR24_20073700727NUCA
  • Maison : cave (13 quai Charles Guinot)
    Maison : cave (13 quai Charles Guinot) Amboise - 13 quai Charles-Guinot - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général (c) Université François-Rabelais de Tours
    Historique :
    , mais qui présente cependant quelques vestiges médiévaux, datant probablement de la fin du Moyen Âge. Nous nous sommes intéressés à la cave du 12 quai Charles Guinot, qui est extrêmement dénaturée
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    La cave présente des dimensions particulièrement restreintes : environ 2,5 m de large sur 4 m de long. Elle est actuellement murée du côté de la rue de la Concorde, mais il n'est pas impossible qu'à suivant. D'autres caves voûtées en berceau brisé ont été retrouvées dans la rue de la Concorde, notamment permettant de proposer une datation. Par contre, le couvrement de l'espace en berceau brisé, consolidé d'un large doubleau lui même brisé, oriente notre datation entre la fin du XIIIe siècle et le début du siècle
    Illustration :
    Vue générale des 12 et 13 quai Charles Guinot, la porte rouge de l'extrémité gauche appartenant au
1