Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 20 sur 26 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Le Blanc : Hôpital Municipal, verrières
    Le Blanc : Hôpital Municipal, verrières Le Blanc - 5 rue Pierre Milon - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Inscriptions & marques :
    Inscription concernant l'auteur : "Lux Fournier - Tours 1939".
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale Les vitraux de l'Indre
    Historique :
    Cet ensemble de vitraux a été commandé en 1939 à Lux Fournier par les soeurs de Jeanne Delanoue , auxquelles avait été confiée, à la fin du 19e siècle, la gestion de l'Hôpital du Blanc. Ces verrières ornaient les baies de leur chapelle particulière.
    Description :
    Trois de ces verrières sont montées sur un châssis gondé qui prenait initialement place dans chacune des baies de la chapelle particulière des soeurs de l'Hôpital du Blanc. Elles sont surmontées de style néo Renaissance, des médaillons historiés. La première verrière (fig. 1 à 6) représente la Mort de Joseph, en présence du Christ et de la Vierge Marie. La deuxième verrière (fig. 7 à 9 dessus de la porte principale de la chapelle.
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Tours
    Titre courant :
    Le Blanc : Hôpital Municipal, verrières
    États conservations :
    pièces de verre rompues et manquantes (fig. 13).
    Appellations :
    Anciennes verrières de la chapelle des soeurs de Jeanne de Lanoue
    Aires d'études :
    Département de l'Indre
    Illustration :
    Le Blanc, Hôpital Municipal, verrière de l'ancienne chapelle : la Mort de Joseph Le Blanc, Hôpital Municipal, verrière de l'ancienne chapelle : la Mort de Joseph (détail Le Blanc, Hôpital Municipal, verrière de l'ancienne chapelle : la Mort de Joseph (détail Le Blanc, Hôpital Municipal, verrière de l'ancienne chapelle : la Mort de Joseph (détail Le Blanc, Hôpital Municipal, verrière de l'ancienne chapelle : la Mort de Joseph (détail Le Blanc, Hôpital Municipal, verrière de l'ancienne chapelle : la Mort de Joseph (détail Le Blanc, Hôpital Municipal, verrière de l'ancienne chapelle : le Baptême du Christ Le Blanc, Hôpital Municipal, verrière de l'ancienne chapelle : le Baptême du Christ (détail Le Blanc, Hôpital Municipal, verrière de l'ancienne chapelle : le Baptême du Christ (détail Le Blanc, Hôpital Municipal, verrière de l'ancienne chapelle : le Retour du Fils Prodigue
  • Vierzon (Cher) : musée municipal des Fours Banaux, verrière de Jean Mauret
    Vierzon (Cher) : musée municipal des Fours Banaux, verrière de Jean Mauret Vierzon - 7 rue du Château - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Fonds d'ateliers de peintres-verriers en Région Centre-Val de Loire
    Historique :
    En 1999, la Ville de Vierzon envisage, en complément de l'extension du Musée municipal des Fours banaux, la restauration des remparts et la reconstitution de la fenêtre gothique (ancienne grande salle du château de Vierzon) redécouverte par hasard lors de travaux de démolition d'une maison située à armoiries des seigneurs de Vierzon et de la ville doivent être intégrées dans le projet. Alors que Jean deux blasons), l'architecte des bâtiments de France, Madame Merceron, et la Ville de Vierzon donnent leurs accords pour le projet de création. Les travaux sont facturés en mai 2000.
    Référence documentaire :
    Atelier de Jean Mauret, Saint-Hilaire-en-Lignières. Archives.
    Statut :
    propriété de la commune
    Stade de création :
    pièce originale de vitrail
    Description :
    Située dans la salle dite du Beffroi, la baie est constituée de deux lancettes surmontées d'un bande jaune borde le bas et les côtés extérieurs de la baie. L'utilisation de verres opalescents blancs et de verres industriels ainsi que la gravure (points, traits) des verres plaqués fait vibrer la lumière de manière très variable. Les jaunes sont obtenus par cuisson de jaunes d'argent. Les blasons des armoiries de Vierzon et des seigneurs de Vierzon (damier rouge et vert) figurent dans le quadrilobe totalement différent de la réalisation : des touches de bleu en forme de "V" sur un fond jaune.
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Atelier de Jean Mauret Saint-Hilaire-en-Lignières
    Titre courant :
    Vierzon (Cher) : musée municipal des Fours Banaux, verrière de Jean Mauret
    Illustration :
    Maquettes proposées en 2000. Le projet de gauche a été réalisé. Crayon et gouache sur calque, 14,5 x 21 cm. Atelier de Saint-Hilaire-en-Lignières. IVR24_20121801141NUC2A . Atelier de Saint-Hilaire-en-Lignières. IVR24_20131800277NUC2A . Atelier de Saint-Hilaire-en-Lignières. IVR24_20131800252NUC2A
    Structures :
    jour de réseau
  • Ensemble de 5 verrières : Scènes de la vie de Saint louis (baies 100,101,102,103,104) (cathédrale Saint-Louis)
    Ensemble de 5 verrières : Scènes de la vie de Saint louis (baies 100,101,102,103,104) (cathédrale Saint-Louis) Blois - place Saint Louis - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Inscriptions & marques :
    Titre des scènes indiqués dans des cartouches ; baie 100 : L Lobin/Tours 1866 ; baie 101,1er registre en bas, à gauche : Lobin ; 2e registre en bas, à gauche :L Lobin/Tours 1867 ; baie 102, 2e registre en bas, à gauche : L Lobin/Tours 1867 ; 1er registre en bas, à gauche : L Lobin Tours.
    Historique :
    L' atelier Lobin avait déjà été sollicité dès 1862 pour les vitraux de l' abside. Les cartons de cet ensemble ont tous été tracés par Lobin fils. Les cinq verrières ont été facturées pour la somme de
    Référence documentaire :
    Blois, bibliothèque municipale. Ms 77.4, t. 26 : Extraits des anciens journaux de Blois, copiés par p. 92-93. [nombreuses erreurs] [Exposition. Tours, Château de Tours, 1994-1995]. L'atelier Lobin André Trouessart. Journal de Loir-et-Cher, ler mars 1867 : description des sujets des verrières. p. 45. LA SAUSSAYE, Louis de. Blois et ses environs, Guide artistique et historique dans le Blésois et le nord de la Touraine. Blois : 5e éd., 1873 (lère éd. 1855).
    Représentations :
    Saint Louis: mariage, Saint Louis: couronne, épine, ange, arc de triomphe, croix Saint Louis: éducation, Saint Louis: sacre, ange, glaive, écusson arme) arc de triomph Baie 100 : cène, crucifixion, Dieu le Père entouré d' anges ; baie 101 : mariage de Saint Louis avec Marguerite de Provence, dans la cathédrale de Sens, Saint Louis recevant la couronne d' épines  ; baie 102 : voeu devant Guillaume, évêque de Paris, d' aller en Terre Sainte, Saint Louis fait prisonnier ; baie 103 : éducation de Saint Louis par la reine blanche, sacre de Saint Louis à la cathédrale de Reims ; baie 104 : Saint Louis rend la justice sous le chêne de Vincennes, mort de Saint Louis.
    Statut :
    propriété de l'Etat
    Lieu d'exécution :
    Centre, 37, Tours
    Titre courant :
    Ensemble de 5 verrières : Scènes de la vie de Saint louis (baies 100,101,102,103,104) (cathédrale
    Annexe :
    Sources manuscrites : Blois, archives diocésaines. 19 N 5 e : -facture établie le 8 août par Veuve Lobin et fils pour cinq verrières destinées au choeur de l'église : total = 14 775 Francs. -mandat de 14 061 Francs envoyé à Veuve Lobin et fils le 8 août 1867 pour "solde des 5 verrières confectionnées pour le choeur de la cathédrale en 1867".
    Illustration :
    Choeur, fenêtres hautes. Baie 101 : Mariage de saint Louis, saint Louis recevant la couronne Choeur, fenêtres hautes. Baie 102 : Voeu de saint Louis d'aller en terre sainte, saint Louis fait Choeur, fenêtres hautes. Baie 103 : Education de saint Louis, Sacre de saint Louis. Vue d'ensemble Choeur, fenêtres hautes. Baie 104 : Saint Louis rendant la justice, mort de saint Louis. Vue Choeur, fenêtres hautes. Baie 101 : Mariage de Saint Louis, Saint Louis recevant la couronne Choeur, fenêtres hautes. Baie 103 : Education de Saint Louis, Sacre de Saint Louis. Vue d'ensemble Choeur, fenêtres hautes. Baie 102 : Voeu de Saint Louis d'aller en Terre Sainte, Saint Louis fait Choeur, fenêtres hautes. Baie 104 : Saint Louis rendant la justice, mort de saint Louis. Vue
  • Verrière : Louise de la Vallière (baie 7)
    Verrière : Louise de la Vallière (baie 7) Reugny
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Inscriptions & marques :
    "Soeur Louise de la Miséricorde duchesse de la Vallière" ; "Ad principem nuc ad ignem" ("près du
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    château de la Vallière, demande et obtient l'autorisation du conseil municipal de faire réaliser à ses Verrière ni datée, ni signée. En octobre 1923, Christian Millon de la Verteville, propriétaire du frais une verrière pour la chapelle dite de la Vallière située dans l'église paroissiale. La verrière
    Référence documentaire :
    BRAUX, Gustave. Louise de la Vallière, de sa Touraine natale au Carmel de Paris. Chambray-les-Tours Archives départementales d'Indre-et-Loire. E dépôt 194 M 8. Église et presbytère.
    Représentations :
    Verrière dont le décor s'organise en trois registres avec de bas en haut : Louise de la Vallière représentée en carmélite (soeur Louise de la Miséricorde) et le château de la Vallière ; Marie Madeleine essuyant les pieds de Jésus au cours du repas chez Simon le pharisien ; devise et blason stylisé de la famille la Baume le Blanc (avec inversion des couleurs : les ducs de la Vallière portaient coupé de gueules et or au léopard rampant coupé d'argent et de sable).
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Lancette composée de cinq panneaux superposés, maintenus par quatre barlotières, dont le panneau
    Titre courant :
    Verrière : Louise de la Vallière (baie 7)
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
  • Verrière : Apparition de Notre-Dame de Lourdes (baie 1)
    Verrière : Apparition de Notre-Dame de Lourdes (baie 1) Chançay
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Inscriptions & marques :
    "J.P. Florence et Cie Tours 1902" (sur le panneau central) ; "1er octobre 1901" (au centre sur l'encadrement de la verrière) ; "Je suis l'Immaculée Conception" (autour de la tête de la Vierge).
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    Florence à Tours. La partie inférieure du panneau central est ornée d'un blason aux armes du comte Barré de Cette verrière a été réalisée en 1901 et 1902 (panneau central) par l'atelier de Jean-Prosper Saint Venant, commanditaire de la verrière. A cette époque, il réside avec son épouse au château de Valmer, propriété de son beau-père M. Lefèvre. La verrière a été réclamée par le comte de Saint Venant à l'occasion de l'inventaire de 1906.
    Référence documentaire :
    Archives départementales d'Indre-et-Loire. 2 V 106. Inventaire des biens dépendant de la fabrique paroissiale de Chançay du 6 mars 1906.
    Représentations :
    Le panneau central représente l'Apparition de la Vierge à Bernadette Soubirous dans la grotte de Massabielle à Lourdes. La Vierge, entourée de lumière, est représentée les pieds nus surmontés d'une rose, les mains jointes et un chapelet autour de son bras droit. Bernadette Soubirous prie à genoux un chapelet dans les mains. Le panneau central est entouré de guirlandes de fleurs et de fruits. Blason : d'azur , au chevron d'argent accompagné en chef de deux mouchetures d'hermine d'argent et en pointe d'un
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Baie libre en plein cintre. Le motif central s'inscrit dans un médaillon entouré de guirlandes, se
    Auteur :
    [commanditaire] Barré de Saint Venant, comte de
    Emplacement dans l'édifice :
    mur ouest de l'avant-choeur
    Titre courant :
    Verrière : Apparition de Notre-Dame de Lourdes (baie 1)
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Détail des armes de la famille Barré de Saint Venant. IVR24_20113700210NUC2A
  • Verrière : le miracle de sainte Élisabeth de Hongrie (baie 5)
    Verrière : le miracle de sainte Élisabeth de Hongrie (baie 5) Vernou-sur-Brenne
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    Cette verrière a été réalisée en 1878 par l'atelier de Julien Fournier à Tours. En 1878-1879 , plusieurs objets mobiliers sont achetés : le vitrail du chœur (représentant le miracle de sainte Élisabeth de Hongrie), deux stalles, la chaire à prêcher, la clôture de chœur, l'orgue et sa tribune . L'ensemble est payé au moyen de mille francs offerts par M. Meignan père, deux cents francs donnés par Mme
    Référence documentaire :
    Archives départementales d'Indre-et-Loire. 2 V 81. Préparation des opérations d'inventaires : procès-verbaux de notification des opérations signés ou non par les curés, desservants ou présidents des bureaux de marguilliers, lettres de protestations (classement par ordre alphabétique des cantons). 1906
    Représentations :
    sainte Elisabeth de Hongrie Miracle de sainte Elisabeth de Hongrie sur les deux lancettes. Lancette de droite : sainte Elisabeth, entourée de pauvres demandant l'aumône, ouvrant son tablier rempli de roses. Lancette de gauche : son mari rentrant de la chasse, accompagné d'un serviteur tenant deux chiens en laisse. Représentation
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Verrière à deux lancettes et rose de tympan à cinq lobes.
    Emplacement dans l'édifice :
    mur nord de l'avant-choeur
    Titre courant :
    Verrière : le miracle de sainte Élisabeth de Hongrie (baie 5)
    États conservations :
    Deux manques sur la lancette de droite.
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
  • Verrière : Charité de saint Martin, Messe de saint Martin, Enlèvement du corps de saint Martin (baie 2)
    Verrière : Charité de saint Martin, Messe de saint Martin, Enlèvement du corps de saint Martin (baie 2) Villedômer
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Inscriptions & marques :
    "L. Lobin, Tours 1870, In memoriam B. Amedaei de Cools defuncti 28 febr. 1861".
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    Verrière réalisée par l'atelier Lobin de Tours, payée par la baronne de Cools, en mémoire du baron Amédée de Cools, décédé le 28 février 1861.
    Référence documentaire :
    Archives paroissiales de Villedômer. Registre des délibérations de la fabrique de la paroisse de Saint Vincent de Villedômer.
    Représentations :
    saint Martin de Tours Verrière dédiée à saint Martin, représentant de bas en haut : la charité de saint Martin ; la messe miraculeuse de saint Martin ; l'enlèvement du corps de saint Martin.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Verrière composée de trois panneaux superposés, maintenus par deux barlotières, dont le panneau
    Titre courant :
    Verrière : Charité de saint Martin, Messe de saint Martin, Enlèvement du corps de saint Martin
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
  • Verrière : Mariage de la Vierge, Sainte Famille dans l'atelier de Nazareth, Mort de saint Joseph (baie 1)
    Verrière : Mariage de la Vierge, Sainte Famille dans l'atelier de Nazareth, Mort de saint Joseph (baie 1) Villedômer
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Inscriptions & marques :
    "L. Lobin, Tours 1870".
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    Baie ré-ouverte en 1868 : verrière réalisée par l'atelier Lobin de Tours en 1870, payée par la
    Référence documentaire :
    Archives paroissiales de Villedômer. Registre pour la dépense de la fabrique de l'église de Archives paroissiales de Villedômer. Registre des délibérations de la fabrique de la paroisse de Saint Vincent de Villedômer.
    Représentations :
    Mariage de la Vierge mort de saint Joseph Verrière dédiée à saint Joseph, représentant de bas en haut : le mariage de la Vierge et de saint Joseph ; saint Joseph, l'enfant Jésus et la Vierge filant, dans l'atelier de Nazareth ; mort de saint Joseph entouré de Jésus et de la Vierge.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Verrière composée de trois panneaux superposés, maintenus par deux barlotières, dont le panneau
    Titre courant :
    Verrière : Mariage de la Vierge, Sainte Famille dans l'atelier de Nazareth, Mort de saint Joseph
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
  • Verrière : Notre-Dame de Lourdes (baie 5)
    Verrière : Notre-Dame de Lourdes (baie 5) Villedômer
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Inscriptions & marques :
    "J. P. Florence Heinrich, Tours 1904, ND de Lourdes P. (riez) P. (our) N. (ous), don de Mme A.R".
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    Verrière réalisée par l'atelier de Florence et Heinrich en 1904. Elle a remplacé une verrière réalisée un siècle plus tôt par Bardet, identique à celles de la nef. La donatrice n'a pu être identifiée.
    Référence documentaire :
    Archives paroissiales de Villedômer. Registre pour les délibérations du bureau de la fabrique de l'église de Villedômer.
    Représentations :
    Notre Dame de Lourdes.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Verrière composée de quatre panneaux superposés, maintenus par trois barlotières, dont le panneau
    Emplacement dans l'édifice :
    mur nord de la nef
    Titre courant :
    Verrière : Notre-Dame de Lourdes (baie 5)
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
  • Créations (recherches personnelles) de Jean Mauret réalisées de 1995 à 2002
    Créations (recherches personnelles) de Jean Mauret réalisées de 1995 à 2002 Saint-Hilaire-en-Lignières
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Fonds d'ateliers de peintres-verriers en Région Centre-Val de Loire
    Référence documentaire :
    Atelier de Jean Mauret, Saint-Hilaire-en-Lignières. Archives.
    Stade de création :
    pièce originale de vitrail
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Atelier de Jean Mauret Saint-Hilaire-en-Lignières
    Titre courant :
    Créations (recherches personnelles) de Jean Mauret réalisées de 1995 à 2002
    Annexe :
    Travaux de commandes pour la période 1995 et 2003 Travaux de commandes pour la période 1995 et 2003 -et-Sainte-Julitte, réalisation de vitraux à partir des projets de Gottfried Honegger 1997 : Aubigny -sur-Nère (Cher), église Saint-Martin 1997 : Journet (Vienne), église prieurale de Villesalem (+ 4 dite de la Funéraria, réalisation de vitraux à partir des projets de Shirley Jaffe 1999 : Savigny-Poil -Fol (Nièvre), église Saint-Georges 1999 : Cheissoux (Haute-Vienne), église de la Nativité de la Vierge de vitraux à partir des projets de Jan Dibbet’s 2000 : Crandelles (Cantal), église Saint-Barthélemy -Outrille (Cher), collégiale Saint-Austrégésile 2000 : Vierzon (Cher), Musée municipal des Fours banaux 2001 -et-Loire), collégiale Saint-Mexme (3 panneaux) 2000 : Bors (anciennement Bors-de-Baignes) (Charente : Sainte-Croix (Dordogne), anciennement Sainte-Croix-de-Beaumont, église Sainte-Croix
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Texte libre :
    A partir de la seconde moitié des années 1990, Jean Mauret crée des vitraux aux dispositions moins dessins concentriques, mais de manière moins systématique. Il réintègre la couleur, anime ses œuvres d’un motif de petites feuilles, et ajoute des éléments horizontaux aux verticales emblématiques de la période des carrés ou des bordures de couleurs dans ses compositions encore assez rigoureuses (Avord dans le Cher en 1995 et Beaulieu-sur-Dordogne en Corrèze en 1995). Il évite les grandes surfaces de couleur en séparant les tonalités par des verres blancs ou opalescents. Il lui arrive cependant, pour des vitraux de petites dimensions, de traiter la partie centrale avec un aplat jaune ou bleu, cependant ce dernier est gravure à l’acide (essais de 1995 et 1996 et petites baies nord de Saint-Benoît-du-Sault dans l’Indre en de Saint-Benoît-du-Sault (Indre) où l’on observe un fond de lignes horizontales que l'on retrouvera Creuse en 1999, Gardefort dans le Cher en 2004, Faye-la-Vineuse en Indre-et-Loire en 2007, essai de 2001
    Illustration :
    Panneau d'essai réalisé en 1995 pour l'église Saint-Hérie de Matha (Charente-Maritime). 66,5 x 121,5 cm. Rose à l'or, opalescent blanc, jaune d'argent. Atelier de Saint-Hilaire-en-Lignières verre vert, gravure (points). Vitrail conservé à l'atelier de Saint-Hilaire-en-Lignières Panneau d'essai réalisé en 1995 (?) et conservé à l'atelier de Saint-Hilaire-en-Lignières. 16,5 x verre blanc opalescent. Vitrail conservé à l'atelier de Saint-Hilaire-en-Lignières à l'atelier de Saint-Hilaire-en-Lignières. IVR24_20131800281NUC2A (bordure) gravés avec jaune d'argent. Vitrail conservé à l'atelier de Saint-Hilaire-en-Lignières l'atelier de Saint-Hilaire-en-Lignières. IVR24_20131800318NUC2A Panneau d'essai réalisé en 1997 et conservé à l'atelier de Saint-Hilaire-en-Lignières. 91 x 146 cm à l'atelier de Saint-Hilaire-en-Lignières. IVR24_20131800285NUC2A
  • Genouilly (Cher) : église Saint-Symphorien, 3 verrières de Jean Mauret
    Genouilly (Cher) : église Saint-Symphorien, 3 verrières de Jean Mauret Genouilly - route de Maray - en village
    Historique :
    l'église de Genouilly. Ce devis est accepté par le conseil municipal au mois de novembre suivant, le Un devis est proposé par Jean Mauret en février 1988 pour la création de trois vitraux dans 1989 remplacent des vitraux anciens démontés pendant la Guerre 1939-1945 qui auraient été perdus et de
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Fonds d'ateliers de peintres-verriers en Région Centre-Val de Loire
    Référence documentaire :
    Atelier de Jean Mauret, Saint-Hilaire-en-Lignières. Archives. Conservation régionale des Monuments historiques, DRAC Centre : archives. Dossier église
    Statut :
    propriété de la commune
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Observation :
    L'église Saint-Symphorien de Genouilly est inscrite au titre des Monuments historiques depuis le 26
    Stade de création :
    pièce originale de vitrail
    Description :
    Jean Mauret a réalisé trois vitraux dans l'église de Genouilly, un dans le chœur (baie 2) et deux dans l'abside sud (baies 4 et 8). La baie 4 se compose de deux lancettes surmontées d'un oculus et de partie centrale consiste en des alignements de petits rectangles placés verticalement (verres transparents et opalescents). Ces alignements de rectangles sont séparés par de fines bandes horizontales rythmées de petites touches noires et jaunes (jaune d'argent). Le tympan et la base des baies ainsi que le centre de l'oculus sont rouge foncé. Un panneau d'essai a été réalisé pour l'une des lancettes de cette vitraux posés dans les baies simples 2 et 8 proposent une composition comparable à celle de la baie 4. Les
    Localisation :
    Genouilly - route de Maray - en village
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Atelier de Jean Mauret Saint-Hilaire-en-Lignières
    États conservations :
    Bon état général mais la baie 4 a deux trous (impacts de cailloux ?).
    Titre courant :
    Genouilly (Cher) : église Saint-Symphorien, 3 verrières de Jean Mauret
    Structures :
    jour de réseau
    Illustration :
    Localisation des baies de l'église Saint-Symphorien de Genouilly. En rouge, l'emplacement des plus grand). Atelier de Saint-Hilaire-en-Lignières. IVR24_20121801139NUC2A Carton réalisé en 1989. 84 x 200 cm. Fusain et gouache sur papier, échelle 1. Atelier de Saint Carton réalisé en 1989. 59 x 110 cm. Fusain et gouache sur papier, échelle 1. Atelier de Saint Carton de la baie 4 réalisé en 1988. Fusain et gouache sur papier, échelle 1, 56 x 78 cm (baie ). Atelier de Saint-Hilaire-en-Lignières. IVR24_20121801165NUC2A d'argent. Atelier de Saint-Hilaire-en-Lignières. IVR24_20111800176NUC2A Façade occidentale de l'église. IVR24_20151800181NUCA Vue extérieure de l'église : chevet et façade sud. IVR24_20151800191NUCA Vue intérieure de l'église (choeur et abside sud) : baies 2, 4, 6, 8. IVR24_20151800186NUCA
  • Verrière : l'Education de la Vierge, l'Annonciation, l'Assomption (baie 3)
    Verrière : l'Education de la Vierge, l'Annonciation, l'Assomption (baie 3) Villedômer
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Inscriptions & marques :
    "L. Lobin, Tours 1868, Spes mea Deus, en mémoire de Jeanne-Marie-Pauline de Chastenet-Puységur
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    Verrière réalisée par l'atelier Lobin de Tours en 1868, payée par le comte et la comtesse de Puységur, en souvenir de Jeanne Marie Pauline de Chastenet Puységur, leur fille aînée décédée à Tours le 22 celles de la nef.
    Référence documentaire :
    Archives paroissiales de Villedômer. Registre pour les délibérations du bureau de la fabrique de Archives paroissiales de Villedômer. Registre des délibérations de la fabrique de la paroisse de l'église de Villedômer. Saint Vincent de Villedômer.
    Représentations :
    éducation de la Vierge fleur de lys Verrière dédiée à la Vierge. Lancette de gauche : l'éducation de la Vierge enfant par sainte Anne et saint Joachim. Lancette de droite : l'Annonciation. Médaillon : l'Assomption de la Vierge. Deux blasons surmontés d'une couronne de marquis et encadrés de licornes ailées dans la partie basse de la lancette de gauche. Blason de gauche : écartelé au 1 d'argent au lion de gueules à la bordure de sinople chargée de six écussons d'or, au 2 de gueules à trois flèches d'or empennées d'argent rangées en pal les pointes en bas, au 3 de gueules à trois pommes de pin d'or, au 4 d'azur à trois étoiles d'or, sur le tout d'azur au chevron d'or accompagné en pointe d'un lion passant de même et chef d'or (Chastenet de Puységur ). Blason de droite : d'azur au lion d'argent couronné d'or (de Cools).
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Verrière à deux lancettes surmontées d'un tympan ajouré. Chaque lancette est composée de quatre
    Emplacement dans l'édifice :
    dans la chapelle de la Vierge
    Titre courant :
    Verrière : l'Education de la Vierge, l'Annonciation, l'Assomption (baie 3)
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
  • Saint-Symphorien (Cher) : église Saint-Symphorien, verrière de Jean Mauret
    Saint-Symphorien (Cher) : église Saint-Symphorien, verrière de Jean Mauret Saint-Symphorien - Place de l'Église - en village
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Fonds d'ateliers de peintres-verriers en Région Centre-Val de Loire
    Historique :
    En juillet 1994, un devis est rédigé par Jean Mauret à la la demande de la commune de Saint -Symphorien pour la création des dix vitraux de l'église mais, faute de financement, seul le vitrail d'axe (0 ) est réalisé en 1995. La décision de ne pas poursuivre l'exécution des vitraux est prise lors de la réunion du conseil municipal du 27 octobre 1995. Actuellement, les baies 1, 2, 3, 4, 5, 6 et 7 sont figurant des fleurs de lys.
    Observation :
    L'église Saint-Symphorien de Saint-Symphorien est inscrite au titre des Monuments historiques
    Référence documentaire :
    Atelier de Jean Mauret, Saint-Hilaire-en-Lignières. Archives. Conservation régionale des Monuments historiques, DRAC Centre : archives. Dossier église
    Statut :
    propriété de la commune
    Stade de création :
    pièce originale de vitrail
    Description :
    Le vitrail réalisé par Jean Mauret dans le chœur de l'église (baie d'axe 0) présente une composition accompagnant la forme cintrée de la baie. La partie centrale est traitée avec des verres transparents plaqués blancs opalescents et gravés. Une bande de rectangles transparents et de petits carrés jaunes, rouges, orangés anime cette partie centrale. L'ensemble est entouré d'une bordure de couleur jaune/orangé/vert, obtenue grâce à la pose de différentes nuances de jaunes d'argent. Un alignement de points a été gravé sur le verre blanc opalescent le long de la bordure. Le travail de la gravure sur les verres opalescents permet de faire entrer la lumière par zones et de créer des contrastes. Les maquettes conservées à l'atelier des trois baies du chœur montrent que Jean Mauret projetait de traiter les autres
    Localisation :
    Saint-Symphorien - Place de l'Église - en village
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Atelier de Jean Mauret Saint-Hilaire-en-Lignières
    Titre courant :
    Saint-Symphorien (Cher) : église Saint-Symphorien, verrière de Jean Mauret
    Illustration :
    Numérotation des baies de l'église Saint-Symphorien. En rouge, l'emplacement du vitrail réalisé par 27 x 34 cm. Atelier de Saint-Hilaire-en-Lignières. IVR24_20121800997NUC2A papier, échelle 1. Atelier de Saint-Hilaire-en-Lignières. IVR24_20131800243NUC2A Vue d'ensemble de l'église depuis le nord-est avec à gauche le vitrail de la baie 0 réalisé en 1995 Le chevet de l'église avec le vitrail de la baie 0 réalisé en 1995. IVR24_20151800358NUCA Vitrail de la baie 0 (est) réalisé en 1995. 165 x 50 cm. IVR24_20151800356NUCA
  • Paulnay (Indre) : église Saint-Étienne, 7 verrières de Jean Mauret
    Paulnay (Indre) : église Saint-Étienne, 7 verrières de Jean Mauret Paulnay - Place de l'Église - en village
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Fonds d'ateliers de peintres-verriers en Région Centre-Val de Loire
    Historique :
    devis actualisé. Lors du Conseil municipal du 25 juin 2010, il est décidé de retenir le devis de Jean En juillet 2009, probablement à la demande de l'architecte des bâtiments de France, Jean Mauret propose un devis pour réaliser des vitraux de création dans six baies de la nef et dans la baie ouest (8 m ² au total) de l'église de Paulnay. Rien ne se fait dans l'immédiat et il faut attendre presque un an (juin 2010) pour que l'artiste soit de nouveau sollicité et envoie au maire des maquettes ainsi qu’un Mauret. Les travaux tardent à commencer et sont conduits de janvier à mai 2011 (d'après une attestation signée de l'architecte des bâtiments de France, Guy de Saint-Bonnet). Les nouveaux vitraux sont facturés
    Référence documentaire :
    Atelier de Jean Mauret, Saint-Hilaire-en-Lignières. Archives. Conservation régionale des Monuments historiques, DRAC Centre : archives. Dossier église Saint
    Statut :
    propriété de la commune
    Stade de création :
    pièce originale de vitrail
    Description :
    L'église de Paulnay présente des créations de Jean Mauret dans six baies de la nef (3, 5, 6, 7, 8 , 10) et dans la baie ouest (101). En juin 2010, lors de l'envoi de ses maquettes, il explique son projet : « la trame de ces vitraux est sobre et repose sur un principe qui me guide depuis des années pour dégager une harmonie de lumière dans l’édifice : la simplicité. Simplicité ne veut pas dire simplisme et la dynamique de ces verrières repose sur le léger décalage qui existe entre la verticalité des et leur transparence, avec une application ponctuelle de jaune à l’argent qui vient rehausser le dessin qui est entièrement calibré et non mécanique ; les pièces de couleur foncée qui ponctuent la surface permettent de visualiser le plan vertical de la baie et de préciser le rapport du vitrail à l’architecture". Les sept verrières présentent une composition analogue. Les bordures sont constituées de deux bandes, l'une extérieure fine en verre blanc opalescent est ponctuée de petits carrés de couleurs
    Localisation :
    Paulnay - Place de l'Église - en village
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Atelier de Jean Mauret Saint-Hilaire-en-Lignières
    Titre courant :
    Paulnay (Indre) : église Saint-Étienne, 7 verrières de Jean Mauret
    Illustration :
    Plan de situation des baies de l'église Saint-Etienne de Paulnay. En rouge, l'emplacement des cm, Ech. 1/20e. Maquettes conservées à l'atelier de Saint-Hilaire-en-Lignières divers, échelle 1/20e. Maquettes conservées à l'atelier de Saint-Hilaire-en-Lignières divers, échelle 1/20e. Maquettes conservées à l'atelier de Saint-Hilaire-en-Lignières conservé à l'atelier de Saint-Hilaire-en-Lignières. IVR24_20143600103NUC2A . Carton conservé à l'atelier de Saint-Hilaire-en-Lignières. IVR24_20133601046NUC2A , échelle 1. Carton conservé à l'atelier de Saint-Hilaire-en-Lignières. IVR24_20133601045NUC2A Vue d'ensemble de la façade occidentale avec la baie 101. IVR24_20163601625NUCA Vue d'ensemble de la baie 3 (nef nord). IVR24_20163601622NUCA Vue d'ensemble de la baie 5 (nef nord). IVR24_20163601623NUCA
  • Primelles (Cher) : église Saint-Laurent, 16 verrières de Jean Mauret
    Primelles (Cher) : église Saint-Laurent, 16 verrières de Jean Mauret Primelles - Primelles-Bourg - D 147 - en village
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Fonds d'ateliers de peintres-verriers en Région Centre-Val de Loire
    Historique :
    Plusieurs devis pour la création de vitraux dans les 16 baies de l’église de Primelles sont rédigés par Jean Mauret en 1993 (à la demande de l'architecte des bâtiments de France, Madame Merceron), en 1995, 1998 et 2000. En 2001, les ouvertures de l’église sont fermées par de simples vitrages en verre . Le conseil municipal souhaite faire réaliser des vitraux. Un nouveau devis est proposé en juillet 2001 pour la création de 16 vitraux (10,55 m² au total), un ordre de service est établi en juillet 2002 de 1999, 2001 et 2003.
    Observation :
    L'église Saint-Laurent de Primelles est classée au titre des Monuments historiques depuis le 8
    Référence documentaire :
    Atelier de Jean Mauret, Saint-Hilaire-en-Lignières. Archives. Conservation régionale des Monuments historiques, DRAC Centre : archives. Dossier église Saint
    Statut :
    propriété de la commune
    Stade de création :
    pièce originale de vitrail
    Description :
    Les 16 vitraux de l'église de Primelles (tous sauf la baie 6 de la sacristie) sont des œuvres de accompagnant la forme cintrée des baies. Autour d'une colonne centrale, des bandes étroites constituées de carrés noirs, bleus, verts ou jaunes et rectangles transparents alternent avec des bandes plus larges de (baies 1 et 2). Elles sont gravées de points (à la meule). Les baies 3 et 4 sont très colorées. elles sont composées de bandes de grands carrés et de rectangles de couleurs, blancs et gris opalescents et d'argent. Les baies 5 et 8 de la nef sont trilobées mais Jean Mauret y a redessiné une forme cintrée. Les vitraux présentent une large bordure (tons bleus, blancs et noirs) cernant une partie centrale composée de grands aplats de couleurs (jaune/orangé pour la baie 8 et bleu, jaune et verre industriel transparent pour la baie 5). Les baies 7, 9, 11, 10, 12, 14 de la nef reprennent le principe des baies 3 et 4 (bandes de grands carrés et de rectangles). Les couleurs (jaune, orange, vert, bleu, bordeaux, noir) et
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Atelier de Jean Mauret Saint-Hilaire-en-Lignières
    Titre courant :
    Primelles (Cher) : église Saint-Laurent, 16 verrières de Jean Mauret
    Illustration :
    Localisation des baies de l'église de Primelles. En rouge, l'emplacement des vitraux réalisés par Maquettes proposées en 2001. Crayon et gouache sur calque, échelle 1/10e. Atelier de Saint-Hilaire Maquettes proposées en 2001. Crayon et gouache sur calque, échelle 1/10e. Atelier de Saint-Hilaire Maquettes proposées en 2001. Crayon et gouache sur papier, échelle 1/20e, 44 x 25,5 cm. Atelier de Carton réalisé en 1999. 41 x 138 cm. Fusain et gouache sur papier, échelle 1. Atelier de Saint , échelle 1. Atelier de Saint-Hilaire-en-Lignières. IVR24_20131800235NUC2A Carton réalisé en 2001. Baie 12. 41 x 159 cm. Fusain et gouache sur papier, échelle 1. Atelier de Carton réalisé en 2001. Baie 4. 49 x 156 cm. Fusain et gouache sur papier, échelle 1. Atelier de Carton réalisé en 2001. Baie 13. 52 x 155 cm. Fusain et gouache sur papier, échelle 1. Atelier de Carton réalisé en 2001. Baie 1. 55 x 152 cm. Fusain et gouache sur papier, échelle 1. Atelier de
  • Verrière : Présentation de Jésus au Temple, Crucifixion, Résurrection (baie 0)
    Verrière : Présentation de Jésus au Temple, Crucifixion, Résurrection (baie 0) Villedômer
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Inscriptions & marques :
    "L. Lobin, Tours 1868, In memoriam Michaelis Blin, rectoris hujus parochiae, defuncti sept. 1862".
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    l'atelier Lobin de Tours, d'après une verrière de la cathédrale de Bourges. Ce vitrail a été réalisé en mémoire de Michel Blin, curé de la paroisse décédé en septembre 1862, représenté en prière et agenouillé au pied de la croix.
    Référence documentaire :
    Archives paroissiales de Villedômer. Registre des délibérations de la fabrique de la paroisse de Saint Vincent de Villedômer.
    Représentations :
    Verrière dédiée au Christ, représentant de bas en haut : la Présentation de Jésus au Temple devant saint Siméon ; la Crucifixion avec la Vierge et saint Jean au pied de la croix, accompagné d'un prêtre en prière ; la Résurrection avec le Christ, encadré de deux anges et de trois soldats endormis à ses
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Verrière composée de trois panneaux superposés, maintenus par deux barlotières, dont le panneau
    Titre courant :
    Verrière : Présentation de Jésus au Temple, Crucifixion, Résurrection (baie 0)
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
  • Trouy (Cher) : église Saint-Pierre, 2 verrières de Jean Mauret
    Trouy (Cher) : église Saint-Pierre, 2 verrières de Jean Mauret Trouy - avenue des Anciens Combattants - en village
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Fonds d'ateliers de peintres-verriers en Région Centre-Val de Loire
    Historique :
    de la nef (atelier Fournier de Tours, 1883) et la réalisation du vitrail de la chapelle sud (losanges Jean Mauret intervient dans l'église de Trouy entre 1998 et 2002 pour la restauration des vitraux en verres antiques battus). La création de deux vitraux dans les baies 3 et 4 de la travée droite du chœur est proposée en octobre 2004 puis facturée en janvier 2005. Enfin, les petits vitraux de l'imposte n'ouvrant pas sur l'extérieur et qui, de ce fait, sont aveugles. Ces vitraux donnent sur un espace obscur , au-dessus des faux-plafonds de la sacristie et d'une autre petite pièce lui faisant pendant. Un éclairage électrique a été installé de manière à illuminer ces vitraux par l'arrière.
    Référence documentaire :
    Atelier de Jean Mauret, Saint-Hilaire-en-Lignières. Archives.
    Statut :
    propriété de la commune
    Stade de création :
    pièce originale de vitrail
    Description :
    Les deux petits vitraux de l’avant-chœur (baies 3 et 4) sont réalisés suivant un principe identique : une colonne centrale jaune, autour de laquelle viennent s'enrouler trois bandes en verre transparent plaqué gris opalescent, et une bordure jaune rythmée de petits rectangles gris opalescent. Des alignements verticaux de points ont été gravés sur les colonnes et sur certaines bandes de verres opalescents . Les tons jaunes sont le résultat de l'emploi du jaune d'argent. Les verres opalescents jouxtant la bordure jaune ont également été gravés, formant ainsi une zone de transparence. Un carton non réalisé de
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Atelier de Jean Mauret Saint-Hilaire-en-Lignières
    Titre courant :
    Trouy (Cher) : église Saint-Pierre, 2 verrières de Jean Mauret
    Illustration :
    Localisation des baies de l'église de Trouy. En rouge, l'emplacement des vitraux réalisés par Jean . Fusain et gouache sur papier et calque, échelle 1. Atelier de Saint-Hilaire-en-Lignières Vitrail de la baie 3 (travée droite du choeur) réalisé en 2004. 100 x 39 cm. Photo prise sans Vitrail de la baie 3 réalisé en 2004. 100 x 39 cm. Le vitrail est éclairé au moyen d'une lampe placée dans le faux plafond de la sacristie. IVR24_20151800488NUCA Vitrail de la baie 4 (travée droite du choeur) réalisé en 2004. 85 x 39 cm. Photo prise sans Vitrail de la baie 4 réalisé en 2004. 85 x 39 cm. Le vitrail est éclairé au moyen d'une lampe placée dans le faux plafond de la sacristie. IVR24_20151800487NUCA
  • Lacs (Indre) : église Saint-Martin, 8 verrières de Jean Mauret
    Lacs (Indre) : église Saint-Martin, 8 verrières de Jean Mauret Lacs - rue Laisnel de Salle - en village
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale Les vitraux de l'Indre enquête thématique régionale Fonds d'ateliers de peintres-verriers en Région Centre-Val de Loire
    Historique :
    l’inspecteur général Jacques Dupont et, en juin 1976, le conseil municipal sollicite une aide financière de , d'un chœur plus étroit et d'une abside semi-circulaire. A l’extérieur, celle-ci est ornée de modillons géométriques ou à têtes animales. On remarque également le réemploi, sous la corniche, de trois bas-reliefs gallo-romains figurant des divinités. Les vitraux : D'après l'architecte des Bâtiments de France Jacques Lamy, jusqu'en 1976 les baies de l’église sont fermées par du "verre cathédrale et quelques demandent à être remplacées. En janvier de cette même année, Jean Mauret propose un devis pour la réfection des 8 vitraux de l’église (surface de 6,20 m² au total). Les maquettes sont approuvées par l’État. Une subvention de 40 % est accordée et les 60 % restant sont financés par la famille du jeune curé de Lacs, Max Huot de Longchamps. Les nouveaux vitraux sont réalisés durant l'automne 1976 et facturés au mois de décembre suivant. Dans la nef est présentée, dans une boîte lumineuse, l'ancienne
    Référence documentaire :
    Atelier de Jean Mauret, Saint-Hilaire-en-Lignières. Archives.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    dominante résultant de l'emploi du jaune d'argent. Le vitrail de la baie d'axe (0) diffère des sept autres . Il se compose de rectangles et de carrés irréguliers, parfois marqués d'une croix ou d'une diagonale foncé) et à la grisaille (hachures, aplats, effets plus ou moins opaques). Ces superpositions de teintes enrichissent le vitrail de tons jaunes, orangés, verts (bleu + jaune) et bruns. Les verres transparents plaqués partie centrale de rectangles marqués de croix irrégulières en plomb. Les verres sont transparents , parfois très légèrement teintés. Les bordures composées de rectangles transparents sont agrémentées de touches horizontales jaunes (jaune d’argent). La technique de la grisaille n'a pas été employée sur ces
    Localisation :
    Lacs - rue Laisnel de Salle - en village
    Titre courant :
    Lacs (Indre) : église Saint-Martin, 8 verrières de Jean Mauret
    Aires d'études :
    Département de l'Indre
    Illustration :
    Numérotation des baies de l'église Saint-Martin de Lacs. En rouge, l'emplacement des vitraux Vue d'ensemble du choeur et de la baie 0. IVR24_20163601412NUCA Vue d'ensemble de la baie 0 (choeur). IVR24_20163601403NUCA Vue d'ensemble de la baie 1 (choeur). IVR24_20163601405NUCA Vue d'ensemble de la baie 2 (choeur). IVR24_20163601404NUCA Vue d'ensemble de la baie 3 (nef nord). IVR24_20163601407NUCA Vue d'ensemble de la baie 4 (nef sud). IVR24_20163601406NUCA Vue d'ensemble de la baie 5 (nef nord). IVR24_20163601409NUCA Vue d'ensemble de la baie 6 (nef sud). IVR24_20163601408NUCA Vue d'ensemble de la baie ouest (101). IVR24_20163601410NUCA
  • Courteix (Corrèze) : église Saint-Pierre-es-Liens, 4 verrières de Jean Mauret
    Courteix (Corrèze) : église Saint-Pierre-es-Liens, 4 verrières de Jean Mauret Courteix - en village
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Fonds d'ateliers de peintres-verriers en Région Centre-Val de Loire
    Historique :
    vitraux de l'église. En juin 1991, le maire confirme la décision du conseil municipal de lui confier ces L'église paroissiale de Courteix, ancienne chapelle de l'ordre du Temple, a été restaurée en 1990 . C'est dans le cadre de ces travaux qu'en novembre 1990, à la demande de l'architecte des Bâtiments de France Christian Pierrot, Jean Mauret envoie au maire de Courteix un devis relatif à la création des travaux. Jean Mauret réalise alors des maquettes qui sont acceptées au mois de novembre suivant par l'inspecteur des Monuments historiques Bruno Saunier. Ce dernier suggère de "renforcer la grande baie du nord par un traitement coloré de l'axe de la composition". Cette proposition est prise en compte par l'artiste, qui ajoute une colonne jaune au centre de la composition de cette baie. Les vitraux sont réalisés à la fin de l'année 1991 (signature sur la baie 0) et facturés en février 1992.
    Référence documentaire :
    Atelier de Jean Mauret, Saint-Hilaire-en-Lignières. Archives.
    Statut :
    propriété de la commune
    Stade de création :
    pièce originale de vitrail
    Description :
    Les vitraux réalisés dans l'église de Courteix par Jean Mauret sont placés dans les baies 0 (chœur composition analogue : une colonne centrale jaune bordée de bandes de verres blancs opalescents accompagnant la forme cintrée des baies. Les colonnes sont traitées au jaune d'argent et ornées de points gravés à la meule et de points de grisaille. Les bordures des deux baies sont composées de deux bandes, l'une vitraux des baies 2 et 4 (nef sud) proposent une partie centrale traitée au jaune d'argent et ornée de lignes de points de grisaille. Les bordures allient des rectangles de verres transparents et gris
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Atelier de Jean Mauret Saint-Hilaire-en-Lignières
    Titre courant :
    Courteix (Corrèze) : église Saint-Pierre-es-Liens, 4 verrières de Jean Mauret
    Illustration :
    Localisation des baies de l'église de Courteix. En rouge, l'emplacement des vitraux réalisés par l'atelier de Saint-Hilaire-en-Lignières. IVR24_20141900003NUC2A . Document conservé à l'atelier de Saint-Hilaire-en-Lignières. IVR24_20141900004NUC2A . Document conservé à l'atelier de Saint-Hilaire-en-Lignières. IVR24_20141900005NUC2A , échelle 1. Document conservé à l'atelier de Saint-Hilaire-en-Lignières. IVR24_20141900069NUC2A Vue d'ensemble de la baie 1. IVR74_20141900613NUCA Vue d'ensemble de la baie 4. IVR74_20141900609NUCA Vue d'ensemble de la baie 2. IVR74_20141900610NUCA Vue d'ensemble de la baie 0. IVR74_20141900611NUCA Détail de la baie 0 : signature et date (1991). IVR74_20141900612NUCA
  • Cluis (Indre) : église Saint-Étienne et Saint-Paxent, 2 verrières de Jean Mauret
    Cluis (Indre) : église Saint-Étienne et Saint-Paxent, 2 verrières de Jean Mauret Cluis - rue de l'Église - en village
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Inscriptions & marques :
    Inscriptions concernant l'auteur et les dates de réalisation : "J. Mauret 1972" (baie 9) ; "J
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale Les vitraux de l'Indre enquête thématique régionale Fonds d'ateliers de peintres-verriers en Région Centre-Val de Loire
    Historique :
    . En novembre 1971, une délibération du conseil municipal de Cluis demande l’autorisation de mettre en Conseil municipal émet un avis favorable au sujet de la maquette proposée par l'artiste en juillet 1975 flanquée de chapelles latérales élevées au 15e siècle. Le clocher, initialement élevé à la croisée du place un vitrail dans la chapelle abritant la statue de la Trinité. Jean Mauret rédige un devis et , l'architecte des Bâtiments de France, Jacques Lamy, exprime sa préférence pour la maquette n° 2 qui selon lui assombrira moins l'intérieur de la chapelle. Cependant, l'inspecteur principal des Monuments historiques, M . Feray, donne un avis défavorable au projet de Jean Mauret et demande à rencontrer ce dernier sur place pour la réalisation du vitrail de la baie 11, situé dans une autre chapelle nord de l'église. Le Commission d'Art Sacré de l'Indre en août suivant. Le vitrail est réalisé durant l'automne, et facturé en
    Référence documentaire :
    Atelier de Jean Mauret, Saint-Hilaire-en-Lignières. Archives. Conservation régionale des Monuments historiques, DRAC Centre : archives. Dossier église Saint
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    première (baie 9), à dominante bleue, est constituée de 12 éléments ovales (mandorles) ponctués de petits . La seconde baie (n° 11) présente des tonalités jaunes, blanches et bleues. Elle se compose de bandes horizontales de rectangles irréguliers placés verticalement. La bordure est traitée de manière identique . Beaucoup de verres sont travaillés à la grisaille et/ou au jaune d’argent. Le tympan ajouré, à dominante
    Localisation :
    Cluis - rue de l'Église - en village
    Titre courant :
    Cluis (Indre) : église Saint-Étienne et Saint-Paxent, 2 verrières de Jean Mauret
    Aires d'études :
    Département de l'Indre
    Illustration :
    Numérotation des baies de l'église Saint-Étienne et Saint-Paxent de Cluis. En rouge, l'emplacement Maquettes réalisées en 1972 (baie 9). Encre et gouache sur papier. Document conservé à l'atelier de Maquette réalisée en 1972 (baie 9). Encre et gouache sur papier. Document conservé à l'atelier de Maquette dessinée en 1975 pour la baie 11. Gouache sur papier, 20 x 31 cm. Atelier de Saint-Hilaire Vue d'ensemble de la baie 11. IVR24_20113600421NUC4A
    Structures :
    jour de réseau