Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 21 à 23 sur 23 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Port dit port d'Ussé
    Port dit port d'Ussé Rigny-Ussé - l' Ile Saint-Martin - en écart
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    faut attendre 1876 pour que le conseil municipal de Rigny demande l'établissement au port d'Ussé d'une sont d'avis de partager les dépenses entre l'Etat et la commune. Le conseil municipale vote le 12 On trouve mention du port d'Ussé sur le cadastre napoléonien de 1813. A cette date, il est relié au château d'Ussé par une large bande de terrain appelée "grande avenue d'Ussé". Le 9 juillet 1825, la mairie de Rigny-Ussé constate que depuis plusieurs années le port d'Ussé est continuellement encombré par les marchands de pierres et qu'il ne reste pas le plus petit espace libre. Ces marchands privent le public de faire usage du port. Pour remédier à ces abus et favoriser le commerce, la municipalité arrête qu'il sera laissé sur le port un espace libre de 12 x 12 mètres et que cet espace ne pourra être occupé plus de trois jours de suite. A cette époque le port ne semble pas être équipé d'ouvrage d'abordage. Il cale afin de permettre aux habitants de descendre sur la grève pour y extraire le sable nécessaire à
    Référence documentaire :
    Encre sur papier, Ech. 0,001 m pm, 1876. Par De Basire (ingénieur). (archives départementales Encre et aquarelle sur papier, Ech. 1/2500e, section A 1, détail, 1813. (archives départementales . (archives départementales d'Indre-et-Loire, 12 Fi 7-28). (cf. illustration n° IVR24_20073700136NUCA).
    Précision dénomination :
    port de rive
    Description :
    Situé sur la rive gauche, à l'extrémité de la route départementale n° 16 reliant le château d'Ussé
    Typologies :
    port de rive : port aménagé et appareillé directement sur la rive du fleuve. Il n'y a pas de levée
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    Extrait du cadastre napoléonien de Rigny-Ussé, 1813. (archives départementales d'Indre-et-Loire, 3 Plan de la Loire dans le département d'Indre-et-Loire (Service spécial de la Loire), milieu XIXe siècle : détail sur le port d'Ussé. (archives départementales d'Indre-et-Loire, 12 Fi 7-28 Plan du port d'Ussé par l'ingénieur ordinaire de Basire, 10 octobre 1876 : projet de cale d'abordage. (archives départementales d'Indre-et-Loire, S 2053). IVR24_20113702685NUCA
  • Port dit port du Haut Chantier
    Port dit port du Haut Chantier Limeray - le Haut Chantier - en écart
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    port a probablement pris de l'importance suite à l'ouverture de la ligne de chemin de fer Tours Au milieu du XVIIIe siècle, des travaux (consolidation de la levée, maçonneries de perrés) sont . En 1782, un document listant les ouvrages à faire sur la Loire cite une "rampe de Lamproye" et une "rampe du Haut Chantier" à Limeray. L'existence de ces ouvrages est confirmée par le cadastre napoléonien de 1809 qui indique trois cales orientées vers l'aval au lieudit du Haut Chantier. De nouveaux ouvrages apparaissent durant les décennies suivantes puisque la carte de l'ingénieur Coumes (1848) et les deux cartes de la Loire du milieu du XIXe siècle mentionnent cinq cales à cet endroit : une au lieudit dénomination "port du Haut Chantier" apparaît dans des listes de ports de Loire datées de 1857 et 1862 . Ce / Orléans en 1846. Une station était en effet placée à moins de 400 mètres des aménagements portuaires.
    Observation :
    Pas d'ouvrage repéré par la Diren sur la commune de Limeray.
    Référence documentaire :
    Encre et aquarelle sur papier, section D, Ech. 1/2500e, 1809, détail. (archives départementales Document imprimé, 1848-1858, détail. Par Coumes (ingénieur) ; Collin (ingénieur). (archives . (archives départementales du Loiret, 12 Fi 7-28). (cf. illustration n° IVR24_20113701787NUCA). . (archives départementales du Loiret, 12 Fi 7-28). (cf. illustration n° IVR24_20113701788NUCA). . (archives départementales du Loiret, 12 Fi 7-28). (cf. illustration n° IVR24_20113701789NUCA). . (archives départementales du Loiret, 12 Fi 7-28). (cf. illustration n° IVR24_20113701790NUCA). . (archives départementales du Loiret, 12 Fi 7-28). (cf. illustration n° IVR24_20113701791NUCA). Encre sur papier, 100 x 20 cm, Echelle en toises, XVIIIe siècle, détail. (archives départementales . (archives départementales du Loiret, 12 Fi 7-28). (cf. illustration n° IVR24_20073700138NUCA). Encre et aquarelle sur papier, Ech. de 300 toises, 13e feuille (plan n° 2), 87 x 22 cm, XVIIIe
    Précision dénomination :
    port de levée
    Description :
    vers l'aval qui permettaient de descendre directement de la levée au fleuve. Ces ouvrages sont aujourd'hui déconnectés de l'eau en raison des ensablements importants qui se sont accumulés à cet endroit.
    Typologies :
    port de levée : port situé au pied du perré de la levée
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    sur la rampe de la Lamproie à Limeray. Mention du relais de Poste du Haut Chantier. (archives Extrait du cadastre napoléonien de 1809. (archives départementales d'Indre-et-Loire, 3 P 2 131-005 cale de la Lamproie. (archives départementales du Loiret, 12 Fi 7-28). IVR24_20113701787NUCA cale de la Pillaudière. (archives départementales du Loiret, 12 Fi 7-28). IVR24_20113701790NUCA cale de la Rivière. (archives départementales du Loiret, 12 Fi 7-28). IVR24_20113701791NUCA Carte des levées de la Loire de Bois au bec de Cisse, non daté (milieu XVIIIe siècle). Détail sur le Haut Chantier à Limeray. (archives départementales d'Indre-et-Loire, C 277). IVR24_20063700009NUCA Plan d'une partie de la levée de la Loire au-dessous de Veuves, non daté (XVIIIe siècle). Détail Extrait de la carte de l'ingénieur Coumes (1848) complétée par l'ingénieur Collin en 1858 . (archives départementales du Loiret, Liasse 30936). IVR24_20113701786NUCA
  • Port dit port Boulet
    Port dit port Boulet Chouzé-sur-Loire - Port Boulet - en écart
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    ligne Tours / Saumur ouverte en 1848 a peut être joué un rôle dans le développement de l'activité Le port Boulet était le lieu d'abordage d'un bac reliant les communes de Chouzé et Avoine depuis le XVIIIe siècle au moins (bail à ferme du passage en 1789) et jusqu'en 1837 (date de la construction d'un pont suspendu à proximité). Le cadastre de 1830 signale à Port Boulet une cale à l'endroit de l'abordage du bac. Port Boulet figure encore sur les listes de ports de Loire de 1857 et 1862 ce qui laisse supposer que l'endroit est également utilisé comme lieu d'embarquement ou de débarquement de marchandises après la construction du pont suspendu. La présence à Port Boulet de la station de chemin de fer de la fluviale de ce site au milieu du XIXe siècle.
    Référence documentaire :
    Encre et aquarelle sur papier, section G1, Ech. 1/2500e, détail. (archives départementales d'Indre ). (archives départementales du Loiret, Liasse 30936). (cf. illustration n° IVR24_20113702757NUCA). Encre et aquarelle sur papier, tableau d'assemblage, Ech. 1/20 000e, 1830, détail. (archives
    Précision dénomination :
    port de rive
    Description :
    Situé sur la rive droite, en amont du bourg de Chouzé, le Port Boulet ne semble pas conserver
    Typologies :
    port de rive : port aménagé et appareillé directement sur la rive du fleuve. Il n'y a pas de levée
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    Extrait du cadastre napoléonien de 1830. (archives départementales d'Indre-et-Loire, 3 P 2/074/1 Extrait de la carte de Coumes (1848) complétée en 1858 par l'ingénieur Collin. (archives Extrait de la carte de Cassini levée entre 1756 et 1789. Mention du Port Boulet Extrait du cadastre napoléonien de 1830 : mention d'une cale d'abordage à l'endroit du passage du bac. (archives départementales d'Indre-et-Loire, 3 P 2/074/13). IVR24_20113702985NUCA