Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 21 à 40 sur 78 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Instrument médical : bicyclette ergométrique
    Instrument médical : bicyclette ergométrique Orléans - 1 rue Porte-Madeleine - en ville
    Historique :
    , au début du 20e siècle, en particulier après la Première Guerre mondiale. Elle permet de réaliser des
  • Tableau : l'ancien hôtel-Dieu d'Orléans
    Tableau : l'ancien hôtel-Dieu d'Orléans Orléans - 1 rue Porte-Madeleine - en ville
    Historique :
    d'Orléans après 1896 par Émile Rabourdin-Grivot, maire d'Orléans de 1890 à 1896, et administrateur des
  • Immeuble (7 place Halmagrand)
    Immeuble (7 place Halmagrand) Orléans - 7 place Halmagrand - en ville - Cadastre : 1981 BP 67
    Historique :
    Le permis de construire fut accordé en 1932 et le permis d'habiter date d'un an après. Les plans
  • Maison (6 rue Paul Fourché)
    Maison (6 rue Paul Fourché) Orléans - 6 rue Paul Fourché - en ville - Cadastre : 1981 BP 156
    Historique :
    nouvelle façade sont datés de 1945 et le permis de construire fut accordé un an après.
  • Maison (12 rue Alsace Lorraine)
    Maison (12 rue Alsace Lorraine) Orléans - 12 rue d'Alsace Lorraine - en ville - Cadastre : 1981 BP 73
    Historique :
    La ville reçut les plans en 1931, soit un an après que le permis de construire ait été accordé. Le
  • Maison (7 rue Émile Davoust)
    Maison (7 rue Émile Davoust) Orléans - 7 rue Émile Davoust - en ville - Cadastre : 1981 BP 160
    Historique :
    La ville reçut les plans en 1924 et le permis de construire fut accordé 5 ans après. Le permis
  • Orphelinat puis Pension Roux
    Orphelinat puis Pension Roux Orléans - 1 rue Porte-Madeleine - en ville - Cadastre : 1994 AY 2
    Description :
    premier étage se trouvait le dortoir. Après l'aménagement en pension pour personnes âgées, elle comportait
  • L'opération d'inventaire du patrimoine mobilier de la cathédrale Notre-Dame de Chartres
    L'opération d'inventaire du patrimoine mobilier de la cathédrale Notre-Dame de Chartres Chartres
    Illustration :
    Plan de la cathédrale de Chartres (d'après un dessin de Chantal Drouard, dans "Corpus Vitrearum Plan de la crypte de la cathédrale de Chartres (d'après un dessin de P. Laffolye et C. Miroux, dans
  • Mairie et musée des Beaux-Arts
    Mairie et musée des Beaux-Arts Orléans - rue Paul Belmondo place de l'Étape - en ville - Cadastre : 2018 BP 138
    Référence documentaire :
    . Construction. Réalisation : correspondance et comptes rendus de réunions. 1981-1985. Plans après achèvement. c
    Texte libre :
    évolué depuis sa construction. Certains accès ont cependant été revus après les travaux de 2006-2007 orienté vers le bureau ayant en charge sa demande. Après 2006-2007, l'entrée du public est fermée par une
  • Ancien hôtel-Dieu
    Ancien hôtel-Dieu Orléans
    Historique :
    legs successifs et des aménagements urbains, en particulier après la destruction de la première étant alitées ensemble. Après la visite, en 1818, de la comtesse de Choiseul d'Aillecourt, épouse du
    Référence documentaire :
    noire et aquarelle. État avant et après travaux (retombe) (AN. E/2088, fol. 253).
    Description :
    . L'organisation des bâtiments au 18e siècle est connue par les plans de Jacques V Gabriel dressés en 1728 après la
    Annexe :
    , c'est-à-dire une fosse commune. Le cimetière fut fermé après la publication du décret du 10 mars 1786 chapitre après le doyen. La stèle stipule la fondation d'une apothicairerie pourvue de médicaments et
    Illustration :
    Plan de l'hôtel Dieu et plan partiel de la cathédrale. Etat après les travaux projetés en 1728 Place de l'Etape. Lithographie d'après un dessin de Jacques Salmon daté de 1820 (propriété de Elévation méridionale de l'ancien hôtel-Dieu : façade de la salle Saint-Lazare, d'après un dessin
  • Tableau : saint François de Paule ressuscitant un enfant
    Tableau : saint François de Paule ressuscitant un enfant Orléans - 1 rue Porte-Madeleine - en ville
    Historique :
    de cette ville construit au début du 17e siècle. La scène a été exécutée d'après une gravure de François Tortebat et Jean Boulanger datée de 1655 d'après un tableau disparu de Simon Vouet peint pour le
  • Hôpital général
    Hôpital général Orléans - 1 rue Porte-Madeleine - en ville - Cadastre : 1994 AY 2
    Historique :
    des plans par Monseigneur de Coislin, le 15 juillet 1675, après la démolition de l'ancien arsenal. Il
    Description :
    D'après un plan dressé en 1675 (détruit en 1940), l'hôpital devait comporter trois longs corps de
    Annexe :
    placée dans des familles à la campagne. Après 1840, les jeunes enfants furent transférés dans le pavillon hébergés dans le Sanitas de l'hôpital général construit vers 1700 après la démolition des anciens bâtiments , au sud-est, sur l'emplacement de la nouvelle caserne des Buttes, transférée après 1700, et de la (Oise). Sa mère se chargea après son décès de réaliser son souhait et fit don aux Hospices civils de la cependant l'extrémité nord jouxtant l'hôtel-Dieu. Après 1913, le pavillon Sabatier fut affecté à l'hôpital formant initialement l'aile en retour fut démoli à son tour en 2006 après avoir constitué l'Internat de rattachée à l'hôpital général après la publication de l'arrêt royal du 3 avril 1767 qui supprimait les vieillards femmes au premier étage. Après le départ des enfants en 1947, ils furent entièrement affectés aux soignant ouverte en 1983. Après le transfert des services de l'hôpital du site Porte-Madeleine en 2015 dans
    Illustration :
    Le pavillon Sabatier affecté aux militaires après 1913 (carte postale éditée par Louis Lenormand La buanderie, détruite après 2000 (carte postale éditée par Théodore Garnon). IVR24_19784501855X
  • Présentation du patrimoine de la ville d'Orléans
    Présentation du patrimoine de la ville d'Orléans Orléans
    Illustration :
    Plan de la ville d'Orléans dessiné et gravé par Charles Inselin (1673-après 1715), daté de la fin les bâtiments principaux, d'après le "Plan pittoresque de la ville d'Orléans en 1836" par Charles
  • Harmonium
    Harmonium Orléans - 1 rue Porte-Madeleine - en ville
    Historique :
    après avoir travaillé comme finisseur chez Pleyel et Pape puis contremaître chez Fourneaux. On le trouve
  • Microscope binoculaire
    Microscope binoculaire Orléans - 1 rue Porte-Madeleine - en ville
    Historique :
    alors Siiassnie Frères ; elle ferma après la Seconde Guerre mondiale. Ce microscope signé Stiassnie fut
  • Croix de mission
    Croix de mission Orléans - 1 rue Porte-Madeleine - en ville
    Historique :
    -christianisation de la France après la Révolution. La seconde croix (disparue) était placée en pendant dans la cour
  • Château du Plessis-lès-Tours
    Château du Plessis-lès-Tours La Riche - Plessis (le) - Rue du Plessis - en ville
    Historique :
    1464. Importantes destructions avant et après la Période Révolutionnaire. Restaurations aux 19e siècle
  • Établissement administratif : Direction des Postes et Télégraphes (2-4 rue Émile Davoust  ; 1 rue Saint Martin du Mail)
    Établissement administratif : Direction des Postes et Télégraphes (2-4 rue Émile Davoust ; 1 rue Saint Martin du Mail) Orléans - 2-4 rue Émile Davoust 1 rue Saint Martin du Mail - en ville - Cadastre : 1981 BP 23
    Historique :
    D'après une convention, datée du 17 juillet 1926, la ville d'Orléans s'est engagée à céder
  • Prieuré Saint-Cosme
    Prieuré Saint-Cosme La Riche - Saint-Cosme - isolé
    Référence documentaire :
    . Dessiné en 1842 d'après un plan levé en 1757 et présenté à Ms de Rosset de Fleury, Archevêque de Tours
    Illustration :
    Saint-Cosme d'après un plan de 1757 IVR24_20143703764NUCA
  • Le mobilier de la cathédrale Notre-Dame de Chartres
    Le mobilier de la cathédrale Notre-Dame de Chartres Chartres - 16 cloître Notre-Dame - en ville - Cadastre : 1985 AB 23
    Annexe :
    haut, V en bas, un animal au milieu) et numéro d'inventaire : IV dessous, après 1838. Décor de raisins F), 2 cachets "BRONZE" sous le pied, après 1838. Sans décor. Calice (n° 4), argent doré, poinçon de maître non identifié (F...F), après 1838. Décor d'ornements géométriques et ornements végétaux stylisés . Calice (n° 5), argent doré, après 1838, cassé. Décor de raisins et de pommes de pin, croix sur la pied -1885). Croix gravée sur le pied. Calice (n°7), argent doré, fausse coupe de style néo-gothique, après 1838. Calice (n° 8), argent doré, après 1838, cassé. Calice (n° 9 et 10). Ensemble de 2, argent doré , poinçon de maître identifié marqué Lemarque frères, après 1838, cassés. Calice (n° 11, 12, 13 et 14 ). Ensemble de 4, argent doré, argent doré, coupe de forme tulipe, après 1838. Calice (n° 15), argent doré , poinçon de maître presque effacé : FAVIE..., sans doute celui de Pierre-Henry Favier, après 1846. Le , noeud en bois, poinçon de maître non identifié (P N, un Sacré-Coeur au mileu ?), après 1838. Ciboire (n
    Texte libre :
    Nouvelle-France au 17e siècle. Ces inventaires détaillés ponctuellement dressés, souvent après le versement Médicis et Anne d’Autriche. Après l’aménagement du chœur à la fin du 18e siècle, le trésor est enfermé cœurs votifs. Après la signature du Concordat en 1801 qui rétablit les fabriques d’église, le trésor se de Victor Louis, et doit être achevé au 1er janvier 1771. Après l’exécution des esquisses et entrepôt et l’espace cloisonné et partagé entre les différents négociants. Après la proclamation du dogme