Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 41 à 60 sur 114 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Bourg : maison (3 rue de la Vieille Croix)
    Bourg : maison (3 rue de la Vieille Croix) Néons-sur-Creuse - Bourg - 3 rue de la Vieille Croix - en village - Cadastre : 2015 C 42
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général (c) Parc naturel régional de la Brenne
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique L'architecture rurale du parc naturel régional de la Brenne
    Historique :
    municipales de Néons, 1 O). Ce logement double présumé devient un logement unique dans la seconde moitié du La maison a été construite dans la seconde moitié du 19e siècle. Elle existait en 1886 (Archives
    Description :
    La maison est orientée est-ouest, perpendiculairement à la rue de la Vieille Croix. Partiellement enduite, elle est en rez-de-chaussée à comble à surcroît et à accès principaux en mur gouttereau
    Étages :
    en rez-de-chaussée
    Localisation :
    Néons-sur-Creuse - Bourg - 3 rue de la Vieille Croix - en village - Cadastre : 2015 C 42
    Titre courant :
    Bourg : maison (3 rue de la Vieille Croix)
    Aires d'études :
    Parc naturel régional de la Brenne
    Illustration :
    Vue de la maison depuis l'ouest. IVR24_20153600140NUC2A Vue de la maison depuis le sud. IVR24_20153600179NUC2A
  • Bourg : maison à boutique, actuellement maison (62 place de l’Église)
    Bourg : maison à boutique, actuellement maison (62 place de l’Église) Lureuil - Bourg - 62 place de l'Église - en village - Cadastre : 2015 B 360 1812 A 1280, 1281
    Copyrights :
    (c) Parc naturel régional de la Brenne (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique L'architecture rurale du parc naturel régional de la Brenne
    Historique :
    grande maison à étage qui figure sur le plan cadastral de 1812 (Archives municipales de Lureuil 1 O ). Jusqu'au dernier quart du 20e siècle, la maison abritait un commerce en rez-de-chaussée. La remise est plus ancienne (un bâtiment figure sur le plan cadastral de 1812).
    Référence documentaire :
    Archives municipales de Lureuil, 1 O. Voirie. de première classe et M. Boistard, géomètre des Eaux et Forêts. (Archives départementales de l'Indre Plan cadastral parcellaire de la commune de Lureuil, terminé en 1812/par M. Démontureux, géomètre
    Murs :
    calcaire pierre de taille enduit partiel
    Description :
    toiture, à longs pans et à pignons couverts, est en tuile mécanique. Au sud de la maison, se trouve une
    Localisation :
    Lureuil - Bourg - 62 place de l'Église - en village - Cadastre : 2015 B 360 1812 A 1280, 1281
    Titre courant :
    Bourg : maison à boutique, actuellement maison (62 place de l’Église)
    Aires d'études :
    Parc naturel régional de la Brenne
    Illustration :
    A 1280, 1281), dans le centre de l'image. (Archives départementales de l'Indre Une grande maison (disparue) et la grange-remise figurent sur le plan cadastral de 1812 (parcelles Vue de la maison depuis le nord-ouest. IVR24_20153600494NUC2A Vue de la remise depuis le nord-ouest. IVR24_20153600493NUC2A
  • Les maisons et immeubles de Blois
    Les maisons et immeubles de Blois Blois - Cadastre : 1980 DN DO
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Référence documentaire :
    . (Archives départementales de Loir-et-Cher). p. 129-132 COSPEREC, A. L'évolution de l'espace foncier au XVIe siècle. In : Blois, la forme d'une p. 218-219 COSPEREC, A. Les demeures de la seconde moitié du XVIe siècle. In : Blois, la forme p. 332-338. COSPEREC, A. Demeures et lotissements de la première moitié du XIXe siècle. In DAUDIN, P. Dans le quartier au bas de la cathédrale. Brochure dactylographiée, s. d. vers 1960 p. 154-189. LESUEUR, F. Les anciennes maisons. Congrès Archéologique de France, 88e session tenue à p. 180-186. LESUEUR, F. Les maisons du règne de François Ier. Congrès Archéologique de France, 88e p. 154-180. LESUEUR, F. Les maisons du règne de Louis XII. Congrès Archéologique de France, 88e
    Murs :
    pierre de taille pan de bois
    Titre courant :
    Les maisons et immeubles de Blois
    Texte libre :
    cas, avait déjà été mise en évidence à Tours à la maison dite de "Tristan" (105). S'il nous semble chronologiques ont déjà été faits à Tours pour des constructions à décor gothique : la maison dite "de Tristan Les maisons n'offrent pas la variété de plans et de distributions, caractéristiques de l'hôtel, car Blésois découvrent, à tous les échelons de la société, un art nouveau et adoptent une mode jusque-là réservée à un milieu restreint. La forme de la parcelle, le plan, et l'élévation de la façade sur rue La forme de la maison dépend essentiellement des dimensions de la parcelle et de son implantation par rapport à la rue. Bien qu'il soit, en ce domaine, difficile de cerner des types rigoureux, un simple examen du cadastre permet d'isoler deux formes de parcelles, perpendiculaire ou parallèle à la rue ; les largeur moyenne se situe entre quatre et cinq mètres, et atteint rarement plus de sept mètres ; le développement s'effectue alors en coeur d'îlot, sur une profondeur de dix à quatorze mètres, parfois plus, dans
    Illustration :
    Maisons, rue de la Grève. IVR24_19924100760XA Maisons, rue de la Grève. IVR24_19924100756XA Maison détruite rue de la Croix Boissée IVR24_19924100754XA Maison, 15 rue des Carmélites et rue Rochefort. Plan du rez-de-chaussée. IVR24_19814101043X Maison détruite, rue Chemonton. Plan du rez-de-chaussée avant transformations. IVR24_19814101040X Maison détruite, rue Chemonton. Projet de transformation : plan du rez-de-chaussée, plan du 1er étage, élévation de la façade, coupe. IVR24_19814101039X Maison 18 rue du Commerce ; pilastre, chapiteau, corps de moulures provenant de la façade nord Maison 18 rue du Commerce ; pilastre et chapiteau provenant de la façade nord. Détruite en 1940 maison 18 rue du Commerce ; pilastre et chapiteau provenant de la façade sud. Détruite en 1940
  • Bourg : maison (4 rue de la Vieille Croix)
    Bourg : maison (4 rue de la Vieille Croix) Néons-sur-Creuse - Bourg - 4 rue de la Vieille Croix - en village - Cadastre : 2015 B 49
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général (c) Parc naturel régional de la Brenne
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique L'architecture rurale du parc naturel régional de la Brenne
    Historique :
    moitié du 19e siècle. Elle existait déjà en 1886 (Archives municipales de Néons, 1 O). La partie nord de la maison (partie remise) est peut-être figurée sur le plan cadastral de 1812 mais elle a été modifiée par la suite. La maison paraît globalement dater du milieu ou de la seconde
    Référence documentaire :
    Archives municipales de Néons-sur-Creuse. 1 O. Voirie-rues, chemins, routes. (24 dossiers). . Terminé en 1812. (Archives départementales de l'Indre, 3 P 137). Plan cadastral parcellaire de la commune de Néons-sur-Creuse/par M. Alisard, géomètre du cadastre , sous la direction de M. Lepeintre, directeur des contributions, M. Dauvergne, ingénieur vérificateur
    Description :
    retrait et alignés à la rue de la Vieille Croix. Leurs toitures sont à longs pans en tuile plate . L'édifice est en rez-de-chaussée (peut-être à comble à petit surcroît pour sa partie sud) et à accès en mur
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Localisation :
    Néons-sur-Creuse - Bourg - 4 rue de la Vieille Croix - en village - Cadastre : 2015 B 49
    Titre courant :
    Bourg : maison (4 rue de la Vieille Croix)
    Aires d'études :
    Parc naturel régional de la Brenne
    Illustration :
    ), dans le centre de l'image. (Archives départementales de l'Indre, 3 P 137). IVR24_20153600028NUC2A la partie nord de la maison est peut-être portée sur le plan cadastral de 1812 (parcelle B 598 Vue de la maison depuis l'est. IVR24_20153600173NUC2A Vue de la remise de la maison (dans la partie gauche de l'image). IVR24_20153600084NUC2A
  • Ensemble de 2 maisons (18-20 rue Saint-Euverte)
    Ensemble de 2 maisons (18-20 rue Saint-Euverte) Orléans - 18, 20 rue Saint-Euverte - en ville - Cadastre : 2012 BN 31, 32
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    Contributeur Boscal de Reals Aude
    Historique :
    situées au 18 et au 20 rue Saint-Euverte. Les archives municipales nous apprennent que quelques années En octobre 1740, les Frères des Écoles chrétiennes, également connus sous le nom des Frères de la doctrine chrétienne, sont appelés à Orléans par l'évêque Nicolas Joseph de Pâris. La même année, ils actuels n°18 et 20 de la rue Saint-Euverte. En effet, un plan daté de 1773 dressé par P. Perdoux et un second plan daté de 1777 attestent de la présence de l'établissement à cet emplacement. Les Frères ont ensuite été chassés lors de la Révolution. Ils s'installent à nouveau rue Saint-Euverte lors du Concordat du Bourdon-Blanc et de la Treille (actuelle partie nord de la rue des Pensées) et correspondant napoléonien de 1823 indique une seule et longue parcelle correspondant à l'actuel emplacement des maisons plus tard, au moment du déménagement des Frères des Écoles chrétiennes en 1837, ce bâtiment de la rue Saint-Euverte comprenait une chapelle, 4 cellules et une chambre commune de trois lits au premier étage
    Référence documentaire :
    Archives municipales d'Orléans. Série M : 11 M 251. Bâtiments municipaux. École des Frères de la Archives municipales d'Orléans. Série G : 4 G 728. Fiches auxiliaires cadastrales. Rue Saint Plan de la ville d'Orléans par Perdoux, gravé sur cuivre, 1778, feuille quinzième. (Archives doctrine chrétienne de Saint-Aignan, rue Saint-Euverte et 36 rue du Bourdon-Blanc. 1821-1823.
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Titre courant :
    Ensemble de 2 maisons (18-20 rue Saint-Euverte)
    Illustration :
    A gauche de l'abbaye Saint-Euverte sur le plan, un carré noir indique l'emplacement de l'Ecole des Vue d'ensemble des façades antérieures des maisons donnant sur la rue Saint-Euverte et de la façade
  • École chrétienne de filles, actuellement maison (62 rue Gouverneur)
    École chrétienne de filles, actuellement maison (62 rue Gouverneur) Nogent-le-Rotrou - 62 rue Gouverneur - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Genre :
    de filles
    Historique :
    mention d’une école chrétienne de filles à Nogent dans l’inventaire des archives anciennes, comme la plate Les marqueurs stylistiques observés sur les bâtiments 1 et 2 permettent de les dater entre le 17e , escalier en fer à cheval et cheminée). La différence de niveau entre les deux bâtiments et l’autonomie de rapports chronologiques. Le second bâtiment est doté de marqueurs stylistiques plus anciens mais il est plaqué sur le premier bâtiment qui comporte de nombreuses traces de reprises. Les bâtiments sont déjà réunis au sein d’une même parcelle en 1811, le bâtiment 3 n’est alors pas encore construit. L’absence de -bande délardée donnant sur la rue Gouverneur, amènent à replacer l’installation de l’école au cours du
    Référence documentaire :
    d'histoire, 2001. (fac-similé de l'édition de 1838). p. 64. JOUSSELIN, Bruno, PIGRAY, Gérard. Nogent-le-Rotrou et son canton, tome 2. Tours : éditions p.3 MERLET, Lucien. Inventaire sommaire des archives départementales antérieures à 1790, Eure-et
    Escaliers :
    escalier de distribution extérieur escalier en fer-à-cheval
    Description :
    L’édifice est composé de trois bâtiments disposés selon un plan en L entre la rue Gouverneur et une rue. Il dispose de deux niveaux côté rue, pour trois côtés cour. L’étage de soubassement est voûté en berceau plein-cintre, il est accessible depuis la cour tandis que le rez-de-chaussée surélevé est chrétiennes de Filles » au-dessus d’un décor végétal sculpté. Les façades du bâtiment 2 sont dotées de deux travées sur cour pour trois travées sur rue. Elles sont percées de plates-bandes. Celles-ci prennent place rue. Le second niveau du bâtiment 1 conserve une cheminée en marbre dont le manteau est composé de
    Titre courant :
    École chrétienne de filles, actuellement maison (62 rue Gouverneur)
    Illustration :
    Plans de situation. IVR24_20162801990NUDA Face ouest (bâtiment 1), vue de l'ouest. IVR24_20162801788NUCA Face est, porte sur rue (bâtiment 1), vue de l'est. IVR24_20162801790NUCA Face est, pavillon (bâtiment 2), vue de l'est. IVR24_20162801791NUCA Face est, vue de l'est, oculus (bâtiment 2). IVR24_20162801792NUCA Vue intérieure, aile sur rue, rez-de-chaussée surélevé, cheminée (bâtiment 1
  • Bourg : maison (19 impasse du Charron ; 11 rue de l'École)
    Bourg : maison (19 impasse du Charron ; 11 rue de l'École) Néons-sur-Creuse - Bourg - 19 impasse du Charron 11 rue de l'École - en village - Cadastre : 2015 C 23
    Copyrights :
    (c) Parc naturel régional de la Brenne (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique L'architecture rurale du parc naturel régional de la Brenne
    Historique :
    construit vers 1900. A l'origine, il ne s'agit pas d'une habitation (Archives municipales de Néons, 1 O). Ce L'aile ouest de la maison, peut-être portée sur le plan cadastral de 1812, pourrait être antérieure au 19e siècle même si elle a été modifiée. Le reste de l'édifice (à toiture en ardoise) a été
    Référence documentaire :
    Archives municipales de Néons-sur-Creuse. 1 O. Voirie-rues, chemins, routes. (24 dossiers). . Terminé en 1812. (Archives départementales de l'Indre, 3 P 137). Plan cadastral parcellaire de la commune de Néons-sur-Creuse/par M. Alisard, géomètre du cadastre , sous la direction de M. Lepeintre, directeur des contributions, M. Dauvergne, ingénieur vérificateur
    Localisation :
    Néons-sur-Creuse - Bourg - 19 impasse du Charron 11 rue de l'École - en village - Cadastre : 2015 C
    Titre courant :
    Bourg : maison (19 impasse du Charron ; 11 rue de l'École)
    Aires d'études :
    Parc naturel régional de la Brenne
    Illustration :
    droite de l'image. (Archives départementales de l'Indre, 3 P 137). IVR24_20153600028NUC2A L'aile ouest de la maison est portée sur le plan cadastral de 1812 (parcelles C 72, 73), dans la Vue de la maison, depuis l'extrémité de l'impasse du Charron. IVR24_20153600127NUC2A Vue de la partie de la maison alignée à l'impasse du Charron, depuis le nord-ouest Vue du petit bâtiment en face de la maison. IVR24_20153600126NUC2A Vue de la baie à linteau délardé de l'étage. IVR24_20153600125NUC2A
  • Ensemble de 3 maisons (7-9-11 rue Saint-Euverte)
    Ensemble de 3 maisons (7-9-11 rue Saint-Euverte) Orléans - 7, 9, 11 rue Saint-Euverte - en ville - Cadastre : 2012 BN 170, 171, 414, 415
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    Contributeur Boscal de Reals Aude
    Historique :
    bâtiment est visible sur certains plans des 17e et 18e siècles, et le cadastre napoléonien de 1823 montre office de salle de bal, puis de brasserie. La fonderie Sautelet y aurait également été installée dans le caractère relativement uniforme en matière de décor permet d'avancer l'hypothèse qu'elles ont fait l'objet d'une opération commune de lotissement, à l'époque où l'ancienne grande maison visible sur le parcellaire de 1823 a été détruite ou fortement modifiée pour être divisée. Le propriétaire du n°11 rue Saint -Euverte avait d'ailleurs indiqué, lors de l'étude de 1989, que la maison avait été construite en 1863 . Cette dernière aurait par ailleurs été occupée par des Ursulines de 1906 à 1924. La maison du 9 rue Saint-Euverte a fait l'objet de travaux de surélévation en 1945. Les fiches auxiliaires cadastrales nous apprennent que les n°7 et 9 possédaient 4 pièces au rez-de-chaussée et au premier étage, ainsi que deux
    Référence documentaire :
    Archives municipales d'Orléans. Répertoire des caves de l'agglomération établi par les services de Archives municipales d'Orléans. Série G : 4 G 728. Fiches auxiliaires cadastrales. Rue Saint Archives municipales d'Orléans. Série VJ : VJ 284. Rue Saint-Euverte. p.531 VERGNAUD-ROMAGNESI, Charles François. Histoire de la ville d'Orléans, de ses édifices , monumens, établissemens publics etc., avec plans et lithographies. Orléans : imprimerie de Rouzeau-Montant , 1830 (deuxième édition de l'Indicateur orléanais, augmentée d'un précis sur l'histoire de l'Orléanais ). Orléans : Les Éditions de la Tour Gile, 1996. 693 p. ISBN 2-87802-282-3. Tome IV, p.337 BIMBENET, Eugène. Histoire de la ville d'Orléans. Orléans : Imprimerie Georges p.67 GAILLARD, Louis (abbé), DEBAL, Jacques. Les lieux de culte à Orléans de l´antiquité au XXe siècle. Bulletin de la Société archéologique et historique de l´Orléanais, 1987, n° hors-série. 72 p.
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Description :
    Les trois maisons sont construites en maçonnerie enduite. La mise en œuvre de l'enduit diffère en revanche pour le n°7 : celui-ci imite un appareil de pierre de taille. Les trois maisons possèdent un étage carré, un étage de comble et une couverture à longs pans recouverts d'ardoise. Le n°9 a fait l'objet d'une surélévation. Le n°11 possède une cave mentionnée dans l'inventaire établi par le Service de défense passive, tandis que des soupiraux indiquant la présence de caves sont visibles sur les façades des est en pan de bois à grille et possède un étage de comble à surcroît. Il existe manifestement un ou encore l'assise du mur en pierre de taille sont continus et au même niveau sur les trois façades
    Étages :
    étage de comble
    Titre courant :
    Ensemble de 3 maisons (7-9-11 rue Saint-Euverte)
    Illustration :
    Vue des façades antérieures des trois maisons et de la façade latérale du 11 rue Saint-Euverte
  • Bourg : ferme puis maison (2 place de l’Église)
    Bourg : ferme puis maison (2 place de l’Église) Lureuil - Bourg - 2 place de l'Église - en village - Cadastre : 2015 B 353 1812 A 899, 900, 901
    Copyrights :
    (c) Parc naturel régional de la Brenne (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique L'architecture rurale du parc naturel régional de la Brenne
    Historique :
    un accès aux combles dans le mur-pignon ouest de la maison (Archives municipales de Lureuil, 1 O). sur le plan cadastral de 1812. Elle a été convertie en maison dans la seconde moitié du 20e siècle . L’ancien logement a été en partie remanié à partir de la fin du 20e siècle. Sa partie ouest a conservé une
    Référence documentaire :
    Archives municipales de Lureuil, 1 O. Voirie. de première classe et M. Boistard, géomètre des Eaux et Forêts. (Archives départementales de l'Indre Plan cadastral parcellaire de la commune de Lureuil, terminé en 1812/par M. Démontureux, géomètre Bourg de Lureuil. [ca 1950]. Carte postale. (Collection privée).
    Description :
    Cette ancienne ferme se compose aujourd’hui d’une maison (logement de ferme en partie remanié) et , en rez-de-chaussée (légèrement surélevé) et à accès en mur gouttereau. La toiture, en tuile plate , est à longs pans et à coyaux. La charpente de la partie ouest est à chevrons-formant-fermes, avec dans les faux-entraits et faisant office de panne. Une cheminée (remaniée) à cadre en bois est adossée à un mur de refend du logement (partie ouest). Une petite dépendance en appentis (cellier ou toit à porcs) prolonge l’extrémité de toiture de la maison (au sud). L’étable, également enduite et couverte de tuile plate, est implantée à l’est de la maison. Son accès est en mur gouttereau.
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé
    Localisation :
    Lureuil - Bourg - 2 place de l'Église - en village - Cadastre : 2015 B 353 1812 A 899, 900, 901
    Titre courant :
    Bourg : ferme puis maison (2 place de l’Église)
    Aires d'études :
    Parc naturel régional de la Brenne
    Illustration :
    . (Archives départementales de l'Indre). IVR24_20153600439NUC2A La maison semble figurer sur le plan cadastral de 1812 (parcelle A 899), dans le centre de l'image L'ancienne ferme (avec l'ensemble des bâtiments agricoles) est visible dans le haut-droit (près de Vue de la maison depuis le sud-est. IVR24_20153600535NUC2A Vue du mur-pignon sud de la maison. IVR24_20153600536NUC2A Vue de l'étable depuis le sud-est. IVR24_20153600534NUC2A Vue de la charpente de la partie ouest de la maison. IVR24_20163600344NUC2A
  • Bourg : maison, ancien logement de l'institutrice (5 rue Jean-Moulin)
    Bourg : maison, ancien logement de l'institutrice (5 rue Jean-Moulin) Villedômer - 5 rue Jean-Moulin - en village - Cadastre : 2012 D 470
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    1887, proposé par Labadie, architecte à Tours, est approuvé en 1911. Les travaux sont réceptionnés définitivement le 23 novembre 1913. Le logement de l'institutrice est aujourd'hui une habitation privée.
    Référence documentaire :
    Écoles. 1902-1914. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 276). Archives départementales d'Indre-et-Loire. 2 O 276. Écoles. 1902-1914.
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    L'édifice est de plan rectangulaire, à étage carré construit en moellon enduit, couvert d'un toit à pierre de taille. Un cordon en brique matérialise la séparation entre le rez-de-chaussée et l'étage. Une corniche en pierre de taille couronne l'édifice.
    Titre courant :
    Bourg : maison, ancien logement de l'institutrice (5 rue Jean-Moulin)
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Projet de logement de l'institutrice. Élévation de la façade ouest, Labadie, 1911. (Archives Projet de construction d'un logement de l'institutrice. Plans du rez-de-chaussée, du premier étage et coupe transversale, Labadie, 1911. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 276 Projet de construction d'un logement de l'institutrice. Élévation de la façade sud, Labadie, 1911 . (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 276). IVR24_20133700406NUC2A
  • Bourg : maison (5-7 rue de la Mairie)
    Bourg : maison (5-7 rue de la Mairie) Lureuil - Bourg - 5-7 rue de la Mairie - en village - Cadastre : 2015 B 387, 388
    Copyrights :
    (c) Parc naturel régional de la Brenne (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique L'architecture rurale du parc naturel régional de la Brenne
    Historique :
    épicerie qui ont fermé dans les années 1950-1960 (information orale). Les accès de l’élévation ouest ont d’un de ceux de l’élévation sud.
    Référence documentaire :
    Archives municipales de Lureuil ; 1 G 3 ; 1 G 4. Matrices cadastrales, tableaux d'augmentation et de diminution.
    Description :
    La maison, partiellement enduite et en rez-de-chaussée, est alignée à la rue de la Mairie. Son
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Localisation :
    Lureuil - Bourg - 5-7 rue de la Mairie - en village - Cadastre : 2015 B 387, 388
    Titre courant :
    Bourg : maison (5-7 rue de la Mairie)
    Aires d'études :
    Parc naturel régional de la Brenne
    Illustration :
    L'édifice est le troisième bâtiment dans la gauche de ce cliché datant du premier quart du 20e Vue de l'édifice depuis le nord-ouest. IVR24_20153600467NUC2A Vue de l'édifice depuis l'ouest. IVR24_20153600466NUC2A
  • Bourg : moulin dit moulin Garnier (21 route de Château-Renault)
    Bourg : moulin dit moulin Garnier (21 route de Château-Renault) Vernou-sur-Brenne - 21 route de Château-Renault - en ville - Cadastre : 1817 F 341, 343 2009 AN 119, 116
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    Deux moulins étaient situés de part et d'autre de la Brenne : le moulin Garnier et le moulin Griard . Le moulin Garnier, à l'ouest de la Brenne, était un moulin à foulon au 16e siècle : il fut transformé en moulin à blé en l'an V. Il est prolongé par un corps de logis du milieu du 18e siècle et un pavillon du milieu du 20e siècle. L'ensemble sert aujourd'hui de maison d'habitation et chambres d'hôtes . Le moulin Griard, situé à l'est de la Brenne, probablement construit au 18e siècle, fut utilisé comme en 1962, a été remis en eau en 1986. D'après les titres de propriété, il semble qu'en réalité le
    Référence documentaire :
    Moulins de la Brenne, plans. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, S 5575). JEANSON, Denis. Sites et monuments du Val de Loire. vol. 1. Tours : chez l'auteur, 1977. Vernou-sur-Brenne, plan cadastral dit cadastre napoléonien. 1817. (Archives départementales d'Indre Archives départementales d'Indre-et-Loire. S 5575. Moulin Garnier. VAGNINI, Hélène. Naissance d'un bourg ligérien au coeur de la Touraine, Vernou-sur-Brenne. Monts
    Description :
    Le moulin Garnier se compose d'un bâtiment principal, situé à l'ouest de la Brenne, prolongé à l'ouest par un corps de logis et un pavillon construits en moellon enduit. Le bâtiment principal, à étage carré et étage de comble, est couvert d'un toit à longs pans à pignon couvert et à croupe en tuile mécanique. A l'intérieur se trouvent deux cheminées de la fin du 16e siècle. Le corps de logis est couvert
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Localisation :
    Vernou-sur-Brenne - 21 route de Château-Renault - en ville - Cadastre : 1817 F 341, 343 2009 AN
    Titre courant :
    Bourg : moulin dit moulin Garnier (21 route de Château-Renault)
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Extrait du plan cadastral napoléonien, section F, 1817. (Archives départementales d'Indre-et-Loire Plan du moulin, 1852. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, S 5575). IVR24_20103702213NUC1A Le moulin Garnier. Détail. Vue de la roue et des vannes. IVR24_20103700524NUC2A
  • Bourg : maisons, actuellement restaurant le Grèbe (6-8 place de l'Église)
    Bourg : maisons, actuellement restaurant le Grèbe (6-8 place de l'Église) Lureuil - Bourg - 6-8 place de l'Église - en village - Cadastre : 2015 B 349, 350, 351 1812 A 891, 892
    Copyrights :
    (c) Parc naturel régional de la Brenne (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique L'architecture rurale du parc naturel régional de la Brenne
    Historique :
    à étage (Archives municipales de Lureuil ; 1 O). L'édifice (formé notamment d'une ancienne maison à Des maisons sont portées sur le plan cadastral de 1812. En 1841, un document d'archives les indique
    Référence documentaire :
    Archives municipales de Lureuil, 1 O. Voirie. de première classe et M. Boistard, géomètre des Eaux et Forêts. (Archives départementales de l'Indre Plan cadastral parcellaire de la commune de Lureuil, terminé en 1812/par M. Démontureux, géomètre
    Statut :
    propriété de la commune
    Localisation :
    Lureuil - Bourg - 6-8 place de l'Église - en village - Cadastre : 2015 B 349, 350, 351 1812 A 891
    Titre courant :
    Bourg : maisons, actuellement restaurant le Grèbe (6-8 place de l'Église)
    Aires d'études :
    Parc naturel régional de la Brenne
    Illustration :
    le centre de l'image. (Archives départementales de l'Indre). IVR24_20153600439NUC2A Deux maisons (et dépendances) figurent sur le plan cadastral de 1812 (parcelles A 891 et 892), dans Vue de l'édifice depuis le sud-ouest. IVR24_20153600539NUC2A Vue du mur-pignon est de la maison (étage avec emplacement de la cheminée). IVR24_20163600373NUC2A Vue de la cheminée du rez-de-chaussée (actuelle salle de restaurant). IVR24_20163600371NUC2A Vue du poteau inséré près de l'entrée principale du restaurant dans le mur de façade sud-ouest Vue de la fenêtre à encadrement en cavet dans le mur nord-est de la maison (étage Vue de la pierre d'évier posée dans le jardin et à l'origine située à l'étage d'habitation Vue de la cheminée de l'étage insérée dans le mur-pignon sud-est. IVR24_20163600377NUC2A
  • Maison, actuellement immeuble (16 rue du Dévidet)
    Maison, actuellement immeuble (16 rue du Dévidet) Orléans - 16 rue du Dévidet 1bis rue des Ormes-Saint-Victor - en ville - Cadastre : 1823 B 1237, 1238 2012 BN 127
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    Contributeur Boscal de Reals Aude
    Historique :
    Cette grande maison, aujourd'hui transformée en immeuble, pourrait dater de l'époque moderne. Elle qui se situe au sud du corps de logis principal ancien, a en effet été modifiée par un alignement au
    Référence documentaire :
    Archives municipales d'Orléans. Série V : VJ 177. Rue du Dévidet.
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Murs :
    pan de bois
    Description :
    Cette parcelle se distingue par sa grande superficie. Elle est occupée par un long corps de logis est en maçonnerie enduite à un étage carré et en pierre de taille (au niveau de la porte cochère). Le partie du corps de logis située au nord-est présente un étage en surcroît avec des lucarnes pendantes . Les façades sur la cour sont en maçonnerie enduite et présentent plusieurs parties en pan de bois . Certaines sont en encorbellement et d'autres s'apparentent à des tours d'escalier. L'accès à la cour s'effectue par une porte piétonne située au nord-ouest de la parcelle et par une porte cochère à passage ancienne porte piétonne, murée lors de l'étude, est visible sur la façade donnant sur la rue des Ormes -Saint-Victor. Les façades sur la cour comportent d'anciennes ouvertures en plein-cintre au rez-de -chaussée. Les couvertures sont à longs pans et les toits en ardoise. Le corps de logis principal est (non vu), accessible par une porte sous le passage couvert, donne accès à la partie de l'immeuble
    Étages :
    2 étages de comble
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la façade antérieure donnant sur la rue des Ormes-Saint-Victor et de l'entrée du Vue de la façade postérieure sur cour du 16 rue du Dévidet prise depuis la rue des Francs-Bourgeois
  • Maison, actuellement siège de l'association Maison Saint-Euverte (19 rue Saint-Euverte)
    Maison, actuellement siège de l'association Maison Saint-Euverte (19 rue Saint-Euverte) Orléans - 19 rue Saint-Euverte - en ville - Cadastre : 1823 B 1322 2012 BN 181
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    Contributeur Boscal de Reals Aude
    Historique :
    , comme peut le laisser supposer l'emplacement de la souche de cheminée centrale en milieu de toiture. Une source rapporte qu'une communauté des dames de la visitation occupait cet édifice durant le Premier composée au rez-de-chaussée d'un grand et d'un petit vestibule, d'une cuisine, d'une salle à manger, d'un salle de billard, des chambres de bonne et un grenier. La maison est aujourd'hui propriété de l’Évêché
    Référence documentaire :
    Archives municipales d'Orléans. Série G : 4 G 728. Fiches auxiliaires cadastrales. Rue Saint
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Description :
    La maison est construite en maçonnerie enduite à un étage carré et un étage de comble à lucarnes
    Étages :
    étage de comble
    Titre courant :
    Maison, actuellement siège de l'association Maison Saint-Euverte (19 rue Saint-Euverte)
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la façade antérieure. IVR24_20144500806NUC4A
  • Maison, actuellement établissement administratif (1bis rue Saint-Euverte)
    Maison, actuellement établissement administratif (1bis rue Saint-Euverte) Orléans - 1bis rue Saint-Euverte - en ville - Cadastre : 2012 BN 407, 408, 409, 166
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    Contributeur Boscal de Reals Aude
    Historique :
    d'histoire de l'Orléanais. Les fiches auxiliaires cadastrales conservées aux Archives municipales d'Orléans identifiée en tant que place Saint-Euverte, elle apparaît déjà bien délimitée sur le plan de Fleury de 1640 . En 1839, M. Brossard de Nogent, alors propriétaire des n° 1 et 3 rue Saint-Euverte, demande et obtient que la Ville d'Orléans lui concède une partie du terrain de la place située devant les deux maisons qu'il possède. Par superposition du cadastre actuel avec le cadastre napoléonien de 1823, on se rend compte que l'emprise au sol de l'édifice actuel correspond grossièrement avec le périmètre de deux probablement été construit entre 1839 (et l'acquisition d'une partie des terrains de la place par M. Brossard de Nogent) et les années 1870. Les sources indiquent qu'en 1877 la maison appartenait à M. Brossard de Corbigny et qu'en 1879 elle disposait d'un jardin, d'écuries et d'une remise. Une partie d'une ferme de la charpente est visible au niveau du mur de la façade orientale, ainsi qu'une maçonnerie de
    Référence documentaire :
    Archives municipales d'Orléans. Répertoire des caves de l'agglomération établi par les services de Archives municipales d'Orléans. Série O : dossier 114. Voirie. Alignements et autres travaux. Rue Archives municipales d'Orléans. Série G : 4 G 728. Fiches auxiliaires cadastrales. Rue Saint Figure de la ville d'Orléans / Jean Fleury. 1640. (Bibliothèque municipale d'Orléans, Rés ZHOO34).
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Statut :
    propriété de l'Etat
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Description :
    Ce vaste édifice est construit en maçonnerie de moellons enduite à un étage carré et un étage de la travée la plus à l'est a disparu, du fait de leur construction. Du côté de la rue Saint-Euverte étant traversante, l'arrière de la maison est également accessible depuis la rue Desfriches. L'ensemble ordonnancées sur les façades antérieures et postérieures et à l'alternance de lucarnes et d'oeils-de-boeuf au niveau de l'étage de comble. Sur la façade nord, la porte centrale comporte un encadrement architecturé . Deux pilastres à chapiteaux ioniques supportent une corniche dotée de frises à motifs de feuilles et de palmettes. Les fenêtres des deux façades sont en outre agrémentées de chambranles moulurés. La façade initialement être présentes au rez-de-chaussé, mais qu'elles ont été transformées en fenêtres. Inversement, la porte aujourd'hui visible devait faire office de fenêtre à l'origine. Deux cages d'escalier sont en outre visibles de l'extérieur, de part et d'autre de la travée centrale. Une cave à double niveau a par
    Étages :
    étage de comble
    Illustration :
    A droite, devant l'Abbaye Saint-Euverte, la place Saint-Euverte figurée sur le plan de Fleury, 1640 Vue d'ensemble de la façade antérieure. IVR24_20144500799NUC4A Vue d'ensemble de la façade postérieure prise depuis la rue Desfriches. IVR24_20144500810NUC4A
  • Maison (24 rue Desfriches)
    Maison (24 rue Desfriches) Orléans - 24 rue Desfriches - en ville - Cadastre : 1823 B 1292 2012 BN 204
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    Contributeur Boscal de Reals Aude
    Historique :
    L'observation de la façade de cette maison laisse penser que cette dernière a probablement été deux niveaux qui pourrait avoir appartenu à un édifice plus ancien. L'emprise au sol de la maison actuelle est en effet la même que celle du bâtiment visible sur le cadastre napoléonien de 1823. Les fiches auxiliaires cadastrales indiquent par ailleurs que celle-ci existe déjà en 1863 et possède au rez-de-chaussée
    Référence documentaire :
    Archives municipales d'Orléans. Série G : 4 G 636. Fiches auxiliaires cadastrales. Rue Desfriches
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Description :
    un étage carré, est construite en maçonnerie enduite avec une assise en pierre de taille à la base du mur. Elle possède également un étage de comble. Elle a subi des extensions successives vers l'arrière de la parcelle. Une cave à deux niveaux, dont le supérieur est plafonné, se trouve également sous
    Étages :
    étage de comble
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la façade antérieure. IVR24_20144500764NUC4A
  • Maison, actuellement immeuble (21 rue Desfriches)
    Maison, actuellement immeuble (21 rue Desfriches) Orléans - 21 rue Desfriches - en ville - Cadastre : 2012 BN 211
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    Contributeur Boscal de Reals Aude
    Historique :
    , le rez-de-chaussée du bâtiment sur rue constitue un magasin, tandis que l'aile gauche est occupé par
    Référence documentaire :
    Archives municipales d'Orléans. Série G : 4 G 636. Fiches auxiliaires cadastrales. Rue Desfriches
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Description :
    Cette maison est construite en maçonnerie enduite avec une assise en pierre de taille à la base du mur. Elle possède un étage carré et un étage de comble à lucarnes. La couverture est à longs pans et le toit est en ardoise. La façade ne dispose pas de porte piétonne mais d'une porte cochère centrale , qui a conservé ses chasses-roues. Un soupirail est situé sur la partie gauche de la façade, indiquant
    Étages :
    étage de comble
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la façade antérieure IVR24_20144500803NUC4A
  • Maison (18 rue des Pensées)
    Maison (18 rue des Pensées) Orléans - 18 rue des Pensées - en ville - Cadastre : 1823 B 1164 2012 BN 236
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Contributeur :
    Contributeur Boscal de Reals Aude
    Historique :
    Cette maison date peut-être de la première moitié du 16e siècle pour ses parties les plus anciennes postérieure, les baies du rez-de-chaussée sont en effet typiques de la Renaissance, tout comme la porte appartenu un temps aux Cours du Bourdon-Blanc, l'école située de l'autre côté de la rue des Pensées.
    Référence documentaire :
    Archives municipales d'Orléans. Série G : 4 G 698. Fiches auxiliaires cadastrales. Rue des Pensées
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Description :
    enduite et pierre de taille, possède un étage carré et un étage de comble éclairé de lucarnes sur la
    Étages :
    étage de comble
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la façade antérieure. IVR24_20144500765NUC4A Vue de la façade antérieure. IVR24_20144500766NUC4A
  • Bourg : école primaire, actuellement maison (13 rue des Écoles)
    Bourg : école primaire, actuellement maison (13 rue des Écoles) Chançay - 13 rue des Écoles - en village - Cadastre : 1816 A2 1722 2009 AD 219
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    En 1833, le conseil municipal décide d'acquérir une portion de maison appartenant à Pierre Fillet départementale. En 1877, le conseil municipal propose de transférer l'habitation de l'instituteur (qui est pour la somme de 1 600 francs, afin d'y établir une école primaire et le logement de l'instituteur. Des travaux de restauration et de construction d'un premier étage sont réalisés en 1842-1843 par Guillaume Lebègue, maître maçon à Vernou, pour la somme de 3 275,52 francs. Le rez-de-chaussée est alors divisé en deux pièces (classe de filles et classe de garçons) par une cloison, dans laquelle est placée l'estrade permettant à l'instituteur de surveiller les deux classes. Le premier étage est construit pour accueillir le logement de l'instituteur. L'école primaire de Chançay reste une école mixte jusqu'à la construction d'une école de filles entre 1869 et 1872. A partir de cette date, elle n'accueille plus que les garçons. La même année, une cour est créée pour empêcher les garçons de continuer de jouer sur la route
    Référence documentaire :
    École mixte de Chançay. Plans et élévation. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 052 36). Archives départementales d'Indre-et-Loire. 2 O 052 35. Mairie et école de garçons. Archives départementales d'Indre-et-Loire. 2 O 052 38. École de garçons. Archives départementales d'Indre-et-Loire. 2 O 052 36. École mixte.
    Escaliers :
    escalier de distribution extérieur escalier en équerre
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    Il s'agit d'une maison comprenant un étage carré et étage de comble, construite en moellon enduit et pierre de taille (premier étage côté jardin), couverte d'un toit à longs pans et croupes en ardoise. L'étage de comble est éclairé par une lucarne haute couverte d'un toit à deux pans. La distribution intérieure se fait par un escalier situé dans un corps de bâtiment en retour d'équerre par rapport à la façade. Un escalier extérieur en pierre permet d'accéder au jardin depuis le rez-de-chaussée.
    Étages :
    étage de comble
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Plan de localisation des bâtiments de l'école, réalisé à partir d'un extrait du plan cadastral de , Pallu, 1833. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 052 36). IVR24_20113700116NUC2A Projet de réparations et de constructions à l'école. Extrait du plan du rez-de-chaussée, Gayard , 1842. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 052 36). IVR24_20113700117NUC1A Projet de réparations et de constructions à l'école. Extrait du plan du premier étage, Gayard, 1842 . (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 052 36). IVR24_20113700118NUC1A Projet de réparations et de constructions à l'école. Extrait du plan en élévation du côté de la rue , Gayard, 1842. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 052 36). IVR24_20113700119NUC2A