Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 41 à 60 sur 13075 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Verrière représentant saint Louis rendant la Justice
    Verrière représentant saint Louis rendant la Justice Tranzault - en village
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Cette verrière présente un riche décor floral au sein duquel un tableau figure Saint Louis rendant la Justice.
    Titre courant :
    Verrière représentant saint Louis rendant la Justice
    Illustration :
    Tranzault, église Saint-Pierre, baie 9 : saint Louis rendant la Justice. IVR24_20093604348NUCA
  • La Pérouille : église Saint-Martin, verrière
    La Pérouille : église Saint-Martin, verrière La Pérouille - en village
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    mosaïqué bleu. La composition est dotée d'une riche bordure à feuillage.
    Localisation :
    La Pérouille - en village
    Titre courant :
    La Pérouille : église Saint-Martin, verrière
    Illustration :
    La Pérouille, église Saint-Martin, baie 0 : saint Martin de Tours. IVR24_20093601769NUCA La Pérouille, église Saint-Martin, baie 0 (détail). IVR24_20093601770NUCA
  • Verrière représentant sainte Anne éduquant la Vierge
    Verrière représentant sainte Anne éduquant la Vierge Issoudun - place Saint-Cyr - en ville
    Représentations :
    vie de la Vierge
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    sainte Anne éduquant la Vierge dans la lancette centrale. Le tympan, occupé par un riche décor floral
    Titre courant :
    Verrière représentant sainte Anne éduquant la Vierge
    Illustration :
    Issoudun, église Saint-Cyr, baie 4 : sainte Anne éduquant la Vierge. IVR24_20093602701NUCA
  • Verrière représentant la Vierge à l'Enfant
    Verrière représentant la Vierge à l'Enfant Le Blanc - rue du Donjon - en ville
    Inscriptions & marques :
    Inscription concernant l'auteur : "Léon Jurie - Bourges 1929". Dédicace : "A la Mémoire de
    Historique :
    Cette verrière est la première parmi les quatre créées par Léon Jurie pour l'église Saint-Étienne
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    La Vierge et l'Enfant Jésus sont représentés sur un fond damassé rouge, entourés d'un riche décor
    Titre courant :
    Verrière représentant la Vierge à l'Enfant
  • Verrière représentant la Charité de saint Martin
    Verrière représentant la Charité de saint Martin Lignac - en village
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Cette verrière présente, sous un riche décor de rinceaux, une scène figurant la Charité de saint Martin, inspirée du tableau commandé à Victor Schnetz pour la cathédrale de Tours en 1822 (voir base
    Titre courant :
    Verrière représentant la Charité de saint Martin
    Illustration :
    Lignac, église Saint-Christophe, baie 6 : la Charité de Saint-Martin, vue d'ensemble Lignac, église Saint-Christophe, baie 6 : la Charité de Saint-Martin. IVR24_20093603396NUCA
  • Verrière représentant la Vierge à l'Enfant
    Verrière représentant la Vierge à l'Enfant Saint-Martin-de-Lamps - en village
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Cette verrière représente la Vierge à l'Enfant sur un fond damassé bleu-vert, surmontée d'un riche
    Titre courant :
    Verrière représentant la Vierge à l'Enfant
  • Secteurs urbains de la Reconstruction de Blois
    Secteurs urbains de la Reconstruction de Blois Blois - en ville
    Historique :
    Les secteurs urbains de la Reconstruction de Blois subissent des destructions à l'occasion des , est désigné par le Commissariat technique à la reconstruction immobilière comme urbaniste en chef en déblaiement, aucun chantier ne démarre toutefois pendant la durée du conflit. A l'issue de celui-ci, André Aubert est nommé en remplacement de Charles Nicod par le Ministère de la reconstruction et de l'urbanisme centre de Blois, sur la rive droite, au niveau de l'îlot J. Ils se poursuivent entre 1946 et 1948 sur les îlots N, F et G et sur l'îlot P, situé sur la rive gauche. C'est à cette période également que débute la reconstruction sur l'un des terrains de compensation, celui de la Ferme départementale. Entre 1949 et 1950 1956, les travaux des îlots B, E et M mettent fin à la Reconstruction de Blois qui a également vu la
    Référence documentaire :
    CHAVIGNY, Jean. La riche et fière histoire de Blois, 1981. Hubert-Fillay. Chronique blésoise. Plans de reconstruction. La dépêche du Centre, 11-8-1940. Par plan topographique de la rive gauche, sur papier, 1941. Par Ménard (géomètre). (Ville de Blois plan topographique de la rive droite, sur papier, 1941. Par Ménard (géomètre). (Ville de Blois plan de zonage, sur papier, détail de la légende, 1942. Par Nicod, Charles (architecte). (Ville de HUBERT-FILLAY. Pour la reconstruction de Blois. Vues d'avenir sur la ville haute. Le Jardin de la Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Par Ministère de la Reconstruction et de l'Urbanisme, sous Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Par Ministère de la Reconstruction et de l'Urbanisme, sous Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Par Ministère de la Reconstruction et de l'Urbanisme, sous Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Par Ministère de la Reconstruction et de l'Urbanisme, sous
    Description :
    Les secteurs urbains de la Reconstruction sont de deux natures : construits sur des terrains édifiés sur des terrains de compensation plus excentrés et exclusivement situés sur la rive droite de la Loire. Les terrains déblayés sont situés le long des axes qui prolongent le pont : la rue Denis-Papin et l'avenue du Président-Wilson. Ils s'étendent sur la rive droite entre la rue des Jacobins, la place du Château, la rue des Trois-Clefs et la rue Jeanne-d'Arc. Sur la rive gauche, ils sont localisés entre le front de Loire, la rue Gaston-d'Orléans, la rue du Point-du-Jour et la rue de la Chaîne. Les îlots des terrains de compensation se situent, quant à eux, sur la partie sud-ouest de la rue Jean-Moulin, de part et d'autre de la rue des Remparts, de part et d'autre de l'avenue du Maréchal-Leclerc et sur les terrains correspondant à la cité scolaire Augustin-Thierry à l'est du boulevard de Châteaudun. Les terrains déblayés
    Titre courant :
    Secteurs urbains de la Reconstruction de Blois
    Appellations :
    secteurs urbains de la Reconstruction de Blois
    Annexe :
    1937. En 1941, alors qu'il se rapproche du président de la délégation spéciale de la ville de Blois , Henry Drussy, pour participer à la reconstruction de la ville, il a une expérience essentiellement marquée par l'architecture domestique pour une clientèle fortunée dans le Val de Loire, sur la côte d'Azur rapport à Paris, une villa à Chantilly, la restauration de la ferme d'Arcy-sur-Oise, la transformation du Grand garage de la Promenade des Anglais à Nice, l'hôtel Adriatic à Nice et un hôtel particulier à sportif de la ville, il fut finalement chargé sous l'Occupation de dresser un projet de piscine pour l'emplacement du port de la Creusille, projet qui ne fut jamais réalisé. Après la Libération, il collabora avec les architectes Charbonnier et Rivet pour la construction d'immeubles des îlots A et H rive droite, et obtint la même année le premier grand prix de Rome. A son retour de la villa Médicis, il entama une carrière marquée à la fois par l'enseignement et par des expériences dans les domaines de l'urbanisme et de
    Texte libre :
    1 - Blois au début du XXe siècle. A la veille de la guerre, le développement urbain de Blois avait ralenti depuis quelques décennies : la ville n'avait pas beaucoup évolué depuis les grands travaux de la un relatif développement industriel, notamment avec la création de ses deux principales entreprises autour de 1850 : la Chocolaterie Poulain et l'usine de chaussures Rousset. Portée par ce contexte favorable, la municipalité Riffault avait en une vingtaine d'années, entrepris d'importants travaux d'amélioration de la voirie : le percement d'une voie dans l'axe du pont, actuelle rue Denis-Papin, et celui de de relier à l'est et à l'ouest ville basse et ville haute. Ces ouvrages avaient amélioré la desserte des différentes parties de la ville entre elles, et confirmé son développement en direction du plateau économique du Second Empire s'affaiblissant dans les trente dernières années du siècle. La période qui suivit projets. Quelques aménagements ponctuels furent effectués sans plan d'ensemble : la construction d'un
    Illustration :
    Les destructions à Blois au cours de la Seconde Guerre mondiale. IVR24_20124100352NUDA Chronologie de la construction par îlot : début de la construction. IVR24_20124100669NUDA Les architectes en charge de la reconstruction des immeubles. IVR24_20124100674NUDA Plan de localisation des îlots de la reconstruction blésoise. IVR24_20124100413NUDA Projet d'aménagement de la ville de Blois par P. Robert-Houdin, 13-01-1931. (Archives Projet d'aménagement de la ville de Blois par P. Robert-Houdin, 13-01-1931 (détail sur l'aménagement de la tête de pont). (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois, 176 FiV 65 Projet d'hôtel de ville, façade sur la rue Denis-Papin, par André Aubert, vers 1937. (Fonds A Esquisse de plan de reconstruction de la rive droite par Paul Robert-Houdin, 1-10-1940. (Archives Esquisse de plan de reconstruction de la rive droite avec plan des égouts projetés par Paul Robert
  • Verrière représentant la Dormition, l'Assomption et le Couronnement de la Vierge
    Verrière représentant la Dormition, l'Assomption et le Couronnement de la Vierge Azay-le-Ferron - en village
    Représentations :
    dormition de la Vierge couronnement de la Vierge
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Cette verrière de style archéologique présente un riche décor de rinceaux multicolores portant quatre médaillons superposés, figurant de bas en haut : la Vierge recevant la sainte communion des mains
    Titre courant :
    Verrière représentant la Dormition, l'Assomption et le Couronnement de la Vierge
    Illustration :
    Azay-le-Ferron, église Saint-Nazaire, baie 0 : la Dormition et l'Assomption de la Vierge Azay-le-Ferron, église Saint-Nazaire, baie 0 : la Dormition et l'Assomption de la Vierge (détail Azay-le-Ferron, église Saint-Nazaire, baie 0 : la Dormition et l'Assomption de la Vierge (détail
  • Verrière représentant la vie de sainte Solange
    Verrière représentant la vie de sainte Solange Saint-Benoît-du-Sault - en village
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Cette verrière de style archéologique présente un riche décor de rinceaux multicolores portant deux quadrilobes, qui comportent des scènes illustrant la vie de sainte Solange : - sainte Solange en prière
    Titre courant :
    Verrière représentant la vie de sainte Solange
  • Verrière représentant la vie de saint Benoît
    Verrière représentant la vie de saint Benoît Saint-Benoît-du-Sault - en village
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Cette verrière de style archéologique présente un riche décor de rinceaux multicolores portant deux quadrilobes et, dans la partie médiane, deux demi quadrilobes, comportant des scènes illustrant la vie de ) ; - la mort de saint Benoît lors d'une célébration de l'Eucharistie, près du tombeau ouvert de sa soeur
    Titre courant :
    Verrière représentant la vie de saint Benoît
  • Secteurs urbains de la Reconstruction de Tours
    Secteurs urbains de la Reconstruction de Tours Tours - en ville
    Historique :
    Le quartier de l'entrée nord est le premier secteur urbain de Tours détruit lors de la Seconde Guerre mondiale, à la suite des tirs d'obus incendiaires du 19 juin 1940. Attisé par un vent violent, le août 1940, la ville de Tours confie en novembre 1940 l'établissement d'un Plan de reconstruction et concerne les vestiges épargnés par les destructions, un premier plan voit le jour qui conserve notamment la perspective nord-sud initiale, prévoit l'élargissement de la rue Nationale, et structure le quartier à l'aide immédiatement stoppée par la nouvelle vague de bombardements qui frappe Tours en 1943 et 1944. Issu de l'équipe Lefèvre, l'architecte Jean Dorian se voit confier la charge d'urbaniste en chef et se lance dans la du zonage, la réaffectation des terrains militaires en terrains de compensation. Après que Pierre définir la nouvelle ordonnance architecturale de la place Anatole-France et de la rue Nationale, et alors que se constitue la même année l'Association syndicale de remembrement de Tours-Nord qui regroupe
    Référence documentaire :
    Plan monumental de Tours / G. Peltier. 1:6000. Plan édité par Blondel la Rougery, [1911]. 1 impr Le plan de reconstruction des quartiers sinistrés / La Dépêche, 23 août 1940. Impr. photoméc. n. et Reconstruction du quartier sinistré de Tours / La Dépêche, 28 août 1940. Impr. photoméc. n. et b . : plan masse. Par La Dépêche (quotidien local). (archives municipales de Tours). (cf. illustration n L'élargissement de la rue Nationale / La Dépêche, 3 septembre 1940. Impr. photoméc. n. et b. : plan masse. Par Service de la Voirie de la Ville de Tours. (archives municipales de Tours). (cf. illustration Tours, capitale fleurie / La Dépêche, 8 septembre 1940. Impr. photoméc. n. et b. : perspective de La reconstruction des quartiers sinistrés / La Dépêche, 9 septembre 1940. Impr. photoméc. n. et b [Projets de reconstruction du quartier nord publiés par le quotidien La Dépêche] / Groupement des Architectes d'Indre-et-Loire, La Dépêche, service de la Voirie de la ville de Tours, Jeunes Régionalistes, M
    Description :
    constitue la rue Nationale. D'une superficie d'une douzaine d'hectares, il est délimité : au nord par la Anatole-France, la cité H.L.M Les Amandiers et un ancien commissariat de police, est située autour du croisement de la rue des Amandiers et de l'avenue André-Malraux. L'imprimerie Mame se dresse sur l'ancien terrain militaire de la caserne Lasalle, tandis que le Crédit Lyonnais a été reconstruit sur un terrain de compensation dans la partie non sinistrée de la rue Nationale. Suite à l'absorption en 1964 de deux communes limitrophes, Saint-Symphorien et Sainte-Radegonde, les limites urbaines ont été repoussées bien au-delà de la rive nord de la Loire, Tours doublant ainsi sa superficie. La cession des terrains de la vallée du Cher
    Titre courant :
    Secteurs urbains de la Reconstruction de Tours
    Appellations :
    secteurs urbains de la Reconstruction de Tours
    Texte libre :
    1 - Tours avant-guerre La ville de Tours se présente avant-guerre comme une cité prospère de France, elle dispose à cette époque d'un riche patrimoine architectural, concentré dans le centre . Accueillant les visiteurs venus du Nord, l'entrée de ville monumentale et l'artère principale qui la prolonge milieu du 19e siècle, suivie de la réalisation de monuments majeurs tels que l'hôtel de ville et la atouts d'une capitale provinciale. Au début des années 1930, la Ville se lance dans la confection d'un plus au sud la gare en cul-de-sac afin de libérer plusieurs hectares de terrains constructibles. Jugé la Seconde Guerre mondiale surviennent en juin 1940. Entrée sur le territoire français le mois précédent, l'armée allemande atteint le 16 juin la rive nord de la cité tourangelle. Quelques jours auparavant, face à la progression rapide de l'ennemi, le gouvernement de Paul Reynaud a quitté Paris pour se réfugier à Tours avant un repli forcé sur Bordeaux. La barrière naturelle que forme la Loire cède
    Illustration :
    Plan de reconstruction dressé par le quotidien La Dépêche, 28 août 1940. (archives municipales de Plan de reconstruction dressé par le service municipal de la Voirie, 3 septembre 1940. (archives Plan d'aménagement et de reconstruction publié dans La Dépêche, C. Lefèvre arch., 23 septembre 1941 Elévation perspective du quartier nord reconstruit publié dans La Dépêche, C. Lefèvre arch., 2 Plan des îlots publié dans La Nouvelle République [octobre 1948 à janvier 1952]. (archives Vue aérienne du quartier nord, 1949. (service Patrimoine et Inventaire de la Région Centre Val de Vue aérienne du quartier nord, 1949. (service Patrimoine et Inventaire de la Région Centre Val de Vue aérienne du quartier nord, 1951. (service Patrimoine et Inventaire de la Région Centre Val de Vue aérienne du quartier des Halles, [1959]. (service Patrimoine et Inventaire de la Région Centre Vue aérienne du quartier nord à l'ouest de la rue Nationale, [197?]. (archives municipales de Tours
  • Bourges : maquette de la statue de Jacques Coeur
    Bourges : maquette de la statue de Jacques Coeur Bourges - 4 rue des Arènes - en ville
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale La statuaire publique
    Historique :
    Il s'agit de la maquette pour le second projet de monument destiné à honorer la mémoire de Jacques
    Représentations :
    objets au sol : caisses, ballot, ancre. Le piédestal développe une riche ornementation gothique et est orné des armoiries de Bourges et de Jacques Coeur et de deux scènes de la vie de l'argentier.
    Statut :
    propriété de la commune Inv. 996-X-7
    Titre courant :
    Bourges : maquette de la statue de Jacques Coeur
    Dimension :
    la 49.0 centimètre
    Illustration :
    Vue du piédestal. Face ornée de la scène de la réhabilitation de Jacques Coeur
  • Verrière représentant des épisodes de la Vie du Christ
    Verrière représentant des épisodes de la Vie du Christ Azay-le-Ferron - en village
    Historique :
    Verrière réalisée à la fin du 19e siècle, ou au début du 20e, par l'atelier de Charles
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Cette verrière de style archéologique présente un riche décor de rinceaux multicolores portant quatre médaillons superposés, figurant de bas en haut : la Cène, la Résurrection, saint Pierre institué comme chef de l'Église, la Pentecôte.
    Titre courant :
    Verrière représentant des épisodes de la Vie du Christ
  • Verrière représentant des épisodes de la Vie du Christ
    Verrière représentant des épisodes de la Vie du Christ Azay-le-Ferron - en village
    Historique :
    Verrière réalisée à la fin du 19e siècle, ou au début du 20e, par l'atelier de Charles
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Cette verrière de style archéologique présente un riche décor de rinceaux multicolores portant quatre médaillons superposés, figurant de bas en haut : la Nativité, la Présentation au temple, Jésus parmi les Docteurs et la Vocation des Apôtres.
    Titre courant :
    Verrière représentant des épisodes de la Vie du Christ
  • Verrière représentant le cycle de la Résurrection du Christ
    Verrière représentant le cycle de la Résurrection du Christ Vatan - en village
    Historique :
    éléments issus des vitraux commandés après la reconstruction du choeur par le Chanoine Dubreuil, en 1537.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Cette verrière présente un cycle de la Résurrection du Christ, composé de la résurrection , l'apparition aux saintes femmes, l'incrédulité de saint Thomas, la remise des clés du Royaume à saint Pierre , l'Ascension et, enfin, le Christ trônant entre la Vierge et saint Jean-Baptiste, accompagnés des saints et saintes du paradis. Le tympan est occupé par un riche décor de rinceaux de style néo-Renaissance
    Titre courant :
    Verrière représentant le cycle de la Résurrection du Christ
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la baie 102 : cycle de la Résurrection du Christ. IVR24_20113600475NUC4A Vatan, église Saint-Laurian, baie 102 : la Résurrection du Christ. IVR24_20093603011NUCA Vatan, église Saint-Laurian, baie 102 (détail) : la Résurrection. IVR24_20093603013NUCA Vatan, église Saint-Laurian, baie 102 (détail) : la remise des clés du Royaume à saint Pierre
  • 2 verrières représentant la Vierge à l'Enfant et saint Joseph
    2 verrières représentant la Vierge à l'Enfant et saint Joseph Ciron - en village
    Historique :
    Église paroissiale Saint-Georges : Datée de la seconde moitié du 12e siècle, l'église Saint Georges la toiture). Les vitraux : Ces deux verrières ne sont ni signées, ni datées. Elles peuvent toutefois
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    La Vierge à l'Enfant et saint Joseph sont représentés en pied, sur un fond à disques rouges. Les deux verrières sont dotées d'une bordure archéologique composée d'un riche décor de rinceaux
    Titre courant :
    2 verrières représentant la Vierge à l'Enfant et saint Joseph
  • Verrière représentant la vie de saint Jean-Baptiste
    Verrière représentant la vie de saint Jean-Baptiste Saint-Benoît-du-Sault - en village
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Cette verrière de style archéologique présente un riche décor de rinceaux multicolores portant deux quadrilobes, qui comportent des scènes illustrant la vie de saint Jean-Baptiste : - le Baptême du Christ (fig . 2) ; - la Décollation de saint Jean-Baptiste (fig. 3).
    Titre courant :
    Verrière représentant la vie de saint Jean-Baptiste
  • Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Saint-Cyr-sur-Loire (Indre-et-Loire
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Saint-Cyr-sur-Loire (Indre-et-Loire Saint-Cyr-sur-Loire
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    retrouvée sur le terrain. Un bac reliant le bourg de Saint-Cyr au Port Neuf de la Riche est attesté depuis se sont accumulés mais les ingénieurs considèrent que la Riche ne présente qu'un intérêt commercial La commune de Saint-Cyr-sur-Loire bénéficiait d'un port refuge à l'embouchure de la rivière de la de la Motte. Le port de Saint-Cyr est situé sur le territoire de Tours et a été par conséquent étudié sur cette commune. La cale des Maisons Blanches, mentionnée de l'an 7 (1799) à 1872 n'a pas été moins jusqu'au milieu du XIXe siècle et est localisé sur la carte de Coumes de 1848. En 1840, des digues sont construites à Saint-Cyr dans le but de recentrer les basses eaux de la Loire dans un lit mineur de 90 mètres de largeur pour procurer à la navigation un tirant d'eau suffisant. L'ingénieur
    Référence documentaire :
    municipal de la Riche Extra relative au manque d'eau à la cale de l'Abattoir suite à l'établissement de la AN, F 14 449. Construction de deux bateaux pour le service des bacs de Saint-Cyr et la Guinière de Saint-Martin de Tours et les abbé et religieux de l'abbaye de la Clarté-Dieu dans le droit de tenir un bac sur la Loire au port de Saint-Cyr et à Guinière, 1753. ", in : Bull. Soc. Amis du Musée de la Marine de Loire de Châteauneuf-sur-Loire, nov. 1992, n° 68 AN, F 14 6613, dossier 13. Plan de la Loire daté de 1836 mentionnant la gare de la Choisille et le la période XVIe - XVIIIe siècles). jusqu'à la rampe de Montsoreau par le sieur Hubert entrepreneur. AD Indre-et-Loire, S 1900. Etat indicatif des travaux à faire pendant l'an 7 : pavés de la rampe de la Maison Blanche.
    Description :
    Seuls le port refuge de la Choisille et les deux cales abreuvoirs simples situées rive droite au Pont de la Motte ont été étudiés sur la commune de Saint-Cyr-sur-Loire.
    Titre courant :
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Saint-Cyr-sur-Loire (Indre-et-Loire
    Illustration :
    Carte des levées de Tours à Langeais, XVIIIe siècle, détail sur le Pont de la Motte et l'embouchure de la Choisille. (archives départementales d'Indre-et-Loire, C 277). IVR24_20063700015NUCA Plan du cours de la Loire par l'ingénieur en chef Cormier, 12 mars 1822. Détail sur le port Carte de la ville de Tours et de ses environs dressée sur les matériaux du cadastre par Gayard Extrait de la carte de Coumes (1848) complétée en 1858 par l'ingénieur Collin. Détail sur Saint-Cyr Plan des abords de la Loire à Saint-Cyr, au lieudit Les Maisons blanches, dressé par l'ingénieur La Loire au lieudit les Maisons Blanches vers 1905, carte postale ancienne. (collection Les berges de la Loire au lieudit Les Maisons blanches à Saint-Cyr, début du XXe siècle. Carte Les berges de la Loire vis à vis du lieudit Les Maisons blanches à Saint-Cyr, début XXe siècle
  • Verrière représentant la Vie de saint Jean-Baptiste
    Verrière représentant la Vie de saint Jean-Baptiste Issoudun - place Saint-Cyr - en ville
    Inscriptions & marques :
    Armoiries de la famille Barré de Lépinière, accompagnées de l'inscription : "Offert par la famille
    Historique :
    Lobin, de Tours, par la famille Barré de Lépinière (cette dernière avait donné un maire à la ville durant la période révolutionnaire).
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Cette verrière présente le baptême du Christ et la décollation de saint Jean-Baptiste, chaque tableau prenant place dans chacune des lancettes de la baie. Le registre inférieur comporte une arcature , sainte Marie-Madeleine, saint Léon pape et saint Paul. Le tympan présente un riche décor floral dans lequel sont figurées les armes de la famille donatrice.
    Titre courant :
    Verrière représentant la Vie de saint Jean-Baptiste
  • Orléans : ensemble de huit reliefs provenant de la statue équestre de Jeanne d'Arc par Denis Foyatier
    Orléans : ensemble de huit reliefs provenant de la statue équestre de Jeanne d'Arc par Denis Foyatier Orléans - 1 rue Fernand Rabier - en ville
    Inscriptions & marques :
    Chaque relief porte, à droite, la signature du sculpteur et, à gauche, celle du fondeur. Les
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale La statuaire publique
    Historique :
    La commande de dix reliefs pour le socle du monument à Jeanne d'Arc, place du Martroi, est passée à Vital-Dubray par la municipalité d'Orléans seulement quatre ans après la réalisation de la statue de Chinon", "La Prise du Fort des Tourelles : délivrance de la ville d'Orléans". Les six autres sont moulages en résine. Les deux originaux placés à la partie supérieure : "La Prise du Fort des Tourelles : délivrance de la ville d'Orléans" et "Le Sacre de Charles VII à Reims" sont toujours en place sur le monument.
    Observation :
    Critères pour la protection au titre des Monuments historiques : -Monument iconique de la ville d'Orléans, commande ancienne et à l'histoire fort riche (liens avec trois fêtes johanniques pour les inaugurations, exception constante aux envois à la fonte sous l'Occupation...). -Monument complet, avec un cycle
    Représentations :
    ", "Entrevue de Jeanne d'Arc avec le dauphin à Chinon", "La Prise du Fort des Tourelles : délivrance de la
    Statut :
    propriété de la commune
    Titre courant :
    Orléans : ensemble de huit reliefs provenant de la statue équestre de Jeanne d'Arc par Denis