Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 61 à 80 sur 166 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Maison (35 rue Nationale)
    Maison (35 rue Nationale) Amboise - 35 rue Nationale - en ville
    Historique :
    Notre étude s'est concentrée sur le premier étage et le surcroît en pan-de-bois de la maison qui
    Description :
    La maison présente sur la rue sa façade Nord-Ouest de rive de 4,20 m de large. Le rez-de-chaussée sablière, un niveau de potelet annonce la présence d'un comble à surcroît. Le curieux décroché du poteau
  • Bourg : maison (13 rue de Bléré)
    Bourg : maison (13 rue de Bléré) Cigogné - 13 rue de Bléré - en village - Cadastre : 2008 D1 59
    Historique :
    Le cadastre ancien indique une construction nouvelle sur cette parcelle en 1849, ce qui place de 1856. Cette maison située dans le bourg le long de la route de Bléré abritait l'auberge "Au bon
    Description :
    sur la partie gauche du toit, croupe sur la partie droite, le tout couvert en ardoise. Noter l'absence
  • Hôtel (9 rue Victor-Hugo ; 11 rue Victor-Hugo)
    Hôtel (9 rue Victor-Hugo ; 11 rue Victor-Hugo) Amboise - 9 rue Victor-Hugo 11 rue Victor-Hugo - en ville
    Historique :
    n'avons pas pu visiter le comble du 11 rue Victor Hugo occupé par un appartement.
    Description :
    employés à la construction sont les moellons pour les murs et le pan-de-bois pour les cloisons internes et pierre de taille, comme celle du 1 mail Saint-Thomas par exemple. Aujourd'hui l'édifice, dont le pignon cave est divisée en deux espaces : le premier, au fond, du côté du promontoire du château est très toutefois que les soubassements soutenant le voûtement, édifiés en moellon, ont un aspect médiéval, sans donnant sur la galerie. En raison de la hauteur du bâtiment (quatre niveaux sans compter la cave), le probable que la toiture de la cage d'escalier de l'hôtel ait dépassé le niveau de la couverture du reste de une partie publique, le clivage actuel reprenant donc cette partition. Le rez-de-chaussée abritait vis - comme en témoignent les linteaux de portes visibles dans la cage. Il est permis de penser que le la salle soit à l'extrémité de la galerie. La toiture de l'édifice contribue à le magnifier en lui l'essence des bois employés est le chêne, de qualité satisfaisante. Les bois débités à la doloire et à la
    Illustration :
    Vue du 9 rue Victor Hugo depuis le promontoire du château : au centre de la photographie, le haut Vue de la façade sur cour, côté promontoire du château : le pan-de-bois correspond à l'ancienne Détail de la façade sur cour, depuis le promontoire du château : le pan-de-bois correspond à Détail de la façade sur cour, côté promontoire du château : le pan-de-bois correspond à l'ancienne Vue du lattis de la cage d'escalier dans le comble. IVR24_20083700094NUCA
  • Maison (10 rue Chaptal)
    Maison (10 rue Chaptal) Amboise - 10 rue Chaptal - en ville
    Historique :
    Le pignon du 10 rue Chaptal a été aligné au XIXe siècle et remplacé par une croupe. La façade de rive, visible depuis la venelle qui borde la maison au sud-est, constitue le principal vestige de la
    Description :
    . Les emplacements de deux anciennes baies sont encore visibles. Le niveau de potelets est épaulé d'une décharge à chaque extrémité. Au-dessus, le comble est éclairé d'une lucarne rampante située à l'extrémité
    Illustration :
    Vue générale du 10 rue Chaptal, dont le pignon donnant sur la rue a été aligné au XIXe siècle, mais
  • Maison (23 quai Charles Guinot)
    Maison (23 quai Charles Guinot) Amboise - 23 quai Charles-Guinot - en ville
    Historique :
    La maison, dont l'entrée s'effectue par le 22 rue de la Concorde, présente, côté Loire, une autre
    Description :
    l'alignement du front de Loire à la fin du Moyen Âge, devant le Petit Fort, se trouvait environ 2 m en retrait
    Illustration :
    , la façade du n°22 et tronquée, à droite, le n°21. IVR24_20073700709NUCA
  • Maison (3 rue de l'Île d'Or)
    Maison (3 rue de l'Île d'Or) Amboise - 3 rue de l'Île d'Or - en ville
    Illustration :
    Loire : en partant de la gauche, le 5 rue de l'Île d'Or puis le n°3 avec sa tourelle d'escalier
  • Bourg : maison (6 rue Nationale)
    Bourg : maison (6 rue Nationale) Reugny - 6 rue Nationale - en village - Cadastre : 1819 G1 310 2009 G 1528
    Historique :
    Cette maison a été construite en 1857, à l'emplacement d'une maison figurant sur le cadastre
  • Maison d'artisan (rue de la mairie)
    Maison d'artisan (rue de la mairie) La Riche - 112-114 rue de la Mairie - en ville
    Historique :
    Maison d 'artisan du milieu du 20e siècle. Le logement peut être construit avant guerre, les
  • Maison (7 rue Newton)
    Maison (7 rue Newton) Amboise - 7 rue Newton - en ville
    Historique :
    Cette adresse communique avec le 8 place Michel Debré. Nous avons là l'exemple d'une entrée dérobée
    Description :
    maison devait disposer - comme c'est encore le cas à présent - d'un bâtiment en fond de cour abritant les offices. Le schéma d'occupation de la parcelle était donc similaire à celui du 52 place Michel Debré.
  • Maison (Sainte-Anne)
    Maison (Sainte-Anne) La Riche - 16 place Sainte-Anne - en ville
    Historique :
    La maison date de 1930 selon le témoignage d'une habitante (la petite fille du commanditaire , marchand de chevaux). La famille fait ensuite construire une extension dans les années 1950 (le n°18) et vend ensuite le terrain adjacent où un immeuble fut construit dans les années 1970 probablement (actuel
  • Maison (59 rue Nationale)
    Maison (59 rue Nationale) Amboise - 59 rue Nationale - en ville
    Historique :
    Le 59 rue Nationale se situait dans l'enceinte de la ville. Prise dans le bâti urbain, cette maison une petite venelle longeant le 59 rue Nationale.
  • Bourg : maison (3 rue Lucien-Arnoult)
    Bourg : maison (3 rue Lucien-Arnoult) Vernou-sur-Brenne - 3 rue Lucien-Arnoult - en ville - Cadastre : 1817 F 186 2009 AM 455
    Description :
    . Contrairement à la maison voisine (n°1), c'est le mur gouttereau qui est aligné sur la rue et non le mur pignon façade est de la maison, donnant sur le jardin, a conservé une partie en pan de bois. Une cave voûtée est
  • Maison (6 rue Chaptal)
    Maison (6 rue Chaptal) Amboise - 6 rue Chaptal - en ville
    Historique :
    Philibert Delorme a attiré notre attention. Son histoire demeure inconnue, et nous n'avons pas pu visiter le
    Description :
    cour intérieure est bordée d'une galerie, dont la datation pourrait être comprise entre le XVIe et le
  • Maison (13 rue Racine)
    Maison (13 rue Racine) Amboise - 13 rue Racine - en ville
    Description :
    présent habité. Du côté de la Masse, le mur gouttereau méridional et tout le rez-de-chaussée sont . L'étude des ouvertures, très remaniées, présente un intérêt limité. Le mur gouttereau est, donnant sur la d'ouverture dans l'autre moitié du mur s'explique par la présence d'un conduit de cheminée utilisé dès le rez pignons -, ne dispose d'aucun surcroît. Le mur pignon de la rue Racine est percé au rez-de-chaussée par façade, le petit appentis venant contre la tourelle est une création récente. À l'étage, le pan de bois basse et une sablière haute, constituant par ailleurs l'entrait de la charpente. Le hourdis est à le pignon et une autre sous le toit de la tourelle d'escalier. On ne distingue cependant pas de écharpes perce la façade. Le toit actuel est asymétrique ; tandis que le versant du côté de la Masse prend appui au niveau du plafond du deuxième niveau, le versant opposé descend jusqu'au plancher de ce même , le mur gouttereau en pierre est percé d'une baie donnant au rez-de-chaussée de la tourelle, ce qui
    Illustration :
    Vue de l'ancienne tourelle d'escalier du 13 rue Racine, depuis le promontoire du château
  • Céré-la-Ronde : Maisons
    Céré-la-Ronde : Maisons Céré-la-Ronde
    Historique :
    Très peu de maisons dans le bourg ont conservé des caractéristiques architecturales pertmettant de les dater antérieurement au 19e siècle. Le plan cadstral de 1826 est éloquent à cet égard, puisqu'un
    Description :
    Les matériaux employés pour la construction des maisons sont essentiellement le moellon enduit pour le gros œuvre tandis que la pierre de taille en tuffeau est réservée aux encadrements. La lucarne à
  • Bourg : maison (6 rue Victor-Hugo)
    Bourg : maison (6 rue Victor-Hugo) Vernou-sur-Brenne - 6 rue Victor-Hugo - en ville - Cadastre : 1817 F 329 2009 AN 332
    Historique :
    Cette maison est l'une des rares constructions utilisant le pan de bois à Vernou-sur-Brenne. Les
    Description :
    C'est une maison dont le pignon sur rue est en pan de bois à grille, hourdé de briques (premier croix de Saint-André sont présentes uniquement dans le contreventement de l'allège. Ce pan de bois rue Victor-Hugo, l'entrée de la maison se trouve en réalité dans le passage Victor Hugo.
  • Maison (44 rue Rabelais)
    Maison (44 rue Rabelais) Amboise - 44 rue Rabelais - en ville
    Historique :
    installa. On ignore si le lieu fut alors adapté pour le forgeron ou si c'était bien là sa fonction première « clos de vignes » sont signalés au « clos Belle poule ». Le secteur ne semble pas avoir été urbanisé avant le début du XVIe siècle et la structure de la maison n'est pas incompatible avec une telle
    Description :
    pignon sud-ouest sur la rue Rabelais. Le rez-de-chaussée est bâti en pierre et ouvert d'une large baie rez-de-chaussée et du premier étage a été remplacée par une poutre métallique. Le pignon présente un tuffeau. Le rez-de-chaussée est aveugle et le premier étage présente seulement deux petites baies. Le toit à deux pans reçoit une couverture de tuiles plates. Au centre du mur gouttereau oriental, le toit de murs de clôture. La façade sur cour est enduite. À l'intérieur, le rez-de-chaussée est divisé par un dans un secteur pourtant très humide. Une vis en bois au noyau circulaire dessert les étages. Le noyau aspect ancien. Au premier comme au deuxième étage, se trouvent deux pièces selon le plan du rez-de . L'essence des bois employés est le chêne. Les chevrons de 12 cm de côté, qui sont restés apparents le reste de la charpente sont issues de bois de remplois. Quelle que soit la section des bois, leurs arbalétriers. Le mur de refend se trouve à l'aplomb de la ferme centrale.
  • Maison (14 rue Mirabeau ; 35 quai des Marais)
    Maison (14 rue Mirabeau ; 35 quai des Marais) Amboise - 14 rue Mirabeau 35 quai des Marais - en ville
    Historique :
    Sur le plan cadastral dit napoléonien - où le tracé de l'enceinte apparaît encore - plusieurs présent que 3 m. En arrière de celle-ci, s'élevait le mur de la ville ; lorsqu'il fut abattu, il fut remplacé par l'extension de la maison accessible par le 35 quai des Marais réalisé à la fin du XIXe siècle
    Description :
    Aujourd'hui seul le pignon nord peut faire l'objet d'une analyse architecturale, pour la fin du encorbellement à solives débordantes des deux étages sur le rez-de-chaussée. La peinture des bois restreint les l'aplomb de la sablière de chambrée, s'élèvent le premier étage et le comble à surcroît. Les poteaux corniers sont remplacés, dans le prolongement des murs gouttereaux, par deux consoles de pierre moulurées et son meneau restent visibles. Enfin, à gauche, une longue écharpe traverse le pan de bois, le rendant ainsi asymétrique. Le jour situé entre l'écharpe et la sablière semble d'origine mais il a récemment été prolongé vers le haut. Le niveau de potelets pris entre la sablière et l'entrait de la ferme du pignon prouve qu'à l'origine le comble était à surcroît. Ceux-ci sont simplement contrebutés de petites décharges obliques aux extrémités de la façade. Les dispositions du pignon révèlent le type de assemblées à l'extérieur des arbalétriers. Tandis que le faîtage repose sur le poinçon sans enfourchement, le
  • Maison (24 rue Newton)
    Maison (24 rue Newton) Amboise - 24 rue Newton - en ville
    Historique :
    En l'état actuel des connaissances sur le bâti amboisien, aucun élément n'interdit de considérer
    Description :
    est recouverte d'un crépi assez récent qui a dû être posé pour camoufler le mauvais état du mur. Le
  • Bourg : maison, ancien logement de l'instituteur, puis du receveur (2 rue du Général de Gaulle)
    Bourg : maison, ancien logement de l'instituteur, puis du receveur (2 rue du Général de Gaulle) Villedômer - 2 rue du Général de Gaulle - en village - Cadastre : 2012 D 1737
    Historique :
    En 1896, la municipalité approuve le projet prévoyant l'agrandissement de la classe de l'école de l'édifice puisse être agrandi vers le nord afin d'y installer la mairie (non réalisé). Le logement de du receveur de la poste en 1912. Le bureau de poste est transféré en mars 2009 et l'édifice est vendu
    Description :
    d'entrée, qui apparaît aujourd'hui excentrée, aurait dû se trouver au centre de la façade si le projet