Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 61 à 80 sur 1007 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • 4 verrières ornementales
    4 verrières ornementales Ménétréols-sous-Vatan - en village
    Inscriptions & marques :
    Inscription concernant les auteurs : "Lobin & Florence - Tours 1892".
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale Les vitraux de l'Indre
    Historique :
    travées est séparée d'un choeur profond par un mur diaphragme. Les vitraux : Ensemble de verrières
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Tours
  • Verrière représentant saint Paul
    Verrière représentant saint Paul Ménétréols-sous-Vatan - en village
    Inscriptions & marques :
    Inscription concernant les auteurs : "Lobin & Florence - Tours 1892".
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale Les vitraux de l'Indre
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Tours
  • Moulin à Tan : maison
    Moulin à Tan : maison Francueil - Le Moulin à Tan - en écart - Cadastre : 1824 A 1130, 1135 2011 A01 974
    Référence documentaire :
    , Les Ouldes. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, Tours).
    Dossier :
    Moulin à Tan, les Ouldes. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, Tours). Moulin à Tan : maison Moulin à Tan, les Ouldes. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, Tours). Moulin à Tan : édifice non Extrait du plan cadastral ancien, section A1, 1824 figurant les lieux-dits la Gourmandière, le Extrait du plan cadastral ancien, section A1, 1824 figurant les lieux-dits la Gourmandière, le
  • Château du Plessis-lès-Tours
    Château du Plessis-lès-Tours La Riche - Plessis (le) - Rue du Plessis - en ville
    Référence documentaire :
    Plan du château de Plessis-les-Tours... établi le dépôt des Mandians, rez-de-chaussée. Plan à
    Dossier :
    d'Indre-et-Loire C 314/11) Château du Plessis-lès-Tours
  • Les jardins labellisés
    Les jardins labellisés "Jardin remarquable" de la région Centre-Val de Loire
    Historique :
    Ce dossier thématique présente les 30 jardins labellisés "Jardin remarquable" présents en région et qui remontent à la fin du 16ème siècle comme à Ainay-le-Vieil ou à Valmer. Les jardins contemporains, notamment les jardins créés au tournant entre le 20ème et le 21ème siècle sont bien représentés parmi les jardins labellisés.
    Titre courant :
    Les jardins labellisés "Jardin remarquable" de la région Centre-Val de Loire
    Annexe :
    Les parcs et jardins labellisés « Jardin remarquable » en région Centre-Val de Loire en 2019. Au
    Texte libre :
    d'avantages et surtout d'être distingué des autres jardins par les amateurs, les touristes et le grand public pour une durée renouvelable de 5 ans, il permet d’identifier les jardins qui présentent un intérêt protéger davantage les jardins d'exception. Le plan d'action du ministre est détaillé dans la circulaire n parcs et jardins. L'annexe de cette circulaire précise les critères et modalités de mise en place du label. Dans chaque région, le Préfet crée un groupe de travail qui examine les dossiers de candidature « Jardins » de la DRAC. Dans chaque région, le Préfet créé un groupe de travail qui examine les dossiers de candidature des jardins. Les candidatures doivent répondre à une série de critères concernant la composition ; l’intégration dans le site ; les éléments remarquables (eau, fabriques…) ; l’intérêt botanique ; l’intérêt historique (sauf pour les jardins contemporains) ; l’entretien et le plan de gestion. Le jardin labellisé doit par ailleurs être entretenu soigneusement, être ouvert au moins 40 jours par an, selon les
    Illustration :
    Les fabriques exotiques du jardin du Pré Catelan (Illiers-Combray, Eure-et-Loir Jardins de Poulaines (Indre) : vue des sous-bois aménagés entre les différents jardins près du Les jardins du château de Villandry (Indre-et-Loire) : vue d'ensemble sur le jardin d'ornement
  • Port dit port Boulet
    Port dit port Boulet Chouzé-sur-Loire - Port Boulet - en écart
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    ligne Tours / Saumur ouverte en 1848 a peut être joué un rôle dans le développement de l'activité Le port Boulet était le lieu d'abordage d'un bac reliant les communes de Chouzé et Avoine depuis le l'abordage du bac. Port Boulet figure encore sur les listes de ports de Loire de 1857 et 1862 ce qui laisse
    Description :
    Conseil général d'Indre-et-Loire sur les ports).
    Typologies :
    et le chemin d'accès est au même niveau que les terres du val et les habitations
  • Ecole primaire dit Groupe Scolaire Paul Bert
    Ecole primaire dit Groupe Scolaire Paul Bert La Riche - Rue des Hautes-Marches - en ville
    Référence documentaire :
    : "Evolution du fait urbain, dans les communes voisines de Tours depuis la fin du siècle dernier." THAUMIAUX J . Mémoire DES : géographie : Université de Tours, 1960.
  • Ville de la Riche
    Ville de la Riche La Riche
    Référence documentaire :
    les communes voisines de Tours depuis la fin du siècle dernier." THAUMIAUX J. Mémoire DES : géographie , Université de Tours, 1960.
  • Manoir (La Rabaterie)
    Manoir (La Rabaterie) La Riche - Rabaterie (la) - Rue Saint-François - en ville
    Référence documentaire :
    11. PLESSIS-LES-TOURS (Indre-et-Loire). Habitation d'Olivier-le-Daim, Barbier de Louis XI. Carte
  • Houldes : manoir dit château des Houldes
    Houldes : manoir dit château des Houldes Francueil - Les Ouldes - isolé - Cadastre : 2011 A 786
    Référence documentaire :
    Les Ouldes/Par Reillé, Karl. Dessin à l'aquarelle. Document recadré. Tiré de : REILLE, Karl. Deux cents châteaux et gentilhommières d'Indre-et-Loire. Tours, 1934.
  • Immeuble (7 rue de Jérusalem)
    Immeuble (7 rue de Jérusalem) Tours - Quartier sinistré nord - 7 rue de Jérusalem - en ville - Cadastre : 2010 DZ 254
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Observation :
    au 19e siècle dans les quartiers résidentiels, notamment par les quelques marches conduisant à la l'Urbanisme de 1945 à 1955. Un professeur de l’École des beaux-arts de Tours portait toutefois un patronyme
    Référence documentaire :
    Tours, Permis de construire 1949/n°647). (cf. illustration n° IVR24_20113700657NUC2A). AC Tours. Permis de construire 1949/n°647. Reconstruction de l'îlot S, 1949-1955. Tours. Îlot S. Parcelle 262. Monsieur Dinzart / Pierre Boille. 1/50. 20 octobre 1949. 1 tirage : élévation de la façade principale (AC Tours. Permis de construire 1949/n°647).
    Canton :
    Tours-Centre
    Description :
    ne comporte donc pas de commerce en rez-de-chaussée comme les autres immeubles de l'îlot. Une régulières. L'encadrement des baies, la corniche et les souches de cheminée sont en béton. La façade sur cour cintrés surmontent cette entrée aux premier et deuxième étages : les mêmes motifs géométriques en fer plat ornent la porte d'entrée et les garde-corps. Les deux autres travées sont composées de fenêtres de forme carrée, à trois vantaux et imposte. Celles du deuxième étage présentent une barre d'appui en fer. Les
    Localisation :
    Tours - Quartier sinistré nord - 7 rue de Jérusalem - en ville - Cadastre : 2010 DZ 254
    Illustration :
    Tours, Permis de construire 1949/n°647). IVR24_20113700657NUC2A
  • Chenonceaux : église Saint-Jean-Baptiste, verrières
    Chenonceaux : église Saint-Jean-Baptiste, verrières Chenonceaux - place de la Mairie - en village
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale Les vitraux d'Indre-et-Loire
    Historique :
    dans les années 1860. Les autres verrières de l'église forment un ensemble réalisé en 1980 par Van Guy , peintre verrier à Tours.
    Référence documentaire :
    d'Indre-et-Loire et de l'ancienne province de Touraine. Tours : Rouillé-Ladevèze, 1878.
    Description :
    , Tours, 1980) - baie 7 : Absolution de Marie-Madeleine (Van Guy, Tours, 1980) - baie 8 : Les Béatitudes Verrières repérées dans l'église : - baie 0 : Crucifixion (Van Guy, Tours, 1980) - baie 1 : Agonie du Christ au Jardin des Oliviers (Van Guy, Tours, 1980) - baie 3 : Le repas à Emmaüs (Van Guy, Tours , 1980) - baie 4 : Saint Jean-Baptiste (atelier Lobin, Tours, date non visible, 2e moitié 19e s.) - baie 5 : Remise des clés à saint Pierre (Van Guy, Tours, 1980) - baie 6 : Baptême du Christ (Van Guy (Van Guy, Tours, 1980)
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Tours
    Illustration :
    Chenonceaux, église Saint-Jean-Baptiste, baie 8 : Les Béatitudes. IVR24_20133700037NUCA
  • Bourg : église paroissiale Saint-Jean-Baptiste
    Bourg : église paroissiale Saint-Jean-Baptiste Saint-Jean-Pierre-Fixte - le Bourg - en village - Cadastre : 1811 B 200 2018 B 78
    Historique :
    Les parties les plus anciennes de l'église paroissiale Saint-Jean-Baptiste, la nef et le choeur paroisse dépend de l'abbaye bénédictine de Saint-Denis de Nogent. D'après les travaux historiques effectués conseil municipal dans les étages de la tour-clocher (le presbytère avait été vendu comme bien national en datées et signées. Réalisées en 1896 par les ateliers Hubert et Martineau de Paris, elles évoquent les
    Observation :
    Insolite, cette petite église de campagne a abrité dans les étages de son clocher le logement du tours-clochers de france qui ait connu un tel destin.
    Description :
    niche. De petites ouvertures de type lancettes éclairent les salles des étages. Le mur séparant la nef couverts d'une fausse voûte lambrissée laissant apparaître les poinçons et entraits des fermes principales (dans la nef), ou enduite et peinte (dans le choeur). Les murs sont en moellons de calcaire et de silex , partiellement couverts d'un enduit à pierre vue. Les encadrements de baies, les corniches (en quart-de-rond pour le choeur et la sacristie, en doucine pour la tour-clocher) sont en pierre de taille calcaire. Les
  • Bourg : église paroissiale Saint-Martin
    Bourg : église paroissiale Saint-Martin Trizay-Coutretot-Saint-Serge - Bourg - en village - Cadastre : 1811 A 71 2019 B 280, 331
    Historique :
    . Suite à la Révolution, les paroisses de Coutretôt, Saint-Serge et Saint-Jean-Pierre-Fixte sont réunies à d'un clocher côté nord-ouest et d'une sacristie au sud. Insuffisante pour accueillir en 1851 les dresse les plans et devis. Le projet comprend l'agrandissement de l’édifice vers le nord-ouest (rajout taille dure calcaire proviendra des carrières de la Plante et de Nogent […] les moellons seront en les travaux en 1868 pour la somme de 12 800 fr. Les baies de la nef, peut-être romane (?), sont siècle, la sacristie est reconstruite en prolongement du chœur au sud-est. Les vitraux, réalisés par la
    Observation :
    Insolite, cette petite église de campagne a abrité dans les étages de son clocher le logement du tours-clochers de france qui ait connu un tel destin.
    Description :
    et badigeonnée avec fausses nervures). Les murs sont en moellons de calcaire, de silex et de grès (roussard) couverts d'un enduit à pierre vue. Les chaînages d'angle sont essentiellement en pierre de taille pour les encadrements d'ouverture. La brique est employée dans les chaînages d'angle et les encadrements d'ouverture de la sacristie. Les toits à longs pans ou en flèche polygonale ou conique sont
  • Verrière : la présentation au Temple devant saint Siméon (?) et sainte Anne (baie O)
    Verrière : la présentation au Temple devant saint Siméon (?) et sainte Anne (baie O) Francueil - Bourg - en village
    Inscriptions & marques :
    Inscription figurant au pied du saint tenant les deux colombes : ... de Tours, LB, 1851.
    Historique :
    Les baies n°1, n°2 et n°3 ont été réalisées par l'atelier Lobin à Tours. Celle-ci exécutée par
  • Présentation de l'étude régionale : les aménagements portuaires de la Loire
    Présentation de l'étude régionale : les aménagements portuaires de la Loire
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Référence documentaire :
    AD Indre-et-Loire, C 271. Mémoire sur les turcies et levées en la généralité de Tours, vers 1785 , 1994, CLD Ed., Chambray-les-Tours Auclerc (Philippe), Les nouveaux usages et les aménagements en rives de Loire sur le devant de la scène, in : Loire et terroirs, automne 2013, n° 86, p. 30-37. Auclerc (Philippe), Les nouveaux usages et les aménagements en rives de Loire sur le devant de la scène, in : Loire et terroirs, automne 2013 Babics (Florence), Les perrés de la Loire, Direction départementale du Loiret, novembre 1996 AN, F 14 1269. Enquête nationale sur les moyens de transport par le ministère de l'Intérieur en recherche (DEA) sous la direction de Serge Thibault, Université de Tours, 1991 AN, F 14 6613. Pétition du 9 mars 1827 signée par les habitants du village de Bertignolles et les AN, F 14 6613. Mémoire sur la navigation de la Loire et sur les moyens de l'améliorer, 31 mars 1834
    Titre courant :
    Présentation de l'étude régionale : les aménagements portuaires de la Loire
    Texte libre :
    d'un kilomètre en moyenne (270 mètres à Tours en 1852). Les différences importantes s'expliquent en de localiser quelques vestiges de structures portuaires, en particulier pour les villes de Tours et ), rive droite à Tours -les ports de la Foire le Roi, de l'Ecouerie, et de Bretagne (XIVe siècle) côté Chaumont-sur-Loire, d'Amboise, de Tours, de Chouzé-sur-Loire). Les nouvelles implantations sont faciliter les manœuvres des charrettes (demi-tours, chargements et déchargements). Le XIXe siècle est La direction de l'inventaire du patrimoine (Région Centre) a mené l'étude sur les aménagements l'Inventaire porte sur le tracé de la Loire de Nevers à Candes-Saint-Martin, dans les quatre départements compléter les données du recensement de la DIREN, notamment sur des aspects historiques (fin XVIIIe à début XXe) et iconographiques, par des recherches effectuées dans les fonds d'archives. La Loire est le -totalité, sur la Loire Moyenne. Seuls les sept kilomètres séparant le Bec d'Allier de Nevers appartiennent
    Illustration :
    Carte présentant les communes concernées par l'étude sur les aménagements portuaires de la Loire plaques en fonte pour les distances et les cotes de nivellements, vers 1850. (école nationale des Ponts-et sur les culées des ponts ou sur des bâtiments attenants aux ports, vers 1850. (école nationale des
  • Verrière : la Résurrection de Lazare (baie n°1)
    Verrière : la Résurrection de Lazare (baie n°1) Francueil - Bourg - en village
    Inscriptions & marques :
    Inscription figurant sur le sol, sous les pieds de Jésus : Tours. L. Lobin, 1858.
    Historique :
    Les baies n°1, n°2 et n°3 ont été réalisées par l'atelier Lobin à Tours, Indre-et-Loire. La baie
    Représentations :
    Jésus debout lève le bras droit et parle à Lazare agenouillé les mains jointes. Les trois
    Description :
    s'inscrit en continu sur les deux lancettes, tandis que la partie inférieure de chacune des lancettes est
  • Château de Blois, aile François 1er
    Château de Blois, aile François 1er Blois - place du Château - en ville - Cadastre : 1980 DN 414
    Texte libre :
     : rien ne s'opposait donc à ce que l'on bâtit de ce côté. Sans démolir la muraille et les trois tours qui est maintenue sur toute sa longueur, jusqu'au comble du nouveau bâtiment, et les tours sont cachées de Louis XII. Au lieu des larmiers à culots et des moulurations prismatiques, les pilastres superposés, qui encadrent les ouvertures, et le corps de moulure horizontal entre les étages, déterminent profusion décoratives, accentuées par les salamandres sculptées entre les baies, s'épanouit encore davantage  ; mais la tour, s'ouvre ici par trois étages de baies libres ménagées entre les contreforts . L'ornementation, plus abondante, illustre le luxe grandissant de l'architecture royale : les grandes niches des le mur, pour s'accentuer et se développer à partir de la corniche, ce qui met en valeur les parties hautes. Moins touché par les restaurations, l'intérieur de l'escalier a conservé son décor : de . Les coquilles et les candélabres du noyau, les colonnes engagées (à chapiteaux "à volutes" encore
    Illustration :
    moulures séparant les étages. IVR24_19884100551X du bâtiment des loges. Détail : culot recevant les nervures de la voûte. IVR24_19884100693X du bâtiment des loges. Détail : culot recevant les nervures de la voûte. IVR24_19884100692X
  • Urciers : église Saint-Martin, verrières
    Urciers : église Saint-Martin, verrières Urciers - en village
    Inscriptions & marques :
    Inscriptions concernant les auteurs : "L. Lobin - Tours 1877" (baie 0) ; "J. Fournier - Tours 1900
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale Les vitraux de l'Indre
    Historique :
    l'est par une abside à pans coupés. Les vitraux : Verrières réalisées par les ateliers Lobin et
    Description :
    manteau que le soldat avait donné au mendiant. Les baies 1 et 2 comportent également des verrières mixtes
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Tours
  • Verrière figurant la Crucifixion, la Dormition et le Couronnement de la Vierge
    Verrière figurant la Crucifixion, la Dormition et le Couronnement de la Vierge Châtillon-sur-Indre - place Mgr Lenoir - en ville
    Inscriptions & marques :
    Dédicace : "PRIEZ POUR LES BIENFAITEURS DE CETTE EGLISE". Inscription concernant l'auteur : "L.Lobin" ; "Tours 1873".
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale Les vitraux de l'Indre
    Historique :
    Cette verrière a été réalisée par les ateliers Lobin suite à la restauration de l'église de
    Observation :
    Les scènes figurées sur cette verrière constituent des copies de vitraux du 13e siècle conservés
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Tours