Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 621 à 640 sur 916 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Ville :  bains douches, actuellement crèche multi-accueil (rue Ernest Bellanger)
    Ville : bains douches, actuellement crèche multi-accueil (rue Ernest Bellanger) Château-Renault - rue Ernest Bellanger - en ville - Cadastre : 2014 AN 64
    Historique :
    Chichery, Fouchaux, Beaujard et Cie de Tours (carrelage). Les bains douches sont mis en service en 1928, et -douches de Paris pour la somme de 95 101,83 fr. Les travaux sont mis en adjudication sauf les travaux société d'habitations à bon marché et de bains-douches. Les travaux sont réalisés par Houssinot (maçonnerie), Janvier (serrurerie), Legrand (charpente), entrepreneurs à Château-Renault et les établissements
    Description :
    projet de construction prévoit que les "cabines à douches au nombre de 6 seront divisées en deux parties d'une glace, l'usager pourra se dévêtir, se revêtir et faire sa toilette ; la séparation préservera les
  • Buzançais : église du Sacré-Cœur, verrières
    Buzançais : église du Sacré-Cœur, verrières Buzançais - rue des Grands Jardins - en ville
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale Les vitraux de l'Indre
    Historique :
    , à Tours, aux alentours de 1900-1901. Ils occupent les chapelles rayonnantes du déambulatoire, le , d’un transept, et d’un chœur à déambulatoire qui s’ouvre sur cinq chapelles rayonnantes. Les vitraux : Dans leur grande majorité, les vitraux de l'église de Buzançais ont été réalisés par l'atelier Florence transept et la nef. Les fenêtres hautes de la nef et du transept (côté ouest), comportent des grisailles incolores non étudiées ici (baies 115 à 126). Les fenêtres hautes du chœur sont quant à elles munies de
  • Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Saint-Cyr-sur-Loire (Indre-et-Loire
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Saint-Cyr-sur-Loire (Indre-et-Loire Saint-Cyr-sur-Loire
    Dossier :
    Carte de la ville de Tours et de ses environs dressée sur les matériaux du cadastre par Gayard Carte de la ville de Tours et de ses environs dressée sur les matériaux du cadastre par Gayard Carte de la ville de Tours et de ses environs dressée sur les matériaux du cadastre par Gayard départementales d'Indre-et-Loire, 3 P 2/261.27). Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Tours (Indre géomètre en chef du cadastre, 1836. Détail. (archives départementales d'Indre-et-Loire, 3 P 2/261.27). Les
  • Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Montlouis-sur-Loire (Indre-et-Loire)
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Montlouis-sur-Loire (Indre-et-Loire) Montlouis-sur-Loire
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    pendant les basses eaux. Le projet comprend un terre plein accessible de la levée par deux rampes et refuse de financer ces travaux d'intérêt privé. - en 1872, les habitants offrent leur contribution aux réalisés en même temps que la démolition déjà prévue de l'épi. - entre 1875 et 1877, les ingénieurs est utilisée comme abreuvoir pour les animaux. C'est aussi un endroit où les habitant viennent / Tours. On compte 35 mariniers habitant à Montlouis en 1836 et seulement deux en 1886.
    Référence documentaire :
    Liaume, F., "Montlouis à travers les siècles", 1977, Tours, p 75. Carte postale ancienne. (bibiothèque municipale de Tours). (cf. illustration n 45 x 36 cm, milieu XIXe siècle. Par Borrel, A (dessinateur). (bibiothèque municipale de Tours, LC Nunes, Alfredo, "Les voituriers par eau de Limeray au XVIIIe siècle (1732-1789)", mémoire de maîtrise, sous dir. B. Maillard, Université de Tours, 1992, p 12. AD Indre-et-Loire, S 2039. Les habitants de Montlouis réclament l'établissement d'un lieu Boitard, Franck, "Les ports de Loire Orléanais, Touraine, Anjou, modèles anciens, usages actuels l'art, université de Tours, sous direction de J-B. Minnaert, 2001-2002, volume 1, p 107 et suivantes. AD Indre-et-Loire, S 2087. Rapport de l'ingénieur en chef Cormier sur les gares refuges du
    Titre courant :
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Montlouis-sur-Loire (Indre-et-Loire)
    Illustration :
    municipale de Tours, LC Montlouis viaduc est 1). IVR24_20123700850NUCA Projet de démolir les deux épis de Montlouis, ingénieur ordinaire de Vésian, 23 mai 1860. (archives Projet d'une cale pour abreuver les chevaux et recevoir et expédier des marchandises, demandée par Les bords de Loire à Montlouis, 1er quart du XXe siècle. Carte postale ancienne. (archives Les bords de Loire à Montlouis, 1er quart du XXe siècle. Carte postale ancienne. (bibiothèque municipale de Tours). IVR24_20123700836NUCAB
  • L'architecture rurale du Parc naturel régional de la Brenne
    L'architecture rurale du Parc naturel régional de la Brenne
    Référence documentaire :
    . Supplément à la Revue Archéologique du Centre de la France, 21, FERACF, Tours, 2001. les étangs. Expériences nationales et internationales. Du Berry Limousin à l'Europe Orientale. Brive : Les Monédières, 2015. p. 91-110. (français et russe). . Supplément à la Revue Archéologique du Centre de la France, 66, FERACF, Tours, 2017. -1097). Essai sur le gouvernement épiscopal et les structures ecclésiastiques en Berry. Lyon Poitou, le canton du Blanc, Indre. (Images du patrimoine n°202). Tours : AREP-Centre Éditions/Parc
    Texte libre :
    faibles de la région Centre-Val de Loire. D’étangs en vallées, les prairies, les buttons de grès si caractéristiques de la Grande Brenne, les landes, le bocage composent une mosaïque de paysages naturels et s’interpénètrent l’eau, les bois, les landes et les prairies, parfois dominées par des buttons. Ceux-ci résultent de l’érosion des grès : les plus tendres ont donné certains sables que l’on trouve en surface sur l’argile, les plus résistants ont formé ces buttes donnant avec les étangs son cachet unique au paysage . Son plateau est recouvert d’un important manteau forestier. Le relief est intermédiaire entre les une limite paysagère forte entre la Brenne encore bocagère et boisée et les zones de grandes cultures les systèmes de haies ont disparu. Le Pays Blancois, fortement marqué par la présence de vallées on retrouve les prémisses de l’autre côté du Parc, vers Neuillay-les-Bois), marque la frontière entre le Berry et le Poitou. Les paysages y sont très variés avec des plateaux agricoles et des vallées
    Illustration :
    Le Parc naturel régional de la Brenne et les communes du territoire du parc. IVR24_20193600021NUDA Carte géologique simplifiée du Parc naturel régional de la Brenne (d'après les données du BRGM
  • Manoir dit Le Prieuré (47 avenue Léonard de Vinci)
    Manoir dit Le Prieuré (47 avenue Léonard de Vinci) Amboise - 47 avenue Léonard-de-Vinci - en ville
    Historique :
    Clos-Lucé. Ce colombier de plan carré est construit en brique et pierre de taille de tuffeau pour les chaînages et les encadrements. Il reçoit un toit à quatre pans couvert de tuiles plates. Aujourd'hui, il ne subsiste aucun autre bâtiment agricole. Les archives restent muettes, mais le plan cadastral de 1808-1810 par dendrochronologie de 1453 environ. Nous ne connaissons pas le délai entre les deux campagnes. Les concentrée sur les parties les moins restaurées, à savoir le rez-de-chaussée, le premier étage et la tourelle
    Description :
    partie de la hotte sont restaurés, tandis que les piédroits et les jouées sont authentiques. Les premiers simples liserés superposés marquent l'arête et la corbeille. Les jouées viennent dans le prolongement des Logis des Pages. Si le manteau et une partie de la hotte sont restaurés, les piédroits et les jouées 1er étage en pan-de-bois. Le niveau inférieur est aujourd'hui largement restauré mais, sur les vues présentent des jambages sans ornement simplement arrondis. Les corbeaux qui portent le manteau se trouvent : soit les dispositions des baies sont conformes à celles d'origine, ce qui, pour les lucarnes en tout cas, nous paraît impossible ; soit les dispositions des baies sont issues de la seconde campagne de ) est percée d'une large baie vitrée au rez-de-chaussée et d'une demi-croisée à l'étage. Les moellon de tuffeau enduit, cette tourelle est éclairée de trois petits jours superposés présentant les chauffée par une cheminée. Les piédroits de cette cheminée demeurent nus et les corbeaux pyramidaux sont de
  • Port dit port de Négron
    Port dit port de Négron Nazelles-Négron - Négron - en écart
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    Un texte indiquant les ouvrages à réaliser sur la Loire en 1782 entre Amboise et Tours mentionne une "rampe du côté de Négron". Les cartes du milieu du XIXe siècle indiquent deux cales d'abordage à
  • Ville :  école maternelle, actuellement salles communales (15 rue Paul Louis Courier)
    Ville : école maternelle, actuellement salles communales (15 rue Paul Louis Courier) Château-Renault - 15 rue Paul Louis Courier - en ville - Cadastre : 2014 AC 252
    Historique :
    dressés par Henri Prath, architecte à Tours, en 1883 et 1884 et les travaux estimés à 39 000 francs. Ils sont adjugés le 12 avril 1885 et sont achevés en 1887. L'école ferme ses portes et les classes sont
    Description :
    , brique (plates-bandes, allèges) et couvert de toits à longs pans et toits à longs pans et à croupes. Les
  • Bourg : gare (1 place de la Gare)
    Bourg : gare (1 place de la Gare) Neuillé-le-Lierre - 1 place de la Gare - en village - Cadastre : 2011 OD 1071
    Historique :
    La gare de Neuillé-le-Lierre a été construite sur la ligne d’État rejoignant Tours à Sargé-sur Neuillé d'un bâtiment d'accueil des voyageurs, d'une lampisterie et d'un entrepôt de marchandises. Les trains pour voyageurs sont supprimés en 1938, et la ligne ferme définitivement dans les années 1970
    Description :
    d'un toit à longs pans en ardoise. La pierre de taille est utilisée uniquement pour les chaînes
  • Bourg : bureau de poste, actuellement maison (2 rue du Général de Gaulle)
    Bourg : bureau de poste, actuellement maison (2 rue du Général de Gaulle) Villedômer - 2 rue du Général de Gaulle - en village - Cadastre : 2012 D 1737
    Historique :
    , architecte à Tours. Le deuxième projet est retenu, et les travaux sont réceptionnés définitivement le 28 juin un montant de 5 146,54 francs. Deux projets sont proposés et les plans sont dressés par G. Labadie
    Référence documentaire :
    Archives départementales d'Indre-et-Loire. 3 P3 2938. Registre présentant les augmentations et diminutions survenues sur les matrices cadastrales. 1838-1914.
  • Obterre : église Saint-Laurent, verrières
    Obterre : église Saint-Laurent, verrières Obterre - en village
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale Les vitraux de l'Indre
    Historique :
    la façade occidentale. Les vitraux : L'église Saint-Laurent comporte 10 baies, dont 6, dans la nef l'atelier de Joseph-Prosper Florence (Tours) en 1899 (baies 0 et 101), accompagnées par deux compositions abstraites réalisées dans les années 1960 par Paul Barthe (Angers) (baies 1 et 2).
  • Méobecq : église Saint-Pierre, verrières
    Méobecq : église Saint-Pierre, verrières Méobecq - en village
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale Les vitraux de l'Indre
    Historique :
    , découvertes en 1859. Les vitraux : Les verrières de cette église ont été créées par la maison Lobin, de Tours
  • Lureuil : église Saint-Jean-Baptiste, verrières
    Lureuil : église Saint-Jean-Baptiste, verrières Lureuil - en village
    Inscriptions & marques :
    Inscription concernant l'auteur : " J.-P. Florence - Tours 1900". Armoiries de M. Charcellay de
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale Les vitraux de l'Indre
    Historique :
    latérales. L'édifice se termine à l'est par un chevet à pans coupés. Les vitraux : Cet ensemble homogène a été réalisé au moment de la construction de l'église par l'atelier de Joseph-Prosper Florence (Tours ). Parmi les donateurs figure la famille Charcellay de Bors, propriétaire du château de La Brosse (commune
    Description :
    Joseph (baie 7), sainte Solange (baie 8), sainte Jeanne d'Arc (baie 10), et dans les chapelles latérales
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Tours
  • Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Tours (Indre-et-Loire
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Tours (Indre-et-Loire Tours
    Dossier :
    Plan du cours de la Loire entre Montlouis et Saint-Cyr indiquant les digues et les épis projetés . (archives départementales d'Indre-et-Loire, S 2036). Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Tours (Indre-et-Loire
  • Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Limeray (Indre-et-Loire)
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Limeray (Indre-et-Loire) Limeray
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    Limeray semble avoir été une localité appréciée par les mariniers et beaucoup d'entre eux ). En 1845, les ingénieurs font exécuter les travaux nécessaires à l'amélioration des abords de ce bac
    Référence documentaire :
    Nunes, Alfredo, "Les voituriers par eau de Limeray au XVIIIe siècle (1732-1789)", mémoire de maîtrise, sous dir. B. Maillard, Université de Tours, 1992. AN, F 14 1269. Enquête nationale sur les moyens de transports par le Ministère de l'Intérieur Postal, Paris, 1977 (voir notamment la carte générale de toutes les postes et traverses de France, 1626). Boitard, Franck, "Les ports de Loire Orléanais, Touraine, Anjou, modèles anciens, usages actuels
    Titre courant :
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Limeray (Indre-et-Loire)
  • Issoudun : église Saint-Cyr, verrières
    Issoudun : église Saint-Cyr, verrières Issoudun - place Saint-Cyr - en ville
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale Les vitraux de l'Indre
    Historique :
    deux tours, restée inachevée. Enfin, l'ensemble fut doté dans les années 1930 d'un clocher de plan Église paroissiale Saint-Cyr : D’origine romane, la collégiale Saint-Cyr fut détruite pendant les carré bâti au dessus du portail nord, surmonté d’une haute flèche. Les vitraux : Des vitraux anciens de cette ancienne collégiale subsistent les panneaux de la grande baie axiale, dont l'installation, vers 1470, marque l'achèvement de la reconstruction du choeur. Les 18 autres verrières figurées ou ornementales, de la seconde moitié du 19e siècle, sont issues de l'atelier de Lucien-Léopold Lobin, de Tours
    Référence documentaire :
    . 2 : « Les vitraux du Centre et des Pays de la Loire ». Paris, Éditions du C.N.R.S., 1981, p. 202.
  • Tabardières : ferme
    Tabardières : ferme Cigogné - Les Tabardières - isolé - Cadastre : 1823 C2 215, 216 2010 C02 198, 526,527
    Historique :
    Les Tabardières figurent sur la carte de Cassini. Logis déclassé en remise dont subsiste une
    Description :
    granges et logis dont certains ont été déclassés en remises. Les divers bâtiments sont construits en moellons enduits. Les toits à longs pans sont couverts en tuile plate. Des hangars modernes ont été construits pour abriter les machines de l'exploitation, toujours en activité. Le logis n°1 est élevé en partie sur cave. Les corbeaux de la cheminée posés en boutisse ressortent à l'extérieur du pignon. La poutre de chêne. Le manteau en bois de cette cheminé est sculpté d'un écu dont les armes ont été effacées
    Localisation :
    Cigogné - Les Tabardières - isolé - Cadastre : 1823 C2 215, 216 2010 C02 198, 526,527
    Illustration :
    , Tours). IVR24_20103700740NUCA Vue d'ensemble du corps de bâtiment abritant les logis n°1 et 2. IVR24_20103700972NUCA Maison (logis n°3) avec abri pour les porcs et sa cour accolée. IVR24_20103700966NUCA
  • Port dit port Charbonnier
    Port dit port Charbonnier Saint-Patrice - Port Charbonnier - en écart
    Dossier :
    Levées entre Tours et Langeais, non daté (milieu XVIIIe siècle) : détail sur le Port Charbonnier Levées entre Tours et Langeais, non daté (milieu XVIIIe siècle) : détail sur le Port Charbonnier . (archives départementales d'Indre-et-Loire, C 277). Les aménagements portuaires de la Loire : commune de
  • Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Tours (Indre-et-Loire
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Tours (Indre-et-Loire Tours
    Dossier :
    Plan de la culée du pont de Tours du côté de la ville et des quais depuis la Madeleine jusqu'au sur la partie située en aval du nouveau pont. Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Tours (Indre-et-Loire
  • Port dit port de Langeais
    Port dit port de Langeais Langeais - en agglomération
    Dossier :
    . (direction départementale de l'équipement, Tours). Port dit port de Langeais Plan des rives de la Loire par l'ingénieur topographe Jarre, 1922, détail sur les abords du pont suspendu de Langeais. (direction départementale de l'équipement, Tours). Cale dite cale abreuvoir simple de