Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 101 à 120 sur 166 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Maison (78 rue Victor Hugo)
    Maison (78 rue Victor Hugo) Amboise - 78 rue Victor-Hugo - en ville
    Historique :
    -jardin, deux pièces prenaient place au rez-de-chaussée et deux autres au premier étage. Le comble servait
    Description :
    La maison est installée sur un dévers, si bien que le rez-de-chaussée du côté de la rue Victor Hugo est en réalité le premier étage du côté du jardin. C'est pourquoi, des écuries avaient pu être gauche de la maison en direction de la Masse propose encore un profil authentique. Le premier étage et le ouvertures de la façade sont modifiées, les petits jours éclairant la vis et le premier étage semblent cependant d'origine. La façade sud-ouest donnant sur le jardin est construite en pierre de taille de tuffeau . Le module calibré des pierres, les traces d'outils et la couleur grisâtre du tuffeau laissent le reste de la maison. À l'intérieur, comme en fait état l'acte de partage du 5 août 1780, la maison grille est encore en place. La vis en bois qui se tient dans une cage carrée de 2 m de côté, relie le rez Michel Debré, 9-11 rue Victor Hugo, 50 et 66 rue de la Concorde...). Le comble présente une charpente authentique mais très modifiée, notamment du côté de la rue Victor Hugo. Le pignon a été transformé en croupe
  • Bourg : maison (place Saint-Aignan)
    Bourg : maison (place Saint-Aignan) Épeigné-les-Bois - place Saint-Aignan - en village - Cadastre : 2009 OA 34
    Historique :
    siècle. Le toit à l'impériale qui la caractérise et en fait l'originalité n'a pas servi de modèle à -être influencé le constructeur.
  • Maison (25 rue de la Concorde)
    Maison (25 rue de la Concorde) Amboise - 25 rue de la Concorde - en ville
    Historique :
    par les propriétaires actuels qui ont alors redécouvert la cave visible aujourd'hui. Le bâtiment qui cave vers le XIVe siècle. La tradition orale veut qu'une chapelle se soit tenue sur cette parcelle, au pied du château, mais nous n'avons pu le vérifier.
    Description :
    large de 2,50 m. Le niveau de la cave se trouve environ 4 m sous le niveau actuel de la rue. L'arc le plus probant. Il est construit en petit appareil de tuffeau et maçonné au mortier de chaux et de perpendiculairement. Le mur du fond de cette salle maçonné en moellons grossiers vient se plaquer sur la voûte, ce qui
  • Maison (7 rue Jean-Jacques Rousseau)
    Maison (7 rue Jean-Jacques Rousseau) Amboise - 7 rue Jean-Jacques-Rousseau - en ville
    Description :
    Le plan de réalignement nous indique, conformément à l'analyse du bâti, que la façade donnant sur ; nous pouvons étudier la façade arrière, qui donne sur la cour et le comble. La façade sur cour est à pignon et sans encorbellement. Le rez-de-chaussée est très remanié mais le reste demeure en l'état. La sablières. On remarque le fort écartement des bois et l'absence quasi-totale d'écharpes. Au premier étage ouverture sans croisée et dont le volet intérieur est resté en place, perce le mur à gauche du poteau de la ferme. Le volet est constitué de simples planches à lames et son loquet est récent. À gauche du pignon , on aperçoit le mur gouttereau. Il présente la même structure en pan-de-bois mais le hourdis est en successifs. La pente du toit est de 50°. Le plan du comble au sol mesure environ 7,5 m par 9,5 m. La pignons, avec poteau sur chaque ferme reliant le faîte à l'entrait ; ce dernier recevait les solives qui étaient disposées perpendiculairement au pignon. Le plafond de l'étage inférieur se divisait donc en trois
  • Maison (1 rue Manuel)
    Maison (1 rue Manuel) Amboise - 1 rue Manuel - en ville
    Description :
    interdisant de la faire figurer dans le corpus des édifices de la fin de Moyen Âge. La maison a été enduite maçonnerie. Le pan-de-bois à grille est contreventé, sur chaque façade, de deux grandes écharpes placées d'un niveau de potelets devant correspondre au niveau du sol d'un comble à surcroît. Le comble est pavillon est particulièrement faible et ne correspond pas aux spécificités médiévales, mais le changement
  • Maison (18 rue Newton)
    Maison (18 rue Newton) Amboise - 18 rue Newton - en ville
    Description :
    La maison est construite en partie en pan-de-bois. La façade côté cour est enduite et le rez-de faîtière et sous-faîtière rigidifiées par des liens. Les trois fermes ont un poinçon reliant le faîte au faux-entrait. Le chevronnage n'est plus visible. L'essence employée est le chêne. Malgré quelques
  • Maison : cave (7 montée de l'émir Abd-el-Kader)
    Maison : cave (7 montée de l'émir Abd-el-Kader) Amboise - 7 montée de l'émir Abd-el-Kader - en ville
    Historique :
    l'autre sont situées aux abords immédiats de la forteresse primitive d'Amboise. Le jardin de la maison prend place au pied de la tour Garçonnet, dont le fruit apparaît dans le jardin. Ce jardin est venu
    Description :
    rectangulaire, placée perpendiculairement et située sous le niveau de la place Michel Debré, la cave est voûtée conservé des traces de bretture. Le sol de la cave est en terre battue et le soupirail ouvrait à l'origine siècle. Sur la longueur de la cave, à gauche du soupirail, s'ouvre dans le mur une galerie. Trois arcs brisés jouant le rôle de doubleaux viennent étayer la structure partiellement troglodytique. Certains appui sur le côté droit de la paroi rocheuse, environ 2 m après l'entrée. Le voûtement en berceau brisé arcs brisés et le type de construction permettent d'envisager une datation de l'époque médiévale. Il
    Illustration :
    Vue générale du 7 montée Abd el-Kader depuis le promontoire du château : la maison reconnaissable à
  • Maison (31 rue de la Concorde)
    Maison (31 rue de la Concorde) Amboise - 31 rue de la Concorde - en ville
    Historique :
    configuration médiévale de la ville, elle se situait le long de la route d'Espagne, juste devant le quartier du Petit Fort, sur le carroir de la ville. La façade sud donnant sur la montée relève du plan d'alignement
    Description :
    rue de la Concorde. De 8,25 m de large, le pignon ouest en pan de bois s'élève sur quatre niveaux et côtés des rampants. Aussi n'étudierons-nous que la forme primitive de la structure. Le pan de bois à grille repose sur un rez-de-chaussée en pierre et porte un hourdis de briques. Le rez-de-chaussée en mouluration. Le pan de bois à grille se caractérise par l'emploi de bois nettement plus longs que ceux n'avons cependant décelé aucune trace de bûchage d'un éventuel décor sculpté. Au premier étage, le pan de qui a été murée à sa droite et dont on voit encore le meneau, l'appui ainsi que les décharges de l'allège. Par contre, il est bien difficile de déterminer l'authenticité de la demi-croisée de gauche. Le combles commençaient dès le second étage. L'emplacement de l'ancienne baie est bien lisible. Légèrement décalée par rapport à celle du dessous, son meneau demeure en place. Le deuxième faux-entrait formait son linteau et le poinçon de la ferme l'un de ses montants. Entre le premier et le deuxième faux-entrait, une
  • Bourg : mairie (10 rue Nationale)
    Bourg : mairie (10 rue Nationale) Reugny - 10 rue Nationale - en village - Cadastre : 2009 G 543
    Historique :
    , en contrepartie de l'entretien de sa tombe. Lorsqu'elle décède en 1937, la commune accepte le legs
    Description :
    rouges et bleues. Le rez-de-chaussée est précédé d'une terrasse à laquelle on accède par à un escalier à les chaînes d'angles marquent la séparation entre le rez-de-chaussée et l'étage. Les chaînes d'angles
    Illustration :
    Vue d'ensemble, depuis le sud-est. IVR24_20113700507NUC2A
  • Maison (5 rue Newton)
    Maison (5 rue Newton) Amboise - 5 rue Newton - en ville
    Historique :
    de l'édifice qui a été touché par les plans d'alignement du 19e siècle. Le plan cadastral dit semble-t-il au corps de maison principal par une galerie. Il n'en reste plus aucune trace sur le terrain
    Description :
    combles. Le pignon tourné sur la place Michel Debré a été remplacé par une croupe pour aligner la façade à être étudiés, la cave et le grenier. La cave est voûtée d'un berceau surbaissé, appareillé en pierre de taille de tuffeau. Ce parement a conservé des traces de dressage à la laye et à la bretture. Le sol en terre battue est resté en place tout comme le soupirail qui s'ouvre du côté de la place. Une petite vis permet d'accéder depuis le rez-de-chaussée de la maison à la cave. Taillé dans des pierres de prendre le relais au rez-de-chaussée et desservir l'ensemble de la maison. Le comble était habitable à été restauré récemment. La charpente a été modifiée par la pose d'une croupe sur le pignon côté place couverture d'ardoises et le chevronnage sont neufs. Les dispositions générales de la charpente montrent un le faux-entrait et les arbalétriers à 10 cm pour certaines colombes de la cloison. Seule la ferme centrale a conservé un état proche de celui d'origine. Celle qui était prise dans le pignon côté rue Newton
  • Bourg : maison (2 rue de Bléré)
    Bourg : maison (2 rue de Bléré) Cigogné - 2 rue de Bléré - en village - Cadastre : 1823 D1 28-29 2010 D01 84
    Historique :
    du bâti dans cette partie du bourg. Elle figure sur le plan cadastral de 1823. La façade a été , remontant au moins au 18e siècle, comme le laisse penser la petite maison étudiée dans le sous-dossier joint (IA37005257). Le rez-de-chaussée accueillait l'ancien café de la place.
    Description :
    carré et un comble éclairé par deux lucarnes à fronton cintré. Le toit à croupes est asymétrique.
  • Maison (8 rue Chaptal)
    Maison (8 rue Chaptal) Amboise - 8 rue Chaptal - en ville
    Historique :
    Si l'on en croit l'espacement des bois, le pan de bois à grille de l'étage de cette maison pourrait
    Description :
    Au sein de cette façade construite à rive sur rue, on constate le peu d'homogénéité des bois
  • Maison (46 place Michel Debré)
    Maison (46 place Michel Debré) Amboise - 46 place Michel-Debré - en ville
    Description :
    quatre niveaux, dont un pour la cave et un pour le comble. Une arrière-cour s'étend en fond de parcelle . Le pignon bâti en pan-de-bois à grille présente un encorbellement du premier étage sur le rez-de -chaussée. Le surplomb possède les caractéristiques amboisiennes, à savoir des poteaux corniers élargis sur . Les restaurations ayant gommé toutes traces anciennes de modification, nous ne pouvons savoir si le étage, le pan-de-bois à grille est percé de deux fenêtres (1 m x 2 m et 1,13 m x 2 m) qui devaient tiennent par enfourchement la sablière de plancher du comble, qui joue aussi le rôle d'entrait dans la charpente. La partie élargie du poteau reçoit le blochet de la ferme débordante, appuyé par un petit sous le faux-entrait, joue un rôle, à l'évidence, ornemental mais aussi pratique puisqu'elle protège le extrémités apparaissent en façade. Les murs gouttereaux comme le pignon donnant sur la cour sont construits entre ses murs gouttereaux et ceux des maisons adjacentes. Se manifeste là le souci de prévenir les
  • Bourg : maison (41 rue du Coteau-de-la-Poultière)
    Bourg : maison (41 rue du Coteau-de-la-Poultière) Vernou-sur-Brenne - 41 rue du Coteau-de-la-Poultière - en ville - Cadastre : 1817 G 330 2009 AD 439
    Historique :
    Cette maison est présente sur le cadastre de 1817, la façade a dû être remaniée au 19e siècle
    Description :
    dans le coteau, à l'est de la cour.
  • Tout Vent : maison
    Tout Vent : maison Villedômer - Tout Vent - en écart - Cadastre : 2013 ZB 76
    Historique :
    entre 1925 et 1935 par le propriétaire de l’époque, M. Dohet.
    Description :
    , les cordons marquant la séparation entre le rez-de-chaussée et l’étage, ainsi que la corniche sont en
  • Maison (10 place Michel-Debré)
    Maison (10 place Michel-Debré) Amboise - 10 place Michel-Debré - en ville
    Historique :
    introduire formellement dans le corpus des édifices amboisiens datant des XVe-XVIe siècles. Toutefois
    Description :
    Ce pan-de-bois à grille présente une façade à rive sur rue assez large (un peu moins de 10 m). Le
  • Maison (1 montée de l'émir Abd-el-Kader)
    Maison (1 montée de l'émir Abd-el-Kader) Amboise - 1 montée de l'émir Abd-el-Kader - en ville
    Historique :
    façade de mur gouttereau alignée donnant sur la montée Abd el-Kader. Si le pignon et quelques vestiges
    Illustration :
    Vue générale de la maison avec son pignon en pan-de-bois donnant sur le 31 rue de la Concorde et
  • Sublaines : Maisons, fermes
    Sublaines : Maisons, fermes Sublaines
    Historique :
    Sur les 19 maisons repérées dans le bourg de Sublaines, 15 occupent un emplacement déjà bâti au moment où fut levé le premier plan cadastral de la commune. Seules six d'entre elles ont pu être
    Description :
    carré. Les matériaux employés pour le gros œuvre sont systématiquement le moellon calcaire recouvert
  • Maison (39 rue Nationale ; rue du Petit Soleil)
    Maison (39 rue Nationale ; rue du Petit Soleil) Amboise - 39 rue Nationale rue du Petit-Soleil - en ville
    Historique :
    alignement au XIXe siècle. Le pignon arrière, visible depuis la rue du Petit Soleil, est quant à lui plus authentique. Il présente des caractéristiques constructives le rattachant au corpus amboisien de la fin du
    Description :
    droite, sont issus de restaurations tardives. L'entrait et le poinçon ont été doublés d'une seconde pièce autres, qui repose sur une sablière. Le poteau cornier de gauche comme cette colombe sont liés à
  • Maison (41 rue Nationale ; rue du Petit-soleil)
    Maison (41 rue Nationale ; rue du Petit-soleil) Amboise - 41 rue Nationale rue du Petit-soleil - en ville
    Historique :
    - se situe derrière le mur de clôture d'une parcelle qui longe la rue du Petit Soleil. Son accès principal se fait par le 41 rue Nationale. Seul l'édifice en fond de cour et la galerie sont en état d'être étudiés. La tourelle d'escalier est une création récente. Le logis en fond de cour et la galerie quart-de-rond profondément gratté qui encadre la baie, le chanfrein ayant pu disparaître. La situation l'hypothèse de la création d'un bras de dérivation pour le moulin de l'Aumône sur le cour de la Masse, bien antérieure au début du 15e siècle. Dans un second temps, on aurait recouvert à neuf le logis, repris ses un élément de datation de la fin du Moyen Âge. Enfin, le plancher fut installé et la lucarne percée à ancien mais sont au contraire allées dans le sens des dernières transformations, en coupant davantage de
    Description :
    Le logis en fond de cour est construit en moellon et pierre de taille de tuffeau pour les deux premiers niveaux et en pan-de-bois pour le pignon nord. Les ouvertures sont trop modifiées au rez-de , peut-être une coursière. Le mur pignon nord présente une baie vitrée devancée de colombes ajoutées dernièrement. Le pignon en pan-de-bois et la charpente de comble sont cohérents et contemporains. Ils semblent cependant ajoutés à la fin du Moyen Âge sur le soubassement plus ancien, sans doute du 13e siècle. La 6,30 m, le logis en fond de cour présente des espaces intérieurs très dénaturés ; il ne demeure que la monoxyle qui enfourche le poinçon. Le sous-faîtage est quant à lui composé de deux éléments et lié aux faux cohérence des faîtes. Les abouts des solives de plancher apparaissent sous l'entrait du pignon. Le plafond centrale. Le plancher du comble est contemporain de la mise en place des pannes et de l'ouverture de la charpente. Le comble ne présente toutefois aucune trace d'isolation. La structure de la charpente
    Illustration :
    Vue du pignon arrière, en pan de bois, de la maison donnant sur le 41 rue Nationale