Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 2 sur 2 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Chenonceaux : château de Chenonceau
    Chenonceaux : château de Chenonceau Chenonceaux - Chenonceau - en écart
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Canton de Bléré
    Historique :
    Construction du château des Marques en 1432 ; destruction de ce château en 1513 à l'exception d'une tour ronde. Construction du logis Bohier de 1514 à 1517. Construction de la ferme au cours du 16e siècle. Construction d'un pont sur le Cher de 1556 à 1560. Construction de la galerie de 1576 à 1581 . Construction de l'aile des Dômes de 1580 à 1586. Restauration du château et de l'aile des Dômes par Félix Roguet de 1865 à 1878.
    Référence documentaire :
    de l'ancienne province de Touraine. Tours, 1883. , directeur des contributions et de M. Fanost, géomètre en chef. (Archives départementales d'Indre-et-Loire Bibliographie : merci de consulter l'Annexe. CARRE de BUSSEROLE, J.X. Dictionnaire géographique, historique et biographique d'Indre-et-Loire et Plan cadastral de 1824/ exécuté par M. Delaunay, géomètre, sous la direction de M. Paulmier DRAC Centre-Val de Loire, conservation régionale des Monuments historiques ; Orléans. Documentation
    Murs :
    tufeau pierre de taille
    Auteur :
    [architecte] De l'Orme, Philibert [commanditaire] de Poitiers Diane [commanditaire] Catherine de Médicis
    Titre courant :
    Chenonceaux : château de Chenonceau
    Annexe :
    Touraine, tome XL, 1984. - Tours : Société Archéologique de Touraine, 1984. - p. 1003-1025. GIRAULT, Pierre -Loire. Reprod. en fac-si. Paris, [s.d.]. 145 pl. [14 Microfiches] Archives royales de Chenonceau. Pièce introduction par Monseigneur l’abbé C. Chevalier ; Paris : J. Techener, 1864. Archives royales de Chenonceau . Techener, 1864. Archives royales de Chenonceau. Debtes et créanciers de la royne mère Catherine de Médicis : 1589-1606. Documents publiés pour la première fois d’après les archives du château de Chenonceau, avec de France, Tours : 1948. BABELON, Jean-Pierre. Chenonceau. photogr. de Jean-Pierre Godeaut. Paris Rabelais, Tours, Centre d'Etudes Supérieures de la Renaissance,1999-2000. BORDEAUX, Patrick. Un document Société archéologique de Touraine. Tours : imprimerie Ladevèze, 1858. [original écrit en 1745]. Chenonceau -les-Moulineaux : Beaux-Arts Éditions, 2011. CHEVALIER, Casimir. Archives royales de Chenonceau. 5 vol . Tours : E. Mazereau, 1869. CHEVALIER, Casimir (abbé). Restauration de Chenonceau. 1864-1878. Lyon
    Aires d'études :
    Canton de Bléré
    Texte libre :
    quatre tours d’angle dont les bases baignaient dans le Cher, réunies par des courtines ou des corps de logis. De ces quatre tours, subsiste aujourd’hui celle du sud-ouest de la terrasse, appelée "grosse tour abstraction de la chapelle et du pont, le plan d’origine est un carré cantonné de quatre tours d’angles est inconnu. Jean-Pierre Babelon avance le nom d’une famille d’ornemanistes de Tours, les frères l’escalier du cloître de la Psalette et les voûtes du cloître Saint-Martin à Tours. Thomas Bohier, en tant que maire de Tours, connaissait les équipes d’artistes alors en activité et a pu faire appel à elles Chevalier de classer et de relier les archives du château qui composent un exceptionnel chartrier rassemblé Le domaine de Chenonceau comprend le château classé Monument historique en 1840 et le parc situé sur les communes de Chenonceaux, Francueil, Civray-de-Touraine, classé le 7 novembre 1962. La valeur universelle exceptionnelle du château et de son parc a justifié leur inscription sur la liste du patrimoine
    Illustration :
    Logis Bohier : distribution au rez-de-chaussée. Projet par l'architecte Roguet, 17 septembre 1865 Vue ancienne du port des barques au pied du jardin de Diane. IVR24_19993701353XB Vue d'ensemble sur le Cher, prise de l'est. IVR24_20163702477NUCA Vue d'ensemble prise de l'est. IVR24_20163702497NUCA Vue de la façade sud-est du logis Bohier et d'une partie de la galerie. Vue prise depuis la rive Vue du logis Bohier au sud-est et de la jonction avec la galerie. Vue prise depuis la rive gauche Vue d'ensemble prise du nord-ouest depuis le jardin de Catherine. IVR24_20073700525NUCA Vue d'ensemble prise du nord-ouest (jardin de Catherine). IVR24_20133700746NUCA Détail d'une souche de cheminée du logis Bohier, à l'est. IVR24_20103702433NUCA Détail à la jonction du logis Bohier et de la galerie, à l'est. IVR24_20103702434NUCA
  • Houldes : manoir dit château des Houldes
    Houldes : manoir dit château des Houldes Francueil - Les Ouldes - isolé - Cadastre : 2011 A 786
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Canton de Bléré
    Historique :
    relevant de la châtellenie d'Amboise. Les titres de propriété des Ouldes ont été brûlés à Chenonceau en parti des Anglais, son château fut incendié et rasé en représailles en 1411 (de même que celui de Chenonceau). En 1468, Pierre Marques vendit à Adam de Hodon le lieu des Houdes, où ne se dressaient plus que des murailles ruinées. On pense qu'Adam de Hodon fit alors construire un nouveau château que son fils ainé Jean vendit en 1494 à Jacques de Beaune, pour le compte de Thomas Bohier qui désirait acquérir Chenonceau. Attendant la ruine des Marques, propriétaires de Chenonceau, Thomas Bohier s'installa aux Ouldes jusqu'en 1513, date à laquelle il acquit enfin Chenonceau. A partir de cette date, l'histoire des Ouldes est directement liée à celle du château de Chenonceau. En 1514, six fiefs dont celui des Ouldes sont rattachés à celui de Chenonceau, permettant d'ériger ce dernier en châtellenie. Antoine, fils aîné de Thomas Bohier, hérita de la châtellenie mais dut céder Chenonceau à François 1er en 1535. Henri II l'offrit à
    Observation :
    L'édifice n'a pas pu être visité lors de l'enquête.
    Référence documentaire :
    , Les Ouldes. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, Tours). MONTOUX, André. Vieux logis de Touraine. Cinquième série, 1982. Chambray-lès-Tours : C.L.D, 1982. Les Ouldes/Par Reillé, Karl. Dessin à l'aquarelle. Document recadré. Tiré de : REILLE, Karl. Deux cents châteaux et gentilhommières d'Indre-et-Loire. Tours, 1934. p.103 DAZUT, Mireille. Histoire de Francueil, village de Touraine. Maulévrier : Hérault-Editions
    Description :
    Le corps de logis est bâti en moellon enduit. Au nord, l'élévation consiste en un rez-de-chaussée percé de trois fenêtres dont les encadrements ont été refaits, surmonté d'un comble éclairé par trois lucarnes à fronton triangulaire en pierre de taille. Le pignon Est, percé de quatre demi croisées (deux par . Construite au moyen d'un appareil de brique et de pierre partiellement recouvert d'enduit, elle n'est pas sans rappeler la tour d'escalier de l'ancien presbytère de Francueil.
    Auteur :
    [propriétaire] Hodon de Adam
    Aires d'études :
    Canton de Bléré
    Illustration :
    Extrait du plan cadastral napoléonien, section D, 1824. (Archives départementales d'Indre-et-Loire , Tours). IVR24_20103700772NUCA
1