Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 3 sur 3 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Cale dite cale en tablier à quai incliné de la passerelle Saint-Symphorien
    Cale dite cale en tablier à quai incliné de la passerelle Saint-Symphorien Tours - avenue André Malraux - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    projet beaucoup plus vaste (et très coûteux), celui des quais de la rive gauche de Tours. On peut penser Le pont suspendu de Saint-Symphorien est construit en 1847. La cale en tablier du même nom apparaît que les travaux sont effectués dans les années qui suivent la crue de 1856. Les plans de 1863 (partie aval seulement) et 1866 montrent l'ouvrage achevé. Côté rive gauche, le pont de Saint-Symphorien est
    Observation :
    Numéro de l'ouvrage dans la base Diren : 37261-4.
    Référence documentaire :
    Encre sur papier, Ech. 1/1000e. Par Cormier (ingénieur). (archives municipales de Tours, 3 O 1 (ingénieur) ; De Basire (ingénieur). (archives départementales d'Indre-et-Loire, S 4946). (cf. illustration n Encre et aquarelle sur papier, Ech. 1/100e, 1863, détail. Par Pluyette (ingénieur). (archives Carte postale ancienne. (archives départementales d'Indre-et-Loire, 10 Fi 261 1345). (cf Carte postale ancienne. (archives départementales d'Indre-et-Loire, 10 Fi 261 1560). (cf Carte postale ancienne. (archives départementales d'Indre-et-Loire, 10 Fi 261 1371). (cf Encre et aquarelle sur calque, Ech. 2/1000e, 59 x 31 cm, 1869. Par Descombes (ingénieur). (archives
    Canton :
    Tours-Centre
    Description :
    Située rive gauche, de part et d'autre de la passerelle Saint-Symphorien, la cale en tablier à quai incliné mesure environ 200 mètres de long. Elle est desservie par deux cales abreuvoirs simples (une à chaque extrémité) et est accessible depuis le quai par deux rampes (une de chaque côté du pont). La cale en tablier sous la passerelle mesure trois mètres de large. Une petite cale abreuvoir simple a été ajoutée (sans doute à la fin du XXe siècle) en amont de la cale en tablier pour compenser la baisse du niveau de la Loire. Côté aval, la rampe et la cale abreuvoir simple sont dénaturées du fait de
    Typologies :
    l'eau car relayé par un petit mur de quai incliné qui plonge dans l'eau
    Localisation :
    Tours - avenue André Malraux - en ville
    Titre courant :
    Cale dite cale en tablier à quai incliné de la passerelle Saint-Symphorien
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    . Détail sur la section située en amont du pont de pierre. (archives municipales de Tours, 3 O 1 Avant projet de quais sur la Loire en face la ville de Tours (rive gauche), 26 décembre 1852 Plan des quais de Tours dressé le 16 juillet 1866 par les ingénieurs ordinaires Descombes et de Basire, détail sur les abords du pont suspendu de Saint-Symphorien. (archives départementales d'Indre-et Rive gauche de la Loire à Tours, vue prise vers l'aval. Au premier plan à droite, les abords du Rive gauche de la Loire à Tours, les abords du pont Saint-Symphorien. Photographie aérienne de Rive gauche de la Loire à Tours, amont du pont Saint-Symphorien. Photographie aérienne de Henrard Rive gauche de la Loire à Tours, abords du pont Saint-Symphorien. Photographie aérienne de Henrard Détail d'un plan relatif à la rectification des rampes de l'Abreuvoir et de la rue de la Paix . (archives départementales d'Indre-et-Loire). IVR24_20113703101NUCA
  • Port dit port de Chouzé
    Port dit port de Chouzé Chouzé-sur-Loire - le Bourg - en village
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    Au début du XIXe siècle, le bourg de Chouzé est équipé de deux petites cales opposées (type cale abreuvoir double à tablier haut) situées au niveau de l'église. Cet état est bien visible sur le cadastre napoléonien de 1830. En 1832, les habitants de Chouzé se plaignent des ensablements installés vis à vis de la partie dus à la présence des épis établis à proximité de Chouzé en 1825. Ils demandent que ces épis soient coupés pour éviter l'accumulation de sables mais l'administration refuse et propose au contraire d'établir de nouveaux ouvrages dans le lit de la Loire. Les digues complétentaires sont terminées en 1841 . La même année, l'ingénieur Cormier expose que les deux cales du port de Chouzé ne suffisent pas aux besoins de la localité (embarquement de vins de Bourgueil, grains, bois) et propose un projet de nouveau l'établissement d'un "avant-port" constitué d'une longue cale permettant de charger et décharger les bateaux à tous niveaux d'eau (hors les cas de grandes crues seulement, le quai n'étant pas insubmersible). En
    Référence documentaire :
    Encre et aquarelle sur papier, 20,5 x 13 cm, 1844. Par Cormier (ingénieur). (archives (ingénieur). (archives nationales, F 14 6613). (cf. illustration n° IVR24_20073700447NUCA). Document imprimé avec ajouts à l'encre, 1912. Par Seignobos (ingénieur). (archives départementales ). (archives départementales du Loiret, Liasse 30936). (cf. illustration n° IVR24_20113702757NUCA). Encre et aquarelle sur papier, section G 2, Ech. 1/1250e, 1830, détail. (archives départementales
    Précision dénomination :
    port de rive
    Description :
    Situé sur la rive droite, vis à vis du bourg (en amont), le port de Chouzé comprend une cale en
    Typologies :
    port de rive : port aménagé et appareillé directement sur la rive du fleuve. Il n'y a pas de levée
    Titre courant :
    Port dit port de Chouzé
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    Extrait du cadastre napoléonien de 1830. (archives départementales d'Indre-et-Loire, 3 P 2/074/14 Plan du port de Chouzé dressé par l'ingénieur Cormier, 3 août 1844. (archives départementales Plan du port de Chouzé dressé par l'ingénieur Cormier, 3 août 1844. (archives nationales, F 14 6613 Extrait de la carte de Coumes (1848) complétée en 1858 par l'ingénieur Collin. (archives Projet de prolonger le quai du port de Chouzé vers l'aval, ingénieur ordinaire Seignobos, 23 novembre 1912. (archives départementales d'Indre-et-Loire, S 2056). IVR24_20113702761NUCA Le port de Chouzé depuis la Loire, début du XXe siècle. Carte postale ancienne. (collection Le port de Chouzé-sur-Loire. IVR24_20153700720NUCA Le port de Chouzé-sur-Loire, cale orientée vers l'aval. IVR24_20153700719NUCA
  • Cale dite cale en tablier à quai incliné (port d'Amboise)
    Cale dite cale en tablier à quai incliné (port d'Amboise) Amboise - quai Charles Guinot quai du Général De-Gaulle - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    Suite à la demande en 1841 de la municipalité d'Amboise d'utiliser à des travaux d'élargissement du quai à l'aval du pont (rive gauche) des terres provenant de travaux réalisés au château, l'ingénieur en chef Lemierre propose la construction d'une "cale à tablier" vis à vis de la ville. L'ouvrage rivière de l'Amasse" et permettrait d'effectuer les chargements et déchargements avec "la plus grande aisance". Les plans de ce projet non abouti n'ont malheureusement pas été retrouvés et il faut attendre l'année suivante pour que de nouveaux projets concernant Amboise voient le jour. Le 25 décembre 1842 , l'ingénieur ordinaire Cormier dresse un avant projet de travaux propres à ramener et à fixer le thalweg de la Loire contre les quais de la ville d'Amboise ; il propose également de construire un port côté rive gauche. Ces constructions sont adoptées en principe et l'ordre est donné de dresser le projet définitif le 18 janvier 1843. Cormier propose d'établir un port de chaque côté du pont car cet ouvrage "indique
    Observation :
    Numéro de l'ouvrage dans la base Diren : 37003-15 et 37003-18.
    Référence documentaire :
    Encre sur papier, 1870. (archives municipales d'Amboise, Sans cote). (cf. illustration n Carte postale ancienne. (archives municipales d'Amboise, CP n° 207). (cf. illustration n Carte postale ancienne colorisée. (archives municipales d'Amboise, CP n° 473). (cf. illustration n Carte postale ancienne. (archives départementales d'Indre-et-Loire, 10 Fi 3-46). (cf. illustration Carte postale ancienne. (archives départementales d'Indre-et-Loire, 10 Fi 3-257). (cf. illustration Carte postale ancienne. (archives départementales d'Indre-et-Loire, 10 Fi 3-52). (cf. illustration Carte postale ancienne. (archives départementales d'Indre-et-Loire, 10 Fi 3-61). (cf. illustration Document imprimé, 1848-1858, détail. Par Coumes (ingénieur) ; Collin (ingénieur). (archives Encre sur pelure collée sur papier, 30,5 x 21 cm, 1860. (archives nationales, F 14 6615). (cf Encre et aquarelle sur calque, détail, non daté (probablement entre 1856 et 1866). (archives
    Description :
    Située sur la rive gauche, la cale en tablier à quai incliné était établie de part et d'autre du l'amont. L'ouvrage a été surélevé sur toute sa surface, d'un mètre environ, et sert de parking . L'extrémité amont de l'ouvrage présente un plan arrondi. En amont de la cale se trouvent quatre escaliers chemin de halage de trois mètres de large environ. Le perré haut est rythmé par des escaliers simples ou doubles. La partie basse de l'ouvrage est ensevelie sous la végétation et est illisible. Actuellement l'ouvrage se poursuit jusqu'à l'embouchure de l'Amasse mais au milieu du XIXe siècle, le pont divisait la
    Typologies :
    l'eau car relayé par un petit mur de quai incliné qui plonge dans l'eau
    Localisation :
    Amboise - quai Charles Guinot quai du Général De-Gaulle - en ville
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    tablier. Situation des travaux en décembre 1870, suite à la destruction partielle de l'ouvrage. (archives 1904. (archives municipales d'Amboise, CP n° 473). IVR24_20113701914NUCAB Atlas de la Loire comprenant toute la partie du cours du fleuve depuis son embouchure jusqu'au Extrait de la carte de la Loire dressée par l'ingénieur Coumes en 1848, complétée par l'ingénieur Collin en 1858 : détail sur Amboise. (archives départementales du Loiret, Liasse 30936 Situation du lit de la Loire entre Amboise et Montlouis, par le conducteur Harmani, 1852. Détail sur Amboise. (archives départementales d'Indre-et-Loire, S 4937). IVR24_20113701912NUCA Défense de la ville d'Amboise contre les inondations de la Loire et de l'Amasse. Plan de la rive gauche en amont du pont, détail, non daté (probablement entre 1856 et 1866). (archives départementales Elévation de la travée suspendue du pont d'Amboise avec mention du port sous une des arches, non
1