Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 5 sur 5 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Verrière : Apparition de Notre-Dame de Lourdes (baie 1)
    Verrière : Apparition de Notre-Dame de Lourdes (baie 1) Chançay
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Inscriptions & marques :
    "J.P. Florence et Cie Tours 1902" (sur le panneau central) ; "1er octobre 1901" (au centre sur l'encadrement de la verrière) ; "Je suis l'Immaculée Conception" (autour de la tête de la Vierge).
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    Florence à Tours. La partie inférieure du panneau central est ornée d'un blason aux armes du comte Barré de Cette verrière a été réalisée en 1901 et 1902 (panneau central) par l'atelier de Jean-Prosper Saint Venant, commanditaire de la verrière. A cette époque, il réside avec son épouse au château de Valmer, propriété de son beau-père M. Lefèvre. La verrière a été réclamée par le comte de Saint Venant à l'occasion de l'inventaire de 1906.
    Référence documentaire :
    Archives départementales d'Indre-et-Loire. 2 V 106. Inventaire des biens dépendant de la fabrique paroissiale de Chançay du 6 mars 1906.
    Représentations :
    Le panneau central représente l'Apparition de la Vierge à Bernadette Soubirous dans la grotte de Massabielle à Lourdes. La Vierge, entourée de lumière, est représentée les pieds nus surmontés d'une rose, les mains jointes et un chapelet autour de son bras droit. Bernadette Soubirous prie à genoux un chapelet dans les mains. Le panneau central est entouré de guirlandes de fleurs et de fruits. Blason : d'azur , au chevron d'argent accompagné en chef de deux mouchetures d'hermine d'argent et en pointe d'un
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Baie libre en plein cintre. Le motif central s'inscrit dans un médaillon entouré de guirlandes, se
    Auteur :
    [commanditaire] Barré de Saint Venant, comte de
    Emplacement dans l'édifice :
    mur ouest de l'avant-choeur
    Titre courant :
    Verrière : Apparition de Notre-Dame de Lourdes (baie 1)
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Détail des armes de la famille Barré de Saint Venant. IVR24_20113700210NUC2A
  • Verrière : Notre-Dame de Lourdes (baie 5)
    Verrière : Notre-Dame de Lourdes (baie 5) Villedômer
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Inscriptions & marques :
    "J. P. Florence Heinrich, Tours 1904, ND de Lourdes P. (riez) P. (our) N. (ous), don de Mme A.R".
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    Verrière réalisée par l'atelier de Florence et Heinrich en 1904. Elle a remplacé une verrière réalisée un siècle plus tôt par Bardet, identique à celles de la nef. La donatrice n'a pu être identifiée.
    Référence documentaire :
    Archives paroissiales de Villedômer. Registre pour les délibérations du bureau de la fabrique de l'église de Villedômer.
    Représentations :
    Notre Dame de Lourdes.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Verrière composée de quatre panneaux superposés, maintenus par trois barlotières, dont le panneau
    Emplacement dans l'édifice :
    mur nord de la nef
    Titre courant :
    Verrière : Notre-Dame de Lourdes (baie 5)
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
  • Noue : château dit château de La Noue
    Noue : château dit château de La Noue Villedômer - La Noue - en écart - Cadastre : 1835 D4 1094 2012 D 1634 2012 D 1635
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    finances de Tours, puis à son fils Étienne Marie de La Noue, trésorier de France, maire de Tours en 1800 jardinier, écuries, grange) ont été édifiés entre 1870 et 1881. En 1755, l'archevêque de Tours demande que Le plus ancien propriétaire connu est René Bouault, sieur de La Noue, maire d'Amboise entre 1596 et 1599. En 1672, le château est acquis par Archambault, président du grenier à sel de Neuvy-le-Roi. A partir de 1736, il appartient à Étienne Cassin, écuyer, président trésorier de France au bureau des . L'édifice est acheté en 1826 par le baron Amédée de Cools, chef d'état-major de la garde royale, décédé en 1861. Il appartient ensuite à sa veuve (jusqu'en 1874), puis à leur fils Emmanuel Jacques, baron de Cools, chef d'escadron des dragons puis lieutenant-colonel de réserve, (jusqu'en 1890), puis sa veuve Marguerite Sophie de La Faulotte. Le château, resté dans la même famille, accueille aujourd'hui une activité de gîte et de location de salle de réception. Un corps de bâtiment abritant un logis et un ancien
    Référence documentaire :
    de Tours. 1784. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, C 206/1). Plan de la route de Tours à Paris par Château-Renault et Vendôme, dans l'étendue de la généralité Plan cadastral napoléonien de 1835. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 3 P2 276). Archives communales de Villedômer. Registre des délibérations. Archives paroissiales de Villedômer. Ordonnance de 1755. p. 202-204 MONTOUX, André. Vieux logis de Touraine, septième série. Chambray-lès-Tours : CLD, 1987. Archives départementales d'Indre-et-Loire. 3 P3 2938. Registre des augmentations et diminutions CARRE de BUSSEROLLE, J-X. Dictionnaire géographique historique et biographique d'Indre-et-Loire et de l'ancienne province de Touraine. Mayenne : J. Floch, 1966.
    Représentations :
    Portes en plein cintre de la façade ouest encadrées de pilastres doriques et sommées de tympans
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    Château en forme de L dont les angles sud-est et nord-est sont occupés par des tours circulaires . Le corps de bâtiment principal, rectangulaire, en rez-de-chaussée surélevé et étage de comble, est construit en moellon enduit et pierre de taille (chaînes d'angles, encadrements des baies, corniches) et couvert d'un toit à longs pans et croupes en ardoise. Le rez-de-chaussée est éclairé par cinq baies précédées de trois marches (façade ouest) et trois portes précédées par un perron. L'étage de comble est éclairé par huit grandes lucarnes à fronton triangulaire en pierre de taille (quatre de chaque côté) et deux petites à oculus en pierre de taille (côté est). Ce corps de bâtiment est relié à la tour sud, par une aile en rez-de-chaussée et étage de comble, en moellon enduit et pierre de taille (encadrements carré et étage de comble, est construite en moellon enduit et pierre de taille (encadrement des baies , corniche) et couverte de toit en poivrière en ardoise surmonté d'un lanternon octogonal. Deux baies en arc
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Titre courant :
    Noue : château dit château de La Noue
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    généralité de Tours, 1784 : La Noue. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, C 206/1 Extrait du plan de la route de Paris à Tours, par Château-Renault et Vendôme, dans l'étendue de la Extrait du plan cadastral napoléonien, section D4, 1835 : château de La Noue. (Archives Plan de localisation des bâtiments de la Noue, réalisé d'après le plan cadastral de 2012. Dessin, A Extrait de plan (non daté), seconde moitié du 19e siècle ? (après 1835 et avant 1881 Détail de la tour sud-est. IVR24_20163702211NUCA Détail de la tour nord-est servant de chapelle. IVR24_20163702222NUCA Vue d'ensemble de l'autel et des verrières réalisés, pour Marguerite Sophie de la Faulotte, en 1896 Détail d'une verrière de la chapelle, J.P. Florence, 1896. IVR24_20133700663NUC1A Détail d'une verrière de la chapelle, J.P. Florence, 1896. IVR24_20133700664NUC1A
  • Verrière : la remise des clefs à saint Pierre (baie 4)
    Verrière : la remise des clefs à saint Pierre (baie 4) Chançay
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Inscriptions & marques :
    "J.P. Florence et Heinrich Tours 1904" (sur le panneau central) ; "12 janvier 1903" (à droite sur l'encadrement de la verrière) ; "Virtute Nitet" (sous le blason, à gauche sur l'encadrement de la verrière).
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    Heinrich à Tours. Le commanditaire de cette verrière est le comte de Sinéty (blason). A cette époque, il Cette verrière a été réalisée en 1903 et 1904 (panneau central) par l'atelier de Florence et réside avec son épouse au château de Valmer, propriété de son beau-père M. Lefèvre. La verrière a été réclamée par la famille de Sinéty à l'occasion de l'inventaire de 1906.
    Référence documentaire :
    Archives départementales d'Indre-et-Loire. 2 V 106. Inventaire des biens dépendant de la fabrique paroissiale de Chançay du 6 mars 1906.
    Représentations :
    deux clefs (d'argent et d'or) à saint Pierre agenouillé, en présence de moutons et de quatre apôtres , dont saint Jean, deuxième personnage en partant de la gauche. Le panneau central est entouré de guirlandes de fleurs et de fruits. Blason : d'azur au cygne d'argent colleté d'une couronne à l'antique de
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Baie libre en plein cintre. Le motif central s'inscrit dans un médaillon entouré de guirlandes, se
    Auteur :
    [commanditaire] Sinéty, comte de
    Emplacement dans l'édifice :
    mur est de la nef
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Détail des armes de la famille de Sinéty. IVR24_20113700215NUC2A
  • Verrière : Apparition du Sacré-Coeur (baie 2)
    Verrière : Apparition du Sacré-Coeur (baie 2) Chançay
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Inscriptions & marques :
    "J.P. Florence successeur de L. Lobin Tours 1895" (au centre sur l'encadrement de la verrière
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    Cette verrière a été réalisée en 1895 par l'atelier de Jean-Prosper Florence à Tours. Le commanditaire de cette verrière est M. Lefèvre, propriétaire du château de Valmer, qui la réclame à l'occasion de l'inventaire de 1906.
    Référence documentaire :
    Archives départementales d'Indre-et-Loire. 2 V 106. Inventaire des biens dépendant de la fabrique paroissiale de Chançay du 6 mars 1906.
    Représentations :
    , apparaissant dans une nuée, présente le Sacré-Coeur sur sa poitrine de sa main droite et le stigmate à l'intérieur de sa main gauche. Marguerite-Marie Alacoque est représentée mettant un genou à terre et ouvrant les bras. Au premier plan, figurent les instruments de la Passion : croix, couronne d'épines, lance et roseau. Le panneau central est entouré de guirlandes de fleurs et de fruits.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Baie libre en plein cintre. Le motif central s'inscrit dans un médaillon entouré de guirlandes, se
    Emplacement dans l'édifice :
    mur est de l'avant-choeur
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
1