Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 5 sur 5 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Chapelle Saint-Charles
    Chapelle Saint-Charles Orléans - 1 rue Porte-Madeleine - en ville - Cadastre : 1994 AY 2
    Historique :
    1717, sous le vocable de saint Charles Borromée, en mémoire du dévouement exemplaire de l'évêque , l'administration des Hospices civils d'Orléans décida son achèvement ; les travaux furent confiés à Pierre-Charles
    Référence documentaire :
    p. 142 BEAUVAIS DE PRÉAU, Charles-Nicolas. Essais historiques sur Orléans. Orléans : Couret de BRUNEAU, Olivier. La chapelle Saint-Charles : restauration, réhabilitation, conservation et d'Orléans, illustrée par 60 lithographies de Charles Pensée. Paris : Victor Didron, 1849. (Réédition dans la . Ensemble de 90 clichés concernant la chapelle Saint-Charles réalisés en 1975, 1983 et 1984 par Daniel
    Auteur :
    [architecte] Thuillier Pierre-Charles
    Titre courant :
    Chapelle Saint-Charles
    Annexe :
    son fils. Pierre-Charles Thuillier fut nommé architecte des Hospices civils le 17 mai 1828. Il fut le chapelle Saint-Charles. Il donna sa démission le 29 mai 1863 en demandant à ne résigner sa charge qu'au 1er janvier 1864 et reçut alors le titre d'architecte honoraire. René Demond, successeur de Pierre-Charles
    Vocables :
    Saint-Charles
  • Palais de l'évêché, actuellement hôtel de ville
    Palais de l'évêché, actuellement hôtel de ville Blois - 9 place Saint Louis - en ville - Cadastre : 1980 DO 218, 544, 545, 541, 540, 516
    Auteur :
    [architecte] Collet Jean-Baptiste [maître maçon] Jacquet Jean
    Texte libre :
    jardins, sur les pentes du haut-bourg Saint-Jean, très dénivelées, mais pratiquement libres de son accord pour le début des travaux. En 1698, Jean Fay, entrepreneur des ouvrages du roi, passait dominait le bas-bourg Saint-Jean. Le prolongement des murs de soutènement des deux terrasses représentait les réalisations voisines de Marigny au château de Menars, il engagea Jean-Baptiste Collet, architecte travaux plus tardifs de Mgr de Thémines, il appartient, en fait, aux aménagements de Jean-Baptiste Collet grand escalier, enjambant le bas-bourg Saint-Jean et escaladant le coteau, qui aurait constitué, depuis -est de la ville et le bas-bourg Saint-Jean aurait été coupé de toute communication avec la ville basse restitution du palais à l'évêché de Blois. L'auteur de ce salon est Claude Jean-Baptiste Robin, spécialiste
    Illustration :
    Projet de rampe reliant la terrasse de l'évêché au Mail Saint Jean (non réalisé Bâtiment principal : façade sud (vue prise du mail Saint-Jean). IVR24_19914100306XA Bâtiment principal : façade sud (vue prise du mail Saint-Jean). IVR24_19864100084X Jardins : murs de soutènement des terrasses. Vue prise depuis la rue du Bourg Saint Jean
  • Hôpital général
    Hôpital général Orléans - 1 rue Porte-Madeleine - en ville - Cadastre : 1994 AY 2
    Historique :
    chapelle adjacente Saint-Charles. Dans les espaces laissés libres furent implantés quelques édifices -Madeleine, remplacée en 1713 par la chapelle Saint-Charles qui resta inachevée jusqu'en 1864. Entre 1696 et ville, et Pierre-Charles Thuillier, architecte des Hospices civils, au sud-est de l'hôpital général
    Référence documentaire :
    Figure de la ville d'Orléans / Jean Fleury. 1640. (Bibliothèque municipale d'Orléans, Rés ZHOO34). p. 141 BEAUVAIS DE PRÉAU, Charles-Nicolas. Essais historiques sur Orléans. Orléans : Couret de , illustrée par 60 lithographies de Charles Pensée. Paris : Victor Didron, 1849. (Réédition dans la collection ESQUIROL, Jean-Étienne. Des établissements des aliénés en France et des moyens d'améliorer le sort
    Description :
    en E. A l'aile médiane fut reliée la chapelle Saint-Charles dont les bras du transept venaient
    Auteur :
    [architecte] Thuillier Pierre-Charles
    Annexe :
    l'entrepreneur général Jean-Louis Boyé. L'hospice, affectant un plan en L, comportait un bâtiment principal promulguée la Loi dite des aliénés, sous l'impulsion de Jean-Étienne Esquirol (1772-1840), psychiatre direction des architectes François Narcisse Pagot et Pierre-Charles Thuillier, ainsi que partagé en l'hospice Caroline eut lieu le 4 novembre 1838 qui fut mis sous la protection de saint Charles. Les quatre divisions se nommaient Saint-Jean de Dieu, Notre-Dame de Pitié, Sainte Marguerite et Saint-Vincent de Paul . Maison de l'Enfance ou Pouponnière Landreloup La maison, située 89 rue du Faubourg-Saint-Jean, fut léguée
    Illustration :
    Cour intérieure orientale des femmes. A droite la chapelle Saint-Charles (carte postale éditée par Cour Saint-Charles, entrée des ateliers à droite (carte postale éditée par Neurdein Frères Maison Landreloup située 89 rue du Faubourg-Saint-Jean, utilisée par l'armée française en 1940 -Charles. IVR24_20124500271NUC4A d'entrée principale. La devise fut inventée par Charles de Troyes, seigneur de la Chesnaie, l'un des
  • Ancien hôtel-Dieu
    Ancien hôtel-Dieu Orléans
    Historique :
    comptait 249 lits répartis dans cinq salles : Saint-Lazare (60), Saint-Laurent (59), Saint-Charles (60 l'Orléanais. Le mobilier de la chapelle fut transporté dans la chapelle Saint-Charles de l'hôpital général.
    Référence documentaire :
    Figure de la ville d'Orléans / Jean Fleury. 1640. (Bibliothèque municipale d'Orléans, Rés ZHOO34). BEAUVAIS DE PRÉAU, Charles-Nicolas. Essais historiques sur Orléans. Orléans : Couret de Villeneuve d'Orléans, illustrée par 60 lithographies de Charles Pensée. Paris : Victor Didron, 1849. (Réédition dans la p. 259-388 CUISSARD, Charles. Les Chartes originales de l'ancien Hôtel-Dieu d'Orléans. In p. 576-581 CUISSARD, Charles. Portraits des administrateurs de l'Hôtel-Dieu d'Orléans (1728). In p. 133 TOLLET, Charles. Les édifices hospitaliers depuis leur origine jusqu'à nos jours, Paris p. 350 VERGNAUD-ROMAGNESI, Charles François. Histoire de la ville d'Orléans, de ses édifices
    Illustration :
    Vue générale de l'ancien hôtel-Dieu (dessin de Charles Pensée, lithographie de Lemercier, extrait Façade méridionale de l'ancien hôtel-Dieu (dessin de Charles Pensée, lithographie de Lemercier de Charles Pensée, vers 1842 (collection particulière). IVR24_19784500566P
  • Pont Jacques Gabriel
    Pont Jacques Gabriel Blois - rue du Maréchal de Lattre de Tassigny quai Villebois Mareuil - en ville
    Référence documentaire :
    p. 38. MESQUI, Jean. Passer la Loire. In : Blois un amphithéâtre sur la Loire. Paris : Adam Biro photog. noir et blanc. Par Doré Jean-François (photographe). (Archives Départementales de Loir-et
    Illustration :
    Reconstruction du pont, 18-07-1948. Par Jean Chartrin (Archives départementales de Loir-et-Cher La reconstruction des arches centrales du pont, deuxième moitié des années quarante. Par Jean
1