Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 724 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Fontgombault : chapelle Saint-Julien, verrières
    Fontgombault : chapelle Saint-Julien, verrières Fontgombault -
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale Les vitraux de l'Indre
    Historique :
    , construite par les moines de Fontgombault dans le 4e quart du 19e siècle sur la rive sud de la Creuse, à Lobin. Ils ont été restaurés par Daniel Auclert en 2002. Cette même année, les moines de Fontgombault l'emplacement de l'implantation primitive de la communauté monastique. Les vitraux : La chapelle Saint-Julien a été dotée de vitraux dès sa construction. Ces derniers ont été réalisés en 1889 par Lucien-Léopold
    Auteur :
    [] Bénédictins de Fontgombault
    Localisation :
    Fontgombault -
    Titre courant :
    Fontgombault : chapelle Saint-Julien, verrières
    Aires d'études :
    Département de l'Indre
    Illustration :
    Fontgombault, chapelle Saint-Julien, baies de l'abside (montage). IVR24_20093603887NUCA Fontgombault, chapelle Saint-Julien, baie 0 : saint Julien du Mans. IVR24_20093603888NUCA Fontgombault, chapelle Saint-Julien, baie 3 : verrière ornementale. IVR24_20093603895NUCA Fontgombault, chapelle Saint-Julien, crypte, baie 0 : Notre-Dame du Bien Mourir
  • 2 verrières de la crypte de la chapelle Saint-Julien
    2 verrières de la crypte de la chapelle Saint-Julien Fontgombault - Fontgombault - isolé
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale Les vitraux de l'Indre
    Historique :
    , construite par les moines de Fontgombault dans le 4e quart du 19e siècle sur la rive sud de la Creuse, à thermoformé réalisées par les moines de Fontgombault en 2002. l'emplacement de l'implantation primitive de la communauté monastique. Les vitraux : Compositions en verre
    Description :
    Ces deux verrières sont composées de deux panneaux de verre thermoformé incolore. L'une figure Notre-Dame du Bien Mourir (Vierge à l'enfant vénérée à Fontgombault) dans une mandorle (baie 0), l'autre
    Auteur :
    [] Bénédictins de Fontgombault
    Localisation :
    Fontgombault - Fontgombault - isolé
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Fontgombault
    Titre courant :
    2 verrières de la crypte de la chapelle Saint-Julien
    Aires d'études :
    Département de l'Indre
    Illustration :
    Fontgombault, chapelle Saint-Julien, crypte, baie 0 : Notre-Dame du Bien Mourir Fontgombault, chapelle Saint-Julien, crypte, baie 1 : verrière ornementale. IVR24_20093603898NUCA
  • Bourg de Fontgombault
    Bourg de Fontgombault Fontgombault - Bourg - en village
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général (c) Parc naturel régional de la Brenne
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique L'architecture rurale du parc naturel régional de la Brenne
    Référence documentaire :
    L'église de Fontgombault, carte postale non datée. 1 impression photomécanique (carte postale Plan cadastral, commune de Fontgombault, section B. 1812. (Archives départementales de l'Indre, 3 P Plan cadastral parcellaire de la commune de Fontgombault, terminé en 1812, sous la direction de M DESMAISONS, René. Les monuments aux morts d'Oulches et de Fontgombault. Revue des Amis du Blanc et ), noir et blanc ; 9 x 14 cm (image). (Archives départementales de l'Indre, 11 Fi 76/1). Archives départementales de l'Indre, 2 O/076/4. Administration communale, bâtiments et biens Carte de la France dite Carte de Cassini, feuille 31 (Le Blanc)/par César-François Cassini de Thury (Archives départementales de l'Indre, 3 P 076). Archives départementales de l'Indre, 2 O/076/4. Reconstruction de l'école mixte et aménagement de ), noir et blanc ; 9 x 14 cm (image). (Archives départementales de l'Indre, 48 J 4 B 3420).
    Localisation :
    Fontgombault - Bourg - en village
    Titre courant :
    Bourg de Fontgombault
    Aires d'études :
    Parc naturel régional de la Brenne
    Texte libre :
    Le bourg de Fontgombault Situé à mi-chemin entre le Blanc et Tournon-St-Martin, le bourg de Fontgombault occupe également une position centrale au sein du territoire communal. Il s'étend le long de la D et 20e siècles. A la sortie nord-ouest du bourg, se trouve l'abbaye bénédictine Notre-Dame de Fontgombault en bord de rivière. A proximité, la cité jardin marque l'emplacement de la cité ouvrière créée au 950 qui suit la rive droite de la Creuse du Blanc à Tournon-St-Martin. Au centre du village, la D 43 forme un axe perpendiculaire permettant de traverser la Creuse via un pont ; c'est à ce point de petites ruelles perpendiculaires au coteau. Le bâti s'organise de part et d'autre de la rue centrale carte de Cassini sous la forme d'un trait continu, joignant l'abbaye à l'église paroissiale. Les jardins l'essentiel du bâti, parfois accompagnées de petites dépendances, étables, granges, celliers. La comparaison des cadastres de 1812 et actuel ainsi que l'observation sur le terrain laissent penser qu'un nombre
    Illustration :
    Le bourg de Fontgombault sur la carte de Cassini, 2e moitié du 18e siècle. IVR24_20103600237NUC1A Le bourg de Fontgombault sur le plan cadastral de 1812. (Archives départementales de l'Indre, 3 P L'église de Fontgombault, carte postale non datée. (Archives départementales de l'Indre, 11 Fi 76 Vue de l'abbaye Notre-Dame de Fontgombault. IVR24_20103600227NUC2A Vue du bourg depuis la rive gauche de la Creuse. IVR24_20103600234NUC2A Vue d'une maison de bourg. IVR24_20103600065NUC2A Vue de la cité jardin Notre-Dame. IVR24_20103600224NUC2A Vue de l'église paroissiale Saint-Jacques-le-Majeur. IVR24_20103600101NUC2A
  • Fonterland : prieuré de bénédictins, puis ferme
    Fonterland : prieuré de bénédictins, puis ferme Tournon-Saint-Martin - Fonterland - isolé - Cadastre : 2013 C 1487, 1488 1812 C 1798, 1799
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général (c) Parc naturel régional de la Brenne
    Genre :
    de bénédictins
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique L'architecture rurale du parc naturel régional de la Brenne
    Historique :
    l’abbaye bénédictine de Fontgombault. Le lieu-dit (et peut-être l’établissement ecclésiastique) est cité en ". Les moines de Fontgombault y célèbre une messe une fois par an (29 septembre). En 1778, un devis est l'abbaye de Fontgombault, était alors estimé à 17000 livres. Le lieu-dit ("Fonterlan") figure sur la carte La ferme de Fonterland est une ancienne métairie qui a succédé à un petit prieuré dépendant de 1210/1211 dans une lettre d'Innocent III confirmant les privilèges de l'abbaye Sainte-Croix d'Angles (Decimas de Campania. Fontisterlandi de Tornum). Se fondant sur le contexte historique, l'architecture de la chapelle et le passage de la lettre Innocent III, Dom de Bascher, archiviste de l’abbaye, suppose ), l'exploitation en mode de faire valoir indirect, mettant ainsi en fermage ou en métayage nombres de ces prieurés et domaines. Selon ce modèle, il ne résidait, certainement dès le Moyen Age tardif, plus de moines à n'est plus, à l'Époque moderne, qu'une exploitation agricole, l'une des plus importantes de l'abbaye. Il
    Référence documentaire :
    DE BASCHER, J. Le prieuré de Fonterland. Archives privées de l'abbaye de Fontgombault DE BASCHER, J. L'abbaye royale Notre-Dame de Fontgombault. Poitiers : P. Oudin, 1991, 463 p. Archives départementales de l'Indre, F 1208. Bulle d’Innocent III en faveur de l’abbaye Sainte Collection privée. Histoire de Tournon-St-Martin et ses environs. Plan cadastral parcellaire de la commune de Tournon/ sous la direction de M. Lepeintre, directeur en 1812. (Archives départementales de l'Indre, 3 P 224, 14 à 31). Chapelle du prieuré de Fonterland. Michel Plaux. (Collection privée). Chapelle du prieuré de Fonterland. Jean-Louis Soubrier, septembre 1967. (Musée archéologique de Chapelle du prieuré de Fonterland. /Jean-Louis Soubrier, septembre 1957. (Musée archéologique de Carte de la France dite Carte de Cassini, feuille 31 [Le Blanc]/par César-François Cassini de Thury
    Description :
    La ferme de Fonterland est située au bord du plateau calcaire qui domine la vallée encaissée du Suin. Elle comprend quatre bâtiments principaux (ceux construits après l’installation de l’exploitation porcs. Une chapelle se dresse au sud-ouest de la cour. Les toitures de cette ferme à cour ouverte sont à longs pans en tuile plate, à l’exception d’une remise couverte avec de la tôle ondulée. Elles sont porcs qui l’est complètement. Le logement principal de la ferme se compose d’un corps de bâtiment encadré de deux annexes (intégrées lors de sa restauration dans les années 2000). Il est construit en rez -de-chaussée sur poteaux engravés, entre deux murs pignons. La charpente, de type à arbalétriers et relèvent l’égout du toit. Les entrées sont en mur gouttereau est, lequel est également percée de deux fenêtres. L’élévation postérieure compte une entrée à encadrement chanfreiné. Lors de sa restauration, un . L’annexe nord, en rez-de-chaussée, implantée entre le logement et la grange-étable, était à l’origine une
    Étages :
    en rez-de-chaussée
    Titre courant :
    Fonterland : prieuré de bénédictins, puis ferme
    Annexe :
    Expertise dendrochronologique d'échantillons provenant de la ferme de Fonterland à Tournon-Saint bâtiment, en rez-de-chaussée et orienté nord-sud, est construit sur poteaux engravés, entre deux murs pignons. La charpente, de type à arbalétriers et pannes, possède quatre fermes numérotées arbitrairement depuis le nord. Par cohérence, les poteaux sont intégrés aux fermes. Chaque ferme forme un pan-de-bois arbalétriers recevant un cours de pannes extérieures, deux demi-faux-entraits. Le contreventement longitudinal marques d’assemblage sont cohérentes et présentes sur la quasi-totalité des bois, de I à IIII du nord au , entrait : se rattache à 1459 Interprétation : D’après les marquages, l’ensemble de charpenterie semblait cohérent. Cependant la présence de pannes extérieures et l’absence d’encoche en about des demi-entraits pouvaient éventuellement être un indice de modification. Sauf arguments contraires, nous sommes en présence poteaux et entraits de 1459. Les marques d’assemblage seraient soit de 1459 pour les poteaux et reprises
    Aires d'études :
    Parc naturel régional de la Brenne
    Illustration :
    Extrait de la carte de Cassini vers 1754-1766. IVR24_20133601373NUC1B La ferme de Fonterland portée sur le plan cadastral de 1812 (parcelles C 1798, 1799). (Archives départementales de l'Indre, 3 P 224, 14 à 31). IVR24_20133600298NUC2A Chapelle du prieuré de Fonterland. Jean-Louis Soubrier, 1957. (Musée archéologique de Martizay Chapelle du prieuré de Fonterland. Jean-Louis Soubrier, 1967. (Musée archéologique de Martizay Chapelle du prieuré de Fonterland, depuis le sud. Michel Plaux. (Collection privée Vue générale de la ferme depuis l'est. IVR24_20133601525NUC2A Vue du logement de la ferme depuis l'est. IVR24_20133601537NUC2A Vue de l'écurie (reconvertie en logement) depuis le sud-est. IVR24_20133601538NUC2A Vue de la grange-étable depuis le sud. IVR24_20133601536NUC2A
  • Présentation de la commune de Fontgombault
    Présentation de la commune de Fontgombault Fontgombault
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général (c) Parc naturel régional de la Brenne
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique L'architecture rurale du parc naturel régional de la Brenne
    Référence documentaire :
    Les rochers de Fontgombault. 1 impression photomécanique (carte postale), noir et blanc ; 9 x 14 cm Les rochers et la Creuse, route de Le Blanc à Fontgombault. 1 impression photomécanique (carte Commune de Fontgombault : plan cadastral, tableau d'assemblage, 1812. (Archives départementales de Archives départementales de l'Indre, 2 Q 138. Fontgombault, procès-verbaux d'estimation des saisies Plan cadastral parcellaire de la commune de Fontgombault, terminé en 1812, sous la direction de M Tournon-St-Martin (Communes de Fontgombault, Lureuil, Martizay) . Orléans : SRA Centre, 2010. COULON, Gérard. De Méru au Bas-Berry, les boutonneries oubliées, Le Blanc, Fontgombault et DE BASCHER, Dom Jacques. L'abbaye royale Notre-Dame de Fontgombault. Éditions P. Oudin, 1991. DESMAISONS, René. Les monuments aux morts d'Oulches et de Fontgombault. Revue des Amis du Blanc et p. 98-116 HENRIET, J. L'abbatiale Notre-Dame de Fontgombault. Congrès archéologique de France, 142e
    Localisation :
    Fontgombault
    Titre courant :
    Présentation de la commune de Fontgombault
    Aires d'études :
    Parc naturel régional de la Brenne
    Texte libre :
    Fontgombault est étroitement liée à la présence et au développement de son abbaye bénédictine. Protégé au titre La commune de Fontgombault D'une superficie de 1058 ha, Fontgombault est l'une des dix communes du présumés sont localisés sur les coteaux de Fontgombault. Par ailleurs, de nombreux outils en silex Fontgombault, suggère l'existence d'une ancienne zone de production. La période médiévale est documentée Fontgombault (Benarrous 2010). Une prospection subaquatique a révélé, en 2004, l'existence d'aménagements de berge évoquant un possible port (Serna 2005). Le patrimoine bâti de Fontgombault L'histoire de des monuments historiques et des sites, l'abbaye de Fontgombault constitue le patrimoine majeur de la canton de Tournon-St-Martin. Située à l'ouest du parc naturel régional de la Brenne, dans le « pays blancois », la commune est scindée en deux par la vallée de la Creuse et s'étire dans une direction nord -est sud-ouest. La commune compte 271 habitants (recensement de 2006), elle en comptait 379 en 1820
    Illustration :
    commune de Fontgombault. IVR24_20103600237NUC1A Plan cadastral napoléonien de Fontgombault, tableau d'assemblage, 1812. (Archives départementales Extrait de la carte de Cassini, deuxième moitié du 18e siècle : localisation des lieux-dits de la de l'Indre, 3 P 076). IVR24_20103600236NUC2A Vue générale de l'abbaye, carte postale non datée. (Archives départementales de l'Indre, 48 J 4 B Les rochers vus des bords de la Creuse, carte postale non datée. (Archives départementales de Les grands rochers sur la route du Blanc à Fontgombault, carte postale vers 1906. (Archives départementales de l'Indre, 11 Fi 76/66). IVR24_20103600244NUC2B Les grands rochers sur la route du Blanc à Fontgombault, carte postale vers 1907. (Archives départementales de l'Indre, 11 Fi 76/56). IVR24_20103600245NUC2B
  • Fontgombault : abbatiale Notre-Dame, verrières
    Fontgombault : abbatiale Notre-Dame, verrières Fontgombault - Fontgombault - en écart
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale Les vitraux de l'Indre
    Historique :
    l'Étoile, premier abbé de Fontgombault, l'abbatiale Notre-Dame a été consacrée en 1141. Longue de 82 mètres dans le domaine privé, avant d'être rachetée en 1849 par le curé de la paroisse de Fontgombault, l'abbé avec l'arrivée des Bénédictins de Solesmes, qui achèvent leur restauration. Les vitraux : Au nombre de vernis appliqué vers 1948, au moment de l'installation des Bénédictins de Solesmes, afin d'assombrir le Église abbatiale Notre-Dame : Édifiée dès la fin du 11e siècle sous l'impulsion de Pierre de , elle constitue l'un des plus importants monuments de l'époque romane en Berry. Sa nef à huit travées coupole, supportait initialement la tour du clocher. Ce transept s'ouvre sur un choeur doté de doubles bas protestantes en 1569, l'église perd alors sa nef et la tour de son clocher. Après la Révolution, l'abbaye tombe Pierre-Marie Lenoir, chanoine honoraire de Bourges et futur curé-doyen de Châtillon-sur-Indre, qui entreprend la restauration globale de l'établissement monastique et permet l'installation d'une communauté de
    Localisation :
    Fontgombault - Fontgombault - en écart
    Titre courant :
    Fontgombault : abbatiale Notre-Dame, verrières
    Aires d'études :
    Département de l'Indre
    Illustration :
    Fontgombault, abbatiale Notre-Dame, baie 0 : Vie de la Vierge. IVR24_20093603908NUCA Fontgombault, abbatiale Notre-Dame, baie 1 : Vie de la Vierge. IVR24_20093603911NUCA Fontgombault, abbatiale Notre-Dame, baie 2 : Vie de saint Ursin. IVR24_20093603913NUCA Fontgombault, abbatiale Notre-Dame, baie 5 : Vie de saint Benoît. IVR24_20093603916NUCA Fontgombault, abbatiale Notre-Dame, baie 7 : Vie de saint Benoît. IVR24_20093603919NUCA Fontgombault, abbatiale Notre-Dame, baie 9 : Vie de saint Benoît. IVR24_20093603921NUCA Fontgombault, abbatiale Notre-Dame, baie 6 : Vie de saint Etienne Harding. IVR24_20093603924NUCA Fontgombault, abbatiale Notre-Dame, baie 8 : Vie de saint Bernard. IVR24_20093603927NUCA Fontgombault, abbatiale Notre-Dame, baie 10 : Vie de saint Bernard. IVR24_20093603931NUCA Fontgombault, abbatiale Notre-Dame, baie 13 : Vie de saint Martin. IVR24_20093603942NUCA
  • Abbaye de bénédictins Saint-Denis
    Abbaye de bénédictins Saint-Denis Nogent-le-Rotrou - 1 rue de la Jambette 47 rue Saint-Laurent - en ville - Cadastre : 1990 BO 170
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Genre :
    de bénédictins de clunisiens
    Historique :
    La fondation de l'abbaye est fixée par les textes à l'année 1031, elle est attribuée à Geoffroy III seigneur de Nogent. Son fils, Rotrou II fait réformer la communauté avant 1069, et consacrer l'abbatiale en 1079. Un an plus tard, Geoffroy IV, à son tour seigneur de Nogent, place la communauté sous le patronage de l'abbaye de Cluny. Le prieuré fait l'objet d'une vaste campagne de construction durant la . L'espace enclos suit une partition ouest/est : à l'ouest les fidèles et convers disposent de leur propre afin de satisfaire la liturgie clunisienne. Le doyenné est restructuré et en partie reconstruit durant la première moitié du 16e siècle. Désormais ouvert en direction de la rue Saint-Laurent, il est le en 1788. Ses bâtiments sont réaffectés en tribunal, prison, caserne et collège à partir de 1807. Le collège Arsène Meunier et la maison de justice occupent encore actuellement les bâtiments conventuels et ce qui reste de l'abbatiale Saint-Denis.
    Référence documentaire :
    Archives nationales. Série P : article 938, n°38. Aveu et dénombrement de Saint-Denis. 1690. fol n AD Eure-et-Loir. Série H : 2598-2645. Prieuré Saint-Denis de Nogent-le-Rotrou. AD Eure-et-Loir. Série H : 2598. Inventaire des titres et papiers du prieuré doyenné de Saint-Denis de Nogent-le-Rotrou. 1788. Archives départementales d'Eure-et-Loir. Série H : 2601. Cartulaire de Saint-Denis. Copie, 15e BNF. Manuscrits. Fr Nouvelles acquisitions latines : 1498. Cartulaire B de Cluny. 12e siècle. Bibliothèque nationale de France. Manuscrits. Fr Moreau 32. Cartulaire de Saint-Denis. Copie, 18e Bibliothèque municipale de Chartres - médiathèque L'Apostrophe. Juss R 452/9. La naissance de Venus Bibliothèque municipale du Mans. Manuscrits. Ms : 0023. Missel de Saint-Denis. 1081-1194. Médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine. Cote : 0081 028 0064. Dossier Saint-Denis.
    Statut :
    propriété de la commune Actuel collège Arsène Meunier, église et cimetière Saint-Laurent
    Description :
    L’ancienne abbaye est accessible par une tour porte donnant sur l’extrémité nord de la rue Saint -Denis. Les bâtiments constitutifs de l’ancien monastère prennent place de part et d’autre de cette même l'ensemble des bâtiments conventuels, exception faite de l'aile ouest, occupée par la maison de justice.
    Auteur :
    [personnage célèbre] De Ronsard Charles
    Localisation :
    Nogent-le-Rotrou - 1 rue de la Jambette 47 rue Saint-Laurent - en ville - Cadastre : 1990 BO 170
    Titre courant :
    Abbaye de bénédictins Saint-Denis
    Texte libre :
    Historique L'abbaye de Saint-Denis Fondation de l'abbaye Le terminus ante quem de la date de création de l’abbaye Saint-Denis est fixé par sa charte de fondation à l’année 1031. Geoffroy III, vicomte de Châteaudun, seigneur de Nogent et fondateur de l’abbaye y est mentionné aux côtés de son suzerain Eudes, comte de Blois, de son ancien rival Fulbert, évêque de Chartres, et de ses deux fils, Hugues et Rotrou. L’abbaye est implantée sur une pièce de terre située entre l’Huisne et le château seigneurial . Elle est également dotée de 10 arpents de prés autour du monastère (jusqu’à la Rhône), ainsi que de quatre moulins sur le même cours d’eau, auxquels s’ajoute l’église Saint-Hilaire, avec son droit de sépulture et la dîme de ses appartenances. L’abbatiale, dont une partie des travaux est déjà effectuée en 1031, est desservie par des moines suivant la règle de Saint-Benoît. Ces derniers ont pour mission de prier pour le salut de l’âme de leur fondateur et de celle des membres de leur maison, tant vivants que
    Illustration :
    Carte du relief de la vallée de l'Huisne (2015). IVR24_20152800526NUDA Plans de situation. IVR24_20162801162NUCA Plan de l'abbaye au 11e siècle. IVR24_20162801163NUDA Plan de situation (1811). IVR24_20162801155NUDA Plan de distribution, second niveau (1807). IVR24_20162801157NUDA Plan des abords de la route impériale (1834). IVR24_20162801158NUCA Lithographie, aile est, église et bâtiments sur cour, vue de l'est (19e siècle Lithographie, vaisseau central, intérieur, vue de l'ouest (19e siècle). IVR24_20152800545NUCA Moulin et tribunal de Saint-Denis, vue du Sud (vers 1948). IVR24_20162801159NUCA L'aile est, l'église mariale et le chevet de l'abbatiale vue du Sud. IVR24_20132800122NUC4A
  • Tilloux : croix de chemin (rue des Noyers ; rue de Fontgombault)
    Tilloux : croix de chemin (rue des Noyers ; rue de Fontgombault) Sauzelles - Tilloux - rue des Noyers rue de Fontgombault - en écart - Cadastre : 1987 A non cadastré
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général (c) Parc naturel régional de la Brenne
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique L'architecture rurale du parc naturel régional de la Brenne
    Dénominations :
    croix de chemin
    Statut :
    propriété de la commune
    Localisation :
    Sauzelles - Tilloux - rue des Noyers rue de Fontgombault - en écart - Cadastre : 1987 A non
    Titre courant :
    Tilloux : croix de chemin (rue des Noyers ; rue de Fontgombault)
    Aires d'études :
    Parc naturel régional de la Brenne
  • Bourg : prieuré de bénédictins dit château de Lurais (10-12-14 place des Tilleuls)
    Bourg : prieuré de bénédictins dit château de Lurais (10-12-14 place des Tilleuls) Lurais - Bourg - 10-12-14 place des Tilleuls - en village - Cadastre : 1812 B 7 1987 B 18, 1275
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général (c) Parc naturel régional de la Brenne
    Genre :
    de bénédictins
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique L'architecture rurale du parc naturel régional de la Brenne
    Historique :
    l'abbaye bénédictine Saint-Cyprien de Poitiers. Mentionné pour la première fois dans un acte de 1211, le L'église de Lurais et ses dépendances sont données en 931 par Frottier, évêque de Poitiers, à prieuré est probablement construit au 12e siècle et fortifié à la fin du 15e siècle par Jean de Champropin , abbé de Saint-Cyprien qui choisit Lurais comme résidence. Le prieuré dépendait de l'abbaye Saint -Cyprien de Poitiers mais relevait féodalement de la baronnie d'Angles. Le prieuré disparaît au début du 17e siècle, et devient à partir de 1644 une seigneurie affermée par l'abbé de Saint-Cyprien. Les bâtiments du prieuré appelés "château de Lurais" sont alors employés pour le stockage des récoltes. Le de la Grange Neuve et 25 hectares de terres. Il est aujourd'hui partagé en deux propriétés : la partie est, propriété communale (acquise en 1850, afin de servir de presbytère et d'école) est
    Référence documentaire :
    p. 15 DE BASCHER, J. Étude de quelques églises de la région du Blanc. Fontgombault, Lurais, Néons L'église et le prieuré depuis la Toltière (commune de Fontgombault), carte postale vers 1919. [s.l (carte postale), noir et blanc ; 9 x 14 cm (image). (Archives départementales de l'Indre, 48 J 4 B 6065). Plan cadastral parcellaire, commune de Lurais, section B. (Archives départementales de l'Indre, 3 P p. 50-52 BRYANT, Simon. Les bourgs de Brenne. Étude archéologique et morphologique des bourgs de la vallée de la Creuse : étude réalisée en collaboration avec le Service Régional de l'Archéologie, le Service Régional de l'Inventaire et le Parc naturel régional de la Brenne. Orléans : SRA Centre, mars à DE BASCHER, J. Lurais, l'église et le prieuré (esquisse historique et archéologique). 13 novembre p. 242 DE MONTIGNY, Arnaud (dir.). A la découverte des Églises de l'Indre. Chauray : Ed p. 193 DU POUGET, Marc, PECHERAT, René, DE MONTIGNY, Arnaud (dir.), TREZIN, Christian (collab
    Description :
    Orienté nord-sud, ce logement, de plan massé, est cantonné de trois tours. Les communs, de plan
    Titre courant :
    Bourg : prieuré de bénédictins dit château de Lurais (10-12-14 place des Tilleuls)
    Appellations :
    château de Lurais
    Aires d'études :
    Parc naturel régional de la Brenne
    Illustration :
    L'église et le prieuré depuis la Toltière (commune de Fontgombault), carte postale vers 1919 Le prieuré sur le plan cadastral de 1812 : en haut à gauche de l'image (B 7). (Archives départementales de l'Indre, 3 P 76). IVR24_20123600450NUC2A . (Archives départementales de l'Indre, 11 Fi 104/2). IVR24_20123600480NUC2B L'église et le prieuré depuis les bords de Creuse, carte postale vers 1913. (Archives départementales de l'Indre, 48 J 4 B 6060). IVR24_20123600481NUC2B Le prieuré et l'église depuis le nord-ouest, carte postale non datée. (Archives départementales de Le prieuré depuis la route de Mallet, carte postale vers 1920. (Archives départementales de l'Indre Le prieuré, carte postale non datée. (Archives départementales de l'Indre, 48 J 4 B 6065 Vue générale du prieuré et de l'église depuis le sud-est. IVR24_20123600491NUC2A
  • Maisons de la commune de Fontgombault
    Maisons de la commune de Fontgombault Fontgombault
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général (c) Parc naturel régional de la Brenne
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique L'architecture rurale du parc naturel régional de la Brenne
    Typologies :
    maison en RDC de plus de deux pièces (2)
    Localisation :
    Fontgombault
    Titre courant :
    Maisons de la commune de Fontgombault
    Annexe :
    Éléments de statistiques - commune de Fontgombault Le chiffre INSEE du bâti correspond au nombre Chronogrammes relevés sur les maisons repérées de Fontgombault 1780, 1816 (bourg). total de logements de la commune d'après le recensement le plus récent de l'INSEE. Le recensement de 2006 en dénombre 170, celui de 1968, 116. Cette donnée fournit un ordre de grandeur pour la proportion
    Aires d'études :
    Parc naturel régional de la Brenne
    Texte libre :
    Les maisons de la commune de Fontgombault Sur les 64 maisons recensées sur la commune de Fontgombault, 12 ont connu des remaniements importants qui ne permettent pas leur analyse typologique, 52 maisons repérées ont pu être analysées. A ce stade de l'inventaire de l'architecture rurale, aucune n'a fait l'objet d'une étude monographique. Historique 20 maisons figurent sur le plan cadastral de 1812 et peuvent être datées du 18e siècle ou du premier quart du 19e siècle. 19 maisons dateraient de la concentre la très grande majorité des maisons de la commune, 45 maisons sur les 52 maisons repérées. Le bâti s'y organise de part et d'autre de la rue centrale avec un front bâti continu et relativement dense . Les 7 autres maisons se répartissent entre les deux principaux écarts de la commune, les Cloîtres et la commune. Leurs façades peuvent être à travées, ordonnancées ou couronnées de corniches. Les maisons élémentaires (10), à pièce unique en rez-de-chaussée, forment la cellule de base de l'habitation
  • Fermes de la commune de Fontgombault
    Fermes de la commune de Fontgombault Fontgombault
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général (c) Parc naturel régional de la Brenne
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique L'architecture rurale du parc naturel régional de la Brenne
    Localisation :
    Fontgombault
    Titre courant :
    Fermes de la commune de Fontgombault
    Annexe :
    Chronogrammes relevés sur les fermes repérées de la commune de Fontgombault : 1892 (les Éléments de statistiques Le chiffre INSEE du bâti correspond au nombre total de logements de la commune d'après le recensement le plus récent de l'INSEE. Le recensement de 2006 en dénombre 170, celui de 1968, 116. Cette donnée fournit un ordre de grandeur pour la proportion des édifices repérés, c'est-à
    Aires d'études :
    Parc naturel régional de la Brenne
    Texte libre :
    Les fermes de la commune de Fontgombault Sur les 31 fermes recensées sur la commune de Fontgombault repérées ont pu être analysées. A ce stade de l'inventaire de l'architecture rurale, aucune n'a fait l'objet d'une étude monographique. Historique Seulement 8 fermes figurent sur le plan cadastral de 1812 . Des bâtiments du 18e siècle ou antérieurs ont été identifiés dans 6 fermes de la commune , principalement dans des fermes à cour, de plan irrégulier. Dans la deuxième moitié du 19e siècle ainsi qu'au , constructions ou reconstructions, et de nouvelles fermes sont créées. La très grande majorité des fermes (19 ) peuvent ainsi être datées de la deuxième moitié du 19e siècle. Les fermes bloc-à-terre (logement et construites à la limite des 19e et 20e siècles et s'inscrivent dans le mouvement de rationalisation agricole sont isolées. L'habitat groupé est majoritaire. Le village et les principaux hameaux de la commune fermes à cour se composent pour la plupart de deux à quatre bâtiments principaux (maison, grange, étable
    Illustration :
    Logements de ferme, les Cloîtres. IVR24_20103600149NUC2A
  • Fontgombault : chapelle Saint-Benoît, verrières
    Fontgombault : chapelle Saint-Benoît, verrières Fontgombault
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale Les vitraux de l'Indre
    Historique :
    l'abbaye de Fontgombault, situé sur le territoire de l'actuelle commune de Pouligny-Saint-Pierre. Afin de la sauver d'une ruine certaine, les moines de Fontgombault la démontèrent et la reconstruisirent pierre à pierre à Fontgombault même, en face de l'abbatiale Notre-Dame. Les vitraux : Ensemble réalisé à la demande des moines de Fontgombault par Henri Guérin, en 1992. Chapelle Saint-Benoît : Cet édifice est l'ancienne chapelle du prieuré de Décenet, dépendant de
    Description :
    Cet ensemble présente cinq compositions abstraites en dalles de verre serties au ciment.
    Localisation :
    Fontgombault
    Titre courant :
    Fontgombault : chapelle Saint-Benoît, verrières
    Aires d'études :
    Département de l'Indre
    Illustration :
    Fontgombault, chapelle Saint-Nicolas de Décenet, vue intérieure. IVR24_20093603900NUCA Fontgombault, chapelle Saint-Nicolas de Décenet, triplet du chevet (baies 0, 1, 2 Fontgombault, chapelle Saint-Nicolas de Décenet, baie 0. IVR24_20093603902NUCA Fontgombault, chapelle Saint-Nicolas de Décenet, baie 3. IVR24_20093603903NUCA Fontgombault, chapelle Saint-Nicolas de Décenet, baie 3 (détail). IVR24_20093603904NUCA Fontgombault, chapelle Saint-Nicolas de Décenet, baie 101. IVR24_20093603905NUCA Vue d'ensemble de la baie 0. IVR24_20113600620NUC2A Vue d'ensemble de la baie 1. IVR24_20113600621NUC2A Vue d'ensemble de la baie 2. IVR24_20113600622NUC2A Vue d'ensemble de la baie 3. IVR24_20113600624NUC2A
  • Fontgombault : église Saint-Jacques, verrières
    Fontgombault : église Saint-Jacques, verrières Fontgombault - en village
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale Les vitraux de l'Indre
    Historique :
    vitraux : L'église Saint-Jacques de Fontgombault comporte une série de 6 verrières ornementales, sans date la seconde Joseph-Prosper Florence (1899). Quant à la baie d'axe de l'abside, elle présente une
    Statut :
    propriété de la commune
    Localisation :
    Fontgombault - en village
    Titre courant :
    Fontgombault : église Saint-Jacques, verrières
    Aires d'études :
    Département de l'Indre
    Illustration :
    Fontgombault, église Saint-Jacques, vue intérieure. IVR24_20093603876NUCA Fontgombault, église Saint-Jacques, baie 0 : le saint Esprit. IVR24_20093603877NUCA Fontgombault, église Saint-Jacques, baie 1 : verrière ornementale. IVR24_20093603878NUCA Fontgombault, église Saint-Jacques, baie 5 : saint Joseph. IVR24_20093603884NUCA Fontgombault, église Saint-Jacques, baie 6 : Notre-Dame des Victoires. IVR24_20093603885NUCA
  • Tilloux : maison (10 rue de Fontgombault)
    Tilloux : maison (10 rue de Fontgombault) Sauzelles - Tilloux - 10 rue de Fontgombault - en écart - Cadastre : 1987 A 658, 659
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général (c) Parc naturel régional de la Brenne
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique L'architecture rurale du parc naturel régional de la Brenne
    Historique :
    La maison pourrait dater de la fin du 19e siècle mais elle a été remaniée dans le dernier quart du
    Localisation :
    Sauzelles - Tilloux - 10 rue de Fontgombault - en écart - Cadastre : 1987 A 658, 659
    Titre courant :
    Tilloux : maison (10 rue de Fontgombault)
    Aires d'études :
    Parc naturel régional de la Brenne
    Illustration :
    Vue de la maison depuis l'ouest. IVR24_20123600188NUC2A
  • Tilloux : ferme (3 rue de Fontgombault)
    Tilloux : ferme (3 rue de Fontgombault) Sauzelles - Tilloux - 3 rue de Fontgombault - en écart - Cadastre : 1987 A 1039
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général (c) Parc naturel régional de la Brenne
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique L'architecture rurale du parc naturel régional de la Brenne
    Localisation :
    Sauzelles - Tilloux - 3 rue de Fontgombault - en écart - Cadastre : 1987 A 1039
    Titre courant :
    Tilloux : ferme (3 rue de Fontgombault)
    Aires d'études :
    Parc naturel régional de la Brenne
    Illustration :
    Vue générale de la ferme depuis le sud-est. IVR24_20123600186NUC2A
  • Verrière représentant Pierre de l'Étoile, fondateur de l'abbaye de Fontgombault
    Verrière représentant Pierre de l'Étoile, fondateur de l'abbaye de Fontgombault Fontgombault - Fontgombault - en écart
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Inscriptions & marques :
    : "DON DE LA VILLE DE CHATEAUROUX ET DE SES ENFANTS" ; Armoiries de la Ville de Châteauroux.
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale Les vitraux de l'Indre
    Historique :
    l'abbatiale de Fontgombault, offerte par les habitants de Châteauroux. Verrière réalisée par Julien-Léopold Lobin après la restauration des parties orientales de
    Description :
    Portant la crosse abbatiale et la maquette de l'église Notre-Dame de Fontgombault, Pierre de
    Localisation :
    Fontgombault - Fontgombault - en écart
    Titre courant :
    Verrière représentant Pierre de l'Étoile, fondateur de l'abbaye de Fontgombault
    Aires d'études :
    Département de l'Indre
    Illustration :
    Fontgombault, abbatiale Notre-Dame, baie 110 : Pierre de l'Etoile. IVR24_20093603977NUCA
  • Tilloux : ferme, actuellement maison (2 rue de Fontgombault)
    Tilloux : ferme, actuellement maison (2 rue de Fontgombault) Sauzelles - Tilloux - 2 rue de Fontgombault - en écart - Cadastre : 1987 B 4, 5
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général (c) Parc naturel régional de la Brenne
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique L'architecture rurale du parc naturel régional de la Brenne
    Historique :
    La ferme a sans doute été construite dans la deuxième moitié du 19e siècle, à l'emplacement de bâtiments d'exploitation représentés sur le plan cadastral de 1812. Elle a été remaniée dans le dernier
    Observation :
    La ferme n'a pu être observée qu'à partir de la voie publique.
    Localisation :
    Sauzelles - Tilloux - 2 rue de Fontgombault - en écart - Cadastre : 1987 B 4, 5
    Titre courant :
    Tilloux : ferme, actuellement maison (2 rue de Fontgombault)
    Aires d'études :
    Parc naturel régional de la Brenne
    Illustration :
    Vue générale de la ferme depuis le sud-ouest. IVR24_20123600189NUC2A Vue de la ferme depuis l'ouest. IVR24_20123600190NUC2A
  • Prieuré de bénédictins Saint-Jean dit prieuré Saint-Jean-en-Grève, séminaire (12 avenue de Verdun)
    Prieuré de bénédictins Saint-Jean dit prieuré Saint-Jean-en-Grève, séminaire (12 avenue de Verdun) Blois - 12 avenue de Verdun - en ville - Cadastre : 1980 CW 175
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Genre :
    de bénédictins
    Historique :
    bénédictine de Pontlevoy. Situé au sud-ouest de la ville en bordure de Loire, il est à l'origine du nom du Le prieuré Saint-Jean-en-Grève, fondé en 1089 par le comte Étienne de Blois, dépendait de l'abbaye qu'un vaste cellier voûté, remanié au 18e siècle. Lors de la création du séminaire vers 1760, les bâtiments furent reconstruits, particulièrement un grand corps de logis faisant face à la Loire, ainsi qu'un été considérablement remaniés. Actuellement, ils abritent un foyer de réinsertion de l'association
    Référence documentaire :
    Archives départementales de Loir-et-Cher. Série G : G 10. Titres de l'abbaye de Pontlevoy. Archives départementales de Loir-et-Cher. Série Q : Q 930. Visite et procès-verbal du séminaire. Le Charte de fondation du prieuré en 1089 ; preuve XIII. In : BERNIER, Jean. Histoire de Blois , contenant les antiquitez et singularitez du comté de Blois, les éloges de ses comtes et les vies des hommes ALAIN (Père). Le prieuré Saint-Jean et le séminaire de Blois avant la Révolution. Mémoires de la société des Sciences et Lettres de Loir-et-Cher, t. XXXII, 1958, p. 71-72. p. 543 BERGEVIN, Anatole et DUPRE, Louis. Histoire de Blois. Blois : Dezairs, 1846-1847, 2 vol. FLORANCE, E.-C. Le souterrain-refuge du Remenier ou prieuré Saint-Jean-en-Grève. Mémoires de la société des Sciences et Lettres de Loir-et-Cher, t. XXIV, 1922, p. 179-195. LESUEUR, F. Le prieuré Saint-Jean-en-Grève. Congrès Archéologique de France, 88e session tenue à
    Murs :
    pierre de taille
    Localisation :
    Blois - 12 avenue de Verdun - en ville - Cadastre : 1980 CW 175
    Titre courant :
    Prieuré de bénédictins Saint-Jean dit prieuré Saint-Jean-en-Grève, séminaire (12 avenue de Verdun)
  • Abbaye de bénédictins et de mauristes Saint-Lomer, actuelle église paroissiale Saint-Nicolas (rue Saint Lomer ; quai Abbé Grégoire)
    Abbaye de bénédictins et de mauristes Saint-Lomer, actuelle église paroissiale Saint-Nicolas (rue Saint Lomer ; quai Abbé Grégoire) Blois - rue Saint Lomer quai Abbé Grégoire - en ville - Cadastre : 1980 DN 452, 807, 808
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Genre :
    de bénédictins de mauristes
    Historique :
    873 : arrivée des moines de Saint-Lomer réfugiés à la chapelle Saint-Calais au château ; 10e siècle : fondation d'une abbaye bénédictine, les moines reçoivent l'église Saint-Lubin et un terrain au faubourg du Foix ; 2e moitié 12e siècle : construction du choeur et de la première travée de la nef de l'église ; 1ère moitié 13e siècle : achèvement de l'église, construction des bâtiments abbatiaux (de ces siècle : reconstruction de la chapelle absidiale ; 2e moitié 14e siècle : mise en état de défense de l'enclos abbatial et de l'église, chapelle du gouverneur construite entre 1494 et 1504 ; vers 1515  : construction d'un logis abbatial (détruit) ; 1568 : prise de l'abbaye par les protestants, ruine de l'église , reprise des fortifications ; 1596 : construction de l'éperon ; début 17e siècle : ruine et abandon de l'abbaye, restauration de l'église avec la réforme mauriste ; 1643 : aménagement du parvis, extension de l'enclos vers l'ouest sur l'ancien fossé ; milieu 17e siècle : projet de reconstruction de l'abbaye
    Référence documentaire :
    Archives départementales de Loir-et-Cher. Série Q : Q 979. Déclaration des biens des bénédictins LESUEUR, F. L'église et l'abbaye bénédictine de Saint-Lomer de Mois. Mémoires de la Société des Archives des Monuments historiques. Travaux de A. de Baudot à Saint-Lourer, (1898-1903). Paris Archives départementales de Loir-et-Cher. Série T : 9 T 4. Restaurations de l'église Saint-Lomer Archives départementales de Loir-et-Cher. Série L : L 907. Procès-verbal d'estimation des bâtiments et de l'église Saint-Lomer. An VIII. Archives départementales de Loir-et-Cher. Série B 1628. Baillage de Blois. Visite de l'abbaye Saint Archives départementales de Loir-et-Cher. Série H : 11 H 128. Cartulaire de Saint-Lomer. Manuscrit Archives départementales de Loir-et-Cher. Série H : 11 H 7 à 11 H 14 . Actes capitulaires, (1604 Archives départementales de Loir-et-Cher. Série H : 11 H 3. Livre des choses mémorables qui se sont
    Murs :
    pierre de taille
    Étages :
    étage de comble
    Auteur :
    [architecte] La Tremblaye Guillaume de [maître de l'oeuvre] Pinault [maître de l'oeuvre] Baudot Anatole de [maître de l'oeuvre] Delton
    Titre courant :
    Abbaye de bénédictins et de mauristes Saint-Lomer, actuelle église paroissiale Saint-Nicolas (rue
    Illustration :
    Eglise Abbatiale : détails des supports de la nef et du triforium. IVR24_19894100144X Vue de Blois au XVIIe siècle. IVR24_19814100955X Bâtiments abbatiaux : projet de reconstruction. Détail de la retombe : dortoir, rez-de-chaussée et Bâtiments abbatiaux : projet de reconstruction. IVR24_19894100077P Eglise Abbatiale : vue d'ensemble de la façade nord avant restauration. IVR24_19894100139X Eglise Abbatiale : élévation d'une travée de la nef. . IVR24_19894100140X Bâtiments abbatiaux : projet de reconstruction du dortoir. Elévation partielle de la façade est Plan d'ensemble des bâtiments et de l'église en 1658 (premier étage). IVR24_19894100079P Eglise Abbatiale : plan au sol des piles de la nef et du bas-côté sud. IVR24_19894100142X Eglise Abbatiale : façade sud de la nef, détail d'une travée. IVR24_19894100134XA
  • Maison dite la Croix d'or, prieuré de bénédictines Notre-Dame de Nazareth, auberge de Nazareth, actuellement ensemble de 6 maisons (rue Sully)
    Maison dite la Croix d'or, prieuré de bénédictines Notre-Dame de Nazareth, auberge de Nazareth, actuellement ensemble de 6 maisons (rue Sully) Nogent-le-Rotrou - 22, 24, 26, 28, 30, 32, 34 rue Sully - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Genre :
    de bénédictines
    Historique :
    1635 et 1639. Les bénédictines sont installées dans la maison de la « croix d’or » située rue Gloriette Le prieuré est fondé par Jehan de Loubes, Baron de Saulce et par sa femme, Barbe du Bellay entre (actuellement rue de Sully). En 1648, la propriété est décrite comme disposant d’une cour et de jardins. La chapelle est attestée à partir de 1660, son emplacement est inconnu. La communauté se développe durant la d’un enclos de maisons, d’une chapelle, d’un cimetière, de deux champs et de jardins s’étendant jusqu’à sœurs et les quatre converses sont expulsées. Les bâtiments sont vendus à titre de bien national comme d'être de nouveau reconvertis en maisons. Le site a entièrement été rénové en 1991.
    Référence documentaire :
    AD Eure-et-Loir. Série H : 5055-5119. Prieuré de Nazareth de Nogent-le-Rotrou. Fol 10 r° Archives nationales. Série P : article P898, numéro 38. Aveu et dénombrement de Nogent-le Feuille A2. Cadastre ancien. 1811. Plan cadastral. (Archives municipales de Nogent-le-Rotrou). Porte de l'ancien couvent [...] de Nazareth. Impr. photoméc. (carte postale). (Musée-Château Saint p. 162. DE SOUANCE, Hector Guillier. Nogent-le-Rotrou. Nogent-le-Rotrou : [s.n.], 1916. p. 2-4. DE SOUANCE, Hector Guillier. Le monastère de Notre-Dame de Nazareth à Nogent-le-Rotrou p. 198. DUVAL, Louis. État de la généralité d'Alençon sous Louis XIV. Alençon : Librairie Loyer p. 51. LECUYER-CHAMPAGNE, Françoise. L’organisation urbaine et l’Aveu de 1648. In : LECUYER -CHAMPAGNE, Françoise. Le roman des Nogentais, de la Renaissance à la veille de la Révolution. Nogent-le -et-Loir, archives ecclésiastiques, Série H. Chartres : Impr. Garnier, 1897 (réédition de 1978).
    Description :
    L’ancien prieuré de Nazareth est situé entre les numéros 26 et 28 de la rue de Sully. Les bâtiments portail situé au numéro 28 de la rue de Sully et d’autre part, grâce à une entrée secondaire au nord (aujourd'hui bouchée), accessible par la ruelle de Nazareth.
    Titre courant :
    Maison dite la Croix d'or, prieuré de bénédictines Notre-Dame de Nazareth, auberge de Nazareth , actuellement ensemble de 6 maisons (rue Sully)
    Appellations :
    maison de la Croix d'or auberge de Nazareth
    Annexe :
    Aveu et dénombrement de Nogent-le-Rotrou (1648). AN, série P : article P898. Aveu et dénombrement de Nogent-le-Rotrou (1648). Fol 10 r°. [...] Item troys deniers de cens et vingt deux sols six deniers de rente au jour sainct denys pour raison de la maison court et jardin appellez la croix dor de present posseddez par les religieuses benedictines scituez et joignant par devant a ladicte rue gloriette ayant sur icelle trente troys piedz de longueur et dautre par le derriere au champ du noyer et a la tenue de la teste noyre et aux tenues du dauphin, le porc espy, de sainct jacques et autres, d’un costé a la susdicte tenue de lormarin et ausdictes tenues sainct jacques, porcespy et autres et dautre
    Vocables :
    Notre-Dame de Nazareth
    Texte libre :
    l’ordre de Saint-Benoît. Les bénédictines vivent cloîtrées en respectant les trois vœux ordinaires d’un chapelain. Les bénédictines sont installées dans la maison de la « croix d’or ». La propriété est mentionnée dans l’aveu de 1648 comme possédée par les sœurs bénédictines. A l’inverse, il n’est fait aucune de la chapelle. Entre 1652 et 1666, les bénédictines acquièrent cinq maisons, toutes situées rue Le développement de la communauté bénédictine est particulièrement manifeste sous Sillan de Creully Historique Une fondation percheronne Le 11 juillet 1632, l’assemblée des habitants de Nogent-le -Rotrou prononce un avis favorable à l’installation d’un nouveau prieuré pour femmes dédié à Notre-Dame de Nazareth. Le 22 avril 1635, le vicaire général de l’évêque de Chartres effectue une visite préalable à l’installation des religieuses. La fondation est confirmée par la ratification effectuée par l’évêque de Chartres de Loubes, chevalier et baron de Saulce (22 km au sud de Nogent) et par sa femme, Barbe du Bellay. Il
    Illustration :
    Plans de situation. IVR24_20152800416NUDA Portail de Nazareth, vue de l'est (avant 1904). IVR24_20152800419NUCA Portail de Nazareth, vue de l'ouest (1905). IVR24_20152800417NUCA Aile ouest, vue de l'ouest (avant et après restauration). IVR24_20152800420NUCA Aile ouest, vue de l'est. IVR24_20152800486NUCA Aile ouest, vue de l'est (avant et après restauration). IVR24_20152800421NUCA Cheminée de l'aile en retour sur cour. IVR24_20152800425NUCA Hôtel des trois Maillets, n°20 rue de Sully, vue du sud-est. IVR24_20162801552NUCA Maisons situées du n°22 au n°24, rue de Sully, vues du sud-est. IVR24_20152800487NUDA Maisons situées du 30 au 34 rue de Sully, vues du nord. IVR24_20172800127NUCA
1 2 3 4 37 Suivant