Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 44 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Beaune-la-Rolande, Lycée agricole de Beaune-la-Rolande : monument commémoratif
    Beaune-la-Rolande, Lycée agricole de Beaune-la-Rolande : monument commémoratif Beaune-la-Rolande - 7 rue des Déportés - en ville
    Inscriptions & marques :
    Sur la grande stèle : ILS / DOIVENT / AGIR / LES / UNS / ENVERS / LES / AUTRES / DANS / UN / ESPRIT / DE / FRATERNITÉ / 1994 / LES ÉLÈVES / D. FRESQUET / R. OULLIÉ. Sur la stèle moyenne : TOUS / LES / ÊTRES / HUMAINS / NAISSENT / LIBRES / ET / ÉGAUX / EN / DIGNITÉ / ET / EN/ DROITS. Sur la petite stèle
    Historique :
    Les trois stèles ont été élevées en 1994 par des élèves sous la direction de D. Fresquet et de R en souffrance : un homme, une femme et un enfant. Ce monument commémoratif célèbre entre autres la liberté, l'égalité et la fraternité.
    Statut :
    propriété de la région
    Description :
    Les trois stèles composent un monument commémoratif. La plus grande compte cinq blocs de calcaire superposés prenant la forme d'une silhouette fléchie, la moyenne de quatre blocs et la petite de trois blocs . La plus grande mesure 2 m de haut pour 0.6 m de large, la moyenne mesure 1.5 m de haut pour 0.5 m de large et la petite mesure 1.2 m de haut pour 0.4 m de large.
    Localisation :
    Beaune-la-Rolande - 7 rue des Déportés - en ville
    Titre courant :
    Beaune-la-Rolande, Lycée agricole de Beaune-la-Rolande : monument commémoratif
    Dates :
    1994 porte la date
    Illustration :
    Une stèle : les inscriptions sur la face concave. IVR24_20144500092NUCA La petite et la grande stèle. IVR24_20144500093NUCA
  • Beaune-la-Rolande, Lycée agricole de Beaune-la-Rolande : décor sérigraphié,
    Beaune-la-Rolande, Lycée agricole de Beaune-la-Rolande : décor sérigraphié, "Vues kaléidoscopiques" Beaune-la-Rolande - 7 rue des Déportés - en ville
    Inscriptions & marques :
    Sur l'une des vitres, plaque signalétique en forme de disque de la même dimension que les œuvres déconstruire à l'infini une image (en l'occurrence, ici, celle des drapeaux de la Communauté européenne). Il construction. Le résultat graphique est une "rosace" jouant avec la lumière qui la traverse. (Logo de la Région
    Historique :
    Dans le cadre de la restructuration et de l'agrandissement de l'externat du lycée, le projet de le 21 octobre 2008 pour un montant de 10 987 euros. La thématique de cette réalisation est la
    Statut :
    propriété de la région
    Description :
    verres feuilletés. Un film plastifié mat recouvre la surface des disques coté intérieur. Les motifs sont
    Localisation :
    Beaune-la-Rolande - 7 rue des Déportés - en ville
    Titre courant :
    Beaune-la-Rolande, Lycée agricole de Beaune-la-Rolande : décor sérigraphié, "Vues kaléidoscopiques"
  • Les mobiliers culturels et patrimoniaux du Lycée agricole de Beaune-la-Rolande
    Les mobiliers culturels et patrimoniaux du Lycée agricole de Beaune-la-Rolande Beaune-la-Rolande - 7 rue des Déportés - en ville
    Historique :
    Parmi ses mobiliers culturels et patrimoniaux, le Lycée agricole de Beaune-la-Rolande possède un décor sérigraphié intitulé "Vues kaléidoscopiques" de Laurent Suchy issu de la commande publique dite du réalisées par des élèves sous la direction d'artistes en résidence ainsi que divers travaux artistiques.
    Localisation :
    Beaune-la-Rolande - 7 rue des Déportés - en ville
    Titre courant :
    Les mobiliers culturels et patrimoniaux du Lycée agricole de Beaune-la-Rolande
    Illustration :
    Sur les pelouses, plusieurs oeuvres réalisées sous la direction d'artistes en résidence
  • Beaune-la-Rolande, Lycée agricole de Beaune-la-Rolande : décor sérigraphié,
    Beaune-la-Rolande, Lycée agricole de Beaune-la-Rolande : décor sérigraphié, "Vues kaléidoscopiques" Beaune-la-Rolande - 7 rue des Déportés - en ville
    Dossier :
    Vue de détail. Beaune-la-Rolande, Lycée agricole de Beaune-la-Rolande : décor sérigraphié, "Vues
  • Beaune-la-Rolande, Lycée agricole de Beaune-la-Rolande : monument commémoratif
    Beaune-la-Rolande, Lycée agricole de Beaune-la-Rolande : monument commémoratif Beaune-la-Rolande - 7 rue des Déportés - en ville
    Dossier :
    Vue de situation. Beaune-la-Rolande, Lycée agricole de Beaune-la-Rolande : monument commémoratif Monument commémoratif. Les mobiliers culturels et patrimoniaux du Lycée agricole de Beaune-la -Rolande
  • Beaune-la-Rolande, Lycée agricole de Beaune-la-Rolande : monument commémoratif
    Beaune-la-Rolande, Lycée agricole de Beaune-la-Rolande : monument commémoratif Beaune-la-Rolande - 7 rue des Déportés - en ville
    Dossier :
    La petite et la grande stèle. Beaune-la-Rolande, Lycée agricole de Beaune-la-Rolande : monument
  • Beaune-la-Rolande, Lycée agricole de Beaune-la-Rolande : monument commémoratif
    Beaune-la-Rolande, Lycée agricole de Beaune-la-Rolande : monument commémoratif Beaune-la-Rolande - 7 rue des Déportés - en ville
    Dossier :
    Une stèle : les inscriptions sur la face concave. Beaune-la-Rolande, Lycée agricole de Beaune-la -Rolande : monument commémoratif
  • Beaune-la-Rolande, Lycée agricole de Beaune-la-Rolande : décor sérigraphié,
    Beaune-la-Rolande, Lycée agricole de Beaune-la-Rolande : décor sérigraphié, "Vues kaléidoscopiques" Beaune-la-Rolande - 7 rue des Déportés - en ville
    Dossier :
    Vue de situation depuis l'extérieur. Beaune-la-Rolande, Lycée agricole de Beaune-la-Rolande : décor
  • Beaune-la-Rolande, Lycée agricole de Beaune-la-Rolande : décor sérigraphié,
    Beaune-la-Rolande, Lycée agricole de Beaune-la-Rolande : décor sérigraphié, "Vues kaléidoscopiques" Beaune-la-Rolande - 7 rue des Déportés - en ville
    Dossier :
    Vue d'une partie des disques kaléidoscopiques. Beaune-la-Rolande, Lycée agricole de Beaune-la -Rolande : décor sérigraphié, "Vues kaléidoscopiques"
  • Beaune-la-Rolande, Lycée agricole de Beaune-la-Rolande : décor sérigraphié,
    Beaune-la-Rolande, Lycée agricole de Beaune-la-Rolande : décor sérigraphié, "Vues kaléidoscopiques" Beaune-la-Rolande - 7 rue des Déportés - en ville
    Dossier :
    Vue de détail : face intérieure. Beaune-la-Rolande, Lycée agricole de Beaune-la-Rolande : décor
  • Beaune-la-Rolande, Lycée agricole de Beaune-la-Rolande : décor sérigraphié,
    Beaune-la-Rolande, Lycée agricole de Beaune-la-Rolande : décor sérigraphié, "Vues kaléidoscopiques" Beaune-la-Rolande - 7 rue des Déportés - en ville
    Dossier :
    Vue d'une partie des disques kaléidoscopiques. Beaune-la-Rolande, Lycée agricole de Beaune-la patrimoniaux du Lycée agricole de Beaune-la-Rolande -Rolande : décor sérigraphié, "Vues kaléidoscopiques"
  • Les mobiliers culturels et patrimoniaux du Lycée agricole de Beaune-la-Rolande
    Les mobiliers culturels et patrimoniaux du Lycée agricole de Beaune-la-Rolande Beaune-la-Rolande - 7 rue des Déportés - en ville
    Dossier :
    agricole de Beaune-la-Rolande
  • Les mobiliers culturels et patrimoniaux du Lycée agricole de Beaune-la-Rolande
    Les mobiliers culturels et patrimoniaux du Lycée agricole de Beaune-la-Rolande Beaune-la-Rolande - 7 rue des Déportés - en ville
    Dossier :
    mobiliers culturels et patrimoniaux du Lycée agricole de Beaune-la-Rolande Sur les pelouses, plusieurs oeuvres réalisées sous la direction d'artistes en résidence. Les
  • Les mobiliers culturels et patrimoniaux du Lycée agricole de Beaune-la-Rolande
    Les mobiliers culturels et patrimoniaux du Lycée agricole de Beaune-la-Rolande Beaune-la-Rolande - 7 rue des Déportés - en ville
    Dossier :
    et patrimoniaux du Lycée agricole de Beaune-la-Rolande
  • Quartier Saint-Euverte
    Quartier Saint-Euverte Orléans
    Historique :
    gallo-romaine. Au Moyen Age, il s’agit d’un faubourg situé à l’est de la ville fortifiée. On sait que la : la rue Saint-Euverte en lien avec le développement de l’abbaye du même nom (édifice étudié) et la rue de l’Ételon. La guerre de Cent Ans a d’importantes conséquences puisqu’en préparation des sièges, les édifices sont détruits afin qu’ils ne puissent pas servir d’abris aux troupes ennemies. La troisième accrue , décidée par Louis XI, vient entourer ce secteur urbain à la fin du 15e siècle. La rue du Bourdon-Blanc se développe alors et le réseau viaire se fige prenant la forme qu’on lui connait aujourd’hui. Aux 18e et 19e , artisanales ou industrielles. Celles-ci disparaissent pour la plupart entre le début et le milieu du 20e
    Référence documentaire :
    principaux comptes de commune, forteresse, chaussées, turcies et levées de la ville d'Orléans, de 1256 à 1789 Archives municipales d'Orléans. Série M : 11 M 251. Bâtiments municipaux. École des Frères de la principaux comptes de commune, forteresse, chaussées, turcies et levées de la ville d'Orléans, de 1256 à 1789 Extrait du plan cadastral napoléonien (1823), extrait de la section B, partie orientale. (Archives Ancien boulevard près la Porte Saint Vincent en 1823 d'après un croquis de Charles Pensée. 9,6 x années de recherche. In ALIX, C., ÉPAUD, F. La Construction en pan de bois au Moyen Age et à la NOUEL DE LA BUZONNIERE, Louis-Augustin-Léon. Histoire architecturale de la ville d'Orléans , illustrée par 60 lithographies de Charles Pensée. Paris : Victor Didron, 1849. (Réédition dans la collection , XCIIIe session tenue à Orléans en 1930 par la société française d'archéologie. Paris : A. Picard/Société COCHARD, Théophile. La Juiverie d'Orléans du VIe au XVe siècle. Orléans : Herluizon, 1895
    Datation principale :
    travaux historiques datation par dendrochronologie porte la date daté par source
    Description :
    Le quartier Saint-Euverte correspond à la section BN du cadastre. Il est localisé entre les rues de les murs de la ville à la fin du 15e siècle, elles se développent, pour l’une (rue du Bourdon-Blanc ), à la faveur de la destruction des anciens murs et, pour l’autre, dans le contexte de sécurité apporté par l’insertion dans les fortifications. Les boulevards apparaissent, quant à eux, après la historique pour faciliter la circulation. Dans la partie nord-est du quartier, le lycée d’enseignement générale, le quartier est très marqué aux époques médiévale et moderne par la présence d’édifices ou
    Texte libre :
    poterie. Le tabernacle est vendu aux marguilliers de Beaune-la-Rolande (Loiret). Vers 1800, l’église est Situé au nord-est de la ville d’Orléans, le quartier Saint-Euverte est encadré par les rues des qu’inclus dans la deuxième accrue de l’enceinte à la fin du 15e siècle (1466-1480), il a toujours conservé , ayant été épargné par les bombardements de la Seconde Guerre mondiale, il témoigne à travers son tissu -est et est de la ville, qui correspondent à une partie du quartier Saint-Euverte et à sa zone depuis le 19e siècle dans le secteur nord-est de la ville. L’ensemble des interventions atteste qu’une occupation urbaine ou péri-urbaine existe dès la période gallo-romaine dans le secteur de l’ancienne abbaye site de l’ancienne manufacture des tabacs, dans la rue du faubourg Bourgogne, dans le carrefour de Bourgogne ; et, dans ses limites : au sein du terrain du lycée Sainte-Croix Saint-Euverte. La zone se caractérise également par la présence d’un théâtre gallo-romain identifié en 1821 à proximité du quai du Roi
    Illustration :
    Carte de la Ville d'Orléans pendant le Haut-Empire romain. IVR24_20074500351A3 Carte de la ville d'Orléans au Haut Moyen Age, avec le quartier Saint-Euverte à droite Ancien boulevard près la Porte Saint Vincent en 1823 d'après un croquis de C. Pensée. 9, 6x14, 2 cm Quartier Saint Euverte : vue aérienne du quartier Saint-Euverte depuis la cathédrale Vue de la rue et de l'abbaye Saint-Euverte prise au niveau du n°14 de la rue Saint-Euverte Vue de la rue Saint-Euverte prise depuis l'entrée du lycée d'enseignement général et technologique Vue de la rue du Bourdon-Blanc prise au niveau du n°7 de la rue du Bourdon-Blanc (vue orientée du Vue d'une partie de la rue de Bourgogne prise au niveau du n°85 de la rue de Bourgogne (vue Vue de la rue de Bourgogne prise au niveau du n°82 de la rue de Bourgogne (vue orientée de l'ouest Vue de la façade de l'ancienne perception au 42 rue des Pensées. IVR24_20144500746NUC4A
  • Hôtel Hurault de Cheverny
    Hôtel Hurault de Cheverny Blois - 18 rue Saint Martin - en ville - Cadastre : 1810 A 1282
    Historique :
    bâtiment sud ; 1er quart 16e siècle : ensemble de la construction pour Jacques de Beaune Semblançay ' église Saint-Martin ; 2e moitié du 17e siècle : propriété de la famille Hurault de Cheverny, en 1749
    Référence documentaire :
    Archives privées. Procès et contestation lors de la démolition de l'église Saint-Martin, 14 avril Archives privées. Sentence condamnant le sieur Genfrion, puis la veuve Genfrion à poser des COSPEREC, Annie. Blois : la forme d'une ville. Paris : Imprimerie nationale, 1994. (Cahiers du la société des Sciences et Lettres de Loir-et-Cher, 1922. jardin de la France, 1941. t. XXXII, p. 6 LESUEUR, F. Note sur les armes de Jacques de Beaune à l'hötel Hurault de Cheverny . Mémoires de la société des Sciences et Lettres de Loir-et-Cher, 1958.
    Représentations :
    Support : passage couvert, chapiteau, sujet : armes de jacques de beaune ; support : encorbellement de la tourelle sur cour.
    Illustration :
    Bâtiment sud, passage couvert. Vue prise de l'entrée vers la cour 1. IVR24_19814100876X Passage couvert et escalier d'accès de la cour 1 à la cour 2. IVR24_19814101290X Façades sur la cour 2 des bâtiments nord, est et sud et de l'escalier. IVR24_19814100925X Partie centrale de la voûte du passage couvert. . IVR24_19874100136X
  • Jardin de Beaune-Semblançay
    Jardin de Beaune-Semblançay Tours - Quartier sinistré nord - jardin de Beaune-Semblançay - en ville - Cadastre : 2010 DY 187
    Historique :
    Pierre Patout en décembre 1948. Le service des Monuments historiques, qui a protégé la chapelle de Beaune en juin 1956. Au centre de leur composition, ils intègrent la fontaine de Beaune-Semblançay Compte tenu des importantes destructions du quartier nord, les restes de l'hôtel de Beaune -Semblançay ont fait l'objet d'une attention particulière dans les projets de reconstruction. La question de quotidien local La Dépêche. Reprise par les architectes Camille Lefèvre et Jean Dorian qui proposent la création d'un square face à la Chambre de commerce, cette idée fait l'objet d'une étude plus poussée de qu'un transfert des vestiges au château du Plessis (La Riche) envisagé en 1950 est abandonné, il est proposé de les intégrer à un nouveau bâtiment administratif destiné aux services de la Direction de monuments conservés" qui sera dénommé "jardin de Beaune-Semblançay" sur une proposition du conseil municipal , rapatriée depuis la place du Grand-Marché. Les travaux sont entamés dès l'achèvement des immeubles de l'îlot
    Référence documentaire :
    [Vue du jardin depuis la chapelle de Beaune-Semblançay] / Auteur inconnu. [3e quart 20e siècle]. 1 rue Nationale et la création d'un square de Beaune. La Dépêche, 6 décembre 1940. de Beaune. La Nouvelle République, 17 et 18 juillet 1954. L'espace vert de l'îlot G portera le nom de Beaune-Semblançay. La Nouvelle République, 27 juin 1956. Autour des vestiges de l'hôtel de Beaune-Semblançay, un "espace vert" va naître... La Nouvelle DUTACQ, Jean. J'ai retrouvé la fontaine de Beaune.... L'Echo de Touraine, 5 juillet 1957. S. J. Beaune-Semblançay : le jardin dissimulé. La Nouvelle République, 29 septembre 1990. CLAVIER, Martin. Un nouveau square de Beaune-Semblançay. La Nouvelle République, 4 et 5 juin 2005. ). (service Patrimoine et Inventaire de la Région Centre-Val de Loire, Fonds Vitry). (cf. illustration n ). (service Patrimoine et Inventaire de la Région Centre-Val de Loire, Fonds Vitry). (cf. illustration n
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    liés à la famille de Beaune-Semblançay. Il est pour le promeneur doublement accessible : à l'ouest, par . Dans la partie nord du jardin, s'élève sur deux niveaux la façade Renaissance de l'hôtel de Beaune . Constituant un décor ajouré, cette élévation fait face à la fontaine de Beaune-Semblançay, disposée au centre de l'espace aménagé. Initialement prévu dans l'axe reliant la rue Nationale à la Chambre de Commerce , l'édicule est implanté plus au sud afin de dégager entièrement la vue sur la façade de l'établissement. La chapelle de Beaune-Semblançay est le dernier élément constitutif de l'ensemble. Entièrement restaurée par le service des Monuments historiques lors de la reconstruction de l'îlot, elle est englobée dans une parterre planté disposé en U dans la partie sud. Il est complété par deux plates-bandes rectangulaires contrebas, la partie centrale du coeur d'îlot est revêtue d'un dallage de pierre. Cet espace de circulation piétonne est constitué de pavés en calcaire placés en chevrons. Tournés vers la façade de l'hôtel, trois
    Localisation :
    Tours - Quartier sinistré nord - jardin de Beaune-Semblançay - en ville - Cadastre : 2010 DY 187
    Titre courant :
    Jardin de Beaune-Semblançay
    Appellations :
    jardin de Beaune-Semblançay
    Annexe :
    l'intérieur même de l'îlot, il existe du côté Sud la Chapelle de l'Hôtel de Beaune-Semblançay, charmante mur de la façade de l'Hôtel de Beaune, après une confortation, a été volontairement laissé à l'état de un jour d'un éclairage mettant en valeur des vestiges de Beaune et la Chambre de Commerce, et qu'il . L'élargissement de la rue Nationale et la création d'un square de Beaune". "La Dépêche", 6 décembre 1940. [...] il . C'est la partie la plus ancienne de l'hôtel patrimonial des de Beaune. Contre l'ancienne église Saint . C'est la chapelle que Jacques de Beaune, baron de Semblançay, commanda en 1507-1508 à Guillaume déclare avoir été chargé par la Ville de Tours de l'aménagement de l'espace vert créé au centre de cet îlot. Celui-ci est érigé du côté Est de la rue Nationale, voie principale de la Ville, et compris entre exceptionnel du fait de la présence de monuments anciens et d'un caractère architectural et historique indiscutable. Au Nord l'îlot est bordé de la rue Colbert par l'Eglise St-Julien, monument roman avec certaines
    Illustration :
    Plan du jardin de Beaune-Semblançay (square de la Chambre de Commerce), P. Patout arch., 13 Vue de la fontaine de Beaune-Semblançay installée place du Grand-Marché au début du 20e siècle Chapelle de l'hôtel de Beaune-Semblançay en ruine, [1948]. (service Patrimoine et Inventaire de la Vue du jardin aménagé depuis la chapelle de Beaune-Semblançay, [196?]. (archives municipales de Plan d'implantation de l'hôtel de Beaune-Semblançay, de l'hôtel de Dunois et de l'ancienne chapelle Plan d'aménagement de la voirie et du jardin, P. Patout et P. Labadie arch., 3 avril 1956 Vue perspective du jardin de l'hôtel de Beaune-Semblançay, d'après un dessin de Jacquemin Façade de l'hôtel de Beaune-Semblançay en ruine, côté principal, [1948]. (service Patrimoine et Inventaire de la Région Centre-Val de Loire, Fonds Vitry). IVR24_19753703218X Façade de l'hôtel de Beaune-Semblançay en ruine, côté postérieur, [1948]. (service Patrimoine et
  • Jardin de Beaune-Semblançay
    Jardin de Beaune-Semblançay Tours - Quartier sinistré nord - jardin de Beaune-Semblançay - en ville - Cadastre : 2010 DY 187
    Dossier :
    Chapelle de l'hôtel de Beaune-Semblançay en ruine, [1948]. (service Patrimoine et Inventaire de la Région Centre-Val de Loire, Fonds Vitry). Jardin de Beaune-Semblançay
  • Jardin de Beaune-Semblançay
    Jardin de Beaune-Semblançay Tours - Quartier sinistré nord - jardin de Beaune-Semblançay - en ville - Cadastre : 2010 DY 187
    Dossier :
    Vue du jardin aménagé depuis la chapelle de Beaune-Semblançay, [196?]. (archives municipales de Tours, Fonds Espoir, 104 Fi 237). Jardin de Beaune-Semblançay
  • Jardin de Beaune-Semblançay
    Jardin de Beaune-Semblançay Tours - Quartier sinistré nord - jardin de Beaune-Semblançay - en ville - Cadastre : 2010 DY 187
    Dossier :
    Inventaire de la Région Centre-Val de Loire, Fonds Vitry). Jardin de Beaune-Semblançay Façade de l'hôtel de Beaune-Semblançay en ruine, côté principal, [1948]. (service Patrimoine et
1 2 3 Suivant