Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 75 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Bourg : tombeau de la famille Clément de Ris
    Bourg : tombeau de la famille Clément de Ris Azay-sur-Cher - cimetière Bourg - en village
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Canton de Bléré
    Historique :
    Clément de Ris a été transporté en 1949 dans le cimetière actuel. La plaque qui ferme actuellement la face de Ris (1er février 1750 - 22 octobre 1827) et d'un de ses fils. Le sénateur Clément de Ris D'abord édifié dans l'ancien cimetière qui se trouvait près de la poste, le tombeau de la famille antérieure a vraisemblablement été posée à cette date. Il abrite les dépouilles du sénateur Dominique Clément , propriétaire du Château de Beauvais à Azay-sur-Cher, y fut enlevé sur ordre de Fouché le 23 septembre 1800. Cet
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Description :
    famille Clément de Ris, priez à son intention, que la miséricorde de Dieu lui soit acquise comme elle a Il s'agit d'un tombeau en pierre de taille de tufeau de plan rectangulaire, dont la partie supérieure est ornée d'acrotères aux angles. D'inspiration néo-classique, il présente de fortes analogies stylistiques avec celui de Madame Dupin situé dans le parc du château de Chenonceau à Francueil. Une plaque (rapportée) fermant la face antérieure de l'édicule porte une inscription gravée : "A la mémoire de la
    Auteur :
    [commanditaire] Clément de Ris
    Titre courant :
    Bourg : tombeau de la famille Clément de Ris
    Appellations :
    de la famille Clément de Ris
    Aires d'études :
    Canton de Bléré
    Illustration :
    Vue d'ensemble de face. IVR24_20123701231NUCA Détail de la plaque latérale portant inscription. IVR24_20123701232NUCA
  • Verrière représentant saint Clément pape
    Verrière représentant saint Clément pape Saint-Lactencin - en village
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale Les vitraux de l'Indre
    Représentations :
    saint Clément
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Saint Clément, vêtu pontificalement, est représenté en pied sur un fond damassé bleu et sous un
    Titre courant :
    Verrière représentant saint Clément pape
    Aires d'études :
    Département de l'Indre
    Illustration :
    Saint-Lactencin, église paroissiale, baie 0 : saint Clément pape. IVR24_20093601472NUCA
  • Verrière représentant saint Clément pape
    Verrière représentant saint Clément pape Coings - en village
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale Les vitraux de l'Indre
    Historique :
    Les trois verrières du chœur de cette église comptent parmi les nombreux travaux réalisés par Louis Balmet pour les églises de l'Indre dans la première moitié du 20e siècle (Le Blanc, Migné, Tournon-St
    Représentations :
    saint Clément
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    représenté saint Clément, figuré en buste sur un fond damassé vert.
    Titre courant :
    Verrière représentant saint Clément pape
    Aires d'études :
    Département de l'Indre
    Illustration :
    Coings, église paroissiale, baie 2 : saint Clément. IVR24_20093601559NUCA
  • Beauvais : château de Beauvais
    Beauvais : château de Beauvais Azay-sur-Cher - Beauvais - isolé - Cadastre : 2012 ZE 168
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Canton de Bléré
    Historique :
    de Beauvais. Le domaine est acquis en février 1791 par Dominique Clément de Ris, citoyen actif de appartenait à l'abbaye Saint-Julien de Tours. Raoul de Beauvais est cité comme seigneur en 1234. Vers 1490 , Beauvais appartenait à Pierre l'Hermite, grand panetier de France mais on ignore quelle construction s'élevait alors sur ses terres. A partir de cette date, les propriétaires successifs sont connus (voir , également médecin, propriétaire de la grange de Puits d'Arcé à Azay. La première mention connue des , inspecteur général des manufactures et pépinières royales de mûriers blancs de la généralité de Tours , la Bonninière en 1770. A son décès le 14 août 1781, la liquidation de sa succession fut l'occasion d'imprimer une plaquette de 36 pages donnant une liste précise des immeubles à vendre (Archives architecte dont le nom est inconnu. L'essentiel du décor néo-gothique date de cette époque. Entre 1853 et 1869 une serre, aujourd'hui disparue, est accolée au nord de l'aile ouest. Émile Gary entreprend
    Référence documentaire :
    Aile ouest : plan du rez-de-chaussée. /Charles Guérin, 12 octobre 1893, calque. 27 x 24 cm Château de M. Baranger, état actuel. Aile ouest, façade est. Non signé, non daté mais probablement Aile orientale. Aménagement d'un appartement au rez-de-chaussée : plan et façades. /par Marcel Projet d'agrandissement de l'aile ouest : Plan du deuxième étage, 5 octobre 1893. Modifications Plan de l'aile ouest, soubassement. Charles Guérin, 12 octobre 1893. Calque. 24 x 27,6 cm Projet d'agrandissement de l'aile ouest : plan du 1er étage, avec modifications demandées par M Château de Monsieur Béranger. Projet d'agrandissement de l'aile ouest, 1892. Plan du rez-de Détail de la grande fenêtre de pignon. Aile ouest. Marcel Rohard, 22 mai 1903. 70,5 x 54 cm Cheminée : vue partielle de face et de profil. Non signé, non daté. 54 x 37,5 cm. (Archives Projet de salle à manger : cheminée. Charles Guérin, Tours, 18 mai 1897. Ech. : 0,05 par m. 54,5 x
    Représentations :
    partie de ces décors ont été réalisés à l’époque où Émile Gary était propriétaire, d’autres furent ajoutés ou remplacés à la demande de M. Béranger entre 1893 et 1911. C’est le cas de la travée centrale nord. De même, côté cour, le décor « troubadour » trouve sa pleine expression avec le petit page pensif situé sur le haut d’une souche de cheminée du pignon de l’aile ouest, ainsi qu’avec le joueur de mandoline qui l’accompagne. Ces motifs décoratifs s’harmonisent avec le reste de l’édifice mais, à cette date, sont en complet décalage avec les créations modernes de l’époque qui voit s’épanouir l’Art
    Murs :
    tufeau pierre de taille
    Description :
    Une allée bordée de tilleuls conduit au château qui présente un plan asymétrique en U. Le corps de , est encadré par deux ailes en retour d'équerre, aux angles cantonnées de deux tours rondes. Côté nord la travée centrale est encadrée de deux tourelles circulaires portées par des culs de lampes. La lucarne centrale est surmontée d’un fronton triangulaire orné de crochets et cantonnée de pinacles. Les toit à longs pans sur le corps de logis et coniques sur les tours rondes sont couverts en ardoise.
    Étages :
    étage de comble
    Auteur :
    [habitant célèbre] Clément de Ris [personnage célèbre] De Gaulle Charles
    Jardins :
    parterre de gazon
    Titre courant :
    Beauvais : château de Beauvais
    Aires d'études :
    Canton de Bléré
    Illustration :
    Plan masse du château d'après la carte du duché de Choiseul d'Amboise et de ses environs, levée Château de Monsieur Béranger. Projet d'agrandissement de l'aile ouest, 1892. Plan du rez-de Projet d'agrandissement de l'aile ouest : plan du premier étage, avec modifications demandées par M Projet d'agrandissement de l'aile ouest : plan du deuxième étage. Charles Guérin, 5 octobre 1893 Plan de l'aile ouest, soubassement. Charles Guérin, 12 octobre 1893. (Archives départementales Aile ouest : plan du rez-de-chaussée. Charles Guérin, 12 octobre 1893. (Archives départementales Château de M. Béranger, état actuel. Aile ouest, façade est. Dessin non signé, non daté. (Archives Projet pour la façade est de l'aile ouest : partie gauche au château de Monsieur Béranger ; premier Partie gauche au château de M. Béranger. Façade ouest de l'aile ouest, premier projet (abandonné Projet d'agrandissement de l'aile ouest du château de monsieur Baranger. Premier projet (abandonné
  • Verrière représentant saint Clément et saint Alexandre
    Verrière représentant saint Clément et saint Alexandre Rouvres-les-Bois - en village
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Inscriptions & marques :
    : "Donné par Mme Clémence de Poix, Marquise d'Aiguirande". Armoiries : familles de Poix et d'Aiguirande.
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale Les vitraux de l'Indre
    Historique :
    Ce vitrail de Lobin a été offert par la marquise de d'Aiguirande, donatrice, que l'on rencontre également en l'église de Saint-Lactencin (voir canton de Buzançais).
    Représentations :
    saint Clément
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    vert et sous un dais architecturé. A leurs pieds sont figurées les armes de la famille donatrice (de
    Titre courant :
    Verrière représentant saint Clément et saint Alexandre
    Aires d'études :
    Département de l'Indre
    Illustration :
    Rouvres-les-Bois, église Saint-Jérôme, baie 101 : saint Clément et saint Alexandre
  • Saint-Lactencin : église Saint-Clément, verrières
    Saint-Lactencin : église Saint-Clément, verrières Saint-Lactencin - en village
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale Les vitraux de l'Indre
    Historique :
    Église paroissiale Saint-Clément : Très remaniée, notamment au 19e siècle (quelques éléments de sculpture romane subsistent toutefois au portail), l’église de Saint-Lactencin se compose d’une nef unique séparée de l’abside par une travée de transept dont la coupole sur trompes supporte un imposant clocher . Les vitraux : L'église de Saint-Lactencin possède trois baies fermées par des vitraux, tous datés de 1867, tandis que les autres fenêtres (neuf), sont simplement munies de verre cathédrale.
    Statut :
    propriété de la commune
    Titre courant :
    Saint-Lactencin : église Saint-Clément, verrières
    Aires d'études :
    Département de l'Indre
    Illustration :
    Saint-Lactencin, église paroissiale, baie 0 : saint Clément pape. IVR24_20093601472NUCA
  • Bourg : tombeau de la famille Clément de Ris
    Bourg : tombeau de la famille Clément de Ris Azay-sur-Cher - cimetière Bourg - en village
    Dossier :
    Vue générale. Bourg : tombeau de la famille Clément de Ris
  • Le Subdray, Lycée agricole du Subdray (EPLEFPA du Cher) : fabriques de jardin, sculptures
    Le Subdray, Lycée agricole du Subdray (EPLEFPA du Cher) : fabriques de jardin, sculptures "Auxiliaires et Parasites" Le Subdray - Sollier - isolé - Cadastre : 2011 OA 102, 106, 107
    Historique :
    dans le cadre de la construction du lycée agricole du Subdray par l'agence d'architecture Carré d'Arche l'architecte Benjamin Jacquemet-Boutes. L’œuvre mi-architecturale et mi-mobilier est composée de quatre fabriques de jardin "Auxiliaires" et de quatre sculptures "Parasites" servant de bancs de jardin. Désignées "Auxiliaires" sont accessibles au public, la dernière aux seuls petits animaux capables de franchir les quatrième dit "Lombric" est isolé sur une pelouse. Le projet artistique global recherche l'instauration de ", susceptible d'offrir des points de vues complexes, variés et fragmentés sur l'environnement. En installant leurs œuvres sur une large pelouse, les auteurs souhaitent qu'elles fassent l'objet d'une pratique de "jardin en mouvement" telle que théorisée par Gilles Clément. La "Cabane à paysage" fait aussi référence
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Lycées région Centre-Val de Loire
    Référence documentaire :
    Direction des lycées et de l'action éducative du Conseil régional du Centre. Documentation Perspective d'insertion, document figuré relatif à la demande de permis de construire du 1 Plan de situation des Parasites, document figurant dans le document d'oeuvre exécutée, papier A4
    Dénominations :
    fabrique de jardin
    Murs :
    acier pan de métal essentage béton pan de béton armé bois pan de bois essentage de planches
    Statut :
    propriété de la région
    Annexe :
    Inscriptions sur les parois intérieures de "Sous la terre" [sur la plaque verticale] AUXILIAIRES ET PARASITES Petite colonie épiphyte de micro-architectures auxiliaires et de territoires parasites artificiels partie d'un paysage plus vaste. Les principes, outils et stratégie de l'écologie du paysage (habitat , matrice, patch, corridor...) sont ici appliqués au projet d'œuvre d'art à l'échelle de l'architecture, du territoire et des usages. CONVIVIALITÉ ? La lecture de cet écosystème sous l'angle des habitats susceptibles d'abriter la biodiversité des relations entre usagers démontre un besoin de lieux propices à la convivialité ... (notion de confort social absente des cibles HQE). La demande intégrée au cahier des charges du 1 % artistique d'un espace convivial illustre une réelle nécessité. INSTAURATION ÉCOLOGIQUE D'UN PAYSAGE DE CONVIVIALITÉ "Auxiliaires et Parasites" est un projet d'instauration écologique plutôt que de restauration paysage et à l’échelle de l’usager. C’est un ensemble d’habitats possibles. [sur la plaque de fond] A
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Précision dénomination :
    fabriques de jardin et sculptures
    Escaliers :
    escalier de distribution extérieur escalier droit en charpente métallique
    Description :
    " sous forme de quatre fabriques de jardin et de "Parasites" sous forme de quatre éléments mobiliers servant de bancs de jardin. Parmi les Auxiliaires, l’œuvre intitulée "Cabane perchée" est posée sur des toiture à deux pans sont constituées de claire-voie en bois. L’œuvre "Cage à sauvage" est posée sur une structure en béton armé et est réalisée en cornière en acier galvanisé. Ses quatre pans de murs sont faits de grilles en fil soudé et les deux pans de toiture ne sont pas couverts. "Galerie des paysages" est de plaques d'acier Indaten qui portent les inscriptions décrivant le 1% artistique (voir en annexe ). Les quatre éléments "Parasites" ont une structure de profils pliés en acier Indaten, lambourdes et
    Titre courant :
    Le Subdray, Lycée agricole du Subdray (EPLEFPA du Cher) : fabriques de jardin, sculptures
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    Perpective d'insertion des fabriques figurant dans la demande du permis de construire (août 2011 Plan de situation des Parasites figurant dans le "document d'oeuvre exécuté" (juillet 2012 Vue de situation des Auxiliaires. IVR24_20131800141NUC4A Vue de situation de la "cabane perchée". IVR24_20131800142NUC4A Vue de détail de la "cabane perchée" : siège et claire-voie. IVR24_20131800143NUC4A Vue de situation de la "galerie des paysages". IVR24_20131800144NUC4A Vue partielle intérieure de la "galerie des paysages". IVR24_20131800145NUC4A Vue générale de la "galerie des paysages". IVR24_20131800146NUC4A
  • Bourg : tombeau de la famille Clément de Ris
    Bourg : tombeau de la famille Clément de Ris Azay-sur-Cher - cimetière Bourg - en village
    Dossier :
    Vue d'ensemble de face. Bourg : tombeau de la famille Clément de Ris
  • Bourg : tombeau de la famille Clément de Ris
    Bourg : tombeau de la famille Clément de Ris Azay-sur-Cher - cimetière Bourg - en village
    Dossier :
    Détail de la plaque latérale portant inscription. Bourg : tombeau de la famille Clément de Ris
  • Le mobilier de l'église paroissiale Sainte Marie-Madeleine
    Le mobilier de l'église paroissiale Sainte Marie-Madeleine Azay-sur-Cher - Bourg - en village
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Inscriptions & marques :
    poinçon de maître Poinçon de maître : Favier, deux burettes et quatre points. Poinçon de maître : une étoile entre
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Canton de Bléré
    Parties constituantes non étudiées :
    bannière de procession siège de célébrant banc de fidèles
    Référence documentaire :
    MOUSSE (chanoine). Le culte de Notre Dame en Touraine. Tours : Alfred Mame et fils, 1915. DUCHEMIN, Pierre. Le décor néo-gothique intérieur de l'église d'Azay-sur-Cher. Bulletin de la société archéologique de Touraine, Tome XLV, 1998, p. 617-626.
    Auteur :
    [fabricant de statues] Bernard R Fr M [éditeur de statues] Saudinos-Ritouret, Vve
    Titre courant :
    Le mobilier de l'église paroissiale Sainte Marie-Madeleine
    Annexe :
    dans un cartouche "souvenir de la famille Clément de Ris à l'église d'Azay-sur-Cher". Chapelle de la cartouche "souvenir de la famille Clément de Ris à l'église d'Azay-sur-Cher". Chapelle de la Vierge. 5 Paris". Chapelle de la Vierge. 3) - Verrière : le Couronnement de la Vierge ; verre peint ; 3e quart 19e Vierge. 4) - Verrière : Présentation de la Vierge au Temple ; verre peint ; 3e quart 19e siècle ; 1854 ) - Bannière de procession ; textile ; limite 19e siècle 20e siècle ; bannière tricolore ornée d'un cœur enflammé surmonté d'une croix en tissu doré. Chapelle de la Vierge. 6) - Statuette : sainte Marie -Madeleine ; résine ; 2e moitié 20e siècle. Chapelle de la Vierge. 7) - Stalles ; bois ; 18e siècle (?) ; deux stalles issues d'un groupe dont les autres éléments ont disparu ; traces de sciage. Chapelle de la formant prie-Dieu. L = 209 ; h = 107. Chapelle de la Vierge. 9) - Bancs (10) ; bois ; limite 19e siècle 20e siècle ; 10 bancs droits en chêne. Chapelle de la Vierge. 10) - Harmoniums (2) : Un harmonium hors
    Aires d'études :
    Canton de Bléré
    Texte libre :
    L'église renferme peu d'éléments mobiliers antérieurs à la Révolution (étudiés). La cloche de bronze dite Marie-Magdeleine, datant de 1736, a été classée Monument historique le 19 mars 1943. La majeure partie des éléments de décor et des objets datent de la seconde moitié du 19e siècle. Les six verrières en grisaille des trois premières travées de la nef sont signées L. Lobin, Tours et portent la date 1861. Les deux verrières de la chapelle de la Vierge qui représentent le couronnement de la Vierge et la Présentation de la Vierge au Temple sont signées "F, Tours" (probablement Florence) et portent la date 1854. La verrière à deux lancettes de la chapelle sud représentant saint Charlemagne et saint Henri est L. Lobin et porte la date 1861. Dans la nef, une statue de sainte Thérèse en plâtre Sacré-Coeur porte la marque Vve Saudinos-Ritouret edit. Une statue de saint François est estampillée intérieur de style néogothique, toujours en place (étudié). Un ciboire est attribuable à Pierre-Henry Favier
    Illustration :
    Verrière de la chapelle de la Vierge : le Couronnement de la Vierge. IVR24_20123700137NUCA Verrière de la chapelle de la Vierge : la Présentation de la Vierge au Temple Verrière : Notre-Dame de Boulogne ; détail du tiers supérieur. IVR24_20153700873NUCA Stalles : vue de trois quarts. IVR24_20123700154NUCA Stalles : vue de face. IVR24_20123700153NUCA Banc de fidèles. IVR24_20123700155NUCA Siège de célébrant. IVR24_20123700159NUCA Statue : Saint-François portant l'Enfant Jésus ; détail de l'estampille. IVR24_20123700152NUCA Vue d'ensemble de plusieurs pièces d'orfèvrerie : ciboires (2) ; calices (2) ; patènes (2 Vue d'ensemble de plusieurs pièces d'orfèvrerie : chandeliers d'église (2) ; ostensoir ; croix
  • Tours : statue de Rabelais
    Tours : statue de Rabelais Tours - place Anatole France - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Inscriptions & marques :
    FRANCOIS / RABELAIS (sur le piédestal) - MIEULX EST DE RIS QUE DE LARMESESC...PRE / POUR CE QUE RIRE EST LE PROPRE DE L'HOMME (sur la plinthe à l'avant).
    Historique :
    Le 28 septembre 1878 est publié le règlement du concours national ouvert par la ville de Tours aux sculpteurs français pour ériger une statue en pendant au Descartes de Nieuwerkerke (1847) place de la Mairie conservés au musée des Beaux-Arts de Tours.
    Référence documentaire :
    Musée des Beaux-Arts de Tours. Documentation. Statue de Rabelais.
    Représentations :
    homme de lettres Le livret du Salon de 1880 le décrit ainsi : il est debout drapé dans une large houppelande, le de place publique. Rabelais, écrivain, humaniste, médecin et homme d'église, est représenté en curé de Meudon.
    Statut :
    propriété de la commune
    Titre courant :
    Tours : statue de Rabelais
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    Concours pour la statue de Rabelais à Tours (L'Illustration, n° 1998, 11 juin 1881, p. 394 , Bibliothèque municipale de Blois - Agglopolys). IVR24_20143703809NUC4A Vue générale de trois quarts. IVR24_20123700806NUC4A Vue générale de face. IVR24_20123700805NUC4A Vue générale de trois quarts arrière. IVR24_20123700807NUC4A Vue de la statue de face. IVR24_20123700809NUC4A Détail de la plinthe côté est avec signature du sculpteur. IVR24_20123700808NUC4A
  • Verrière représentant la Vie du Christ et la Vie de saint Martial
    Verrière représentant la Vie du Christ et la Vie de saint Martial Châteauroux - rue Grande - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Inscriptions & marques :
    Inscription concernant l'auteur : "A. Clément - St-Michel de Chédigny - I.-et-L. - 1883".
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale Les vitraux de l'Indre
    Historique :
    Cette verrière a été réalisée en 1883 par Amand Clément, peintre verrier alors installé à Saint -Michel, commune de Chédigny (Indre-et-Loire). Sa commande fait suite à la restauration de l'édifice par
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Cette verrière, formée de trois lancettes, présente divers épisodes de la Vie du Christ (lancette centrale), associés à des épisodes de la Vie de saint Martial de Limoges (lancettes latérales). Dans la lancette centrale est donc figuré le Sacré-Cœur de Jésus, encadré par deux quadrilobes dans lesquels sont représentées la Multiplication des pains et la Cène. Dans les lancettes latérales, la Vie de saint Martial est saint Martial, et la mort de Martial.
    Auteur :
    [] Clément Amand
    Titre courant :
    Verrière représentant la Vie du Christ et la Vie de saint Martial
    Aires d'études :
    Département de l'Indre
    Illustration :
    Châteauroux, église Saint-Martial, baie 0 : Vie du Christ et Vie de saint Martial Châteauroux, église Saint-Martial, baie 0 : la mort de saint Martial. IVR24_20093602191NUCA
  • Verrière : Sainte Marguerite reine d’Écosse occupée de l'éducation de ses enfants et du soin des pauvres. (baie n°4)
    Verrière : Sainte Marguerite reine d’Écosse occupée de l'éducation de ses enfants et du soin des pauvres. (baie n°4) Francueil - Bourg - en village
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Inscriptions & marques :
    Inscription figurant sur le degré où siège sainte Marguerite : A. Clement de St Michel. 1885 . inscription sur la panneau inférieur gauche : A. Clement de St Michel. 1885 ; Chedigny Indre et Loire.
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Canton de Bléré
    Historique :
    Les baies 3 et 4 sont signées A. Clément de Saint-Michel, Chédigny, Indre-et-Loire. Elles furent données par Madame Lesourd, fille du maire de Francueil, M. Brochard.
    Référence documentaire :
    p.276 DAZUT, Mireille. Histoire de Francueil, village de Touraine. Maulévrier : Hérault-Editions
    Représentations :
    , située dans l’église de Savigné-sur-Lathan (Indre-et-Loire), portant l’inscription « Sainte Marguerite reine d’Ecosse occupée de l’éducation de ses enfants et du soin des pauvres ». Cette dernière a été réalisée dans l’atelier Jules Fournier à Tours en 1876 avec la collaboration d’Armand Clément qui reprend
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Verrière à deux lancettes surmontées de jours de réseau dans un remplage flamboyant.
    Auteur :
    [peintre-verrier] Clément Armand
    Titre courant :
    Verrière : Sainte Marguerite reine d’Écosse occupée de l'éducation de ses enfants et du soin des
    Aires d'études :
    Canton de Bléré
  • Verrière représentant la vie de saint Denis
    Verrière représentant la vie de saint Denis Luçay-le-Mâle - en village
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Inscriptions & marques :
    : "A SCO CLEMENTE MISSUS EST IN GALLIAM" / "EVANGELIUM LUTETIA PRAEDICAT".
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale Les vitraux de l'Indre
    Historique :
    Ce vitrail appartient au cycle de la Vie de saint Denis, développé dans les cinq baies de la nef.
    Représentations :
    saint Clément
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Ce vitrail à fond de grisaille et à bordure feuillagée présente deux scènes de la vie de saint Denis, incluses dans des médaillons polylobés. Le premier montre Denis, accompagné de Rustique et d'Eleuthère, auprès du pape saint Clément, qui leur confie la mission d'évangéliser la Gaule. Dans le second médaillon, saint Denis est représenté à Lutèce, prêchant la parole de Dieu et fustigeant les idoles païennes.
    Titre courant :
    Verrière représentant la vie de saint Denis
    Aires d'études :
    Département de l'Indre
    Illustration :
    Luçay-le-Mâle, église Saint-Maurice, baie 8 : saint Denis envoyé en Gaule par le pape Clément et Clément. IVR24_20093601285NUCA
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Pierre
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Pierre Chisseaux - le bourg - en village
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Canton de Bléré
    Référence documentaire :
    Inventaire des effets et ornements de l'église Saint-Pierre de Chisseaux fait le 12 septembre 1700 Compte de fabrique avec inventaire des objets mobiliers, 1854. Tours : Archives départementales
    Auteur :
    [] Clément Armand
    Titre courant :
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Pierre
    Annexe :
    ) - Verrière : saint Simon ; signée et datée : A. Clément de Saint-Michel à Chédigny, 18..(illisible). 19 ; signée et datée : A. Clément de Saint-Michel à Chédigny, 1884. Abside. ) - Statue: saint François ; plâtre polychrome ; 1ère moitié 20e siècle ; sur socle en plâtre orné de têtes ; autel de la Vierge. 5) - Statue : Vierge à l'Enfant ; plâtre ; dorure ; 2e moitié 19e siècle ; collatéral sud : dans une niche, sous un dais architecturé ; le mur est peint de motifs floraux. 6) - Statue : Saint Joseph portant l'enfant Jésus ; plâtre polychrome ; 2e moitié 19e siècle ; au pied de l'autel de : autel de la Vierge ; pierre calcaire ; dorure ; 2e moitié 19e siècle ; la porte du tabernacle est ornée l'autel de la Vierge. 13) - Bénitier ; calcaire ; 18e siècle (?) ; l = 44 ; la = 33 ; h = 18. Choeur. 14 ) - Chemin de croix ; plâtre blanc ; limite 19e siècle 20e siècle ; Composé de 14 stations ; manque la station 4. Nef. 15) - Croix de procession ; laiton, cuivre ; 19e siècle ; choeur. 16) - Fauteuil de
    Aires d'études :
    Canton de Bléré
    Texte libre :
    , 1870) ; sainte Anne et la Vierge enfant (Armand Clément de Saint-Michel à Chédigny, 1889) ; saint Simon (Armand Clément de Saint-Michel à Chédigny, 1889). Plusieurs reliquaires en métal doré datant de la Deux inventaires antérieurs à celui de 1906 permettent de suivre l’état de l’ameublement de l’église de Chisseaux : le premier date du 12 septembre 1700 et fait suite à une visite de l’archevêque de Tours en 1699. On y recense un grand nombre d’éléments textiles ; y sont notamment listées 24 nappes de peu de valeur et une nappe de toile fine, sept ornements aux différentes couleurs liturgiques, deux d'agent doré au dedans lesquels vases ont été depuis peu de temps refaicts et dorés". Toutes ces pièces d’orfèvrerie d’Ancien régime n’ont pas été retrouvées lors de l’enquête. Le second inventaire, joint aux comptes de fabrique, est établi en 1854. Huit ornements complets aux différentes couleurs liturgiques y sont mentionnés ainsi que de nombreux autres éléments textiles ; leur mention succincte ne permet pas
    Illustration :
    Vestiges d'une peinture monumentale représentant la Cène, mur nord de la nef. IVR24_20123701893NUCA Ensemble de 5 chandeliers d'autel. IVR24_20133700013NUCA Ornement blanc : chappe, vue de dos. IVR24_20133701052NUCA
  • Ensemble de 3 tableaux d'autel
    Ensemble de 3 tableaux d'autel Villedômer
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Inscriptions & marques :
    " (Bienheureux Gilles donnant son manteau à un pauvre qu'il guérit, sur le tableau de gauche). "S. Ludovicus Tunetum iturus cum Clemente IV preces fumdit" (Saint Louis priant avec Clément IV avant son départ pour Tunis, sur le tableau de droite).
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    Peintures réalisées par Grandin, peintre à Tours, à l'occasion de la restauration du retable financée par le comte de Coubert, en 1883.
    Référence documentaire :
    Archives paroissiales de Villedômer. Registre des délibérations de la fabrique de la paroisse de Saint Vincent de Villedômer.
    Représentations :
    . Tableau de droite : saint Louis et le pape Clément IV priant devant le tombeau de saint Gilles. Tableau Tableau de gauche : saint Gilles à Athènes donnant son manteau à un pauvre malade qu'il guérit central : femme accompagnée de son fils et sa fille priant saint Gilles leur apparaissant dans les nuées.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Ensemble composé de deux tableaux (placés dans les niches latérales) de forme rectangulaire centre de l'entablement).
    Emplacement dans l'édifice :
    sur le retable de la chapelle saint Gilles
    Titre courant :
    Ensemble de 3 tableaux d'autel
    Dimension :
    Hauteur de chaque tableau latéral = 157 ; largeur de chaque tableau latéral = 67.
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Vue d'ensemble du panneau de gauche. IVR24_20123702008NUC4A Détail du panneau de droite. IVR24_20123702007NUC4A Détail de la date et signature, panneau de gauche. IVR24_20133700342NUC1A Détail de la date et signature, panneau de droite. IVR24_20133700343NUC1A
  • 4 verrières représentant saint Dominique, saint François, saint Ignace de Loyola et l'ange Gabriel
    4 verrières représentant saint Dominique, saint François, saint Ignace de Loyola et l'ange Gabriel Châteauroux - place Voltaire - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Inscriptions & marques :
    Inscription concernant l'auteur : "Fournier et Clément", "Tours - 1876".
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale Les vitraux de l'Indre
    Historique :
    Église paroissiale Saint-André : Cette église édifiée de 1869 à 1876 sous la direction d’Alfred Dauvergne, répondait alors à la nécessité de doter la ville de Châteauroux d’une église paroissiale digne de son rang de chef-lieu départemental. Surnommée « la cathédrale » par de nombreux castelroussins du fait de sa taille importante, l’édifice se compose d’une grande nef à deux collatéraux, ouverte sur un transept et un chœur à déambulatoire, lui-même doté de cinq chapelles rayonnantes. La façade occidentale . Les vitraux : Ces verrières appartiennent à l'ensemble créé en 1876 par l'atelier Fournier et Clément (Tours), pour la crypte de l'église Saint-André.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Ces quatre verrières sont conçues selon le même modèle : elles présentent une figure de saint en pied sous un dais architecturé, placé devant un décor de grisaille à entrelacs. L'ensemble est doté d'une bordure multicolore de type archéologique.
    Auteur :
    [] Clément Amand
    Titre courant :
    4 verrières représentant saint Dominique, saint François, saint Ignace de Loyola et l'ange Gabriel
    États conservations :
    Ces quatre verrières présentent de très nombreuses lacunes qui mettent en péril leur conservation
    Appellations :
    Verrières de la crypte
    Aires d'études :
    Département de l'Indre
    Illustration :
    Châteauroux, église Saint-André, crypte, baie 8 : saint Ignace de Loyola. IVR24_20093602105NUCA
  • Chenonceaux : château de Chenonceau
    Chenonceaux : château de Chenonceau Chenonceaux - Chenonceau - en écart
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Canton de Bléré
    Historique :
    Construction du château des Marques en 1432 ; destruction de ce château en 1513 à l'exception d'une tour ronde. Construction du logis Bohier de 1514 à 1517. Construction de la ferme au cours du 16e siècle. Construction d'un pont sur le Cher de 1556 à 1560. Construction de la galerie de 1576 à 1581 . Construction de l'aile des Dômes de 1580 à 1586. Restauration du château et de l'aile des Dômes par Félix Roguet de 1865 à 1878.
    Référence documentaire :
    Bibliographie : merci de consulter l'Annexe. CARRE de BUSSEROLE, J.X. Dictionnaire géographique, historique et biographique d'Indre-et-Loire et de l'ancienne province de Touraine. Tours, 1883. Plan cadastral de 1824/ exécuté par M. Delaunay, géomètre, sous la direction de M. Paulmier , directeur des contributions et de M. Fanost, géomètre en chef. (Archives départementales d'Indre-et-Loire DRAC Centre-Val de Loire, conservation régionale des Monuments historiques ; Orléans. Documentation
    Murs :
    tufeau pierre de taille
    Auteur :
    [architecte] De l'Orme, Philibert [commanditaire] de Poitiers Diane [commanditaire] Catherine de Médicis
    Titre courant :
    Chenonceaux : château de Chenonceau
    Annexe :
    Bibliographie relative au château de Chenonceau Ouvrages et articles de portée générale : BABELON , Jean-Pierre. Châteaux de France au siècle de la Renaissance. Paris : Flammarion-Picard, 1989. BABELON , Fabienne, de MONTIGNY, Arnaud, BERNARD, Michel (phot.). Châteaux d'Indre-et-Loire. Prahecq : Éd . Patrimoines médias, 2011. CHATENET, Monique. La cour de France au XVIe siècle : vie sociale et architecture . Histoire de l'architecture. Tome second. Paris : Librairie Georges Baranger, 1943. DEMEZIL, Jean-Martin . Trésors du Val de Loire. Paris : Arthaud, 1976. DE CORNIHOUT, Isabelle, MAILLARD, J.-F., PORTIER, Guy illustrant le manuscrit des"Mémoires pour servir à l'Histoire des Maisons royalles et Bastiments de France " conservé au château de Cheverny. FELIBIEN, André. Vues des châteaux du Blésois au XVIIe siècle. Mémoires de la Société des Sciences et Lettres de Loir-et-Cher, 1911, T. 21, p. 5-109. France 1500 : entre Moyen collaboration du Musée du Louvre ; du Musée de Cluny, Musée national du Moyen âge ; du Musée national de la
    Aires d'études :
    Canton de Bléré
    Texte libre :
    Le domaine de Chenonceau comprend le château classé Monument historique en 1840 et le parc situé sur les communes de Chenonceaux, Francueil, Civray-de-Touraine, classé le 7 novembre 1962. La valeur universelle exceptionnelle du château et de son parc a justifié leur inscription sur la liste du patrimoine mondial au sein du Val de Loire entre Sully-sur-Loire et Chalones, en 2017. Le périmètre de cette protection inclut le domaine de Chenonceau (182 ha), qui comprend le château, ses dépendances, son parc et ses jardins, une partie du bourg de Chenonceau, ainsi qu’une partie du cours du Cher. L’emprise correspondant au parc du château au sud de la rivière du Cher se situe sur la commune de Francueil. Le périmètre , traversant les communes de Civray-de-Touraine et de Chisseaux. L'usage veut que l'on écrive Chenonceaux pour est édifié sur la rive droite du Cher. Il est attaqué à plusieurs reprises durant la guerre de Cent destruction quasi-totale de son château. Son fils Jean II Marques obtient de Charles VII l’autorisation de le
    Illustration :
    Logis Bohier : distribution au rez-de-chaussée. Projet par l'architecte Roguet, 17 septembre 1865 Vue ancienne du port des barques au pied du jardin de Diane. IVR24_19993701353XB Vue d'ensemble sur le Cher, prise de l'est. IVR24_20163702477NUCA Vue d'ensemble prise de l'est. IVR24_20163702497NUCA Vue de la façade sud-est du logis Bohier et d'une partie de la galerie. Vue prise depuis la rive Vue du logis Bohier au sud-est et de la jonction avec la galerie. Vue prise depuis la rive gauche Vue d'ensemble prise du nord-ouest depuis le jardin de Catherine. IVR24_20073700525NUCA Vue d'ensemble prise du nord-ouest (jardin de Catherine). IVR24_20133700746NUCA Détail d'une souche de cheminée du logis Bohier, à l'est. IVR24_20103702433NUCA Détail à la jonction du logis Bohier et de la galerie, à l'est. IVR24_20103702434NUCA
  • Verrière : Jésus et les docteurs de la Loi (baie n°3)
    Verrière : Jésus et les docteurs de la Loi (baie n°3) Francueil - Bourg - en village
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Inscriptions & marques :
    Inscription figurant sur le degré où siège Jésus : A. Clement de St Michel. 1885. Inscription sur la panneau inférieur gauche, en partie masquée par les plombs : A. Clement de St Michel. 1885
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Canton de Bléré
    Historique :
    Les baies n°3 et n°4 sont signées A. Clément de Saint-Michel, Chédigny, Indre-et-Loire. Elles furent données par Madame Lesourd, fille du maire de Francueil, M. Brochard.
    Référence documentaire :
    p.276 DAZUT, Mireille. Histoire de Francueil, village de Touraine. Maulévrier : Hérault-Editions
    Représentations :
    Jésus assis au temple s'exprime devant les docteurs de la Loi, hommes âgés qui se penchent sur leurs livres, écoutent, argumentent ou montrent leur état de profonde réflexion.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Verrière à deux lancettes surmontées de jours de réseau dans un remplage flamboyant.
    Auteur :
    [peintre-verrier] Clément Armand
    Titre courant :
    Verrière : Jésus et les docteurs de la Loi (baie n°3)
    Aires d'études :
    Canton de Bléré
1 2 3 4 Suivant