Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 51 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Tableau : portrait de Jacques de Marques (1569-1622)
    Tableau : portrait de Jacques de Marques (1569-1622) Orléans - 1 rue Porte-Madeleine - en ville
    Inscriptions & marques :
    chiffre de la date est partiellement illisible, au-dessus de la tête de Jacques Constant père, en bas à gauche). Inscription : Jacobus Constant chirurgus aurelius filius cons. (autour de la tête de Jacques Constant fils, en bas à droite). L'inscription centrale qui concerne la donation est partiellement
    Historique :
    siècle et offert par les chirurgiens Jacques Constant père et fils. Jacques Constant père fut reçu chirurgien vers 1654. Jacques de Marques (1569-1622) fut chirurgien à Paris.
    Référence documentaire :
    LOUVEL, Georges. Étude sur Jacques de Marque, chirurgien, et analyse de ses ouvrages. Dijon [base de données en ligne]. Paris : Ministère de la culture et de la communication, 1997. Jacques de
    Représentations :
    Portrait de Jacques de Marques. Les portraits des donateurs, Jacques Constant père et fils
    Auteur :
    [donateur] Constant Jacques père [donateur] Constant Jacques fils
    Titre courant :
    Tableau : portrait de Jacques de Marques (1569-1622)
  • Nogent-sur-Vernisson : jardin botanique dit arboretum des Barres
    Nogent-sur-Vernisson : jardin botanique dit arboretum des Barres Nogent-sur-Vernisson - - Domaine des Barres - en écart - Cadastre : 2018 0B 109 à 112 ; 119 ; 121 ; 122 ; 125 ; 128 ; 130 ; 131 ; 331 ; 364 ; 366 à 374 ; 434 ; 435 ; 437 à 439 ; 441 ; 443 à 458 ; 460 à 463 ; 465 ; 466 ; 484 ; 500 à 503 2018 AP 46
    Historique :
    , son fils Jacques lègue le Fruticetum Vilmorinianum à l’État. De 1923 à 1928, l'arboretum s'agrandit
    Auteur :
    [paysagiste] Constant
  • 4 verrières illustrant le thème de la sainte Trinité
    4 verrières illustrant le thème de la sainte Trinité Cluis - en village
    Représentations :
    Dieu le père
    Description :
    Trinité. Les verrières formant le triplet du chevet figurent ainsi le Père (baie 1 : attributs royaux Saint-Esprit (baie 2 : colombe, flammes, coquille Saint-Jacques). Surmontant ce triplet, un large
  • Fonts baptismaux, clôture des fonts baptismaux
    Fonts baptismaux, clôture des fonts baptismaux Chançay
    Inscriptions & marques :
    Père, du Fils et du Saint-Esprit ; sur le panneau intérieur du couvercle).
    Auteur :
    [fondeur] Ducel Jean-Jacques
  • Place Victor-Hugo, avenue du Docteur Jean-Laigret
    Place Victor-Hugo, avenue du Docteur Jean-Laigret Blois - rive droite - place Victor-Hugo avenue du Docteur-Jean-Laigret rue Jean-Moulin rue Pont-du-Gast - en ville - Cadastre : 2011 DN non cadastré 2011 DM non cadastré domaine public
    Historique :
    d'architecture menée, à partir de 1942, par les architectes Charles Nicod et Jacques Billard. Comme ailleurs
    Auteur :
    [architecte] Billard Jacques
    Texte libre :
    architectes Charles Nicod et Jacques Billard, également en charge de celle de la place de tête de pont. Le rue du Père Monsabré, desservant la nouvelle Poste sur sa façade est et reliant la rue du Pont-du-Gast furent menés peu à peu. Le percement de la rue Jean-Moulin, reliant les rues Gallois et du Père-Monsabré
    Illustration :
    La rue Gallois, avant le percement de la rue du Père-Monsabré, vers 1940. (Collection particulière
  • Microscope binoculaire
    Microscope binoculaire Orléans - 1 rue Porte-Madeleine - en ville
    Historique :
    La maison Stiassnie fut fondée par Maurice Stiassnie, qui s'associa avec son beau-père Constant
  • Collège de jésuites actuellement poste, église Saint-louis actuellement église paroissiale Saint-Vincent-de-Paul
    Collège de jésuites actuellement poste, église Saint-louis actuellement église paroissiale Saint-Vincent-de-Paul Blois - place Victor Hugo - en ville - Cadastre : 1980 DP 405 1980 DP 406 1980 DP 732
    Historique :
    construction de l' église Saint-Louis, commencée cette même année sur les plans du père Martellange. Cette Gaston d' Orléans, son père, l' autre pour elle-même. La construction des bâtiments du collège commence
    Référence documentaire :
    Projets pour la construction de l'église et du collège des Jésuites de Blois, par le père
    Auteur :
    [maître maçon] Habert Jacques [sculpteur, architecte] Leroux Jacques
    Illustration :
    l'église du collège de Blois par le père Martellange, le 26 juin 1624 IVR24_19964100051X père Martellange. IVR24_19964100063X . Le père Charles Paulin estant Recteur dudict Collège. IVR24_19964100073X père Martellange. IVR24_19964100064XA . Le père Charles Paulin estant Recteur dudict Collège. IVR24_19964100074XA l'église du collège de Blois par le père Martellange, le 26 juin 1624 IVR24_19964100052XA
  • Quartier de la Rotonde
    Quartier de la Rotonde Tours - Quartier du Sanitas - avenue Général-de-Gaulle rue Georges-Guynemer rue Jean-Baptiste-Martin rue Jean-Mermoz rue Jules-Mourgault mail du Petit-Prince - en ville - Cadastre : 2010 CT 3 2010 CT 344
    Historique :
    Amalric, Pierre Lacape et Jacques Lemaure, fut rapidement écarté, le ministère de la Construction préférant confier à Jacques Henri-Labourdette, architecte-urbaniste du Sanitas, et à l'architecte-conseil
    Description :
    d'habitation reprennent une typologie très proche de celle des réalisations de Jacques Henri-Labourdette pour
    Auteur :
    [architecte] Lemaure Jacques [architecte] Henri-Labourdette Jacques
    Annexe :
    la composition reprend la trame orthogonale employée au Sanitas par Jacques Henri-Labourdette. Ces Sanitas par Jacques Henri-Labourdette. Les volumes restent bas (R+4), bien que légèrement rehaussés par la indifféremment situés sur des façades abritant des pièces de jour ou de nuit, la seule constante étant la , Jacques Henri-Labourdette. Le secteur de la Rotonde ne fut que peu concerné par ce nouveau PAR, seule , l'incertitude persistant autour des conditions financières de son déplacement, et Jacques Henri-Labourdette Pierre Lacape et Jacques Lemaure, en reprenant ceux qu'ils ont réalisés pour l'opération Maurice-Beaufils même chef de file. Supervision du plan-masse par Labourdette en octobre 1959 Jacques Henri l'opération. La nouvelle disposition des bâtiments dans le plan conçu par Jacques Henri-Labourdette annonçait ferrées, les 400 logements voulus par Jean Royer dans les bâtiments en R+4. Jacques Henri-Labourdette
  • École des beaux-arts, actuellement Centre de création contemporaine Olivier Debré
    École des beaux-arts, actuellement Centre de création contemporaine Olivier Debré Tours - Quartier sinistré nord - jardin François-1er - en ville - Cadastre : 2010 DZ 366
    Historique :
    à Maurice Boille et ses deux fils Pierre et Jacques. Les trois architectes dressent en août 1944 un place Foire-le-Roi, la rue Voltaire et la rue Benjamin-Constant. La reprise du plan de reconstruction et
    Référence documentaire :
    ) ; Boille, Jacques (architecte). (archives municipales de Tours, 4 M, boîte 650). (cf. illustration n ) ; Boille, Jacques (architecte). (archives municipales de Tours, 4 M, boîte 650). (cf. illustration n ) ; Boille, Jacques (architecte). (archives municipales de Tours, 4 M, boîte 650). (cf. illustration n ) ; Boille, Jacques (architecte). (archives municipales de Tours, 4 M, boîte 650). (cf. illustration n ) ; Boille, Jacques (architecte). (archives municipales de Tours, 4 M, boîte 650). (cf. illustration n ) ; Boille, Jacques (architecte). (archives municipales de Tours, 4 M, boîte 650). (cf. illustration n ) ; Boille, Jacques (architecte). (archives municipales de Tours, 4 M, boîte 650). (cf. illustration n ) ; Boille, Maurice (architecte) ; Boille, Pierre (architecte) ; Boille, Jacques (architecte). (archives , Jacques (architecte). (archives municipales de Tours, 4 M, boîte 649). (cf. illustration n ) ; Boille, Pierre (architecte) ; Boille, Jacques (architecte). (archives municipales de Tours, 149 W 22, S
    Auteur :
    [architecte] Boille Jacques
  • Richelieu : monument au cardinal de Richelieu
    Richelieu : monument au cardinal de Richelieu Richelieu - place du Cardinal - en ville
    Inscriptions & marques :
    Signature et date : C. Ramey. père. / de dijon. 1828 (sur la terrasse, à gauche) - RICHELIEU (sur
    Historique :
    illustrant les Grands Hommes de la France royale. L'exécution de la statue est confiée à Claude Ramey Père
    Référence documentaire :
    Institut Royal de France. Funérailles de M. Ramey père - Discours de M. Petitot prononcé aux funérailles de M. Ramey père, le 7 juillet 1838. Paris, 1838.
    Annexe :
    Discours lors des funérailles de Claude Ramey père (07/06/1838) à l'Académie Royale des Beaux-Arts Institut royal de France - Académie Royale des Beaux-Arts Funérailles de M. Ramey père Discours de M . Petitot prononcé aux funérailles de M. Ramey père, le 7 juin 1838. "Messieurs, (...) Né à Dijon en 1754 ses amis intimes, Prudhon et Naigeon. M. Gois père, statuaire, à qui il fut recommandé, se chargea de enfin le grand prix de Rome, objet de ses constants efforts. Pendant son séjour en Italie, il prépara
    Texte libre :
    père. Il sera l'un des derniers réalisés, mais sera quand même achevé pour être posé sur le Pont Louis de Debay père (tête de Laitié) et le Turenne de Gois au collège de Saint-Cyr. L'emplacement En
  • Hôpital Porte-Madeleine
    Hôpital Porte-Madeleine Orléans - 1 rue Porte-Madeleine - en ville - Cadastre : 1994 AY 2
    Historique :
    . Les aménagements successifs ont fait disparaître les rues Jolie, Corbillon et Saint-Jacques-le-Brûlé.
    Référence documentaire :
    Plan d'ensemble du premier étage des Hospices civils, dressé par l'architecte Constant Coursimault
  • Les céramiques de l'atelier Le Clos de Joÿe-Jeanne Champillou
    Les céramiques de l'atelier Le Clos de Joÿe-Jeanne Champillou Orléans - 182 rue du Faubourg-Bannier - en ville
    Annexe :
    . Baillière et Fils, 1926. DEBAL, Jacques (dir.). Histoire d’Orléans et de son terroir. Roanne : Horvath, 1983 Lemerre, 1929. LEROY, Jacques. Notre-Dame des Miracles. Épinay-sur-Seine : C.I.F., 1984 (collection La particulière. Plaque publicitaire. «Cave du Père Vincent en Orléanois», terre cuite émaillée cloisonnée, h = 15
    Texte libre :
    commerce de bonneterie à Orléans où est employé son père, avant qu’il ne devienne aveugle en 1895. De sa vie quotidienne dans le souci constant de traduire fidèlement la nature profonde de ses modèles
  • Acquets en Poupine : cimetière
    Acquets en Poupine : cimetière Vernou-sur-Brenne - Les Acquets en Poupine - en écart - Cadastre : 2009 AO 46
    Description :
    roi Salomon, Maître Jacques et le père Soubise. Au centre du cimetière, se trouve une croix justice, à droite se trouve un personnage avec une canne, une coquille Saint-Jacques surmontée d'un compas
  • Château d'Amboise
    Château d'Amboise Amboise - Montée de l'Emir Abd el Kader - en ville
    Historique :
    domicilium fut rasé en 1106. Hugues Ier d'Amboise succéda à son père Sulpice Ier. Il conquit le dernier fief , Charles VIII succède à son père. Marguerite d'Autriche est élevée à Amboise en vue de leur mariage. En d'ameublement, les plans de Jacques Androuet du Cerceau et ceux levés en 1708 présentent la disposition des
    Référence documentaire :
    Plan du château d'Amboise/Jacques Androuet du Cerceau, en 1579. (Bibliothèque nationale de France Vue cavalière du château d'Amboise du côté de la ville. Dessin de Jacques Androuet du Cerceau de Vue cavalière du château du côté de la Loire/par Jacques Androuet du Cerceau, en 1579 Archives Nationales ; KK 82. Compte de Jacques de Beaune, compte de l'argenterie et de l'hôtel de Archives Nationales ; KK 83. 2e Compte de Jacques de Beaune, compte des finances de la reine Anne Archives Nationales ; KK 84. 3e Compte de Jacques de Beaune, compte des finances de la reine Anne Archives Nationales ; KK 85. 1er Compte de Jacques de Beaune le Jeune, compte des finances de la ; Troisième vüe de l'intérieur de la cour du château/Jacques Rigaud, début du XVIIIe siècle, dessins Facies du costé de la rivière de Loire. Château d'Amboise, côté de la Loire/ Jacques Androuet du d'Amboise, côté de la Loire/ Jacques Androuet du Cerceau. Lithographie, 1579. (Bibliothèque municipale de
    Texte libre :
    la distribution de ces logis révèlent la constante exposition de la personne du roi dans sa vie de contenta d'aménagements secondaires, Jacques Androuet du Cerceau nous rapportant la réalisation de , Louis Amangeart, Jacques Sourdeau, Pierre Trinqueau, Bastien François et Pierre Gadier. Aussi, y a-t-il château en 1495-1496 : Jacques Sourdeau qui fut chargé du chantier de Blois (1516-1518) et Pierre
    Illustration :
    Vue des bâtiments disparus du château, d'aprés une « Vue » de Jacques Androuet du Cerceau : les Plan du château d'Amboise de Jacques Androuet du Cerceau, en 1579. (B.n.f., département des Dessin de Jacques Andouet du Cerceau de 1579 : « Vue du château du côté de la Loire Gravure d'une « Vue » cavalière du château du côté de la Loire, par Jacques Androuet du Cerceau, en
  • Hôtel dit des Trois Maillets, actuellement immeuble (20 rue Sully)
    Hôtel dit des Trois Maillets, actuellement immeuble (20 rue Sully) Nogent-le-Rotrou - 20 rue Sully - en ville
    Annexe :
    piedz de longueur, dautre par le derriere le jeu de paulme de la tenue de limage sainct jacques cy . [...] « constante en deux caves voûtes l’une sur l’autre, deux chambres basses à feu, deux chambres hautes aussi à
  • Tableau : portrait d'André Vésale (1514 ou 1515-1564)
    Tableau : portrait d'André Vésale (1514 ou 1515-1564) Orléans - 1 rue Porte-Madeleine - en ville
    Historique :
    considéré comme le père de l'anatomie moderne. En 1533, il s'installa à Paris et étudia les théories de Galien sous la direction de Jean Fernel et de Jacques Dubois (Jacobus Sylvius), l'un des médecins les
  • Tableau : portrait d'André Vésale (1514 ou 1515-1564)
    Tableau : portrait d'André Vésale (1514 ou 1515-1564) Orléans - 1 rue Porte-Madeleine - en ville
    Historique :
    ou 1515-1564), médecin anatomiste flamand, est considéré comme le père de l'anatomie moderne. En 1533 , il s'installa à Paris et étudia les théories de Galien sous la direction de Jean Fernel et de Jacques
  • Hôtel-Dieu
    Hôtel-Dieu Orléans - 1 rue Porte-Madeleine - en ville - Cadastre : 1994 AY 2
    Historique :
    -Jacques-le-Brûlé. Le projet aboutit et la Manutention militaire fut échangée contre la Maison de la Croix l'installation des malades en fin d'année. La bénédiction par Monseigneur Jean-Jacques Fayet (1786-1849), évêque
    Référence documentaire :
    Constant Coursimault et datés du 21 juin 1930. TENON, Jacques René. Mémoires sur les hôpitaux de Paris, Paris, 1788. Réimpression, Paris : Doin Ed
    Description :
    définis en 1788 par le chirurgien Jacques René Tenon (1724-1816), mandaté par l'Académie des sciences
    Annexe :
    avoisinantes, outre Porte-Madeleine, du Four-à-Chaux, de la Charpenterie, Saint-Jacques-le-Brûlé, du Corbillon
  • Présentation du patrimoine de la ville d'Orléans
    Présentation du patrimoine de la ville d'Orléans Orléans
    Référence documentaire :
    DEBAL, Jacques (dir.). Histoire d'Orléans et de son terroir, des origines à la fin du XVIe siècle DEBAL, Jacques. Histoire d'Orléans et de son terroir, 17e, 18e et 19e siècles. Tome II, 17e, 18e et DEBAL, Jacques (dir.). Histoire d'Orléans et de son terroir. Tome III, de 1870 à nos jours. Roanne DEBAL, Jacques. Orléans, une ville, une histoire. Orléans : éditions X-Nova, 1998. DEBAL, Jacques. Plans et perspectives d'Orléans, de Gilles Hotot à Charles Pensée. Bulletin de la GAILLARD, Louis (abbé), DEBAL, Jacques. Les lieux de culte à Orléans de l´antiquité au XXe siècle
    Illustration :
    Plan d'Orléans dressé en 1640 par Fleury. Ce plan devait être joint à l'ouvrage du Père Lardier
  • La ville de Nogent-le-Rotrou du Moyen-Age au début de l'époque moderne
    La ville de Nogent-le-Rotrou du Moyen-Age au début de l'époque moderne Nogent-le-Rotrou
    Référence documentaire :
    DUBY, Georges (dir.), LE GOFF, Hervé, LE GOFF, Jacques, CHEDEVILLE, A. La Ville en France au Moyen GUERARD, Benjamin. Cartulaire de l'abbaye de Saint-Père de Chartres. Tome 1. Paris : Imprimerie de BOUSSARD, Jacques. Les destinées de la Neustrie du IXe au XIe siècle. Cahiers de civilisation
    Texte libre :
    celui d’avant crise autour des années 1520-1530. S’ensuit un développement démographique constant au
1 2 3 Suivant