Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 23600 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Triguères : jardin d'agrément du Grand Courtoiseau
    Triguères : jardin d'agrément du Grand Courtoiseau Triguères - - chemin rural Courtoiseau - en écart - Cadastre : 2018 ZY 35 ; 36 ; 48 à 51 ; 53 ; 54 ; 170
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général (c) Association parcs et jardins région Centre-Val de Loire
    Historique :
    siècle, Auguste Cornu de la Fontaine de Coincy, grand voyageur et naturaliste, fait construire le jardin plaisance et aménage probablement des jardins (allée de tilleuls et tunnel de buis). A la fin du 19ème Dussordet reprennent la propriété. En l’absence de documents historiques, une restitution des jardins dans Le manoir actuel est érigé à la fin du 17ème siècle ou au cours du 18ème siècle par les familles Hodoard et Billard de Lorière. Entre 1770 et 1775, Jeanne-Geneviève Billard de Lorière épouse Antoine -Louis Désiré Dupré de Saint-Maur, agronome. Ce dernier finit de transformer le manoir en demeure de tropicales qu’il rapporte de ses voyages. De nombreux végétaux du domaine remontent à cette époque, tels que des conifères et un Gymnocladus dioica. Tout au long des 18ème et 19ème siècles, de nombreuses personnalités vivent ou sont accueillis sur le domaine (Hippolyte de Saint-Maur, Jean-Baptiste Augustin, Alfred Robles, Michel Tournier, Michel de Saint-Pierre, Mouloudji). En 1989, Guy Herdhebaut et Jean-Hervé
    Observation :
    de la Culture.
    Parties constituantes non étudiées :
    fontaine
    Référence documentaire :
    GAUMONT, Robert. Châteaux et Manoirs de l’Orléanais. Seconde édition. Chambray-lès-Tours : Éditions BAR, Marie, COMBAZ-DEVILLE, Pascal, SIMON, Xavier. Plan de gestion du domaine du Grand Courtoiseau
    Précisions sur la protection :
    La plate-forme et les murs, les façades et toitures de l'ensemble des bâtiments qui sont édifiés autour de la cour centrale sont inscrits au titre des monuments historiques par arrêté du 19 juillet 2001.
    Description :
    manoir. Il a été créé en souvenir d’Auguste Cornu de La Fontaine de Coincy, botaniste et ancien des jardins d’eau de la Renaissance italienne. Une fontaine murale placée au fond du jardin alimente succèdent sur un terrain en pente nord-sud. La propriété est entièrement close de murs, grillages et ponctuée de rosiers grimpants et de cognassiers en pot. Le centre de la cour est agrémenté d’un bassin où biloba marque le fond de la perspective. Dans la partie rectangulaire située autour du bassin, les haies et d’autre de l’axe principal. Situé au sud de la demi-lune d’ifs taillés, un autre jardin présente . La terrasse à l’arrière de la demeure est agrémentée d’une glycine et de cognassiers en pot. Des plates-bandes plantées d’hémérocalles et d’agapanthes séparent la terrasse de la grande pelouse. Des du manoir, une série de sentiers sinueux mène à un sous-bois ombragé agrémenté d’une fontaine et d’un tunnel de buis plantés au 18ème siècle. Le jardin exotique, aménagé dans la douve ouest, est accolé au
    Auteur :
    [habitant célèbre] Cornu de la Fontaine de Coincy Auguste
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    Vue sur la fontaine des sous-bois. IVR24_20194500025NUCA Vue sur la fontaine du jardin au Loup. IVR24_20194500028NUCA Vue aérienne des jardins du Grand Courtoiseau, orthophotographie en 2010-2011 de Géo-Centre Vue sur la cour intérieure du manoir et son bassin depuis le sud. IVR24_20194500020NUCA La perspective est-ouest du jardin du Faune. IVR24_20194500038NUCA La perspective nord-sud du Jardin du Faune. IVR24_20194500037NUCA Vue sur la façade sud du manoir et sa terrasse. IVR24_20194500030NUCA Vue sur la serre du 19ème siècle dans le jardin exotique. IVR24_20194500027NUCA La grande pelouse du jardin des Antiques. IVR24_20194500016NUCA
  • Bourges : esquisse pour la fontaine Bourdalouë de Bourges (?)
    Bourges : esquisse pour la fontaine Bourdalouë de Bourges (?) Bourges - - 4 rue des Arènes - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale La statuaire publique
    Historique :
    Il s'agit probablement de la première esquisse (?) de la fontaine Bourdalouë exposée place Marcel -Plaisant à Bourges, exécutée vers 1870 par Marie-Auguste Martin.
    Dénominations :
    fontaine
    Statut :
    propriété de la commune Inv. 996-X-37
    Auteur :
    [sculpteur] Martin Marie-Auguste
    Titre courant :
    Bourges : esquisse pour la fontaine Bourdalouë de Bourges (?)
    Dimension :
    la 46.7 centimètre
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    Vue d'ensemble de trois quarts. IVR24_20131800165NUC4A Vue d'ensemble de trois quarts arrière. IVR24_20131800163NUC4A
  • Orléans : ensemble de deux fontaines
    Orléans : ensemble de deux fontaines Orléans - place Sainte-Croix - en ville
    Historique :
    Les deux fontaines sont exécutées dans la seconde moitié du 19e siècle par Marie-Auguste Martin et la fonderie Ducel. La ville d'Orléans compte une seconde fontaine réalisée par la fonderie Ducel
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale La statuaire publique
    Matériaux :
    fonte de fer fondu
    Dénominations :
    fontaine
    Statut :
    propriété de la commune
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Inscriptions & marques :
    marque de fondeur Marque de fondeur : J.J. DUCEL M° de Forges PARIS (sur l'un des petits côtés).
    Représentations :
    . Deux tortues émergent du pied de la vasque. Sur chaque grande face, la bouche de fontaine est encadrée par un mascaron terminé en rinceaux. Le bec du cygne abrite également une bouche de fontaine. Le bord de la vasque est orné d'une frise d'oves. Deux tritons, l'un jeune et l'autre âgé, assis et reliés par des guirlandes de feuillage
    Auteur :
    [sculpteur] Martin Marie-Auguste
    Description :
    Les fontaines, similaires, sont composées d'un bassin au centre duquel est posée la fontaine en fonte de fer sur une maçonnerie. Sur un socle octogonal irrégulier s'épanouit une large vasque posée sur
    Dimension :
    h 250.0 centimètre hauteur de chaque fontaine
    Titre courant :
    Orléans : ensemble de deux fontaines
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la fontaine sud. IVR24_19994500438XA Vue d'ensemble de la fontaine sud. IVR24_19994500448XA Vue d'ensemble de la fontaine nord. IVR24_19994500430XA Vue d'ensemble de la fontaine nord. IVR24_19994500452XA
  • Bourges : fontaine dite de Bourdalouë
    Bourges : fontaine dite de Bourdalouë Bourges - place Marcel-Plaisant - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Inscriptions & marques :
    Sur la fontaine, marque de fondeur : J.J. DUCEL ET FILS (sur la plinthe d'une des sculptures de griffon) - Sur la borne-fontaine, marque de fondeur : MAZIERES (sur la plinthe à gauche) et inscription marque de fondeur sur l'oeuvre en relief : LEGS / DE PAUL ADRIEN BOURDALOUE / ADJOINT AU MAIRE (devant sur le socle).
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale La statuaire publique
    Historique :
    (37), le groupe de la borne-fontaine est sculpté par Marie-Auguste Martin et fondu par les usines de sur la place de l'Arsenal (maintenant place Marcel-Plaisant), et répondre ainsi au testament olographe Le 2 avril 1870, le Conseil Municipal de Bourges accepte le projet dressé et présenté par l'architecte diocésain Émile Joseph Tarlier (1825-1902), lauréat du concours organisé pour édifier une fontaine par Madame Bourdalouë (fonte de Desforges et Festugière, maîtres de forge en Haute-Marne) afin de compléter le legs insuffisant. Les vasques sont exécutées par la fonderie Ducel installée à Pocé-sur-Cisse
    Matériaux :
    fonte de fer
    Dénominations :
    fontaine
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    La place Marcel-Plaisant présente une composition de fontaines : la fontaine principale, placée au centre d'un bassin circulaire et une borne fontaine surmontant un petit bassin oblong. La fontaine est retenant un cygne. La borne fontaine en pierre est ornée d’un groupe représentant deux amours chevauchant composée de trois griffons surmontés de deux vasques formant le motif central et couronnée par un enfant et entourés de dauphins.
    Auteur :
    [sculpteur] Martin Marie-Auguste [fondeur] Usines de Mazières
    Titre courant :
    Bourges : fontaine dite de Bourdalouë
    Dimension :
    la 159.0 centimètre terrasse de la fontaine aux amours et dauphins pr 60.0 centimètre terrasse de la fontaine aux amours et dauphins Dimensions non prises pour la fontaine.
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la place de l'Arsenal avec les deux fontaines. Carte postale ancienne. (Archives Vue de la place de l'Arsenal avec la fontaine. Carte postale ancienne. (Archives municipales, 2 Fi Vue d'ensemble de la fontaine, en 1998. IVR24_19981800895XA Vue partielle de la fontaine : l'enfant et le cygne au sommet. IVR24_20001800703XA Vue de dessous de la vasque inférieure de la fontaine : décor de volutes et de rinceaux Vue partielle de la fontaine : griffon. IVR24_19981800897XA Vue partielle de la fontaine : griffon. IVR24_20001800701XA Vue d'ensemble de la borne fontaine, avec l'inscription sur le socle : "LEGS / DE PAUL BOURDALOUE Borne fontaine, marque de fondeur sur la plinthe : MAZIERES. IVR24_20141800491NUC4A Vue générale des fontaines. Au premier plan, la borne fontaine. IVR24_20141800489NUC4A
  • Orléans : fontaine
    Orléans : fontaine Orléans - place du Jardin des Plantes - en ville
    Historique :
    reproduit à l'identique ou avec des modifications de détail. La ville d'Orléans compte deux autres fontaines Réplique, exécutée en 1860 par Marie-Auguste Martin et fondue par Ducel, d'une fontaine fondue par Faubourg-Saint-Martin, aujourd'hui dans le jardin Villemin. Ce modèle de fontaine a été plusieurs fois la fonderie d'Art du Val d'Osne et installée à Paris (10e) en 1846, à l'origine dans la rue du réalisées par la fonderie Ducel, installées place Sainte-Croix.
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale La statuaire publique
    Matériaux :
    fonte de fer fondu
    Dénominations :
    fontaine
    Statut :
    propriété de la commune
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Inscriptions & marques :
    marque de fondeur Marque de fondeur : J.J. DUCEL / M° de Forges. PARIS (sur l'un des petits côtés du socle).
    Représentations :
    tortues émergent du pied de la vasque. Sur chaque grande face, la bouche de fontaine, commandée par un bouton d'appel, est encadrée par un mascaron terminé en rinceaux. Le bord de la vasque est orné d'une Deux néréides assises et reliées par des guirlandes de feuillage soutiennent une vasque sur
    Auteur :
    [sculpteur] Martin Marie-Auguste
    Description :
    L'ensemble est composé d'un bassin circulaire au centre duquel est posée la fontaine en fonte de pied en balustre. Sa taille est supérieure à celle des deux fontaines de la place Sainte-Croix , similaires et elles aussi de la fonderie J.J Ducel.
    Titre courant :
    Orléans : fontaine
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    Vue rapprochée de la fontaine. IVR24_20114501149NUC4A Vue rapprochée de la fontaine. IVR24_20114501150NUC4A Vue arrière de la fontaine. IVR24_20114501151NUC4A Vue d'ensemble de l'ouvrage. IVR24_20114501148NUC4A Détail, signature : J.J. DUCEL / M° de Forges. PARIS (sur un petit côté du socle
  • Tours : fontaine de la République
    Tours : fontaine de la République Tours - rue François Clouet - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale La statuaire publique
    Historique :
    La colonne-fontaine est inaugurée le même jour que le parc, le 25 décembre 1891. Elle constitue un exemplaire du deuxième modèle d’Angelo Francia créé en 1879 pour un concours de la ville de Paris et très reproduit par la suite.
    Matériaux :
    fonte de fer (?)
    Dénominations :
    fontaine
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    La fontaine est constituée d'une colonne portant bec sur le socle.
    Titre courant :
    Tours : fontaine de la République
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
  • Orléans, Lycée Voltaire : espace aménagé et sculpté,
    Orléans, Lycée Voltaire : espace aménagé et sculpté, "Forum" Orléans - 3 avenue Voltaire - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Lycées région Centre-Val de Loire
    Historique :
    été agréé par la Commission nationale des travaux de décoration des édifices publics le 11 juillet Le projet de Bernard Alleaume et de Yvette Vincent, associés aux architectes Andrault et Parat, a 1968 et l'arrêté est signé le 26 juillet 1968. L'objectif de ce projet est d'aménager et d'animer un espace central en sein du lycée ayant à la fois un rôle fonctionnel, pédagogique et plastique.
    Observation :
    exemplaire parmi les œuvres du 1% artistique en Région Centre-Val de Loire. Il s'inscrit parmi les œuvres capables de structurer leur environnement, surpassant le simple ajout décoratif.
    Référence documentaire :
    jeunes filles, quartier de la Source à Orléans. Commission nationale du 1% artistique, Ministère de la Parat. [Lycée de la Source, Orléans. ] Album 104. Ensemble de dessins au crayon, encre, feutre sur [Lycée de jeunes de filles d'Orléans-La Source, projet du forum]. Pastel sur calque contrecollé Lycée de jeunes filles de La Source, Orléans (Loiret) : vue d'ensemble des bâtiments du lycée patrimoine/Archives d'architecture du XXe siècle, Dossiers d'oeuvres de la direction de l'Architecture et de Vue extérieure du Lycée de jeunes filles de La Source, Orléans. Extrait d'une plaquette de Archives nationales, 19880466 art.63. Projet de Bernard Alleaume et Yvette Vincent au lycée de Centre d'Archives de l'Architecture. Cité de l'Architecture et du Patrimoine. Fonds 256 Andrault et calque, dimension de l'album 77*60 cm, [1968]. dans un album (75*109,6), s.d. (Académie d'architecture/Cité de l'architecture et du patrimoine
    Dénominations :
    bassin de fontaine revêtement de sol fontaine
    Statut :
    propriété de la région
    Description :
    et animés (mouvement de l'eau en cascade et fontaine), des jeux de niveaux et des bassins dont la gradins (environ 730 m2 et hauteur maximum de 4,40 m par rapport au sol du fond de la place) se creusent ou se soulèvent pour former des volumes plus ou moins colorés (surface décorée de 920 m2 environ). La L’œuvre, d'une surface totale de 3300 m2, est constituée de gradins dessinant des espaces sculptés décoration est faite en dalles de lave émaillée et en béton de Jars. Les plans verticaux et horizontaux des composition est construite sur les thèmes de l'Eau (zone est du forum) et du Feu (zone ouest du forum).
    États conservations :
    altération de l'épaisseur de la matière Altérations partielles : divers manques, graffitis ; absence de l'eau dans les bassins.
    Annexe :
    (Sources : Archives nationales. 19880466/63) : Le plan masse de la Cité Scolaire d'Orléans La Source a été suscitées par sa disposition privilégiée. Pédagogique : la Cité Scolaire est un ensemble de 3 établissements autour de cette place. Cette fusion est matérialisée par ce Forum et la Salle polyvalente qui en fonction éducatrice. Au cours de l'étude, la collaboration continue avec les artistes a fait évoluer le caractère régulier de cette place, pour la modeler suivant un dessin libre dont le dynamisme constitue un avec le site de "La Source". L'EAU : la composition s'appuie sur la succession des plans issus des permettant le ruissellement et parfois la retenue d'eau. Ces "bacs" reçoivent des revêtements de dalles , constitué d'agrégats de Loire lavés). La surface sculptée intéressée par le thème de l'eau est en projection horizontale de 480 m2 (30m x 16m), soit une surface réelle de 600 m2 environ. La hauteur maximun est de 4,40m par rapport au sol du fond de la place. LE FEU : la composition est constituée par une rupture dans
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    La zone de feu au premier plan. IVR24_20144500858NUC4A Vue partielle : la fontaine. IVR24_20144500063NUCA Vue partielle : la fontaine vue du dessous, système d'alimentation en eau. IVR24_20144500403NUCA Photographie du forum vers 1970 (Andrault-Parat. DAU. SIAF / Cité de l'architecture et du Photographie du forum (Andrault-Parat. DAU. SIAF/Cité de l'architecture et du patrimoine/Archives Le projet du forum (Académie d'architecture/Cité de l'architecture et du patrimoine/Archives Relevé des gradins (Académie d'architecture/Cité de l'architecture et du patrimoine/Archives Vue partielle : la zone dédiée au feu, détail du cratère. IVR24_20144500399NUCA Vue partielle : la zone dédiée au feu. IVR24_20144500400NUCA Vue partielle : la zone dédiée à l'eau. IVR24_20144500401NUCA
  • Fontaine de l'Arsis des comtes de Blois, dite Fontaine Louis XII (place Louis XII)
    Fontaine de l'Arsis des comtes de Blois, dite Fontaine Louis XII (place Louis XII) Blois - place Louis XII - en ville - Cadastre : 1980 DN
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Historique :
    L'existence de la fontaine est attestée pendant la seconde moitié du 13e siècle. Elle dépend de cette fontaine médiévale ; la fontaine actuelle a été reconstruite sous le règne de Louis XII des travaux de canalisation ; du 16e siècle jusqu'au début du 19e siècle la fontaine est adossée aux création de la place Louis XII en 1820, la fontaine a été déplacée à l'angle sud est de la place, où elle maisons qui forment l'angle des rues Saint-Lubin et Bourgmoyen ; cet îlot de maisons détruit lors de la se trouve encore aujourd'hui. Pendant la Révolution, le cartouche aux armes de la ville et le garde supérieur et le blason de la ville) est très restauré à partir de 1890. l'Arsis des comtes de Blois, sorte de marché aux grains ou de greniers du comte ; il ne subsiste rien de , probablement en 1511. A cette date le maître fontainier Pierre de Valence est présent à Blois pour effectuer -corps ajouré de fleurs de lys ont été très endommagés. Le décor sculpté (les niches, le garde-corps
    Référence documentaire :
    maçonnerie pour la grande fontaine de Blois. Le 10 juin 1612. remise en état des fontaines de la ville de Blois. 28 avril 1511. réparations à faire aux tuyaux et robinets des fontaines de Blois. Le 12 mai 1670. Archives municipales de Blois. Série O : 3 0 1. Travaux aux fontaines et puits. AN X-1847. Archives municipales de Blois. Série D : D D 3. Travaux aux fontaines et puits. 1654-1806. DUPRE, A. Documents historiques et archéologiques sur les fontaines de Blois. Paris, Imprimerie LESUEUR, F. Une question d'hygiène municipale au XVIlle siècle. Mémoires de la Société des Sciences LESUEUR, F. et P. L'Arsis des Comtes de Blois. Mémoires de la Société des Sciences et Lettres de Archives départementales de Loir-et-Cher. Minutes notariales : Etude 19, liasse 1076. Devis de Archives départementales de Loir-et-Cher. Minutes notariales : Etude 19, liasse 849. Devis de
    Dénominations :
    fontaine
    Représentations :
    Armes de la ville de blois.
    Murs :
    pierre de taille
    Auteur :
    [maître fontainier] Valence Pierre de
    Titre courant :
    Fontaine de l'Arsis des comtes de Blois, dite Fontaine Louis XII (place Louis XII)
    Appellations :
    fontaine de l' Arsis des comtes de Blois, fontaine Louis XII
    Illustration :
    Vue de la fontaine. IVR24_19884100273XB Vue d'ensemble de la fontaine et de la place avant 1900. IVR24_19884100011ZB Détail des armes de la ville de Blois. IVR24_19884100494X Détail de la niche centrale. IVR24_19884100495X Fragments déposés lors des restaurations et remontés au dépôt lapidaire du château de Blois Lithographie de Darneaux. IVR24_19824100070P Détail : rinceau de feuillages. IVR24_19884100492X Détail : rinceau de feuillages. IVR24_19884100491X
  • Bourg : fontaine Saint-Jean-Baptiste
    Bourg : fontaine Saint-Jean-Baptiste Saint-Jean-Pierre-Fixte - Bourg - - en village - Cadastre : 2018 B non cadastré
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Historique :
    L'époque la plus ancienne de son utilisation en tant que fontaine de dévotion reste inconnue la crédulité et de prolonger la cruelle superstition". -Jean-Pierre-Fixte était réputée pour sa fontaine Saint-Jean-Baptiste où les pèlerins venaient en nombre le 23 juin récupérer l'eau miraculeuse. L'édicule, qui apparaît de manière stylisée sur le plan cadastral de 1811, a, selon le même auteur, été reconstruit vers 1839 pour un "industriel afin d'exploiter
    Dénominations :
    fontaine de dévotion
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Description :
    donnant accès à la fontaine aménagée. Une statue de saint Jean-Baptiste sur laquelle subsiste des restes Située face à l'église paroissiale, la fontaine consiste en un édicule dont les dimensions sont de polychromie est placée dans une niche prévue à cet effet. L'édicule est construit en moellons de calcaire couvert d'un enduit à pierre vue à l'exception du pignon en pierre de taille calcaire que couronne
    Titre courant :
    Bourg : fontaine Saint-Jean-Baptiste
    Illustration :
    Intérieur, vue de la statue de saint Jean-Baptiste. IVR24_20192800306NUCA Extrait du plan cadastral de 1811, section B. (Archives départementales d'Eure-et-loir, 3 P 5294
  • Tours : fontaine monumentale
    Tours : fontaine monumentale Tours - place Loiseau d'Entraigues - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Inscriptions & marques :
    marque de fondeur
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale La statuaire publique
    Historique :
    Fontaine exécutée par la fonderie Ducel en 1875.
    Matériaux :
    fonte de fer
    Dénominations :
    fontaine
    Représentations :
    Les bouches de fontaine sont à tête de lion terminée en volute.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Au centre d'un bassin en pierre dépourvu de décor, se dresse la fontaine constituée de plusieurs registres superposés de vasques.
    Titre courant :
    Tours : fontaine monumentale
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    Détail de la fontaine. IVR24_20123700994NUC4A
  • Blois : fontaine Corbigny
    Blois : fontaine Corbigny Blois - square Henri Levy - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale La statuaire publique
    Historique :
    La fontaine conçue par l'architecte départemental Pierre Jean Alexandre Pinault, est élevée en 1805 à la demande du baron Louis de Corbigny, préfet du Loir-et-Cher. Elle est ornée d'un bas-relief de
    Dénominations :
    fontaine
    Représentations :
    La fontaine est ornée d'éléments en bronze : la bouche de fontaine est constituée d'une figure humaine barbue, flanquée de deux tritons tenant leur trident. Au sommet, deux bustes en hermès représentent, à droite la Loire et à gauche le Cher. La figure allégorique du département est figurée par une femme vêtue à l'antique assise de trois quarts face, accoudée du côté gauche à une ancre de marine et du
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Il s'agit d'une fontaine en pierre, en forme de stèle, ornée d'éléments de décor en bronze et d'un bas-relief en marbre de Carrare.
    Titre courant :
    Blois : fontaine Corbigny
    Dates :
    1805 porte la date
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    Vue d'ensemble de face. IVR24_20124100500NUC4A
  • Bourges : fontaine Lebon
    Bourges : fontaine Lebon Bourges - place des Quatre-Piliers - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale La statuaire publique
    Historique :
    La fontaine, édifiée par l'architecte berruyer Eugène Bedeau, grâce au legs d'Alfred Lebon (1821 -1889), procureur impérial et conseiller à la cour d'appel de Bourges, est inaugurée le 15 mai 1894. A n'est pas mis en place, sans doute jugé trop volumineux. La fontaine est alors remodelée et adopte ce
    Dénominations :
    fontaine
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    La fontaine est constituée d'un obélisque triangulaire ornant le centre d'un bassin de forme
    Titre courant :
    Bourges : fontaine Lebon
    Dimension :
    la 415.0 centimètre bassin
    États conservations :
    La fontaine a été restaurée en 2011.
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    Vue générale de la fontaine sur la place des Quatre-Piliers. IVR24_20121800906NUC4A Vue générale de la fontaine. IVR24_20121800907NUC4A Détail de la partie haute : relief, putti et obélisque. IVR24_20121800908NUC4A Détail de la partie basse : bassin, socle portant bouche et relief. IVR24_20121800909NUC4A
  • Saint-Amand-Montrond : fontaine
    Saint-Amand-Montrond : fontaine Saint-Amand-Montrond - place du marché - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale La statuaire publique
    Historique :
    Fontaine exécutée vers la fin du 19e siècle ou au début du 20e siècle.
    Dénominations :
    fontaine
    Représentations :
    La fontaine est surmontée d'un lion assis et ornée sur une face d'une tête de lion.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    directement sur le dallage de la place. Fontaine en pierre placée au centre d'un bassin rectangulaire. A l'origine, elle était posée
    Titre courant :
    Saint-Amand-Montrond : fontaine
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    Vue de l'arrière de la fontaine. IVR24_20121801254NUC4A
  • Châteaudun : fontaine monumentale
    Châteaudun : fontaine monumentale Châteaudun - place du 18-Octobre - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Inscriptions & marques :
    Sur la base de la fontaine : ASCENSION ET DISTRIBUTION D'EAU LE Ier NOVEMBRE 1855. / POSE DE LA CONCITOYENS ABSENTS. / ET DE LA SYMPATHIE DE PERSONNES ETRANGERES A LA CITE. / H. GAULLIER ARCHITECTE ET PAR SOUSCRIPTION. CE MONUMENT EST UN TEMOIGNAGE / DE L'UNION DES HABITANTS. / DU CIVISME DE LEURS
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale La statuaire publique
    Historique :
    modernisation de la ville, lance une souscription en 1859 pour la création d'une fontaine monumentale. Le juillet 1860. La fontaine est édifiée afin de marquer la première ascension de l'eau potable vers la ville Honoré Pierre Grindelle, maire de Châteaudun de 1855 à 1864, qui souhaitait célébrer la sculpteur Henri Gaullier est choisi, la construction débute le 18 avril 1859 et l'inauguration a lieu le 08 -haute depuis la vallée du Loir, où se trouvent les puits. Une maquette en plâtre du couronnement est
    Dénominations :
    fontaine
    Représentations :
    La fontaine est couronnée par un phénix.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Au centre d'un large bassin s'élève la fontaine néo-Renaissance, en forme de pavillon carré à arcades, à l'architecture et au décor très développés, placée au milieu de la place du 18-octobre, point central de la ville.
    Titre courant :
    Châteaudun : fontaine monumentale
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    Détail : la vasque centrale. IVR24_20122800094NUC4A Détails : inscriptions à la base du socle. IVR24_20122800096NUC2A
  • Thais : fontaine
    Thais : fontaine Néons-sur-Creuse - Thais - - en écart - Cadastre : 2015 A Voie publique
    Copyrights :
    (c) Parc naturel régional de la Brenne (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique L'architecture rurale du parc naturel régional de la Brenne
    Historique :
    Cette fontaine et son bassin seraient, selon la tradition locale, les derniers vestiges du château de Thais (détruit). Ils dateraient de l'Ancien Régime (le bassin a été restauré au 20e siècle).
    Référence documentaire :
    Plan cadastral parcellaire de la commune de Néons-sur-Creuse/par M. Alisard, géomètre du cadastre , sous la direction de M. Lepeintre, directeur des contributions, M. Dauvergne, ingénieur vérificateur . Terminé en 1812. (Archives départementales de l'Indre, 3 P 137).
    Dénominations :
    fontaine
    Description :
    Cette fontaine est, d'une part, constituée d'un bassin maçonné et tout ou en partie implanté sur la en pierre de taille. La pointe du cône, amovible, est moulurée. L'accès est fermée par une grille en
    Titre courant :
    Thais : fontaine
    Aires d'études :
    Parc naturel régional de la Brenne
    Illustration :
    Le bassin d'eau relié à la fontaine est porté sur le plan cadastral de 1812 (section B1), dans le Vue de la fontaine et de son bassin (situé essentiellement à Yzeures-sur-Creuse, Indre-et-Loire haut gauche de l'image. (Archives départementales de l'Indre, 3 P 137). IVR24_20153600022NUC2A
  • Orléans : fontaine, Les Otaries
    Orléans : fontaine, Les Otaries Orléans - 1 rue Fernand Rabier - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale La statuaire publique
    Historique :
    La fontaine est exécutée par Léon Elchinger pour l'Exposition universelle de 1937, officiellement une date inconnue en raison de l'altération du matériau au niveau de la bouche de fontaine (museaux d'Orléans (D.96.6.1) qui l'expose en extérieur dans le Parc Floral de La source. Elle est mise à l'abri à Exposition internationale des "Arts et Techniques appliqués à la Vie moderne" où elle orne un bassin. Acquise
    Dénominations :
    fontaine
    Représentations :
    Quatre otaries sont représentées debout autour d'une buse de jet d'eau.
    Statut :
    propriété de l'Etat
    Titre courant :
    Orléans : fontaine, Les Otaries
    Dimension :
    la 58.0 centimètre
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
  • Bourg : fontaine (place Sylvain Cormier)
    Bourg : fontaine (place Sylvain Cormier) Francueil - Bourg - place Sylvain Cormier - en village
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Canton de Bléré
    Historique :
    Le bac à fleurs que l'on voit aujourd'hui sur la place était à l'origine le bassin d'une fontaine . Elle fut réalisée suite à un concours lancé en 1938 auquel participèrent les élèves de l'école des Beaux-Arts de Tours. Mademoiselle Lhotte a réalisé les moulages des animaux (écureuil et marmotte.)
    Référence documentaire :
    p. 288 DAZUT, Mireille. Histoire de Francueil, village de Touraine. Maulévrier : Hérault-Editions
    Dénominations :
    fontaine
    Représentations :
    Les pieds qui supportent la vasque sont sculptés en forme d'écureuil et de marmotte.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Bassin circulaire de faible profondeur en pierre calcaire, soutenu par des pieds sculptés en forme
    Titre courant :
    Bourg : fontaine (place Sylvain Cormier)
    Aires d'études :
    Canton de Bléré
  • Bourg : fontaine Saint-Vincent (rue Saint-Vincent)
    Bourg : fontaine Saint-Vincent (rue Saint-Vincent) Néons-sur-Creuse - Bourg - rue Saint-Vincent - en village - Cadastre : espace public
    Copyrights :
    (c) Parc naturel régional de la Brenne (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique L'architecture rurale du parc naturel régional de la Brenne
    Historique :
    La niche actuelle de la fontaine aurait été aménagée en 1888 ; la statue, posée en 1899 (Desplaces 1981 ; Sécheresse, Jean 2019). La fontaine était l'objet de dévotion en période de sécheresse. Le procession annuelle était par ailleurs conduite par les vignerons à la Saint-Vincent (22 janvier). La fontaine aurait également des vertus curatives (contre les rhumatismes).
    Référence documentaire :
    La fontaine de Saint-Vincent. [S.l] : Édition Rolland-Berthomier, [s.d]. 1 impression p. 47-48 DESPLACES, Jean-Louis. Le florilège de l’eau en Berry. Fontaines saintes – Fontaines à légendes. Fontaines à vertus du département de l’Indre. Tome 2. Châteauroux : Badel, 1981, 215 p. photomécanique (carte postale), noir et blanc ; 9 x 14 cm (image). (Archives départementales de l'Indre, 48 J 4 B
    Dénominations :
    fontaine
    Description :
    La fontaine se trouve en bordure nord de la route menant au Port de Néons, à la sortie du bourg . Elle est couverte d'une niche abritant une statue de saint Vincent.
    Titre courant :
    Bourg : fontaine Saint-Vincent (rue Saint-Vincent)
    Aires d'études :
    Parc naturel régional de la Brenne
    Illustration :
    Vue de la fontaine et statue Saint-Vincent. IVR24_20153600228NUC2A Fontaine Saint-Vincent sur une carte postale du début du 20e siècle (Archives départementales de
  • Néret : statue de saint Martin
    Néret : statue de saint Martin Néret - 3 allée des marronniers - en village
    Historique :
    Statue exécutée en 1860 par la fonderie de Tusey (Meuse).
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale La statuaire publique
    Matériaux :
    fonte de fer
    Canton :
    La Châtre
    Dénominations :
    fontaine
    Statut :
    propriété de la commune
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Inscriptions & marques :
    Marque de fondeur sur la plinthe gauche : "TUSEY (MEUSE)". marque de fondeur sur l'oeuvre en relief
    Auteur :
    [fondeur] Forges et Fonderie de Tusey
    Description :
    La statue de saint Martin couronne une large colonne sculptée, placée au centre d'un bassin
    Titre courant :
    Néret : statue de saint Martin
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    Vue générale du bassin, du socle et de la statue. IVR24_20123600714NUC4A Détail du bas du manteau et de la plinthe gauche avec marque de fondeur : "TUSEY (MEUSE Vue générale de l'intersection des RD 68 et 71. IVR24_20123600715NUC4A
  • Palais de justice (place de la République)
    Palais de justice (place de la République) Blois - place de la République - en ville - Cadastre : 1980 DO 616
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Historique :
    L'ancien palais de justice, situé au dessus de la halle médiévale, était en si mauvais état dans choisi, le quartier d'Angleterre, près de la préfecture et de la nouvelle halle, correspond au désir de d'Angoulême. La première pierre du palais de Blois est posée par l'évêque en 1843, et l'édifice est achevé en 1849. L'auteur de la statue de la Justice Assise, qui occupe le fronton, est le sculpteur Loison les années 1820 qu'il fallut renoncer à y entreprendre tous travaux de réfection. C'est seulement en 1838 que le ministre lance un concours pour la construction d' un nouveau bâtiment. L'emplacement la municipalité d'aérer la vieille ville en créant un nouveau quartier administratif hors les murs comporte un bâtiment central à un niveau flanqué d'ailes latérales, c'est celui de l' architecte Édouard Massé, originaire de Tours, qui est adopté. Le projet s'inspire, par son pronaos, du palais de justice , imposé par le conseil général au détriment d'un autre artiste, Jules Auguste Fauginet, recommandé par
    Référence documentaire :
    Archives départementales de Loir-et-Cher. Série N : 21 N et 22 N. Procès-verbal de réception des Archives départementales de Loir-et-Cher. Série N : 21 N et 22 N. Résultats du concours. 23 avril p. 476-479 BERGEVIN, Anatole et DUPRE, Louis. Histoire de Blois. Blois : Dezairs, 1846-1847, 2 vol. p. 328-330 COSPEREC, Annie. Blois : la forme d'une ville. Paris : Imprimerie nationale, 1994
    Dénominations :
    palais de justice
    Murs :
    pierre de taille
    Étages :
    étage de soubassement rez-de-chaussée étage de comble
    Localisation :
    Blois - place de la République - en ville - Cadastre : 1980 DO 616
    Titre courant :
    Palais de justice (place de la République)
    Illustration :
    Vue de la place. IVR24_19754100424XB Projet pour la façade est : partie centrale et aile gauche (non réalisé). IVR24_19924100112Z Projet pour la façade est : partie centrale (non réalisé). IVR24_19924100111Z Projet pour la façade est : partie centrale et aile droite (non réalisé). IVR24_19924100113Z Plan du rez-de-chaussée : partie centrale (projet non réalisé). IVR24_19924100114Z Plan du rez-de-chaussée : partie centrale et aile gauche (projet non réalisé). IVR24_19924100115Z Plan du rez-de-chaussée : partie centrale et aile droite (projet non réalisé). IVR24_19924100116Z Façade est, détail de l'entrée. IVR24_19914100328X coupe longitudinale du palais de Justice (projet non réalisé) IVR24_19954100015VA Façade est, détail de l'entrée. IVR24_19914100329XA