Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 1 sur 1 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Lyon (Rhône) : cathédrale Saint-Jean-Baptiste, 9 verrières de Jean Mauret, Gilles Rousvoal et Jean-Dominique Fleury
    Lyon (Rhône) : cathédrale Saint-Jean-Baptiste, 9 verrières de Jean Mauret, Gilles Rousvoal et Jean-Dominique Fleury Lyon - - Place Saint-Jean - en ville
    Historique :
    cathédrale Saint-Jean-Baptiste. Des platelages provisoires sont alors posés pour obturer les baies hautes des commission d’Art Sacré de Lyon suggère en 1981 un programme de vitraux illustrant les grands saints de de Liesse (Aisne, 1972 à 1980). Les esquisses de cet artiste sont présentées à la commission du maquettes sont réalisées en 1984, mais l’opération est suspendue pour des raisons inconnues. Les maquettes étude relative aux baies hautes du transept de la cathédrale de Lyon. Il s’agit de supprimer les de la Seconde Guerre mondiale, de restaurer les maçonneries des baies et de fermer les ouvertures par , envoie au ministre de la Culture le dossier concernant les baies hautes du transept de la cathédrale de les maquettes de Despierre. Pour sa part, il n’est pas favorable à cette réalisation et propose une jamais eu lieu. A la fin des années 1980, le chantier de vitraux de création destiné à clôturer les baies candidats ou groupements seront retenus. (…) Les candidats pourront se présenter seuls ou en groupements
    Description :
    Les trois artistes verriers Jean-Dominique Fleury, Jean Mauret et Gilles Rousvoal ont réalisé les , TSE1 et baies basses CNO, CSE et CSS), totalisant environ 96 m². Les verrières sont le fruit d’une menant chacun un cheminement créatif personnel, les trois artistes réussissent à proposer une œuvre structurant les baies est adopté, avec des variantes de coloration et de composition suivant les baies. Les conduite de manière singulière puisque tout ou partie des œuvres circule dans les trois ateliers au fur et papier calibre (avec l’aide d’un carbone). Les pièces sont numérotées et les calibres découpés. Sur une très grande table, sont ensuite posés le deuxième calque et les calibres numérotés. Jean Mauret est alors en mesure, pour les parties qui le concernent, de choisir ses verres (verres industriels, jaune sélénium, rose à l’or, verres plaqués …), de les travailler (pose de jaune d’argent, pose d’un dépoli léger à l’aide de grisailles blanches et vertes très pâles, gravure à l’acide), de les cuire et de les
    Annexe :
    nous joue souvent des tours ; chercher à la diriger veut dire aussi lui faire confiance et se laisser de Lyon. J’ai récupéré tous les éléments de mesures, emplacement des ferrures, maquettes originales et aussi les trois panneaux d’essais réalisés pour le concours. Je les ai sous les yeux et redécouvre ce que nous y avions inscrit à ce moment-là. Les cartons grandeur prennent forme avec le dessin au fusain qui va me permettre de préciser l’emplacement des plombs et leur rythme dans les baies. Je prévois déjà les plombs larges qui accompagneront la composition ainsi que leurs rapports jusqu’aux plus étroits qui sépareront les couleurs des "blancs" tout en disparaissant visuellement, de par la hauteur des des passages avec les interventions de peinture de Fleury et Rousvoal. Le contraste des plombs est un rôle d’éclairement et de modification d’un espace clos… (...) Les colonnes verticales et les bandes , dépolis légers par cuisson, verres structurés et unis. C’est la lumière qui vient découper les grandes
    Illustration :
    Jean Mauret, Giles Rousvoal et Jean-Dominique Fleury, état en mai 2013. Les autres baies étaient Recherches (aplats de couleurs) de Jean-Dominique Fleury pour les maquettes des baies du transept Recherches de Gilles Rousvoal pour les maquettes des baies du transept de la cathédrale de Lyon Recherches de Jean Mauret pour les maquettes des baies du transept de la cathédrale de Lyon, 2013 Fleury pour les baies du transept, 2013. Papiers découpés et tressés. Atelier de Saint-Hilaire-en Maquette figurant les huit baies hautes du transept de la cathédrale, 2013-2014. Montage numérique . A droite, les verrières de la nef. IVR24_20156900008NUCA est) (à gauche) et TNO2 (bras nord, face ouest) (à droite) réalisées en 2015. Au centre, les verrières galerie extérieure contournant le chevet et les bras du transept de la cathédrale. IVR24_20156900017NUCA TNO2 (bras nord, face ouest) réalisée en 2015. Au centre, les verrières de la nef
1