Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 9 sur 9 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Couvent des Grands Minimes du Plessis-lès-Tours
    Couvent des Grands Minimes du Plessis-lès-Tours La Riche - Saint-François - en écart
    Historique :
    Plessis-lès-Tours. les terres de leur résidence au Plessis, le couvent conserve un bâtiment des 17e siècle et 18e siècle . Chapelle inachevée construite d'après les plans de Charles et Gustave Guérin dans la 2e moitié du 19e
    Référence documentaire :
    . Extraite de Remonter le temps : les prises de vues aériennes. Environs de Tours de 1919 à 2015. Géoportail Riche (Indre-et-Loire). Bulletin de la Société Archéologique de Touraine. Tours : Société archéologique Veüe du couvent des Pères Minimes du Plessis lez Tours, dessiné du costé de l'entrée. Par Louis Carte particulière de Tours avecq le paisage mis en relief, faict par R. Siette le quinzième jour Carte du cours de la Loire depuis Coulanges jusqu'au Pont de Cé, vers 1755. Détail de Tours et de Carte de Tours et de ses environs. Document levé topographiquement à 6 lignes pour cent toises la ville de Tours. Bruxelles : Éditions Culture et Civilisation, 1976. (Réédition du texte de 1873 Veüe du couvent des Pères Minimes du Plessis lez Tours, dessiné du costé de l'entrée, 1699
    Précisions sur la protection :
    dite " levée du Cher " ; les sols de l'emprise du couvent à l'intérieur de son mur d'enceinte, y
    Titre courant :
    Couvent des Grands Minimes du Plessis-lès-Tours
    Illustration :
    Veüe du couvent des Pères Minimes du Plessis-les-Tours, dessiné du costé de l'entrée, 1699 (Société Les Minimes vers 1755 IVR24_20153700004NUC Les Minimes sur une carte de 1770 (Archives municipales d'Amboise, II 1417) IVR24_19783700125P Les Minimes et le Plessis sur le cadastre de 1808, le bâti actuel et les réseaux en superposition L'enclos des Minimes : les jardins potagers IVR24_20153700049NUCA Les Minimes depuis le parking du centre commercial la Riche Soleil IVR24_20153700063NUCA
  • Église paroissiale Sainte-Anne
    Église paroissiale Sainte-Anne La Riche - 98 rue de la mairie - en ville
    Historique :
    de Notre-Dame-la-Riche à Tours. En 1854, Gustave Guérin, architecte diocésain de Tours dresse, avec Plailly, les plans de église, à la demande du maire et de ses habitants et après une donation faite à la
    Référence documentaire :
    [Exposition. Tours. 1978]. Touraine néo-gothique, catalogue de l'exposition du musée des Beaux-Arts de Tours (29 janvier-27 mars 1978). Réd. MILTGEN V. , Tours.
    Description :
    commémoratif sous la forme d’une plaque est adossé au flanc nord de l’église pour commémorer les bombardements
    Illustration :
    dans les communes voisines de Tours depuis la fin du siècle dernier", THAUMIAUX J
  • Bourg : église paroissiale Saint-Médard
    Bourg : église paroissiale Saint-Médard Dierre - rue de Chenonceaux place du Général De Gaulle - en village - Cadastre : 1823 B 740 2014 OE 0691
    Référence documentaire :
    et de l'ancienne province de Touraine. Tours : Rouillé-Ladevèze, 1883. (3 vol.). Floch éditeur, 1971, 5e édition. (1ère édition Tours, 1930).
    Représentations :
    est associée constituent les parties les plus anciennes de l’église. Le portail, sans tympan, très
    Texte libre :
    d’un fief tenu par Tescelin de Pithiviers qui le vendit à l’abbaye Saint-Julien de Tours. La cure était constituent les parties les plus anciennes de l’église. Le chœur, construit en pierre de taille siècle. En 1839, les trois verrières du collatéral sud ont été détruites par un orage. Un porche de la sacristie a eu lieu en 1852 selon les plans de Gustave Guérin. Description Telle qu’elle se en petit appareil de moellons qui lui est associée constituent les parties les plus anciennes de
  • Bourg : église paroissiale Saint-Urbain
    Bourg : église paroissiale Saint-Urbain Courçay - Bourg - en village
    Historique :
    nord et pour les contreforts, issu d’une carrière locale exploitée par les moines de Cormery entre 1050 16e siècle. Les baies ont été agrandies à une date indéterminée, à l’exception de la baie nord de la propose un devis pour refaire les enduits intérieurs au nord et remédier aux problèmes d'humidité. Le
    Référence documentaire :
    Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O/85. Devis estimatif des travaux à exécuter pour les RANJARD, Robert. La Touraine archéologique. Guide du touriste en Indre-et-Loire. Tours, 1930. formation des territoires. 34e supplément à la Revue archéologique du Centre de la France. Tours : FERACF
    Représentations :
    La corniche du chevet est ornée de demi-cercles que l'on observe également sur les tablettes des modillons sculptés. Les modillons présentent des motifs variés, figuratifs pour certains, dont un visage d'homme barbu. Les baies en plein cintre du chevet sont surmontées d'un double zigzag.
    Description :
    l'entretien de l'église. Dotée d'un plan très simple, l'église comprend une nef d'un seul vaisseau dont les quatre petites baies en saillie surmontées de gâbles. Les trous de boulin sont apparents sur le clocher
    Illustration :
    , Tours, 3 P). IVR24_20123700202NUCA
  • Bourg : église paroissiale Saint-Jean-Baptiste (4-6 rue du Château)
    Bourg : église paroissiale Saint-Jean-Baptiste (4-6 rue du Château) Chenonceaux - Bourg - 4-6 rue du Château - en village
    Historique :
    intercalées qui laisse penser que les parties basses des murs de la nef sont antérieures au 15e siècle. Les travaux réalisés par les Bohier auraient consisté non pas en une reconstruction complète de la nef mais , installée en 1960, laisse apparaître depuis le sol les entraits et poinçons de section polygonale de la les murs intérieurs ont été repris.
    Référence documentaire :
    et de l'ancienne province de Touraine. Tours : Rouillé-Ladevèze, 1878. Floch éditeur, 1971, 5e édition. (1ère édition Tours, 1930). bâtiments, demande de secours, financement par les fabriques : Chenonceaux. 1876.
    Description :
    celle actuellement en place. Du sol, on constate que les entraits sont renforcés au centre et aux
    Illustration :
    Plan par Guérin architecte, le 2 juillet 1863. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, Tours, 2
  • Bourg : église paroissiale Sainte-Marie-Madeleine
    Bourg : église paroissiale Sainte-Marie-Madeleine Azay-sur-Cher - Bourg - en village
    Historique :
    seigneuriale dont la clé porte les armes de Jean de Fau, écuyer, seigneur de Bray (Reignac) et d'Azay au milieu cinq baies, de reprendre les murs gouttereaux de la nef et de construire un nouveau pignon à l’ouest
    Référence documentaire :
    les réparations intérieures de l'église, par Gustave Guérin architecte. 1850. Floch éditeur, 1971, 5e édition. (1ère édition Tours, 1930).
    Description :
    . Les murs sont recouverts d'un enduit à faux joints. La tribune installée dans la première travée de la
    Illustration :
    Extrait du plan cadastral ancien, 1826. Plan d'alignement du bourg. (Tours, Archives État actuel du monument : plan et élévation, par G. Guérin et A. Alison, 31 août 1856. (Tours clocher. Par G. Guérin et A. Alizon architectes, 31 août 1856. (Tours, Archives départementales d'Indre-et . (Tours, Archives départementales d'Indre-et-Loire). IVR24_20123700037NUCA Projet d'agrandissement par G. Guérin et A. Alison architectes, 31 août 1856. (Tours, Archives 1859. (Tours, Archives départementales d'Indre-et-Loire). IVR24_20123700038NUCA Vue de volume à l'ouest. Carte postale ancienne. (Tours, Archives départementales d'Indre-et-Loire Vue de la nef vers le choeur. Carte postale ancienne. (Tours, Archives départementales d'Indre-et Choeur. Carte postale ancienne. (Tours, Archives départementales d'Indre-et-Loire, Fonds Albert
  • Bourg : église paroissiale Saint-Romain (rue Principale)
    Bourg : église paroissiale Saint-Romain (rue Principale) Athée-sur-Cher - rue Principale - en village - Cadastre : 2011 D01 64
    Historique :
    Bien que les sources écrites mentionnent la présence d'une église dès le Xe siècle à Athée de voûter le collatéral ainsi que le vaisseau principal de la nef. Les amorces des ogives sont restées en place mais les voûtes n’ont jamais été construites. Le chœur est reconstruit au cours du XVIe entreprise en 1876. A cette occasion, le sculpteur Louis Bory réalise une fausse arcature sous les baies latérales de l’abside. Les baies du collatéral nord sont refaites en 1869 au moment de la pose des vitraux directement sur les maçonneries a dû être remplacée en 1997, de même que les charpentes du transept nord, du
    Référence documentaire :
    par les architectes soussignés Gustave Guérin et Auguste Alizon. 20 mai 1864. François Rabelais, Tours). Étude de l'église Saint-Romain d'Athée-sur-Cher. 1992. 41p. et de l'ancienne province de Touraine. Tours : Rouillé-Ladevèze, 1878.
    Description :
    arcades en arc brisé, et les travées sont chacune éclairées par une baie en arc brisé à remplage colonnes à chapiteaux à crochets ; un bandeau orné de billettes court sur les quatre faces de la tour et ce niveau que se concentrent les éléments de décor ; bien que restaurés pour la plupart, il en reste polygonal sur le chevet ; appentis sur les deux sacristies. Ardoise sur le tout sauf la flèche en pierre.
    Illustration :
    départementales d'Indre-et-Loire, Tours). IVR24_20113702144NUCA d'Indre-et-Loire, Tours.) IVR24_20163700228NUCA
  • Château-Renault : église paroissiale Saint-André
    Château-Renault : église paroissiale Saint-André Château-Renault - rue Martin Gardien - en ville - Cadastre : 1835 B 572 2014 AN 72
    Historique :
    En 1066, le seigneur de Château-Renault donne aux moines de l'abbaye Saint-Julien de Tours une caractérisé par de nombreuses campagnes de restauration. En 1807, il est jugé urgent d'intervenir sur les vitraux, le lambris, les enduits et les parements extérieurs. En 1830, des travaux de réparation du placées dans l'église et qui sont loin par conséquent d'offrir les garanties de sûreté désirables" et 1846, les travaux de rehaussement de la rue de la République accentuent l'encaissement naturel de actuel, le remplacement des tirants pourris, la suppression de tous les étais et la restauration des voûtes. Les projets de clocher, proposés par Guérin et Prath, se succèdent entre 1874 et 1887. Le clocher
    Référence documentaire :
    DEYRES, Marcel. L'église Saint-André de Château-Renault. Belles églises de Touraine. Chambray-lès -Tours : C.L.D., 1979, p. 92-93.
    Description :
    collatéral (entre les deux rampes de l'escalier de l'ancien transept nord de l'église gothique), construit en les angles de la chapelle Saint-Roch, sur le chevet, la façade ouest et le mur sud de la nef. Ces voûtes lambrissées à poinçons et entraits. Les entraits de la nef reposent sur des corbeaux. La chapelle de la Vierge est couverte d'une fausse-voûte en plâtre dont les ogives reposent sur des culots. Une
  • Bourg : église paroissiale Saint-Martin
    Bourg : église paroissiale Saint-Martin Céré-la-Ronde - Bourg - place Saint-Martin - en village - Cadastre : 2009 OC01 121
    Historique :
    Une première église aurait été fondée au VIe siècle, selon Grégoire de Tours, mais on ne connaît -Vincent. Il en subsiste le clocher, ainsi que les fondations des deux premières travées de la nef et de la saint Martin. La sacristie a été construite en 1846 sur les plans de l'agent-voyer Boutier. Des travaux entièrement l'intérieur de l'église puis à recouvrir les murs d'un enduit lisse de couleur pierre ; tous les joints ont été refaits. La charpente et les murs de l'abside ont également été restaurés. En 1877-78, la
    Référence documentaire :
    et de l'ancienne province de Touraine. Tours : Rouillé-Ladevèze, 1883. (3 vol.). Floch éditeur, 1971, 5e édition. (1ère édition Tours, 1930).
    Description :
    par des chevets plats. Le vaisseau central et les collatéraux sont couverts de voûtes d'ogives dont
    Illustration :
    d'Indre-et-Loire, Tours, 3 P). IVR24_20103700780NUCA . (Archives départementales d'Indre-et-Loire, Tours, 2 O). IVR24_20123700080NUCA
1