Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 18 sur 18 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Secteurs urbains de la Reconstruction de Tours
    Secteurs urbains de la Reconstruction de Tours Tours - en ville
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Historique :
    combats. Déclarée "ville ouverte" le 21 juin, Tours est occupée par les Allemands dès le lendemain. Le Le quartier de l'entrée nord est le premier secteur urbain de Tours détruit lors de la Seconde brasier perdure plus de deux jours durant lesquels le maire de Tours, Ferdinand Morin, négocie l'arrêt des août 1940, la ville de Tours confie en novembre 1940 l'établissement d'un Plan de reconstruction et concerne les vestiges épargnés par les destructions, un premier plan voit le jour qui conserve notamment la immédiatement stoppée par la nouvelle vague de bombardements qui frappe Tours en 1943 et 1944. Issu de l'équipe en 1946 un premier modificatif du plan Lefèvre. Dorian envisage par ailleurs, suivant les principes que se constitue la même année l'Association syndicale de remembrement de Tours-Nord qui regroupe l'ensemble des propriétaires sinistrés du quartier nord, les premiers immeubles des 22 îlots désormais . Les derniers ensembles du quartier nord sont achevés en 1962.
    Référence documentaire :
    Les reconstructions de la zone Nord de Tours. Ce qui est réalisé. Les projets pour 1950. La Un milliard et demi de travaux seront entrepris cette année dans les différents quartiers de Tours DUBUISSON, Yolène. Les problèmes posés par la reconstruction des écoles de Tours (1945-1958 DURAND, Yves. Les reconstructions d'Orléans, Tours et autres villes du Val de Loire détruites en quotidienne. Chambray-lès-Tours : Editions C.L.D., 1997. LABUSSIÈRE, Jeannine, PRAT, Elisabeth. Tours cité meurtrie juin 1940. Chambray-lès-Tours : Éditions LARGEAUD, Jonathan. Tours sous les bombes. La Crèche : Geste éditions, 2010 (Se souvenir de). OLIVEREAU, Amandine, Les infrastructures ferroviaires à Tours, un siècle de mutation (1844-1944 François-Rabelais, 2009 (2 vol.). OLIVEREAU, Amandine, Les infrastructures ferroviaires à Tours, un OLIVEREAU, Amandine. Les infrastructures ferroviaires à Tours dans la seconde moitié du 20e siècle
    Canton :
    Tours-Centre
    Description :
    et du bois de Grandmont par les communes de Joué-lès-Tours et de Saint-Avertin a également permis place Anatole-France et l'avenue André-Malraux ; à l'est par les rues Voltaire, Jules-Favre et de Lucé ; au sud par les rues Emile-Zola et Néricault-Destouches ; à l'ouest par les rues Baleschoux, du Anatole-France, la cité H.L.M Les Amandiers et un ancien commissariat de police, est située autour du limitrophes, Saint-Symphorien et Sainte-Radegonde, les limites urbaines ont été repoussées bien au-delà de la rive nord de la Loire, Tours doublant ainsi sa superficie. La cession des terrains de la vallée du Cher , dans les années 1960, l'extension du territoire communal vers le sud.
    Localisation :
    Tours - en ville
    Titre courant :
    Secteurs urbains de la Reconstruction de Tours
    Appellations :
    secteurs urbains de la Reconstruction de Tours
    Texte libre :
    nouvelle gare (œuvres de Victor Laloux) au tournant du 20e siècle, ont par ailleurs donné à Tours les sur les chantiers d'îlots. La même année se constitue l'Association syndicale de remembrement de Tours France. 5 - Les caractéristiques architecturales des îlots de la Reconstruction de Tours-Nord (centre Tours entre 2010 et 2011, une analyse formelle a été conduite sur les dix-huit îlots créés sur des , formes et emprise des îlots reconstruits Parmi les dix-huit îlots reconstruits du centre-ville de Tours . Les îlots du centre-ville de Tours présentent également différentes formes : ouverte lorsqu'un côté Tours, comme le reste de la France, dans les années d'après-guerre. L’État et les municipalités 1 - Tours avant-guerre La ville de Tours se présente avant-guerre comme une cité prospère . Accueillant les visiteurs venus du Nord, l'entrée de ville monumentale et l'artère principale qui la prolonge Plan d'aménagement, d'embellissement et d'extension (PAEE). Dressé par les urbanistes Agache et Saunier
    Illustration :
    Carte des secteurs urbains reconstruits du centre-ville de Tours. IVR24_20103702694NUDA Plan de situation des îlots du centre-ville de Tours. IVR24_20113701267NUDA Datation des chantiers des îlots du centre-ville de Tours. IVR24_20113701775NUDA Carte des typologies de traitement des immeubles en angle d'îlot et des formes animant les façades Plan monumental, [1911]. (archives municipales de Tours, 2 Fi 18). IVR24_20103702682NUCA Albin arch., 30 juillet 1931. (archives municipales de Tours, 2 Fi 27). IVR24_20103701811NUC2A arch., 1933. (archives municipales de Tours, 3 D 1). IVR24_20103701810NUC2A . (archives municipales de Tours, 3 D 3). IVR24_20103701809NUC2A Tours, 2 Fi 29). IVR24_20103701808NUC2A municipales de Tours, 3 D 2). IVR24_20103702686NUCA
  • Bibliothèque municipale
    Bibliothèque municipale Tours - Quartier sinistré nord - 2 bis avenue André-Malraux - en ville - Cadastre : 2010 CD 2
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Historique :
    est le premier édifice touché par les tirs d'obus incendiaires qui frappent Tours en juin 1940 : suite présentant des risques d'effondrement. Alors que les collections et les bureaux sont répartis dans différents projet de reconstruction de l'établissement en association avec les frères Dorian. Une demande de permis Marcel Tribut salue les efforts de tous les acteurs du dossier pour la mise en œuvre d'un édifice moderne et emblématique du Tours reconstruit. Le chantier du gros-œuvre s'achève à la fin de l'année 1955 , suivi par les travaux de peinture, d'électricité, de menuiserie. Objet d'un marché particulier passé en
    Observation :
    Œuvre ultime de l'architecte Pierre Patout (1879-1965), la bibliothèque municipale de Tours de réaliser un "établissement-pilote" porteur de fonctionnalités innovantes. Malgré les
    Référence documentaire :
    p. 157 LABUSSIÈRE, Jeannine, PRAT, Elisabeth. Tours cité meurtrie juin 1940. Chambray-lès-Tours (architecte) ; Dorian, Jean (architecte). (archives municipales de Tours, 4 M Bibliothèque, boîtes 709-711 (architecte) ; Dorian, Jean (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1950/n°720 (architecte) ; Dorian, Jean (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1950/n°720 (architecte) ; Dorian, Jean (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1950/n°720 (architecte) ; Dorian, Jean (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1950/n°720 (architecte) ; Dorian, Jean (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1950/n°720 (architecte) ; Dorian, Jean (architecte). (archives municipales de Tours, 4 M Bibliothèque, boîtes 709-711 (architecte) ; Dorian, Jean (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1950/n°720 (architecte) ; Dorian, Jean (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1950/n°720
    Canton :
    Tours-Centre
    Description :
    municipale de Tours comporte un corps central de plan carré flanqué de deux ailes basses couvertes en recouverte d'un plaquis de pierre calcaire sur sa face extérieure. Les niveaux supérieurs sont éclairés par de grandes baies disposées en bandeaux verticaux. Les accès au bâtiment sont matérialisés par un
    Localisation :
    Tours - Quartier sinistré nord - 2 bis avenue André-Malraux - en ville - Cadastre : 2010 CD 2
    Texte libre :
    Histoire d'une genèse Après les destructions de juin 1940, le bibliothécaire en chef Georges Collon ville en 1943 et 1944 conduit les autorités locales et nationales à réévaluer l'ensemble du plan des bibliothèques, la bibliothèque de Tours est inscrite sur la liste des édifices publics à direction des bibliothèques de France qui préconise une étude comparative plus poussée de deux terrains. Les architectes Charles et Jean Dorian sont ainsi désignés pour établir les plans de la future bibliothèque d'une l'édification d'un bâtiment de style classique, en accord avec les constructions anciennes environnantes. Ce s'attache de 1950 à 1952 à retoucher chacun des projets proposés par les trois architectes. L'architecture . Patout et les frères Dorian juxtaposent au bloc initial un corps de bâtiment rectangulaire, l'ensemble carrée. Ce principe établi, les architectes poursuivent l'aménagement intérieur du bâtiment au gré des l'extérieur un plaquis de pierre calcaire. De grandes baies disposées en bandeaux verticaux éclairent les
    Illustration :
    . Collon, 23 novembre 1940. (archives municipales de Tours, 472 W 1, études d'emplacement . Collon, 23 novembre 1940. (archives municipales de Tours, 472 W 1, études d'emplacement . Collon, 23 novembre 1940. (archives municipales de Tours, 472 W 1, études d'emplacement . (archives municipales de Tours, 472 W 1, études d'emplacement). IVR24_20113700784NUC2A municipales de Tours, 472 W 1, études d'emplacement). IVR24_20113700785NUC2A municipales de Tours, 472 W 1, études d'emplacement). IVR24_20113700786NUC2A de Tours, 472 W 1, projets Champ-Girault). IVR24_20113700826NUC2A municipales de Tours, 472 W 1, projets Champ-Girault). IVR24_20113700827NUC2A Tours, 472 W 1, projets Champ-Girault). IVR24_20113700828NUC2A ]. (archives municipales de Tours, 472 W 1, projets Champ-Girault). IVR24_20113700829NUC2A
  • Entrée de ville monumentale
    Entrée de ville monumentale Tours - Quartier sinistré nord - place Anatole-France rue Nationale rue du Commerce rue Colbert - en ville - Cadastre : 2010 CD 2 2010 DY 197, 198, 200 à 204, 222 à 225, 228 à 239, 300 2010 DZ 8 à 29, 78 à 84, 357, 358
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Historique :
    L'entrée monumentale nord de Tours était caractérisée, avant sa destruction en 1940, par un grand les plans de reconstruction et d'aménagement successifs produits entre 1942 et 1950. Le premier de Lefèvre, Jean Dorian, reprend l'idée dans les grandes lignes en 1946. Dans le même temps
    Référence documentaire :
    Les conseillers municipaux ont visité les travaux de reconstruction du quartier Nord de Tours. La L'entrée nord de Tours et les fêtes de Pâques. La Nouvelle République, 5 avril 1956. Impr. photoméc. (carte postale) n. et b., [3e quart 20e siècle]. (archives municipales de Tours, 11 Tours, 149 W 23, S 765). (cf. illustration n° IVR24_20103701700NUC2A). de Tours, 149 W 22, S 853). (cf. illustration n° IVR24_20103701697NUC2A). Tirage : esquisse, [1948]. Par [Madeline, Louis (architecte)]. (archives municipales de Tours, 149 Tirage : esquisse, [1948]. Par [Madeline, Louis (architecte)]. (archives municipales de Tours, 149 municipales de Tours, 149 W 22, S 763). (cf. illustration n° IVR24_20113700900NUC2A). Calque : esquisse, [1946]. Par Patout, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours, 149 W Tours, 149 W 22, S 772). (cf. illustration n° IVR24_20103701725NUC2A).
    Canton :
    Tours-Centre
    Description :
    magasins-terrasses construits de part et d'autre de la rue Nationale. Les façades ordonnancées des immeubles des îlots E et G, alignés sur les rues du Commerce et Colbert, se rattachent par leur visibilité à appliquée sur les façades des immeubles au sud de la place : même parement de pierre calcaire agrafée à une brique. Les magasins-terrasses en rez-de-chaussée sont établis sur une portion élargie de la rue hauteur réduite laisse émerger l'église Saint-Julien et les pavillons d'angle des îlots E et G, nettement
    Localisation :
    Tours - Quartier sinistré nord - place Anatole-France rue Nationale rue du Commerce rue
    Texte libre :
    , l'entrée septentrionale de Tours était avant-guerre composée d'un grand ensemble architectural et d'une de la ville. La destruction de l'entrée monumentale nord de Tours Première zone détruite de Tours -France vers les rues Marceau et Voltaire. L'architecte propose également d'établir un front bâti de style néoclassique sur le pourtour de la place, qui reprend les anciens gabarits des édifices détruits. Les depuis la place Anatole-France. Son projet prolonge en effet les deux percées diagonales en direction de -Gatien. Les dessins de Pierre Patout La même année, l'architecte Pierre Patout intervient à la demande également repoussée vers le cœur de ville, au-delà de l'axe est-ouest formé par les rues Colbert et du Commerce. Les deux blocs sont successivement reculés puis rapprochés du fleuve, avant d'être décalés aux Robert Chaume pour dresser les plans des magasins-terrasses, son projet ayant par ailleurs essuyé de deux grands cœurs d'îlot. Les deux hommes s'accordent sur une version définitive du plan masse de
    Illustration :
    Vue de la place Anatole-France après les destructions de juin 1940. (archives municipales de Tours de Tours, 149 W 5). IVR24_20103701671NUC2A Esquisse en perspective de l'entrée nord, P. Patout arch., [1946]. (archives municipales de Tours Esquisse en élévation de l'entrée nord, P. Patout arch., [1947]. (archives municipales de Tours de Tours, 149 W 22, S 853). IVR24_20103701697NUC2A Etudes en élévation pour les pavillons de la tête de pont, P. Patout arch., 5 novembre 1947 . (archives municipales de Tours, 149 W 23, S 765). IVR24_20103701700NUC2A Elévation de l'entrée nord, P. Patout arch., 10 novembre 1947. (archives municipales de Tours, 149 Plan masse de l'entrée nord, P. Patout arch., 30 juin 1948. (archives municipales de Tours, 149 W Tours, 149 W 21, S 739). IVR24_20103701720NUC2A
  • Jardin de Beaune-Semblançay
    Jardin de Beaune-Semblançay Tours - Quartier sinistré nord - jardin de Beaune-Semblançay - en ville - Cadastre : 2010 DY 187
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Historique :
    Compte tenu des importantes destructions du quartier nord, les restes de l'hôtel de Beaune -Semblançay ont fait l'objet d'une attention particulière dans les projets de reconstruction. La question de quotidien local La Dépêche. Reprise par les architectes Camille Lefèvre et Jean Dorian qui proposent la proposé de les intégrer à un nouveau bâtiment administratif destiné aux services de la Direction de suite. À partir de juin 1954, Pierre Patout et Pierre Labadie reprennent ensemble les études d'aménagement du cœur de l'îlot G, afin de créer un espace "organisé et offrant des vues intéressantes sur les , rapatriée depuis la place du Grand-Marché. Les travaux sont entamés dès l'achèvement des immeubles de l'îlot
    Référence documentaire :
    LAVIGNE, Jean. Dans les ruines de Tours : pertes et découvertes archéologiques. La Dépêche, 4 août p. 162, 164 LABUSSIÈRE, Jeannine, PRAT, Elisabeth. Tours cité meurtrie juin 1940. Chambray-lès ). (archives municipales de Tours, 149 W 16, îlot G). (cf. illustration n° IVR24_20103702611NUCA). ). (archives municipales de Tours, 149 W 16, îlot G). (cf. illustration n° IVR24_20103702610NUCA). Calque : plan dressé en juin 1954. Par Patout, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours Photogr. pos. n. et b., [3e quart 20e siècle]. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours municipales de Tours, 11 Fi 9.1669). (cf. illustration n° IVR24_20103700303NUCA). municipales de Tours, 11 Fi 4.597). (cf. illustration n° IVR24_20103700302NUCA). Calque : relevé effectué en août 1941. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, 2 R Tours, 149 W 23). (cf. illustration n° IVR24_20103701708NUC2A).
    Canton :
    Tours-Centre
    Localisation :
    Tours - Quartier sinistré nord - jardin de Beaune-Semblançay - en ville - Cadastre : 2010 DY 187
    Annexe :
    Besnouard, architecte de la ville de Tours. Ces vestiges précieux sont classés par les Monuments historiques Ville de Tours - Îlot G - A.S.R. Tours-Nord. Aménagement d'un espace vert. Note de l'architecte, 30 juillet 1956 (AC Tours. 149 W 16). "Je soussigné Pierre Labadie Architecte en chef de groupe de l'Îlot G déclare avoir été chargé par la Ville de Tours de l'aménagement de l'espace vert créé au centre de cet les rues Colbert au Nord, Berthelot au Sud et Jules-Favre à l'Est. Cette situation prend un caractère construction Renaissance avec un élégant portique à colonne et du côté Nord, les ruines de la façade intérieure baies à meneaux. Dès les premières études, le remembrement et la reconstruction de cet îlot ont été faits pour mettre en valeur la façade de la Chambre de Commerce et conserver les vestiges de l'Hôtel de Beaune. Sous les directives de Monsieur Patout Architecte en Chef et avec sa collaboration, l'îlot a été Beaune entièrement restaurée par les soins des Monuments Historiques a été englobée dans une parcelle
    Illustration :
    du couvent des Jésuites : état du bâti détruit et existant, août 1941. (archives municipales de Tours décembre 1948. (archives municipales de Tours, 149 W 23). IVR24_20103701708NUC2A Plan du jardin, P. Patout et P. Labadie arch., juin 1954. (archives municipales de Tours, 149 W 22 . (archives municipales de Tours, 149 W 16, îlot G). IVR24_20103702611NUCA Façades intérieures et espace vert, P. Labadie arch., 1er août 1956. (archives municipales de Tours (reconstitution non datée). (archives municipales de Tours, 11 Fi 9.1669). IVR24_20103700303NUCA . (archives municipales de Tours, 11 Fi 4.597). IVR24_20103700302NUCA Tours, Fonds Espoir, 104 Fi 237). IVR24_20103700304NUCA
  • Îlot P
    Îlot P Tours - Quartier sinistré nord - rue des Halles rue Nationale rue Néricault-Destouches rue des Déportés - en ville - Cadastre : 2010 DZ 166 à 194
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Historique :
    accélérée. En février 1956, les architectes Jean et Michel Marconnet dressent les plans généraux de l'îlot , assistés de Pierre Patout pour les immeubles bordant la rue Nationale. Pierre Boille est chargé de la réalisation de l'important parking aménagé en sous-sol. Le dépôt du permis de construire et les procédures d'adjudications se succèdent en mai, et les travaux de fondations commencent dès le mois d'août 1956. La durée du
    Observation :
    Balzac dont les ruines étaient vouées à la démolition.
    Référence documentaire :
    Marconnet. 1:20. 24 avril 1956. 2 tirages : coupes sur les passages d'entrée (AC Tours. 149 W 17). (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1956/n°307). (cf. illustration n (architecte). (archives municipales de Tours, 149 W 17, îlot P). (cf. illustration n° IVR24_20103702622NUCA). Photogr. pos. n. et b., [1940]. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, Fonds Lefranc Impr. photoméc. (carte postale) n. et b., 1er quart 20e siècle. Par Grand Bazar de Tours (éditeur ). (archives municipales de Tours, 11 Fi 13.2260). (cf. illustration n° IVR24_20103700270NUCA). municipales de Tours, 101 Fi 3.6.18). (cf. illustration n° IVR24_20103700269NUCA). (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1956/n°307). (cf. illustration n (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1956/n°307). (cf. illustration n (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1956/n°307). (cf. illustration n
    Canton :
    Tours-Centre
    Description :
    tous les îlots bordés par la rue Nationale, les immeubles de l'îlot P présentent différents types de séquences de façades sur rue, selon leur implantation. Les cinq immeubles bordant la rue Nationale quatre angles d'une placette, suivant un dispositif repris symétriquement par les îlots voisins H, I et M . Une relative homogénéité caractérise les immeubles qui forment les trois côtés restants de l'îlot parfois ménagé dans les combles, comme en témoigne la présence de plusieurs lucarnes rentrantes. Un enduit ciment est appliqué sur l'ensemble des façades antérieures et postérieures. Les toits à longs pans sont recouverts d'ardoise et hérissés de souches de cheminées en béton. Les immeubles d'angle rue des Déportés se la présence de motifs simples et géométriques en ferronnerie sur les garde-corps et les portes
    Localisation :
    Tours - Quartier sinistré nord - rue des Halles rue Nationale rue Néricault-Destouches rue
    Annexe :
    Liste des architectes d'opération (AC Tours. Permis de construire 1956/n°307) Le numéro entre
    Illustration :
    Plan du sous-sol, J. et M. Marconnet arch., 18 février 1956. (archives municipales de Tours, Permis Plan du rez-de-chaussée, J. et M. Marconnet arch., 18 février 1956. (archives municipales de Tours municipales de Tours, Permis de construire 1956/n°307). IVR24_20103700265NUCA municipales de Tours, Permis de construire 1956/n°307). IVR24_20103700266NUCA municipales de Tours, Permis de construire 1956/n°307). IVR24_20103700267NUCA . (archives municipales de Tours, Permis de construire 1956/n°307). IVR24_20103700268NUCA Tours, 149 W 17, îlot P). IVR24_20103702622NUCA Tours, 149 W 17, îlot P). IVR24_20103702623NUCA Vue de la rue Nationale, début du 20e siècle. (archives municipales de Tours, 101 Fi 3.6.18 . (archives municipales de Tours, 11 Fi 13.2260). IVR24_20103700270NUCA
  • Rue Nationale
    Rue Nationale Tours - Quartier sinistré nord - 15 à 49, 26 à 64, 71 rue Nationale - en ville - Cadastre : 2010 DW 5 2010 DY 151 à 158, 168, 169, 175 à 179, 192 à 197, 277 2010 DZ 84 à 92, 101 à 107, 179 à 189
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Historique :
    grand nombre, malgré des embouteillages permanents et des trottoirs envahis d'étals. Les bombardements de la rue Nationale jusqu'aux rues Néricault-Destouches et Emile-Zola, détruisant les deux tiers de par les plus hautes instances ministérielles qui en confient le plan d'aménagement à l'architecte l'architecte Pierre Patout, chargé en 1946 par le ministère de la Reconstruction de diriger les opérations de toitures d'ardoise et des façades de pierre blanche rappelant le tuffeau des maisons anciennes. Les
    Référence documentaire :
    p. 158-160 LABUSSIÈRE, Jeannine, PRAT, Elisabeth. Tours cité meurtrie juin 1940. Chambray-lès-Tours Tours, 149 W 21, S 754). (cf. illustration n° IVR24_20103701712NUC2A). Calque : esquisse, [1947]. Par Patout, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours, 149 W municipales de Tours, 101 Fi 3.6.18). (cf. illustration n° IVR24_20103700269NUCA). Tours, 149 W 21, S 814). (cf. illustration n° IVR24_20103701716NUC2A). Quartier reconstruit : le quartier nord de Tours / Luc Véga-Roche, Bâtir, juillet 1959, n°86, p. 22 . Impr. photoméc., [1959]. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, 710). (cf. illustration n Le problème de la rue Nationale / Paul Métadier, Tours : Arrault et Cie, 1942, p. 29. Impr . photoméc. n. et b., [1942]. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, 770). (cf. illustration n Le deuxième sinistre de la rue Nationale : sa reconstruction / Paul Métadier, Tours : Arrault et
    Canton :
    Tours-Centre
    Description :
    sur les rues perpendiculaires adjacentes. Pour chacun des îlots E, M, P, I, H et G, les édifices auvent filant pour les commerces. Chacun de ces niveaux d'habitation présente un type de garde-corps nature. Les fenêtres et portes-fenêtres d'origine possèdent un châssis et des contrevents métalliques . Les quatre autres pavillons font partie de la placette imaginé par Pierre Patout au carrefour des rues
    Localisation :
    Tours - Quartier sinistré nord - 15 à 49, 26 à 64, 71 rue Nationale - en ville - Cadastre : 2010
    Texte libre :
    personnalités influentes de Tours qui prônent le maintien à sa largeur d'avant-guerre. Après plusieurs mois constructions précédentes. De nouvelles destructions touchant la ville de Tours en 1943 et 1944, le plan . En 1946, le ministère de la Reconstruction charge l'architecte Pierre Patout de diriger les mètres entre les places Anatole-France et Jean-Jaurès. Il envisage un système de placettes disposées aux
    Illustration :
    Plan de la rue Nationale et des bâtiments sinistrés, 1942. (archives municipales de Tours, 770 Tours, 769). IVR24_20103702574NUCA Esquisse en plan de la rue Nationale, P. Patout arch., juillet 1946. (archives municipales de Tours Esquisse en plan de la rue Nationale, P. Patout arch., juillet 1946. (archives municipales de Tours Tours, 149 W 21). IVR24_20113701509NUCA Tours, 149 W 21). IVR24_20113701510NUCA 1946. (archives municipales de Tours, 149 W 21, S 754). IVR24_20103701712NUC2A ., novembre 1946. (archives municipales de Tours, 149 W 21, S 762). IVR24_20103701713NUC2A ., [1947]. (archives municipales de Tours, 149 W 22, S 848). IVR24_20103701698NUC2A Etude pour une placette rue Nationale, P. Patout arch., [1947]. (archives municipales de Tours, 149
  • Îlot G
    Îlot G Tours - Quartier sinistré nord - rue Colbert rue Jules-Favre jardin de Beaune-Semblançay rue Berthelot rue Nationale - en ville - Cadastre : 2010 DY 185 à 202, 240
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Historique :
    de la ville de Tours, les hôtels de Beaune-Semblançay, Lange des Bernières et Dunois, qui sont durement touchés par le sinistre du quartier nord en juin 1940 et dont les ruines éveillent une véritable conscience patrimoniale. En 1941, les vestiges de l'hôtel de Beaune-Semblançay font l'objet d'un premier de l'îlot G et incite à l'aménagement d'un espace vert destiné à les mettre en valeur. Désigné architecte chef de groupe, Pierre Labadie débute les études de l'îlot G à la fin de l'année 1951. Les plans des immeubles ordonnancés qui bordent les rues Nationale et Colbert sont dressés sous la direction de l'architecte en chef Pierre Patout. Le lancement du chantier est envisagé pour le mois d'août 1952, mais les modifications de plusieurs parcelles entraînent de longues discussions qui l'ajournent sine die. Les travaux ne l'angle sud-est de cet ilot, est entièrement démoli, et reconstruit dans l'îlot I sur les plans de Labadie à 255 millions de francs. Les premières boutiques ouvrent en 1956 et le dernier certificat de
    Référence documentaire :
    LAVIGNE, Jean. Dans les ruines de Tours : pertes et découvertes archéologiques. La Dépêche, 4 août Photogr. pos. n. et b., 1940. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, Fonds Emile Leray Photogr. pos. n. et b., 1940. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, Fonds Emile Leray ). (archives municipales de Tours, 149 W 16, îlot G). (cf. illustration n° IVR24_20103702610NUCA). Tirage : plan rehaussé d'aquarelle, [1954]. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, 149 W Tours, Permis de construire 1954/n°522). (cf. illustration n° IVR24_20103700057NUCA). Tours, Permis de construire 1954/n°522). (cf. illustration n° IVR24_20103700058NUCA). Tours, Permis de construire 1954/n°522). (cf. illustration n° IVR24_20103700059NUCA). Tours, Permis de construire 1954/n°522). (cf. illustration n° IVR24_20103700060NUCA). Tours, Permis de construire 1954/n°522). (cf. illustration n° IVR24_20103700061NUCA).
    Canton :
    Tours-Centre
    Description :
    mettant en valeur les vestiges de l'hôtel de Beaune-Semblançay, l'îlot adopte une forme largement ouverte , l'îlot G offre différents types de séquences de façades sur rue : les façades rues Nationale et Colbert Pierre Patout, et composent un front bâti homogène, tandis que les façades donnant sur les rues Berthelot leur fait face. Rues Nationale et Colbert, les rez-de-chaussée commerciaux entresolés sont surmontés de trois étages-carrés présentant un plaquis de pierre blanche. Les toits à longs pans et croupes étages ménage une terrasse qui forme un auvent filant pour les boutiques. Au carrefour des rues Nationale E la véritable entrée de la rue Nationale. Rue Berthelot, les façades de trois des quatre immeubles . Rue Jules-Favre, les pavillons d'angle encadrant l'accès principal au cœur d'îlot s'accordent à la enduit ciment et sont marquées par un ressaut vertical de deux travées. Les baies des étages-carrés se parent de garde-corps en ferronnerie, aux motifs d'entrelacs. Les lucarnes s'ouvrent sur d'étroites
    Localisation :
    Tours - Quartier sinistré nord - rue Colbert rue Jules-Favre jardin de Beaune-Semblançay rue
    Annexe :
    Liste des architectes d'opération (AC Tours. Permis de construire 1954/n°522) Le numéro entre
    Illustration :
    du couvent des Jésuites : état du bâti détruit et existant, août 1941. (archives municipales de Tours Plan annexé au cahier des charges de l'îlot G, [1954]. (archives municipales de Tours, 149 W 16 Plan masse du sous-sol, P. Labadie arch., 30 mars 1954. (archives municipales de Tours, Permis de Plan masse des étages, P. Labadie arch., 30 mars 1954. (archives municipales de Tours, Permis de Plan de couverture, P. Labadie arch., 30 mars 1954. (archives municipales de Tours, Permis de municipales de Tours, Permis de construire 1954/n°522). IVR24_20103700062NUCA de Tours, 149 W 16, îlot G). IVR24_20103702608NUCA de Tours, Permis de construire 1954/n°522). IVR24_20103700060NUCA municipales de Tours, Permis de construire 1954/n°522). IVR24_20103700061NUCA Tours, 149 W 16, îlot G). IVR24_20103702609NUCA
  • Magasins-terrasses (rue Nationale)
    Magasins-terrasses (rue Nationale) Tours - Quartier sinistré nord - 1 à 13, 2 à 20 rue Nationale - en ville - Cadastre : 2010 DY 203, 204, 222 à 225, 248, 300 2010 DZ 19 à 29
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Historique :
    dans la partie haute de la rue Nationale détruite par les tirs d'obus incendiaires de juin 1940 les exigences des commerçants sinistrés, modifie son projet et propose deux lignes continues de 1955. Les premiers locataires intègrent les commerces dès l'année suivante. Reliées par de larges escaliers fleuris à la place Anatole-France (détruits), les terrasses, dont la résistance est testée au cours des années 1956 et 1957, sont remises en propriété à la Ville de Tours en décembre 1960. Soulevant au public. En 1963, deux longues structures légères sont disposées sur les terrasses afin niveau les bâtiments commerciaux, d'y aménager un restaurant universitaire ou un centre d'activités culturelles lié à la faculté des Lettres, projets laissés sans suite. Au début des années 2000, les terrasses sont définitivement fermées au public. En 2016, les magasins-terrasses donnant sur la rue Nationale
    Référence documentaire :
    AC Tours. 4 M Musée du Gemmail, boîte 664. Exposition "Les Gemmaux" (terrasses rue Nationale), 1962 Les sinistrés du nord de Tours veulent une reconstruction rapide, laissant chacun à sa place et son Les jardins suspendus de Tours et de la place Anatole-France. La Nouvelle République, 4 mai 1955. Tours, Fonds Henri Goarnisson, 117 Fi 2381). (cf. illustration n° IVR24_20113700836NUC2A). Impr. photoméc. (carte postale) n. et b., [1956]. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours Tours, Fonds Henri Goarnisson, 117 Fi 2410). (cf. illustration n° IVR24_20113700838NUC2A). Tours, Fonds Henri Goarnisson, 117 Fi, album 13). (cf. illustration n° IVR24_20113700839NUC2A). Tours, 11 Fi 3.389). (cf. illustration n° IVR24_20113700840NUC2A). Tours, 149 W 21). (cf. illustration n° IVR24_20103701739NUC2A). Tirage : plan dressé en mars 1955. Par Chaume, Robert (architecte). (archives municipales de Tours
    Canton :
    Tours-Centre
    Description :
    , présente les mêmes caractéristiques que les commerces précédents. Un escalier bâti le long de la façade plaquis de pierre calcaire, identique au parement qui recouvre les élévations postérieures de la double parterres plantés, disposés à intervalles réguliers, ornaient les larges trottoirs qui longeaient les devantures des magasins. Recouvertes d'un bitume de teinte rouge, les deux grandes terrasses étaient bordées
    Localisation :
    Tours - Quartier sinistré nord - 1 à 13, 2 à 20 rue Nationale - en ville - Cadastre : 2010 DY 203
    Annexe :
    principale, alors projeté entre la place Anatole-France et les rues Colbert et du Commerce, n'est pas favorable à la renaissance du commerce à l'entrée nord de Tours. L'association suggère de réduire collaborateur de longue date, pour dresser les plans de l'ensemble de magasins implanté au débouché de la place France, les deux hommes élaborent deux lignes continues de magasins en rez-de-chaussée, recouverts de Chaume la présente, se poursuit au nord par de larges escaliers fleuris qui relient les terrasses à la
    Illustration :
    Tours, 149 W 21). IVR24_20113700888NUC2A Elévations des façades postérieures, R. Chaume arch., décembre 1952. (archives municipales de Tours ]. (archives municipales de Tours, 149 W 21). IVR24_20103701736NUC2A ]. (archives municipales de Tours, 149 W 21). IVR24_20103701737NUC2A ]. (archives municipales de Tours, 149 W 21). IVR24_20103701738NUC2A Tours, 149 W 21). IVR24_20113700889NUC2A ., mars 1955. (archives municipales de Tours, 149 W 11). IVR24_20103701693NUC2A Vue des magasins-terrasses bordant l'église Saint-Julien, [1956]. (archives municipales de Tours municipales de Tours, Fonds Henri Goarnisson, 117 Fi 2381). IVR24_20113700836NUC2A ]. (archives municipales de Tours, 11 Fi 3.389). IVR24_20113700840NUC2A
  • Ensemble de 6 immeubles dit îlot Constantine (2 à 16 rue Constantine)
    Ensemble de 6 immeubles dit îlot Constantine (2 à 16 rue Constantine) Tours - Quartier sinistré nord - 2 à 16 rue Constantine - en ville - Cadastre : 2010 DZ 42 à 48
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Historique :
    reconstruction. L'architecte en chef Pierre Patout en esquisse les plans généraux à partir de 1952. Il s'interroge longuement sur le gabarit des immeubles et leur insertion au sein de l'entrée nord recomposée. Les modification majeure depuis son achèvement. Les immeubles d'habitation et les boutiques installées dans
    Référence documentaire :
    Tirage : plan dressé le 20 mars 1952, rectifié les 20 juillet 1952, 30 juillet et 30 août 1953. Par Patout, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours, 149 W 23, îlot Constantine, S 811). (cf Tirage : plan dressé le 20 mars 1952, rectifié les 20 juillet 1952, 30 juillet et 30 août 1953. Par Patout, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours, 149 W 23, îlot Constantine, S 810). (cf Tours, Permis de construire 1954/n°186). (cf. illustration n° IVR24_20103701911NUC2A). AC Tours. Reconstruction de l'entrée nord de la ville 149 W 14. Îlot A.B.C rue Constantine, 1953 AC Tours. Projet architectural établi par l'architecte en chef P. Patout 149 W 23. Îlot Constantine AC Tours. Permis de construire 1954/n°186. Reconstruction de l'îlot A.B.C, 1954. Îlot Constantine / Pierre Patout. 1:200. 20 mars 1952, rectifié les 20 juillet 1952, 30 juillet et 30 août 1953. 2 tirages : plan masse, élévations des façades sur rue et sur parc (AC Tours. 149 W 23
    Canton :
    Tours-Centre
    Description :
    l'est d'une large voie de desserte empruntée par les véhicules pour rejoindre des emplacements de stationnement, situés à découvert ou aménagés en rez-de-jardin. Les édifices sont strictement réservés à plan en T, il se caractérise par un avant-corps débordant dont les trois côtés sont entièrement -carré. Son entrée est située au centre de la façade nord. Les cinq immeubles suivants forment un front
    Localisation :
    Tours - Quartier sinistré nord - 2 à 16 rue Constantine - en ville - Cadastre : 2010 DZ 42 à 48
    Illustration :
    municipales de Tours, 149 W 23, îlot Constantine, S 810). IVR24_20103701729NUC2A de Tours, 149 W 23, îlot Constantine, S 811). IVR24_20103701728NUC2A Tours, Permis de construire 1954/n°186). IVR24_20103701911NUC2A
  • Ensemble de 8 immeubles dit îlot rue du Commerce (3 à 25 rue du Commerce)
    Ensemble de 8 immeubles dit îlot rue du Commerce (3 à 25 rue du Commerce) Tours - Quartier sinistré nord - 3 à 25 rue du Commerce - en ville - Cadastre : 2010 DZ 30 à 38, 48
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Historique :
    reconstruction en 1950. L'architecte en chef Pierre Patout en dresse les plans généraux dès mars 1952, et ceux-ci sont modifiés jusqu'en juillet 1954. Les immeubles et espaces commerciaux destinés aux sinistrés sont
    Référence documentaire :
    Ville de Tours. Îlot Commerce / Pierre Patout. 1:200. 12 mars 1952, rectifié les 15 décembre 1952 Dans les ruines de Tours : l'hôtel Gouïn, son passé, son présent, son avenir. La Dépêche, 5 août Tirage : plan dressé le 12 mars 1952, rectifié les 15 décembre 1952, 7 et 15 juillet 1954. Par Patout, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours, 149 W 23, îlot Constantine, S 787). (cf Tirage : plan dressé le 12 mars 1952, rectifié les 15 décembre 1952, 7 et 15 juillet 1954. Par Patout, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours, 149 W 23, îlot Constantine, S 786). (cf Photogr. pos. : n. et b., [1940]. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, Fonds Emile Leray Photogr. pos. : n. et b., [196?]. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, Fonds Espoir, 104 Tours, Fonds Henri Goarnisson, 117 Fi album 13). (cf. illustration n° IVR24_20113701502NUCA). AC Tours. Reconstruction de l'entrée nord de la ville 149 W 14. Îlot A.B.C rue du Commerce, 1955.
    Canton :
    Tours-Centre
    Description :
    rectangulaire régulier, flanqué à l'est du corps de l'hôtel Gouïn. Élevés sur un sous-sol de caves, les situé le plus à l'est compte un étage-carré réservé à l'habitation. Les cinq immeubles suivants moellons. Un enduit ciment recouvre les façades sur rue. Côté jardin, un plaquis de pierre calcaire revêt
    Localisation :
    Tours - Quartier sinistré nord - 3 à 25 rue du Commerce - en ville - Cadastre : 2010 DZ 30 à 38
    Illustration :
    Vue de l'hôtel Gouïn après les bombardements de juin 1940. (archives municipales de Tours, Fonds municipales de Tours, 149 W 23, îlot Constantine, S 786). IVR24_20113700764NUC2A municipales de Tours, 149 W 23, îlot Constantine, S 787). IVR24_20103701717NUC2A Vue de la façade principale de l'hôtel Gouïn reconstruit, [196?]. (archives municipales de Tours municipales de Tours, Fonds Henri Goarnisson, 117 Fi album 13). IVR24_20113701502NUCA
  • Ensemble de 13 immeubles (2 à 14 place Anatole-France ; 1 à 6 avenue André-Malraux)
    Ensemble de 13 immeubles (2 à 14 place Anatole-France ; 1 à 6 avenue André-Malraux) Tours - Quartier sinistré nord - 2 à 14 place Anatole-France 1 à 6 avenue André-Malraux - en ville - Cadastre : 2010 DY 228 à 239
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Historique :
    -France, ainsi qu'à des immeubles d'habitation érigés entre les rues Benjamin-Constant, Voltaire et le quai. Treize immeubles composent cet ensemble, destinés à remplacer les édifices sinistrés lors des constituent les première et deuxième unités de chantier de l'îlot V, lancées respectivement en 1951 et en 1952 année pour une valeur de plus de 160 millions de francs. Les travaux sont entamés dès 1953. Les
    Référence documentaire :
    DELILLE, Jean. Les îlots "nord" de Tours vont enfin sortir de terre. L'Echo de Touraine, 5 avril Quartier reconstruit : le quartier nord de Tours / Luc Véga-Roche, Bâtir, juillet 1959, n°86, p. 23 . Impr. photoméc. : n. et b., 1959. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, 710). (cf Tirage : plan, [février 1952]. Par Patout, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours Tours, Permis de construire 1952/n°710). (cf. illustration n° IVR24_20113701471NUCA). Tours, Permis de construire 1952/n°710). (cf. illustration n° IVR24_20113701470NUCA). Tours, Permis de construire 1952/n°710). (cf. illustration n° IVR24_20113701469NUCA). AC Tours. Projet architectural établi par l'architecte en chef P. Patout 149 W 22. Îlot V, 1950 AC Tours. Permis de construire 1951/n°19. Reconstruction de l'îlot V, parcelles 310 à 315, 1951 AC Tours. Permis de construire 1952/n°710. Reconstruction de l'îlot V, parcelles 316 à 319, 1952
    Canton :
    Tours-Centre
    Description :
    . Les immeubles sont longés sur l'arrière par une voie établie en pourtour du cœur de cet îlot fleuve et de la nature meuble du terrain, les bâtiments sont édifiés sur des fondations spéciales associe une ossature en béton armé et une maçonnerie de moellons. Les façades principales donnant sur la de larges fenêtres à quatre vantaux. Les trois étages supérieurs, élevés en retrait de la façade de comble percé d'une grande lucarne rentrante avec terrasse. Les façades latérales et postérieures de pierre. Pour les autres immeubles, leurs façades sur jardin reprennent en soubassement et en rez dans les combles, présente une succession de lucarnes rentrantes. L'ensemble est coiffé de toits à du côté est s'effectue de plain-pied avec la place Anatole-France. Les entrées des immeubles donnant monumental. Les immeubles présentent en majorité des halls d'entrée de grandes dimensions, avec un traitement
    Localisation :
    Tours - Quartier sinistré nord - 2 à 14 place Anatole-France 1 à 6 avenue André-Malraux - en
    Annexe :
    Liste des architectes d'opération (AC Tours. Permis de construire 1951/n°19 et 1952/n°710) Le
    Illustration :
    municipales de Tours, Permis de construire 1952/n°710). IVR24_20113701469NUCA de Tours, Permis de construire 1952/n°710). IVR24_20113701470NUCA municipales de Tours, Permis de construire 1952/n°710). IVR24_20113701471NUCA municipales de Tours, Permis de construire 1952/n°710). IVR24_20113701472NUCA Vue de l'ensemble réalisé, depuis la place Anatole-France, [1959]. (archives municipales de Tours
  • Îlot I
    Îlot I Tours - Quartier sinistré nord - rue de la Scellerie rue de Lucé rue Emile-Zola rue Nationale - en ville - Cadastre : 2010 DY 151 à 168, 277
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Historique :
    subsistent en effet à l'angle des rues de Lucé et Emile-Zola, et les aménageurs s'interrogent alors beaucoup est finalement privilégié. Alors que les travaux de terrassement débutent, les vestiges d'un temple agités, un accord intervient en octobre 1951 afin de coordonner les travaux d'archéologie et de . Les certificats de conformité sont établis de 1954 à 1960. L'architecte Pierre Labadie supervise la rue Emile-Zola. Implantées perpendiculairement l'une par rapport à l'autre, les deux salles archéologiques des vestiges gallo-romains qui avaient été enfouis dans les fondations de l'îlot.
    Référence documentaire :
    Les vestiges d'un monument antique mis à jour à Tours. L'Echo de Touraine, 26 juillet 1951. La reconstruction de Tours devant les "découvertes archéologiques" et le classement des monuments p. 163 LABUSSIÈRE, Jeannine, PRAT, Elisabeth. Tours cité meurtrie juin 1940. Chambray-lès-Tours (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1952/n°2). (cf. illustration n (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1952/n°2). (cf. illustration n (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1952/n°2). (cf. illustration n (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1952/n°2). (cf. illustration n (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1952/n°2). (cf. illustration n Photogr. nég. n. et b., [1954]. Par Germain, Jacques (photographe). (archives municipales de Tours Tours, 149 W 21, S 812). (cf. illustration n° IVR24_20103701723NUC2A).
    Canton :
    Tours-Centre
    Description :
    par une ossature en béton armé et des murs en maçonnerie de moellons. Comme tous les îlots bordés par leur implantation. Les huit immeubles bordant la rue Nationale s'inscrivent dans l'ordonnance avec les élévations la rue de la Scellerie. L'ensemble constitue l'un des quatre angles d'une placette , suivant un dispositif repris symétriquement par les îlots voisins H, M et P. Une relative homogénéité caractérise les immeubles restants. Ces bâtiments comptent un sous-sol, un rez-de-chaussée commercial et trois particularité. Toutes les façades sont revêtues d'un même enduit ciment. Enclavés entre les immeubles et la cour invisible depuis la rue Nationale. Comme pour d'autres îlots du secteur reconstruit, les éléments de décor
    Localisation :
    Tours - Quartier sinistré nord - rue de la Scellerie rue de Lucé rue Emile-Zola rue
    Annexe :
    Liste des architectes d'opération (AC Tours. Permis de construire 1952/n°2) Le numéro entre
    Illustration :
    . (archives municipales de Tours, 149 W 21, S 812). IVR24_20103701723NUC2A Tours, Permis de construire 1952/n°2). IVR24_20103702515NUCA municipales de Tours, Permis de construire 1952/n°2). IVR24_20103702516NUCA de Tours, Permis de construire 1952/n°2). IVR24_20103702517NUCA de Tours, Permis de construire 1952/n°2). IVR24_20103702518NUCA de Tours, Permis de construire 1952/n°2). IVR24_20103702519NUCA Plan d'implantation de l'îlot, [1952]. (archives municipales de Tours, Permis de construire 1952/n de Tours, Fonds Jacques et Thierry Germain, 114 Fi 187). IVR24_20103702524NUCA
  • Îlot M
    Îlot M Tours - Quartier sinistré nord - rue du Maréchal-Foch rue Nationale rue des Halles rue des Déportés place de la Résistance - en ville - Cadastre : 2010 DZ 100 à 120
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Historique :
    îlots D et L, l'architecte André Le Roy supervise les opérations. Il dresse en janvier 1949 les plans généraux de l'ensemble et dépose une demande de permis de construire au mois d'avril. Les immeubles bordant République le 7 mai 1949. Venu remettre la Croix de guerre à la ville de Tours, Vincent Auriol scelle au sein , démarrent les chantiers des deuxième et troisième unités, correspondant respectivement aux immeubles alignés rue des Halles et donnant sur la place de la Résistance. Les travaux de gros-œuvre s'achèvent fin 1951 . Les rez-de-chaussée commerciaux, faisant l'objet de nouveaux permis de construire, sont aménagés de
    Référence documentaire :
    Tours, Fonds Jacques et Thierry Germain, 114 Fi 189). (cf. illustration n° IVR24_20103702528NUCA). Tours, Fonds Jacques et Thierry Germain, 114 Fi 189). (cf. illustration n° IVR24_20103702527NUCA). Tours, Permis de construire 1949/n°251). (cf. illustration n° IVR24_20113701664NUCA). Tours, Fonds Jacques et Thierry Germain, 114 Fi 189). (cf. illustration n° IVR24_20103702529NUCA). Tours, 149 W 9). (cf. illustration n° IVR24_20103702615NUCA). Tirage : plan dressé le 20 décembre 1948. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, 149 W 17 Tours, 149 W 17, îlot M). (cf. illustration n° IVR24_20103702617NUCA). Tours, 149 W 17, îlot M). (cf. illustration n° IVR24_20103702618NUCA). Tours, Fonds Jacques et Thierry Germain, 114 Fi 189). (cf. illustration n° IVR24_20103702526NUCA). Tours, 149 W 17, îlot M). (cf. illustration n° IVR24_20103702619NUCA).
    Canton :
    Tours-Centre
    Description :
    boutiques, des bureaux, un restaurant et une agence bancaire. Les deux à trois étages-carrés, surmontés ou électrique. Une longue galerie technique creusée sous la cour regroupe également les réseaux de distribution maçonnerie de moellons. Les façades sur rue présentent deux types d'ordonnance, induits par la situation particulière de l'îlot entre la place de la Résistance et la rue Nationale. Les immeubles bordant la rue Pierre Patout. Les rez-de-chaussée commerciaux entresolés sont surmontés de trois étages-carrés élevés en retrait des façades ménageant ainsi une terrasse formant un auvent filant pour les boutiques. Les façades présentent un plaquis de pierre blanche. Les toits à longs pans et croupes sont couverts d'ardoise et dispositif repris symétriquement par les îlots voisins H, I et P. Les cinq immeubles élevés place de la , souches de cheminée en béton), les matériaux utilisés (pierre prétaillée disposée en assises régulières en les murs et faits de deux vantaux inclinables dans leur moitié supérieure). Différents motifs
    Localisation :
    Tours - Quartier sinistré nord - rue du Maréchal-Foch rue Nationale rue des Halles rue des
    Annexe :
    Liste des architectes d'opération (AC Tours. Permis de construire 1949/n°251) Le numéro entre
    Illustration :
    municipales de Tours, 149 W 17, îlot M). IVR24_20103702616NUCA Plan du sous-sol, A. Le Roy arch., 27 janvier 1949. (archives municipales de Tours, 149 W 17, îlot Plan du rez-de-chaussée, A. Le Roy arch., 27 janvier 1949. (archives municipales de Tours, 149 W 17 Plan des étages, A. Le Roy arch., 27 janv. 1949. (archives municipales de Tours, 149 W 17, îlot M Elévation des façades postérieures, A. Le Roy arch., 18 mars 1949. (archives municipales de Tours Elévations des façades antérieures, A. Le Roy arch., 26 mars 1949. (archives municipales de Tours Plan de la galerie technique, 21 mars 1951. (archives municipales de Tours, 149 W 9 municipales de Tours, Fonds Jacques et Thierry Germain, 114 Fi 189). IVR24_20113700586NUC2A Vue des lanterneaux éclairant les arrières-boutiques de la rue Nationale. (archives municipales de Tours, Fonds Jacques et Thierry Germain, 114 Fi 26). IVR24_20113700603NUC2A
  • École des beaux-arts, actuellement Centre de création contemporaine Olivier Debré
    École des beaux-arts, actuellement Centre de création contemporaine Olivier Debré Tours - Quartier sinistré nord - jardin François-1er - en ville - Cadastre : 2010 DZ 366
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Historique :
    à Maurice Boille et ses deux fils Pierre et Jacques. Les trois architectes dressent en août 1944 un acteurs du dossier approuve les plans définitifs. Construite à partir de fin 1958, la nouvelle école des les espaces nécessaires au fonctionnement du site.
    Référence documentaire :
    ). (archives municipales de Tours, 149 W 22, S 921). (cf. illustration n° IVR24_20103701707NUC2A). ) ; Boille, Jacques (architecte). (archives municipales de Tours, 4 M, boîte 650). (cf. illustration n ) ; Boille, Jacques (architecte). (archives municipales de Tours, 4 M, boîte 650). (cf. illustration n ) ; Boille, Jacques (architecte). (archives municipales de Tours, 4 M, boîte 650). (cf. illustration n ) ; Boille, Jacques (architecte). (archives municipales de Tours, 4 M, boîte 650). (cf. illustration n ) ; Boille, Jacques (architecte). (archives municipales de Tours, 4 M, boîte 650). (cf. illustration n ) ; Boille, Jacques (architecte). (archives municipales de Tours, 4 M, boîte 650). (cf. illustration n ) ; Boille, Jacques (architecte). (archives municipales de Tours, 4 M, boîte 650). (cf. illustration n municipales de Tours, 4 M, boîte 650). (cf. illustration n° IVR24_20103701870NUC2A). , Jacques (architecte). (archives municipales de Tours, 4 M, boîte 649). (cf. illustration n
    Canton :
    Tours-Centre
    Description :
    constituent le gros-œœuvre de l'édifice. Son plan adopte une forme de L, les deux parties présentant des et les bureaux de l'administration. Une cafétéria, un centre de documentation et des salles , les étudiants disposent d'ateliers pour le dessin, la peinture, le modelage et la gravure ; au sud sont alignées les salles réservées à la pratique de la restauration des œœuvres. Un escalier situé à l'extrémité ouest relie les deux niveaux. L'édifice comprend un sous-sol qui rassemble des ateliers, des
    Localisation :
    Tours - Quartier sinistré nord - jardin François-1er - en ville - Cadastre : 2010 DZ 366
    Annexe :
    Entreprises ayant participé à la construction de l'école des beaux-arts (AC Tours. 4 M 655
    Illustration :
    Avant-projet d'école des beaux-arts, Boille arch., août 1944. (archives municipales de Tours, 4 M Projet d'école des beaux-arts, P. Patout arch., 10 février 1948. (archives municipales de Tours Tours, 4 M, boîte 650). IVR24_20103701876NUC2A . (archives municipales de Tours, 4 M, boîte 650). IVR24_20103701875NUC2A . (archives municipales de Tours, 149 W 22, S 921). IVR24_20103701707NUC2A 1954. (archives municipales de Tours, 4 M, boîte 650). IVR24_20103701874NUC2A 1954. (archives municipales de Tours, 4 M, boîte 650). IVR24_20103701873NUC2A 1954. (archives municipales de Tours, 4 M, boîte 650). IVR24_20103701872NUC2A municipales de Tours, 4 M, boîte 650). IVR24_20103701871NUC2A 1954. (archives municipales de Tours, 4 M, boîte 650). IVR24_20103701870NUC2A
  • Îlot ABC
    Îlot ABC Tours - Quartier sinistré nord - place Anatole-France rue Nationale rue du Commerce rue Constantine - en ville - Cadastre : 2010 DZ 8 à 21, 23 à 38, 40 à 48, 366, 368
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Historique :
    en juin 1940 par des tirs d'obus incendiaires. Les projets successifs de reconstruction des , l'architecte Pierre Patout, chargé de concevoir un second modificatif du projet de reconstruction, unifie les , la nouvelle entrée nord de Tours. Entièrement préfinancés par le ministère de la Reconstruction , les immeubles et magasins qui forment le pourtour de l'îlot ABC sont découpés en grandes unités de
    Référence documentaire :
    municipales de Tours). (cf. illustration n° IVR24_20113701636NUCA). Tirage : plan annexé à l'arrêté du 4 août 1958. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, 149 Tirage : plan annexé à l'arrêté du 4 août 1958. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, 149 AC Tours. Relogement des sinistrés de la guerre 1939-1945, 6 F 246. Îlot ABC, 1954-1960. AC Tours. Reconstruction de l'entrée nord de la ville 149 W 14. Îlot A.B.C, 1952-1965. . et b. (AC Tours. La Nouvelle République). Département d'Indre-et-Loire. Association syndicale de remembrement de Tours. Tours-Nord. Îlots (AC Tours 149 W 12). p. 17 (ill.), 24 VÉGA-ROCHE, Luc. Quartier reconstruit : le quartier nord de Tours. Bâtir, juillet
    Canton :
    Tours-Centre
    Localisation :
    Tours - Quartier sinistré nord - place Anatole-France rue Nationale rue du Commerce rue
    Texte libre :
    -sud reliant les places Anatole-France et Jean-Jaurès, parallèle à la rue Nationale. Ces deux axes . Les ensembles A, B et C précédemment définis sont regroupés au sein de l'îlot ouest. Un nouveau plan le ministère de la Reconstruction, les immeubles et magasins qui forment le pourtour de l'îlot ABC première, concernant les magasins-terrasses établis à l'est, est lancée en 1953. La deuxième unité unité. En 1955 démarre la construction de la quatrième unité, le long de la rue du Commerce, et les
    Illustration :
    municipales de Tours). IVR24_20113701636NUCA Plan de transfert de voirie des îlots ABC et V, août 1958. (archives municipales de Tours, 149 W 12 Plan de remembrement des îlot ABC et V, août 1958. (archives municipales de Tours, 149 W 12 Façade principale de l'école des beaux-arts, vue depuis les magasins-terrasses de la rue Nationale
  • Agence du Crédit Lyonnais (71 rue Nationale)
    Agence du Crédit Lyonnais (71 rue Nationale) Tours - 71 rue Nationale - en ville - Cadastre : 2010 DW 5, 634
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Historique :
    fonctionnalité de l'édifice. Occupant toujours les lieux, l'agence a connu des travaux de modernisation et de
    Observation :
    . De même, les prises de vue intérieures nous ont été formellement refusées compte tenu des mesures de
    Référence documentaire :
    municipales de Tours, 11 Fi 3.409). (cf. illustration n° IVR24_20103702576NUCA). Quartier reconstruit : le quartier nord de Tours / Luc Véga-Roche, Bâtir, juillet 1959, n°86, p. 24 . Impr. photoméc., [1959]. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, 710). (cf. illustration n Tours (éditeur). (archives municipales de Tours, 11 Fi 13.2317). (cf. illustration n Impr. photoméc. (carte postale) n. et b., non datée. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours Impr. photoméc. (carte postale) n. et b., [1955]. Par Cim (éditeur). (archives municipales de Tours de Tours, Permis de construire 1952/n°183). (cf. illustration n° IVR24_20113701528NUCA). (architecte) ; Boille, Jacques (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1950/n°430 ) ; Boille, Jacques (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1952/n°183). (cf ) ; Boille, Jacques (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1952/n°183). (cf
    Canton :
    Tours-Centre
    Description :
    armé et une maçonnerie de moellons. Les façades sur rues sont revêtues d'un plaquis de pierre calcaire de l'ordonnance édictée par l'architecte Pierre Patout pour les immeubles reconstruits plus haut le également d'accéder à un hall ménagé dans l'angle du bâtiment. Passé ce sas, les clients de l'agence
    Localisation :
    Tours - 71 rue Nationale - en ville - Cadastre : 2010 DW 5, 634
    Annexe :
    constructions anciennes. Dans les plans dressés par l'urbaniste Jean Dorian à la Libération, l'élargissement de concerne les bâtiments anciens, ce qui suscite de vives réactions au sein du Conseil municipal. S'appuyant de la rue Nationale. Chargés de la conception de la nouvelle agence du Crédit Lyonnais, les retrait des bâtiments anciens, sur le même axe que les immeubles reconstruits au nord le long de la rue en octobre 1952. Pour éviter un décrochage inesthétique, les architectes proposent de percer une Transcription de l'article Le "Crédit Lyonnais" à Tours ("Bâtir", juillet 1959, n°86, p. 24) La un portique en béton armé de 18,50 m de portée supportant les trois étages de la façade arrière du
    Illustration :
    1950. (archives municipales de Tours, Permis de construire 1950/n°430). IVR24_20113701523NUCA avril 1950. (archives municipales de Tours, Permis de construire 1950/n°430). IVR24_20113701524NUCA 1952. (archives municipales de Tours, Permis de construire 1952/n°183). IVR24_20113701525NUCA 1952. (archives municipales de Tours, Permis de construire 1952/n°183). IVR24_20113701526NUCA municipales de Tours, Permis de construire 1952/n°183). IVR24_20113701527NUCA . (archives municipales de Tours, Permis de construire 1952/n°183). IVR24_20113701528NUCA municipales de Tours, 11 Fi 3.409). IVR24_20103702576NUCA , [1er quart du 20e siècle]. (archives municipales de Tours, 11 Fi 13.2317). IVR24_20103702577NUCA haut). (archives municipales de Tours, 11 Fi 3.497). IVR24_20103702578NUCA centre), [1955]. (archives municipales de Tours, 11 Fi 3.499). IVR24_20103702579NUCA
  • Îlot V
    Îlot V Tours - Quartier sinistré nord - place Anatole-France rue Nationale rue Colbert rue Voltaire - en ville - Cadastre : 2010 DY 203 à 220, 222 à 225, 228 à 239, 248, 249, 300
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Historique :
    les limites d'un parcellaire qui comprenait avant-guerre quelques édifices remarquables, dont l'école souffert des tirs d'obus incendiaires de juin 1940 et des bombardements de juin 1944. Les premiers plans détruite à cette époque, ils seront repris à la Libération, alors que les destructions de juin 1944 Anatole-France : il regroupe alors les ensembles F, V et X précédemment définis en un îlot unique, appelé V. Patout concilie par ailleurs les exigences du service des Monuments historiques, qui souhaitent ministère de la Reconstruction, les immeubles et magasins qui forment le pourtour de cet îlot sont découpés en grandes unités de chantier. Les première et deuxième unités, concernant les immeubles établis au retour au nord du cloître. Un second musée dédié aux Vins de Touraine s'installe la même année sous les
    Référence documentaire :
    Tirage : plan annexé à l'arrêté du 4 août 1958. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, 149 Tirage : plan annexé à l'arrêté du 4 août 1958. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, 149 municipales de Tours). (cf. illustration n° IVR24_20113701636NUCA). Tours, 11 Fi 3.391). (cf. illustration n° IVR24_20113701505NUCA). Tirage : plan dressé en 1942. Par Fisseau, René (géomètre). (archives municipales de Tours, 149 W 8 AC Tours. 4 M 737. Musée du Compagnonnage. Musée des vins de Touraine (celliers et cloître de Saint AC Tours. 2 R 237. Musée du Compagnonnage. Musée des vins de Touraine, 1950-1965. AC Tours. Reconstruction de l'entrée nord de la ville 149 W 19. Îlot V, 1949-1964. Plan des îlots à aménager / René Fisseau. 1:500. 1942. 1 tirage : plan (AC Tours. 149 W 8). . et b. (AC Tours. La Nouvelle République).
    Canton :
    Tours-Centre
    Description :
    l'église Saint-Julien et les restes des bâtiments conventuels, intégrés au parcellaire totalement remembré
    Localisation :
    Tours - Quartier sinistré nord - place Anatole-France rue Nationale rue Colbert rue Voltaire
    Annexe :
    Les bâtiments existant avant 1940 sur ce parcellaire Au sud-est de la place Anatole-France, se Musée, édifiée à l'aune du 19e siècle dans un style éclectique. Partiellement sinistrée par les tirs seul monument rescapé au sein de ce vaste parcellaire. Les bâtiments conventuels, délimitant le cloître de l'ancienne abbatiale, sont en revanche touchés par les deux vagues de destructions. A la Libération ne subsistent que l'aile orientale, occupée notamment par l'ancienne salle capitulaire, et les
    Illustration :
    Vue aérienne de l'îlot dans les années 1970. (archives municipales de Tours, 11 Fi 3.391 municipales de Tours, 149 W 8). IVR24_20113701506NUCA municipales de Tours). IVR24_20113701636NUCA Plan de transfert de voirie des îlots ABC et V, août 1958. (archives municipales de Tours, 149 W 12 Plan de remembrement des îlot ABC et V, août 1958. (archives municipales de Tours, 149 W 12 Entrée du musée des vins de Touraine installé dans les celliers de Saint-Julien
  • Îlot E
    Îlot E Tours - Quartier sinistré nord - rue du Commerce rue Nationale rue du Maréchal-Foch place de la Résistance rue des Fusillés - en ville - Cadastre : 2010 DZ 77 à 99, 357, 358
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Historique :
    de ce secteur emblématique du nouveau Tours. Après l'établissement d'un plan de remembrement en décembre 1948, l'architecte André Le Roy dresse en juillet 1950 les plans généraux de l'îlot. Son confrère Pierre Patout supervise particulièrement la construction des immeubles ordonnancés bordant les rues du deuxième unité, regroupant les parcelles alignées rues des Fusillés, du Maréchal-Foch et place de la Résistance, débute un an plus tard. Les certificats de conformité sont établis à partir de 1954. L'îlot E
    Référence documentaire :
    Photogr. nég. n. et b., [1951]. Par Germain, Jacques (photographe). (archives municipales de Tours municipales de Tours, Fonds Henri Goarnisson, 117 Fi 2389). (cf. illustration n° IVR24_20103702575NUCA). Tirage : plan dressé le 20 décembre 1948. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, 149 W 16 ). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1950/n°534). (cf. illustration n ). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1950/n°534). (cf. illustration n ). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1950/n°534). (cf. illustration n ). (archives municipales de Tours, 149 W 16, îlot E). (cf. illustration n° IVR24_20113700598NUC2A). ). (archives municipales de Tours, 149 W 16, îlot E). (cf. illustration n° IVR24_20113700599NUC2A). ). (archives municipales de Tours, 149 W 16, îlot E). (cf. illustration n° IVR24_20113700600NUC2A). Tours, 149 W 9). (cf. illustration n° IVR24_20113700601NUC2A).
    Canton :
    Tours-Centre
    Description :
    des boutiques, des restaurants, des cafés et des agences bancaires. Les deux à trois étages-carrés électrique. Une longue galerie technique creusée sous la cour regroupe également les réseaux de distribution maçonnerie de moellons. Les façades sur rue présentent deux types d'ordonnance, induits par la situation particulière de l'îlot entre la place de la Résistance et le haut de la rue Nationale. Les immeubles bordant les rues Nationale et du Commerce constituent un premier front bâti homogène, qui relève de l'ordonnance architecturale établie par Pierre Patout pour la rue Nationale. Les rez-de-chaussée commerciaux formant un auvent filant pour les boutiques. Les façades présentent un plaquis de pierre blanche. Les symétrique à l'angle nord-ouest de l'îlot G la véritable entrée de la rue Nationale. Les cinq immeubles couverts d'ardoise et croupes, souches de cheminée en béton), les matériaux utilisés (pierre prétaillée , contrevents pouvant rentrer dans les murs et faits de deux vantaux inclinables dans leur moitié supérieure
    Localisation :
    Tours - Quartier sinistré nord - rue du Commerce rue Nationale rue du Maréchal-Foch place de
    Annexe :
    Liste des architectes d'opération (AC Tours. Permis de construire 1950/n°534 et 1951/n°723) Le
    Illustration :
    Plan des servitudes annexé au cahier des charges, 20 décembre 1948. (archives municipales de Tours Plan masse, P. Patout et A. Le Roy arch., 6 juillet 1950. (archives municipales de Tours, Permis de Plan du sous-sol, P. Patout et A. Le Roy arch., 6 juillet 1950. (archives municipales de Tours, 149 Tours, 149 W 16, îlot E). IVR24_20113700599NUC2A Plan des étages, P. Patout et A. Le Roy arch., 6 juillet 1950. (archives municipales de Tours, 149 . (archives municipales de Tours, Permis de construire 1950/n°534). IVR24_20103701759NUC2A ., 6 juillet 1950. (archives municipales de Tours, Permis de construire 1950/n°534 Plan de la galerie technique, 23 mars 1951. (archives municipales de Tours, 149 W 9 Vue de l'îlot E en construction, [1952]. (archives municipales de Tours, Fonds Jacques et Thierry ]. (archives municipales de Tours, Fonds Henri Goarnisson, 117 Fi 2389). IVR24_20103702575NUCA
1