Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 75 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Tuilerie : maison de notable
    Tuilerie : maison de notable Thiron-Gardais - La Tuilerie - isolé - Cadastre : 1814 A2 148 2014 ZN 20
    Historique :
    Cette maison de notable a été construite en 1938 pour Charles Victor Jumentier, entrepreneur de
    Auteur :
    [commanditaire] Jumentier Charles Victor
  • École primaire Victor-Hugo
    École primaire Victor-Hugo Blois - rive droite - 6-10 rue d' Angleterre - en ville - Cadastre : 1980 DO 13, 513, 615
    Historique :
    L'école de filles Victor-Hugo était installée avant la guerre dans des locaux que lui louait le bureau de Bienfaisance de Blois : l'ancien collège des Jésuites, place Victor-Hugo. Dans un état vétuste Victor-Hugo devint alors le préalable à la construction de l'hôtel des postes sur le terrain et dans le proximité immédiate, avenue Victor-Hugo, actuelle avenue Jean-Laigret, à l'emplacement alors occupé par l'ensemble du groupe scolaire, formé par l'école Victor-Hugo de filles et l'école maternelle du Pont-du-Gast
    Référence documentaire :
    AD Loir-et-Cher. Série F : F 2132. Où reconstruire l'école Victor-Hugo de filles ? Sous certaines AD Loir-et-Cher. Série RV : RV 3190. Blois, groupe scolaire Victor-Hugo. Archives d'Architecture du XXe siècle. Fonds Aubert, 72 IFA : boîte n°4. Groupe scolaire Victor Archives d'architecture du XXe siècle. Fonds Aubert, 72 IFA : boîte n°70. Groupe scolaire Victor
    Titre courant :
    École primaire Victor-Hugo
    Appellations :
    Victor-Hugo
    Annexe :
    Programme de reconstruction de l'école des filles Victor-Hugo. 1950. (IFA. fonds Aubert : Boite 4 . Groupe scolaire Victor Hugo à Blois. 1947-55.) « Académie de Paris, Inspection académique de Loir-et -Cher. École de filles de Blois, Place Victor-Hugo. Transfert et reconstruction. Programme. Dans le Reconstruction et de l'Urbanisme. Il prit la suite de Charles Nicod, qui y avait été nommé par le Commissariat à Toulouse et de Bayonne. Dans ce contexte, il conçut en outre l'école primaire Victor-Hugo de la rue : Boite 4. Groupe scolaire Victor Hugo à Blois. 1947-55.) - entreprise ORDY, Cahors, pour les travaux de
    Illustration :
    Projet d'école Victor-Hugo, plan du rez-de-chaussée par A. Aubert, 04-1950. (Fonds A. Aubert. SIAF Projet d'école Victor-Hugo, plan du 1e étage par A. Aubert, 04-1950. (Fonds A. Aubert. SIAF/ Cité Projet d'école Victor-Hugo, plan du 2e étage par A. Aubert, 04-1950. (Fonds A. Aubert. SIAF/ Cité Projet d'école Victor-Hugo, façade principale par A. Aubert, 04-1950. (Fonds A. Aubert. SIAF/ Cité Projet d'école Victor-Hugo, façade sur cour par A. Aubert, 04-1950. (Fonds A. Aubert. SIAF/ Cité de Ecole Victor-Hugo, plan du 1e étage par A. Aubert, 1951-52. (Fonds A. Aubert. SIAF/ Cité de Ecole Victor-Hugo, plan du 2e étage par A. Aubert, 1951-52. (Fonds A. Aubert. SIAF/ Cité de
  • Chapelle Saint-Charles
    Chapelle Saint-Charles Orléans - 1 rue Porte-Madeleine - en ville - Cadastre : 1994 AY 2
    Historique :
    1717, sous le vocable de saint Charles Borromée, en mémoire du dévouement exemplaire de l'évêque , l'administration des Hospices civils d'Orléans décida son achèvement ; les travaux furent confiés à Pierre-Charles
    Référence documentaire :
    d'Orléans, illustrée par 60 lithographies de Charles Pensée. Paris : Victor Didron, 1849. (Réédition dans la p. 142 BEAUVAIS DE PRÉAU, Charles-Nicolas. Essais historiques sur Orléans. Orléans : Couret de BRUNEAU, Olivier. La chapelle Saint-Charles : restauration, réhabilitation, conservation et . Ensemble de 90 clichés concernant la chapelle Saint-Charles réalisés en 1975, 1983 et 1984 par Daniel p. 138-142 PELLETIER, Victor. Les évêques d'Orléans depuis les origines chrétiennes jusqu'à nos
    Auteur :
    [architecte] Thuillier Pierre-Charles
    Titre courant :
    Chapelle Saint-Charles
    Annexe :
    son fils. Pierre-Charles Thuillier fut nommé architecte des Hospices civils le 17 mai 1828. Il fut le chapelle Saint-Charles. Il donna sa démission le 29 mai 1863 en demandant à ne résigner sa charge qu'au 1er janvier 1864 et reçut alors le titre d'architecte honoraire. René Demond, successeur de Pierre-Charles
    Vocables :
    Saint-Charles
  • Place Victor-Hugo, avenue du Docteur Jean-Laigret
    Place Victor-Hugo, avenue du Docteur Jean-Laigret Blois - rive droite - place Victor-Hugo avenue du Docteur-Jean-Laigret rue Jean-Moulin rue Pont-du-Gast - en ville - Cadastre : 2011 DN non cadastré 2011 DM non cadastré domaine public
    Historique :
    L'avenue Victor-Hugo - actuelle avenue Jean-Laigret - était avant-guerre une voie au fort dénivelé reliant la gare de chemin de fer à la place Victor-Hugo. Cette dernière, au pied de la monumentale façade Château, la gare de chemin de fer, l'usine de chaussures Rousset, l'école de garçons Victor-Hugo et un circulation automobile, Charles Nicod proposa l'ouverture de plusieurs voies nouvelles : une rue reliant la collège jésuite, elle imposait le déplacement de l'école de filles Victor-Hugo : un groupe scolaire places de la ville, l'ensemble place et avenue Victor-Hugo fit l'objet d'une étude spéciale d'architecture menée, à partir de 1942, par les architectes Charles Nicod et Jacques Billard. Comme ailleurs , la reconstruction du quartier Victor-Hugo ne commença pas avant la Libération. Entre 1950 et 1954 onéreuse de l'usine Rousset, la ville décida finalement de construire l'école Victor-Hugo de filles sur les
    Référence documentaire :
    plan de reconstruction et d'aménagement, sur papier, détail, 1942. Par Nicod, Charles (architecte plan topographique du quartier Victor-Hugo (partie est), sur papier, 1941. Par Ménard (géomètre plan topographique du quartier Victor-Hugo (partie ouest), sur papier, 1941. Par Ménard (géomètre Charles Nicod, Louis Arretche, André Aubert, Charles Dorian. 31 planches. 1942-1944. AD Loir-et-Cher. Série F : F 2132. Où reconstruire l'école Victor-Hugo de filles ? Sous certaines AD Loir-et-Cher. Série W : 1029 W 90. Blois, Quartier Victor-Hugo, Travaux de construction. 1950-60. AD Loir-et-Cher. Série W : 1029 W 91. Blois, Quartier Victor Hugo, Travaux de construction. 1960-68.
    Auteur :
    [architecte] Nicod Charles
    Localisation :
    Blois - rive droite - place Victor-Hugo avenue du Docteur-Jean-Laigret rue Jean-Moulin rue
    Titre courant :
    Place Victor-Hugo, avenue du Docteur Jean-Laigret
    Appellations :
    place Victor-Hugo
    Annexe :
    Charles Nicod (1878-1967) Né en 1878 à Levier dans le Doubs, Charles Nicod entra à l'école des
    Texte libre :
    Une zone hétérogène et en mutation avant-guerre. L'avenue Victor-Hugo - actuelle avenue Jean -Laigret - était avant-guerre une voie au fort dénivelé reliant la gare de chemin de fer à la place Victor ville, n'étant doublée que par l'étroite rue du Pont-du-Gast. La place Victor-Hugo, au pied de la débarcadère demeurait sans nouvelle affectation. Au sud-ouest, elle était bordée par l'école de garçons Victor -Hugo et un jardin. Elle débouchait sur la place Victor-Hugo qui avait fait l'objet à la fin du XIXe outre la nécessité de désengorger le carrefour de la place Victor-Hugo en reliant plus directement les l'hétérogénéité et de l'encombrement des place et avenue Victor-Hugo. Aussi, même si cette zone ne fut pas touchée circulation aux abords de la place. Le plan de Charles Nicod, validé en novembre 1942, poursuivait sur cette plus prestigieuse. Le plan prévoyait l'alignement de l'avenue Victor-Hugo, le rétablissement de sa l'arrière de l'ancien collège jésuite, elle imposait le déplacement de l'école de filles Victor-Hugo : un
    Illustration :
    Quartier Victor-Hugo : évolution de la voirie de 1941 à nos jours. IVR24_20124100402NUDA topographique, quartier Victor-Hugo, 1941. (Ville de Blois, service du cadastre, Blois). IVR24_20104100559NUC2A topographique, quartier Victor-Hugo, 1941. (Ville de Blois, service du cadastre, Blois). IVR24_20104100560NUC2A Plan de Reconstruction et d'Aménagement de Blois par Charles Nicod, approuvé par arrêté 6-11-1942 , rive droite (détail, quartier Victor-Hugo). (Ville de Blois, service du cadastre, Blois Etude spéciale d'architecture de Nicod et Billard : coupe sur l'avenue Victor-Hugo, 1942-43 Etude spéciale d'architecture par Nicod et Billard : coupe sur l'avenue Victor-Hugo, 1942-43 Plan d'aménagement du jardin public de la place Victor-Hugo, par Georges Labro, validé en avril La place Victor-Hugo dans les années 1900 : les bâtiments de l'ancien collège jésuite accueillaient La place Victor-Hugo dans les années 1900 : la chaussée carrossable passe devant le parvis de
  • Les mobiliers culturels du Lycée Charles Péguy
    Les mobiliers culturels du Lycée Charles Péguy Orléans - 1 cours Victor-Hugo - en ville
    Historique :
    Parmi ses mobiliers culturels, le Lycée Charles Péguy possède une sculpture de l'artiste Frank
    Localisation :
    Orléans - 1 cours Victor-Hugo - en ville
    Titre courant :
    Les mobiliers culturels du Lycée Charles Péguy
  • Orléans, Lycée Charles Péguy : sculpture-clôture
    Orléans, Lycée Charles Péguy : sculpture-clôture Orléans - 1 cours Victor-Hugo - en ville
    Localisation :
    Orléans - 1 cours Victor-Hugo - en ville
    Titre courant :
    Orléans, Lycée Charles Péguy : sculpture-clôture
  • Logis dit Nouveau logis de Charles VIII sur les jardins
    Logis dit Nouveau logis de Charles VIII sur les jardins Amboise - Château d'Amboise - en ville
    Historique :
    traiterons-nous du nouveau logis de Charles VIII sur les jardins, situé à la rencontre du bâtiment sur Loire plusieurs campagnes menées par Charles VIII (1483-1498), Louis XII (1498-1515) et François Ier (1515-1547 ). Mais le projet primitif revenant à Charles VIII nous le nommerons Nouveau logis de Charles VIII sur les (1547-1589), furent effacées lors de la restauration des architectes Victor et Gabriel Ruprich-Robert à l'édification du logis. Dans les procès-verbaux de 1630, le nouveau logis de Charles VIII répond au nom de escalier installé à la rencontre du bâtiment sur Loire et du nouveau logis de Charles VIII. Il est nommé logis de Charles VIII. Selon les termes du plan de 1708, les « petits logements sans rien au-dessus Charles VIII fut l'un de ceux annexés par le duc de Penthièvre (1786-1790). On le trouve dès lors sous le restauration des architectes Victor et Gabriel Ruprich-Robert restitua très approximativement l'ordonnance des
    Référence documentaire :
    , deuxième étage du bâtiment sur Loire, troisième étage du nouveau logis de Charles VIII sur les jardins et , Deuxième étage du bâtiment sur Loire, deuxième étage du nouveau logis de Charles VIII sur les jardins et , premier étage du bâtiment sur Loire, rez-de-chaussée du nouveau logis de Charles VIII sur les jardins et -de-chaussée du bâtiment sur Loire, rez-de-chaussée du nouveau logis de Charles VIII sur les jardins dit de Louis XI, rez-de-chaussée bâtiment sur Loire, rez-de-chaussée du nouveau logis de Charles VIII , premier étage du bâtiment sur Loire, rez-de-chaussée du nouveau logis de Charles VIII sur les jardins et -de-jardin du nouveau logis de Charles VIII sur les jardins/ par Ruprich Robert, 1895. (Archives de Charles VIII sur les jardins./par Ruprich Robert, 1895. (Archives Nationales, Cartes et Plans, 300 Projet d'asile pour vieillards : plan du 3e étage du nouveau logis de Charles VIII sur les jardins de Charles VIII sur les jardins./ par Ruprich Robert, 1895. (Archives Nationales, Cartes et Plans
    Description :
    travail de terrassement, réalisé entre 1489 et 1491 en vue des projets architecturaux de Charles VIII, fut Victor Ruprich-Robert. Au niveau 3, l'ordonnance de la façade est authentique : deux croisées et une
    Titre courant :
    Logis dit Nouveau logis de Charles VIII sur les jardins
    Annexe :
    Description précise des cuisines du nouveau logis de Charles VIII sur les jardins, au niveau R La Description précise de la distribution du nouveau logis de Charles VIII sur les jardins au niveau R Description précise des baies et lucarnes du nouveau logis de Charles VIII sur les jardins au Les archives concernant le nouveau logis de Charles VIII sur les jardins Le compte de construction est toutefois la première à attribuer le projet initial à Charles VIII. Avant de décrire le logis, il -verbal de 1761 livre une description précise des cuisines du nouveau logis de Charles VIII, situées au
    Illustration :
    Tambour et Charles VIII dont les façades sont harmonisées et à droite, en retour d'équerre, le logis Charles VIII-François Ier. IVR24_20083700109NUCA logis Charles VIII-François Ier se trouve en retour d'équerre, à gauche, parrallèle au logis Henri II XI, 2e étage du bâtiment sur Loire, 3e étage du nouveau logis de Charles VIII sur les jardins et XI, 2e étage du bâtiment sur Loire, 2e étage du nouveau logis de Charles VIII sur les jardins et rez XI, 1er étage du bâtiment sur Loire, rez-de-chaussée du nuoveau logis de Charles VIII sur les jardins XI, rez-de-chaussée du bâtiment sur Loire, rez-de-chaussée du nouveau logis de Charles VIII sur les de Louis XI, rez-de-chaussée bâtiment sur Loire, rez-de-chaussée du nouveau logis de Charles VIII sur , 1er étage du bâtiment sur Loire, rez-de-chaussée du nouveau logis de Charles VIII sur les jardins et Élévation de la façade sur Loire, par Victor Ruprich-Robert, en 1898. (B.n.f., département des
  • Sainte-Sévère-sur-Indre : ancienne chapelle Sainte-Anne, verrières
    Sainte-Sévère-sur-Indre : ancienne chapelle Sainte-Anne, verrières Sainte-Sévère-sur-Indre - en village
    Historique :
    : Ensemble réalisé dans la seconde moitié du 19e siècle par Louis-Victor Gesta.
    Représentations :
    saint Charles Borromée
    Description :
    Ces verrières présentent la Vierge à l'Enfant (Notre-Dame du Sacré-Coeur d'Issoudun), saint Charles
    Auteur :
    [] Gesta Louis-Victor
  • Badecon-le-Pin : église Sainte-Solange, verrières
    Badecon-le-Pin : église Sainte-Solange, verrières Badecon-le-Pin - en village
    Historique :
    toulousain Louis-Victor Gesta. La seconde, datée de 1881, a concerné les baies de la nef et a été réalisée par Charles Jurie (Bourges).
    Auteur :
    [] Jurie Charles [] Gesta Louis-Victor
  • Abbaye Saint-Euverte, puis fabrique de salpêtre, filature de coton, actuellement lycée professionnel Saint-Euverte
    Abbaye Saint-Euverte, puis fabrique de salpêtre, filature de coton, actuellement lycée professionnel Saint-Euverte Orléans - 28 rue de l'Ételon - en ville - Cadastre : 1981 BN 354
    Genre :
    de chanoines de la congrégation de Saint-Victor
    Historique :
    12e siècle par des chanoines réguliers de Saint-Victor. Après sa destruction par un incendie qui
    Référence documentaire :
    d'Orléans, illustrée par 60 lithographies de Charles Pensée. Paris : Victor Didron, 1849. (Réédition dans la Plan pittoresque de la ville d'Orléans en 1836/ par Charles pensée, imprimé par A. Gatineau Plan figuré d'Orléans (Guide des amateurs de monuments anciens) /par Charles Pensée en 1843 Orléans, plan d'alignement du boulevard Aristide-Briand / Pierre-Charles Thuillier. 14 mars 1830 LENORMANT, Charles. Mémoire sur le tombeau de Saint Euverte. Mémoires de la Société Archéologique VERGNAUD-ROMAGNESI, Charles-François. L'abbaye de Saint-Euverte, document inédit de M. Hubert avec VERGNAUD-ROMAGNESI, Charles François. Histoire de la ville d'Orléans, de ses édifices, monumens
    Annexe :
    réguliers de Saint-Victor s'établissent à Saint-Euverte. Après sa destruction par un incendie qui ravage
    Illustration :
    Charles Inselin (1673-après 1715), daté de la fin du 17e siècle. IVR24_19764500222X la ville d'Orléans en 1836" par Charles Pensée. IVR24_19774500468X . Lithographie par Charles Pensée, 1845-1846 (Musée historique et archéologique de l'Orléanais Église Saint-Euverte, l'enceinte urbaine et la tour à Pinguet (dessin de Charles Pensée Église Saint-Euverte (dessin de Charles Pensée, lithographie de Lemercier, L = 142 ; la = 10,2
  • L'habitat à Amboise aux 15e et 16e siècles
    L'habitat à Amboise aux 15e et 16e siècles
    Texte libre :
    -11 quai Charles Guinot, 9-11 rue Victor Hugo) ou hors-oeuvre installés dans une tourelle (6 rue de la d'origine (Hôtel 6 rue de la Concorde, Hôtel Morin 10-11 quai Charles Guinot, 9-11 rue Victor Hugo, hôtel quai Charles Guinot). Les escaliers lorsqu'ils sont encore conservés peuvent se trouver dans-oeuvre (10 tranquillité (10-11 quai Charles Guinot). L'ensemble des constructions ayant conservé leur charpente
    Illustration :
    Relevés des charpentes de l'Hôtel situé 9-11 rue Victor Hugo. IVR24_20093700452NUD
  • Place du Château
    Place du Château Blois - rive droite - place du Château - en ville - Cadastre : 2011 DN non cadastré ; domaine public
    Historique :
    place en une ligne continue. La solution préconisée par Charles Nicod de ne pas les reconstruire l'emporta finalement, sur l'argument de sa réversibilité. L'architecte parisien Charles Dorian fut chargé le tout début des années cinquante, Charles Dorian proposa des études pour les fontaines est et ouest Reconstruction et du Logement établit un nouveau contrat avec l'architecte Charles Dorian le chargeant
    Référence documentaire :
    Charles Nicod, Louis Arretche, André Aubert, Charles Dorian. 31 planches. 1942-1944.
    Description :
    place Louis-XII et la place Victor-Hugo. On y accède sur le côté nord, depuis la place Victor-Hugo, par
    Auteur :
    [architecte] Nicod Charles [architecte] Dorian Charles
    Texte libre :
    Commissariat Technique à la Reconstruction Immobilière, l'architecte parisien Charles Nicod lui succéda en mars son plan qu'il présenta à la ville en mai 1942, Charles Nicod proposa que l'on reconstruise uniquement de Charles Dorian, 1942-1943. L'architecte parisien Charles Dorian fut chargé dès mai 1942 cinquante, Charles Dorian proposa des études pour les fontaines est et ouest ponctuant cet espace. Dans ces avec l'architecte Charles Dorian le chargeant d'effectuer de nouvelles études pour les derniers
    Illustration :
    Plan de Reconstruction et d'Aménagement de Blois par Charles Nicod approuvé par arrêté 6-11-1942 Dossier administratif du projet de Charles Nicod, mars 1942, annexe 10.- Vue perspective du château Dossier administratif du projet de Charles Nicod, mars 1942, annexe 11.- Vue perspective du château Etude spéciale d'architecture par Charles Dorian : plan, 1943. IVR24_20114100376NUC2A Etude spéciale d'architecture par Charles Dorian : façade sur la Loire, 1943 Etude spéciale d'architecture par Charles Dorian : vue prise de l'étage du château, 1943 Etude spéciale d'architecture par Charles Dorian : vue à vol d'oiseau, 1943. IVR24_20114100379NUC2A Projet de jardins pour la place du Château, par Charles Dorian, vers la fin des années quarante Projet d'aménagement de l'extrémité est de la place du Château, par Charles Dorian, 04-1949 Projet de fontaine à l'ouest de la place du Château par Charles Dorian,12-1949
  • Quartier Rétif ou quartier de l'ancienne prison, dit îlot B
    Quartier Rétif ou quartier de l'ancienne prison, dit îlot B Blois - rive droite - rue des Remparts rue Trouessard rue des Cordeliers rue Claude-Robin rue d' Angleterre - en ville - Cadastre : 2010 DO 13 2010 DO 513 2010 DO 527, 528 2010 DO 558 2010 DO 611 à 615 2010 DO 617 2010 DO 620, 621 2010 DO 697
    Historique :
    tâtonnements que suscitèrent les questions de son affectation et de sa desserte. L'architecte Charles Nicod réalisation. On décida finalement en 1946 de l'affecter à l'implantation du groupe scolaire Victor-Hugo et des locaux du bureau de Bienfaisance, eux-mêmes délogés de la place Victor-Hugo du fait de l'installation du
    Référence documentaire :
    plan de reconstruction et d'aménagement, sur papier, détail, 1942. Par Nicod, Charles (architecte AD Loir-et-Cher. Série F : F 2132. Où reconstruire l'école Victor-Hugo de filles ? Sous certaines Charles Nicod, Louis Arretche, André Aubert, Charles Dorian. 31 planches. 1942-1944.
    Annexe :
    Reconstruction et de l'Urbanisme. Il prit la suite de Charles Nicod, qui y avait été nommé par le Commissariat à Toulouse et de Bayonne. Dans ce contexte, il conçut en outre l'école primaire Victor-Hugo de la rue construction du pont Charles-de-Gaulle qui relie les gares de Lyon et d'Austerlitz.
    Texte libre :
    dans la Dépêche dès l'été 1940, puis dans Le Jardin de la France. L'architecte Charles Nicod proposa 1946, date à laquelle ses terrains furent affectés à l'implantation du groupe scolaire Victor-Hugo et des locaux du bureau de Bienfaisance, eux-mêmes délogés de la place Victor-Hugo du fait de
  • Collège de jésuites actuellement poste, église Saint-louis actuellement église paroissiale Saint-Vincent-de-Paul
    Collège de jésuites actuellement poste, église Saint-louis actuellement église paroissiale Saint-Vincent-de-Paul Blois - place Victor Hugo - en ville - Cadastre : 1980 DP 405 1980 DP 406 1980 DP 732
    Historique :
    première campagne est interrompue et les travaux reprennent en 1634 sous la direction de Charles Turmel qui en 1634 sur les plans du frère Charles Turmel et n' est achevée qu' à la fin des années 1650. Le
    Référence documentaire :
    Bibliothèque municipale de Quimper. Album du frère Charles Tunnel. T. I, II, III ; f 97 à 101 ; f Martellange et le frère Turmel, 1624-1634. Bibl. Mun. de Quimper : Album de Charles Turmel, fol. : 98 à 100
    Auteur :
    [architecte] Turmel Charles
    Localisation :
    Blois - place Victor Hugo - en ville - Cadastre : 1980 DP 405 1980 DP 406 1980 DP 732
    Illustration :
    l'église de Blois par le frère Charles Turmel, mars 1634. IVR24_19964100055X Bâtiments. Plan du collège de Bloys tel qu'il devrait être fait par Charles Turmel, 1637 Bâtiments. Second plan du collège de Blois au 1er étage par le frère Charles Turmel en 1637 Bâtiments. Plan faict pour le collège de Bloys au premier étage, en aoust 1637, par Charles Turmel Bâtiments. Plan faict pour le collège de Bloys, tel qu'il devrait estre en 1637, par Charles Turmel . Le père Charles Paulin estant Recteur dudict Collège. IVR24_19964100073X Bâtiments. Projet pour le collège de Blois, plan du 1er étage, par Charles Turmel, 1637 Bâtiments. Plan du collège de Bloys tel qu'il devrait être fait par Charles Turmel, 1637 Bâtiments. Second plan du collège de Blois au 1er étage par le frère Charles Turmel en 1637 Bâtiments. Plan faict pour le collège de Bloys au premier étage, en aoust 1637, par Charles Turmel
  • Azay-le-Ferron : église Saint-Nazaire, verrières
    Azay-le-Ferron : église Saint-Nazaire, verrières Azay-le-Ferron - en village
    Historique :
    , sur lesquelles on relève notamment les signatures de Julien Fournier et de Charles Champigneulle. Le Tours Victor Luzarches (1803-1869), résidant à Tours, à Azay et à Paris.
    Auteur :
    [] Champigneulle Charles
  • Bureau de poste
    Bureau de poste Blois - rive droite - 2 rue Gallois - en ville - Cadastre : 2010 DP 813
    Dossier :
    Plan de Reconstruction et d'Aménagement de Blois par Charles Nicod, approuvé par arrêté du 6-11 -1942, rive droite (détail, quartier Victor-Hugo). (Ville de Blois, service du cadastre, Blois). Bureau Plan de Reconstruction et d'Aménagement de Blois par Charles Nicod, approuvé par arrêté 6-11-1942 , rive droite (détail, quartier Victor-Hugo). (Ville de Blois, service du cadastre, Blois). Place Victor , quartier Victor-Hugo). (Ville de Blois, service du cadastre, Blois). Secteurs urbains de la Reconstruction Plan de Reconstruction et d'Aménagement de Blois par Charles Nicod, approuvé par arrêté 6-11-1942 , rive droite (détail, quartier Victor-Hugo). (Ville de Blois, service du cadastre, Blois). îlot U dit
    Auteur :
    AuteurDocumentReproduit Nicod Charles (architecte)
  • Secteurs urbains de la Reconstruction de Blois
    Secteurs urbains de la Reconstruction de Blois Blois - en ville
    Historique :
    bombardements allemands en juin 1940, puis des bombardements alliés de 1944. Charles Nicod, architecte parisien Aubert est nommé en remplacement de Charles Nicod par le Ministère de la reconstruction et de l'urbanisme
    Référence documentaire :
    Plan de reconstruction et d'aménagement, sur papier, détail, 1942. Par Nicod, Charles (architecte plan de reconstruction et d'aménagement, sur papier, 1942. Par Nicod, Charles (architecte). (Ville plan de reconstruction et d'aménagement, sur papier, détail légende, 1942. Par Nicod, Charles plan de reconstruction et d'aménagement, sur papier, 1942. Par Nicod, Charles (architecte). (Ville plan de reconstruction et d'aménagement, sur papier, détail, 1942. Par Nicod, Charles (architecte plan de reconstruction et d'aménagement, sur papier, détail, 1942. Par Nicod, Charles (architecte plan de reconstruction et d'aménagement, sur papier, détail, 1942. Par Nicod, Charles (architecte plan de reconstruction et d'aménagement, sur papier, détail, 1942. Par Nicod, Charles (architecte Plan de reconstruction et d'aménagement, sur papier, détail, 1942. Par Nicod, Charles (architecte Plan de reconstruction et d'aménagement, sur papier, détail, 1942. Par Nicod, Charles (architecte
    Auteur :
    [architecte] Nicod Charles
    Annexe :
    Charles Nicod (1878-1967) Né en 1878 à Levier dans le Doubs, Charles Nicod entra à l'école des Reconstruction et de l'Urbanisme. Il prit la suite de Charles Nicod, qui y avait été nommé par le Commissariat à Toulouse et de Bayonne. Dans ce contexte, il conçut en outre l'école primaire Victor-Hugo de la rue construction du pont Charles-de-Gaulle qui relie les gares de Lyon et d'Austerlitz. octobre 1940, fut par la suite remplacé par le plan de Charles Nicod nommé par le Commissariat à la par Charles Nicod et Jacques Billard, il leur donna une réalisation très soignée et respectueuse de Charles Nicod fut finalement nommé par le Commissariat à la Reconstruction Immobilière en mars 1941, il
    Texte libre :
    évènements. Il parcourut la ville avec le photographe Charles Lecomte dont on garde un reportage juillet 1940, avec l'aide au début de l'architecte Henri Lafargue. 5 - Le plan de Charles Nicod, 1941-1942 , nomma l'urbaniste parisien Charles Nicod, pour l'établissement d'un projet d'aménagement et d'un plan de celui de Charles Nicod témoignent de quelques constantes comme la création d'une place en tête de pont à centralisée. Le plan proposé par Charles Nicod fut d'abord examiné par une commission départementale au moderne. Le projet de Charles Nicod comportait deux volets. Un plan de zonage répartissait les types immeubles de la tête de pont. Les commandes de ces études furent passées dès 1942 : à Charles Dorian pour Carmel, de l'ancienne prison et pour l'aménagement d'un Mail sur le quai du Foix. Charles Nicod quant à place et avenue Victor-Hugo. Leurs résultats furent présentés dans la presse au printemps 1943. Il Reconstruction et de l'Urbanisme (MRU), ni que la nomination d'André Aubert en remplacement de Charles Nicod
    Illustration :
    , quartier Victor-Hugo). (Ville de Blois, service du cadastre, Blois). IVR24_20104100576NUC2A Rive droite, château et place Victor-Hugo, vue aérienne, 1949. IVR24_19924100307N
  • Place Louis-XII
    Place Louis-XII Blois - rive droite - place Louis-XII - en ville - Cadastre : 2011 DN non cadastré ; domaine public
    Historique :
    plan proposé par Charles Nicod en 1941 entérina cette volonté. Pour cela l'urbaniste proposa de reconstruisant pas d'îlot entre elle et la place Louis-XII. Cependant, Charles Nicod dut revoir sa copie afin
    Référence documentaire :
    Photog., n. et b. Par Lecomte, Charles (photographe). (Archives départementales de Loir-et-Cher Plan de reconstruction et d'aménagement, sur papier, détail, 1942. Par Nicod, Charles (architecte photog n. et b. Par Lecomte, Charles (photographe). (Collection particulière, B. Guignard). (cf photog n. et b. Par Lecomte, Charles (photographe). (Collection particulière, B. Guignard). (cf photog n. et b. Par Lecomte, Charles (photographe). (Collection particulière, B. Guignard). (cf Charles Nicod, Louis Arretche, André Aubert, Charles Dorian. 31 planches. 1942-1944.
    Auteur :
    [architecte] Nicod Charles
    Annexe :
    Reconstruction et de l'Urbanisme. Il prit la suite de Charles Nicod, qui y avait été nommé par le Commissariat à Toulouse et de Bayonne. Dans ce contexte, il conçut en outre l'école primaire Victor-Hugo de la rue
    Texte libre :
    de l'aménagement de la place Victor-Hugo, reconstruisit la façade principale du théâtre sur la place dispositions du plan de Reconstruction et d'Aménagement de Charles Nicod : l'agrandissement de la place Discussion et modification du projet de Charles Nicod, 1941-1942 Le plan proposé par Charles Nicod en 1941 . Cependant, Charles Nicod dut revoir sa copie. Alors que la destruction du théâtre - à l'exception de ses équipement. Charles Nicod inclut donc dans son plan de 1942 sur l'actuelle place Valin-de-la-Vaissière face Aubert, 1942-1943 A partir de mai 1942, André Aubert effectua à la demande de l'architecte Charles Nicod portées au plan de Charles Nicod, fut rendu public au printemps 1943. André Aubert faisait de cette place
  • La ville d'Amboise
    La ville d'Amboise Amboise
    Historique :
    Charles VIII (1483-1498), la menace guerrière s'apaise. La mise en place d'une cour nombreuse et itinérante rythme la vie de la ville qui doit la nourrir. Charles VIII entreprend des travaux importants au
    Référence documentaire :
    345. Lettres de Charles VII du 11 janvier 1446 en faveur de l'église Saint-Florentin du château. 15 rue Manuel (1959), (maison dont l'adresse est incorrecte ?) (1946), 52 et 60 rue Victor Hugo (1947
    Description :
    rue de la Concorde, de la place Michel Debré, de la rue Victor Hugo, de la rue Newton, de la rue
    Annexe :
    entre la date à laquelle la ville est confisquée par Charles VII (1422-1461) à la famille d'Amboise, et
    Texte libre :
    concernent la tour Garçonnet. En 1471, à la naissance du dauphin Charles, Louis XI demeure beaucoup moins souvent à Amboise. Il se soucie pourtant de la sécurité du futur Charles VIII, et demande à la ville que Catalogne, Picardie, Normandie et Bretagne. Sous Charles VIII (1483-1498), la menace guerrière s'apaise. En 1491, Charles VIII met un terme aux guerres de Bretagne en épousant Anne de Bretagne. Les entrées . Charles VIII entreprend d'importants travaux au château. Les « terriers » provenant des fondations et des occasionnellement jusqu'en 1525 (à l'exception de la venue de Charles Quint en 1542). Dans la dernière partie de son
    Illustration :
    Vue panoramique ancienne de la ville depuis le haut de la rue Victor Hugo, 3 mai 1890 Vue panoramique ancienne de la ville depuis le haut de la rue Victor Hugo, 2 mai 1890 Vue panoramique ancienne de la ville depuis le haut de la rue Victor Hugo, 3 mai 1890
  • Quartier Saint-Euverte
    Quartier Saint-Euverte Orléans
    Référence documentaire :
    , illustrée par 60 lithographies de Charles Pensée. Paris : Victor Didron, 1849. (Réédition dans la collection Archives municipales d'Orléans. Série M : 10M4. 12 rue des Ormes-Saint-Victor (asile de nuit). 1903 Archives municipales d'Orléans. Série M : 11 M 252. Bâtiments municipaux. École primaire Charles -Saint-Victor. 1881. , dossiers par rue. Rue des Ormes-Saint-Victor. 1805-1959. Ancien boulevard près la Porte Saint Vincent en 1823 d'après un croquis de Charles Pensée. 9,6 x VERGNAUD-ROMAGNESI, Charles François. Histoire de la ville d'Orléans, de ses édifices, monumens
    Texte libre :
    place de fondations religieuses. Il s’agit de l’abbaye Saint-Euverte, des églises Saint-Victor, Saint à l’est des limites de la première enceinte. Charles-François Vergnaud-Romagnési indique que le -Victor. Toujours selon elle, aucun marché n’est signalé à la Porte Bourgogne tel qu’il en existe aux religieux disparus Église paroissiale Saint-Victor Un premier édifice existait sans être précisément , l’évêque d’Orléans, Jean de Longueville, consacre une église sous le double vocable de Saint-Victor et de correspondre à la faïencerie Labrut, était en partie installé sur les restes de l’ancienne église Saint-Victor probablement à la rue des Ormes-Saint-Victor, le couvent et la chapelle ont déjà disparu en 1646. Chapelle et ) réunies sur un même site au 12 rue des Ormes-Saint-Victor. Le terrain et la maison qui l'occupait, ont été Charles-Pensée, 36 rue du Bourdon-Blanc (édifice étudié), - du Lycée d'enseignement général et
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la façade du 2bis rue de Bourgogne où l'écrivain Charles Péguy (1873-1914) a Vue d'ensemble de la façade antérieure de l'immeuble du 12 rue des Ormes-Saint-Victor construit en
1 2 3 4 Suivant