Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 27619 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Les aménagements portuaires de la Loire : commune de La Chapelle-sur-Loire (Indre-et-Loire)
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune de La Chapelle-sur-Loire (Indre-et-Loire) La Chapelle-sur-Loire
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    Chapelle-sur-Loire (en 1852 la Chapelle Blanche-sur-Loire) pour éviter la confusion avec la commune de la 1856, au niveau du centre bourg de la Chapelle-sur-Loire, entraînent des dégâts considérables : de de traversée du bac sur la Loire à la Chapelle : le premier abordait aux Trois Volets (mentions de nombreuses maisons et deux cales d'abordage sont détruites, les eaux envahissent le bourg de la Chapelle-sur -Loire et forment un lac encore représenté sur un plan daté de 1867. Les travaux de renforcement de la Appelée la Chapelle-Blanche jusqu'au début du XIXe siècle, la commune prend peu à peu le nom de la Chapelle-Blanche-Saint-Martin. En 1844, l'ingénieur ordinaire Cormier propose d'aligner la rive droite en face du bourg de la Chapelle (projet de banquettes de halage). Le projet concerne 568 mètres de en face du bourg. En 1855, une partie des quais devant le bourg de la Chapelle (entre l'amont du levée à l'endroit de la brèche sont à l'origine de l'actuel port de la Chapelle. On connaît trois lieux
    Référence documentaire :
    AN, F 14 6614, dossier 68. Projet de construire une cale à la Chapelle-sur-Loire en remplacement de AD Indre-et-Loire, S 2041. Projet de rétablir une cale à la Chapelle-sur-Loire en remplacement de AD Indre-et-Loire, S 2050. Pétition des habitants de la Chapelle-sur-Loire réclamant AD Indre-et-Loire, S 5006. Manoeuvre de la vanne du lac de la Chapelle-sur-Loire, 1866-1867. AD Indre-et-Loire, S 5007. Exhaussement et consolidation de la levée droite à la Chapelle-sur-Loire AN, H 4 29352. Arrêt du conseil d'état du roi relatif au bac sur la rivière de Loire au port de la ", in : Bull. Soc. Amis du Musée de la Marine de Loire de Châteauneuf-sur-Loire, nov. 1992, n° 68 AN, H 4 29682. Bac aux Trois Volets ou la Hudaude sur la Loire, vers 1750. -Martin de Tours dans le droit de tenir un bac sur la Loire au port d'Ablevois, 1747. AD Indre-et-Loire, S 1900. Etat des bacs et passages sur la Loire, an 10 (1801) : les Trois Volets
    Description :
    La commune de la Chapelle-sur-Loire est située sur les deux rives du fleuve mais les ouvrages lieudits, tous situés entre les Trois Volets et le bourg de la Chapelle-sur-Loire, portion de rive portuaires sont établis côté rive droite. De nombreux lieux d'abordage existent sur le territoire de la commune : les plus importants sont le port des Trois Volets, le port Genièvre, le port de la Chapelle, le probablement particulièrement propice à l'abordage. On observe d'ailleurs sur cette section la présence de nombreuses rues perpendiculaires débouchant sur le fleuve.
    Localisation :
    La Chapelle-sur-Loire
    Titre courant :
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune de La Chapelle-sur-Loire (Indre-et-Loire)
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    Carte du cours de la Loire depuis Coulanges jusqu'au Pont de Cé, vers 1755. Détail sur la Chapelle Blanche (actuellement la Chapelle-sur-Loire) : Port d'Ablevoir. (bibliothèque nationale, Cartes et Plans Plan d'alignement de la rive droite de la Loire en face du bourg de la Chapelle-sur-Loire, 1844 Plan de la Loire à la Chapelle-sur-Loire, 18 mai 1865, ingénieur Biard. Projet de construire une Plan d'alignement de la rive droite de la Loire en face du bourg de la Chapelle Blanche, ingénieur Plan d'alignement de la rive droite de la Loire en face du bourg de la Chapelle Blanche, ingénieur Chapelle, du Port Genièvre et du Port des Trois Volets. (archives départementales d'Indre-et-Loire, 3P2 ordinaire Cormier, 29 novembre 1844. Détail sur la cale à établir au niveau de l'église. (archives ordinaire Cormier, 29 novembre 1844. Détail sur la cale à établir en aval de l'église. (archives Extrait de la carte de la Loire par l'ingénieur Coumes (1848) complétée en 1858 par l'ingénieur
  • Port dit port de la Chapelle
    Port dit port de la Chapelle La Chapelle-sur-Loire - le Bourg - en village
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    Deux ports étaient établis vis à vis du bourg de la Chapelle-sur-Loire, le port Genièvre (en amont la Chapelle-sur-Loire figure sur les listes des principaux ports de Loire de 1825, 1857 et 1862 est indiquée sur un plan daté de 1852. Le port de la Chapelle a été complètement reconstruit suite à de l'église) et le port de la Chapelle (en aval de l'église). La situation précise de ces deux ports développement du port de la Chapelle (il y a une station dans le bourg) mais rien n'est clairement établi. la rupture de la levée du 4 juin 1856 qui a détruit les ouvrages existants ainsi que de nombreuses à 1852, une banquette de halage (chemin de halage) est construite vis à vis du bourg sur 538 mètres 0,10 m pm. En 1857, l'emplacement de la rupture de la levée est renforcé et étanchéifié au moyen d'une travaux et en 1860, les habitants de la commune demandent le rétablissement d'au moins une cale d'abordage vis à vis du centre bourg. Suite à ces réclamations, les ingénieurs proposent d'équiper la plateforme
    Hydrographies :
    la Loire
    Référence documentaire :
    Encre et aquarelle sur papier collé, Ech. 1/2500e, 1852. (archives départementales du Loiret Encre et aquarelle sur papier, section C, Ech. 1/2500e, détail, 1831. (archives départementales d'Indre-et-Loire, 3 P 2/058/7). (cf. illustration n° IVR24_20113702703NUCA). Carte postale ancienne. (archives départementales d'Indre-et-Loire, 10 Fi 58-5). (cf. illustration Carte postale ancienne. (archives départementales d'Indre-et-Loire, 10 Fi 038-0047). (cf
    Description :
    Situé rive droite, en aval de l'église, le port de la Chapelle se compose d'une cale en tablier à
    Typologies :
    port de levée : port situé au pied du perré de la levée
    Localisation :
    La Chapelle-sur-Loire - le Bourg - en village
    Titre courant :
    Port dit port de la Chapelle
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    Plan de localisation du port Genièvre et du port de la Chapelle, 16 août 1852. (archives Extrait du cadastre napoléonien de 1831. (archives départementales d'Indre-et-Loire, 3 P 2/0104 Vue d'ensemble vers l'amont. Carte postale ancienne. (archives départementales d'Indre-et-Loire, 10
  • Château de Chaumont-sur-Loire
    Château de Chaumont-sur-Loire Chaumont-sur-Loire - Cadastre : 1809 A1 847 cadastre napoléonien 2017 AE 119
    Historique :
    ouvrant la cour du château sur la Loire. Au 19e siècle, ses successeurs restaurent, agrandissent et , un portique sur l'aile sud et des pinacles sur la chapelle par l'architecte Jules-Edouard Potier de sur ordre de Louis XI en représailles contre Pierre d'Amboise, la forteresse est rebâtie une première partir de 1498, sont édifiés les ailes est et sud, le châtelet d'entrée, le grand escalier sur cour et la chapelle où apparaissent des éléments italianisants propres à la Renaissance. Louis XII et Anne de Bretagne également la chapelle dans un style néo-Renaissance entre 1884 et 1886 (les vitraux de Georges Bardon sont Centre-Val de Loire en 2007 qui procède alors à de nombreux aménagements sur l'ensemble du domaine. la maison d'Anjou, le château de Chaumont échoit dès 1054 à la famille d'Amboise. Détruite en 1465 nord (détruite) et ouest, la tour dite d'Amboise et les deux travées de l'aile sud du château. Puis, à étant venus rendre visite à leur vassal en 1503, leur monogramme ("L" et "A") est apposé au-dessus de la
    Cadre de l'étude :
    opération ponctuelle Domaine de Chaumont-sur-Loire
    Référence documentaire :
    Archives départementales du Loir-et-Cher. 3 S 8. Bacs sur la Loire dans le département du Loir-et BASSAN, Chantal, BASSAN, José. La maison d’école : l’enseignement primaire à Chaumont-sur-Loire au NADAL, V. Le château de Chaumont-sur-Loire près Blois (Loir-et-Cher), Chouzy (abbaye de la Guiche NICOLAS, Roger, GIRARD, Joël. La tuilerie de Chaumont-sur-Loire. Association Chaumont-sur-Loire au LORAIN, Jean-Marie. Les ponts sur la Loire entre Onzain et Chaumont (1858-1940). Bulletin du groupe LORAIN, Jean-Marie. Les ponts sur la Loire entre Onzain et Chaumont (1858-1940). Bulletin du groupe Archives départementales du Loir-et-Cher. 6 O 45/1 à 45/8. Chaumont-sur-Loire, bâtiments communaux. Archives nationales. F 14 10066(8), pièce 6, pl. 25. Carte de la Loire, partie allant de Sandillon . Plan des environs de Chaumont-sur-Loire. Vers 1675. . Domaine de Chaumont-sur-Loire.
    Statut :
    propriété de la région
    Annexe :
    château de Chaumont-sur-Loire et de son domaine en faisant la synthèse des travaux de Marie-Agnès Férault (publiés dans la collection Images du Patrimoine sous le numéro 270 : Chaumont-sur-Loire. Un château, un blason à fleurs de lys sur lequel est posée une couronne. Au nord-est, le premier étage de la chapelle Synthèse sur les éléments de décor du château de Chaumont-sur-Loire Méthodologie Cette annexe est statuette qu’il contenait. Sous le porche, le sommet de l’arc formant l’entrée sur la cour est orné d’une des façades sur cour Dans la cour, l'aile ouest est percée de baies à meneaux et croisillons de bois dont la base repose sur les appuis de fenêtre. Une petite porte complète la façade et est mise en sculpté en accolade. Ouvrant vers la Loire, la porte de ce même escalier est également traitée dans un choux frisés et d’un fleuron. La façade sur cour de l’aile sud est marquée par deux éléments importants : à l’est, par la tour d’escalier et, sur le reste du rez-de-chaussée, par un portique dont les
    Texte libre :
    Le domaine de Chaumont-sur-Loire est propriété de la Région Centre-Val de Loire depuis 2007, suite patrimoine culturel, la Région a également publié un ouvrage intitulé "Chaumont-sur-Loire. Un château, un majeur du Val de Loire, la création paysagère dans le cadre du festival International des Jardins . C'est l'établissement public de coopération culturelle du même nom qui en assure aujourd'hui la bourg" (collection Images du Patrimoine) en 2011. Ce dossier électronique sur le château et ceux consacrés aux écuries et à la ferme modèle sont issus de ce travail et d'une série de campagnes
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Précisions sur la protection :
    Le château : classement par liste de 1840 - Les immeubles constituant la partie du domaine dite La
    Représentations :
    Les élévations sur cour et jardin ainsi que les épis de faîtage et les souches de cheminée portent
    Auteur :
    [architecte] Potier de La Morandière Jules-Édouard
    Description :
    Le château s'articule autour d'une cour rectangulaire ouverte au nord sur la Loire et fermée par façade sur jardin. L'aile est se termine au nord par une chapelle placée sous le vocable de Saint-Nicolas , donnant sur la cour, et d'une tour du même nom côté jardin. Pour rattraper la pente du terrain sur lequel elles ont été construites, les trois ailes du château s'élèvent sur un à deux étage(s) de caves, un rez . Adossées à celles-ci, au sud, se trouve la ferme modèle composée d'une quinzaine de bâtiments réunis autour
    Localisation :
    Chaumont-sur-Loire - Cadastre : 1809 A1 847 cadastre napoléonien 2017 AE 119
    Titre courant :
    Château de Chaumont-sur-Loire
    Aires d'études :
    Domaine de Chaumont-sur-Loire
    Appellations :
    château de Chaumont-sur-Loire
    Illustration :
    Aile est. Extrémité de l'aile côté cour (vue partielle de la chapelle) et vue sur la Loire depuis Élévation de la façade O-P sur la Loire, aile ouest depuis le nord (2010). IVR24_20164100024NUDA Document ancien. Façade générale sur la Loire. Lavis, aquarelle, 60 x 99 cm, échelle 1/100 Document ancien. Détail pièce 54 : aile ouest, haut de la façade sur la Loire. Lavis, aquarelle Document ancien. Le château et le pont suspendu sur la Loire. Carte postale ancienne. Auteur Vue sur la Loire (aval) depuis l'aile ouest. IVR24_20084100627NUC2A Vue sur la Loire depuis l'extrémité de l'aile ouest. IVR24_20084100103NUC2A Vue sur la Loire, sur l'extrémité de l'aile ouest et sur la façade sur cour. IVR24_20084100692NUC2A Vue sur la Loire (aval) depuis la cour intérieure. IVR24_20084100068NUC2A Tour d'Amboise. Vue sur la Loire depuis le lanternon. IVR24_20084100852NUC2A
  • Cale dite cale abreuvoir simple (Port de la Chapelle)
    Cale dite cale abreuvoir simple (Port de la Chapelle) La Chapelle-sur-Loire - le Port Genièvre - en village
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    port. La cale elle même ne figure pas sur le plan de 1867 et a par conséquent été construite La cale abreuvoir simple est située à l'emplacement de la rupture de la levée de juin 1856 . L'endroit a été renforcé en 1857 par la réalisation d'une plateforme de soutien qui est alors utilisée comme postérieurement. Elle est représentée sur un plan dressé en 1922.
    Hydrographies :
    la Loire
    Observation :
    Numéro de l'ouvrage dans la base Diren : 37058-4.
    Référence documentaire :
    Encre et aquarelle sur calque, détail, 1867. Par De Basire (ingénieur). (archives départementales d'Indre-et-Loire, S 5006). (cf. illustration n° IVR24_20113702752NUCA).
    Description :
    Située rive droite, en aval de l'église, la cale est orientée vers l'aval. Elle mesure 3,5 mètres de large sur 38 mètres de long. Le bas de l'ouvrage a été prolongé (béton) pour accéder à l'eau.
    Localisation :
    La Chapelle-sur-Loire - le Port Genièvre - en village
    Titre courant :
    Cale dite cale abreuvoir simple (Port de la Chapelle)
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    Plan général de la brèche de 1856 à la Chapelle-sur-Loire par l'ingénieur ordinaire de Basire, 16 juillet 1867. Détail sur la plateforme construite en 1857 (cale en tablier actuelle) et de sa rampe d'accès. La cale abreuvoir simple actuelle n'existe pas. IVR24_20113702752NUCA
  • Cale dite cale en tablier à quai incliné (Port de la Chapelle)
    Cale dite cale en tablier à quai incliné (Port de la Chapelle) La Chapelle-sur-Loire - le Port Genièvre - en village
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    centre du bourg est privé de moyen de communication avec la Loire : les deux cales existant autrefois ont port très commode. Les travaux sont réalisés par Silvain Lecante, "entrepreneur d'entretien de la Loire dans le département d'Indre-et-Loire". Une cale abreuvoir simple complète l'ensemble à la fin du XIXe La cale en tablier est située à l'emplacement de la rupture de la levée du 4 juin 1856. L'endroit a été renforcé et étanchéifié en 1857 par la réalisation d'une plateforme de soutien. Dans une pétition datée de janvier 1860, les habitants de la commune exposent que depuis l'inondation de 1856, le été emportées lors de la crue et ils demandent le rétablissement d'au moins une cale d'abordage. Ils expliquent que cet ouvrage sera très fréquenté pour le rouissage du chanvre et la rentrée des récoltes des îles. Suite à ces réclamations, les ingénieurs proposent d'équiper la plateforme (ou glacis) de 1857 d'une rampe d'accès (4 m de large, pente de 0,08 m pm). Ils estiment qu'ainsi la plateforme deviendra un
    Hydrographies :
    la Loire
    Observation :
    Numéro de l'ouvrage dans la base Diren : 37058-3.
    Référence documentaire :
    Encre et aquarelle sur calque, détail, 1867. Par De Basire (ingénieur). (archives départementales d'Indre-et-Loire, S 5006). (cf. illustration n° IVR24_20113702752NUCA). Encre et aquarelle sur calque, détail, 1867. Par De Basire (ingénieur). (archives départementales d'Indre-et-Loire, S 5006). (cf. illustration n° IVR24_20113702751NUCA). Encre et aquarelle sur calque, 83 x 31 cm, détail, Ech. 1/200e, 1860. (archives départementales d'Indre-et-Loire, S 5002). (cf. illustration n° IVR24_20063700048NUCA). Encre et aquarelle sur calque, 83 x 31 cm, Ech. 1/200e, détail, 1860. (archives départementales d'Indre-et-Loire, S 5002). (cf. illustration n° IVR24_20063700047NUCA). Encre et aquarelle sur calque, 83 x 31 cm, Ech. 1/1000e, détail, 1860. (archives départementales d'Indre-et-Loire, S 5002). (cf. illustration n° IVR24_20063700046NUCA).
    Description :
    Située rive droite, la cale en tablier se présente comme une longue plateforme (150 mètres environ ) rythmée par des escaliers. Une rampe assure l'accès à la cale en tablier.
    Localisation :
    La Chapelle-sur-Loire - le Port Genièvre - en village
    Titre courant :
    Cale dite cale en tablier à quai incliné (Port de la Chapelle)
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    Plan général de la brèche de 1856 à la Chapelle-sur-Loire par l'ingénieur ordinaire de Basire, 16 Plan général de la brèche de 1856 à la Chapelle-sur-Loire par l'ingénieur ordinaire de Basire, 16 Projet d'une rampe descendant de la place de la Mairie sur le quai de la Chapelle, 30 mars 1860 Projet d'une rampe descendant de la place de la Mairie sur le quai de la Chapelle, 30 mars 1860 Projet d'une rampe descendant de la place de la Mairie sur le quai de la Chapelle, 30 mars 1860 juillet 1867. Détail sur la rampe d'accès à la cale en tablier. (archives départementales d'Indre-et-Loire juillet 1867. Détail sur la plateforme construite en 1857 (cale en tablier actuelle) et de sa rampe Vue d'ensemble depuis la Loire. Carte postale ancienne (vers 1917). (collection particulière , plan dressé par le conducteur des Ponts-et-Chaussées. (archives départementales d'Indre-et-Loire, S -Loire, S 5002). IVR24_20063700047NUCA
  • Cale dite cale abreuvoir simple de la Rue des Parfaits (Port Neuf)
    Cale dite cale abreuvoir simple de la Rue des Parfaits (Port Neuf) La Chapelle-sur-Loire - le Port Neuf - en écart
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    ). Il est difficile de savoir s'il s'agit de la cale actuelle. L'ouvrage figurant sur le cadastre napoléonien de 1831 semble quant à lui bien correspondre à la cale qui nous intéresse. En 1865, suite à la pétition de divers habitants qui demandent que la pente de la cale soit adoucie (de 0,11 m pm à 0,05 m pm -Chaussées Germain considère que la cale existante (5,60 m de large) suffit pour les besoins de la navigation estime en revanche que la construction d'une nouvelle cale permettrait de consolider la levée et de l'Etat, la commune et les habitants intéressés. Finalement, le projet est abandonné en décembre 1865
    Hydrographies :
    la Loire
    Observation :
    Numéro de l'ouvrage dans la base Diren : 37058-1.
    Référence documentaire :
    Encre et aquarelle sur calque, 20 x 31 cm, Ech. 1/1000e, 1865. (archives départementales d'Indre-et -Loire, S 5004). (cf. illustration n° IVR24_20063700052NUCA). Encre et aquarelle sur papier, 35 x 22,5 cm, 1844. Par Cormier (ingénieur). (archives départementales d'Indre-et-Loire, S 2037). (cf. illustration n° IVR24_20113702804NUCA). Encre et aquarelle sur papier, section B, Ech. 1/2500e, détail, 1831. (archives départementales d'Indre-et-Loire, 3 P 2/058/5). (cf. illustration n° IVR24_20113702702NUCA).
    Description :
    Située sur la rive droite, la cale abreuvoir simple est orientée vers l'aval. Elle mesure quatre mètres de large sur cent mètres de long. Un muret soutient le perré haut.
    Localisation :
    La Chapelle-sur-Loire - le Port Neuf - en écart
    Titre courant :
    Cale dite cale abreuvoir simple de la Rue des Parfaits (Port Neuf)
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    Extrait du cadastre napoléonien de 1831. (archives départementales d'Indre-et-Loire, 3 P 2/0104 -Loire, S 2037). IVR24_20113702804NUCA Projet de remaniement de la cale d'abordage de la rue des Parfaits au Port Neuf, plan dressé par le conducteur le 8 juillet 1865. (archives départementales d'Indre-et-Loire, S 5004). IVR24_20063700052NUCA
  • Les aménagements portuaires de la Loire : commune de La Chapelle-aux-Naux (Indre-et-Loire)
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune de La Chapelle-aux-Naux (Indre-et-Loire) La Chapelle-aux-Naux
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    projetés pour compléter la protection du bourg de la Chapelle contre les inondations de la Loire. Les archives relatives aux aménagements portuaires de la Chapelle-aux-Naux sont très pauvres. Outre Langeais à La Chapelle-aux-Naux a perduré jusqu'à 1848 environ, date de construction du pont suspendu de aux frais du fermier du bac. Du côté de la Chapelle-aux-Naux il semble qu'il n'y avait pas de cale la présence d'un port aux Taboureaux et d'une cale aux Roberts, on sait seulement qu'un bac reliant Langeais. Le fermier du bac devait effectuer la traversée avec deux toues placées de chaque côté de l'île aux Boeufs (la traversée se faisait en deux fois). Pendant les basses eaux le trajet rive gauche / île d'abordage pour le bac (pas de mention sur le cadastre napoléonien de 1813). En 1870, des travaux sont
    Référence documentaire :
    Chapelle contre les inondations de la Loire, 1870. ", in : Bull. Soc. Amis du Musée de la Marine de Loire de Châteauneuf-sur-Loire, nov. 1992, n° 68 AD Indre-et-Loire, S 4999. Projet de travaux destinés à compléter la protection du bourg de la AD Indre-et-Loire, S 2036. Rapport sur les ports d'abordage du bac de Langeais, 14 août 1844 Encre et aquarelle sur papier, tableau d'assemblage, Ech. 1/10 000e, 1813, détail. (archives départementales d'Indre-et-Loire, 3 P 2/056/1). (cf. illustration n° IVR24_20113702639NUCA). Encre et aquarelle sur pelure collée sur papier, 35 x 450 cm, 1843, détail. (archives nationales, F Encre et aquarelle sur papier, section A, Ech. 1/2500e, 1813, détail. (archives départementales d'Indre-et-Loire, 3 P 2/056/2). (cf. illustration n° IVR24_20113702066NUCA). Encre et aquarelle sur papier, tableau d'assemblage, Ech. 1/10 000e, 1813, détail. (archives
    Description :
    Située rive gauche, la commune de la Chapelle-aux-Naux bénéficiait d'un port établi aux Taboureaux
    Localisation :
    La Chapelle-aux-Naux
    Titre courant :
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune de La Chapelle-aux-Naux (Indre-et-Loire)
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    et la Chapelle-aux-Naux. (archives départementales d'Indre-et-Loire, 3 P 2/102/1 et la Chapelle-aux-Naux. (archives départementales d'Indre-et-Loire, 3 P 2/102/2 Extrait du cadastre napoléonien de la Chapelle-aux-Naux, 1813. Emplacement du bac reliant Langeais Extrait du cadastre napoléonien de la Chapelle-aux-Naux, 1813. Emplacement du bac reliant Langeais Tracé de la Loire entre Candes et Mosne avec chemin de navigation et mesure des profondeurs d'eau Extrait de la carte de la Loire par l'ingénieur Coumes (1848) complétée en 1858 par l'ingénieur Extrait du cadastre napoléonien de 1813. (archives départementales d'Indre-et-Loire, 3 P 2/102/1 Extrait de la carte de l'ingénieur Coumes (1848) complétée en 1858 par l'ingénieur Collin, détail
  • Les aménagements portuaires de la Loire : commune de La Charité-sur-Loire (Nièvre)
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune de La Charité-sur-Loire (Nièvre) La Charité-sur-Loire
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    Jusqu'à la seconde moitié du XVIIe siècle, le chenal principal de la Loire entre la Charité-sur -Loire et la Chapelle-Montlinard semble être situé côté rive gauche. Une chevrette (digue) est alors . En 1846, trois sites portuaires sont établis sur l'île ("port au Bois destiné au flottage de la Loire des marchandises sur la Loire à La Charité-sur-Loire. Ces bateaux peuvent contenir 90 à 100 milliers construits en chêne ou en sapin. Il n'y avait pas de gare refuge pour les bateaux à La Charité-sur-Loire effet "de procéder à l'estimation des biens des ci-devant Bénédictins de La Charité-sur-Loire pour y la navigation vers la ville de la Charité (rive droite) et de protéger l'île des assauts de la Loire face de la ville de La Charité, est reliée aux rives de la Loire au moyen de deux ponts. Le premier Loire Cher et Allier, propose de construire une arche marinière sur ce pont (côté rive droite) pour gauche de la Loire, est actuellement un ouvrage en ciment armé construit en 1950. Il fait suite à
    Référence documentaire :
    Dumont, Annie, "Nouvelle découverte d'un pont médiéval entre la Charité-sur-Loire et la Chapelle Détail, 2005. (archives municipales de La Charité-sur-Loire). (cf. illustration n Carte postale ancienne. (musée de la Loire, Cosne-Cours-sur-Loire). (cf. illustration n Carte postale ancienne. (musée de la Loire, Cosne-Cours-sur-Loire). (cf. illustration n de La Charité-sur-Loire, 1 S 1). (cf. illustration n° IVR24_20125800300NUCA). Carte postale ancienne. (musée de la Loire, Cosne-Cours-sur-Loire). (cf. illustration n frères (dessinateur) ; Dien, P (imprimeur). (musée de la Marine de Loire, Châteauneuf-sur-Loire). (cf ) ; Motte, C (lithographe). (musée de la Marine de Loire, Châteauneuf-sur-Loire). (cf. illustration n Carte postale ancienne. (musée de la Loire, Cosne-Cours-sur-Loire). (cf. illustration n Garniche, Marie-José, "La Charité-sur-Loire, une histoire urbaine du Moyen-Age à nos jours", Musée
    Description :
    Située sur la rive droite et sur l'île dénommée "faubourg", la ville de La Charité-sur-Loire bénéficiait de plusieurs ports : le port de la Saulaie ou port au Bois et le port de la tête de l'Ours établis sur l'île et le port des Quais Neuf et Vieux (dits aussi quais d'aval et d'amont) installé côté rive droite de part et d'autre du pont de pierre. Un unique dossier a été ouvert sur le "port des quais Neuf
    Localisation :
    La Charité-sur-Loire
    Titre courant :
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune de La Charité-sur-Loire (Nièvre)
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    La Charité sur Loire 4). IVR24_20125800471NUCA Atlas de Trudaine, 1744-1751, détail sur la Charité et la Chapelle-Montlinard. (archives nationales municipales de La Charité-sur-Loire, 1 S 1). IVR24_20125800300NUCA Plan géométrique de la Loire à l'état d'étiage dans l'année 1834, détail sur La Charité. (archives La Loire à La Charité dessinée par Deroy vers 1835. (musée de la Marine de Loire, Châteauneuf-sur Le pont sur la Loire à La Charité, par les frères Rouargues, 1856. (musée de la Marine de Loire Le pont sur la Loire, XIXe siècle. (archives départementales de la Nièvre, 2 Fi La Charité n° 44 Le pont sur la Loire et la rive droite. Carte postale ancienne. (archives départementales de la Débâcle sur la Loire, début XXe siècle. (musée de la Loire, Cosne-Cours-sur-Loire Débâcle sur la Loire, début XXe siècle. (musée de la Loire, Cosne-Cours-sur-Loire
  • Les aménagements portuaires de la Loire : commune de La Celle-sur-Loire (Nièvre)
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune de La Celle-sur-Loire (Nièvre) La Celle-sur-Loire
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    Un bac reliait le port de la Madeleine (Léré, rive gauche) à la Celle-sur-Loire (rive droite). Le la Révolution, ce bac appartient au chapitre de Saint-Martin de Léré et aux religieuses de Notre-Dame des Roches (paroisse de la Celle). A partir de 1791, le passage est géré par l'Etat. En 1801, la et un batelet. Aucun ouvrage d'abordage construit n'a été repéré sur le terrain (sur les deux rives).
    Référence documentaire :
    AD Cher, 22 G 13. Titres du passage par eau sur la Loire à l'endroit de la Madeleine et de la Celle Miejac, Emmanuelle, "Histoire des franchissements de la Loire entre Cosne-sur-Loire et Gien du XIIe BN, Cartes et Plans, Ge DD 2987 n° 1218. Carte du cours de la Loire depuis la ville de la Charité Encre et aquarelle sur papier, Ech. 1/5000e, feuille 16, 1834-1842, détail. Par Mutrécy-Maréchal (ingénieur). (centre d'exploitation de Saint-Satur, subdivision de la direction départementale des territoires de la Nièvre). (cf. illustration n° IVR24_20125800221NUCA). Document imprimé, Ech. 1/20 000e, détail, 1852. Par Coumes (ingénieur). (site Internet de la DREAL Encre et aquarelle sur papier, 115 x 36,5, Ech. de Cassini (11,5 cm = 10 000 m), 1833. Détail : mention des levées et de certains ports dont celui de la Celle. AD Cher, 3 S 140. Procès-verbal de visite du bac de la Celle / la Madeleine, 18 ventôse an 9
    Description :
    La commune de la Celle-sur-Loire bénéficiait d'un port de bac situé à l'emplacement de l'actuel
    Localisation :
    La Celle-sur-Loire
    Titre courant :
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune de La Celle-sur-Loire (Nièvre)
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    Carte de la Loire (section située entre Sancerre et Beaulieu-sur-Loire) avec mention des bacs, 11 Plan général de la Loire à l'état d'étiage en 1834 par l'ingénieur en chef du département complété Extrait de la carte de la Loire de l'ingénieur Coumes, édition de 1852. (site Internet de la DREAL décembre 1833, par l'ingénieur en chef des Ponts-et-Chaussées du département du Cher. Détail sur le bac reliant la Celle à la Madeleine. IVR24_20121800695NUCA
  • Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Saint-Cyr-sur-Loire (Indre-et-Loire
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Saint-Cyr-sur-Loire (Indre-et-Loire Saint-Cyr-sur-Loire
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    La commune de Saint-Cyr-sur-Loire bénéficiait d'un port refuge à l'embouchure de la rivière de la de la Motte. Le port de Saint-Cyr est situé sur le territoire de Tours et a été par conséquent étudié sur cette commune. La cale des Maisons Blanches, mentionnée de l'an 7 (1799) à 1872 n'a pas été retrouvée sur le terrain. Un bac reliant le bourg de Saint-Cyr au Port Neuf de la Riche est attesté depuis moins jusqu'au milieu du XIXe siècle et est localisé sur la carte de Coumes de 1848. En 1840, des digues sont construites à Saint-Cyr dans le but de recentrer les basses eaux de la Loire dans un lit mineur de 90 mètres de largeur pour procurer à la navigation un tirant d'eau suffisant. L'ingénieur se sont accumulés mais les ingénieurs considèrent que la Riche ne présente qu'un intérêt commercial
    Référence documentaire :
    tenir un bac sur la Loire au port de Saint-Cyr et à Guinière, 1753. ", in : Bull. Soc. Amis du Musée de la Marine de Loire de Châteauneuf-sur-Loire, nov. 1992, n° 68 AD Indre-et-Loire, S 1900. Etat des bacs et passages sur la Loire, 6 thermidor an 10 (1802). AD Indre-et-Loire, S 1900. Devis estimatif des réparations à faire aux ports établis sur la Loire bacs établis sur la Loire et le Cher, 28 vendémiaire an 13 (1804), par Pommereul. possible d'établir sur la Loire pour la sûreté des bateaux dans le département d'Indre-et-Loire, 2 août AD Indre-et-Loire, L 565. Liste des bacs établis sur la Loire entre Saint-Cyr-sur-Loire et Chouzé AN, F 14 6613, dossier 13. Plan de la Loire daté de 1836 mentionnant la gare de la Choisille et le AD Indre-et-Loire, S 1900. Etat indicatif des travaux à faire pendant l'an 7 : pavés de la rampe de AD Indre-et-Loire, S 2035. Rapport de l'ingénieur ordinaire concernant la réclamation du conseil
    Description :
    Pont de la Motte ont été étudiés sur la commune de Saint-Cyr-sur-Loire. Seuls le port refuge de la Choisille et les deux cales abreuvoirs simples situées rive droite au
    Localisation :
    Saint-Cyr-sur-Loire
    Titre courant :
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Saint-Cyr-sur-Loire (Indre-et-Loire
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    Plan du cours de la Loire par l'ingénieur en chef Cormier, 12 mars 1822. Détail sur le port Carte des levées de Tours à Langeais, XVIIIe siècle, détail sur le Pont de la Motte et l'embouchure de la Choisille. (archives départementales d'Indre-et-Loire, C 277). IVR24_20063700015NUCA Extrait du cadastre napoléonien de Saint-Cyr-sur-Loire, 1811. (archives départementales d'Indre-et Carte de la ville de Tours et de ses environs dressée sur les matériaux du cadastre par Gayard Extrait de la carte de Coumes (1848) complétée en 1858 par l'ingénieur Collin. Détail sur Saint-Cyr -sur-Loire. (archives départementales du Loiret, Liasse 30936). IVR24_20113701979NUCA Plan des abords de la Loire à Saint-Cyr, au lieudit Les Maisons blanches, dressé par l'ingénieur La Loire au lieudit les Maisons Blanches vers 1905, carte postale ancienne. (collection Les berges de la Loire au lieudit Les Maisons blanches à Saint-Cyr, début du XXe siècle. Carte
  • Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Montlouis-sur-Loire (Indre-et-Loire)
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Montlouis-sur-Loire (Indre-et-Loire) Montlouis-sur-Loire
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    La commune de Montlouis-sur-Loire bénéficie d'aménagements portuaires dès le XVIIIe siècle. Une siècle un port dit "le port de Montlouis" sur la rive droite de la Loire. Depuis 1817, le site dépend de , mention d'un port de la Frillère sur la liste des ports de Loire en Indre-et-Loire - en 1863, le sieur lors de l'établissement d'une promenade le long de la Loire. En outre, Montlouis possédait au XVIIIe la commune de Vernou-sur-Brenne et a été par conséquent étudié sur cette commune. Au XIXe siècle (commune de Vernou-sur-Brenne, lieudit "le Port de Montlouis") depuis le début du XIXe siècle jusqu'à la "rampe de Montlouis" est mentionnée en 1781 et trois sites d'abordage vis à vis du bourg figurent sur un plan daté de la même période : le "port de la fleur des Gourdes", une cale simple orientée vers l'aval et le "port de Montlouis" (de l'amont vers l'aval). Ce dernier site correspond à la cale actuelle du port du bourg de Montlouis. Le "port de la fleur des Gourdes" semble correspondre à la cale d'abordage
    Référence documentaire :
    ", in : Bull. Soc. Amis du Musée de la Marine de Loire de Châteauneuf-sur-Loire, nov. 1992, n° 68 AD Indre-et-Loire, S 5144. Bacs sur la Loire en Indre-et-Loire : révision des tarifs entre 1917 et Encre et aquarelle sur papier, Ech. 1/500e, 1872. (archives départementales d'Indre-et-Loire, S Encre sur papier, Ech. 1/200e, non daté (années 1870 ?). (archives départementales d'Indre-et-Loire Encre sur calque, Ech. 1/2500e, 1864, détail. (archives départementales d'Indre-et-Loire, S 2043 Encre et aquarelle sur papier, sans échelle, 1813. (archives départementales d'Indre-et-Loire, 3 P AD Indre-et-Loire, S 1898. Mémoire sur l'hydrologie, l'agriculture, le commerce et l'industrie du d'abordage sur la rive gauche à 100 m en aval du pont de chemin de fer, rapport de l'ingénieur ordinaire AD Indre-et-Loire, S 2043. Réclamation du sieur Gaucher-Besnard au sujet de la construction d'une cale d'accès à la Loire rive gauche en amont du pont, 1863-1864.
    Description :
    Située sur la rive gauche, la commune de Montlouis-sur-Loire comprend aujourd'hui un seul site
    Localisation :
    Montlouis-sur-Loire
    Titre courant :
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Montlouis-sur-Loire (Indre-et-Loire)
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    Graffiti situé sur la façade occidentale de l'église Saint-Laurent : gabarre. A gauche, la Loire Carte du cours de la Loire depuis Coulanges jusqu'au Pont de Cé, vers 1755. Détail. (bibliothèque Bords de la Loire vis à vis le bourg de Montlouis, rive gauche, fin XVIIIe siècle, détail. Mention Bords de la Loire vis à vis le bourg de Montlouis, rive gauche, fin XVIIIe siècle, détail. Mention Bords de la Loire vis à vis le bourg de Montlouis, rive gauche, fin XVIIIe siècle, détail. Mention Plan de la Loire de Montsoreau à Mosnes, ingénieur Cormier, 1er juillet 1811. Détail. (archives Cours de la Loire, montage à partir des plans cadastraux de Montlouis, Vouvray, Vernou et Noizay Cours de la Loire, montage à partir des plans cadastraux de Montlouis, Vouvray, Vernou et Noizay La Loire et le pont de chemin de fer de Bordeaux dessinés par A. Borrel, après 1851. (bibiothèque Extrait de la carte de la Loire de Coumes avec situation des deux épis à supprimer à Montlouis
  • Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Saint-Michel-sur-Loire (Indre-et-Loire)
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Saint-Michel-sur-Loire (Indre-et-Loire) Saint-Michel-sur-Loire
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    port situé plus en aval au lieudit la Bonde. Un bac reliant Saint-Michel-sur-Loire et Bréhémont assure Au XVIIIe siècle, Saint-Michel-sur-Loire bénéficie d'un port dit de Planchoury. En 1764, celui-ci la traversée de la Loire au tout début du XIXe siècle. Côté rive droite le bac aborde vis à vis de -sur-Loire car l'abordage du côté de Saint-Michel n'est plus accessible en raison des plantations d'osiers réalisées en 1839 par M. de Planchoury pour supprimer un bras de la Loire jugé inutile dommage que la rivière le mange, on pense le sauver par des pilotis et perrés et continuer le pavé de la chaussée jusqu'à la rivière ce qui ne coûtera pas beaucoup". Deux ans plus tard, un autre texte précise réparations. Le port de Planchoury figure encore sur le cadastre napoléonien de Bréhémont (1813) mais plus sur . L'ingénieur chargé du dossier propose de déplacer la traversée du bac vers l'aval, au lieudit la Bonde.
    Référence documentaire :
    AD Indre-et-Loire, L 565. Liste des bacs établis sur la Loire entre Saint-Cyr-sur-Loire et Chouzé sur le bras de la Loire (ce côté du fleuve sera comblé et le port de la Bonde sera condamné). -sur-Loire, ingénieur ordinaire Jahan, 16 brumaire an 9 (1800). AD Indre-et-Loire, S 2037. Rapport de l'ingénieur Cormier relatif à la demande du déplacement du Encre et aquarelle sur papier, tableau d'assemblage, Ech. 1/10 000e, 1813, détail. (archives départementales d'Indre-et-Loire, 3 P 2/038/1). (cf. illustration n° IVR24_20113702645NUCA). AN, F 14 1200. M. Dubuisson sollicite la réparation du port de Planchoury, 1766. AD Indre-et-Loire, S 2037. Pétition du 10 juin 1846 des habitants de Saint-Michel contre le barrage AD Indre-et-Loire, S 2037. Extrait du registre de délibération du conseil municipal de Saint-Michel , 20 août 1846 : le conseil se positionne contre la suppression du seul port de la commune (la Bonde).
    Description :
    Située rive droite, la commune de Saint-Michel-sur-Loire était équipée d'un port établi au lieudit la Bonde.
    Localisation :
    Saint-Michel-sur-Loire
    Titre courant :
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Saint-Michel-sur-Loire (Indre-et-Loire)
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    lieudit la Bonde. (archives départementales d'Indre-et-Loire, 3 P 2/038/1). IVR24_20113702645NUCA Extrait de la carte de la Loire de l'ingénieur Coumes (1848) complétée en 1858 par l'ingénieur
  • Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Chouzé-sur-Loire (Indre-et-Loire)
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Chouzé-sur-Loire (Indre-et-Loire) Chouzé-sur-Loire
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    lieudit le Petit Chouzé sur la rive gauche (commune de Savigny-en-Véron) mentionné durant toute la été réalisés. L'ouvrage n'a pas été repéré sur le terrain. La commune était réputée pour la culture d'épis dans la Loire destinés à l'amélioration du chenal navigable. L'ingénieur Cormier chargé de tester son procédé sur une section du fleuve choisit la section située entre le bourg de Chouzé et Chouzé pour rejeter et maintenir le talweg sur la rive gauche. En 1836, l'ingénieur en chef Lemierre La commune de Chouzé a bénéficié de deux passages d'eau : - le bac reliant le bourg de Chouzé au première moitié du XIXe siècle. La carte de Coumes signale que la traversée s'effectuait en deux trajets d'abordage à ce bac du côté de Chouzé suite à la réclamation du passeur. Le projet est approuvé le 16 conserver le passage entre Chouzé et Savigny. - le second bac de la commune était situé au Port Boulet. Il cesse d'exister vers 1837, date de la construction du pont suspendu de Port Boulet. Outre la présence à
    Référence documentaire :
    ", in : Bull. Soc. Amis du Musée de la Marine de Loire de Châteauneuf-sur-Loire, nov. 1992, n° 68 Rapport sur les travaux à faire pour l'amélioration de la Loire aux abords de Chouzé entre l'Indre AN, F 14 6614. Projet de construire un avant port sur la rive droite de la Loire à Chouzé, 1841 AD Indre-et-Loire, C 653. Bail à ferme du port et passage du Port Boulet sur la Loire, 1789. AD Indre-et-Loire, S 1900. Etat des bacs et passages sur la Loire, 6 thermidor an 10 (1802) : port AD Indre-et-Loire, S 1900. Devis estimatif des réparations à faire aux ports établis sur la rivière établis sur la Loire et le Cher, par Pommereul, 28 vendémiaire an 13 (1804) : rampes et abords du port vendémiaire an 13 (1804) : réparation des rampes et abords établis pour le service des bacs sur la Loire Ledet, Béatrice, "Les travaux réalisés au XIXe siècle dans le lit de la Loire pour l'amélioration Auclerc, Philippe, "Quel avenir pour les cales et quais ? ", in : La Loire et ses Terroirs, 2000, n
    Description :
    Etablie sur la rive droite, la commune de Chouzé-sur-Loire comprenait trois ports : le port refuge
    Localisation :
    Chouzé-sur-Loire
    Titre courant :
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Chouzé-sur-Loire (Indre-et-Loire)
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    Carte du cours de la Loire depuis Coulanges jusqu'au Pont de Cé, vers 1755. Détail sur Chouzay (Chouzé-sur-Loire) : le Port de Chouzay est situé sur la rive gauche. (bibliothèque nationale, Cartes et Carte de la Loire dans le département d'Indre-et-Loire, milieu du XIXe siècle. Détail sur la levée Dessins relatifs aux travaux exécutés de 1837 à 1845 pour améliorer la navigation de la Loire dans le département d'Indre-et-Loire, ingénieur ordinaire Cormier, 25 décembre 1844 : plan de la Loire à Chouzé-sur-Loire et évolution des digues submersibles de 1835 à 1844. (Ecole Nationale des Ponts-et Crue de la Loire à Chouzé, vue prise du pont de Port Boulet, 23 octobre 1907. Carte postale Extrait de la carte de Cassini levée entre 1756 et 1789. L'île Bourdon existe encore à cette Extrait du cadastre napoléonien de 1830. (archives départementales d'Indre-et-Loire, 3 P 2/074/1 Extrait du cadastre napoléonien de 1830. (archives départementales d'Indre-et-Loire, 3 P 2/074/16
  • Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Lussault-sur-Loire (Indre-et-Loire)
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Lussault-sur-Loire (Indre-et-Loire) Lussault-sur-Loire
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    La commune de Lussault-sur-Loire produit de bons vins blancs et rouges au XVIIIe siècle et la Loire située encore plus en amont, au lieudit "la Coudre". Ces deux ouvrages n'ont pas été repérés sur le milieu du XIXe siècle et un plan daté de 1852. En outre, la carte de Coumes (1848) signale une autre cale terrain. Les travaux réalisés vers 1840 à la passe de Lussault (épis) engendrent des améliorations notables pour la navigation d'après l'ingénieur en chef Lemierre. C'est sans doute la présence de ces épis qui a complètement modifié la configuration des lieux. Les anciennes îles des Buteaux et de la Grange sont actuellement accolées à la rive gauche et l'ancien port de Lussault est déconnecté du fleuve. Un demande son rétablissement en 1879 mais le préfet répond qu'il n'a aucun moyen d'aider la commune dans ce
    Référence documentaire :
    des raisons obligeant certains bateaux à stationner sur la commune (mauvais temps, accident), années AD Indre-et-Loire, S 2037. Situation du Service spécial de la Loire en Indre-et-Loire au 29 août AD Indre-et-Loire, S 2037. Situation du Service spécial de la Loire en Indre-et-Loire au 10 août AD Indre-et-Loire, S 2088. Situation du Service de la navigation de la Loire en Indre-et-Loire au Encre et aquarelle sur papier, Ech. 1/2500e, 1852, détail. Par Harmani (conducteur). (archives départementales d'Indre-et-Loire, S 4937). (cf. illustration n° IVR24_20113702784NUCA). Encre et aquarelle sur pelure collée sur papier, 35 x 450 cm, détail, 1843. (archives nationales, F Encre et aquarelle sur papier, tableau d'assemblage, Ech. 1/5000e, 1809, détail. (archives départementales d'Indre-et-Loire, 3 P 2 /138/1). (cf. illustration n° IVR24_20113701925NUCA). AD Indre-et-Loire, E dépôt 138 Lussault, O6. Procès verbaux signés du maire de Lussault attestant
    Description :
    La commune de Lussault ne possède actuellement qu'un seul site portuaire dénommé anciennement port
    Localisation :
    Lussault-sur-Loire
    Titre courant :
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Lussault-sur-Loire (Indre-et-Loire)
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    Situation du lit de la Loire entre Amboise et Montlouis, 1852. Détail sur Lussault avec mention Tracé de la Loire entre Candes et Mosnes avec indication du chemin de navigation et mesure des Extrait du cadastre napoléonien de 1809. (archives départementales d'Indre-et-Loire, 3 P 2 /138/1 profondeurs d'eau, 17 juillet 1843, détail sur Lussault. (archives nationales, F 14 6795 d'une cale. (archives départementales d'Indre-et-Loire, S 4937). IVR24_20113702784NUCA Extrait de la carte de l'ingénieur Coumes (1848) complétée en 1858 par l'ingénieur Collin
  • Écuries du château de Chaumont-sur-Loire
    Écuries du château de Chaumont-sur-Loire Chaumont-sur-Loire - Cadastre : 1809 A1 895 Cadastre napoléonien 2017 AE 120
    Historique :
    château, sur la partie nord du hameau des Places qui fut détruit à cette occasion. Il accueillait A la fin du 19e siècle, le prince de Broglie commande à l'architecte, Paul-Ernest Sanson, la onéreux, est revu à la baisse, notamment en terme d'ornementation. Les plans aujourd'hui conservés aux sud-est de la cour principale. Édifiées entre 1877 et 1880, les écuries ont été établies au sud du jusqu'alors la manufacture de poterie et de verrerie commanditée par Jacques-Donatien Le Ray en 1770 et dont la direction avait été confiée au célèbre graveur et sculpteur italien, Jean-Baptiste Nini, qui y demeura jusqu'à sa mort en 1786. Situé à l'angle nord-ouest de la grande cour, l'ancien four de la
    Cadre de l'étude :
    opération ponctuelle Domaine de Chaumont-sur-Loire
    Référence documentaire :
    FERAULT, Marie-Agnès. Chaumont-sur-loire, un château, un bourg. Lyon : Lieux-dits, 2011. (Images du
    Statut :
    propriété de la région
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Hydrographies :
    Loire (la)
    Précisions sur la protection :
    Le château : classement par liste de 1840 - Les immeubles constituant la partie du domaine dite La
    Représentations :
    d'Amboise et l'emblème du mont flammé court notamment sur toute la longueur de la façade tandis que la briques noirs sur fond de briques rouges anime la façade principale. écho à celle du château. Le fronton de la grande porte est marqué du blason couronné de la famille de Broglie que l'on retrouve également sur le linteau du porche permettant d'accéder aux écuries des invitées depuis la rampe du château située à l'ouest de l'ensemble. Un motif de losanges maçonnés réalisé en
    Description :
    et sur la couverture d'ardoise. Le plan des écuries princières adopte une disposition régulière Situées au sud du château, les écuries princières sont disposées autour de deux cours : la première , dite de la grande écurie à plan rectangulaire, était réservée à l'usage des châtelains tandis que la l'une avec l'autre par une porte intérieure située à l'angle sud-ouest de la grande cour. L'ensemble est manège situé à l'angle nord-ouest de la grande cour est le seul élément à plan circulaire de l'ensemble d’appentis qui protège la base en pierre de taille de l’ancien four. Un second toit, conique cette fois-ci , couvre l’ensemble. La partie supérieure du four est construite en brique avec des jambes harpées en principale de la grande cour afin d'accueillir le maréchal ferrant ainsi que les voitures hippomobiles en logements et à la tribune du manège. Les stalles sont pavées de briques et leurs plafonds sont couverts de voûtains de brique compris entre des poutrelles métalliques. La sellerie est quant à elle parquetée et
    Localisation :
    Chaumont-sur-Loire - Cadastre : 1809 A1 895 Cadastre napoléonien 2017 AE 120
    Titre courant :
    Écuries du château de Chaumont-sur-Loire
    Aires d'études :
    Domaine de Chaumont-sur-Loire
    Appellations :
    écuries du château de Chaumont-sur-Loire
    Illustration :
    carrefour. Minute, plume et lavis, calque monté sur bristol, échelle 1/4 000. (Archives nationales, Paris -chaussée. Avec basse-cour et chemin des Places. Tirage sur toile, couleur, échelle 1/200. (Archives Projet de plan des écuries de Sanson (projet non réalisé). Coupe sur bâtiments au sud des écuries Projet de plan des écuries de Sanson. La partie non réalisée est colorée en jaune Projet de plan des écuries de Sanson (projet non réalisé). Coupe sur bâtiment au sud des écuries Projet de plan des écuries de Sanson (projet non réalisé). Coupe suivant le petit axe de la cour Projet de plan des écuries de Sanson (projet non réalisé). Coupe suivant le grand axe de la cour Projet de plan des écuries de Sanson (projet non réalisé). Élévation de la façade des écuries du Projet de plan des écuries de Sanson (projet non réalisé). Élévation de la cour des écuries des Projet de plan des écuries de Sanson (projet non réalisé). Détail : vue perspective sur les écuries
  • Port dit port Genièvre
    Port dit port Genièvre La Chapelle-sur-Loire - le Port Genièvre - en village
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    Deux ports étaient établis vis à vis du bourg de la Chapelle-sur-Loire, le port Genièvre (en amont sur sa carte de la Loire, en amont du port Genièvre, une cale où aborde un bac reliant la rive droite à l'île Hivert. Cette cale est également mentionnée sur la carte de la Loire du milieu du XIXe de l'église) et le port de la Chapelle (en aval de l'église). La situation précise de ces deux ports inutile à la navigation par le préfet d'Indre-et-Loire. La location du terrain du port au profit de la la Chapelle se plaint des dépôts de matériaux qui encombrent l'emplacement du port. Selon lui est indiquée sur un plan daté de 1852. Le 28 décembre 1838, le port Genièvre est considéré comme peut louer une partie ou la totalité du port Genièvre pour le dépôt de matériaux (10 centimes par m² et réalité cet espace est un port de Loire appartenant à l'Etat. A cette date, le port se compose d'un siècle et sur un plan de 1869 mais elle n'a pas été retrouvée sur le terrain.
    Hydrographies :
    la Loire
    Référence documentaire :
    Encre et aquarelle sur papier, Ech. 0,001 m pm, 1844. (archives départementales d'Indre-et-Loire, S Encre et aquarelle sur papier, Ech. 1/1000e, détail, 1852. Par Cormier (ingénieur). (archives départementales d'Indre-et-Loire, S 5000). (cf. illustration n° IVR24_20113702745NUCA). Encre et aquarelle sur papier, 37 x 16 cm, 1855. Par Cormier (ingénieur). (archives départementales d'Indre-et-Loire, S 5001). (cf. illustration n° IVR24_20063700044NUCA). Encre et aquarelle sur papier, Ech. 1/1000e, planche n° 76 (103 x 64 cm), milieu XIXe siècle Encre et aquarelle sur papier collé, Ech. 1/2500e, 1852. (archives départementales du Loiret Encre et aquarelle sur papier, Ech. 0,001 m pm, 42 x 31 cm, 1869. (archives départementales d'Indre -et-Loire, S 2047). (cf. illustration n° IVR24_20113702830NUCA). Encre et aquarelle sur papier, 35 x 22,5 cm, 1844. Par Cormier (ingénieur). (archives
    Description :
    Situé sur la rive droite, en amont du bourg de la Chapelle-sur-Loire, le port Genièvre comprend une
    Typologies :
    port de levée : port situé au pied du perré de la levée
    Localisation :
    La Chapelle-sur-Loire - le Port Genièvre - en village
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    Plan d'alignement de la rive droite de la Loire en face de la Chapelle-sur-Loire, 1844, dressé par Plan du petit quai du bourg de la Chapelle-sur-Loire par l'ingénieur Cormier, 17 décembre 1855 Ruelle donnant sur la Loire. IVR24_20113702722NUCA l'ingénieur ordinaire. Détail sur le port Genièvre. (archives départementales d'Indre-et-Loire, S 5000 Projet d'achèvement de la banquette de halage en face du bourg de la Chapelle, ingénieur Cormier Plan de localisation du port Genièvre et du port de la Chapelle, 16 août 1852. (archives Plan de la Loire dans le département d'Indre-et-Loire (Service spécial de la Loire), milieu XIXe Extrait du cadastre napoléonien de 1831. (archives départementales d'Indre-et-Loire, 3 P 2/0104 -et-Loire, S 2037). IVR24_20113702806NUCA , 30 mars 1852. Détail sur le port Genièvre avec projet d'une cale d'abordage. (archives
  • Selles-sur-Nahon : chapelle Saint-Gilles, verrières
    Selles-sur-Nahon : chapelle Saint-Gilles, verrières Selles-sur-Nahon - la Chapelle - en écart
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Historique :
    1899, date du lancement de la souscription municipale pour la construction de la chapelle, et 1903 Église paroissiale Saint-Gilles : Selles-sur-Nahon était autrefois un prieuré-cure dépendant de l'abbaye de Saint-Genou. L'actuelle chapelle, construite non loin de l'emplacement de l'édifice médiéval . Les vitraux : Les quatre baies de cette chapelle paroissiale ont été munies de vitraux réalisés par , date de la mort de l'artiste (cf. Marcel GIRAULT, Jules Laurand, notable blésois peintre verrier
    Statut :
    propriété de la commune
    Localisation :
    Selles-sur-Nahon - la Chapelle - en écart
    Titre courant :
    Selles-sur-Nahon : chapelle Saint-Gilles, verrières
    Illustration :
    Selles-sur-Nahon, verrières de la chapelle Saint-Gilles. IVR24_20093601261NUCA Selles-sur-Nahon, chapelle Saint-Gilles, baie 1. IVR24_20093601262NUCA Selles-sur-Nahon, chapelle Saint-Gilles, baie 3 : saint Genou abat les idoles Selles-sur-Nahon, chapelle Saint-Gilles, baie 4 : saint recevant les derniers sacrements
  • Cale dite cale abreuvoir simple (Port Genièvre)
    Cale dite cale abreuvoir simple (Port Genièvre) La Chapelle-sur-Loire - le Port Genièvre - en village
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    Chapelle-sur-Loire (les deux existant devant le centre bourg ont été détruites lors de la rupture de la Absente des plans de 1844, la cale figure pour la première fois sur des documents datés de 1852 (état de projet) et 1855 (réalisée). En 1860, les habitants de la commune expliquent dans une pétition qu'il n'existe, suite à la crue de 1856, que deux cales raides et étroites vis à vis du bourg de la être l'ouvrage qui nous intéresse. Les plans de 1865 et 1867 représentent bien la cale (contrairement
    Hydrographies :
    la Loire
    Observation :
    Numéro de l'ouvrage dans la base Diren : 37058-6.
    Référence documentaire :
    Encre et aquarelle sur calque, détail, 1867. Par De Basire (ingénieur). (archives départementales d'Indre-et-Loire, S 5006). (cf. illustration n° IVR24_20113702750NUCA). Encre et aquarelle sur papier, Ech. 1/1000e, détail, 1852. Par Cormier (ingénieur). (archives départementales d'Indre-et-Loire, S 5000). (cf. illustration n° IVR24_20113702746NUCA). Encre et aquarelle sur papier, 37 x 16 cm, 1855. Par Cormier (ingénieur). (archives départementales d'Indre-et-Loire, S 5001). (cf. illustration n° IVR24_20063700044NUCA). Encre et aquarelle sur papier, Ech. 1/1000e, détail, 1865. Par Biard (ingénieur). (archives départementales d'Indre-et-Loire, S 2044). (cf. illustration n° IVR24_20113702710NUCA).
    Description :
    Située sur la rive droite, la cale abreuvoir simple est orientée vers l'aval. Elle mesure trois mètres de large sur 25 mètres de long et est recouverte de terre et d'herbe.
    Localisation :
    La Chapelle-sur-Loire - le Port Genièvre - en village
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    Plan du petit quai du bourg de la Chapelle-sur-Loire par l'ingénieur Cormier, 17 décembre 1855 Plan de la commune de la Chapelle-sur-Loire, ingénieur du 4ème arrondissement Biard, annexé au Plan général de la brèche de 1856 à la Chapelle-sur-Loire dressé par l'ingénieur ordinaire de Projet d'achèvement de la banquette de halage en face du bourg de la Chapelle, ingénieur Cormier , 30 mars 1852. Détail sur la section située vis à vis de l'église. (archives départementales d'Indre Basire, 16 juillet 1867. Détail sur la cale située en amont de l'église. (archives départementales Plan des rives de la Loire par l'ingénieur topographe Jarre, 1922. Détail. (direction -et-Loire, S 5000). IVR24_20113702746NUCA . (archives départementales d'Indre-et-Loire, S 5001). IVR24_20063700044NUCA . (archives départementales d'Indre-et-Loire, S 2044). IVR24_20113702710NUCA
  • Argenton-sur-Creuse : chapelle Saint-Benoît, verrières
    Argenton-sur-Creuse : chapelle Saint-Benoît, verrières Argenton-sur-Creuse - rue Victor Hugo - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Historique :
    Chapelle Saint-Benoît : Édifiée de 1484 à 1522, Saint-Benoît était originellement la chapelle d’un surplombant la Creuse. Elle a été restaurée en 1873 par A. Dauvergne. Les vitraux : Les verrières de cette chapelle ont été réalisées en 1945 par Francis Chigot, peintre-verrier à Limoges.
    Canton :
    Argenton-sur-Creuse
    Statut :
    propriété de la commune
    Localisation :
    Argenton-sur-Creuse - rue Victor Hugo - en ville
    Titre courant :
    Argenton-sur-Creuse : chapelle Saint-Benoît, verrières
    Illustration :
    Vue de volume de la chapelle Saint-Benoît. IVR24_20113600570NUC2A Argenton-sur-Creuse, chapelle Saint-Benoît, baie 0 : saint Benoît et sainte Scholastique Argenton-sur-Creuse, chapelle Saint-Benoît, baie 1 : verrière héraldique. IVR24_20093601843NUCA Argenton-sur-Creuse, chapelle Saint-Benoît, baie 2 : verrière héraldique. IVR24_20093601846NUCA Argenton-sur-Creuse, chapelle Saint-Benoît, détail d'une verrière signée F. Chigot
  • Argenton-sur-Creuse : chapelle Saint-Etienne, verrière
    Argenton-sur-Creuse : chapelle Saint-Etienne, verrière Argenton-sur-Creuse - rue Jean-Jacques Rousseau - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Historique :
    Verrière réalisée par Lucien-Léopold Lobin en 1877, suite à la restauration de la chapelle.
    Canton :
    Argenton-sur-Creuse
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    l'unique vitrail de cette chapelle, dont les autres baies sont fermées par du verre blanc.
    Localisation :
    Argenton-sur-Creuse - rue Jean-Jacques Rousseau - en ville
    Titre courant :
    Argenton-sur-Creuse : chapelle Saint-Etienne, verrière
    Illustration :
    Argenton-sur-Creuse, chapelle Saint-Etienne, baie 0 : saint Etienne. IVR24_20093601867NUCA