Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 618 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Ville de la Riche
    Ville de la Riche La Riche
    Cadre de l'étude :
    opération ponctuelle La Riche
    Historique :
    La ville a connu un développement manifeste en plusieurs phases au 20e siècle à partir de
    Référence documentaire :
    La Riche Extra - Tours (I. & L.). Georges Frébot. Carte postale, n.d. (AD37 10Fi195-0044) 5- La Riche-Extra (Indre-et-Loire). L'abside de l’Église et la Mairie. Carte postale, n.d., A.L.J [La Riche, la cité des Sables], vue aérienne, ca 1955. Extr. de : "Evolution du fait urbain, dans Riche seulement dont on trouvera l'Explication au Terrier, Domanial et Censier de la dite Chatellenye Pont de La Motte. Imprimé sur papier 0.94*0.35 m. G. Potet, del. gravé sur pierre par J Sédille , rue Montmartre, 78. Extrait de "Plan des chantiers et échafaudages pendant la construction. A gauche : Chemin de fer d'Orléans, ligne de Tours au Mans. Plan des chantiers présentant en même temps la situation des travaux au 17 août 1856. A droite : Construction des voûtes, vue prise sur la tête amont, au mois de septembre 1856". (Archives de la SNCF, division de l'équipement, Tours) : détail, la Ville de Tours. Extrait de l'Atlas Trudaine, vers 1750. (AN F14 8505/267 f°16)
    Précisions sur la protection :
    Loire à Tours et la Riche [jusqu'au débouché de la rue du Port] (15/05/1950) Site inscrit : Prieuré de Saint-Cosme et ses abords (31/07/1947) ; site classé : rive gauche de la
    Localisation :
    La Riche
    Titre courant :
    Ville de la Riche
    Aires d'études :
    La Riche
    Texte libre :
    I- La formation d'un territoire : la "Ville" de La Riche La commune de La Riche est divisée par les - Expansion et limites de l'agglomération à partir du quartier de Sainte-Anne La ville de la Riche, qui a religieux : Plessis-lès-Tours, Saint-Cosme La Riche superpose les mailles territoriales anciennes et prépondérantes dans l'économie locale à l'époque contemporaine. En 1935, La Riche comptait encore sur son lignes de chemin de fer en deux zones distinctes : la partie occidentale moins dense et plus rurale et la partie orientale totalement urbanisée. Cette dernière partie est ici désignée comme "La Ville". A franchi le seuil des 10 000 habitants selon le recensement de la population en 2012, s'est considérablement développée à l'époque contemporaine à partir de l'écart dit de Sainte-Anne en limite ouest de la la constitution de l'agglomération Larichoise actuelle. Les constructions des édifices publics tels que l'église paroissiale, la mairie-école au 19e siècle puis le groupe scolaire Paul Bert au début du
    Illustration :
    La Riche "Extra" sur une carte de 1770 (Archives municipales d'Amboise, II 1417 en la paroisse de N D la Riche" de 1788. IVR24_20153700771NUCA La Riche en bordure du Cher en 1874 (Archives municipales de Tours, 2Fi 7) IVR24_20153700028NUCA La Riche sur un plan de 1898 (Archives municipales de Tours 2Fi 27) IVR24_20153700023NUCA La Riche avant 1940 (Archives municipales de Tours, 2Fi 35-2) IVR24_20153700022NUC Les Sables à l'ouest de la Riche-Soleil, avec la résidence de la rue Annie-Girardot Centre commercial dit de la Riche-Soleil IVR24_20153700604NUCA Le Petit-Plessis sur le "Plan géométral des Domaines Utile et Censive de la Châtellenye des Bains L'emprise de la "Ville" en 1874 IVR24_20153700027NUC Sainte-Anne sur un plan de la Ville de Tours en 1900 (Archives municipales de Tours, 2Fi 14
  • Présentation du patrimoine de la commune de La Riche
    Présentation du patrimoine de la commune de La Riche La Riche
    Cadre de l'étude :
    opération ponctuelle La Riche
    Historique :
    La Riche est située dans le Val de Loire inscrit sur la liste du Patrimoine mondial depuis le 30
    Référence documentaire :
    CAZABAT, Anne. De La Riche sur Loire ... à La Riche sur Cher ; terre d'entre-deux eaux. Rapport COUDERC A., BADEY S., DJEMMALI N. La Riche, Indre-et-Loire, Z.A.C. Saint-François. Étude DJEMMALI, Nasser., GARDERE, Philippe, BADEY, S. La Riche (Indre-et-Loire) : La Parmentière Riche près de Tours. Bulletin de la Société archéologique de Touraine, tome LVII, 2011, p. 83-103 DUFAŸ, Bruno, CAPRON F., LAURENS-BERGE M. Prieuré Saint Cosme à la Riche (37). Rapport de -Cosme aux XIXe et XXe siècles. Quand Saint-Cosme était un village. La Riche : Conseil général d'Indre-et Riche (Indre-et-Loire). Bulletin de la Société Archéologique de Touraine. Tours : Société archéologique , des âges du Bronze et du Fer, à Fondettes, à Saint-Genouph et à la Riche (Indre-et-Loire). Bulletin Riche (Indre-et-Loire) : un transect archéologique et géologique de la plaine alluviale entre Loire et NIVET, Audrey. Du faubourg de la Riche au quartier Lamartine-Bretonneau. Etude diachronique de la
    Localisation :
    La Riche
    Titre courant :
    Présentation du patrimoine de la commune de La Riche
    Annexe :
    Liste des repères de crues de La Riche (Mairie de la Riche, transmis en 2015) Chronologie des grandes dates de La Riche en matière d'urbanisme, d'aménagement, d'environnement , d'institutions, de population et de logements [1787-2014] (Mairie de la Riche, SAU/MA/17022015) 1787 dénomme elle-même « Communauté de la Varenne de LA RICHE ». Les notables qui habitent la Varenne La Riche s'assemblent pour élire leur « conseil général de commune ». François Bedouet devient le premier maire de La Riche. (BM n°19 de juin 1988et BM n°37 de décembre 1992). Il le restera jusqu'en 1792 commune. 1793 Création de la commune sous le nom de « Varenne de La Riche » M. BEDOUIN Jacques est élu Cher à Cinq-Mars-LaPile. A La Riche, la construction de la levée en 1794 arrêtant le cours du ruau Saine-Anne transforme la varenne de La Riche en un gigantesque marais. Il sera asséché en 1838 ouvrant empereur des François, signe le 15 avril 1854 une ordonnance érigeant la commune de La Riche en succursale
    Aires d'études :
    La Riche
    Texte libre :
    commune de La Riche, créée en 1793, est d'abord appelée la Varenne de la Riche puis La Riche-Extra (pour partie septentrionale de la paroisse de la Riche à l'ouest de l'ancien Ruau Sainte-Anne disparu en limite du 18e siècle et du 19e siècle ; la partie est du ruau avec l'église paroissiale Notre-Dame-la-Riche , anciennement désigné Les Montils. La Varenne de la Riche (une varenne est une terre arable limoneuse et un peu de la Riche. L'habitat s'est d'abord groupé et développé sur le linéaire au 19e siècle, puis à la l'espace foncier et renouvelant la morphologie urbaine, projette la Riche dans une nouvelle ère, loin de Le territoire, sa population et son patrimoine bâti (temps modernes et époque contemporaine) La extra-muros, c'est-à-dire en dehors des fortifications de la ville de Tours). Elle est constituée de la est restée attachée à la ville de Tours (quartier anciennement nommé La Ville Perdue). Ce territoire est limité par le Cher au sud, la Loire au nord, la ville de Tours à l'est et la commune de Saint
    Illustration :
    Le territoire de la Riche en 1619 (BNF, Gallica) IVR24_20143703761NUCA La Riche vers 1755, à droite sur la carte (BNF, Gallica) IVR24_20113703208NUCA La Riche vers 1770 (Archives municipales d'Amboise, II 1417) IVR24_19783700125P paroisse de N D la Riche" de 1788 (Archives départementales d'Indre-et-Loire G207) IVR24_20153700772NUCA La Riche sur carte de la Loire dite de l'ingénieur Coumes vers 1848. IVR24_20153700030NUCA La Ville de Tours, La Riche au dernier plan à la verticale du ballon vers 1850 (Société La Riche en bordure de la Loire en 1874 (Archives municipales de Tours, 2Fi 7) IVR24_20153700027NUC Le territoire de la Riche sur une carte de la Ville de Tours avant 1940 (Archives municipales de La Riche au début du 20e siècle IVR24_20153700017NUC La péri-urbanité à la Riche IVR24_20153700491NUC4A
  • Le diagnostic patrimonial de la commune de La Riche
    Le diagnostic patrimonial de la commune de La Riche La Riche
    Cadre de l'étude :
    opération ponctuelle La Riche
    Référence documentaire :
    Plan d'occupation des sols de la commune de la Riche [en ligne]. La Riche : rapport de présentation FRANCE. Ministère de la Culture et de la Communication. Direction de l'Architecture et du FRANCE. Ministère de la Culture et de la Communication. Sous-direction de l’archéologie, de . Bruno Malinverno, Jean Davoigneau, Anne-Claire Viron-Rochet. 2e éd. Paris : Ministère de la culture et de la communication, 2007. (Documents et Méthodes, n°9) 
    Localisation :
    La Riche
    Titre courant :
    Le diagnostic patrimonial de la commune de La Riche
    Annexe :
    , représentativité, appartenance à un ensemble cohérent, état de conservation, etc.)". Ainsi, à La Riche, aux diagnostic patrimonial de La Riche Son POS (plan d’occupation des sols) ayant été adopté le 19/12/2000, la ville de La Riche a souhaité s’engager dans l’élaboration d’un PLU (plan local d’urbanisme). La phase de approbation du PLU en 2016. Dans le cadre de l’élaboration par la Ville de La Riche de son PLU (réalisé par patrimoine bâti de la Riche. Une compilation documentaire générale sélective, une documentation Ville, l’agence d’urbanisme et le STAP. La ville de La Riche étant inscrite dans le périmètre du label la valeur universelle exceptionnelle du Val de Loire-patrimoine mondial sur la ville de La Riche. La feuilles de route 2013 et 2014 de la SPI. Le travail conduit sur la ville de La Riche va permettre à la seront particulièrement profitables à l’étude du territoire de la commune de La Riche, borné au nord par à la suite de sa séparation avec sa « centralité initiale » (La Riche Extra), et une zone au tissu
    Aires d'études :
    La Riche
    Texte libre :
    d'autres actions le diagnostic patrimonial de la commune de la Riche dont voici les premiers résultats le patrimoine de la Riche. Le diagnostic ne se substitue pas à une étude approfondie. Il compose le ERIC). Sommaire : Le dossier Diagnostic patrimonial de la commune de la Riche présente les objectifs Présentation du patrimoine de la commune de la Riche constitue l'entrée en matière de cette documentation (voir notamment dans son sommaire, l'ensemble des œuvres contenues). Les dossiers Ville de la Riche, l’Écart dit Le service du Patrimoine et de l'inventaire mène pour la Région Centre-Val de Loire un travail de recherche et d'étude du patrimoine architectural et mobilier de la région. En 2014-2015, il réalise parmi exhaustif du patrimoine bâti en élévation, depuis la rue, sur la totalité du terrain communal toutes principalement orientées sur les fonds iconographiques anciens déjà référencés dans les collections publiques. La documentation s'appuie par ailleurs sur la documentation de préinventaire constituée par les chercheurs du
    Illustration :
    Le système d'information géographique : la grille de repérage des édifices IVR24_20153700039NUCA La superposition des plans : cadastre napoléonien + BD topo IGN + levées redessinées
  • Les aménagements portuaires de la Loire : commune de La Riche (Indre-et-Loire)
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune de La Riche (Indre-et-Loire) La Riche - en agglomération
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    Le cadastre napoléonien (1808) de La Riche ne mentionne qu'un seul site supposé d'abordage pour les comme lieux d'accostage. En 1848, le conseil municipal de La Riche demande que l'Etat pratique une d'un côté ni de l'autre. En 1861, le maire de la Riche réclame la construction de deux cales pour Gévrioux était déjà en 1848 (carte de Coumes) le point d'abordage d'un bac reliant La Riche et Fondettes. bateaux au lieudit la Rue du Port mais aucun ouvrage n'est figuré. Des plans de 1835 et 1853 figurent brèche de 100 mètres dans la digue submersible de Saint-Cyr pour permettre aux bateaux d'approcher la rive gauche. L'ingénieur ordinaire admet que depuis la réalisation de la digue en 1840, des dépôts de pratiquer la brèche demandée car elle aurait pour résultat de ne laisser assez d'eau pour les bateaux ni selon lui être construites aux lieudits la Chevrette (près de l'épi de la Maison Blanche) et Gévrioux . La première servirait au rouissage du chanvre, la seconde à l'embarquement du jard et du sable de
    Hydrographies :
    la Loire
    Référence documentaire :
    AD Indre-et-Loire, S 2035. Le Conseil municipal de La Riche demande que l'Etat pratique une brèche AD Indre-et-Loire, S 5031. Demande du maire de la Riche relative à la construction de deux cales dans la digue submersible de Saint-Cyr pour permettre aux bateaux d'approcher la rive gauche, 1848.
    Description :
    Aucun vestige d'aménagement portuaire n'a été repéré sur la commune de La Riche. Les ouvrages ont
    Localisation :
    La Riche - en agglomération
    Titre courant :
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune de La Riche (Indre-et-Loire)
    Illustration :
    Sainte-Anne et la Riche. (archives nationales). IVR24_19743701449V sur La Riche. (archives départementales du Loiret, Liasse 30936). IVR24_20113702010NUCA Plan du lieudit La Rue du Port à La Riche, détail, vers 1852. (archives départementales d'Indre-et Extrait de la carte de l'ingénieur Coumes (1848) complétée en 1858 par l'ingénieur Collin. Détail Plan du lieudit La Rue du Port, ingénieur ordinaire Cormier, 9 février 1853. (archives Plan de la rampe de la Chevrette à construire et emplacement des trois cales détruite en 1858 lors Projet de construire une cale à la Chevrette (en aval de l'épi des Maisons Blanches), vers 1861
  • Maison (La Balaterie)
    Maison (La Balaterie) La Riche - Balaterie (la) - isolé
    Cadre de l'étude :
    opération ponctuelle La Riche
    Historique :
    La demeure date possiblement du 17e siècle. Elle conserve une grange remarquable ; accolé à son
    Observation :
    La demeure conserve une grange remarquable. La Balaterie, comme le Saugé, est établie dans le lit mineur de la Loire, elle fait face à la levée qui par conséquent ne la protège pas des inondations
    Référence documentaire :
    Plan cadastral parcellaire de la commune de la Riche, section B1 dite de Port Cordon du cadastre disposition de la turcie demandée par les habitants de La Riche et de St Genouph pour la conservation du Prieuré de St Cosme : 2e plan, numéroté 26. Plan de la plantation à faire depuis le bardeau de St Cosme jusqu'à la rencontre de la levée de St Genouph et sur lequel se trouve marqué en jaune la terrain qui est entre la levée et la rivière. A Tours ce 9 novembre 1784. Dimensions approximative du plan
    Localisation :
    La Riche - Balaterie (la) - isolé
    Titre courant :
    Maison (La Balaterie)
    Aires d'études :
    La Riche
    Illustration :
    La Balatrie sur le cadastre de 1808 IVR24_20153700475NUCA Vue de situation sud ouest du logis face à la levée de Loire IVR24_20153700584NUCA La grange : vue générale sud IVR24_20153700587NUCA La Baratrie et Gévriou sur un plan de 1784 (Archives départementales d'Indre-et-Loire G 524
  • Manoir (La Rabaterie)
    Manoir (La Rabaterie) La Riche - Rabaterie (la) - Rue Saint-François - en ville
    Cadre de l'étude :
    opération ponctuelle La Riche
    Historique :
    D'abord désigné comme le manoir de la Motte-Chapon, celui qui deviendra de la Rabaterie, date de la Daim (Information contestée) ; en 1448, il appartenait à Jean Quetier ; en 1791, à l'hôpital de la
    Référence documentaire :
    Plan cadastral parcellaire de la commune de la Riche, section A1 dite de Sainte-Anne du cadastre p. 554 (édition de 1958) RANJARD, Robert. La Touraine archéologique ; Guide du touriste en Indre et
    Précisions sur la protection :
    Les façades, les toitures et la tour d'escalier (cad. AO 153, 357, 432, 433) : inscription par
    Localisation :
    La Riche - Rabaterie (la) - Rue Saint-François - en ville
    Titre courant :
    Manoir (La Rabaterie)
    Aires d'études :
    La Riche
    Illustration :
    La (Motte) Chapon sur un plan du 17e siècle. IVR24_20143703759NUCA La Rabaterie sur le cadastre napoléonien (1808) : parcelles 732-733 (Archives départementales La Rabaterie au début du 20e siècle (Carte postale, collection particulière) IVR24_19743701452X
  • ferme, dite La Métairie
    ferme, dite La Métairie La Riche - 80 route de Saint-Genouph - bâti lâche
    Cadre de l'étude :
    opération ponctuelle La Riche
    Historique :
    La ferme dite la Métairie date probablement du 17e siècle. Elle a été remaniée à la fin du 20e siècle. La grange constitue la partie la plus remarquable de l'ensemble. Le logis date de la fin du 19e
    Localisation :
    La Riche - 80 route de Saint-Genouph - bâti lâche
    Titre courant :
    ferme, dite La Métairie
    Aires d'études :
    La Riche
    Illustration :
    La Métairie dans le cadastre napoléonien de 1808 (parcelle 360). IVR24_20153700050NUCA
  • Ferme, dite la Fuie
    Ferme, dite la Fuie La Riche - - 29 rue des Pavillons - en écart
    Cadre de l'étude :
    opération ponctuelle La Riche
    Historique :
    La grange est représentée dans le cadastre de 1808 (parcelle 360).
    Localisation :
    La Riche - - 29 rue des Pavillons - en écart
    Titre courant :
    Ferme, dite la Fuie
    Aires d'études :
    La Riche
    Illustration :
    La Fuie sur le cadastre napoléonien (1808) (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 3P2 195
  • Ferme, actuellement maison (La Varenne)
    Ferme, actuellement maison (La Varenne) La Riche - Varenne (la) - 2 rue du Pigeonnier - isolé
    Cadre de l'étude :
    opération ponctuelle La Riche
    Historique :
    cadastral de 1808, parcelle 638, laisse peu de doute sur le type de la grange largement répandu dans la
    Observation :
    La Varenne conserve une forme de grange remarquable à haute toiture à longs pans et croupes
    Référence documentaire :
    Plan cadastral parcellaire de la commune de la Riche, section B2 dite de Port Cordon du cadastre
    Localisation :
    La Riche - Varenne (la) - 2 rue du Pigeonnier - isolé
    Titre courant :
    Ferme, actuellement maison (La Varenne)
    Aires d'études :
    La Riche
    Illustration :
    La Varenne sur le cadastre de 1808 (en haut à droite) IVR24_20153700069NUCA
  • Maison de maître (la Grande Maison)
    Maison de maître (la Grande Maison) La Riche - Grande Maison (la) - isolé
    Cadre de l'étude :
    opération ponctuelle La Riche
    Historique :
    La Grande Maison date probablement du 17e siècle. Elle conserve son corps de logis originel tandis
    Référence documentaire :
    Plan cadastral parcellaire de la commune de la Riche (1808), feuille de la section C2 dite des Plans de Bains es Varennes de la Riche, St Genoulph & Berthenay levé en 1788 H. J. (N° 27 barré, 58
    Localisation :
    La Riche - Grande Maison (la) - isolé
    Titre courant :
    Maison de maître (la Grande Maison)
    Aires d'études :
    La Riche
    Illustration :
    La Grand' Maison sur les "Plans de Bains es Varennes de la Riche, St Genoulph & Berthenay levé en La "Grand Maison" sur le cadastre de 1808 IVR24_20153700477NUCA
  • Maison de notable (rue de la Mairie)
    Maison de notable (rue de la Mairie) La Riche - 45 rue de la Mairie - en ville
    Cadre de l'étude :
    opération ponctuelle La Riche
    Historique :
    La maison et ses parties constituantes datent probablement de la fin du 19e siècle.
    Observation :
    Inscription: Plaque commémorative adossée au pilier droite de la clôture de la maison, côté rue : "A la mémoire de Louis Berthomeau tué par les allemands le 19 août 1940".
    Description :
    Maison de notable située rue de la Mairie à mi-distance entre l'église Sainte-Anne et le quartier Sainte-Anne. Elle se distingue par la qualité de son architecture et par son intégrité, à l'exception notable de sa remise qui a été aliénée. Les volumes de la maison et le soin apporté à son décor (taille de pierre, ferronnerie...) la distinguent d'autres maisons de maître du quartier Sainte-Anne. Le décor appareillé des fenêtres et de la lucarne centrale ou encore la présence des souches de cheminée originelles
    Localisation :
    La Riche - 45 rue de la Mairie - en ville
    Titre courant :
    Maison de notable (rue de la Mairie)
    Aires d'études :
    La Riche
  • Maison d'artisan (rue de la mairie)
    Maison d'artisan (rue de la mairie) La Riche - 112-114 rue de la Mairie - en ville
    Cadre de l'étude :
    opération ponctuelle La Riche
    Historique :
    ateliers après la guerre.
    Description :
    . L'accès de la maison d'habitation se fait par un escalier extérieur. L'habitation a été prolongée par un garage formant terrasse à l'avant de la maison. Toit à croupe, baie cintrée du rez-de-chaussée (surélevé
    Localisation :
    La Riche - 112-114 rue de la Mairie - en ville
    Titre courant :
    Maison d'artisan (rue de la mairie)
    Aires d'études :
    La Riche
  • Maison partagée (rue de la Métairie)
    Maison partagée (rue de la Métairie) La Riche - 5-7 Rue de la Métairie - bâti lâche
    Cadre de l'étude :
    opération ponctuelle La Riche
    Description :
    Bâtie dans la partie ouest de la commune mais à proximité de la route et du chemin de fer qui traverse la commune, la maison est remarquable par le traitement de ses entrées. Deux baies symétriques, en
    Localisation :
    La Riche - 5-7 Rue de la Métairie - bâti lâche
    Titre courant :
    Maison partagée (rue de la Métairie)
    Aires d'études :
    La Riche
  • Écart, puis quartier Sainte-Anne
    Écart, puis quartier Sainte-Anne La Riche - - Sainte-Anne - en ville
    Cadre de l'étude :
    opération ponctuelle La Riche
    Référence documentaire :
    La Riche Extra (I. et L.) L'entrée de la rue de la mairie (octroi). Carte postale n.d., A.L.J 4558- Tours (I. et L.) Octroi de Sainte-Anne (La Riche Extra). Carte postale n.d. (Collection Plan cadastral parcellaire de la commune de la Riche, section A1 dite de Sainte-Anne du cadastre Plan des abords de la barrière Sainte-Anne et de la place projettée pour la commune de La Riche 1803 - La Riche extra (Ste-Anne). Le carrefour, rue de la Mairie. Carte postale extraite de RENARD : détail, la Ville de Tours. Extrait de l'Atlas Trudaine, vers 1750. (AN F14 8505/267 f°16) Route de Paris à Tours par Blois : La Loire, Ville de Tours... Extrait de Atlas Trudaine. Plume et lavis, ajout à la mine de plomb attribué à Bayeux, 81 x 54 cm, vers 1743-52, n.s. (AN F14 8505/265 f°6) Plan général de la ville de Tours et de ses environs (détail), publié par Guilland-Verger, éditeur La fort ancienne et noble ville de Tours appelée Jardin de la France. Gravure sur cuivre de C
    Localisation :
    La Riche - - Sainte-Anne - en ville
    Aires d'études :
    La Riche
    Texte libre :
    et du 19e siècle, concomitamment à la création de la commune de la Riche, l'emplacement du ruau Tours et La Riche : modification et perméabilité L'octroi Sainte-Anne est l'unique point de contact particularité de la situation de la frontière administrative entre La Riche et Tours par rapport aux autres la Riche et de Tours a évolué bien après le comblement du ruau. Par délibération du conseil municipal de la ville de Tours d’une certaine portion du territoire de la commune de La Riche". La réalisation marché d'un immeuble situé sur le territoire de la commune de La Riche et afin d’éviter des difficultés population de la ville de Tours". Le conseil municipal de La Riche a donné son accord à la modification des La Riche, les progrès de l'urbanisme autour de la rue récente du Lieutenant Roze. Ainsi, depuis Riche se pose alors : il n'est pas certain que, malgré la disparition du ruau, la nouvelle frontière tramway dont les rails contournent l'entrée de La Riche. Du carrefour à la création de la place
    Illustration :
    Plan des abords de la "barrière" Sainte-Anne et de la place projetée pour la commune de La Riche Projet de modification de la limite du territoire de La Riche dans sa partie nord-ouest (1924 L'entrée de la Riche à Sainte-Anne au début du 20e siècle. IVR24_19783701200XB Entrée nord-est de la ville de La Riche (chapelle Sainte-Anne en arrière-plan à droite de la Atlas Trudaine, vers 1750 : l'écart de Sainte-Anne à l'ouest de la ville de Tours (Archives Plan de la délimitation de la ville de TOurs en 1832. (Archives municipales de Tours. 3 D 13 Plan de la ville de Tours, extrait des parties Nord et Ouest (vers 1860) IVR24_19733700001Z La densification de la place Sainte-Anne sur une carte de 1882 IVR24_20143703757NUCA Le "carrefour", la "place Sainte-Anne" : des appellations diverses sur les cartes postales La place Sainte-Anne vers 1960 (Archives départementale d'Indre-et-Loire, 10Fi195-0051
  • Monuments aux morts
    Monuments aux morts La Riche - - Cimetière - en ville
    Inscriptions & marques :
    inscrits. Sur le monuments aux nord : PRO PATRIA / AUX / ENFANTS / DE LA RICHE / MORTS / POUR LA FRANCE
    Cadre de l'étude :
    opération ponctuelle La Riche
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Deux monuments dos à dos : au sud, un monument des guerres en forme de stèle portant la dédicace
    Localisation :
    La Riche - - Cimetière - en ville
    Aires d'études :
    La Riche
  • Maison de maître, gentilhommière (Les Pavillons)
    Maison de maître, gentilhommière (Les Pavillons) La Riche - Pavillons (les) - en écart
    Cadre de l'étude :
    opération ponctuelle La Riche
    Historique :
    logement accolé à l'est, destruction de la grange accolée à l'ouest.
    Observation :
    En très mauvais état en 2015, la demeure du 17e siècle conserve un corps de passage et une petite
    Référence documentaire :
    Plan cadastral parcellaire de la commune de la Riche (1808), feuille de la section C1 dite des Plans de Bains es Varennes de la Riche, St Genoulph & Berthenay levé en 1788 H. J. (N° 27 barré, 58 p. 557 RANJARD, Robert. La Touraine archéologique ; Guide du touriste en Indre et Loire. Mayenne
    Localisation :
    La Riche - Pavillons (les) - en écart
    Dates :
    1610 porte la date 1650 porte la date
    Aires d'études :
    La Riche
    Illustration :
    Plan des Pavillons extrait des "Plans de Bains es Varennes de la Riche, St Genoulph & Berthenay La chapelle au premier plan, vue sud ouest (état en 1974) IVR24_19743700505X La chapelle, vue sud est (état en 1974) IVR24_19743700506X La grange (état en 1974) IVR24_19743700507X
  • Mairie-école (détruite), actuellement Hôtel de ville
    Mairie-école (détruite), actuellement Hôtel de ville La Riche - Place du Maréchal Leclerc
    Cadre de l'étude :
    opération ponctuelle La Riche
    Historique :
    La construction de la mairie-école de La Riche est tardive puisque la commune, constituée en 1793 , n'a pas de lieu dédié pour les réunions du conseil municipal avant la décision de construction d'un premier bâtiment par délibération du conseil municipal en date du 3 octobre 1848, à la faveur de la l'est de la commune, l'emplacement choisi pour son implantation est remarquable par son éloignement de la "ville-centre", Tours. Située entre la fourche composée par le chemin de Tours à Saint-Genough et la levée de la Loire, la mairie-école était placée en retrait des voies et perpendiculairement au de cour de récréation. Au rez-de-chaussée se trouvait la salle de la mairie (au centre) flanquée du logement du garde et de la salle de classe. Le logement de l'instituteur occupait le premier étage. Elle a été agrandie en 1877 pour accueillir une classe supplémentaire au nord. La façade principale est
    Référence documentaire :
    Commune de la Riche Extra, ensemble des constructions de la Maison d'école avec annexe à construire [Mairie de la Riche Extra], plans, élévations dressés par Moreau (instituteur) le 28 mars 1877 5- La Riche-Extra (Indre-et-Loire). L'abside de l’Église et la Mairie. Carte postale, n.d., A.L.J pour l'agrandissement de la classe. Plan à l'échelle de 0.005(?) pour 1 mètre. Plan projet de l'agent
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Édifiée sur le même terrain que la précédente mairie-école (en partie détruite pendant les portail de l'église et l'entrée de la nouvelle mairie ne se font donc plus face. Le bâtiment de la mairie actuelle prend la forme d'un plan en T. Il est composé d'un rez-de-chaussée surélevé et d'un étage carré et des rythmes horizontaux et verticaux marqués. Remaniée, l'entrée actuelle de la mairie, à gauche de la façade principale, présente de grandes baies vitrées et un large escalier doublé d'une rampe pour en faciliter l'accès. La façade postérieure du bâtiment donne sur une esplanade étagée, fermée par la médiathèque édifiée dans les années 1990.
    Localisation :
    La Riche - Place du Maréchal Leclerc
    Aires d'études :
    La Riche
    Illustration :
    Plans de la mairie-école signés de l'agent-voyer Loyault en 1859 (Archives départementales d'Indre Plans de la mairie-école dressés par l'instituteur en 1877 (Archives départementales d'Indre-et
  • Prieuré Saint-Cosme
    Prieuré Saint-Cosme La Riche - Saint-Cosme - isolé
    Cadre de l'étude :
    opération ponctuelle La Riche
    Historique :
    logis du milieu du 14e siècle où vécut Ronsard à la fin du 16e siècle.
    Référence documentaire :
    -Cosme aux XIXe et XXe siècles. Quand Saint-Cosme était un village. La Riche : Conseil général d'Indre-et NOBLET, Julien. La Riche : le "logis" du prieuré de Saint-Cosme, une construction inédite du XIVe DENDRABASE [base de données en ligne]. Maison du Prieur - LA RICHE (37195). DT-2010-013, Bruno Riche près de Tours. Bulletin de la Société archéologique de Touraine, tome LVII, 2011, p. 83-103 DUFAŸ, Bruno, CAPRON F., LAURENS-BERGE M. Prieuré Saint Cosme à la Riche (37). Rapport de Plan des bastimens, parcs, cours et jardins de la Communauté de S. Côme près la ville de Tours p. 554-557 RANJARD, Robert. La Touraine archéologique ; Guide du touriste en Indre et Loire Carte du cours de la Loire depuis Coulanges jusqu'au Pont de Cé, vers 1755. Détail de Tours et de -Loire, la Maison de Ronsard, 2007. DUFAY, Bruno., GAULTIER M. Premier bilan des fouilles archéologiques du prieuré Saint-Cosme à La
    Précisions sur la protection :
    13 mars 1925 - La salle capitulaire ; la maison à lucarnes et l'escalier Renaissance, délimités par - La porte monumentale : inscription par arrêté du 19 mars 1927 - Les anciens communs (cad. 181 ) : classement par arrêté du 16 novembre 1949 - Le bâtiment du 12s ; le croisillon Sud de l'église ; la travée
    Localisation :
    La Riche - Saint-Cosme - isolé
    Aires d'études :
    La Riche
    Illustration :
    Etat à la fin du 19e siècle (?) IVR24_19743701560ZB Etat à la fin du 19e siècle (?) IVR24_19743701559ZB
  • Maison (Le Saugé)
    Maison (Le Saugé) La Riche - Saugé (le) - isolé
    Cadre de l'étude :
    opération ponctuelle La Riche
    Historique :
    La demeure du Saugé ou du Grand-Saugé (dite la Fréminelle sur un plan de 1788) est constituée d'un logis à étage datant possiblement du 16e siècle et de parties agricoles (dont une grange de la même époque ?) construites postérieurement. Le logis a fait l'objet d'importantes rénovations à la fin du 20e siècle : la porte principale et la fenêtre au dessus sont des créations récentes. Un logement
    Observation :
    Demeure de qualité possiblement du 16e siècle implantée dans le lit mineur de la Loire face à la levée qui par conséquent ne la protège pas des inondations. (Etude souhaitable)
    Référence documentaire :
    Plan cadastral parcellaire de la commune de la Riche, section B1 dite de Port Cordon du cadastre disposition de la turcie demandée par les habitants de La Riche et de St Genouph pour la conservation du Riche seulement dont on trouvera l'Explication au Terrier, Domanial et Censier de la dite Chatellenye Crues de la Loire (15 et 21-22 oct. 1907) - 52 - Saint-Genouph : la Loire inondée, le Saugé, le 22 Prieuré de St Cosme : 2e plan, numéroté 26. Plan de la plantation à faire depuis le bardeau de St Cosme jusqu'à la rencontre de la levée de St Genouph et sur lequel se trouve marqué en jaune la terrain qui est entre la levée et la rivière. A Tours ce 9 novembre 1784. Dimensions approximative du plan Plan géométral des Domaines Utile et Censive de la Châtellenye des Bains en la paroisse de N D la . Levé dans le cours de l'année 1788 à la requeste de Messieurs de l'Eglise de Tours, dimensions
    Localisation :
    La Riche - Saugé (le) - isolé
    Aires d'études :
    La Riche
    Illustration :
    Vue générale sud depuis la levée IVR24_20153700757NUCA
  • Couvent des Grands Minimes du Plessis-lès-Tours
    Couvent des Grands Minimes du Plessis-lès-Tours La Riche - Saint-François - en écart
    Cadre de l'étude :
    opération ponctuelle La Riche
    Historique :
    . Chapelle inachevée construite d'après les plans de Charles et Gustave Guérin dans la 2e moitié du 19e
    Référence documentaire :
    Riche (Indre-et-Loire). Bulletin de la Société Archéologique de Touraine. Tours : Société archéologique La Riche, plan cadastral napoléonien. 1808. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 3 GUIOT, Thibaut, CREUSILLET, Marie-France. Résultats des fouilles de la "Z.A.C. des Minimes" à La p. 554 RANJARD, Robert. La Touraine archéologique ; Guide du touriste en Indre et Loire. Mayenne Doudan (?), [1699], dessin de la collection de Gaignières. Accès Internet : Carte du cours de la Loire depuis Coulanges jusqu'au Pont de Cé, vers 1755. Détail de Tours et de la ville de Tours. Bruxelles : Éditions Culture et Civilisation, 1976. (Réédition du texte de 1873
    Précisions sur la protection :
    La chapelle néo-gothique édifiée au-dessus du tombeau de Saint-François de Paule ; le bâtiment conventuel du 17e siècle ; la tour octogonale en pierre, du 17e siècle, située au bord de la voie communale
    Localisation :
    La Riche - Saint-François - en écart
    Aires d'études :
    La Riche
    Illustration :
    L'enclos des Minimes depuis le parking du centre commercial la Riche Soleil IVR24_20153700052NUCA Les Minimes depuis le parking du centre commercial la Riche Soleil IVR24_20153700063NUCA
1 2 3 4 31 Suivant