Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 20 sur 56 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Port dit port de la Celle
    Port dit port de la Celle La Celle-sur-Loire - le Port - isolé
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    Le port de la Celle correspond au lieu d'abordage du bac reliant Léré (rive gauche) à la Celle-sur -Loire (rive droite). Il est mentionné vers 1720 (carte de la Loire de la Charité à Orléans par Matthieu ), en 1730 (carte de la Loire de Orléans à Decize par Matthieu) et sur l'Atlas de Trudaine (1745-1780 ). L'appellation "port" semble disparaître par la suite. Le cadastre napoléonien (vers 1835) signale toutefois deux toponymes rappelant l'existence d'un port : le "Champ du Port" et le "Chemin du port" reliant le bourg à la Loire. En 1852, la carte de la Loire dressée par l'ingénieur Coumes indique l'abordage du bac côté rive droite au lieudit "Haut de la Folie". La carte IGN actuelle a abandonné l'appellation "la Folie" pour le
    Hydrographies :
    la Loire
    Description :
    Situé rive droite, à un kilomètre à l'ouest du bourg de la Celle-sur-Loire, le port de la Celle n'a
    Typologies :
    port de rive : port aménagé et appareillé directement sur la rive du fleuve. Il n'y a pas de levée
    Localisation :
    La Celle-sur-Loire - le Port - isolé
    Titre courant :
    Port dit port de la Celle
    Illustration :
    Vichy levée en 1727-1730 sous la conduite du sieur Matthieu. Détail. (école nationale des Ponts-et Extrait du cadastre napoléonien, vers 1835. Mention du Chemin du Port reliant le bourg à la Loire
  • Port dit port refuge de la Vrille
    Port dit port refuge de la Vrille Neuvy-sur-Loire - le Port - en village
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    Dans son projet de port à Neuvy rédigé le 14 mai 1784, l'ingénieur Normand rapporte que la rivière de la Vrille offre une gare sûre pour les bateaux. Il propose en outre de stabiliser son embouchure au moyen de pieux. La même année, l'ingénieur Bouchet estime également que la Vrille est une gare escellente lors des grandes inondations ou de la débâcle des glaces. En 1813, des dégradations causées par les crues sont signalées sur environ 200 mètres de la levée de la rivière de la Vrille. L'utilisation de la rivière comme gare est confirmée à cette date. On projette d'élargir le lit de la Vrille en 1000 m x 20 m "qui formerait un port sur les deux rives de la Vrille". Le revêtement de perrés des berges de l'embouchure de la rivière pourraient dater de cette période mais les archives ne précisent pas si des travaux sont alors réellement réalisés. La rivière est encore utilisée comme gare refuge en 1839 (on déplore son manque de superficie) et en 1852 (mention sur la carte de Coumes). La réalisation
    Hydrographies :
    la) ; Vrille Loire
    Observation :
    Non repéré par la DIREN.
    Référence documentaire :
    départementale de l'équipement de la Nièvre, Nevers). (cf. illustration n° IVR24_20125800204NUCA). l'équipement de la Nièvre, Nevers, Boite 70). (cf. illustration n° IVR24_20125800215NUCA). Encre et aquarelle sur calque, Ech. 0,0005 m pm, 1881. Par Harel de la Noé (ingénieur). (direction départementale de l'équipement de la Nièvre, Nevers, Boite 70). (cf. illustration n° IVR24_20125800216NUCA).
    Description :
    Le port refuge de la Vrille est situé rive droite, à l'embouchure de la rivière de la Vrille, en face de la Centrale électrique de Belleville-sur-Loire. Nous n'avons aucune information relative à la
    Titre courant :
    Port dit port refuge de la Vrille
    Illustration :
    Extrait de la carte de la Loire de l'ingénieur Coumes (1852) avec ajouts de 1911. Mention de la gare de Neuvy. (direction départementale de l'équipement de la Nièvre, Nevers). IVR24_20125800204NUCA Plan du port de Neuvy et de la rivière de la Vrille, 31 mai 1881, ingénieur ordinaire Harel de la Noé. (direction départementale de l'équipement de la Nièvre, Nevers, Boite 70). IVR24_20125800216NUCA Le port de Neuvy et la rivière de la Vrille, 9 août 1895, ingénieur ordinaire Sigault. (direction départementale de l'équipement de la Nièvre, Nevers, Boite 70). IVR24_20125800215NUCA L'entrée de l'ancienne gare d'eau de la Vrille (embouchure de la rivière de la Vrille). A droite l'extrémité du port de Neuvy. En arrière plan, la Loire. IVR24_20125800604NUCA
  • Les aménagements portuaires de la Loire : commune de La Marche (Nièvre)
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune de La Marche (Nièvre) La Marche
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    Un bac assurait la traversée de la Loire entre la Nièvre (La Marche) et le Cher (Saint-Léger-le , tout près de la limite de commune avec Argenvières. Côté rive droite, ce même document signale un lieu d'embarquement (actuel lieudit "Les Cris" à l'extrémité sud de la commune) sans figurer d'ouvrage d'abordage construit. Le bac a du être abandonné durant la seconde moitié du XIXe siècle car en 1890 les municipalités de La Marche et de Saint-Léger-le-Petit réclament son rétablissement. Sans doute ont-elles obtenu barrage ou chevrette submersible en tête de l'île de La Marche (un peu en amont du bourg). Ce barrage est d'un intérêt important pour la navigation. Il a pour but de supprimer le bras gauche du fleuve pour connus sur la commune (deux cales abreuvoirs simples) sont situés vis à vis du bourg. Les sources ne
    Référence documentaire :
    Document imprimé, Ech. 1/20 000e, détail, 1852. Par Coumes (ingénieur). (site Internet de la DREAL d'exploitation de Saint-Satur, subdivision de la direction départementale des territoires de la Nièvre). (cf AN, F 14 6670. Projet d'alignement du quai de La Marche, 1845. AN, F 14 6549. Projet d'établir un barrage en tête de l'île de La Marche sur la Loire pour supprimer le bras gauche du fleuve et rejeter les eaux vers la rive droite, 1845. AD Cher, 3 S 410. Bac reliant Saint-Léger-le-Petit/Argenvières et La Marche, 1854. AD Cher, 2 Z 1209. Projet de rétablir le bac de La Marche, 1890. AD Nièvre, S 7014. Adjudications du bac de La Marche, 1822, 1828, 1834. AD Nièvre, S 7043. Bac de La Marche, 1807-1840. AD Nièvre, S 10996. Fixation des alignements des quais de Neuvy, Cosne, Pouilly, La Marche, La
    Description :
    Située rive droite, la commune de La Marche comprend deux cales abreuvoirs simples établies au niveau du bourg et distantes de 200 mètres environ. On note la présence de marques de crues sur
    Localisation :
    La Marche
    Titre courant :
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune de La Marche (Nièvre)
    Illustration :
    Carte de la Loire avec mention des bacs, 11 décembre 1833, ingénieur en chef des Ponts-et-Chaussées du département du Cher : détail sur La Marche. (archives nationales, F 14 6549 Plan de situation du bac entre les communes de Saint-Léger-le-Petit et Argenvières (Cher) et La Plan général de la Loire, défense des rives entre le Bec d'Allier et Briare dressé le 19 avril 1859 par l'ingénieur ordinaire Biard. Détail sur Argenvières (Cher) et la Marche (Nièvre Marques de crues sur l'escalier de l'église de La Marche : 1846, 1866 et 1907 Extrait de la carte de la Loire dressée par l'ingénieur Coumes, édition de 1852. (site Internet de la DREAL Centre). IVR24_20125800234NUCA
  • Les aménagements portuaires de la Loire : commune de La Celle-sur-Loire (Nièvre)
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune de La Celle-sur-Loire (Nièvre) La Celle-sur-Loire
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    Un bac reliait le port de la Madeleine (Léré, rive gauche) à la Celle-sur-Loire (rive droite). Le la Révolution, ce bac appartient au chapitre de Saint-Martin de Léré et aux religieuses de Notre-Dame des Roches (paroisse de la Celle). A partir de 1791, le passage est géré par l'Etat. En 1801, la
    Référence documentaire :
    (ingénieur). (centre d'exploitation de Saint-Satur, subdivision de la direction départementale des territoires de la Nièvre). (cf. illustration n° IVR24_20125800221NUCA). Document imprimé, Ech. 1/20 000e, détail, 1852. Par Coumes (ingénieur). (site Internet de la DREAL AD Cher, 22 G 13. Titres du passage par eau sur la Loire à l'endroit de la Madeleine et de la Celle BN, Cartes et Plans, Ge DD 2987 n° 1218. Carte du cours de la Loire depuis la ville de la Charité : mention des levées et de certains ports dont celui de la Celle. AD Cher, 3 S 140. Procès-verbal de visite du bac de la Celle / la Madeleine, 18 ventôse an 9 Miejac, Emmanuelle, "Histoire des franchissements de la Loire entre Cosne-sur-Loire et Gien du XIIe Bac de la Celle/la Madeleine, cahier des charges, 1877-1885.
    Description :
    La commune de la Celle-sur-Loire bénéficiait d'un port de bac situé à l'emplacement de l'actuel
    Localisation :
    La Celle-sur-Loire
    Titre courant :
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune de La Celle-sur-Loire (Nièvre)
    Illustration :
    Carte de la Loire (section située entre Sancerre et Beaulieu-sur-Loire) avec mention des bacs, 11 reliant la Celle à la Madeleine. IVR24_20121800695NUCA Plan général de la Loire à l'état d'étiage en 1834 par l'ingénieur en chef du département complété Extrait de la carte de la Loire de l'ingénieur Coumes, édition de 1852. (site Internet de la DREAL
  • Les aménagements portuaires de la Loire : commune de La Charité-sur-Loire (Nièvre)
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune de La Charité-sur-Loire (Nièvre) La Charité-sur-Loire
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    Jusqu'à la seconde moitié du XVIIe siècle, le chenal principal de la Loire entre la Charité-sur -Loire et la Chapelle-Montlinard semble être situé côté rive gauche. Une chevrette (digue) est alors construite entre l'extrémité sud de l'île de l'Ours et la rive gauche afin de diriger les eaux du fleuve et la navigation vers la ville de la Charité (rive droite) et de protéger l'île des assauts de la Loire . En 1744, on déplore que la chevrette occasionne, pendant les grandes eaux, des dégâts importants du côté de la ville qui est sans quai et sans défense. Les échevins sollicitent alors la construction d'un quai pour défendre la ville et pour que « les habitants puissent avoir l'usage d'un port". Ces quais ne sont réalisés qu'à partir de l'année 1778 sous la direction de l'ingénieur en chef Normand. Ils sont reconstruits à partir de 1839 d'après un projet proposé par l'ingénieur ordinaire Joncoumont. La chevrette subit plusieurs campagnes de travaux au cours du XIXe siècle : projet de la prolonger en 1838 (la
    Référence documentaire :
    Détail, 2005. (archives municipales de La Charité-sur-Loire). (cf. illustration n la direction départementale des territoires de la Nièvre). (cf. illustration n° IVR24_20125800292NUCA). départementale de l'équipement de la Nièvre, Nevers). (cf. illustration n° IVR24_20125800293NUCA). Biard (ingénieur). (centre d'exploitation de Saint-Satur, subdivision de la direction départementale des territoires de la Nièvre). (cf. illustration n° IVR24_20125800190NUCA). Carte postale ancienne. (musée de la Loire, Cosne-Cours-sur-Loire). (cf. illustration n Carte postale ancienne. (musée de la Loire, Cosne-Cours-sur-Loire). (cf. illustration n Gravure. Par Rauch (dessinateur) ; Schroeder (graveur). (archives départementales de la Nièvre, 2 Fi La Charité n° 44). (cf. illustration n° IVR24_20125800463NUCA). de La Charité-sur-Loire, 1 S 1). (cf. illustration n° IVR24_20125800300NUCA).
    Description :
    Située sur la rive droite et sur l'île dénommée "faubourg", la ville de La Charité-sur-Loire bénéficiait de plusieurs ports : le port de la Saulaie ou port au Bois et le port de la tête de l'Ours établis
    Localisation :
    La Charité-sur-Loire
    Titre courant :
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune de La Charité-sur-Loire (Nièvre)
    Illustration :
    La Charité en 1640 d'après Claude Chastillon. IVR24_20125800538NUCA La Loire et la ville de La Charité en 1650 par Mérain. (archives départementales de la Nièvre, 1 Fi La Charité sur Loire 4). IVR24_20125800471NUCA Vichy, levée en 1727-1730 sous la direction du sieur Matthieu. Détail. (école nationale des Ponts-et Atlas de Trudaine, 1744-1751, détail sur la Charité et la Chapelle-Montlinard. (archives nationales Extrait de l'Atlas de Trudaine, 1745-1780. Route de Herry à La Charité. (archives nationales, F 14 Redressement du lit de la rivière de Loire depuis le pont de la Charité jusqu'à la tête des Plan de la continuation de la levée d'Espagne vis à vis de la ville de la Charité, non daté (vers Plan de la ville de La Charité et de ses environs, fin du XVIIIe siècle (après 1789). (archives municipales de La Charité-sur-Loire, 1 S 1). IVR24_20125800300NUCA
  • Port dit port au Bois ou port de la Saulaie
    Port dit port au Bois ou port de la Saulaie La Charité-sur-Loire - Ile du Faubourg - Ile du Faubourg - en ville
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    Les dénominations "port de la Saulaie" et "port au Bois" désignent des aménagements portuaires situés sur la partie aval de l'île de La Charité. Le premier est mentionné jusqu'au début des années 1840 tandis que le second apparaît au milieu des mêmes années 1840, ce qui pourrait signifier que la semble en effet que le port de la Saulaie occupait un espace moins grand et établi un peu plus à l'ouest que celui du port au Bois. Le plan de 1840 le situe sur la partie nord ouest de l'île tandis que le port au Bois occupe toute la partie nord (aval) de l'île (plans de 1846 et 1868). Un plan daté de la fin du XVIIIe siècle (vers 1787) figure déjà des berges maçonnées (perrés) sur la partie aval de l'île aux "perrés du port au Bois de marine de l'île de La Charité" que l'ingénieur Normand compare en 1789 également été réalisés à la même période, durant les années 1780. A La Charité, le cadastre napoléonien de 1818 mentionne sur l'île des ouvrages d'abordage sur la rive située du côté du bras gauche du fleuve
    Hydrographies :
    la Loire
    Référence documentaire :
    départementales de la Nièvre, S 10994). (cf. illustration n° IVR24_20125800506NUCA). de la Nièvre, S 3064). (cf. illustration n° IVR24_20125800516NUCA). la direction départementale des territoires de la Nièvre). (cf. illustration n° IVR24_20125800292NUCA). Biard (ingénieur). (centre d'exploitation de Saint-Satur, subdivision de la direction départementale des territoires de la Nièvre). (cf. illustration n° IVR24_20125800190NUCA). départementale de l'équipement de la Nièvre, Nevers). (cf. illustration n° IVR24_20125800293NUCA).
    Canton :
    La Charité-sur-Loire
    Description :
    Situé sur l'île de La Charité, en aval des ponts, le port de la Saulaie ou port au Bois comprend
    Typologies :
    port de rive : port aménagé et appareillé directement sur la rive du fleuve. Il n'y a pas de levée
    Localisation :
    La Charité-sur-Loire - Ile du Faubourg - Ile du Faubourg - en ville
    Titre courant :
    Port dit port au Bois ou port de la Saulaie
    Illustration :
    Plan de la continuation de la levée d'Espagne vis à vis de la ville de la Charité, non daté (vers Plan géométrique de la Loire à l'état d'étiage dans l'année 1834, détail sur La Charité. (archives départementales de la Nièvre, S 3064). IVR24_20125800516NUCA Plan de l'île de La Charité dressé par l'ingénieur de l'arrondissement de Sancerre Ducros, 8 novembre 1840. Mention du port de la Saulaie. (archives nationales, F 14 6550). IVR24_20125800302NUCA Plan d'ensemble des quais de La Charité dressé le 18 juin 1846 par l'ingénieur en chef Mutrécy -Maréchal. (archives départementales de la Nièvre, S 10994). IVR24_20125800506NUCA Extrait de la carte de la Loire dressée par l'ingénieur Coumes en 1852 et complétée en 1911 . (direction départementale de l'équipement de la Nièvre, Nevers). IVR24_20125800293NUCA Plan général de la Loire, défense des rives entre le Bec d'Allier et Briare, 19 avril 1859
  • Cale dite cale abreuvoir simple de la Blanchisserie
    Cale dite cale abreuvoir simple de la Blanchisserie Nevers - rue de la Blanchisserie - en ville
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    nouveau pont sur la Loire (1770-1776). Il est notamment mentionné sur un plan de situation des ouvrages du plateaux de la Bonne Dame (aval du pont) et de la Blanchisserie (amont du pont). Deux rampes assuraient plateaux, établis avec les remblais de l'île aux Boeufs supprimée pour la construction du pont, furent plantés d'arbres et de charmilles pour en faire une promenade publique. Cet état est représenté sur la vue aérienne de Villemin de 1849. En amont du pont, les ouvrages de la rive gauche subissent des dégâts importants lors de la crue du 13 novembre 1790 qui emporte également une partie du pont sur la Loire. Le plan dressé en février 1791 montre que la cale simple située en amont du pont n'existe plus. L'ouvrage est 1861, au moment de la réalisation de l'embranchement du canal latéral à la la Loire (levée de la Blanchisserie). Lors des travaux importants de l'embranchement du canal, la cale abreuvoir simple est conservée
    Hydrographies :
    la Loire
    Observation :
    Ouvrage non repéré par la Diren.
    Référence documentaire :
    Encre et aquarelle sur papier, Ech. de 80 toises, 62 x 71 cm. (archives départementales de la Encre et aquarelle sur papier, Ech. 0,0005 m pm, 1857, détail. (archives départementales de la départementales de la Nièvre, S 8884). (cf. illustration n° IVR24_20125800448NUCA). départementale de l'équipement de la Nièvre, Nevers). (cf. illustration n° IVR24_20125800393NUCA). (ingénieur). (archives départementales de la Nièvre, S 634). (cf. illustration n° IVR24_20125800389NUCA).
    Description :
    Située rive gauche, dans l'enceinte du camping installé en amont du pont, la cale abreuvoir simple
    Localisation :
    Nevers - rue de la Blanchisserie - en ville
    Titre courant :
    Cale dite cale abreuvoir simple de la Blanchisserie
    Illustration :
    La traversée de la Loire à Nevers avec la localisation des ports reportés sur un fond de plan de la Nièvre, S 634). IVR24_20125800533NUCA Plan des environs du pont de Nevers et d'une levée projetée pour empêcher la rivière d'attaquer les ouvrages et se porter dans le val Saint-Antoine par la brèche, ingénieur Martin, 25 février 1791. Détail Plan général des ponts de Nevers sur la Loire avec les chemins, quais, ports, levées et autres ouvrages à leurs abords, par l'ingénieur Coinchon, 8 janvier 1812. Détail. (archives départementales de la Voyage aérien sur la Loire et ses bords, dessin de Guesdon, 1848-1849. Détail. La cale représentée n'est pas l'ouvrage de la présente notice mais un ouvrage situé plus en amont et détruit aujourd'hui Plan général de la Loire aux abords de Nevers par l'ingénieur ordinaire Verdevoye, 23 janvier 1854 . Détail sur les abords du pont sur la Loire côté rive gauche. (direction départementale de l'équipement de
  • Cale dite cale abreuvoir simple de la Bonne Dame
    Cale dite cale abreuvoir simple de la Bonne Dame Nevers - rue du Plateau-de-la-Bonne-Dame - en ville
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    L'ouvrage est construit au tout début des années 1770, au moment des travaux du nouveau pont sur la en amont du pont. Les deux cales abreuvoirs assuraient un embarquement depuis les plateaux de la Bonne Dame (aval du pont) et de la Blanchisserie (amont du pont). Deux rampes assuraient l'accès à ces , établis avec les remblais de l'île aux Boeufs supprimée pour la construction du pont, furent plantés n'affectèrent pas la rive gauche puisqu'ils ne concernaient que les sept arches situées du côté de la ville.
    Hydrographies :
    la Loire
    Observation :
    N° de l'ouvrage dans la base Diren : n° 58194-5.
    Référence documentaire :
    Encre et aquarelle sur papier, Ech. de 80 toises, 62 x 71 cm. (archives départementales de la départementale de l'équipement de la Nièvre, Nevers). (cf. illustration n° IVR24_20125800393NUCA). (ingénieur). (archives départementales de la Nièvre, S 634). (cf. illustration n° IVR24_20125800389NUCA).
    Description :
    Située rive gauche, en aval du pont, la cale abreuvoir simple est orientée vers l'aval. Elle mesure la terre et l'herbe. Le pavage est quasi inexistant.
    Localisation :
    Nevers - rue du Plateau-de-la-Bonne-Dame - en ville
    Titre courant :
    Cale dite cale abreuvoir simple de la Bonne Dame
    Illustration :
    la Nièvre, S 634). IVR24_20125800533NUCA Plan des environs du pont de Nevers et d'une levée projetée pour empêcher la rivière d'attaquer les ouvrages et se porter dans le val Saint-Antoine par la brèche, ingénieur Martin, 25 février 1791. Détail Plan général des ponts de Nevers sur la Loire avec les chemins, quais, ports, levées et autres Plan général de la Loire aux abords de Nevers par l'ingénieur ordinaire Verdevoye, 23 janvier 1854 . Détail sur les abords du pont sur la Loire côté rive gauche. (direction départementale de l'équipement de la Nièvre, Nevers). IVR24_20125800393NUCA Plan général de la ville de Nevers par F. Marmet, avril 1856. Détail sur les abords du pont côté
  • Port dit port de la Nièvre (quais de Nevers)
    Port dit port de la Nièvre (quais de Nevers) Nevers - boulevard Pierre de Coubertin - en ville
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    Le port de la Nièvre longeait les rives droites de la Nièvre et de la Loire. Une inscription gravée sur une pierre d'une maison située à l'angle de la rue Casse-Cou et du quai de Mantoue rappelle d'ailleurs la présence vis à vis de la Nièvre du "quay de Loire". Contrairement au port de Médine établi sur la rive gauche de la Nièvre et réservé aux dépôts des forges de la Chaussade, le port de la Nièvre cet emplacement sert de port. A la fin du XVIIIe siècle (voir plan de 1793-1794), il est bordé du côté de la ville par un mur de quai percé d'une rampe assurant une liaison entre le port et la ville -Nicolas » durant tout le XIXe siècle. Un escalier double, reliant également la Nièvre à la ville, est siècle le long de la Loire mais aucune preuve n'a pu être apportée à ce sujet. En 1813, les marchands de bois et négociants de la ville se plaignent de l'encombrement de ce port et du chemin de halage qui le l'attache des bateaux. Un arrêté préfectoral précise le 22 juillet 1813 que ce port appartient à la ville
    Hydrographies :
    la) ; Nièvre Loire
    Référence documentaire :
    départementale de l'équipement de la Nièvre, Nevers). (cf. illustration n° IVR24_20125800395NUCA). Photographie ancienne. (service du patrimoine de la ville de Nevers). (cf. illustration n Carte postale ancienne. (service du patrimoine de la ville de Nevers). (cf. illustration n départementales de la Nièvre, 10 J 98). (cf. illustration n° IVR24_20125800435NUCA). ). (archives départementales de la Nièvre, S 633). (cf. illustration n° IVR24_20125800388NUCA). Photographie ancienne. (archives départementales de la Nièvre, 2 Fi Nevers 844). (cf. illustration départementales de la Nièvre, S 4823). (cf. illustration n° IVR24_20125800510NUCA). . Par Coinchon (ingénieur). (archives départementales de la Nièvre, S 634). (cf. illustration n Encre sur papier, 34,5 x 19,5 cm. (archives départementales de la Nièvre, S 7054). (cf Carte postale ancienne colorisée. (archives départementales de la Nièvre, 2 Fi Nevers 6992). (cf
    Description :
    Situé rive droite, à l'embouchure de la Nièvre dans la Loire, le Port de la Nièvre mesurait environ 270 mètres de long (depuis l'île des Pâtis jusqu'au pont de Loire). Le port était établi à la fois sur les rives de la Nièvre et de la Loire. Avec la construction du pont Mal Placé (1865), le port est recouvert par la déviation de la RN 7 entre 1958 et 1962.
    Typologies :
    port de rive : port aménagé et appareillé directement sur la rive du fleuve. Il n'y a pas de levée
    Titre courant :
    Port dit port de la Nièvre (quais de Nevers)
    Illustration :
    La traversée de la Loire à Nevers avec la localisation des ports reportés sur un fond de plan de Plan général des Ponts de Nevers sur la Loire avec les chemins, quais, ports, levées et autres ouvrages à leurs abords, 8 janvier 1812, ingénieur Coinchon. (archives départementales de la Nièvre, S 634 Plan général des abords de la levée du port de Nevers au coteau de Saint-Eloi présenté par l'ingénieur ordinaire Tibord le 4 février 1812. Détail sur l'embouchure de la Nièvre.. (archives départementales de la Nièvre, S 633). IVR24_20125800388NUCA Plan des quais de Loire, 8 août 1827. Détail sur la section située en amont du pont (port de Nièvre Plan du port de Médine, non daté (1er quart XIXe siècle). (archives départementales de la Nièvre départementales de la Nièvre, S 7054). IVR24_20125800486NUCA Plan général de la Loire aux abords de Nevers par l'ingénieur ordinaire Verdevoye, 23 janvier 1854
  • Port dit port refuge (ou gare) de la Nièvre
    Port dit port refuge (ou gare) de la Nièvre Nevers - quai de Médine - en ville
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    L'embouchure de la Nièvre à Nevers a probablement été utilisée comme abri à bateaux pendant des protégé des assauts du fleuve par la levée de Médine dont on ne connaît pas la date de construction et qui a été modifiée et exhaussée en 1862-1865 lors des travaux de défense de la ville puis écornée par l'implantation de la Maison de la Culture à la fin des années 1960. Au début du XIXe siècle, l'utilisation de la Nièvre comme refuge et port est bien établie et un arrêté préfectoral relatif à la police et à la navigation dans la gare de la Nièvre est prescrit le 6 octobre 1819. Ce document précise qu'il importe mariniers sont notamment tenus de réserver au milieu de la gare un passage commode pour la circulation et de laisser l'entrée du bassin libre d'accès. A cette date, seule la partie située en aval du Pont Madame est occupée et on projette d'augmenter les dimensions de la gare en la prolongeant vers l'amont. En 1822 , l'inspecteur général de la navigation déplore de nouveau l'encombrement de la gare et propose un arrêté
    Hydrographies :
    la) : Nièvre Loire
    Référence documentaire :
    Reproduction d'un dessin non daté (début XIXe siècle ?). (archives départementales de la Nièvre, 2 départementale de l'équipement de la Nièvre, Nevers). (cf. illustration n° IVR24_20125800395NUCA). Carte postale ancienne. (musée de la Loire, Cosne-Cours-sur-Loire). (cf. illustration n Orthophoto du Ministère de la Construction, mission 2087, 1954. (archives départementales de la Orthophoto du Ministère de la Construction, mission 6086, cliché 2057, année 1967. (archives départementales de la Nièvre, Fi vrac boite 6). (cf. illustration n° IVR24_20125800442NUCAB). Carte postale ancienne. (service du patrimoine de la ville de Nevers). (cf. illustration n départementales de la Nièvre, 10 J 98). (cf. illustration n° IVR24_20125800435NUCA). Photographie aérienne, non datée. (archives départementales de la Nièvre, 2 Fi Nevers 1572). (cf départementales de la Nièvre, 2 Fi Nevers 827. Fonds Belile n° 769). (cf. illustration n° IVR24_20125800446NUCAB).
    Description :
    Située à l'embouchure de la rivière de la Nièvre (rive droite), la gare d'eau mesurait environ 35 ) suivant les deux bras principaux de la rivière. Sur les berges de la gare étaient établis deux ports : le port de Médine (rive gauche) et le port de la Nièvre (rive droite). Ces deux ports ont été étudiés individuellement. La gare n'existe plus aujourd'hui.
    Titre courant :
    Port dit port refuge (ou gare) de la Nièvre
    Illustration :
    La traversée de la Loire à Nevers avec la localisation des ports reportés sur un fond de plan de Nevers en 1566 par Amédée Jullien (d'après un dessin conservé à la Bibliothèque Nationales Plan général des abords de la levée du port de Neversau coteau de Saint-Eloi, 4 février 1812 , ingénieur ordinaire Tibord. Détail sur l'embouchure de la Nièvre. (archives départementales de la Nièvre, S départementales de la Nièvre, 10 J 98). IVR24_20125800435NUCA Dessin représentant la gare de la Nièvre vue depuis le pont sur la Loire, non daté (début XIXe siècle ?), non signé. (archives départementales de la Nièvre, 2 Fi Nevers 2688). IVR24_20125800386NUCA Voyage aérien sur la Loire et ses bords par Guesdon, 1848-1849. Détail. (médiathèque de Nevers Plan général de la Loire aux abords de Nevers par l'ingénieur ordinaire Verdevoye, 23 janvier 1854 . Détail. (direction départementale de l'équipement de la Nièvre, Nevers). IVR24_20125800395NUCA
  • Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Myennes (Nièvre)
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Myennes (Nièvre) Myennes
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    , emplacement supposé du port de Myennes. La légende du plan de l'isle de Cosne de 1836 nous apprend qu'au tout transporter les marchandises par bateaux du port de Rognon à la ville de Cosne. Il est également précisé que
    Référence documentaire :
    Document imprimé, Ech. 1/20 000e, 1852, détail. Par Coumes (ingénieur). (site Internet de la DREAL AN, F 14 589. Rapport de la tournée d'inspection du 29 avril 1813 : ports de Cosne et de Myennes. AD Cher, 3 S 405. Rapport sur la Loire de Roanne à Briare dressé par l'ingénieur en chef Mazoyer relatifs à la Loire (Roanne à Briare) dressé en 1913-1914 : mention de travaux au port de Myennes en 1887 détériorées par les eaux lors de la crue de 1866. AD Nièvre, S 10976. Lettre du maire de Myennes au préfet de la Nièvre au sujet de la chaussée du Musée de la Marine de Loire de Cosne-Cours-sur-Loire. Statistiques de la navigation, registre des
    Description :
    Située rive droite, la commune de Myennes bénéficiait d'un port.
    Titre courant :
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Myennes (Nièvre)
    Illustration :
    Plan de l'isle de Cosne et de la Loire depuis l'extrémité de cette île au château de Myennes, 10 Extrait de la carte de la Loire dressée par l'ingénieur Coumes, édition de 1852. (site Internet de la DREAL Centre). IVR24_20125800223NUCA
  • Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Fourchambault (Nièvre)
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Fourchambault (Nièvre) Fourchambault
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    La commune de Fourchambault a officiellement été créée en 1855 à partir de territoires issus des communes environnantes de Garchizy, Marzy et Varennes-Vauzelles. La ville doit son origine à la création en aménagements portaires de la commune était liée à cet établissement. Le bac qui assurait la traversée de la Loire entre Cours-les-Barres (Givry) et Fourchambault est supprimé en 1837 suite à la construction creusé sur la commune de Cours-les-Barres pour relier le canal latéral à la Loire à la rive gauche du fleuve (lieudit Givry). Un chenal est alors aménagé dans le lit de la Loire pour faciliter la traversée du fleuve et l'accès aux usines de Fourchambault situées sur la rive droite. Ce chenal est établi grâce à la mise en place d'un épi submersible relié à la rive gauche du fleuve et mesurant environ 800 considérables menés au milieu du XIXe siècle pour aménager la traversée de la Loire entre l'écluse de Givry et la plupart du temps de faire passer les marchandises sur le pont". Dans un rapport rédigé en 1901
    Référence documentaire :
    départementale de l'équipement de la Nièvre, Nevers). (cf. illustration n° IVR24_20125800566NUCA). Encre et gouache sur papier, format irrégulier (135 cm de long). (archives départementales de la , 1912. Photographie ancienne. (archives départementales de la Nièvre). (cf. illustration n Carte postale ancienne. (musée de la Loire, Cosne-Cours-sur-Loire). (cf. illustration n Orthophoto de la Société Française de stéréotopographie, cliché du 14 septembre 1946. (archives départementales de la Nièvre, Fi vrac boite 19). (cf. illustration n° IVR24_20125800440NUCAB). de la Nièvre, S 3064). (cf. illustration n° IVR24_20125800518NUCA). Encre et gouache sur papier, format irrégulier (135 cm de long). (archives départementales de la AN, F 14 6549. Projet relatif à l'établissement du chenal de Fourchambault et la communication du AN, F 14 6549. Mémoire sur l'amélioration de la Loire du Bec d'Allier à Orléans par le service
    Description :
    Située rive droite, la commune de Fourchambault a bénéficié d'un port privé subordonné aux usines métallurgiques de la localité à partir des années 1820 (port des usines de Fourchambault) et d'un port public à
    Titre courant :
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Fourchambault (Nièvre)
    Illustration :
    Vichy, levée en 1727-1730 sous la conduite du sieur Matthieu. Détail sur le port de Givry et Carte du cours de la Loire depuis Coulanges jusqu'au Pont de Cé, vers 1755. Planche 31 : Givry et Carte de la Loire, XVIIIe siècle. Détail sur le port de Givry et Fourchambault. (archives Carte de la Loire avec mention des bacs, 11 décembre 1833, ingénieur en chef des Ponts-et-Chaussées Plan géométrique de la Loire à l'état d'étiage dans l'année 1834, détail sur Fourchambault et Givry . (archives départementales de la Nièvre, S 3064). IVR24_20125800518NUCA Plan de la Loire entre Givry et Fourchambault, 20 avril 1846, ingénieur en chef. Détail. (archives la Nièvre, Nevers). IVR24_20125800566NUCA Demande de la commune de Fourchambault de classer comme port la surface remblayée en scories et de prélever un droit de stationnement pour les marchandises, 1871? (archives départementales de la Nièvre, S
  • Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Nevers (Nièvre)
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Nevers (Nièvre) Nevers
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    La ville de Nevers est établie sur le coteau surplombant la Loire, à la confluence de la Nièvre et du fleuve. La présence de la route royale n° 7 reliant Paris à Antibes (RN 7, actuelle route D 907 ), et la proximité de la Loire et de l'Allier, placent la ville sur une zone de passage reliant le sud -est (Auvergne et Lyonnais) à Paris et à la Basse Loire. Cependant, jusqu'à la fin du XVIIIe siècle le coteau du côté de la rive droite, la Loire avait autrefois tendance à divaguer dans la plaine du côté opposé, où rien ne l'arrêtait, et les habitants ont dû lutter contre cette tendance. Lors d'une visite des ponts de Loire en 1599, on se demande ce qu'il convient de faire pour « retenir la rivière en engagées pour « tenir et entretenir la Loire dans son ancien cours et canal de sorte qu'elle passe sous les ponts de la ville et qu'ils ne deviennent pas inutiles ». Des efforts importants sont ainsi menés pour début du XVIIe siècle, des levées sont édifiées sur la rive gauche : - La levée de Saint-Antoine en
    Référence documentaire :
    Photographie ancienne. (archives départementales de la Nièvre, 2 Fi Nevers n° 5136). (cf Gravure, 66 x 31 cm, détail. (archives départementales de la Nièvre, 1 Fi Nevers 51 D). (cf Gravure, 44 x 23,5 cm. Par Silvestre, Israël. (archives départementales de la Nièvre, 1 Fi Nevers In : Jullien, Amédée, ' La Nièvre à travers le Passé ', 1883, Nevers, planche n° 5. 36 x 26,5 cm Photographie ancienne. (archives départementales de la Nièvre, 2 Fi Nevers n° 3687). (cf Photographie ancienne, 31 x 18 cm. (archives départementales de la Nièvre, 1 Fi Nevers 53). (cf Carte postale ancienne. (archives départementales de la Nièvre, 2 Fi Nevers 837). (cf. illustration Orthophoto du Ministère de la Construction, mission 6086, cliché 2069, année 1967. (archives départementales de la Nièvre, Fi vrac boite 6). (cf. illustration n° IVR24_20125800441NUCAB). Carte postale ancienne. (musée de la Loire, Cosne-Cours-sur-Loire). (cf. illustration n
    Description :
    Etablie sur les rives droite et gauche de la Loire, la ville de Nevers disposait des aménagements tablier à quai incliné - le port de Médine équipé d'une cale abreuvoir simple - la gare (ou port refuge ) de la Nièvre (actuellement comblée) - les quais de Nevers composés d'une cale en tablier à quai incliné et d'une cale abreuvoir double à tablier haut et englobant deux ports, ceux de la Nièvre (détruit simple en aval La ville bénéficiait également d'un port créé lors du creusement de l'embranchement du canal latéral à la Loire, le port de jonction (rive gauche, en amont du pont). Celui-ci ne fait pas l'objet d'une notice car il ne fait pas partie des aménagements portuaires de la Loire.
    Titre courant :
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Nevers (Nièvre)
    Illustration :
    La traversée de la Loire à Nevers avec la localisation des ports reportés sur un fond de plan de Nevers en 1566 par Amédée Jullien (d'après un dessin conservé à la Bibliothèque Nationales Plan de Nevers, probablement fin du XVIe siècle. (archives départementales de la Nièvre, 1 Fi Aspect de la ville episcopalle de Nevers capitalle de Nivernois, Claude Chastillon, 1645. (archives départementales de la Nièvre, 1 Fi Nevers 48B). IVR24_20125800473NUCA Rive droite de la ville de Nevers, gravure d'Israel Silvestre, seconde moitié du XVIIe siècle . (archives départementales de la Nièvre, 1 Fi Nevers 50). IVR24_20125800474NUCA Nevers, gravure du XVIIe siècle. (archives départementales de la Nièvre, 1 Fi Nevers 51 D Nevers au XVIIe siècle. Détail. (archives départementales de la Nièvre, 1 Fi Nevers 51 D Vichy, levée entre 1727 et 1730 sous la conduite du sieur Matthieu. Détail.Détail sur la ville de Nevers
  • Cale dite cale abreuvoir simple (port au Bois ou de la Saulaie)
    Cale dite cale abreuvoir simple (port au Bois ou de la Saulaie) La Charité-sur-Loire - Ile du Faubourg - quai de la Saulaie - en ville
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    Une cale abreuvoir simple est mentionnée à cet emplacement à partir de la fin du XVIIIe siècle mais
    Hydrographies :
    la Loire
    Observation :
    N° de l'ouvrage dans la base Diren : n° 58059-5.
    Référence documentaire :
    départementales de la Nièvre, S 10994). (cf. illustration n° IVR24_20125800506NUCA). la direction départementale des territoires de la Nièvre). (cf. illustration n° IVR24_20125800292NUCA). départementale de l'équipement de la Nièvre, Nevers). (cf. illustration n° IVR24_20125800293NUCA).
    Canton :
    La Charité-sur-Loire
    Description :
    Située sur lîle de La Charité, en aval du pont et côté du bras droit du fleuve, la cale abreuvoir présente sous la forme de deux bandes pavées de 1,30 m de largeur chacune, séparées par un espace de 1,30 m non pavé. En pied de cale, les derniers mètres sont pavés sur toute la largeur de l'ouvrage.
    Localisation :
    La Charité-sur-Loire - Ile du Faubourg - quai de la Saulaie - en ville
    Titre courant :
    Cale dite cale abreuvoir simple (port au Bois ou de la Saulaie)
    Illustration :
    Plan de la continuation de la levée d'Espagne vis à vis de la ville de la Charité, non daté (vers Plan d'ensemble des quais de La Charité dressé le 18 juin 1846 par l'ingénieur en chef Mutrécy -Maréchal. (archives départementales de la Nièvre, S 10994). IVR24_20125800506NUCA Extrait de la carte de la Loire dressée par l'ingénieur Coumes en 1852 et complétée en 1911 . (direction départementale de l'équipement de la Nièvre, Nevers). IVR24_20125800293NUCA Plan de l'île de La Charité, 6 avril 1868, détail. Mention de trois cales abreuvoirs simples et du Port au Bois. (centre d'exploitation de Saint-Satur, subdivision de la direction départementale des territoires de la Nièvre). IVR24_20125800292NUCA
  • Port dit port de la Tête de l'Ours (ou de l'Ourthe)
    Port dit port de la Tête de l'Ours (ou de l'Ourthe) La Charité-sur-Loire - Ile du Faubourg - quai Léopold Sédar-Senghor - en ville
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    L'île de La Charité, et particulièrement sa partie amont, a toujours été sujette aux assauts endroit. Un plan de la fin du XVIIIe siècle (vers 1787) apporte quelques précisions à ce sujet en figurant des berges maçonnées (perrés) sur quasiment tout le pourtour de l'île (excepté la rive située en aval du pont côté bras gauche du fleuve). Durant la débâcle de janvier 1789, l'éperon construit en pierre de taille à la pointe de l'île et qui partage les eaux des deux bras de la Loire est fortement (3,25 m). Il est urgent de le faire réparer pour éviter que l'île ne soit emportée. La partie amont de l'île de La Charité bénéficiait de plusieurs sites d'embarquement et de débarquement de marchandises marchandises destinés à la navigation" (côté bras droit du fleuve). Il mentionne également une cale abreuvoir de ces sites correspond à ce que les documents anciens dénomment "port de la tête de l'Ours" même si l'activité paraît se concentrer du côté du bras droit du fleuve, en face de la ville. En l'an 13 (1805), un
    Hydrographies :
    la Loire
    Référence documentaire :
    départementales de la Nièvre, S 10994). (cf. illustration n° IVR24_20125800507NUCA). départementales de la Nièvre, S 10994). (cf. illustration n° IVR24_20125800506NUCA). de la Nièvre, S 3064). (cf. illustration n° IVR24_20125800516NUCA). Encre sur papier, XVIIIe siècle. (archives municipales de La Charité-sur-Loire, 1 O 26). (cf la direction départementale des territoires de la Nièvre). (cf. illustration n° IVR24_20125800292NUCA).
    Canton :
    La Charité-sur-Loire
    Description :
    Situé sur l'île de La Charité, en amont des ponts, le port de la tête de l'Ours est relié par sa pointe (éperon) à la chevrette de La Charité. Malgré la présence attestée au milieu du XIXe siècle de . Il s'agit d'un ouvrage complètement recouvert par la végétation situé en amont du pont, côté bras droit du fleuve (ouvrage non repéré par la Diren). Quelques organeaux restent également visibles.
    Typologies :
    port de rive : port aménagé et appareillé directement sur la rive du fleuve. Il n'y a pas de levée
    Localisation :
    La Charité-sur-Loire - Ile du Faubourg - quai Léopold Sédar-Senghor - en ville
    Titre courant :
    Port dit port de la Tête de l'Ours (ou de l'Ourthe)
    Illustration :
    Plan du port de la tête de l'Ours, XVIIIe siècle. (archives municipales de La Charité-sur-Loire, 1 Plan géométrique de la Loire à l'état d'étiage dans l'année 1834, détail sur La Charité. (archives départementales de la Nièvre, S 3064). IVR24_20125800516NUCA Plan de l'île de La Charité dressé par l'ingénieur de l'arrondissement de Sancerre Ducros, 8 Plan d'ensemble des quais de La Charité dressé le 18 juin 1846 par l'ingénieur en chef Mutrécy -Maréchal. (archives départementales de la Nièvre, S 10994). IVR24_20125800506NUCA Plan d'ensemble des quais de La Charité dressé le 18 juin 1846 par l'ingénieur en chef Mutrécy -Maréchal. Détail sur l'île : port aux marchandises destinées à la navigation. (archives départementales de la Nièvre, S 10994). IVR24_20125800507NUCA Plan de l'île de La Charité, 6 avril 1868, détail. Mention de trois cales abreuvoirs simples et du
  • Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Neuvy-sur-Loire (Nièvre)
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Neuvy-sur-Loire (Nièvre) Neuvy-sur-Loire
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    La proximité de la Loire, de la grande route reliant Paris à Antibes et des nombreuses fabriques de industries se sont installées dans la localité (ocre, poteries, terres argileuses blanches, produits commerce fluvial de la localité. Sous l'Ancien Régime, les archives désignent soit la seigneurie de s'effectuait jusque sur une propriété privée et que cela n'est plus possible dorénavant. Le bac est 1890, on projette d'établir un pont sur la Loire à Neuvy mais il faut attendre 1984 pour qu'un ouvrage (poutres et caissons) soit construit à cet endroit alors que la centrale de Belleville est établie de 1979 depuis la rive gauche vers la rive droite. Des îles dépendant alors de la commune de Neuvy sont désormais très éloignées de la rive droite et il est décidé d'un commun accord que ces îles (La Glas, Gauglin penser que, malgré la perte de ces terres, la commune de Neuvy porte un regard favorable sur le rapprochement et la concentration des eaux vers son port dont l'activité commerciale est très importante. Vers
    Référence documentaire :
    Carte postale ancienne. (musée de la Batellerie, Conflans-Sainte-Honorine). (cf. illustration n Carte postale ancienne. (archives départementales de la Nièvre, 2 Fi Neuvy sur Loire n° 24). (cf Document imprimé, 21 x 12 cm. (archives départementales de la Nièvre, S 9479). (cf. illustration n de la Nièvre, S 3064). (cf. illustration n° IVR24_20125800512NUCA). départementales de la Nièvre, S 7111). (cf. illustration n° IVR24_20125800487NUCA). (ingénieur). (centre d'exploitation de Saint-Satur, subdivision de la direction départementale des territoires de la Nièvre). (cf. illustration n° IVR24_20125800207NUCA). départementale de l'équipement de la Nièvre, Nevers). (cf. illustration n° IVR24_20125800204NUCA). Photographie ancienne. (musée de la Marine de Loire, Châteauneuf-sur-Loire, M 612 A). (cf AN, F 14 462. Comptabilité navigation, état de situation, département de la Nièvre, exercices an 6
    Description :
    Située rive droite, la commune de Neuvy-sur-Loire bénéficiait d'un port important et d'une gare
    Titre courant :
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Neuvy-sur-Loire (Nièvre)
    Illustration :
    Carte du cours de la Loire depuis Coulanges jusqu'au Pont de Cé, vers 1755. Planche figurant le Carte de la Loire de la Celle-sur-Loire à Neuvy-sur-Loire, XVIIIe siècle. (archives départementales de la Nièvre, S 7111). IVR24_20125800487NUCA Plan géométrique de la Loire à l'état d'étiage dans l'année 1834, détail. (archives départementales de la Nièvre, S 3064). IVR24_20125800512NUCA Détail du plan général de la Loire à l'état d'étiage en 1834 complété en 1842 par l'ingénieur en chef Mutrécy-Maréchal. (centre d'exploitation de Saint-Satur, subdivision de la direction départementale des territoires de la Nièvre). IVR24_20125800207NUCA Extrait de la carte de la Loire de l'ingénieur Coumes (1852) avec ajouts de 1911. Mention du bac et de la gare de Neuvy. (direction départementale de l'équipement de la Nièvre, Nevers
  • Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Cosne-Cours-sur-Loire (Nièvre)
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Cosne-Cours-sur-Loire (Nièvre) Cosne-Cours-sur-Loire
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    Jusqu'au milieu du XIXe siècle, la Loire est divisée en deux bras vis-à-vis de la ville de Cosne mesurait environ 500 mètres de large sur 3200 mètres de long. Actuellement cette île est rattachée à la le bras droit du fleuve pour maintenir la navigation du côté de la ville. L'ouvrage consiste en un conduits sous la direction de l'ingénieur des Turcies et Levées de Regemortes. En 1809, l'ingénieur d'Haranguier de Quincerot propose de remplacer la chevrette par un barrage insubmersible pour s'affranchir des dépenses importantes d'entretien et de réparation de la chevrette. Le Directeur général des Ponts-et emporte au mois d'octobre de la même année 14 mètres de barrage et une partie de l'île. On abandonne alors le projet de barrage et on décide de réparer la chevrette. Un plan daté de 1822 permet de déterminer l'emplacement du barrage non abouti : sur l'île, au niveau de la ville de Cosne et placés perpendiculairement au fleuve. A l'extrémité est du barrage, on note la présence d'une grande rampe double assurant le
    Référence documentaire :
    ) ; Grenier, Auguste (ingénieur civil). (centre d'exploitation de Saint-Satur, subdivision de la direction départementale des territoires de la Nièvre). (cf. illustration n° IVR24_20125800347NUCA). ). (archives départementales de la Nièvre, 10 J 98). (cf. illustration n° IVR24_20045800203NUCA). Photographie panoramique. (archives départementales de la Nièvre). (cf. illustration n Photographie panoramique. (archives départementales de la Nièvre). (cf. illustration n (ingénieur ordinaire). (centre d'exploitation de Saint-Satur, subdivision de la direction départementale des territoires de la Nièvre). (cf. illustration n° IVR24_20125800192NUCA). départementales de la Nièvre, 3 O 171 Cosne). (cf. illustration n° IVR24_20125800524NUCA). de la Nièvre, S 3064). (cf. illustration n° IVR24_20125800511NUCA). Gravure, 20 x 13,5 cm. Par Chastillon, Claude. (archives départementales de la Nièvre, 1 Fi Cosne 3
    Description :
    Située sur la rive droite, à la confluence de la Loire et du Nohain, la ville de Cosne-Cours-sur
    Titre courant :
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Cosne-Cours-sur-Loire (Nièvre)
    Illustration :
    La ville et chasteau de Caune sur Loire, fin XVIe ou début XVIIe siècle. (archives départementales de la Nièvre, 1 Fi Cosne 3 (inv 516)). IVR24_20125800470NUCA La ville de Cosne en 1612 par Joachim Duviert. (bibliothèque nationale, Estampes. Réserve VX-23-FT Vichy, levée en 1727-1730 sous la conduite du sieur Matthieu. Détail sur Cosne. (école nationale des Vichy, levée en 1727-1730 sous la conduite du sieur Matthieu. Détail sur le Port au Bry. (école Plan joint à une lettre de l'ingénieur Régemortes adressée à Trudaine, 10 août 1751 : la Loire à Carte du cours de la Loire, XVIIIe siècle. Détail sur Cosne et le Port au Bry. (archives nationales Plan d'un ouvrage pour supprimer un des bras de la Loire vis à vis de Cosne (pour porter les eaux vers la ville), 1781. Détail. (archives nationales, F 14 1201). IVR24_20125800337NUCA Plan de l'état actuel de la grande route traversant la ville de Cosne levé en 1787. Détail (quai
  • Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Pouilly-sur-Loire (Nièvre)
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Pouilly-sur-Loire (Nièvre) Pouilly-sur-Loire
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    Un bac reliant Couargues à Pouilly-sur-Loire est attesté du XVIIe à la fin du XIXe siècle. En 1732 , un arrêt du conseil d'Etat maintient le comte d'Artois et les religieux bénédictins de la Charité , chacun dans la propriété de la moitié du bac sur la Loire au port de Pouilly. Le bac est supprimé au tout début du XXe siècle lorsqu'un pont sur la Loire est construit à cet endroit (1902). L'emplacement du par la formation d'îles et d'amoncellement de sable en face des Vallées. Ces obstacles obligent à effectuer la traversée du fleuve en plusieurs fois (de part et d'autre des îles) et on cherche l'endroit le plus propice au passage. Un second bac est mentionné sur la commune à partir de l'an 8 (1800) suite à la réclamation des habitants du hameau de Charenton qui souhaitent qu'un passage y soit établi . Malgré la proximité du bac de Pouilly (environ deux kilomètres en aval), une nouvelle traversée en Loire effectués dans le lit de la Loire pour porter les eaux du fleuve vers la rive droite, vers les ports de
    Référence documentaire :
    Carte postale ancienne. (musée de la Batellerie, Conflans-Sainte-Honorine). (cf. illustration n la direction départementale des territoires de la Nièvre). (cf. illustration n° IVR24_20121800708NUCA). Document imprimé en couleur, Ech. 1/10 000e, détail, 1878. (archives municipales de La Charité-sur (ingénieur). (centre d'exploitation de Saint-Satur, subdivision de la direction départementale des territoires de la Nièvre). (cf. illustration n° IVR24_20125800193NUCA). Carte postale ancienne. (musée de la Loire, Cosne-Cours-sur-Loire). (cf. illustration n Carte postale ancienne. (musée de la Loire, Cosne-Cours-sur-Loire). (cf. illustration n départementales de la Nièvre, S 7111). (cf. illustration n° IVR24_20125800489NUCA). . Par Biard (ingénieur). (centre d'exploitation de Saint-Satur, subdivision de la direction départementale des territoires de la Nièvre). (cf. illustration n° IVR24_20125800191NUCA).
    Description :
    Située rive droite, la commune de Pouilly-sur-Loire est à mi distance entre la source et bourg), le port de Charenton et le port des Loges. Ce dernier, situé à la limite des deux communes de
    Titre courant :
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Pouilly-sur-Loire (Nièvre)
    Illustration :
    Vichy levée en 1727-1730 sous la conduite du sieur Matthieu. Détail sur Pouilly. (école nationale des Extrait du plan de la seigneurie de Saint-Bouize, vers 1770. Mention du port de Pouilly côté rive Carte de la Loire entre Pouilly-sur-Loire et le lieudit les Girarmes, XVIIIe siècle. (archives départementales de la Nièvre, S 7111). IVR24_20125800489NUCA Carte de la Loire (entre Marseilles-les-Aubigny et Sancerre) avec mention des bacs, dressée le 11 Plan géométrique de la Loire à l'état d'étiage dans l'année 1834, détail. (archives départementales de la Nièvre, S 3064). IVR24_20125800515NUCA Plan général de la Loire à l'état d'étiage en 1834 dressé par l'ingénieur en chef du département La Loire à Pouilly-sur-Loire. Lithographie par Barat (dessinateur) et Bussière (lithographe). In 52. (Archives départementales de la Nièvre, Nevers). IVR26_20125800617NUCA
  • Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Tracy-sur-Loire (Nièvre)
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Tracy-sur-Loire (Nièvre) Tracy-sur-Loire - en écart
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    Des vestiges de deux ponts antiques ont été retrouvés dans le lit de la Loire entre Tracy-sur-Loire second en bois également mais reposant sur des piles en pierre (début de la seconde moitié du IIe siècle ap. J-C). La différence d'axe de ces deux ponts résulte probablement d'une modification du tracé du fleuve. Durant plusieurs siècles, le lieu est privé de pont sur le fleuve et la traversée s'effectue au (Saint-Satur) et la Roche (Tracy-sur-Loire) en 1834. Outre le bac cité ci-dessus, la carte de la Loire de 1833 signale la présence d'une seconde traversée du fleuve entre le bourg de Tracy et le lieudit la Gargaude (commune de Thauvenay). Ce passage est mentionné de 1807 à 1834. Enfin, un arrêt du Conseil d'Etat daté de 1731 maintient le sieur Estut dans un droit de bac sur la Loire au port de Tracy appelé le "port à la Verse" (actuellement "les Girarmes"). Ce port est également signalé sous le nom de "port à la nersse" sur le plan du comté de Sancerre dressé par Barbier en 1674. Ce dernier bac ne
    Référence documentaire :
    départementales de la Nièvre, S 7111). (cf. illustration n° IVR24_20125800488NUCA). d'exploitation de Saint-Satur, subdivision de la direction départementale des territoires de la Nièvre). (cf ), Grenier, Auguste (ingénieur). (centre d'exploitation de Saint-Satur, subdivision de la direction départementale des territoires de la Nièvre). (cf. illustration n° IVR24_20125800229NUCA). Document imprimé, Ech. 1/20 000e, détail, 1852. Par Coumes (ingénieur). (site Internet de la DREAL AN, F 14 589. Courrier du commissaire général de la navigation adressé au directeur général des bac sur la Loire au port de Tracy appelé port à la Verse, 21 janvier 1731. Dumont, Annie, Bouthier, Alain, "Franchir la Loire à l'époque gallo-romaine : les ponts de Saint -Thibault, 14 juillet 1784, par Grangier : mention de la pierre et du moellon provenant des Loges qu'il ne AD Cher, 3 S 21ter. Liste des bacs sur la Loire entre le Bec d'Allier et Léré établie par le
    Description :
    Située rive droite, la commune de Tracy-sur-Loire a bénéficié de plusieurs lieux d'abordage (de l'amont vers l'aval : port de bac de la Verse, port de bac et de commerce de Tracy, port de bac près du lieudit La Roche) mais il semble que ceux-ci n'aient pas été équipés d'ouvrages maçonnés ou que ces derniers, s'ils ont existé, ne soient plus visibles. Le port des Loges situé à la limite des communes de
    Titre courant :
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Tracy-sur-Loire (Nièvre)
    Illustration :
    Plan du comté de Sancerre par Barbier, 1674. Détail sur Tracy et le port à la Versse (ou Nersse Vichy, levée en 1727-1730 sous la conduite du sieur Matthieu. Détail. (école nationale des Ponts-et Carte de la généralité de Bourges par Trudaine, n°18, 1744-1751 : route de Paris à Bourbon l'Archambault passant par la Charité sur Loire et Sancoins. Détail sur la Gargaude (Thauvenay) et Tracy Carte du cours de la Loire depuis Coulanges jusqu'au Pont de Cé, vers 1755. Planche 37 : Saint Carte de la Loire entre Tracy-sur-Loire (Nièvre) et Saint-Thibault (Cher), XVIIIe siècle. (archives départementales de la Nièvre, S 7111). IVR24_20125800488NUCA Carte de la Loire avec mention des bacs, 11 décembre 1833, ingénieur en chef des Ponts-et-Chaussées Carte de la Loire dressée sous la direction de l'ingénieur en chef des Ponts-et-Chaussées Zeiller Extrait de la carte de la Loire dressée par l'ingénieur Coumes, édition de 1852. Détail sur Tracy
  • Cale dite cale abreuvoir simple
    Cale dite cale abreuvoir simple La Marche - le Bourg - rue de la Loire - en village
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    L'ouvrage n'est pas mentionné sur la carte de la Loire dressée par Auguste Grenier en 1851 contrairement à l'autre cale de la commune. Probablement a-t-il été établi durant la seconde moitié du XIXe
    Hydrographies :
    la Loire
    Observation :
    N° de l'ouvrage dans la base Diren : n° 58155-2.
    Référence documentaire :
    Carte postale ancienne. (archives départementales de la Nièvre, 2 Fi La Marche 16). (cf ) ; Grenier, Auguste (ingénieur). (centre d'exploitation de Saint-Satur, subdivision de la direction départementale des territoires de la Nièvre). (cf. illustration n° IVR24_20125800236NUCA).
    Canton :
    La Charité-sur-Loire
    Description :
    Située rive droite, au niveau du tumulus du village de La Marche, la cale abreuvoir simple est petit escalier est établi sur le perré bas de l'ouvrage. Le bas de la cale est en grande partie
    Localisation :
    La Marche - le Bourg - rue de la Loire - en village
    Illustration :
    Carte de la Loire dressée sous la direction de Zeiller ingénieur en chef des Ponts-et-Chaussées par Auguste Grenier, ingénieur civil, 1851. Détail sur La Marche. IVR24_20125800236NUCA Cale d'abordage sur la Loire. Carte postale ancienne. (archives départementales de la Nièvre, 2 Fi La Marche 16). IVR24_20125800460NUCAB
1 2 3 Suivant