Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 20 sur 28 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Ardentes (Indre) : église Saint-Martin, 15 verrières de Jean Mauret
    Ardentes (Indre) : église Saint-Martin, 15 verrières de Jean Mauret Ardentes - Place Stanislas Limousin - en village
    Historique :
    complétée lors d’une seconde campagne menée à la fin du siècle (bras sud et nef). Riche d’un important décor réalisés et posés par Jean Mauret dans le cadre de la restauration intérieure de l'édifice conduite de 1987 des peintures murales, la restauration de certains vitraux existants et la création de seulement deux répond à une consultation écrite prévoyant la réalisation de vitraux en bornes pour la nef et la façade ) sont réalisés à partir de février 1992 et facturés en juin suivant. A la fin de l'année 1992, une consultation écrite est lancée pour la création de l'ensemble des vitraux du chœur et du transept (devis le bras sud du transept, un vitrail supplémentaire est réalisé pour la baie 8 en janvier 1994. On
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    gravés, soit à la meules (points : baies 0, 1, 2, 5, 7, 8, 10) soit à l'acide (filets : baies 1 et 2 ). D'autres sont agrémentés de points de grisaille (baies de la nef et baie ouest). D'autres, enfin, ont été . Le vitrail de la baie 6 se distingue en particulier par la présence en son centre d'un grand aplat bleu gravé d’un maillage de points. La bordure jaune vif est soulignée d’une bande étroite de verre points gravés et de filets de jaune d’argent. La bordure, également grise opalescente, est agrémentée de petits rectangles jaunes placés horizontalement. Enfin, on remarque que les vitraux de la nef et de la baie ouest sont cernés d'un mince filet de verre gris opalescent assurant la transition entre l'opacité de la pierre et la transparence du verre.
    Dimension :
    h=240 la=75 (baie 0). h=240 la=65 (baie 1). h=240 la=71 (baie 2). h=180 la=70 (baie 3). h=180 la=70 (baie 4). h=150 la=85 (baie 5). h=120 la=40 (baie 6). h=150 la=85 (baie 7). h=169 la=90 (baie 8). h=180 la=62 (baie 9). h=170 la=85 (baie 10). h=180 la=62 (baie 11). h=180 la=62 (baie 12). h=200 la=70 (baie 13). h=180 la=62 (baie 14). Dimensions approximatives.
    Dates :
    1993 daté par source porte la date
    Illustration :
    Vue extérieure : la nef. IVR24_20113600340NUC4A Vue intérieure du choeur vers la nef. IVR24_20113600338NUC4A Vue intérieure de la nef vers le choeur. IVR24_20113600339NUC4A Vue d'ensemble de la baie 0 (choeur). IVR24_20163601585NUCA Vue d'ensemble de la baie 1. IVR24_20113600336NUC4A Vue d'ensemble de la baie 2 (choeur). IVR24_20163601586NUCA Vue d'ensemble de la baie 4 (travée droite du choeur). IVR24_20163601587NUCA Vue d'ensemble de la baie 5 (face est du bras nord du transept). IVR24_20163601589NUCA Vue d'ensemble de la baie 6 (absidiole sud). IVR24_20163601588NUCA Vue d'ensemble de la baie 7 (face ouest du bras nord du transept). IVR24_20163601590NUCA
  • Nohant-Vic (Indre) : église Sainte-Anne de Nohant, 5 verrières de Jean Mauret
    Nohant-Vic (Indre) : église Sainte-Anne de Nohant, 5 verrières de Jean Mauret Nohant-Vic - Nohant - en village
    Historique :
    soit donnée aux baies ». Un devis est alors rédigé par Jean Mauret qui prévoit la restauration d’un petit écu armorié du XVIe siècle et la réalisation de vitraux losangés dans les autres baies. La restauration de l’écu ancien). La pose de grillage de protection est aussi prévue ainsi qu’un vitrail losangé supplémentaire dans la sacristie. L’artiste propose également un second devis prévoyant des vitraux de création . Au mois d’août 1984, un ordre de service autorise les travaux et en décembre la facture de Jean Mauret adressée à la Drac Centre atteste de leur réalisation : création dans cinq baies (3,88 m² au total ) et restauration de l’écu armorié. Le vitrail de la sacristie n’a finalement pas été exécuté. On remarque que la date portée sur le vitrail d’axe (1985) ne correspond pas à celle fournie par les documents
    Canton :
    La Châtre
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Mauret : il abandonne la couleur et la peinture sur verre (grisaille) et propose dorénavant des compositions axées au dessin rigoureux. Il utilise le verre opalescent pour la première fois sur des grandes à la lumière de pénétrer par zones dans l’église et d’établir des contrastes entre la lumière et
    Dimension :
    h=195 la=58,5 (baie 0). h=70 la=55 (baie 1). h=85 la=33 (baie 2). h=170 la=48,5 (baie 3). h=39 la =32,5 (baie 4 : écu armorié). h=140 la=25 (baie 5). Dimensions approximatives.
    Dates :
    1984 daté par source porte la date
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la baie 0. IVR24_20113600393NUC4A Vue d'ensemble de la baie 1. IVR24_20113600392NUC4A Vue d'ensemble de la baie 2. IVR24_20113600394NUC4A Vue d'ensemble de la baie 3. IVR24_20113600390NUC4A Vue d'ensemble de la baie 4 : écusson ancien (XVIe ?) entouré de verres opalescents en 1984 Vue d'ensemble de la baie 5. IVR24_20113600391NUC4A
  • Lacs (Indre) : église Saint-Martin, 8 verrières de Jean Mauret
    Lacs (Indre) : église Saint-Martin, 8 verrières de Jean Mauret Lacs - rue Laisnel de Salle - en village
    Historique :
    géométriques ou à têtes animales. On remarque également le réemploi, sous la corniche, de trois bas-reliefs demandent à être remplacées. En janvier de cette même année, Jean Mauret propose un devis pour la réfection l’État. Une subvention de 40 % est accordée et les 60 % restant sont financés par la famille du jeune facturés au mois de décembre suivant. Dans la nef est présentée, dans une boîte lumineuse, l'ancienne verrière (1870) de la baie 0, issue de l'atelier de Charles Desgranges, successeur d'Émile Thibaud à
    Canton :
    La Châtre
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    résultant de l'emploi du jaune d'argent. Le vitrail de la baie d'axe (0) diffère des sept autres. Il se la grisaille (hachures, aplats, effets plus ou moins opaques). Ces superpositions de teintes horizontales jaunes (jaune d’argent). La technique de la grisaille n'a pas été employée sur ces sept verrières.
    Dimension :
    h=170 la=83 (baie 0). h=87 la=40 (baie 1). h=85 la=36 (baie 2). h=100 la=50 (baie 3). h=85 la=45 (baie 4). h=97 la=50 (baie 5). h=100 la=45 (baie 6). h=180 la=45 (baie 101). Dimensions approximatives.
    Dates :
    1976 daté par source porte la date
    Illustration :
    Vue d'ensemble du chevet avec la baie 0. IVR24_20163601413NUCA Vue d'ensemble du chevet avec la baie 0. IVR24_20163601414NUCA Vue d'ensemble du choeur et de la baie 0. IVR24_20163601412NUCA Vue d'ensemble de la baie 0 (choeur). IVR24_20163601403NUCA Vue d'ensemble de la baie 1 (choeur). IVR24_20163601405NUCA Vue d'ensemble de la baie 2 (choeur). IVR24_20163601404NUCA Vue d'ensemble de la baie 3 (nef nord). IVR24_20163601407NUCA Vue d'ensemble de la baie 4 (nef sud). IVR24_20163601406NUCA Vue d'ensemble de la baie 5 (nef nord). IVR24_20163601409NUCA Vue d'ensemble de la baie 6 (nef sud). IVR24_20163601408NUCA
  • Nohant-Vic : église Sainte-Anne, verrières
    Nohant-Vic : église Sainte-Anne, verrières Nohant-Vic
    Historique :
    Église Sainte-Anne : Construite à la fin du 11e siècle ou au début du siècle suivant, l'église de Nohant a été rattachée à la paroisse de Vic en 1822. Elle se compose d'une nef à deux travées, dont la première a été ultérieurement voûtée d'ogives. Quant à la seconde, qui supporte le clocher, elle est
    Canton :
    La Châtre
    Statut :
    propriété de la commune
  • Châteauroux (Indre) : crypte de l'église Saint-André, 7 verrières de Jean Mauret
    Châteauroux (Indre) : crypte de l'église Saint-André, 7 verrières de Jean Mauret Châteauroux - Place Voltaire - en ville
    Historique :
    Église paroissiale Saint-André : Cette église édifiée de 1869 à 1876 sous la direction d’Alfred Dauvergne, répondait alors à la nécessité de doter la ville de Châteauroux d’une église paroissiale digne de son rang de chef-lieu départemental. Surnommée « la cathédrale » par de nombreux castelroussins du transept et un chœur à déambulatoire, lui-même doté de cinq chapelles rayonnantes. La façade occidentale . Les vitraux : L'ensemble des 7 verrières de la crypte a été créé par Jean Mauret en 1972 afin de remplacer une partie des vitraux de la crypte détruits par les bombardements de la gare de Châteauroux en 1944. Le devis proposé par Jean Mauret date du 18 avril 1972. La même année, l'artiste a réalisé un panneau en pierre figurant un Agneau crucifère pour orner l'autel de la crypte. Le projet en plâtre (35 x
    Statut :
    propriété de la commune
    Dimension :
    h=100 la=65. Dimensions approximatives.
    Appellations :
    Verrières de la crypte
    Illustration :
    Numérotation des baies de la crypte de l'église Saint-André de Châteauroux. IVR24_20163600937NUDA Vue d'ensemble de la crypte. IVR24_20113600883NUC4A Vue d'ensemble de la crypte. IVR24_20113600884NUC4A Vue d'ensemble de la baie 0. IVR24_20113600885NUC2A Vue d'ensemble de la baie 1. IVR24_20113600886NUC2A Vue d'ensemble de la baie 2. IVR24_20113600887NUC2A Vue d'ensemble de la baie 3. IVR24_20113600888NUC2A Vue d'ensemble de la baie 4. IVR24_20113600889NUC2A Vue d'ensemble de la baie 5. IVR24_20113600890NUC4A Vue d'ensemble de la baie 6. IVR24_20113600891NUC4A
  • Neuvy-Saint-Sépulchre (Indre) : basilique Saint-Etienne, 10 verrières de Jean Mauret
    Neuvy-Saint-Sépulchre (Indre) : basilique Saint-Etienne, 10 verrières de Jean Mauret Neuvy-Saint-Sépulchre - Avenue Thabaud Boislareine - en village
    Historique :
    la destruction de l'église paroissiale Saint-Étienne à la Révolution, l'ancienne collégiale en reprend la fonction et le vocable. Classée en 1840, elle est restaurée par Eugène Viollet-le-Duc et Jules de Mérindol. Enfin, au début des années 1920, un clocher-mur en pinacle est élevé à la jonction de la nef et de la rotonde, et une large toiture conique est venue couvrir la rotonde, remplaçant ainsi le dôme primitif. Les vitraux : Avant 1936, le dôme de la rotonde de la basilique Saint-Étienne émergeait 1936, la mise en place d’une toiture coiffant la rotonde occasionne la dépose des huit vitraux du lanternon. Les désagréments (courants d’air) qui résultent de l’absence de clôture vitrée à la partie des Bâtiments de France, puis en 1988 à la mise en place d’un concours de vitraux par l’association des Amis de la Basilique de Neuvy qui n’aboutit pas. Il faut attendre octobre 1994 pour que de nouveau la clôture des baies du lanternon au moyen de vitraux soit proposée. Ces travaux sont envisagés
    Référence documentaire :
    vitraux dans les baies hautes de la rotonde, 1993-1995. Médiathèque du Patrimoine : ETU 351. Neuvy-Saint -Sépulchre, basilique Saint-Etienne, création de vitraux dans les baies hautes de la rotonde, 1993-1995.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    propositions de vitraux pour la rotonde de l’église de Neuvy-Saint-Sépulchre. Dans une note accompagnant son projet, il explique que la configuration de l'édifice "impose une contrainte importante par manque de lumière extérieure. En effet, l’éclairage est très faible du fait de la toiture qui couvre l’édifice et du pensé qu’il fallait avoir de la transparence pour conserver une liaison avec l’extérieur et ne pas fermer la lanterne. En revanche il m’a semblé important de conserver le plan des baies de manière à transparente réalisée avec des verres cordelés, des points opaques répartis sur la surface dont l’aspect blanc recréera le volume de la lanterne. (…) je joins également une variante avec une adjonction de points noirs qui orientent davantage la lanterne". Jean Mauret soumet donc un projet adapté à l'architecture du la lanterne, l’artiste propose une vitrerie transparente qui devient sombre en raison du manque de de chaque baie en réagissant à la lumière intérieure. Cette matérialisation de la baie redonne corps
    Emplacement dans l'édifice :
    Baies du lanternon de la rotonde.
    Dimension :
    h=195 la=132 (baies 200 à 207). h=81 la=9 (baie 102). h=89 la=17,5 (baie 104). Dimensions
    Illustration :
    Plan de situation des baies de la basilique Saint-Etienne de Neuvy-Saint-Sépulchre. En rouge Carton réalisé en 1998 (baie de la coupole). 123 x 196 cm. Fusain et gouache sur papier. Ech. 1 Carton réalisé en 1998. Baie de la coupole. 125 x 197 cm. Fusain et gouache sur papier, collages la rotonde de la basilique de Neuvy-Saint-Sépulchre. Photographies prises à l'atelier en 1998 Panneau d'essai réalisé vers 1999 pour l'une des baies situées au-dessus du collatéral sud de la Vue intérieure de la rotonde. IVR24_20113600471NUC4A La rotonde prise d'en-dessous. IVR24_20113600470NUC4A Neuvy-Saint-Sépulchre, basilique Saint-Etienne, verrières de la rotonde. IVR24_20093604325NUCA La rotonde et trois des huit verrières réalisés en 1998. IVR24_20113600469NUC4A Trois des huit verrières de la rotonde. IVR24_20113600468NUC4A
  • Saint-Benoit-du-Sault (Indre) : église Saint-Benoit, 16 verrières de Jean Mauret
    Saint-Benoit-du-Sault (Indre) : église Saint-Benoit, 16 verrières de Jean Mauret Saint-Benoît-du-Sault - place de l'Eglise - en village
    Historique :
    . A l'ouest la tour du clocher a été ajoutée au 14e siècle. Déjà restaurée au 18e siècle par les bénédictins de Saint-Maur, puis à la fin du 19e siècle (baies et vitraux de l'abside), l'église a fait l'objet d'une restauration globale au cours de la dernière décennie du 20e siècle. Les vitraux : Jean Mauret -Sault (baies ouest et 9 baies hautes de la nef) et restaurer des vitraux du chœur et du collatéral nord ensemble de 16 verrières dans l'église, entre 1995 et 1998, dans le cadre de la restauration de l'édifice . Fin 1994, un marché relatif à la restauration complète de l'intérieur de l’église (enduits intérieurs , voûte lambrissée, sols, nettoyage des chapiteaux) et à la création de vitraux est lancé sous la conduite répond à l'appel d'offre et propose des maquettes dont trois variantes pour la grande baie ouest. On sait que son offre a retenue toute son attention mais il lui demande de modifier un peu la maquette de la création dans 3 baies hautes de la nef côté nord (101, 103, 105) (travaux terminés en janvier 1996
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    une lumière contrastée et c’est pourquoi je propose dans la nef l’intervention de la couleur sans que celle-ci ne soit toutefois jamais juxtaposée à une autre afin de ne pas alourdir la lumière… Chaque la forme de la baie, mais aussi par un fond clair traité en verres nuancés allant de la translucidité à un léger opalescent qui permet à la couleur de s’exprimer en tant que telle et de créer une liaison avec les vitraux XIXe du chœur. La baie ouest est travaillée un peu différemment du fait de sa forme mais aussi de la distance qui la sépare du reste de l’édifice. La couleur s’accroche à une trame verticale / horizontale qui se détache plus nettement dans la représentation de la croix au centre de la la présence de la couleur qui garde un lien avec les autres fenêtres. Les deux baies du bas-côté les baies hautes alors que la baie est de ce même collatéral le sera avec une harmonie nuancée d’opalescent et une bordure bleu et de jaune à l’argent. Cela pour conserver un fond plus calme à la statue en
    Dimension :
    h=238 la=95 (baie 3). h=211 la=88 (baie 4). h=190 la=90 (baie 5). h=190 la=90 (baie 7). h=70 la=28 (baie 9). h=70 la=30 (baie 11). h=184 la=85 (baie 101). h=190 la=85 (baie 103). h=194 la=82 (baie 105 ). h=190 la=85 (baie 107). h=130 la=100 (baie 108). h=184 la=79 (baie 109). h=130 la=100 (baie 110). h =185 la=82 (baie 111). h=130 la=100 (baie 112). h=500 la=190 (baie 113). Dimensions approximatives.
    États conservations :
    Bon état sauf pour la baie 4 (plusieurs casses en bas du vitrail).
    Dates :
    1995 daté par source porte la date
    Illustration :
    Maquettes proposées en 1996-1997 pour la baie ouest (113). Crayon et gouache sur papier, Ech. 1/10e Maquettes proposées en 1996-1997 pour la baie ouest (113). Crayon et gouache sur papier, Ech. 1/10e Maquettes proposées en 1996-1997 pour la baie ouest (113). Crayon et aquarelle sur papier, Ech. 1 Maquettes proposées en 1996-1997 (baies hautes de la nef côté nord). Crayon et aquarelle sur papier Maquettes proposées en 1996-1997, baies hautes de la nef, côté Nord. Crayon et aquarelle sur papier Maquettes proposées en 1996-1997 (baies hautes de la nef côté sud). Crayon et aquarelle sur papier Carton réalisé en 1995 pour la rosace ouest (113). Fusain et gouache sur papier, 122 cm de diamètre Carton réalisé en 1995. Baie haute de la nef côté nord (105 ?). 82 x 194 cm. Fusain et gouache sur Vue d'ensemble extérieure de la face nord de l'église. IVR24_20163601441NUCA Vue d'ensemble extérieure de la façade ouest avec la baie 113. IVR24_20163601442NUCA
  • Thenay (Indre) : église Saint-Simon et Saint-Jude, verrière de Jean Mauret
    Thenay (Indre) : église Saint-Simon et Saint-Jude, verrière de Jean Mauret Thenay - rue de l'Eglise - en village
    Inscriptions & marques :
    Inscription concernant l'auteur : "Jean Mauret". Inscription concernant le donateur et la date
    Historique :
    , 5, 8, 10). Cette même année, il propose, pour l’exécution de deux vitraux dans la nef (des créations probablement), un devis qui demeure sans suite. Une facture datée de décembre 1979 atteste de la restauration d’un vitrail figuratif côté nord (baie 7 ?) et de la réalisation de trois vitraux losangés (11, 12 et d'un vitrail de création par Jean Mauret en 1980 dans la baie 9 de la chapelle nord. Ce vitrail est
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    et le jaune. Les verres sont travaillés à la grisaille et au jaune d'argent. Deux petites croix
    Dimension :
    h=200 la=110. Dimensions approximatives.
    Dates :
    1980 daté par source porte la date
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la baie 9 (côté nord). IVR24_20163601444NUCA Vue d'ensemble de la baie 9 (côté nord). IVR24_20163601443NUCA
  • Châtillon-sur-Indre (Indre) : église Notre-Dame, verrière de Jean Mauret
    Châtillon-sur-Indre (Indre) : église Notre-Dame, verrière de Jean Mauret Châtillon-sur-Indre - rue du Nord place Mgr Lenoir - en ville
    Historique :
    Suite à la destruction par un incendie en février 1999, de la verrière de la chapelle latérale nord de l'église Notre-Dame de Châtillon-sur-Indre, Jean Mauret propose la création d'un vitrail dans un réalisé début 2001 puis facturé en avril de la même année.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    carrés de couleur (noir, jaune, bleu, brun). Un filet jaune marque les cotés externes des lancettes et la note la présence de petites pièces de verres industriels et l'utilisation de touches de jaune d’argent
    Dimension :
    h=180 la=100. Dimensions approximatives.
    Dates :
    2001 daté par source porte la date
    Illustration :
    Maquettes dessinées en 2001 pour la baie 15. Crayon et gouache sur calques, diiférents formats (19 Carton dessiné en 2001 pour la baie 15. 90 x 165 cm. Fusain et gouache sur papier. Ech. 1. Carton Vue d'ensemble extérieure de la baie 15 (chapelle nord). IVR24_20163601628NUCA Vue d'ensemble intérieure vers la baie 15 (chapelle nord). IVR24_20163601626NUCA Vue d'ensemble de la baie 15 (chapelle nord). IVR24_20163601627NUCA
  • Cluis (Indre) : église Saint-Etienne et Saint-Paxent, 2 verrières de Jean Mauret
    Cluis (Indre) : église Saint-Etienne et Saint-Paxent, 2 verrières de Jean Mauret Cluis - rue de l'Eglise - en village
    Historique :
    édifiée avant la fin du 12e siècle, comme en témoigne le décor sculpté du transept (bras et croisée). La flanquée de chapelles latérales élevées au 15e siècle. Le clocher, initialement élevé à la croisée du place un vitrail dans la chapelle abritant la statue de la Trinité. Jean Mauret rédige un devis et propose deux maquettes pour la création d'un vitrail dans cette chapelle en janvier 1972. Le mois suivant , l'architecte des Bâtiments de France, Jacques Lamy, exprime sa préférence pour la maquette n° 2 qui selon lui assombrira moins l'intérieur de la chapelle. Cependant, l'inspecteur principal des Monuments historiques, M pour la réalisation du vitrail de la baie 11 situé dans une autre chapelle nord de l'église. Le Conseil municipal émet un avis favorable au sujet de la maquette proposée par l'artiste en juillet 1975. Cette même maquette est acceptée par M. Dupont, inspecteur général des Monuments historiques, et par la Commission
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Les deux verrières réalisées par Jean Mauret à Cluis présentent des compositions abstraites. La . La seconde baie (n° 11) présente des tonalités jaunes, blanches et bleues. Elle se compose de bandes horizontales de rectangles irréguliers placés verticalement. La bordure est traitée de manière identique . Beaucoup de verres sont travaillés à la grisaille et/ou au jaune d’argent. Le tympan ajouré, à dominante bleue (verres gravés), s’organise autour d’une croix jaune. On observe que la maquette présente une
    Dimension :
    h=243 la=124 (baie 11). Dimensions approximatives. Dimensions non prises pour la baie 9.
    Dates :
    1972 daté par source porte la date 1975 daté par source porte la date
    Illustration :
    Maquette dessinée en 1975 pour la baie 11. Gouache sur papier, 20 x 31 cm. Atelier de Saint-Hilaire Vue d'ensemble de la baie 11. IVR24_20113600421NUC4A
  • Ambrault (Indre) : église Saint-Martin, verrière de Jean Mauret
    Ambrault (Indre) : église Saint-Martin, verrière de Jean Mauret Ambrault - Place de l'Eglise - en village
    Historique :
    L'unique vitrail réalisé par Jean Mauret dans l'église d'Ambrault est placé dans l'oculus de la en avril de la même année.
    Statut :
    propriété de la commune
    Dates :
    1972 daté par source porte la date
    Illustration :
    Maquette dessinée en 1972 pour la baie ouest (101). Encre et gouache sur papier, 25 x 32 cm Vue d'ensemble de la façade occidentale de l'église. IVR24_20163601617NUCA Vue d'ensemble intérieure vers l'ouest avec la baie 101. IVR24_20163601616NUCA Vue d'ensemble du vitrail de la façade occidentale (baie 101). IVR24_20163601615NUCA
  • Tendu (Indre) : église Saint-Etienne, verrière de Jean Mauret
    Tendu (Indre) : église Saint-Etienne, verrière de Jean Mauret Tendu - en village
    Historique :
    et propose au curé de le rencontrer à ce sujet. Il est décidé de procéder à la création d'un vitrail dans la baie d'axe (0). Une maquette est soumise à Monseigneur Girard (président de la Commission d'Art Sacré du diocèse de Bourges) et est acceptée par ce dernier. Jean Mauret exécute la verrière avant la
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    centre de la verrière.
    Dimension :
    h=240 la=90. Dimensions approximatives.
  • Palluau-sur-Indre (Indre) : église prieurale Saint-Laurent, 4 verrières de Jean Mauret
    Palluau-sur-Indre (Indre) : église prieurale Saint-Laurent, 4 verrières de Jean Mauret Palluau-sur-Indre - rue Saint-Laurent - en village
    Historique :
    Chapelle Saint-Laurent : Cet édifice, sauvé de la ruine dans les années 1970 et 1980, était à l'origine l'église d'un prieuré dépendant de l'abbaye de Saint-Genou. Sa restauration a notamment permis la Mauret d’établir un devis pour la réalisation de trois vitraux losangés (1,5 m²) dans l'église prieurale finalement pas réalisés. Suite aux travaux de consolidation de l'édifice et à la restauration des peintures 1990, la question des vitraux est de nouveau posée. On hésite entre des vitraux losangés (devis de novembre 1999). Il s'agit dorénavant de fermer quatre baies du chœur. La facture attestant de l'exécution
    Description :
    nord et orangé (jaune d'argent) au sud. Ces aplats sont gravés à la meule d'un maillage de points. A
    Dimension :
    h=160 la=80 (baie 0). h=200 la=70 (baie 2). h=90 la=20 (baie 4). h=110 la=20 (baie 5). Dimensions
    Illustration :
    Vue de l'abside, fresque romane de la Vierge en majesté et verrières de Jean Mauret La Vierge en majesté, fresque romane de l'abside prise d'en-dessous. IVR24_20113600770NUC4A Vue du choeur et de l'abside, les peintures monumentales romanes et la verrière de Jean Mauret Vue de l'abside : la Vierge en majesté peinte sur l'abside et deux verrières de Jean Mauret Vue d'ensemble de la baie 0. IVR24_20113600773NUC4A La partie supérieure d'une verrière de Jean Mauret (baie 2) et le haut d'un pilier Vue d'ensemble de la baie 2. IVR24_20113600772NUC4A Vue d'ensemble de la baie 2. IVR24_20113600766NUC4A Vue d'ensemble de la baie 4. IVR24_20113600771NUC4A Vue d'ensemble de la baie 5 et du décor de peinture mural autour. IVR24_20113600769NUC4A
  • Le Blanc (Indre) : église Saint-Cyran, 8 verrières de Jean Mauret
    Le Blanc (Indre) : église Saint-Cyran, 8 verrières de Jean Mauret Le Blanc - impasse de Saint-Cyran - en ville
    Historique :
    Ancienne église paroissiale Saint-Cyran : Érigée à la fin du 11e siècle dans l'enceinte de la Ville chef des Monuments historiques) informe Jean Mauret que la commune du Blanc l’a chargé d’une consultation pour la mise en place de vitraux dans l’église Saint-Cyran. Il s’agit de vitrer les baies de la variantes autres que des losanges "dans la mesure où l’esprit de simplicité sera respecté et où le coût de ces variantes ne dépasse pas le coût des vitraux" losangés. La proposition de Jean Mauret (22 octobre facturés à la suite (mémoire daté de juin 1986). En 1998, Jean Mauret restaure cinq vitraux de l'église
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Les huit verrières réalisées par Jean Mauret présentent toutes la même composition simple et aux tons monochromes formée de bandes en verres blancs et gris opalescents soulignant la forme cintrée des d'animer la lumière qui les traverse.
    Dimension :
    h= la=80 (baie 1). h=275 la=76 (baie 109). h=148 la=65 (baies 103 à 108). Dimensions approximatives.
    Illustration :
    Maquettes dessinées en 1985 pour la baie 1 (choeur) et trois baies de la nef. Crayon et gouache sur Carton réalisé en 1986 pour la baie ouest (109). 275 x 76 cm. Fusain sur papier. Ech. 1. Carton Carton réalisé en 1986 pour les baies de la nef. 148 x 64 cm. Fusain sur papier. Ech. 1. Carton Vue d'ensemble de la baie 1 (choeur). IVR24_20163601452NUCA Vue d'ensemble de la baie 103 (nef nord). IVR24_20163601448NUCA Vue d'ensemble de la baie 104 (nef sud). IVR24_20163601449NUCA Vue d'ensemble de la baie 105 (nef nord). IVR24_20163601447NUCA Vue d'ensemble de la baie 106 (nef sud). IVR24_20163601450NUCA Vue d'ensemble de la baie 107 (nef nord). IVR24_20163601446NUCA Vue d'ensemble de la baie 108 (nef sud). IVR24_20163601451NUCA
  • Montipouret (Indre) : église Saint-Martin, 7 verrières  de Jean Mauret
    Montipouret (Indre) : église Saint-Martin, 7 verrières de Jean Mauret Montipouret - place de l'Eglise - en village
    Historique :
    chevet plat, tandis que la nef, la tour du clocher et le portail occidental sont le fruit d'une reconstruction progressive de la fin du 15e siècle et du début du 16e siècle. Les vitraux : En 1999, la municipalité de Montipouret estime que la restauration des vitraux de l’église Saint-Martin est indispensable pour la sauvegarde de l’édifice car la mise hors d’eau n’est plus assurée. Le maire contacte Mme . Pour des raisons inconnues (manque de budget ?), Jean Mauret adresse un devis à la commune seulement en quatre baies de la nef (3, 5, 8, 10), il suggère deux solutions, des losanges ou des créations. Un autre devis daté du mois d'août suivant fixe le choix de la variante avec vitraux de création dans la nef Historiques, précise que les travaux n’ont pu être réalisés dans les délais prévus et que la demande de réalisé des créations non seulement dans la nef mais aussi dans les baies sud 2, 4 et 6.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    ou transparent. Dans la baie 6 (transept sud), les deux lancettes sont traitées en losanges quatre vitraux de la nef présentent une composition identique : des bandes transparentes horizontales dans la partie centrale avec à la base une bande en verre gris opalescent. Un motif de 3 feuilles orne
    Dimension :
    h=290 la=80 (baies 3, 5, 8, 10). h=290 la=140 (baie 6). h=80 la=50 (baie 4). h=60 la=40 (baie 2
    Illustration :
    Panneau d'essai réalisé en 2004. 59 x 76,5 cm (le panneau d'essai est plus grand que la fenêtre sur Vue d'ensemble de la face sud de l'église. IVR24_20163601415NUCA Vue d'ensemble de la face sud et du chevet de l'église. IVR24_20163601416NUCA Vue d'ensemble de la face sud et du chevet de l'église. IVR24_20163601418NUCA Vue d'ensemble de la baie 2 (choeur). IVR24_20163601419NUCA Vue extérieure de la baie 2 (choeur). IVR24_20163601417NUCA Vue d'ensemble de la baie 3 (nef nord). IVR24_20163601423NUCA Vue d'ensemble de la baie 4. IVR24_20163601427NUCA Vue d'ensemble de la baie 4. IVR24_20163601420NUCA Vue d'ensemble de la baie 5 (nef nord). IVR24_20163601424NUCA
  • Lye (Indre) : église Notre-Dame, verrière de Jean Mauret
    Lye (Indre) : église Notre-Dame, verrière de Jean Mauret Lye - rue de l'ancienne Poste - en village
    Historique :
    relatifs à un vitrail de la nef (côté sud) de l'église Notre-Dame. Suite aux propositions de Jean Mauret est facturé au mois d'octobre de la même année. L'artiste est de nouveau contacté par la municipalité en 1995, dans le cadre de la restauration générale de l’église, pour établir un devis relatif à la restauration des vitraux. Ce devis est rédigé en septembre, il concerne la restauration de tous les vitraux de l'édifice et la réalisation de grillages de protection. Jean Mauret suggère à cette occasion la possibilité
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Le vitrail de la baie 10 (nef, côté sud) réalisé par Jean Mauret présente une composition de clair, transparent) égayent ce fond austère. La bordure est traitée au jaune d'argent. Les deux têtes de
    Dimension :
    h=315 la=150 (baie 10). Dimensions approximatives.
    Illustration :
    Vue d'ensemble extérieure de la nef sud avec la baie 10. IVR24_20163601634NUCA Vue d'ensemble intérieure de la baie 10 (nef sud). IVR24_20163601633NUCA Vue d'ensemble de la baie 10 (nef sud). IVR24_20163601632NUCA
  • Neuvy-Saint-Sépulchre : basilique Saint-Etienne, verrières
    Neuvy-Saint-Sépulchre : basilique Saint-Etienne, verrières Neuvy-Saint-Sépulchre - en village
    Historique :
    la destruction de l'église paroissiale Saint-Étienne à la Révolution, l'ancienne collégiale en reprend la fonction et le vocable. Classée en 1840, elle est restaurée par Eugène Viollet-le-Duc et Jules de Mérindol. Enfin, au début des années 1920, un clocher-mur en pinacle est élevé à la jonction de la nef et de la rotonde, et une large toiture conique est venue couvrir la rotonde, remplaçant ainsi le dôme primitif. Les vitraux : L'église de Neuvy-Saint-Sépulchre conserve une série de vitraux de la ornementales inspirées des grisailles cisterciennes, installées à la fin du 20e siècle. En 1998 enfin, les baies hautes de la rotonde ont été garnies de huit verrières réalisées par Jean Mauret.
    Statut :
    propriété de la commune
    Illustration :
    La rotonde pruise d'en-dessous. IVR24_20113600470NUC4A Neuvy-Saint-Sépulchre, basilique Saint-Etienne, verrières de la rotonde. IVR24_20093604325NUCA Vue intérieure de la rotonde. IVR24_20113600471NUC4A Vue de la rotonde. IVR24_20113600469NUC4A Les verrières de la rotonde. IVR24_20113600468NUC4A Vue de la rotonde. IVR24_20113600472NUC4A
  • Châtillon-sur-Indre : église Notre-Dame, verrières
    Châtillon-sur-Indre : église Notre-Dame, verrières Châtillon-sur-Indre - place Mgr Lenoir - en ville
    Historique :
    de la fin du 11e siècle ou du début du siècle suivant. Devenue paroissiale Notre-Dame après la Révolution, l'église a fait l'objet de restaurations importantes durant la seconde moitié du 19e siècle, en vitraux : L'installation des verrières de l'église de Châtillon fait suite à la restauration de l'édifice dans la seconde moitié du 19e siècle. Leur commande, due à Monseigneur Lenoir, s'échelonne de 1873 à l'exception de la verrière ouest du bras nord du transept, signée "Florence et Cie". Léopold Lobin a également fourni les vitraux de la sacristie et, très probablement, ceux de la façade occidentale. La nef enfin, contient huit verrières inspirées de grisailles cisterciennes, tandis que la baie de la chapelle
    Statut :
    propriété de la commune
    Illustration :
    Châtillon-sur-Indre, paroissiale Notre-Dame, grisailles "cisterciennes" de la nef Châtillon-sur-Indre, paroissiale Notre-Dame, baie 1 de la sacristie : le mariage de la Vierge Châtillon-sur-Indre, paroissiale Notre-Dame, baie 2 de la sacristie : la Visitation Châtillon-sur-Indre, paroissiale Notre-Dame, baie 3 de la sacristie : l'éducation de la Vierge Châtillon-sur-Indre, paroissiale Notre-Dame, baie 4 de la sacristie : la Sainte Famille
  • Montipouret : église Saint-Martin, verrières
    Montipouret : église Saint-Martin, verrières Montipouret - en village
    Historique :
    chevet plat, tandis que la nef, la tour du clocher et le portail occidental sont le fruit d'une reconstruction progressive de la fin du 15e siècle et du début du 16e. Les vitraux : Les baies de cette église
    Statut :
    propriété de la commune
    Illustration :
    Montipouret, église saint-Martin, baie 0 : la Résurrection. IVR24_20093604304NUCA
  • Châteauroux : église Saint-André, verrières
    Châteauroux : église Saint-André, verrières Châteauroux - place Voltaire - en ville
    Historique :
    Église paroissiale Saint-André : Cette église édifiée de 1869 à 1876 sous la direction d’Alfred Dauvergne, répondait alors à la nécessité de doter la ville de Châteauroux d’une église paroissiale digne de son rang de chef-lieu départemental. Surnommée « la cathédrale » par de nombreux castelroussins du transept et un chœur à déambulatoire, lui-même doté de cinq chapelles rayonnantes. La façade occidentale , à l'exception de celles de la crypte, commandées à la même époque à Julien Fournier et Armand Clément, alors associés. Le bombardement de la gare de Châteauroux au cours de la Seconde Guerre Mondiale (17 août 1944), entraîna cependant la destruction de certaines verrières qui furent progressivement les baies hautes du chœur, et celles de Jean Mauret dans la crypte.
    Statut :
    propriété de la commune
    Illustration :
    La nef, vue d'ensemble. IVR24_20113600527NUC4A La nef. IVR24_20113600526NUC4A Châteauroux, église Saint-André, baie 0 : le Couronnement de la Vierge. IVR24_20093601995NUCA Châteauroux, église Saint-André, baie 14 : la Passion du Christ. IVR24_20093602007NUCA Châteauroux, église Saint-André, baie 16 : épisodes de la Vie du Christ. IVR24_20093602014NUCA Châteauroux, église Saint-André, baie 18 : épisodes de la Vie de Vierge. IVR24_20093602021NUCA Châteauroux, église Saint-André, baie 23 : scènes de la Passion et apparition du Christ à sainte Châteauroux, église Saint-André, baie 25 : épisodes de la Vie du Christ. IVR24_20093602033NUCA Châteauroux, église Saint-André, baie 26 : épisodes de la Vie de la Vierge et don du Rosaire à Châteauroux, église Saint-André, baie 28 : la Passion du Christ. IVR24_20093602045NUCA