Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 2 sur 2 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Écuries du château de Chaumont-sur-Loire
    Écuries du château de Chaumont-sur-Loire Chaumont-sur-Loire - Cadastre : 1809 A1 895 Cadastre napoléonien 2017 AE 120
    Historique :
    A la fin du 19e siècle, le prince de Broglie commande à l'architecte, Paul-Ernest Sanson, la sud-est de la cour principale. Édifiées entre 1877 et 1880, les écuries ont été établies au sud du jusqu'alors la manufacture de poterie et de verrerie commanditée par Jacques-Donatien Le Ray en 1770 et dont demeura jusqu'à sa mort en 1786. Situé à l'angle nord-ouest de la grande cour, l'ancien four de la construction d'écuries de prestige capables d'accueillir une cinquantaine de chevaux. Le projet initial, trop onéreux, est revu à la baisse, notamment en terme d'ornementation. Les plans aujourd'hui conservés aux l'élégante tour d'escalier hors d’œuvre inspirée des manoirs du XVe siècle ou le troisième corps de bâtiment château, sur la partie nord du hameau des Places qui fut détruit à cette occasion. Il accueillait la direction avait été confiée au célèbre graveur et sculpteur italien, Jean-Baptiste Nini, qui y
    Cadre de l'étude :
    opération ponctuelle Domaine de Chaumont-sur-Loire
    Statut :
    propriété de la région
    Murs :
    pierre pierre de taille
    Étages :
    étage de comble
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Hydrographies :
    Loire (la)
    Précisions sur la protection :
    Le château : classement par liste de 1840 - Les immeubles constituant la partie du domaine dite La
    Représentations :
    d'Amboise et l'emblème du mont flammé court notamment sur toute la longueur de la façade tandis que la écho à celle du château. Le fronton de la grande porte est marqué du blason couronné de la famille de depuis la rampe du château située à l'ouest de l'ensemble. Un motif de losanges maçonnés réalisé en briques noirs sur fond de briques rouges anime la façade principale. cohérence décorative à l'ensemble du domaine : une frise alternant le double "C" entrelacé de Charles II silhouette générale de l'ensemble avec ses hautes toitures d'ardoise et ses combles éclairés de lucarnes fait
    Auteur :
    [commanditaire] De Broglie Marie-Charlotte-Constance [commanditaire] De Broglie Henri-Amédée
    Description :
    d’appentis qui protège la base en pierre de taille de l’ancien four. Un second toit, conique cette fois-ci Situées au sud du château, les écuries princières sont disposées autour de deux cours : la première , dite de la grande écurie à plan rectangulaire, était réservée à l'usage des châtelains tandis que la l'une avec l'autre par une porte intérieure située à l'angle sud-ouest de la grande cour. L'ensemble est manège situé à l'angle nord-ouest de la grande cour est le seul élément à plan circulaire de l'ensemble pierre de taille. Des ouvertures sont situées régulièrement en parties haute et basse du mur circulaire principale de la grande cour afin d'accueillir le maréchal ferrant ainsi que les voitures hippomobiles en logements et à la tribune du manège. Les stalles sont pavées de briques et leurs plafonds sont couverts de voûtains de brique compris entre des poutrelles métalliques. La sellerie est quant à elle parquetée et seconde, plus petite et de forme octogonale, était réservée aux chevaux des invités. Elles communiquaient
    Titre courant :
    Écuries du château de Chaumont-sur-Loire
    Aires d'études :
    Domaine de Chaumont-sur-Loire
    Appellations :
    écuries du château de Chaumont-sur-Loire
    Illustration :
    Projet de plan des écuries de Sanson. La partie non réalisée est colorée en jaune Projet de plan des écuries de Sanson (projet non réalisé). Coupe suivant le petit axe de la cour Projet de plan des écuries de Sanson (projet non réalisé). Coupe suivant le grand axe de la cour Projet de plan des écuries de Sanson (projet non réalisé). Élévation de la façade des écuries du Projet de plan des écuries de Sanson (projet non réalisé). Élévation de la cour des écuries des Écuries : vue aérienne des écuries et d'une partie des bâtiments de la ferme modèle Écuries princières. Le manège dans l'ancien four de la manufacture de poterie et verrerie (démolie Écuries princières. Le manège dans l'ancien four de la manufacture de poterie et verrerie (démolie Écuries princières. Cour des écuries depuis la terrasse au-dessus des boxes des chevaux de monte. A four de la manufacture de poterie et verrerie, démolie en 1877). A droite : boxes pour les poneys
  • Château de Chaumont-sur-Loire
    Château de Chaumont-sur-Loire Chaumont-sur-Loire - Cadastre : 1809 A1 847 cadastre napoléonien 2017 AE 119
    Historique :
    la maison d'Anjou, le château de Chaumont échoit dès 1054 à la famille d'Amboise. Détruite en 1465 sur ordre de Louis XI en représailles contre Pierre d'Amboise, la forteresse est rebâtie une première nord (détruite) et ouest, la tour dite d'Amboise et les deux travées de l'aile sud du château. Puis, à partir de 1498, sont édifiés les ailes est et sud, le châtelet d'entrée, le grand escalier sur cour et la chapelle où apparaissent des éléments italianisants propres à la Renaissance. Louis XII et Anne de Bretagne étant venus rendre visite à leur vassal en 1503, leur monogramme ("L" et "A") est apposé au-dessus de la de celui de Chenonceau fait achever les parties hautes de l'aile orientale, de la tour Saint-Nicolas modernisent la propriété dans l'esprit historiciste de la période. Le vicomte de Walsh fait réaliser des , un portique sur l'aile sud et des pinacles sur la chapelle par l'architecte Jules-Edouard Potier de La Morandière dans le style néo-Louis XII. Ce sont surtout le prince et la princesse Henri-Amédée de
    Cadre de l'étude :
    opération ponctuelle Domaine de Chaumont-sur-Loire
    Référence documentaire :
    Archives départementales du Loir-et-Cher. G 1245. Cahier de recettes de la paroisse. 1483. Archives départementales du Loir-et-Cher. 3 S 161. Cale d’abordage de la Tuilerie et port de Archives nationales. F 14* 8493. Atlas de Trudaine pour la généralité d’Orléans, vol. II : Grande Archives nationales. F 14 10066(8), pièce 6, pl. 25. Carte de la Loire, partie allant de Sandillon Archives nationales. N II Loir-et-Cher 3. Plan de la seigneurie de Chaumont. 1702. Bibliothèque nationale de France. Topo Va, 15 A. Département des estampes et de la photographie. Médiathèque de l’architecture et du patrimoine. ETU/0623. Projet de réhabilitation de la ferme du BABELON, Jean-Pierre. Châteaux de France au siècle de la Renaissance. Flammarion : Picard, 1989. de la Renaissance. 2007-2008]. L'art des frères d'Amboise : les chapelles de l'hôtel de Cluny et du GÉBELIN, François. Les châteaux de la Loire. 3e éd. rev. Paris : Alpina, 1957.
    Statut :
    propriété de la région
    Étages :
    2 étages de sous-sol 2 étages de comble rez-de-chaussée
    Annexe :
    château de Chaumont-sur-Loire et de son domaine en faisant la synthèse des travaux de Marie-Agnès Férault bourg.) et des collections photographiques du service Patrimoine et Inventaire de la Région Centre-Val sculptée où alternent le double "C" de Charles II d'Amboise et la représentation d’une montagne enflammée . Cette dernière constitue les armes parlantes de la famille Chaumont-Amboise et est employée comme un jeu deux tours situées de part et d'autre de la herse d'entrée, on peut voir à droite, les armes de Charles bûchés à la Révolution, puis restaurés et complétés lors des importantes campagnes de restauration au 19e de Bretagne ("L" et "A"). Placé en-dessous, une niche surmontée d’un dais à coquille a perdu la statuette qu’il contenait. Sous le porche, le sommet de l’arc formant l’entrée sur la cour est orné d’une l'aile est et la tour Saint-Nicolas, la jonction entre le soubassement et le rez-de-chaussée est décorée des façades sur cour Dans la cour, l'aile ouest est percée de baies à meneaux et croisillons de bois
    Texte libre :
    Le domaine de Chaumont-sur-Loire est propriété de la Région Centre-Val de Loire depuis 2007, suite . C'est l'établissement public de coopération culturelle du même nom qui en assure aujourd'hui la majeur du Val de Loire, la création paysagère dans le cadre du festival International des Jardins consacrés aux écuries et à la ferme modèle sont issus de ce travail et d'une série de campagnes au transfert de monuments nationaux appartenant à l'Etat à certaines collectivités territoriales valorisation. Celle-ci s'articule autour de trois axes : le caractère patrimonial et historique de ce site organisé chaque année, mais aussi l'art contemporain. Dans le cadre de sa mission d'inventaire général du patrimoine culturel, la Région a également publié un ouvrage intitulé "Chaumont-sur-Loire. Un château, un
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Précisions sur la protection :
    Le château : classement par liste de 1840 - Les immeubles constituant la partie du domaine dite La
    Représentations :
    armoiries blason monogramme phylactère porc-épic de Louis XII hermine feuillage couronne accolade fleur de lys tresse drapeau putto chimère coquille Saint-Jacques colonne pinacle fronton Les élévations sur cour et jardin ainsi que les épis de faîtage et les souches de cheminée portent des décors sculptés individualisés ou disposés en frise. Ils se composent d'armoiries, de chiffres , d'emblèmes, de figures anthropomorphiques et chimériques, de motifs végétaux ou encore d'éléments de leur propre ornementation reprenant ces mêmes sujets de représentation au niveau des plafonds, des noyaux et limons des escaliers, des manteaux de cheminées, des murs de plusieurs salles et finalement des encadrements de fenêtres. Ces éléments sont majoritairement sculptés ou peints.
    Escaliers :
    escalier de distribution extérieur escalier de type complexe
    Auteur :
    [architecte] Potier de La Morandière Jules-Édouard [commanditaire] Poitiers Diane (de) [commanditaire] De Broglie Marie-Charlotte-Constance [commanditaire] De Broglie Henri-Amédée
    Description :
    . Adossées à celles-ci, au sud, se trouve la ferme modèle composée d'une quinzaine de bâtiments réunis autour Le château s'articule autour d'une cour rectangulaire ouverte au nord sur la Loire et fermée par trois corps de bâtiments à l'ouest, au sud et à l'est. Un châtelet d'entrée composé d'un pont-levis et de deux tours, dites du roi et de Diane, en forme l'accès à l'angle sud-est. L'aile ouest est pourvue , à son angle sud, d'une tour ronde dite d'Amboise et d'une tour de flanquement carrée au milieu de sa façade sur jardin. L'aile est se termine au nord par une chapelle placée sous le vocable de Saint-Nicolas , donnant sur la cour, et d'une tour du même nom côté jardin. Pour rattraper la pente du terrain sur lequel elles ont été construites, les trois ailes du château s'élèvent sur un à deux étage(s) de caves, un rez -de-chaussée, un à deux étage(s) carré(s) et un étage de comble. Du côté cour, l'aile sud est marquée par un portique ainsi que par une tour d'escalier polygonale intégrée au corps de logis et inspiré de
    Titre courant :
    Château de Chaumont-sur-Loire
    Aires d'études :
    Domaine de Chaumont-sur-Loire
    Appellations :
    château de Chaumont-sur-Loire
    Illustration :
    Élévation de la façade A-B, aile sud depuis le sud (2010). IVR24_20164100017NUDA Élévation de la façade C-D, châtelet d'entrée depuis le sud est (2010). IVR24_20164100018NUDA Élévation de la façade E-F, aile est depuis l'est (2010). IVR24_20164100019NUDA Élévation de la façade G-H, chapelle depuis le nord (2010). IVR24_20164100020NUDA Élévation de la façade I-J, aile est sur la cour (2010). IVR24_20164100021NUDA Élévation de la façade K-L, aile sud sur la cour (2010). IVR24_20164100022NUDA Élévation de la façade M-N, aile ouest sur la cour (2010). IVR24_20164100023NUDA Élévation de la façade O-P sur la Loire, aile ouest depuis le nord (2010). IVR24_20164100024NUDA Élévation de la façade Q-R, aile ouest depuis l'ouest (2010). IVR24_20164100025NUDA Document ancien. Plan à vol d'oiseau de la propriété du Prince de Broglie : château et communs
1