Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 6 sur 6 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Bourg : église paroissiale Saint-Urbain
    Bourg : église paroissiale Saint-Urbain Courçay - Bourg - en village
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Canton de Bléré
    Historique :
    L'église a été construite au cours de la seconde moitié du 11e siècle, comme en témoignent le petit appareil de moellons et l’emploi d’une variété de tuf karstique, utilisé pour l’encadrement de la porte siècle mais la flèche actuelle a été élevée au 15e siècle. Le chœur et l’abside voûtée en cul de four datent de la première moitié du 12e siècle ; la postériorité du chevet par rapport au clocher est visible surélevée lors d'une réfection de sa charpente au cours de la seconde moitié du 15e siècle ou au début du 16e siècle. Les baies ont été agrandies à une date indéterminée, à l’exception de la baie nord de la première travée et de celle qui surmonte la porte sud. La charpente du chœur a été refaite au cours du 15e devis prévoit également la réfection du carrelage, la pose de gouttières et le rehaussement de la porte du clocher donnant sur le mail. Faute de moyens, la commune ne donne pas suite et demande, en octobre 1857, à l'architecte diocésain Gustave Guérin de dresser un nouveau devis demandant la réfection du
    Référence documentaire :
    CHAPU, Philippe. Courçay. La Sauvegarde de l'Art Français, cahier 22, 2009, p. 46-47. p. 51-52 ZADORA-RIO, Élisabeth (dir.). Des paroisses de Touraine aux communes d'Indre-et-Loire : la formation des territoires. 34e supplément à la Revue archéologique du Centre de la France. Tours : FERACF Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O/85. Réparations de l’église : avis de l’architecte Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O/ 85. Église : plan pour la réfection du carrelage p. 108-110. DEREYS, Marcel. Belles églises de Touraine. Chambray : C.L.D, 1979. RANJARD, Robert. La Touraine archéologique. Guide du touriste en Indre-et-Loire. Tours, 1930.
    Représentations :
    La corniche du chevet est ornée de demi-cercles que l'on observe également sur les tablettes des
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    calcaire moellon sans chaîne en pierre de taille grès moellon sans chaîne en pierre de taille silex moellon sans chaîne en pierre de taille
    Description :
    clocher et la flèche sont également construits en moellons. L'absence de pierre de taille en renfort aux niveaux ; chaque face est percé de deux baies en plein cintre, non jumelées, pourvues d'abat-sons. La L'église est construite en petit appareil de moellons mêlant des roches de diverses nature (calcaires, grès ferrugineux, silex), ces derniers sont montés dans un mortier épais dès la base des murs. Le angles avait déjà été soulignée dès le milieu du 19e siècle par l'architecte Gustave Guérin chargé de l'entretien de l'église. Dotée d'un plan très simple, l'église comprend une nef d'un seul vaisseau dont les murs gouttereaux sont renforcés au moyen de contreforts plats et percés de petites fenêtres en plein cintre sans décor. Le chœur comprend deux travées voûtées en berceau brisé et une abside voûtée en cul de four, éclairée par trois fenêtres en plein cintre. Le clocher de plan carré est renforcé par des contreforts plats au milieu de chaque face et aux angles. Le beffroi, également de plan carré, comprend deux
    Aires d'études :
    Canton de Bléré
    Couvrements :
    cul-de-four
    Illustration :
    Plan pour la réfection de la couverture ; non signé, daté 1928. (Archives départementales d'Indre Vue d'ensemble de la façade sud avec la place au premier plan. IVR24_20123700740NUCA Vue intérieure de la nef vers le choeur. IVR24_20123700738NUCA Vue intérieure de la nef depuis le choeur. IVR24_20123700739NUCA Vue de la façade nord. IVR24_20123700769NUCA Mur nord de la nef. IVR24_20123701864NUCA Vue d'ensemble de la façade ouest. IVR24_20123700763NUCA Chevet : détail de la corniche. IVR24_20123701865NUCA Vue de la flèche, du sud. IVR24_20123701154NUCA Vue de volume au nord-est. IVR24_20123700737NUCA
  • Château-Renault : église paroissiale Saint-André
    Château-Renault : église paroissiale Saint-André Château-Renault - rue Martin Gardien - en ville - Cadastre : 1835 B 572 2014 AN 72
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    partie de la façade (trace de l’ancien pignon) de l'ancien édifice pourraient cependant avoir été clocher, de la chapelle et de la couverture de la nef sont achevés pour la somme de 5 300 francs. Par une reste de l'église, la sacristie présente un danger réel pour ceux qui y descendent et ce qui est source déclare que des travaux "d'assainissement et d'agrandissement de la sacristie sont urgents". Entre 1841 et 1846, les travaux de rehaussement de la rue de la République accentuent l'encaissement naturel de devis estimatif pour un projet de porte pour la façade ouest. Ce projet est réalisé l’année suivante craintes sérieuses en raison de son peu de solidité par suite de la charge du clocher dont le poids l'a époque, la municipalité et le conseil de fabrique s'affrontent à propos de la restauration du clocher, le conseil de fabrique envisageant même la construction d’une nouvelle église. En février 1886, une pétition signée par 850 habitants demande la réfection de la toiture de l'église, la consolidation du clocher
    Référence documentaire :
    HUTEAU, Lucette. Richesses artistiques de l'église Saint-André de Château-Renault. Bulletin de la Cartes postales de Touraine : Château-Renault. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 10 Fi 63). Château-Renault, église paroissiale Saint André. Projet de clocher. (Archives départementales Église de Château-Renault, Projet de restauration. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 29 J Église de Château-Renault, Clocher, flèche. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 29 J 250 Église de Château-Renault. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 63 47). 1807-1888. CARRE DE BUSSEROLLE, J. X. Dictionnaire géographique, historique et biographique d'Indre-et-Loire et de l'ancienne province de Touraine. Mayenne : Joseph Floch, 1977 (réédition). DEYRES, Marcel. L'église Saint-André de Château-Renault. Belles églises de Touraine. Chambray-lès Société Archéologique de Touraine, 1991, tome XLIII, p. 275-286.
    Représentations :
    Le portail à arc en anse de panier est accosté de colonnes architecturées terminées par des
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    moellon enduit et pierre de taille. La nef, la deuxième travée du collatéral et la chapelle Saint-Roch sont couverts de toits à longs pans en ardoise à pignons découverts. La première travée du collatéral est couverte d'un toit à longs pans et une croupe en ardoise. La chapelle de la Vierge est couverte la charpente sont couverts de toits polygonaux en ardoise. Le clocher est couvert d'une flèche en les angles de la chapelle Saint-Roch, sur le chevet, la façade ouest et le mur sud de la nef. Ces ardoise (chevet). Le mur sud de la nef, éclairé par de très grandes baies (conçues à l’origine pour être des arcades), conserve la trace de l'amorce d'un collatéral non réalisé. La façade ouest conserve la voûtes lambrissées à poinçons et entraits. Les entraits de la nef reposent sur des corbeaux. La chapelle de la Vierge est couverte d'une fausse-voûte en plâtre dont les ogives reposent sur des culots. Une trace de peinture murale est visible sur le mur sud de la nef. D'anciennes pierres tombales ont été
    Dates :
    1657 porte la date
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Projet de restauration du clocher (non réalisé), élévation de la façade et coupe, dressées par Détail de la deuxième travée et de la tourelle d'accès au clocher, depuis le nord-ouest Détail de la baie nord de la chapelle de la Vierge et traces d'une ancienne baie, depuis le nord Détail de la porte d'entrée et de la baie nord de la chapelle saint Roch, depuis le nord-ouest Porte d'entrée de la façade ouest. IVR24_20143703828NUC4A Détail de la porte d'entrée et d'une ancienne baie, façade ouest. IVR24_20143703827NUC4A Détail de la façade sud, départ d'un collatéral (non réalisé). IVR24_20143703830NUC4A Détail de la date portée, façade nord. IVR24_20143703824NUC4A Vue de la nef vers le choeur. IVR24_20153700176NUC4A Projet de porte, élévation dressée par Guérin, le 14 novembre 1851. (Archives départementales
  • Bourg : église paroissiale Saint-Martin
    Bourg : église paroissiale Saint-Martin Céré-la-Ronde - Bourg - place Saint-Martin - en village - Cadastre : 2009 OC01 121
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Canton de Bléré
    Historique :
    -Vincent. Il en subsiste le clocher, ainsi que les fondations des deux premières travées de la nef et de la moitié de la troisième travée. Le reste de l'édifice a été reconstruit au cours du premier quart du XVIe siècle. C'est vraisemblablement à ce moment que l'église change de vocable et passe à la dédicace de saint Martin. La sacristie a été construite en 1846 sur les plans de l'agent-voyer Boutier. Des travaux joints ont été refaits. La charpente et les murs de l'abside ont également été restaurés. En 1877-78, la réfection de tout le dallage de la nef est réalisée. Le clocher a été restauré en 2004. Une première église aurait été fondée au VIe siècle, selon Grégoire de Tours, mais on ne connaît pas son emplacement exact. Une autre église a été bâtie au XIIe siècle, sous le vocable de Saint réalisés en 1860 par l'architecte diocésain Gustave Guérin ont consisté à -badigeonner, et rejointoyer entièrement l'intérieur de l'église puis à recouvrir les murs d'un enduit lisse de couleur pierre ; tous les
    Référence documentaire :
    CARRE DE BUSSEROLLES, J.-X. Dictionnaire géographique, historique et biographique d'Indre-et-Loire et de l'ancienne province de Touraine. Tours : Rouillé-Ladevèze, 1883. (3 vol.). RANJARD, Robert. La Touraine archéologique. Guide du touriste en Indre-et-Loire. Mayenne : Joseph
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    L'église, de plan allongé, est construite en pierre de taille de moyen appareil. La nef comprend cinq travées, prolongées d'un chœur à abside polygonale. A partir de la moitié de la troisième travée , la nef se rétrécit d'un mètre environ et est accostée de deux collatéraux de trois travées, terminés plusieurs clés sont ornées. La charpente de la nef est à chevrons formant fermes. Le clocher, de plan s'effectue par un escalier intérieur en vis en pierre. La flèche est en pierre. Le portail de la façade ouest est encadré de pilastres ; le chapiteau gauche est récent. Sur la façade nord, à l'est du clocher, une se trouvait initialement une statue de la Vierge à l'Enfant (étudiée également). par des chevets plats. Le vaisseau central et les collatéraux sont couverts de voûtes d'ogives dont rectangulaire, est situé au nord, au niveau des deuxième et troisième travées. L'accès à la chambre des cloches
    Localisation :
    Céré-la-Ronde - Bourg - place Saint-Martin - en village - Cadastre : 2009 OC01 121
    Aires d'études :
    Canton de Bléré
    Illustration :
    Plan de l'église de la commune de Céré par G. Guérin architecte diocésain le 12 août 1879 Vue d'ensemble de la porte latérale nord. IVR24_20093701061NUCA Vue intérieure de la nef, en direction du choeur. IVR24_20093700257NUCA Vue intérieure de la nef vers l'ouest. IVR24_20093700263NUCA Clef de voûte de la troisième travée de la nef, aux armes des de Prie. IVR24_20153700863NUCA Clef de voûte de la chapelle sud. IVR24_20153700864NUCA Culot sculpté (musiciens) à la retombée des nervures de la voûte du choeur, au nord Vue de volume à l'est. IVR24_20093700242NUCA Culot sculpté de deux musiciens dont un joueur de cornemuse. IVR24_20153700865NUCA
  • Le Boulay : église paroissiale Saint-Sulpice
    Le Boulay : église paroissiale Saint-Sulpice Le Boulay - des Tilleuls allée
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    1788, François Pillet et Jacques Huguet charpentiers de Château-Renault font des réparations sur la charpente et la couverture en tuile du chœur et de la sacristie. En juillet 1789, l'église est décrite comme de trois pieds six pouces d'épaisseur, ledit chœur est ouvert sur la nef de l'église par un arceau de dossier aux stalles est en saillie sur la nef, autre balustrade en bois servant de table de communion, porte de communication dans la sacristie au nord, et hors des dits chœur et cancel le maître annonciation. La voûte du chœur en berceau, celle du sanctuaire en cul de four, la charpente du comble a deux pouces et d'un pieds de la thuillerie du Boullay." Au début du 19e siècle, la charpente de l'église 1804, 1805 et 1807. En août 1811, un nouveau devis prévoit la démolition et la reconstruction de la charpente de la nef et la construction d’un beffroi pour les cloches pour un total de 2 866,78 fr. En 1821 , un devis prévoit le remplacement du comble brisé de la sacristie "dans un état de vétusté complet
    Référence documentaire :
    OURY, Guy-Marie. Un aspect de la vie monastique féminine au XVIIe siècle : le prieuré du Boulay (1637-1740). Bulletin de la Société Archéologique de Touraine, 1972, p. 39-44. Cartes postales de Touraine : Le Boulay. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 10 Fi 030). Le Boulay, projet de restauration de l'église, élévation et coupe/Guérin. 1865. (Archives Le Boulay, projet de restauration de l'église, plan et coupe. (Archives départementales d'Indre-et CARRE DE BUSSEROLLE, J. X. Dictionnaire géographique, historique et biographique d'Indre-et-Loire et de l'ancienne province de Touraine. Mayenne : Joseph Floch, 1977 (réédition). RANJARD, Robert. La Touraine archéologique, guide du touriste en Indre-et-Loire. 4e éd. Mayenne
    Représentations :
    Dans le choeur, chapiteaux historiés ornés de motifs végétaux (feuilles grasses), figures humaines et animaux fantastiques, hybrides. Dans la sacristie, un lavabo en pierre est placé dans une niche
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    pierre pierre de taille
    Description :
    imitant le marbre. La sacristie, construite en moellon enduit et pierre de taille (chaînes d’angles Édifice de plan rectangulaire et à vaisseau unique, construit en moellon enduit et pierre de taille de toits en ardoise. La flèche octogonale à égout retroussé est couverte en ardoise. La nef est baies en plein cintre : deux au nord et deux au sud. Une baie sur le mur nord de la nef, située au -dessus de la porte de la sacristie actuelle, et une baie du choeur (baie 0 de l'abside) ont été murées. A l'intérieur, la nef est divisée en quatre travées couvertes de fausses-voûtes en berceau à lierne et arcs four. La partie ouest de la nef est occupée par une tribune reposant sur deux colonnes en bois peint découvert et noue en ardoise, est située perpendiculairement au mur nord de la nef. -doubleaux reposant sur pilier ou console. La nef est séparée du choeur par un arc en tiers-point. Le choeur est couvert par une fausse-voûte en berceau terminé par une abside semi-circulaire voûtée en cul de
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Vue d'ensemble, de la nef vers le choeur. IVR24_20163702072NUCA Vue d'ensemble, de la nef vers le choeur. IVR24_20163702073NUCA Plan de l'église. IVR24_20153700977NUDA Coupe longitudinale de l'église. IVR24_20153700978NUDA Projet de restauration de l'église. Élévation et coupe dressées par Guérin le 10 mai 1865 (non Projet de restauration de l'église. Plan et coupes dressés par Guérin le 10 août 1869 (non réalisé Projet de restauration de l'église. Plan et coupes dressés par Guérin le 5 mai 1873. (Archives Vue d'ensemble, du choeur vers la nef. IVR24_20163702074NUCA Lavabo dans la sacristie. IVR24_20163702096NUCA
  • Bourg : église paroissiale Saint-Romain (rue Principale)
    Bourg : église paroissiale Saint-Romain (rue Principale) Athée-sur-Cher - rue Principale - en village - Cadastre : 2011 D01 64
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Canton de Bléré
    Historique :
    subsistent le mur sud de la nef et la tour carrée du clocher. D’importants travaux exécutés au cours du XVIe , une chapelle seigneuriale de plan carré est bâtie à la fin du XVe siècle ou au cours de la première moitié du XVIe siècle. Durant la première moitié du XVIe siècle, mais après 1506 en raison de la présence des vestiges des armoiries de la famille Bohier, seigneurs de la Chesnaie à partir de cette date , l’église est agrandie au sud par la construction d’un collatéral de trois travées et d’une chapelle de deux travées dans son prolongement (actuelle chapelle de la Vierge). Au cours du XVIe siècle, le vaisseau principal de la nef est rehaussé, la charpente et le pignon ouest sont repris. Il était initialement prévu de voûter le collatéral ainsi que le vaisseau principal de la nef. Les amorces des ogives sont siècle. L’historien Carré de Busserolle indique que l'église fut restaurée vers 1635 à la demande de Philippe Sallier, seigneur de la Chesnaie. Cependant, si des travaux furent effectués, ils n’eurent pas
    Référence documentaire :
    la restauration de l'église. Par Gustave Guérin et Auguste Alizon, architectes. 20 mai 1863. Borie Joseph demeurant à la Croix : procès verbal de réception. 20 octobre 1867. Archives départementales d'Indre-et-Loire. Association pour le développement de la recherche Athée-sur-Cher. La Sauvegarde de l'Art français ; cahier 9, 1995, p. 54-55. Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 8/32. Plan, coupe et élévation de l'église, dressés Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 8/32. Restauration de l'église ; entreprise du sieur François Rabelais, Tours). Étude de l'église Saint-Romain d'Athée-sur-Cher. 1992. 41p. CARRE DE BUSSEROLLES, J.-X. Dictionnaire géographique, historique et biographique d'Indre-et-Loire et de l'ancienne province de Touraine. Tours : Rouillé-Ladevèze, 1878. p. 75-79 DEYRES, Marcel. Belles églises de Touraine. C.L.D. éd., 1979.
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    de taille, prend appui sur le sommet carré de la tour. Le vaisseau principal de la nef est couvert sacristie est construite en pendant au nord, contre le chœur et la chapelle de la Vierge. La façade ouest en colonnes à chapiteaux à crochets ; un bandeau orné de billettes court sur les quatre faces de la tour et ce niveau que se concentrent les éléments de décor ; bien que restaurés pour la plupart, il en reste quelques-uns d’origine. Le niveau supérieur de la chambre des cloches, couronné d’une corniche à gros L'église de plan allongé est construite en moellon de calcaire. Elle comprend une nef éclairée au sud par deux baies et doublée au nord par un collatéral de trois travées déterminant à l'extérieur couvertes de voûtes d'ogives barlongues et une abside à cinq pans voûtée d'ogives, éclairée par trois baies en arc brisé. Au sud, une chapelle est accolée au clocher et à la deuxième travée du chœur d'un toit à deux pans en ardoise et s'articule par une noue avec la toiture du chœur, elle aussi en
    Aires d'études :
    Canton de Bléré
    Illustration :
    Clocher : détail de la façade ouest de la chambre des cloches. IVR24_20153700870NUCA Pignon de la chapelle nord-est. IVR24_20193700641NUCA Vue intérieure de la nef en direction du choeur. IVR24_20113703226NUCA Partie nord du choeur avec la porte d'entrée de la sacristie nord surmontée d'un gâble Partie nord du choeur, détail de la porte de la sacristie et de l'arcature en plâtre Plan de l'église par Gustave Guérin et Auguste Alizon, 20 mai 1864. (Archives départementales Vue de volume au sud-ouest. IVR24_20123700098NUCA Vue de volume au sud. IVR24_20123700101NUCA Détail de l'arcature en stuc située dans le choeur. IVR24_20113703233NUCA
  • Eglise paroissiale Sainte-Anne
    Eglise paroissiale Sainte-Anne La Riche - 98 rue de la mairie - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    opération ponctuelle La Riche
    Historique :
    La commune, créée en 1793, a été longtemps sans avoir d’église. Elle faisait partie de la paroisse de Notre-Dame-la-Riche à Tours. En 1854, Gustave Guérin, architecte diocésain de Tours dresse, avec Plailly, les plans de église, à la demande du maire et de ses habitants et après une donation faite à la commune par la veuve de Simon Vauquier. Son premier projet est légèrement modifié par le conseil des inspecteurs généraux des édifices diocésains. Il conçoit parallèlement un presbytère, à l'ouest de l'ancienne
    Référence documentaire :
    [Exposition. Tours. 1978]. Touraine néo-gothique, catalogue de l'exposition du musée des Beaux-Arts de Tours (29 janvier-27 mars 1978). Réd. MILTGEN V. , Tours.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    que d’un court transept. L'ensemble de l'édifice est couvert de toits à longs pans en ardoise. La second niveau de la façade ouest et est couverte de voûtes quadripartites en ogive. Un monument commémoratif sous la forme d’une plaque est adossé au flanc nord de l’église pour commémorer les bombardements meurtriers de juin 1944. Inscription gravée sur la façade occidentale de l'église: PREMIERE PIERRE 17 AVRIL 1855 / ERECTION DE LA PAROISSE 16 FEVRIER 1856 / CONSECRATION DE L'EGLISE 20 FEVRIER 1856 Autre L'église a été construite face à l'ancienne mairie. De plan allongé, elle est bâtie en pierre de taille. Elle comprend un vaisseau unique à trois travées, prolongé d'un chœur à abside polygonale ainsi jumelée en arc brisé, qui éclaire la tribune intérieure. Enfin, un dernier niveau décoré d'une baie aveugle en plein cintre supporte un clocher hexagonal et la flèche polygonale. Le décor extérieur est d'une grande simplicité. La nef est éclairée par trois hautes baies jumelées, semblables à celle du
    Localisation :
    La Riche - 98 rue de la mairie - en ville
    Dates :
    1855 porte la date
    Aires d'études :
    La Riche
    Illustration :
    Vue de l'abside de l'église et de la mairie (carte postale, collection particulière dans les communes voisines de Tours depuis la fin du siècle dernier", THAUMIAUX J Vue de la façade nord IVR24_20143704338NUC4A Vue de la façade ouest IVR24_20143704332NUC4A Projet de façades de l'église par Gustave Guérin et Plailly en 1855 (AD37. 2 O 195 44 Projet de plan de l'église par Gustave Guérin et Plailly en 1855 (AD37. 2 O 195 44 Coupe transversale de l'église par Gustave Guérin et Plailly en 1853. (AD37. 2 O 195 44 Coupe longitudinale de l'église, dressé par Gustave Guérin et Plailly le 15 février 1854. (AD37 20 Vue aérienne de l'église au milieu du 20siècle. Carte postale. Extr. de "Évolution du fait urbain Vue intérieure depuis la nef IVR24_20143704318NUC4A
1