Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 5 sur 5 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Ville :  cimetière (D43, 21 rue de l'Espérance)
    Ville : cimetière (D43, 21 rue de l'Espérance) Château-Renault - 21 rue de l'Espérance D 43 - Cadastre : 1835 A 34 2014 AE 2 2014 AE 5
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    D'après un extrait des minutes de la secrétairerie d'Etat du 26 brumaire an XIII (17 novembre 1804 ), la commune de Château-Renault est autorisée à accepter deux terrains offerts en don par Mme Barrairon nouveaux travaux de clôture et la réalisation de piliers encadrant le portail d'entrée sont réalisés en . Le cimetière a de nouveau été agrandi dans la seconde moitié du 20e siècle. , pour servir, l'un de cimetière, l'autre de champ de foire. Le nouveau cimetière est clôturé en 1807. De terrain appartenant à Monsieur Calmon, situé sur les communes de Château-Renault (1,35 are) et de Neuville 1896. Ce projet prévoit également la construction d'un abri (dans le cimetière) et un hangar (à
    Référence documentaire :
    Archives départementales d'Indre-et-Loire. 3 J 138. Pièces relatives au cimetière de Château
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    pierre pierre de taille
    Description :
    précédée de la tombe de Daniel Richet, né en 1877, curé doyen de Château-Renault entre 1928 et 1936 et d'un chapelles funéraires. Parmi les tombes singulières on peut signaler la présence des sépultures de la famille Calmon, marquis de Château-Renault ; d'une tombe de la famille Brossillon-Delamotte réalisée et signée inconnu mort pendant la guerre de 1870-71, soldats français et britannique morts pendant les deux guerres Le cimetière clos de murs en maçonnerie et grillage a une forme de parallélogramme. L'abri est construit, à proximité de l'entrée, en pan de fer et verre. Le hangar est construit en pan de bois, moellon enduit et couvert d'un toit à longs pans en ardoise. La partie centrale du cimetière primitif est occupée autre prêtre, curé de Château-Renault, décédé au début du 19e siècle. Le cimetière ne possède que deux par G(ustave) Angibault, marbrier à Amboise ; et de plusieurs sépultures militaires (soldat allemand
    Localisation :
    Château-Renault - 21 rue de l'Espérance D 43 - Cadastre : 1835 A 34 2014 AE 2 2014 AE 5
    Titre courant :
    Ville : cimetière (D43, 21 rue de l'Espérance)
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Sépultures de la famille Calmon, marquis de Château-Renault. IVR24_20143704252NUC4A Tombe de la famille Brossillon-Delamotte réalisée par Gustave Angibault. IVR24_20143704256NUC4A Tombe de la famille Brossillon-Delamotte. Détail de la signature : G. Angibault Tombe d'un soldat inconnu allemand de la guerre de 1870-71. IVR24_20143704258NUC4A Tombes de soldats morts pour la France lors de la Première Guerre mondiale. IVR24_20143704259NUC4A Projet de clôture du cimetière. Plan du 3 octobre 1842. (Archives départementales d'Indre-et-Loire Croix et tombe de Pierre Richet, curé de Château-Renault. IVR24_20143704253NUC4A Pierre tombale d'un prêtre de Château-Renault décédé au début du 19e siècle. IVR24_20143704254NUC4A
  • Bourg : école de filles, actuellement maison (23 rue du Général-de-Gaulle)
    Bourg : école de filles, actuellement maison (23 rue du Général-de-Gaulle) Auzouer-en-Touraine - 23 rue du Général-de-Gaulle - en village - Cadastre : 2013 B 355
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    terrain de 13 ares 19 centiares à La Roussière le 13 juin 1883. Les travaux sont attribués quatre jours En 1876, le Préfet met en demeure la commune d'établir deux écoles distinctes dans les plus brefs devis sont dressés par Prath, architecte à Tours, le 15 mars 1882 et la commune achète à M. Ligneau un , ferblanterie, zingage, plomberie) et Manchet (plâtrerie, fumisterie, peinture, vitrerie), tous artisans de
    Référence documentaire :
    Auzouer-en-Touraine, École de filles. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 10 24). Archives départementales d'Indre-et-Loire. 2 O 10 24. École de filles.
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    . Un cordon en pierre de taille marque la séparation entre le rez-de-chaussée et l'étage et une corps de bâtiment ayant accueilli la salle de classe, en rez-de-chaussée, est construit en moellon logement de l'institutrice, à un étage carré, est construit en moellon enduit et pierre de taille (pignon corniche en pierre de taille couronne le mur gouttereau nord. Les chaînes d'angles et l'encadrement des baies associent pierre de taille et brique. Le pignon est porte l'inscription "école de filles laïque L'édifice est composé de deux corps de bâtiment rectangulaires, placés en retour d'équerre. Le enduit et couvert d'un toit à longs pans en tuile mécanique. Le corps de bâtiment, ayant servi de " et la date "1884".
    Auteur :
    [entrepreneur de maçonnerie] Hémond
    Localisation :
    Auzouer-en-Touraine - 23 rue du Général-de-Gaulle - en village - Cadastre : 2013 B 355
    Titre courant :
    Bourg : école de filles, actuellement maison (23 rue du Général-de-Gaulle)
    Dates :
    1884 daté par source porte la date
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
  • Ville :  école primaire dite école du mail, actuellement salles communales (6 rue du Château)
    Ville : école primaire dite école du mail, actuellement salles communales (6 rue du Château) Château-Renault - 6 rue du Château - en ville - Cadastre : 2014 AD 571
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    municipal choisi d'édifier la future école sur une partie du mail et la réception des travaux de notamment dans la construction de deux salles de classe ; l'agrandissement de la cour ; la construction d'un nouveau préau couvert ; l'agrandissement d'une chambre de sous-maître ; la transformation de la grande une partie de la salle de laboratoire trop grande ; établissement au-dessus de cette salle de trois portes dans la deuxième moitié des années 1960, après l'ouverture de l'école Gilbert Combettes. L'agence En 1794, le conseil municipal projette l'installation de six instituteurs, mais l'enseignement primaire ne semble commencer qu'en 1810 avec l'installation de deux maîtres. Le premier devis estimatif pour la construction d'une école communale composée d'une classe pour 120 élèves, préau, réfectoire construction est réalisée le 9 juillet 1839. Deux croisées sont percées sur la façade sud en 1863. En 1880, un projet (non-réalisé) présenté par Gillot, architecte, prévoit la création d'une école supérieure à
    Référence documentaire :
    École de garçons. 1863-1924. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 63 45). Archives départementales d'Indre-et-Loire. 2 O 63 45. École de garçons. 1863-1924. Archives municipales de Château-Renault. 4 M 1. Archives municipales de Château-Renault. 4 M 4. Archives municipales de Château-Renault. 4 M 5. HUTEAU, Lucette. Histoire des écoles de Château-Renault. Informations municipales de Château
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    L'édifice est à un étage carré, à travées, construit en moellon enduit et pierre de taille couvert un corps de bâtiment en rez-de-chaussée construit en moellon enduit et pierre de taille couvert d'un toit à longs pans en ardoise. Les corniches sont en pierre de taille. Le rez-de-chaussée est éclairé d'un toit à longs pans et croupes, encadré de deux pavillons. L'édifice est prolongé vers l'ouest par
    Étages :
    en rez-de-chaussée
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Plan indiquant la localisation des écoles de Château-Renault en 1886. (Archives départementales Façade nord de l'aile l'ouest et façade ouest du corps de bâtiment principal Façade nord du corps de bâtiment principal. IVR24_20143703695NUC4A
  • Ville :  école primaire dite école Stéphane Pitard, actuellement salles communales (3 rue Stéphane Pitard)
    Ville : école primaire dite école Stéphane Pitard, actuellement salles communales (3 rue Stéphane Pitard) Château-Renault - 3 rue Stéphane Pitard - en ville - Cadastre : 2014 AC 232
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    Les plans et devis estimatif pour la construction d'un bâtiment destiné à accueillir les écoles de dans la partie gauche de l'édifice, et l'école de garçons dans la partie droite. En 1920, l'école et la cantine lors de la projection d'un film au cours de laquelle l'instituteur Stéphane Pitard trouve la mort en sauvant les enfants. La salle de conférence et la cantine sont restaurées par Stéphane Vallée en juillet de la même année. L'école ferme ses portes et les classes sont transférées sur le site de l'école de la Vallée (avenue du Maine) en 1992. Aujourd'hui les locaux sont occupés par des garçons et de filles sont dressés par Henri Prath, architecte tourangeau, le 14 août 1882, pour un total estimé à 125 000 fr. Les travaux sont adjugés en juin de l'année suivante. Lorsque les travaux sont an. Cependant, contrairement à ce qui était prévu sur les plans, l'école de filles est construite devient école unique de garçons (7 classes et réfectoire). En 1929, le préau est aménagé en cantine avec
    Référence documentaire :
    Des petits aux plus grands, Château-Renault prend le chemin de l'école. La Revue de Château-Renault Archives départementales d'Indre-et-Loire. 2 O 63 45. École de garçons. 1863-1924.
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    Il s'agit d'un édifice comprenant un corps de bâtiment central, en rez-de-chaussée, aligné sur la rue, construit en pierre de taille et couvert d'un toit à longs pans en ardoise, encadré par deux ailes, à deux étages carrés, construites en pierre de taille et moellon crépi, et couvertes de toits à longs pans et croupes. Les chaînes d’angles, cordons et corniches sont en pierre de taille. Seules les corniches des ailes sont des corniches à modillons. L'alternance de brique et pierre est utilisée pour l'encadrement des baies du rez-de-chaussée et du deuxième étage (façades sud et nord). Les allèges des baies des retour sont en anse de panier. Chaque entrée des ailes (pignons nord) est surmontée d'un fronton. Deux
    Étages :
    en rez-de-chaussée
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Plan indiquant la localisation des écoles de Château-Renault en 1886. (Archives départementales Plan du rez-de-chaussée, du premier étage et coupe d'une école, dressés par Prath architecte, le 14 Vue d'ensemble, depuis la promenade George Sand au sud-est. IVR24_20143703873NUC4A
  • Ville :  école maternelle, actuellement salles communales (15 rue Paul Louis Courier)
    Ville : école maternelle, actuellement salles communales (15 rue Paul Louis Courier) Château-Renault - 15 rue Paul Louis Courier - en ville - Cadastre : 2014 AC 252
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    Le projet de construction d'une école primaire de garçons et de filles dans la basse vallée transférées sur le site de l'école André Malraux (avenue du Maine) à la fin des années 1980. Aujourd'hui, le s'accompagne d'un projet de création d'une école maternelle avec logement à l'étage. Plusieurs plans sont bâtiment sert de salles associatives.
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    pierre pierre de taille
    Description :
    bâtiment en rez-de-chaussée surélevé et un étage carré, construit en moellon crépi, pierre de taille chaînes d'angles, trois cordons marquant la base des baies du rez-de-chaussée, de l'étage et la séparation du rez-de-chaussée et de l'étage, et une corniche à denticules sont en pierre de taille. L'édifice est en L, composé d'un corps de bâtiment en rez-de-chaussée surélevé et d'un corps de , brique (plates-bandes, allèges) et couvert de toits à longs pans et toits à longs pans et à croupes. Les
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Plan indiquant la localisation des écoles de Château-Renault en 1886. (Archives départementales Projet de construction d'une école maternelle. Façade et coupe, dressées par Prath architecte, du Projet de construction d'une école maternelle. Façade, dressée par Prath architecte, du 20 novembre Projet de construction d'une école maternelle. Plan, dressé par Prath architecte, du 22 novembre Projet de construction d'une école maternelle. Plan, dressé par Prath architecte, du 20 février
1