Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 6 sur 6 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Bourg : église paroissiale Saint-Romain (rue Principale)
    Bourg : église paroissiale Saint-Romain (rue Principale) Athée-sur-Cher - rue Principale - en village - Cadastre : 2011 D01 64
    Historique :
    Bien que les sources écrites mentionnent la présence d'une église dès le Xe siècle à Athée subsistent le mur sud de la nef et la tour carrée du clocher. D’importants travaux exécutés au cours du XVIe travées dans son prolongement (actuelle chapelle de la Vierge). Au cours du XVIe siècle, le vaisseau principal de la nef est rehaussé, la charpente et le pignon ouest sont repris. Il était initialement prévu de voûter le collatéral ainsi que le vaisseau principal de la nef. Les amorces des ogives sont restées en place mais les voûtes n’ont jamais été construites. Le chœur est reconstruit au cours du XVIe : au milieu du siècle le porche en bois qui précédait la nef est détruit. En 1866-67, la charpente du existait précédemment. Le gauchissement de la charpente avait poussé au dévers le pignon ouest qui a été entreprise en 1876. A cette occasion, le sculpteur Louis Bory réalise une fausse arcature sous les baies chœur et du chevet qui présentaient d'importants désordres (entraits coupés reposant directement sur le
    Référence documentaire :
    Archives départementales d'Indre-et-Loire. Association pour le développement de la recherche
    Représentations :
    Arcature aveugle en stuc dans le chœur.
    Description :
    trois pignons séparés par des contreforts. Le collatéral communique avec le vaisseau principal par trois flamboyant (restauré). Le collatéral est couvert d'une fausse voûte lambrissée enduite au plâtre. Il est prolongé à l'est par deux chapelles voûtées sur croisées d'ogives. Le chœur comprend deux travées droites ardoise. Une sacristie est édifiée dans le prolongement de cette chapelle, à l'est, et une seconde sacristie est construite en pendant au nord, contre le chœur et la chapelle de la Vierge. La façade ouest en moellon enduit est percée d'un portail en plein cintre surmonté de deux baies en plein cintre accolées. Le clocher possède une chambre des cloches à deux niveaux séparés par un bandeau saillant. Le niveau quelques-uns d’origine. Le niveau supérieur de la chambre des cloches, couronné d’une corniche à gros de taille, prend appui sur le sommet carré de la tour. Le vaisseau principal de la nef est couvert d'un toit à longs pans avec pignon découvert ; le collatéral nord d'un toit à deux pans ; toit
    Illustration :
    Vue intérieure depuis le collatéral nord en direction du choeur. IVR24_20113703227NUCA Détail de l'arcature en stuc située dans le choeur. IVR24_20113703233NUCA
  • Bourg : presbytère, ancien bureau de poste, actuellement maison (1155 rue de Chenonceaux)
    Bourg : presbytère, ancien bureau de poste, actuellement maison (1155 rue de Chenonceaux) Dierre - 11 rue de Chenonceaux - en village - Cadastre : 2014 OE 1523
    Historique :
    En 1818, le conseil municipal vote l’acquisition d’une maison à usage de presbytère, mais en 1820 le curé se plaint car ce n’est toujours pas fait. En 1822 la commune de Dierre charge le commissaire expert du 1er arrondissement du département Eugène Pallu de dresser le procès verbal d'estimation des reconstruction du presbytère et de la mairie ; il en propose les plans le 15 février 1869. Bien que sur le plan paroissiale, le long de la route de Chenonceaux. Le procès-verbal de réception du nouveau presbytère est signé le 28 avril 1872. Le 23 mai 1919, le presbytère est mis en location. Actuellement l'ancien presbytère est une maison d'habitation privée. Le 1er octobre 1922 a lieu l’installation du bureau de poste dans les locaux préalablement affectés au presbytère ; diverses réparations sont effectuées pour le
    Référence documentaire :
    Alison ; 15 février 1869 et modifié le 29 septembre 1869. Échelle : 0,01 pour 1 m. (Archives . Signé Alizon architecte-voyer, le 28 avril 1872.
    Description :
    la séparation entre le rez-de-chaussée et l'étage est marquée par un bandeau qui relie les larmiers en arc segmentaire des baies. Le toit à longs pans et pignons découverts possède une couverture en ardoise. Le pignon sud est percé d'une porte, et le pignon nord, d'une baie rectangulaire à larmier à
    Annexe :
    la Berthelière) destinée à servir de mairie et de presbytère. Le bâtiment est doté d’un jardin et établies dans l’emplacement actuel à l’entrée du bourg de Dierre sur le bord de la route départementale de servitudes (hangar) - et un bâtiment pour la mairie Le bâtiment d’habitation aspecté au nord sur la rue et au midi sur le jardin, aura 12,90 m de long sur 7 m de large, comprenant une cave voûtée sous une partie de la construction. Le bâtiment pour les servitudes aura 9 mètres de long et 6 m de large. Le 40 m² , un cabinet pour les archives et un autre petit cabinet pour le bûcher." Le projet prévoit la emplacement selon le projet Alizon du 15 février 1869, a finalement été bâtie à l’est de l’église. Elle est figurée sur un plan du 13 mai 1871 signé Alizon indiquant la position que devrait occuper le bâtiment de
    Illustration :
    : façade sur le petit jardin et plan du premier étage. Par Pallu, 1822. (Archives départementales d'Indre voyer Alison ; 15 février 1869 et modifié le 29 septembre 1869. (Archives départementales d'Indre-et
  • Bourg : école (1438 rue de Chenonceaux)
    Bourg : école (1438 rue de Chenonceaux) Dierre - 1438 rue de Chenonceaux - en village - Cadastre : 2014 OE 620
    Historique :
    d’école mixte et de logement d’instituteur. Le projet propose une classe unique séparée en deux parties par une cloison en bois et deux cours distinctes. Le 5 mars 1865, la commune acquiert un terrain situé sur les parcelles 620 et 621 de la section B du cadastre (vente Godeau-Percereau). En 1866, le conseil rallongement des classes est confié à Auguste Alizon, le 2 août 1890. Les filles et les garçons sont toujours l’école de garçons et de filles est proposé le 3 mars 1907 par Albin, architecte-voyer à Bléré . L’adjudication des travaux a lieu le 8 octobre 1907.
    Référence documentaire :
    classe des garçons/par Alison, architecte, le 2 août 1890. (Archives départementales d'Indre-et-Loire École mixte de garçons et filles. Construction d'un préau couvert : coupe ; élévation. Le 3 mars classe des garçons /par Alison, architecte, le 2 août 1890. Échelle : 1/100e. (Archives départementales voyer. Le 1er mars 1864. Échelle : 0,01 par m. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, Tours, 2 O).
    Description :
    . Les encadrements des baies sont en pierre de taille, de même que le cordon qui marque la séparation entre le rez-de-chaussée et l'étage ainsi que la corniche. Les souches de cheminée sont en brique. La
    Illustration :
    , architecte voyer. Le 1er mars 1864. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, Tours, 2 O Rallongement des classes de l'école communale. Dessins. Par Alison, architecte, le 2 août 1890 Rallongement des classes de l'école communale. Dessins. Par Alison, architecte, le 2 août 1890 Ecole mixte de garçons et filles. Construction d'un préau couvert : coupe ; élévation. Le 3 mars
  • Bourg : église paroissiale Sainte-Marie-Madeleine
    Bourg : église paroissiale Sainte-Marie-Madeleine Azay-sur-Cher - Bourg - en village
    Historique :
    On ignore à quand remonte la construction de la première église paroissiale d’Azay-sur-Cher. Le nombreux remaniements. Le clocher date de la seconde moitié du XVe siècle, et abrite à la base une chapelle du XVe siècle. La nef aurait été reconstruite en 1790 selon Ranjard, qui ne précise pas le plan de . Ces travaux sont réalisés. La tribune est construite par le charpentier Auguste Barge en 1858. En 1861 , le beffroi de la chambre des cloches est restauré par Auguste Alison. Le décor architecturé du chœur est réalisé par le curé de la paroisse entre 1856 et 1881.
    Référence documentaire :
    DUCHEMIN, Pierre. Le décor néo-gothique intérieur de l'église d'Azay-sur-Cher. Bulletin de la p. 225 SOURDEVAL, Charles de. Promenade archéologique. Le Castellum de Larçay, l'acqueduc d'Athée
    Description :
    . Elle est éclairée par deux baies à remplage flamboyant, une à l'est et l'autre au sud. Le chœur comprend une travée droite et une abside à cinq pans. Le clocher carré hors œuvre est desservi par une
    Illustration :
    Vue de la nef vers le choeur. Carte postale ancienne. (Tours, Archives départementales d'Indre-et Vue d'ensemble du clocher au sud avec le presbytère au premier plan. IVR24_20123700116NUCA Vue intérieure de la nef depuis le choeur. IVR24_20123700118NUCA Porte percée dans le mur ouest du clocher au moment de la création de la chapelle (XVe siècle
  • Bourg : mairie-école, école de filles, actuellement école maternelle
    Bourg : mairie-école, école de filles, actuellement école maternelle Épeigné-les-Bois - 4 rue Saint-Vincent - en village
    Historique :
    signé le 11 mars 1857 par l’agent voyer Auguste Alizon. Le projet prévoit une seule salle de classe en rez-de-chaussée, avec, à gauche le côté des garçons et à droite le côté des filles. La salle de mairie est à l’étage. Le procès verbal d’exécution provisoire est signé le 1er mai 1859. Le procès verbal de -voyer du canton de Bléré est signé le 21 janvier 1860. De nos jours, ce bâtiment a été agrandi en rez-de
    Description :
    Le bâtiment de plan rectangulaire comprend trois travées et un étage carré. Il est construit en tandis que celles de l'étage sont rectangulaires. Un cordon en façade sépare le rez-de-chaussée de l'étage souligné d'une corniche. Le toit à longs pans et croupe est couvert en ardoise. Les cheminées disposées en pignon ont des souches en brique. Un préau en appentis couvert en ardoise jouxte le mur nord , tandis qu'une extension en rez-de-chaussée et à toit en terrasse a été construite contre le mur sud.
  • Bourg : église paroissiale Saint-Germain
    Bourg : église paroissiale Saint-Germain Civray-de-Touraine - Bourg - 7 place de l'Église - en village - Cadastre : 1825 E2 1153 2015 OC 601
    Historique :
    le mur ouest de ce baptistère. En 1861, on décida de démolir ce qui restait du porche et du Alizon, le 20 août 1860. Sa construction a nécessité la démolition de l’ancien, situé à la croisée du transept, ainsi que la démolition des piliers qui le soutenaient. Ces travaux ont imposé de reprendre les maçonneries de la croisée du transept. Le nouveau clocher-porche fut à son tour détruit en 1944 par une bombe tombée à proximité immédiate. La première travée de la nef et le nouveau clocher furent reconstruits vers 1950. La nef et le transept datent initialement du 11e siècle comme l’atteste le petit appareil encore visible du côté sud. Les murs ont été rehaussés au 13e siècle, époque à laquelle fut construit le chœur à repris à cette occasion. Le mur nord de la nef et le mur ouest du bras nord datent vraisemblablement du 12e siècle. A l’origine, une porte en plein cintre dont le tracé est encore visible au nord montre que le niveau du sol actuel est fortement rehaussé par rapport au niveau initial. Une campagne de
    Description :
    visibles. Une tribune a été installée dans la première travée de la nef. Le bras sud du transept est éclairé par quatre baies, le bras nord par trois dont une, à l’est, est masquée par un imposant retable . Le chœur comprend une travée droite et une abside couverte d’une voûte d’ogives à huit quartiers. Le
    Illustration :
    Vue de la façade ouest avec le clocher. Inscription au revers : "L'église de Civray-de-Touraine telle qu'elle était avant le bombardement de 1944." Carte postale ancienne portant la mention : Phot Vue intérieure de la nef vers le choeur. IVR24_19753702815X Chevet, depuis le parc du château. IVR24_20133700956NUCA
1