Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 4 sur 4 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Port dit port de Chouzé
    Port dit port de Chouzé Chouzé-sur-Loire - le Bourg - en village
    Historique :
    Au début du XIXe siècle, le bourg de Chouzé est équipé de deux petites cales opposées (type cale abreuvoir double à tablier haut) situées au niveau de l'église. Cet état est bien visible sur le cadastre commune et craignent que le port ne devienne impraticable. Selon eux, ces ensablements sont en grande d'établir de nouveaux ouvrages dans le lit de la Loire. Les digues complétentaires sont terminées en 1841 port. Les travaux sont adjugés le 25 juin 1841 et réalisés en 1841 et 1842. Ils consistent en tous niveaux d'eau (hors les cas de grandes crues seulement, le quai n'étant pas insubmersible). En 1842, l'ingénieur en chef Lemierre rapporte que le bourg de Chouzé était autrefois éloigné de près de été faits, longé par un beau chenal en toutes saisons. Il précise également que le nouveau port est équipé de "moyens d'accessions à la rivière pour le chargement et l'exportation des produits". En 1843 nouveau chargement à l'abri des courants. Le port de Chouzé figure parmi les ports de Loires sur les
    Description :
    Situé sur la rive droite, vis à vis du bourg (en amont), le port de Chouzé comprend une cale en
    Typologies :
    et le chemin d'accès est au même niveau que les terres du val et les habitations
    Localisation :
    Chouzé-sur-Loire - le Bourg - en village
    Illustration :
    Projet de prolonger le quai du port de Chouzé vers l'aval, ingénieur ordinaire Seignobos, 23 Le port de Chouzé depuis la Loire, début du XXe siècle. Carte postale ancienne. (collection Le port de Chouzé-sur-Loire. IVR24_20153700720NUCA Le port de Chouzé-sur-Loire, cale orientée vers l'aval. IVR24_20153700719NUCA
  • Cale dite cale en tablier à quai incliné (port d'Amboise)
    Cale dite cale en tablier à quai incliné (port d'Amboise) Amboise - quai Charles Guinot quai du Général De-Gaulle - en ville
    Historique :
    l'année suivante pour que de nouveaux projets concernant Amboise voient le jour. Le 25 décembre 1842 , l'ingénieur ordinaire Cormier dresse un avant projet de travaux propres à ramener et à fixer le thalweg de la gauche. Ces constructions sont adoptées en principe et l'ordre est donné de dresser le projet définitif le 18 janvier 1843. Cormier propose d'établir un port de chaque côté du pont car cet ouvrage "indique assez bien le centre de la ville". Le massif du port doit être terminé du côté du fleuve par un perré incliné à trois de base pour deux de hauteur. Ce perré, d'une hauteur de 6,50 m à sa jonction avec le quai -dessus de l'étiage. Le port d'Amboise est donc une vaste rampe inclinée de l'amont vers l'aval. Cette 1845, aucun travaux n'est réalisé mais le projet est toujours d'actualité. Les ingénieurs proposent de donner au port une longueur de 200 mètres et de le placer en amont du pont. Ce port consisterait en un -Chaussées approuve le projet mais demande à ce que le port soit placé de part et d'autre du pont. En
    Description :
    chemin de halage de trois mètres de large environ. Le perré haut est rythmé par des escaliers simples ou l'ouvrage se poursuit jusqu'à l'embouchure de l'Amasse mais au milieu du XIXe siècle, le pont divisait la
    Typologies :
    cale en tablier à quai incliné : pavement en pente douce vers le fleuve ne descendant pas jusqu'à
    Illustration :
    Situation du lit de la Loire entre Amboise et Montlouis, par le conducteur Harmani, 1852. Détail Plan et élévation du pont côté rive gauche à Amboise avec mention du chemin de halage sous le Le château et la Loire au début du XXe siècle (rive gauche). Photographie ancienne Le quai et le château vers 1905. Carte postale ancienne. (archives départementales d'Indre-et-Loire Les quais et le château. Carte postale ancienne. (archives départementales d'Indre-et-Loire, 10 Fi Vue d'ensemble depuis le pont, vers l'amont. Carte postale ancienne, début XXe siècle. (archives Les quais et le château. Carte postale ancienne. (archives départementales d'Indre-et-Loire, 10 Fi Les quais et le château, carte postale ancienne. (archives départementales d'Indre-et-Loire, 10 Fi Le port d'Amboise vis à vis du château, photographie aérienne de Henrard en 1949 Le château et la Loire, photographie aérienne de Henrard, 1952. IVR24_19883703122N
  • Cale dite cale en tablier à quai incliné (port de Chouzé)
    Cale dite cale en tablier à quai incliné (port de Chouzé) Chouzé-sur-Loire - quai des Sarrazins - en village
    Historique :
    Au début du XIXe siècle, le bourg de Chouzé est équipé de deux petites cales opposées (type cale abreuvoir double à tablier haut) situées au niveau de l'église. Cet état est bien visible sur le cadastre une pente transversales pour que les eaux fluviales puissent s'écouler vers la Loire. Le projet
    Typologies :
    cale en tablier à quai incliné : pavement en pente douce vers le fleuve ne descendant pas jusqu'à
    Illustration :
    Projet de prolonger le quai du port de Chouzé vers l'aval, ingénieur ordinaire Seignobos, 23 Vue d'ensemble vers l'aval : le tablier et le perré. IVR24_20113702765NUCA Le perré, vue prise vers l'aval. IVR24_20073700025NUCA Le perré, vue prise vers l'aval. IVR24_20073700024NUCA Escalier dans le perré. IVR24_20113702764NUCA
  • Cale dite cale en tablier à quai incliné de la passerelle Saint-Symphorien
    Cale dite cale en tablier à quai incliné de la passerelle Saint-Symphorien Tours - avenue André Malraux - en ville
    Historique :
    Le pont suspendu de Saint-Symphorien est construit en 1847. La cale en tablier du même nom apparaît pour la première fois sur un plan dressé par l'ingénieur Cormier le 26 décembre 1852. Il semble que aval seulement) et 1866 montrent l'ouvrage achevé. Côté rive gauche, le pont de Saint-Symphorien est
    Description :
    chaque extrémité) et est accessible depuis le quai par deux rampes (une de chaque côté du pont). La cale
    Typologies :
    cale en tablier à quai incliné : pavement en pente douce vers le fleuve ne descendant pas jusqu'à
    Illustration :
    Plan des quais de Tours dressé le 16 juillet 1866 par les ingénieurs ordinaires Descombes et de
1