Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 2 sur 2 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Cormier : maison de maître
    Cormier : maison de maître Frazé - le Cormier - isolé - Cadastre : 2016 E 91
    Description :
    La maison de maître se situe directement au nord du manoir. On y accédait depuis le logis-porte en rythment les façades latérales. L'angle sud-est est flanqué d'un pigeonnier de plan carré, dont le toit en pavillon surmonte d'un demi-niveau le toit à pans brisés et à croupes de la maison. L'étage de comble est bandeaux séparant les niveaux, la corniche et les souches de cheminée. Le pavillon d'entrée - servant probablement de logement au gardien -, la remise, l'écurie et le logement (probablement du palefrenier) sont dans le style du jardin du Pré Catelan (à Illiers-Combrais). Des gloriettes, bassins et jets d'eau
    Localisation :
    Frazé - le Cormier - isolé - Cadastre : 2016 E 91
    Illustration :
    Maison de maître et pavillon d'entrée, vue générale depuis le nord-est. IVR24_20162800152NUCA Maison de maître, vue générale depuis le nord-est. IVR24_20162800153NUCA Maison de maître, vue générale depuis le sud-est. IVR24_20162800156NUCA Écurie, remise et logement du palefrenier (?), vue générale depuis le nord-ouest
  • Cormier : manoir
    Cormier : manoir Frazé - le Cormier - isolé - Cadastre : 1813 E 241, 244, 245 2016 E 91, 286
    Historique :
    Le Cormier est mentionné pour la première fois en 1499, comme propriété de Huguet de Montdoucet troisième quart du 16e siècle. En attestent la construction du logis-porte daté de 1572 (date portée sur le ) datent probablement de cette époque. Vers le milieu du 17e siècle, le Cormier entre dans le giron de la campagne de remaniement que connaît le manoir au quatrième quart du 17e siècle : percements de grandes manorial. Les Grenet semblent être la dernière famille seigneuriale qui habite Le Cormier. Vendu en 1720 à un bourgeois de Chartres, Le Cormier devient à partir de cette date une importante ferme et une "maison des champs". Le logis manorial est alors en déshérence et se dégrade : divisé en deux bâtiments
    Observation :
    Le logis-porte du Cormier constitue un rare exemple de fortification de manoir encore conservé avec des vestiges significatifs de l'ancien pont-levis. Le site, la conservation de la structure des
    Description :
    Le Cormier se situe à deux kilomètres à l'ouest du bourg et à 200 mètres au sud de la vallée de la Foussarde. Le manoir et ses dépendances sont répartis autour d'une cour quasiment fermée et entourée de le logis-porte conserve des traces significatives. L'unique porte charretière en plein cintre ouvre salle à l'étage). Les empoutrements des planchers d'origine sont conservés, comme le montrent les ) sont couverts en tuile plate. Le logis-porte est surmonté d'un campanile en charpente.
    Localisation :
    Frazé - le Cormier - isolé - Cadastre : 1813 E 241, 244, 245 2016 E 91, 286
    Illustration :
    Vue générale depuis le sud. IVR24_20162801110NUCA Vue générale depuis le sud-est. IVR24_20162800123NUCA Logis-porte, vue générale depuis le nord. IVR24_20162800124NUCA Logis-porte, logis, écuries et bergerie, vue générale depuis le nord-est. IVR24_20162800141NUCA Ancien logis du manoir (?), vue générale depuis le sud. IVR24_20162800143NUCA Fournil, vue générale depuis le nord-ouest. IVR24_20162800151NUCA
1