Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 1 sur 1 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Agence du Crédit Lyonnais (71 rue Nationale)
    Agence du Crédit Lyonnais (71 rue Nationale) Tours - 71 rue Nationale - en ville - Cadastre : 2010 DW 5, 634
    Historique :
    rues Nationale et Etienne-Pallu, sur un terrain de compensation. Cette implantation, soumise par le construction française de l'époque. La nouvelle succursale est inaugurée le 26 février 1956 par Marcel Wiriath , directeur général du Crédit Lyonnais, qui salue tout particulièrement l'esthétique, le confort et la grande permettre le réagencement de l'accueil et des espaces de bureaux. À l'extérieur, le parterre de gazon
    Référence documentaire :
    Quartier reconstruit : le quartier nord de Tours / Luc Véga-Roche, Bâtir, juillet 1959, n°86, p. 24 Tirage : plan dressé le 1er octobre 1952. Par Boille, Maurice (architecte). (archives municipales Tirage : plan dressé le 21 avril 1950. Par Leconte, André (architecte) ; Boille, Maurice Tirage : plan dressé le 13 mars 1952. Par Leconte, André (architecte) ; Boille, Maurice (architecte Tirage : plan dressé le 13 mars 1952. Par Leconte, André (architecte) ; Boille, Maurice (architecte Tirage : plan dressé le 1er octobre 1952. Par Boille, Maurice (architecte). (archives municipales Tirage : plan dressé le 21 avril 1950. Par Leconte, André (architecte) ; Boille, Maurice Pour rendre vivante la première rue de Tours, le Comité des commerçants de la rue Nationale Le Crédit Lyonnais inaugure son nouvel établissement. La Nouvelle République, 27 février 1956. Le Crédit Lyonnais a réalisé à Tours une installation moderne. La Nouvelle République, 21 mars 1956.
    Description :
    Nationale et Etienne-Pallu. Deux ailes, disposées en équerre le long des rues, masquent un corps de bâtiment coffres, un rez-de-chaussée et plusieurs étages de bureaux. Le gros-œuvre associe une ossature en béton de l'ordonnance édictée par l'architecte Pierre Patout pour les immeubles reconstruits plus haut le long de l'artère principale. Elle adopte le même alignement que ceux-ci et se dresse donc en retrait de -carrés et sept travées en façade. Coiffé d'un toit à longs pans brisés, le deuxième étage s'élève en . Depuis le réaménagement du rez-de-chaussée, deux grandes ouvertures à portes automatiques permettent
    Annexe :
    plans sont rejetés par le ministère de la Reconstruction qui impose que le Crédit Lyonnais soit élevé en retrait des bâtiments anciens, sur le même axe que les immeubles reconstruits au nord le long de la rue large vitrine sur le mur mitoyen visible et de recouvrir la partie basse de cette façade d'un revêtement l'agence, ils projettent également de réaliser un parterre de gazon agrémenté d'ifs taillés. Le second Transcription de l'article Le "Crédit Lyonnais" à Tours ("Bâtir", juillet 1959, n°86, p. 24) La la masse. Pour supprimer tout point d'appui dans le grand hall du rez-de-chaussée, il a fallu édifier
1