Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 2 sur 2 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Quartier de la Rotonde
    Quartier de la Rotonde Tours - Quartier du Sanitas - avenue Général-de-Gaulle rue Georges-Guynemer rue Jean-Baptiste-Martin rue Jean-Mermoz rue Jules-Mourgault mail du Petit-Prince - en ville - Cadastre : 2010 CT 3 2010 CT 344
    Historique :
    Le quartier de la Rotonde, devant son nom à la présence de hangars et d'ateliers de la SNCF, fut progressivement libéré au cours de la décennie 1950 par le déménagement des activités de maintenance du matériel Amalric, Pierre Lacape et Jacques Lemaure, fut rapidement écarté, le ministère de la Construction devait former le flanc ouest de la nouvelle place de la gare, celle-ci devant être déplacée au niveau de logements. Cette opération devant démontrer le volontarisme et la rapidité de la nouvelle municipalité de Jean Royer, le chantier de la Rotonde débuta en janvier 1960, pour s'achever à l'automne 1961. Les ensemble constituait avec le secteur urbain concerté du Sanitas. Le programme d'habitation fut complété
    Description :
    Inscrit dans un terrain triangulaire d'une surface approximative de cinq hectares, le quartier de croisement des différentes voies de l'étoile ferroviaire de Tours, il est bordé sur son flanc est par le raccordement de la gare de Tours à celle de Saint-Pierre-des-Corps, et sur son flanc ouest par le raccordement de la gare de Tours à la ligne vers Bordeaux. Le flanc sud de l'opération, enfin, est délimité par la +4 (quatre étages au-dessus du rez-de-chaussée), et le principal matériau de gros-œuvre, la pierre de industrialisé. Le quartier de la Rotonde comprend en outre un programme d'équipements : une salle de réunion
    Annexe :
    d'habitation en R+4, organisés de part et d'autre de l'avenue du Général-de-Gaulle. Au sud de l'avenue, le bâtiment n°1 (126 logements), suit un plan en S, bordant le côté nord de l'école maternelle Pauline -Kergomard. Entre l'avenue et le bâtiment n°1 se trouve le bâtiment n°2 (94 logements), qui suit un plan en L . Enfin, le bâtiment n°3 prend place au nord de l'avenue du Général-de-Gaulle, entre les voies ferrées de la ville de Tours, et le plus grand du quartier du Sanitas. Son plan en double L, disposés tête l'espace aménagé au nord, à l'est et à l'ouest. Si le profil en long des voies ferrées rejoint le niveau du terrain naturel à la pointe nord de la Rotonde, il va en s'élevant à mesure qu'elles progressent vers le sud. Le talus de la ligne de Bordeaux atteint ainsi quatre mètres de hauteur au droit du bâtiment n°1 sans le détour du rond-point de la Rotonde. Ce passage étroit et peu éclairé date de l'époque des Rotonde. L'avenue du Général-de-Gaulle - seule voie structurante - traverse le secteur, rejoignant à
  • Immeuble dit bâtiment 1 ter (20-22 avenue du Général-de-Gaulle)
    Immeuble dit bâtiment 1 ter (20-22 avenue du Général-de-Gaulle) Tours - Quartier du Sanitas - 20, 22 avenue du Général-de-Gaulle - en ville - Cadastre : 2010 CR 71 2010 CR 341
    Historique :
    Le premier projet pour le bâtiment 1 ter, alors étudié par Jacques Henri-Labourdette, remonte à 1965. L'architecte en chef du Sanitas conçut, dans le cadre de la quatrième tranche, un immeuble destiné à combler le vide laissé depuis 1963 entre les deux tronçons du bâtiment 1, réalisés dans le cadre d'une voie routière, l'allée de Luynes, permettant l'accès au cœur de l'îlot aux automobiles : le rôle bâtiment 20, également planifié dans le cadre de la quatrième tranche du Sanitas, en prévoyant une façade Loyer Normal), d'un standing supérieur aux HLM. Le permis de construire du bâtiment fut accordé le 2 septembre 1965 ; sa réalisation ne débuta toutefois pas, le ministère de la Construction n'ayant jamais , avant le démarrage du chantier, d'augmenter encore la hauteur du bâtiment de trois étages. La construction s'acheva en 1978. Bien que rénové en 1998, le bâtiment 1 ter est resté dans son état d'origine.
    Description :
    Le bâtiment 1 ter marque par son gabarit une rupture nette dans le front bâti nord de l'avenue du Général-de-Gaulle, tant par sa hauteur (28 mètres, soit le double des immeubles adjacents) que par sa béton, les façades porteuses, également en béton, recevant un placage en pierre de taille. Le dessin des attribués pour la construction de logements en norme PLR étant inférieurs à ceux des HLM. Le plan du
1