Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 8 sur 8 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Ensemble de deux immeubles (13-15 rue des Amandiers)
    Ensemble de deux immeubles (13-15 rue des Amandiers) Tours - Quartier sinistré nord - 13, 15 rue des Amandiers - en ville - Cadastre : 2010 DX 290, 292
    Observation :
    Le parti de composition des travées différenciées présentes en façades sur rue et sur cour n'est
    Référence documentaire :
    Tirage : plan dressé le 20 janvier 1954. Par Lhéritier de Chézelle, Henry (architecte) ; Taté Tirage : plan dressé le 21 janvier 1954. Par Lhéritier de Chézelle, Henry (architecte) ; Taté A la rentrée d'octobre, le groupe scolaire Anatole-France-Voltaire ouvrirait les portes de ses
    Description :
    dans le prolongement de l'extension du collège Anatole-France. Positionné selon un axe nord-sud sur le . Une ossature en béton armé et une maçonnerie de moellons constituent le gros-œuvre. Toutes les façades
    Illustration :
    Bâtiments du groupe scolaire alignés sur la rue des Amandiers, vus depuis le quai
  • École primaire et collège Anatole-France
    École primaire et collège Anatole-France Tours - Quartier sinistré nord - 2 rue des Jacobins 1 rue des Amandiers - en ville - Cadastre : 2010 DX 290, 291
    Historique :
    , dans l'attente d'une reconstruction pérenne des deux établissements. Défini en janvier 1952, le projet de groupe scolaire préconise le regroupement des écoles Anatole-France et Voltaire sur le terrain de l'ancienne Manutention militaire, au sein d'un même édifice aligné le long du quai, d'après l'avant-projet l'augmentation des effectifs scolaires : le programme est redéfini afin de permettre la construction de dix . Le bâtiment connaît à partir des années 1970 de profondes mutations, d'abord en lien avec la mixité instaurée dans le milieu scolaire : les classes de collège sont redistribuées dans la partie est du bâtiment classes de primaire. Le département engage ensuite, en 1997, d'importants travaux d'agrandissement du collège. Une nouvelle aile est construite en deux temps par le cabinet d'architectes Levenez-Martin principal longeant le quai. Ces travaux s'achèvent à l'été 2005, après la réalisation d'un foyer au centre
    Référence documentaire :
    Tirage : plan dressé le 31 janvier 1957. Par Lhéritier de Chézelle, Henry (architecte). (archives Tirage : plan dressé le 10 décembre 1953. Par Lhéritier de Chézelle, Henry (architecte) ; Taté Tirage : plan dressé le 19 décembre 1953. Par Lhéritier de Chézelle, Henry (architecte) ; Taté Tirage : plan dressé le 17 décembre 1953. Par Lhéritier de Chézelle, Henry (architecte) ; Taté Tirage : plan dressé le 28 novembre 1944. Par Amalric, L. (architecte). (archives municipales de Tirage : plan dressé le 4 février 1957. Par [Lhéritier de Chézelle, Henry (architecte)]. (archives A la rentrée d'octobre, le groupe scolaire Anatole-France-Voltaire ouvrirait les portes de ses
    Description :
    L'école primaire et le collège Anatole-France se dressent au nord du terrain du groupe scolaire , composés de deux bâtiments actuellement disposés en équerre le long du quai et de la rue des Amandiers. Une primaire. Une seconde entrée située sur le côté opposé est réservée au collège, installé dans la partie est recouverte d'un parement de pierre de taille. Le soubassement en béton imite un bossage continu alternant ressortir neuf groupes de trois travées de fenêtres. Une faible corniche souligne également le troisième de ce même bâtiment, côté quai. Ces éléments sculptés représentent de façon stylisée le blason de la
    Annexe :
    intérieurs d'origine. Au rez-de-chaussée, un grand hall d'entrée jouxte le bureau du directeur et un vaste préau fermé. Une cloison amovible sépare le préau du réfectoire réservé au déjeuner des élèves. Cette toilettes filles et garçons s'alignent dans le prolongement de la cuisine. Un grand escalier partant du hall sud de l'édifice afin de tirer parti d'un ensoleillement maximum. Le sol du couloir et des différentes sciences biologiques et physiques au troisième étage. Le collège dispose par ailleurs d'un foyer, abrité
    Illustration :
    Projet d'agrandissement : élévation de la façade sur le quai, H. Lhéritier de Chézelle, H. Taté, A Vue depuis le quai du bâtiment réalisé, avril 1959. (archives municipales de Tours, Fonds Jacques Vue depuis le quai du bâtiment réalisé, avril 1959. (archives municipales de Tours, Fonds Jacques Façade principale du collège rue des Amandiers, vue depuis le quai. IVR24_20113700733NUC2A Façade principale du collège et de l'école primaire vue depuis le quai. IVR24_20103701038VA Entrée de secours du collège vue depuis le quai. IVR24_20103701032NUC2A
  • Groupe scolaire Anatole-France
    Groupe scolaire Anatole-France Tours - Quartier sinistré nord - 1 rue des Amandiers 2, 6 rue des Jacobins - en ville - Cadastre : 2010 DX 290 à 293
    Historique :
    Le groupe scolaire Anatole-France est construit à partir de 1955 sur un terrain situé en bord de destruction par les bombardements aériens de juin 1944 de trois écoles primaires et maternelle. Si le principe de la cession du terrain est acquis dès 1949, de longs pourparlers entre le ministère de la Guerre et l'Inspecteur d'académie d'Indre-et-Loire, le programme du futur groupe scolaire se conforme aux instructions du étage au bâtiment des primaires alors en cours de construction. De même, le bâtiment destiné aux douches est transformé en salle de réunion, cabinet médical et conciergerie. Le projet d'édification d'une , partagé depuis entre l'école primaire et le collège Anatole-France. Ce dernier a également fait l'objet d'importants travaux d'agrandissement de 1997 à 2005. L'école maternelle, les logements d'instituteurs et le
    Référence documentaire :
    Tirage : plan dressé le 16 avril 1957. Par [Lhéritier de Chézelle, Henry (architecte)]. (archives Calque : plan dressé le 25 novembre 1955. Par Lhéritier de Chézelle, Henry (architecte). (archives Tirage : plan dressé le 2 juin 1952. Par Lhéritier de Chézelle, Henry (architecte) ; Taté, Henri Tirage : plan dressé le 16 décembre 1953. Par Lhéritier de Chézelle, Henry (architecte) ; Taté 192. Tours. Vue à vol d'oiseau, le Pont de Pierre, la Bretèche et Portillon / N D. [1er quart 20e Le Conseil Municipal a étudié diverses questions scolaires et recherché une solution pour la A la rentrée d'octobre, le groupe scolaire Anatole-France-Voltaire ouvrirait les portes de ses p. 1349 Le patrimoine des communes d'Indre-et-Loire. Tome II. Paris : Flohic éditions, 2001.
    Description :
    Le groupe scolaire s'établit sur un vaste terrain de forme trapézoïdale délimité au nord par bâtiments de natures et de hauteurs différentes. L'école primaire et le collège sont implantés au nord le bâtiment à deux étages-carrés, aligné sur la rue des Amandiers dans le prolongement du collège, forme un bandeaux horizontaux et verticaux en béton apparent. La façade nord du bâtiment longeant le quai, offrant
    Annexe :
    bord de la Loire dans le vieux quartier de la Cathédrale Saint-Gatien, si riche en souvenirs archéologiques, le groupe scolaire Anatole-France ne pouvait avoir qu'une architecture d'un calme classicisme . Les matériaux qui ont servi à l'édifier furent choisis dans le même esprit : maçonnerie de pierre de taille et moellon, couverture d'ardoise. Le sol des classes est en parquet de chêne ; le chauffage des
    Illustration :
    Vue de l'école primaire depuis le quai, avril 1959. (archives municipales de Tours, Fonds Jacques Vue générale du collège et de l'école primaire depuis le quai. IVR24_20103701038VA
  • Îlot O
    Îlot O Tours - Quartier sinistré nord - rue Richelieu rue des Déportés rue Néricault-Destouches rue Marceau - en ville - Cadastre : 2010 DZ 195 à 213
    Historique :
    le quartier nord à partir du milieu des années 1950. Son aménagement est confié à Henry Lhéritier de Chézelle, chef de groupe de l'îlot T voisin. Se fondant sur le premier plan parcellaire dressé en décembre préalables en janvier 1951, évaluant le chantier de construction à plus de 188 millions de francs. En mai en U, ouvert sur la rue Richelieu par une large interruption du bâti. Le dossier de permis de délégation départementale du ministère de la Reconstruction et de l'Urbanisme autorise le lancement du . Quelques transformations récentes de l'ensemble sont à signaler. En 1994, le grand immeuble de bureaux Jean-Yves Barrier. L'architecte tourangeau a notamment fait le choix de remplacer les anciennes façades l'objet de réaménagements à l'automne 2010, avec la construction d'un muret le long du côté nord et la
    Référence documentaire :
    Tirage : plan dressé le 20 décembre 1948. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, 149 W 17 Tirage : plan dressé le 31 mars 1954. Par Soulary, Gabriel (architecte) ; Le Roy, André (architecte A.S.R. Tours-Nord. Îlot O. Parcelle 210. Etablissements Briau / Gabriel Soulary et André Le Roy. 1 p. 22 VÉGA-ROCHE, Luc. Quartier reconstruit : le quartier nord de Tours. Bâtir, juillet 1959, n°86.
    Description :
    -carrés, le moins haut des deux jouxtant directement l'accès à la cour commune. À l'angle des rues . Le dernier étage, couvert d'un toit-terrasse, est placé en retrait par rapport aux niveaux inférieurs . Le reste de l'îlot est coiffé de toits à longs pans et croupes couverts d'ardoise, hérissés de croupe ou à fronton-pignon, qui éclairent un étage de comble. Un enduit ciment recouvre les façades. Le
    Annexe :
    Liste des architectes d'opération (AC Tours. Permis de construire 1952/n°292) Le numéro entre 210-212-213 (210) - Labadie : (213) - Lacape et Lemaure : DZ 205 (207) - Le Roy : DZ 196 (205) - Le
    Illustration :
    Marceau et Néricault-Destouches, Soulary et Le Roy arch., 31 mars 1954. (archives municipales de Tours
  • Gymnase du groupe scolaire Anatole-France
    Gymnase du groupe scolaire Anatole-France Tours - Quartier sinistré nord - 8 rue des Jacobins 17 rue des Amandiers - en ville - Cadastre : 2010 DX 290, 293
    Historique :
    se déroulent en 1963, pour un montant global de 35 millions de francs. Le certificat de conformité est dressé en 1965. Des travaux de réfection sont réalisés en 1985 : le plancher est remplacé par du carrelage dans le vestibule et par un sol plastique dans la salle d'activités sportives. L'équipement est
    Référence documentaire :
    Tirage : plan dressé le 11 juillet 1962. Par Lhéritier de Chézelle, Henry (architecte). (archives Tirage : plan dressé le 11 juillet 1962. Par Lhéritier de Chézelle, Henry (architecte). (archives Tirage : plan dressé le 11 juillet 1962. Par Lhéritier de Chézelle, Henry (architecte). (archives Tirage : plan dressé le 21 juin 1962, modifié le 7 juillet 1962. Par Lhéritier de Chézelle, Henry Tirage : plan dressé le 20 avril 1962. Par Lhéritier de Chézelle, Henry (architecte). (archives Tirage : plan dressé le 12 février 1962. Par Lhéritier de Chézelle, Henry (architecte). (archives Tirage : plan dressé le 22 janvier 1958. Par Lhéritier de Chézelle, Henry (architecte). (archives
    Description :
    A l'extrême sud du terrain réservé au groupe scolaire Anatole-France, le gymnase est implanté sur
    Illustration :
    Façade nord vue depuis le côté est de la cour. IVR24_20103701035NUC2A Façade nord vue depuis le côté ouest de la cour. IVR24_20103701036NUC2A
  • Lycée professionnel privé Saint-Martin
    Lycée professionnel privé Saint-Martin Tours - Quartier sinistré nord - 10 rue Baleschoux - en ville - Cadastre : 2010 DZ 333
    Historique :
    1952. Le certificat de conformité est rédigé en 1955. L'établissement privé, devenu lycée professionnel Richelieu, engage dans les années 1980 des travaux de transformation. Le préau est notamment
    Référence documentaire :
    Extrait de tirage : plan dressé le 19 octobre 1949. Par Lhéritier de Chézelle, Henry (architecte Extrait de tirage : plan dressé le 19 octobre 1949. Par Lhéritier de Chézelle, Henry (architecte Extrait de tirage : plan dressé le 19 octobre 1949. Par Lhéritier de Chézelle, Henry (architecte Extrait de tirage : plan dressé le 19 octobre 1949. Par Lhéritier de Chézelle, Henry (architecte Extrait de tirage : plan dressé le 19 octobre 1949. Par Lhéritier de Chézelle, Henry (architecte Extrait de tirage : plan dressé le 19 octobre 1949. Par Lhéritier de Chézelle, Henry (architecte
    Description :
    Le lycée professionnel Saint-Martin est établi sur une grande parcelle à l'angle sud-ouest de l'îlot S. Il comporte un corps de bâtiment principal le long de la rue Richelieu, ainsi qu'un bâtiment d'environ cinq mètres de diamètre. Le corps principal, de plan rectangulaire régulier, est constitué d'un longs pans et croupe brisés couverts d'ardoise, hérissé de souches de cheminée en brique. Le dernier du reste de l'élévation, ornée d'un parement de moellons. Le revêtement de moellons se poursuit rue . L'ordre colossal s'applique aux pilastres toscans qui encadrent un premier groupe de trois travées sur le tiers ouest de la façade. S'y superposent de courts pilastres ioniques formant le devant d'une grande de l'étage supérieur. Le brisis est ici percé de quatre lucarnes qui reprennent, dans une dimension moindre, les caractéristiques de la grande-lucarne mitoyenne. Le bâtiment annexe, de plan rectangulaire
    Illustration :
    Cour de l'école vue depuis le portail rue Baleschoux. IVR24_20103702562NUCA
  • Îlot T
    Îlot T Tours - Quartier sinistré nord - rue Richelieu rue Marceau rue Néricault-Destouches rue de Jérusalem - en ville - Cadastre : 2010 DZ 214 à 230
    Historique :
    rapport aux premiers dessins de l'architecte chef de groupe. De même, le transformateur, situé au centre l'été 1951. Après la réalisation de fondations spéciales comme pour d'autres îlots du secteur, le marqué par la venue, le 4 février 1952, du préfet d'Indre-et-Loire nouvellement nommé, Jean-Paul Chapel Jérusalem et Richelieu. Si le bâti n'a connu aucune transformation majeure depuis son achèvement, hormis la
    Référence documentaire :
    Tirage : plan dressé le 12 janvier 1950. Par Lhéritier de Chézelle, Henry (architecte). (archives Tirage : plan cadastral dressé le 28 décembre 1948. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours Pour le quartier nord... La Nouvelle République, 8 septembre 1950. p. 22 VÉGA-ROCHE, Luc. Quartier reconstruit : le quartier nord de Tours. Bâtir, juillet 1959, n°86.
    Description :
    de la cour à ses seuls riverains. Le gros-œuvre de l'ensemble est constitué d'une ossature en béton ciment et le dernier étage est coiffé d'un toit à longs pans brisés, percée de lucarnes à croupe ou à . Le quatrième, dressé à l'angle des rues Marceau et Néricault-Destouches, se distingue par toit-terrasse s'alignant le long des façades. Un transformateur commun s'insère en rez-de-chaussée au
    Annexe :
    Liste des architectes d'opération (AC Tours. Permis de construire 1950/n°751 et 1951/n°539) Le
  • École maternelle Anatole-France
    École maternelle Anatole-France Tours - Quartier sinistré nord - 6 rue des Jacobins - en ville - Cadastre : 2010 DX 290
    Historique :
    reconstruction au sein d'un groupe scolaire qu'elle souhaite faire édifier sur le terrain de l'ancienne , ces plans réservent à l'école maternelle la zone centrale du terrain. Le projet d'exécution de l'édifice est établi en décembre 1953 et janvier 1954. Le chantier de construction de groupe scolaire est . Les enfants n'intègrent cependant le nouvel édifice qu'en mars 1957. Le revêtement de la cour et la maternelle Voltaire" à sa mise en service, l'établissement porte aujourd'hui le nom du groupe scolaire. Si
    Référence documentaire :
    Tirage : plan dressé le 6 janvier 1954. Par Lhéritier de Chézelle, Henry (architecte) ; Taté, Henri Tirage : plan dressé le 18 décembre 1953. Par Lhéritier de Chézelle, Henry (architecte) ; Taté Tirage : plan dressé le 13 janvier 1954. Par Lhéritier de Chézelle, Henry (architecte) ; Taté le remplacement de l'école maternelle Voltaire, 1944-1945. A la rentrée d'octobre, le groupe scolaire Anatole-France-Voltaire ouvrirait les portes de ses
    Description :
    centre du terrain occupé par le groupe scolaire. Elle se dresse parallèlement à l'école primaire édifiée stylisée le blason de la ville de Tours, sont traités en bas-relief et disposés en V de part et d'autre de en rez-de-chaussée le hall d'entrée semi-circulaire, la cuisine et la cantine au nord, le bureau de béton apparent qui animent la façade principale. Le gros-œuvre associe une ossature en béton armé et
    Illustration :
    Détail du carrelage dans le couloir. IVR24_20113700718NUC2A
1