Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 5 sur 5 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Imprimerie Mame, actuellement École des beaux-arts (49 boulevard Preuilly)
    Imprimerie Mame, actuellement École des beaux-arts (49 boulevard Preuilly) Tours - Quartier sinistré nord - 49 boulevard Preuilly - en ville - Cadastre : 2010 EL 33
    Historique :
    aluminium devant couvrir les ateliers. Le gros-œuvre est achevé en 1952, date à laquelle la couverture des ateliers est mise en œuvre sur le chantier même. Ceux-ci reçoivent également un décor peint conçu par Edgard Pillet, artiste affilié au groupe Espace. Il intervient également dans le hall d'entrée. En lien partie des bâtiments accueille l’École supérieure des beaux-arts Tours Angers Le Mans.
    Observation :
    regrouper, après d'importants travaux de restructuration, l'école régionale des beaux-arts, le département , seule l'école supérieure des beaux-arts a rejoint le site en 2014.
    Référence documentaire :
    Tirage : plan dressé le 30 septembre 1949. Par Zehrfuss, Bernard (architecte) ; Drieu la Rochelle Tirage : plan dressé le 26 novembre 1997. Par Le Bihan, Hervé (architecte). (archives privées du Tirage : plan dressé le 30 septembre 1949. Par Zehrfuss, Bernard (architecte) ; Drieu la Rochelle Tirage : plan dressé le 30 septembre 1949. Par Zehrfuss, Bernard (architecte) ; Drieu la Rochelle Tirage : plan dressé le 30 septembre 1949. Par Zehrfuss, Bernard (architecte) ; Drieu la Rochelle Tirage : plan dressé le 30 septembre 1949. Par Zehrfuss, Bernard (architecte) ; Drieu la Rochelle Tirage : plan dressé le 30 septembre 1949. Par Zehrfuss, Bernard (architecte) ; Drieu la Rochelle Tirage : plan dressé le 30 septembre 1949. Par Zehrfuss, Bernard (architecte) ; Drieu la Rochelle Tirage : plan dressé le 30 septembre 1949. Par Zehrfuss, Bernard (architecte) ; Drieu la Rochelle Tirage : plan dressé le 30 septembre 1949. Par Zehrfuss, Bernard (architecte) ; Drieu la Rochelle
    Description :
    -chaussée situé à l'entrée du site, le long du boulevard Preuilly. Elle se divise en deux espaces : les plan sensiblement carré. Le dernier niveau est traité de manière particulière, réunissant quatre petits pavillons préfabriqués en aluminium sur le toit-terrasse du deuxième étage. Le hall monumental du rez-de
    Appellations :
    Ecole supérieure des beaux-arts Tours Angers Le Mans
    Texte libre :
    Les destructions de 1940 Institution tourangelle renommée, l'imprimerie Mame occupait depuis le matériel mécanique, des stocks d'encre et de papier. Alors que les bureaux de l'administration occupent le architectes de la Maison Mame, Roger et Jean Marconnet, le dossier de dommages de guerre est directement traité par le ministère de la Reconstruction, qui soutient le rétablissement de l'imprimerie en dirigeants de Mame, le ministère et la Ville de Tours, sur le choix d'un site propice à la reconstruction de . La Reconstruction Afin d'édifier une nouvelle usine à la pointe de la modernité, Alfred Mame, le place et le suivi du chantier. Les plans qu'ils dressent en septembre 1949 témoignent d'une grande fonctionnalité qui distingue nettement les ateliers de production des espaces de bureaux. Fin décembre 1949, le , immédiatement suivi par le démarrage du chantier. L'intervention de Jean Prouvé en 1950 va cependant bouleverser , usinés dans les ateliers Prouvé de Maxéville, acheminés à Tours et assemblés directement sur le chantier
    Illustration :
    Façade sud du bâtiment administratif vue depuis le toit des ateliers. IVR24_20103702596NUCA Façade est du bâtiment administratif vue depuis le toit des ateliers. IVR24_20103702597NUCA
  • Immeuble (35 rue Nationale)
    Immeuble (35 rue Nationale) Tours - Quartier sinistré nord - 35 rue Nationale - en ville - Cadastre : 2010 DZ 107
    Historique :
    . L'aménagement des boutiques situées au rez-de-chaussée est réalisé en 1952. Le certificat de conformité est
    Observation :
    . Celle-ci a été scellée le 7 mai 1949 par le président de la République Vincent Auriol.
    Référence documentaire :
    Tirage : plan dressé le 8 décembre 1948, modifié le 14 mars 1949. Par Marconnet, Roger (architecte Tirage : plan dressé le 8 décembre 1948. Par Marconnet, Roger (architecte) ; Marconnet, Jean Tirage : plan dressé le 8 décembre 1948, modifié le 14 mars 1949. Par Marconnet, Roger (architecte Tirage : plan dressé le 8 décembre 1948. Par Marconnet, Roger (architecte) ; Marconnet, Jean Tirage : plan dressé le 8 décembre 1948. Par Marconnet, Roger (architecte) ; Marconnet, Jean Tirage : plan dressé le 8 décembre 1948, modifié le 14 mars 1949. Par Marconnet, Roger (architecte Tirage : plan dressé le 8 décembre 1948, modifié le 14 mars 1949. Par Marconnet, Roger (architecte Tirage : plan dressé le 8 décembre 1948, modifié le 14 mars 1949. Par Marconnet, Roger (architecte Tirage : plan dressé le 8 décembre 1948, modifié le 14 mars 1949. Par Marconnet, Roger (architecte Tirage : plan dressé le 10 mars 1949. Par Marconnet, Roger (architecte) ; Marconnet Jean
    Description :
    l'ordonnancement de la rue Nationale et celui des rues qui lui sont perpendiculaires. Le premier corps de pas d'étage en retrait : le balcon de son premier étage, à garde-corps en ferronnerie, forme donc saillie sur la rue Nationale. Le second corps de bâtiment, donnant sur la rue des Halles, est de plan plus , sur le versant nord, d'un terrasson bardé de zinc qui surmonte l'étage de comble éclairé par trois lucarnes rentrantes. Le gros-œuvre de l'immeuble associe une ossature en béton armé et une maçonnerie de ferronnerie. Le corps de bâtiment élevé à l'angle de la rue des Halles comporte également une terrasse filante
    Illustration :
    Coupe sur le bâtiment de la rue des Halles, R. et J. Marconnet et P. Leseurre arch., 8 décembre Coupe sur le bâtiment de la rue Nationale, R. et J. Marconnet et P. Leseurre arch., 8 décembre 1948
  • Îlot P
    Îlot P Tours - Quartier sinistré nord - rue des Halles rue Nationale rue Néricault-Destouches rue des Déportés - en ville - Cadastre : 2010 DZ 166 à 194
    Historique :
    Dernier îlot de la rue Nationale à être réalisé, l'îlot P représente le plus important chantier du des dommages de guerre, elle récupère également plusieurs parcelles remembrées alignées le long des dessus-de ses coffres, le Crédit Lyonnais pose plus de difficultés. Repoussée jusqu'en 1956, son considérablement le lancement des travaux de l'îlot. Ce retard est néanmoins suivi d'une mise en chantier réalisation de l'important parking aménagé en sous-sol. Le dépôt du permis de construire et les procédures d'adjudications se succèdent en mai, et les travaux de fondations commencent dès le mois d'août 1956. La durée du chantier est alors estimée entre 18 et 24 mois. Le certificat de conformité de l'îlot est établi en juin
    Référence documentaire :
    Tirage : plan dressé le 18 février 1956. Par Marconnet, Jean (architecte) ; Marconnet, Michel Tirage : plan dressé le 25 avril 1956. Par Marconnet, Jean (architecte) ; Marconnet, Michel Tirage : plan dressé le 18 février 1956. Par Marconnet, Jean (architecte) ; Marconnet, Michel Tirage : plan dressé le 18 février 1956. Par Marconnet, Jean (architecte) ; Marconnet, Michel Tirage : plan dressé le 18 février 1956. Par Marconnet, Jean (architecte) ; Marconnet, Michel Tirage : plan dressé le 18 février 1956. Par Marconnet, Jean (architecte) ; Marconnet, Michel Tirage : plan dressé le 18 février 1956. Par Marconnet, Jean (architecte) ; Marconnet, Michel Tirage : plan dressé le 25 avril 1956. Par Marconnet, Jean (architecte) ; Marconnet, Michel Le dernier chantier de la rue Nationale. La Nouvelle République, 2 et 3 juin 1956. p. 24 VÉGA-ROCHE, Luc. Quartier reconstruit : le quartier nord de Tours. Bâtir, juillet 1959, n°86.
    Description :
    d'habitation. Le gros-œuvre de ces différents lots a été réalisé en béton armé et maçonnerie de moellons. Comme de cette rue, ce pavillon d'angle ne comporte pas d'étage en retrait : le balcon de son premier étage , à garde-corps en ferronnerie, forme donc saillie sur la rue Nationale. Le second corps de bâtiment
    Annexe :
    Liste des architectes d'opération (AC Tours. Permis de construire 1956/n°307) Le numéro entre 168 (223) ; DZ 194 (222) - Labadie : DZ 170 (216b) cinéma Rex, aujourd'hui désaffecté - Le Roy : DZ
    Illustration :
    Coupe sur le porche côté nord, J. et M. Marconnet arch., 25 avril 1956. (archives municipales de Coupe sur le porche côté sud, J. et M. Marconnet arch., 25 avril 1956. (archives municipales de Porche monumental sud vu depuis le coeur d'îlot. IVR24_20103701058NUC2A
  • Îlot U
    Îlot U Tours - Quartier sinistré nord - rue Richelieu rue de Jérusalem rue Néricault-Destouches - en ville - Cadastre : 2010 DZ 231 à 246
    Historique :
    l'habitation. La Ville de Tours décide de ne pas reconstruire le Bureau de bienfaisance et transfère ses dommages de guerre au groupe scolaire Liberté. Fin 1950, le service des Monuments historiques autorise par 1951. Ils déposent un permis de construire en janvier 1952 et le chantier débute deux mois plus tard
    Référence documentaire :
    Tirage : plan dressé le 28 décembre 1951. Par Marconnet, Roger (architecte) ; Marconnet, Jean Tirage : plan cadastral dressé le 28 décembre 1948. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours Calque et encre noire : plan dressé le 17 janvier 1950. Par Baldet, Robert (architecte des Pour le quartier nord... La Nouvelle République, 8 septembre 1950. p. 24 VÉGA-ROCHE, Luc. Quartier reconstruit : le quartier nord de Tours. Bâtir, juillet 1959, n°86.
    Description :
    ses seuls riverains. Le gros-œuvre de l'ensemble est constitué d'une ossature en béton armé et d'une
    Annexe :
    Liste des architectes d'opération (AC Tours. Permis de construire 1952/n°25) Le numéro entre
    Illustration :
    Loge en rez-de-chaussée donnant sur le coeur d'îlot. IVR24_20103701089NUC2A
  • Centre paroissial Saint-Paul
    Centre paroissial Saint-Paul Tours - Quartier du Sanitas - place Saint-Paul - en ville - Cadastre : 2010 CV 311
    Historique :
    Le programme d'équipements du secteur industrialisé, tel qu'il était fixé à son origine à l'été nouvelle pour un quartier devant compter plus de 5 000 logements, réclama à la municipalité, dès le mois de avec la Ville, qui reprenait le terrain attribué par l'ASR, en échange d'une emprise destinée à la , l'architecte Michel Marconnet étant chargé de son étude. Elle fut consacrée le 7 octobre 1962. Les plans de , Michel Vallée, Jacques Boille, Jean et Michel Marconnet. Le permis de construire fut accordé le 22 août 1969, la chapelle Saint-Paul étant consacrée le 17 avril 1972, après l'achèvement de l'ensemble du
    Description :
    caractère monumental, aucun clocher ne venant élancer en hauteur le bâtiment. L'échelle de celui-ci reste la nef en partie supérieure. Le chœur prend lui la forme d'une demi pyramide venant s'appuyer sur le tout en créant un puits de lumière sur le maître-hôtel. La façade nord de l'église, ouvrant sur le irrégulièrement, ouvrant sur le rez-de-chaussée. La totalité de l'édifice est couvert d'ardoise. La nef, d'une , laissant la nef entièrement dégagée. Plusieurs salles sont alignées sur le flanc ouest du bâtiment : un
    Illustration :
    Vue de la nef depuis le choeur. IVR24_20113702323NUC2A
1