Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 20 sur 28 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Le Blanc (Indre) : église Saint-Cyran, 8 verrières de Jean Mauret
    Le Blanc (Indre) : église Saint-Cyran, 8 verrières de Jean Mauret Le Blanc - impasse de Saint-Cyran - en ville
    Copyrights :
    (c) Rencontre avec le Patrimoine Religieux
    Historique :
    Haute du Blanc, à proximité immédiate du Château Naillac, cette église romane se compose d'une courte très haut. Au nord, le chœur rectangulaire supporte le clocher et s'ouvre sur une abside en cul-de-four chef des Monuments historiques) informe Jean Mauret que la commune du Blanc l’a chargé d’une variantes autres que des losanges "dans la mesure où l’esprit de simplicité sera respecté et où le coût de ces variantes ne dépasse pas le coût des vitraux" losangés. La proposition de Jean Mauret (22 octobre 1985) consiste en deux solutions : des losanges ou des créations d’après maquettes au même prix que le
    Observation :
    Eglise Saint-Cyran inscrite au titre des Monuments historiques depuis le 11 mai 1932.
    Canton :
    Le Blanc
    Description :
    tons monochromes formée de bandes en verres blancs et gris opalescents soulignant la forme cintrée des baies. Ces bandes sont plus ou moins larges et sont parfois gravées d'un filet transparent. C'est le cas des bordures et des colonnes axiales grises. Chacune des pièces de verres blancs opalescents est
    Localisation :
    Le Blanc - impasse de Saint-Cyran - en ville
    Titre courant :
    Le Blanc (Indre) : église Saint-Cyran, 8 verrières de Jean Mauret
    Illustration :
    Numérotation des baies de l'église Saint-Cyran, Le Blanc. En rouge, l'emplacement des vitraux Le Blanc, église Saint-Cyran, baie 1 (choeur) : verrière abstraite. IVR24_20093603173NUCA Le Blanc, église Saint-Cyran, baie 109 (ouest) : verrière abstraite. IVR24_20093603174NUCA
  • Thenay (Indre) : église Saint-Simon et Saint-Jude, verrière de Jean Mauret
    Thenay (Indre) : église Saint-Simon et Saint-Jude, verrière de Jean Mauret Thenay - rue de l'Eglise - en village
    Copyrights :
    (c) Rencontre avec le Patrimoine Religieux
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le donateur sur l'oeuvre Inscription concernant l'auteur : "Jean Mauret". Inscription concernant le donateur et la date
    Description :
    constituée de bandes horizontales de rectangles irréguliers. Les couleurs dominantes sont le bleu, le blanc Le vitrail réalisé par Jean Mauret dans l'église de Thenay (baie 9) présente une composition et le jaune. Les verres sont travaillés à la grisaille et au jaune d'argent. Deux petites croix
  • Saint-Benoit-du-Sault (Indre) : église Saint-Benoit, 16 verrières de Jean Mauret
    Saint-Benoit-du-Sault (Indre) : église Saint-Benoit, 16 verrières de Jean Mauret Saint-Benoît-du-Sault - place de l'Eglise - en village
    Copyrights :
    (c) Rencontre avec le Patrimoine Religieux
    Historique :
    -Loire, l'église du prieuré de Saint-Benoît-du-Sault a été édifiée dans le 2e quart du 11e siècle. Elle ensemble de 16 verrières dans l'église, entre 1995 et 1998, dans le cadre de la restauration de l'édifice qu'à cette date, le peintre-verrier Claude Baillon fait également une proposition de création. Un baie ouest (il ne semble pas que le projet d'origine ait été finalement changé). Les travaux commencent terminés en février 1998) Dans le marché initial, le vitrail situé à l'extrémité est du collatéral sud 1996, de le remplacer par un vitrail de création.
    Observation :
    Eglise Saint-Benoit classée au titre des Monuments historiques depuis le 21 janvier 2011.
    Description :
    essentiellement le jaune d’argent, le blanc et le gris opalescent. Des petits rectangles bordeaux et jaunes couleur est donc indépendante et en même temps reliée à l’ensemble, d’abord par le dessin qui accompagne 3 lancettes plus légères… Dans le cas présent, j’ai volontairement recherché une lumière douce avec les baies hautes alors que la baie est de ce même collatéral le sera avec une harmonie nuancée le nombre moyen de pièces au m², toutes calibrées, sera de l’ordre de 250, chaque baie ayant son vitraux de Saint-Benoit-du-Sault marque une phase importante dans le cheminement de création de Jean vitraux des baies basses de Saint-Benoit-du-Sault (3, 4, 5, 7) est plus "habituel" dans le travail de Jean opalescents. Un motif de cinq feuilles est placé sur le tympan des verrières (gravure et jaune d'argent). Le 11, le vitrail présente une bordure grise opalescente avec en bas une large bande traitée au jaune colonne centrale entourée de bandes soulignant le plein cintre des baies. Les couleurs utilisées sont
    Illustration :
    Vue intérieure de l'église : la nef vers le nord-ouest. IVR24_20113600710NUC2A Vue intérieure de l'église : le choeur. IVR24_20113600711NUC2A Vue d'ensemble intérieure depuis le bas-côté nord, vers l'est : baie 3. IVR24_20163601440NUCA
  • Montipouret (Indre) : église Saint-Martin, 7 verrières  de Jean Mauret
    Montipouret (Indre) : église Saint-Martin, 7 verrières de Jean Mauret Montipouret - place de l'Eglise - en village
    Copyrights :
    (c) Rencontre avec le Patrimoine Religieux
    Historique :
    chevet plat, tandis que la nef, la tour du clocher et le portail occidental sont le fruit d'une pour la sauvegarde de l’édifice car la mise hors d’eau n’est plus assurée. Le maire contacte Mme devis daté du mois d'août suivant fixe le choix de la variante avec vitraux de création dans la nef en octobre de cette année (suivant le devis d'août 2002). On remarque que Jean Mauret a finalement
    Observation :
    Eglise Saint-Martin classée au titre des Monuments historiques depuis le 5 octobre 1922.
    Description :
    (rectangles) et bordeaux (carrés) cernant une partie centrale de bandes horizontales en verre blanc opalescent aplats jaunes / orangés (jaune d'argent) et bordeaux cernés d'une bordure en verre blanc opalescent. Les le tympan de chacun des vitraux. Les bordures sont constituées de petites bandes horizontales grises ) ou vert/jaune (5). Le vitrail en losanges du bras nord du transept n'est pas de Jean Mauret, il date
    Illustration :
    Maquettes proposées en 2002. crayon et gouache sur calque, 8,5 x 10 cm (le plus grand des 4 calques Panneau d'essai réalisé en 2004. 59 x 76,5 cm (le panneau d'essai est plus grand que la fenêtre sur place, erreur dans prise de dimensions). Verres transparents, blancs opalescents et jaune d'argent
  • Lye (Indre) : église Notre-Dame, verrière de Jean Mauret
    Lye (Indre) : église Notre-Dame, verrière de Jean Mauret Lye - rue de l'ancienne Poste - en village
    Copyrights :
    (c) Rencontre avec le Patrimoine Religieux
    Historique :
    En janvier 1988, Jean Mauret est sollicité par le maire de Lye pour proposer un projet et un devis (devis du 30 mars), le maire lui demande en juin suivant de bien vouloir réaliser le vitrail. Ce dernier en 1995, dans le cadre de la restauration générale de l’église, pour établir un devis relatif à la variante en création pour ces trois baies (dans le même esprit que le vitrail conçu en 1988) est alors
    Observation :
    Eglise Notre-Dame inscrite au titre des Monuments historiques depuis le 7 juillet 1952 (abside) et le 14 avril 1998 (reste de l'église).
    Description :
    Le vitrail de la baie 10 (nef, côté sud) réalisé par Jean Mauret présente une composition de rectangles et de carrés à dominante grise (verres blancs et gris opalescents). Des petits carrés (jaune, bleu
  • Palluau-sur-Indre (Indre) : église prieurale Saint-Laurent, 4 verrières de Jean Mauret
    Palluau-sur-Indre (Indre) : église prieurale Saint-Laurent, 4 verrières de Jean Mauret Palluau-sur-Indre - rue Saint-Laurent - en village
    Copyrights :
    (c) Rencontre avec le Patrimoine Religieux
    Historique :
    remise au jour de fresques romanes exceptionnelles pour le département de l'Indre, consistant
    Observation :
    Eglise Saint-Laurent classée au titre des Monuments historiques depuis le 7 mars 1945 (chœur , abside et crypte) et inscrite depuis le 11 juin 2013.
    Description :
    Les quatre verrières réalisées en 2000 par Jean Mauret dans le chœur de l'ancienne église prieurale et orangé déjà présentes sur les peintures murales. Sur le verre, ces tons sont obtenus grâce à prédominantes. Les verres utilisés sont majoritairement des verres blancs et gris opalescents. L'ensemble est
    Illustration :
    Vue intérieure, l'abisde et le choeur et les fresques romanes : une Vierge en majesté (cul de four La partie supérieure d'une verrière de Jean Mauret (baie 2) et le haut d'un pilier
  • Châtillon-sur-Indre (Indre) : église Notre-Dame, verrière de Jean Mauret
    Châtillon-sur-Indre (Indre) : église Notre-Dame, verrière de Jean Mauret Châtillon-sur-Indre - rue du Nord place Mgr Lenoir - en ville
    Copyrights :
    (c) Rencontre avec le Patrimoine Religieux
    Historique :
    premier devis en mai 1999 (sans suite) puis dans un second devis en juin 2000. Le vitrail est finalement
    Description :
    Le vitrail réalisé par Jean Mauret se divise en six grands aplats de verre blanc opalescent gravés face ouest du quadrilobe du tympan. Le centre du quadrilobe est agrémenté d'un losange bordeaux. On . Le filet gris opalescent est gravé de rayures irrégulières et non parallèles.
    Illustration :
    x 11 cm pour le plus grand). Atelier de Saint-Hilaire-en-Lignières. IVR24_20123600676NUC2A
  • Neuvy-Saint-Sépulchre (Indre) : basilique Saint-Etienne, 10 verrières de Jean Mauret
    Neuvy-Saint-Sépulchre (Indre) : basilique Saint-Etienne, 10 verrières de Jean Mauret Neuvy-Saint-Sépulchre - Avenue Thabaud Boislareine - en village
    Copyrights :
    (c) Rencontre avec le Patrimoine Religieux
    Historique :
    Basilique Saint-Étienne : Fondée au milieu du 11e siècle, l'ancienne collégiale Saint-Jacques-le siècle, a remplacé un dispositif inconnu. Au nord-ouest, une rotonde inspirée par le Saint-Sépulchre de reprend la fonction et le vocable. Classée en 1840, elle est restaurée par Eugène Viollet-le-Duc et Jules nef et de la rotonde, et une large toiture conique est venue couvrir la rotonde, remplaçant ainsi le dôme primitif. Les vitraux : Avant 1936, le dôme de la rotonde de la basilique Saint-Étienne émergeait supérieure du dôme poussent, en 1973, le maire de Neuvy-Saint-Sépulchre à attirer l’attention de l’architecte dans le cadre de la restauration et de la mise en valeur de l’intérieur de l’ensemble de l'église hautes de la rotonde sont fermées par des planches de bois. Le lot vitrail du concours organisé en
    Description :
    lumière. Les verrières sont ponctuées de rectangles blancs (verres opalescents) qui rétablissent le plan fermer la lanterne. En revanche il m’a semblé important de conserver le plan des baies de manière à transparente réalisée avec des verres cordelés, des points opaques répartis sur la surface dont l’aspect blanc recréera le volume de la lanterne. (…) je joins également une variante avec une adjonction de points noirs donc d'un fond transparent rythmé de bandes étroites et verticales de rectangles transparents et blancs
    Illustration :
    basilique et conservé à l'atelier de Saint-Hilaire-en-Lignières (Cher). 19 x 91 cm, blancs opalescents
  • Ardentes (Indre) : église Saint-Martin, 15 verrières de Jean Mauret
    Ardentes (Indre) : église Saint-Martin, 15 verrières de Jean Mauret Ardentes - Place Stanislas Limousin - en village
    Copyrights :
    (c) Rencontre avec le Patrimoine Religieux
    Historique :
    réalisés et posés par Jean Mauret dans le cadre de la restauration intérieure de l'édifice conduite de 1987 correspondant de juin 1992 : 5 baies dans le chœur, 4 baies et un oculus dans le transept). Jean Mauret est le bras sud du transept, un vitrail supplémentaire est réalisé pour la baie 8 en janvier 1994. On observe que l'oculus du transept prévu dans le devis de juin 1992 n'a finalement pas été exécuté.
    Description :
    opalescente entourée de bandes plus ou moins larges soulignant le plein cintre des baies romanes, le tout . Le vitrail de la baie 6 se distingue en particulier par la présence en son centre d'un grand aplat colorés que les autres. Ils se composent principalement de verres gris et blanc opalescent soulignés de
    Illustration :
    Maquette proposée le 23 octobre 1991. Bic sur papier, 21 x 29,5 cm. Atelier de Saint-Hilaire-en Maquette proposée en 1991 pour le choeur. Crayon et gouache sur papier. Atelier de Saint-Hilaire-en Vue intérieure de la nef vers le choeur. IVR24_20113600339NUC4A
  • Nohant-Vic (Indre) : église Sainte-Anne de Nohant, 5 verrières de Jean Mauret
    Nohant-Vic (Indre) : église Sainte-Anne de Nohant, 5 verrières de Jean Mauret Nohant-Vic - Nohant - en village
    Copyrights :
    (c) Rencontre avec le Patrimoine Religieux
    Historique :
    ) et restauration de l’écu armorié. Le vitrail de la sacristie n’a finalement pas été exécuté. On remarque que la date portée sur le vitrail d’axe (1985) ne correspond pas à celle fournie par les documents
    Observation :
    Eglise Sainte-Anne de Nohant classée au titre des Monuments historiques depuis le 2 septembre 1943.
    Description :
    En 1984, le chantier de l’église Sainte-Anne de Nohant correspond à une étape importante pour Jean compositions axées au dessin rigoureux. Il utilise le verre opalescent pour la première fois sur des grandes surfaces. Le travail de gravure crée des alternances de zones opaques et transparentes et permet d’établir composition rigoureuse et symétrique et accompagnant le plein cintre des baies. L’emploi de verres gris
    Illustration :
    Vue de volume depuis le sud-est. IVR24_20113600399NUC4A
  • Lacs (Indre) : église Saint-Martin, 8 verrières de Jean Mauret
    Lacs (Indre) : église Saint-Martin, 8 verrières de Jean Mauret Lacs - rue Laisnel de Salle - en village
    Copyrights :
    (c) Rencontre avec le Patrimoine Religieux
    Historique :
    géométriques ou à têtes animales. On remarque également le réemploi, sous la corniche, de trois bas-reliefs grisailles sans aucun intérêt ». Le maire ajoute que ces verrières sont « tout à fait délabrées » et l’inspecteur général Jacques Dupont et, en juin 1976, le conseil municipal sollicite une aide financière de
    Observation :
    Eglise Saint-Martin classée au titre des Monuments historiques depuis le 1er septembre 1922.
    Description :
    résultant de l'emploi du jaune d'argent. Le vitrail de la baie d'axe (0) diffère des sept autres. Il se enrichissent le vitrail de tons jaunes, orangés, verts (bleu + jaune) et bruns. Les verres transparents plaqués
  • Châteauroux (Indre) : crypte de l'église Saint-André, 7 verrières de Jean Mauret
    Châteauroux (Indre) : crypte de l'église Saint-André, 7 verrières de Jean Mauret Châteauroux - Place Voltaire - en ville
    Copyrights :
    (c) Rencontre avec le Patrimoine Religieux
    Historique :
    1944. Le devis proposé par Jean Mauret date du 18 avril 1972. La même année, l'artiste a réalisé un panneau en pierre figurant un Agneau crucifère pour orner l'autel de la crypte. Le projet en plâtre (35 x
    Observation :
    Eglise Saint-André inscrite au titre des Monuments historiques depuis le 15 avril 2009.
  • Cluis (Indre) : église Saint-Etienne et Saint-Paxent, 2 verrières de Jean Mauret
    Cluis (Indre) : église Saint-Etienne et Saint-Paxent, 2 verrières de Jean Mauret Cluis - rue de l'Eglise - en village
    Copyrights :
    (c) Rencontre avec le Patrimoine Religieux
    Historique :
    édifiée avant la fin du 12e siècle, comme en témoigne le décor sculpté du transept (bras et croisée). La flanquée de chapelles latérales élevées au 15e siècle. Le clocher, initialement élevé à la croisée du propose deux maquettes pour la création d'un vitrail dans cette chapelle en janvier 1972. Le mois suivant 1972. Le vitrail est exécuté durant les mois suivants. Trois ans plus tard, Jean Mauret est sollicité pour la réalisation du vitrail de la baie 11 situé dans une autre chapelle nord de l'église. Le Conseil d'Art Sacré de l'Indre en août suivant. Le vitrail est réalisé durant l'automne et facturé en décembre
    Observation :
    Eglise Saint-Etienne et Saint-Paxent inscrite au titre des Monuments historiques depuis le 13
    Description :
    . Beaucoup de verres sont travaillés à la grisaille et/ou au jaune d’argent. Le tympan ajouré, à dominante
  • Ambrault (Indre) : église Saint-Martin, verrière de Jean Mauret
    Ambrault (Indre) : église Saint-Martin, verrière de Jean Mauret Ambrault - Place de l'Eglise - en village
    Copyrights :
    (c) Rencontre avec le Patrimoine Religieux
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le lieu d'exécution sur l'oeuvre
  • Tendu (Indre) : église Saint-Etienne, verrière de Jean Mauret
    Tendu (Indre) : église Saint-Etienne, verrière de Jean Mauret Tendu - en village
    Copyrights :
    (c) Rencontre avec le Patrimoine Religieux
    Historique :
    En 1971, lors d'une visite de l’église de Tendu, Jean Mauret constate le mauvais état des vitraux et propose au curé de le rencontrer à ce sujet. Il est décidé de procéder à la création d'un vitrail
    Description :
    Le vitrail réalisé par Jean Mauret à Tendu présente une composition abstraite à dominante bleue
  • Poulaines (Indre) : église Saint-Saturnin, verrière de Jean Mauret
    Poulaines (Indre) : église Saint-Saturnin, verrière de Jean Mauret Poulaines - en village
    Copyrights :
    (c) Rencontre avec le Patrimoine Religieux
    Historique :
    En juin 1972, le curé de Poulaines demande à Jean Mauret de proposer un projet de tabernacle (en 2 du chœur. Lorsque le verrier Robert Tillier intervient en 1989 dans l'église, il déplace les deux
    Description :
    Le vitrail de la baie 6 du bras sud du transept de l'église de Poulaines, tel que l'on peut le voir aujourd'hui, est le résultat d'une transformation effectuée par Robert Tillier en 1989 à partir de deux vitraux réalisés par Jean Mauret en 1973 dans le chœur. Les vitraux situés dans les jours de réseaux ont été exécutés par Robert Tillier dans le style de ceux de Jean Mauret. Les dimensions des vitraux des
  • Cluis : église Saint-Etienne-et-Saint-Paxent, verrières
    Cluis : église Saint-Etienne-et-Saint-Paxent, verrières Cluis - en village
    Copyrights :
    (c) Rencontre avec le Patrimoine Religieux
    Historique :
    édifiée avant la fin du 12e siècle, comme en témoigne le décor sculpté du transept (bras et croisée). La flanquée de chapelles latérales élevées au 15e siècle. Le clocher, initialement élevé à la croisée du Cluis possède un ensemble de vitraux de la seconde moitié du 19e siècle, installés par le clermontois Thévenot et son successeur Champrobert. En 1947, une verrière illustrant le thème des pèlerins d'Emmaüs est
    Illustration :
    Vue intérieure, la nef depuis le choeur. IVR24_20113600427NUC4A
  • Châteauroux : église Saint-André, verrières
    Châteauroux : église Saint-André, verrières Châteauroux - place Voltaire - en ville
    Copyrights :
    (c) Rencontre avec le Patrimoine Religieux
    Historique :
    Clément, alors associés. Le bombardement de la gare de Châteauroux au cours de la Seconde Guerre Mondiale remplacées durant le 3e quart du 20e siècle. C'est ainsi que l'on remarque les verrières de Georges
    Illustration :
    Châteauroux, église Saint-André, baie 0 : le Couronnement de la Vierge. IVR24_20093601995NUCA Châteauroux, église Saint-André, baie 31 : le Concile de Constance reconnaissant le culte de saint Châteauroux, église Saint-André, baie 33 : le Péché originel, le Baptême du Christ, le Christ Châteauroux, église Saint-André, baie 107 : saint Just et le frère Bonencontre Châteauroux, église Saint-André, baie 200 : le Christ glorieux. IVR24_20093602086NUCA
  • Montipouret : église Saint-Martin, verrières
    Montipouret : église Saint-Martin, verrières Montipouret - en village
    Copyrights :
    (c) Rencontre avec le Patrimoine Religieux
    Historique :
    chevet plat, tandis que la nef, la tour du clocher et le portail occidental sont le fruit d'une
  • Neuvy-Saint-Sépulchre : basilique Saint-Etienne, verrières
    Neuvy-Saint-Sépulchre : basilique Saint-Etienne, verrières Neuvy-Saint-Sépulchre - en village
    Copyrights :
    (c) Rencontre avec le Patrimoine Religieux
    Historique :
    Basilique Saint-Etienne : Fondée au milieu du 11e siècle, l'ancienne collégiale Saint-Jacques-le siècle, a remplacé un dispositif inconnu. Au nord-ouest, une rotonde inspirée par le Saint-Sépulchre de reprend la fonction et le vocable. Classée en 1840, elle est restaurée par Eugène Viollet-le-Duc et Jules nef et de la rotonde, et une large toiture conique est venue couvrir la rotonde, remplaçant ainsi le